Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta - S5 Fin de partie

Retrouvez ici tous les récits de parties ter-mi-nés !

Modérateur : Staff FM

Répondre

Aimez vous les poneys ?

Oui, quand ils sont morts.
4
6%
Oui quand ils sont presque morts (ils sont encore chauds !).
9
13%
Oui, dans ma barquette de Findus.
17
24%
Non, je ne pratique plus la zoophilie depuis deux jours et 55 minutes.
12
17%
Non, je préfère d'autres animaux morts.
3
4%
Non, je suis passé au cheval.
5
7%
L'auteur de ce sondage est fou.
20
29%
 
Nombre total de votes : 70

Avatar du membre
RDO
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1248
Enregistré le : mar. 02 août 2011 8:36
Partie actuelle : Vitesse

[FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta - S5 Fin de partie

Message par RDO » mar. 15 janv. 2013 19:53

Modifié en dernier par RDO le lun. 01 avr. 2013 15:29, modifié 22 fois.
Image
Récit FM13 : Vitesse Arnhem
(cliquez sur la bannière)


Publicité
Avatar du membre
RDO
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1248
Enregistré le : mar. 02 août 2011 8:36
Partie actuelle : Vitesse

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par RDO » mar. 15 janv. 2013 19:54

Image
Nous avons rempli le stade. Nous sommes l’irrésistible chant.
Nous sommes les rues bondées de l’esprit du Sparta.
Nous sommes les foyers des champions, les vitrines pleines de trophées.
Nous sommes bleus, jaune, rouge. Nous sommes le maillot rouge.

Nous sommes la passion, l’amour, la loyauté. Nous sommes le cœur de notre club.
Nous sommes son esprit, son visage, son symbole.
Nous sommes ce que nous devons avoir. Nous sommes son énergie. Nous sommes un soutien.
90 minutes, 24 heures par jour. Nous sommes sur la pelouse et dans les tribunes.
Nous avons des dizaines de saisons de football et de détermination.
Nous sommes l’année 1893. Nous sommes le passé qui inspire. Nous sommes le présent qui suscite. Nous sommes l’avenir qui impose.
Nous sommes un et des milliers. Nous sommes heureux après un but, nous sommes un personnage de légende sur le maillot. Nous ne nous cachons jamais. Nous n’abandonnons jamais.

Nous voyons. Nous entendons. Nous sommes le douzième homme.
Nous sommes ici quand ils réussissent, nous restons quand ils font des erreurs.
Nous sommes ceux qui croient au Sparta. Nous sommes le Sparta.
Image
INTRODUCTION
Cher journal,

Comme c’est la mode et que tout le monde dans le milieu du football écrit son journal, j’ai décidé de te rédiger aussi. J’espère bien que ma plume fleurie te fera supporter mon caractère doux, enjoué mais légèrement soupe au lait. Et si tu n’es pas content, je te fais bouffer par des chiens et je brulerai leurs crottes pour être sûr que tu aies disparu !

Image


Ceci étant dit, je vais commencer par le début : c’était un samedi soir, j'étais allé voir une déroute de l'ASNL à Marcel Picot. Afin d’oublier les contrôles de balle ratés de Moukandjo, les passes ratées de Sané, les marquages ratés d'André Luiz et les autres actions ratées, je me saoulais dans un rade où j’avais mes habitudes et où les serveurs me laissaient fabriquer des cercueils à partir des fonds de verres abandonnés. Selon mon humeur, j'avais aussi le droit de glisser des pilules magiques dans le verre des clientes.

Image


Je commençais à être bien atteint par le mélange que j’étais en train de boire (bière, pastis, tequila, vin rouge, cacahuètes) quand une charmante blonde vint m’accoster pour me dire que je lui plaisais. Ni une ni deux, je lui mettais un gros vent et changeait de tabouret de bar. J’aime les challenges et si cette femme voulait que je m’occupe de son cas, il fallait que je lui glisse un GHB dans son verre. J’entamais donc la surveillance.

Image


Quand je crus avoir trouvé la faille, je glissais le médoc dans son martini et allait vider ma vessie. Et vomir. Après un quart d’heure à trôner sur les toilettes, je revins à ma place et constatait que le verre de la donzelle était vide. Je jubilais intérieurement et vidait mon cercueil cul-sec. Ce ne fut que le lendemain, quand je me réveillais enfermé dans une caisse en bois, que je me rendis compte que son martini avait fini dans mon mélange… Elle m’avait bien piégé la garce !

Image


J’eus beau hurler, personne ne vint m’aider. J’entendis cependant des bruits de talons qui laissaient présager que ma ravisseuse m’accompagnait. Au bout de plusieurs heures à m’agiter et à l’insulter, elle finit par me faire sortir et m’expliquer ce qu’elle attendait de moi : elle m’emmenait à Prague pour que j’entraine le meilleur club du pays, le Sparta.

Image


Pourquoi m’enlever ? J’aurais accepté aussitôt, lui dis-je. Elle me rétorqua que je l’avais envoyé balader avant de me proposer son offre et qu’elle l’avait grave mauvaise. Son côté soupe au lait me plut énormément. A force de discussion, nous nous trouvâmes plein d’autres points communs dont la collection de pelles et l’utilisation de GHB. Mais qui était-elle donc ?

Image
Image
Me voici donc intronisé entraineur du Sparta Prague. Une bien belle affaire pour moi puisque je quitte Nancy et son football total (-ement nul) pour aller entrainer un bon club d'Europe de l'est.

Je m'appelle donc Herr Dézeaux. Oui ma mère était très branché Allemagne et voulait m'appeler Adolf mais mon père, un vil Stalinien, a posé son véto. Il voulait que mon prénom soit une lettre pour faire un jeu de mot nul avec mon nom de famille. Il aurait bien aimé C comme pour C Jérôme, mais ça aurait fait C Dézeaux et on aurait pu faire un autre jeu de mot et dire que je suis une catastrophe (un point AZF à celui qui comprendra). Donc ma maman a choisi R comme lettre et l'a germanisée pour donner Herr. RDO, le jeu de mot est moins voyant. Je leur en suis très reconnaissant.

Je suis Français de naissance même si j'ai désormais pris la nationalité tchèque pour fuir notre pays et sa dictature fiscale comme ce grand homme qu'est Gérard Depardieu. On ne m'enlèvera jamais de la tête qu'un type qui a joué dans les 102 Dalmatiens a un esprit supérieur et qu'il a eu mille fois raisons de quitter ce pays de cryptocommunistes.

J'aime le FC Nantes, le club où j'ai été voir mes premiers matchs professionnels. Puis j'adore le symbole du canari (mais j'aime moins le bec), le jaune et le vert, un assemblage de mauvais gout mais qui donne une harmonie assez plaisante au final. J'aurais pu aussi dire que j'apprécie l'ASNL mais je pense qu'à notre époque ce genre de pratiques sado-masochistes doit rester dans l'intimité. Par contre je clame haut et fort que je n'aime pas Rennes. Parce que j'aime Nantes et que je reste, mine de rien, quelqu'un de relativement primaire.

Je tiens à te signaler mon cher journal que c'est ma vraie date de naissance qui figure et que si jamais tu es lu par quelqu'un, j'apprécie les fruits au sirop.

Image
LA PARTIE
Club : Athletic Club Sparta Praha Fotbal
Base de données : Etendue + joueurs tchèques
Championnats jouables : Allemagne (D2), Biélorussie (D1), Bulgarie (D1), Croatie (D1), France (D2), Hongrie (D1), Pologne (D2), République tchèque (D2), Roumanie (D1), Russie (D2), Serbie (D1), Ukraine (D2).
Présentation du récit : Quatre parties par saison (pré-saison, mi-saison, trêve hivernale et regens, fin de saison).
Contraintes :
- Garder 50% de Tchèques dans l’effectif.
- Afin de limiter le recrutement, que ce soit en nombre de joueurs et en nombre d’étrangers, un joueur que je souhaite recruter coutera des points de recrutement.

10 points me sont alloués par saison. Ils ne sont pas cumulables d’une saison sur l’autre. S’il m’en reste à la fin, ils seront perdus. Chaque joueur vaut un certain nombre de points en fonction de sa nationalité principale au moment du recrutement.

La moitié des points que vaut un joueur est additionnée aux points de départ quand il est vendu, ce qui me poussera à vendre les joueurs de nationalité à forte valeur de points.

Pour les joueurs que j'envoie en prêt, je ne récupère aucun point. Pour les joueurs que j'accueille en prêt, les points sont décomptés à partir du moment où il joue un match (un joueur prêté ne jouant pas de la saison n'est pas décompté).

Pas trop compliqué ? La carte ci-dessous détaille les coûts. Les nationalités avantagées sont évidemment celles des pays de l'est et en particulier la Tchèque. Les joueurs de nationalités hors-Europe sont ceux qui coutent le plus cher.
Image
Image

Détail des coûts :
Un point : République tchèque.
Image
Deux points : ex-pays satellites de l’URSS + ex-république socialiste de Yougoslavie.
-Albanie
-Allemagne
-Bosnie-Herzégovine
-Bulgarie
-Croatie
-Hongrie
-Macédoine
-Monténégro
-Pologne
-Roumanie
-Serbie
-Slovaquie
-Slovénie
Image
Trois points : ex-URSS.
-Arménie
-Azerbaïdjan
-Biélorussie
-Estonie
-Géorgie
-Kazakhstan
-Kirghizistan
-Lettonie
-Lituanie
-Moldavie
-Ouzbékistan
-Russie
-Tadjikistan
-Turkménistan
-Ukraine
Image
Quatre points : Scandinavie au sens large.
-Danemark
-Finlande
-Iles Féroé
-Islande
-Norvège
-Suède
Image
Cinq points : ex-bloc de l’ouest + pays neutres + pays en guerre civile lors de la guerre froide.
-Andorre
-Angleterre
-Autriche
-Belgique
-Chypre
-Ecosse
-Espagne
-France
-Grèce
-Italie
-Irlande
-Irlande du Nord
-Liechtenstein
-Luxembourg
-Malte
-Pays-Bas
-Pays de Galles
-Portugal
-Saint-Marin
-Suisse
-Turquie
Image
Dix points : Hors Europe.
Image
Image
PRAGUE DANS LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE
La République tchèque, c’est un tout jeune pays né de la scission de la Tchécoslovaquie en 1993. En gros, la nation tchèque est plus jeune que moi. Je prends un coup de vieux.

La première Tchécoslovaquie est créée à la fin de la première guerre mondiale en se séparant de l’Autriche-Hongrie. Pendant la seconde, l’Allemagne annexe la région des Sudètes avant d’envahir le pays entier. A la libération, ce sont les Soviétiques qui mettent la main sur le pays via le pacte de Varsovie. En 1989, la révolution de velours permet de rompre les liens entre le pays et l’URSS moribonde. Et en 1993, c’est la partition de velours qui sépare les Tchèques et les Slovaques en deux pays indépendants.
Image
La République tchèque a tout de suite su tirer son épingle du jeu en rejoignant le processus européen et en adhérant à l’Union en 2003, tout en faisant partie des pays dits « eurosceptiques » en refusant de signer le traité de Lisbonne.

Géographiquement parlant, l’ouest, appelé la Bohème, est un vaste bassin parcouru par l’Elbe et la Vltava. L’est, la Moravie, est plus montagneuse, même si la partie la plus montagneuse est la région des Sudètes au nord des pays.

Dans tout ça, Prague est à la fois la capitale du pays et une des régions du pays. Elle concentre un peu plus du dixième de la population tchèque et est historiquement la capitale de la Bohème, la moitié ouest du pays. Prague est une des plus belles villes d’Europe, si ce n’est la plus belle, et est qualifiée de ville d’or, de ville aux cent clochers, de couronne du monde ou de rêve de pierre. Plusieurs personnes historiques ont rendu hommage à la ville comme Mozart, Beethoven, Apollinaire, Tchaïkovski, Dostoïevski, Rodin, Elizabeth II ou Jean Paul II. Plusieurs artistes illustres y sont nés (Neruda, Kafka,…).
Image
Image
LE CLUB
Le Sparta a été créé en 1893 et est l’un des clubs les plus populaires d’Europe centrale. Il est considéré comme le club des ouvriers contrairement à son rival du Slavia, qui est le club des élites. Ses couleurs sont le bleu, le jaune et le rouge. Comme dit un très bon article de Hors-jeu, ce n’est pas un hommage aux Roumains.

Le club est passé par des séquences de haut et de bas tout au long de son histoire. L’entre deux guerres le verra inscrire les premières lignes de son palmarès. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, un championnat régional a encore lieu, faute de combats dans la région et le Sparta raflera deux titres à son rival du Slavia pendant cette période.
Image
Jusqu’au milieu des années 50, le Sparta se porte comme un charme. Il enchaine ensuite les saisons dans le ventre mou du classement, frôlant la relégation en 1960. Mais en 1964, le club se remet en selle en remportant la coupe de Tchécoslovaquie et la Coupe Mitropa (la coupe d’Europe centrale, aujourd’hui disparue).

Ce n’est qu’en 1973, après quelques années à jouer en milieu de tableau que le Sparta est relégué pour la première fois de son histoire. Il remonte aussitôt mais recommence à vivoter dans le ventre mou.

En 1984, le club remporte un nouveau titre de champion et recommence à dominer la Tchécoslovaquie. La scission en 1993 du pays ne fait qu’asseoir sa domination sur le nouveau championnat tchèque. De 1984 à 1993, le Sparta a remporté huit des dix titres de champion. A partir de 1993 jusqu’à aujourd’hui, il en a gagné onze. Néanmoins le club est en perte de vitesse depuis quelques années. Plzeň et Liberec ont en effet remporté les deux derniers titres de champion mis en jeu.

Image
Sur le plan européen, ce n’est pas fameux. Hormis trois coupes Mitropa, le club ne s’est jamais hissé au-delà du quart de finale de Ligue des Champions ou de Ligue Europa. Il y a une petite demi-finale de Coupe des Coupes mais tout cela date des années 80 ou bien avant. Rien de bien récent.

Image
Le Sparta reste un club mythique en Europe de l’est. Il a vu passer et a formé d’excellents joueurs comme Nedved, Rosicky, Cech, Sivok, Kadlec ou Koller qui se sont révélés dans le football ouest européen. Il faudra pérenniser la politique de formation et espérer dénicher de belles pépites pour s’installer dans le gratin européen.

L’AC compte plusieurs rivaux, notamment les deux derniers tenants du titre de Gambrinus Liga, et un ennemi juré : le Slavia Prague. Le match (appelé derby S) entre les deux plus importants clubs de la ville et les deux clubs les plus titrés du pays trouve ses racines dès leur création par des ouvriers pour le Sparta et des bourgeois pour le Slavia. C’est une lutte des classes continuelle qui dure depuis plus de 270 matchs dans lesquels le Sparta domine.
Image
Image
Les infrastructures du club sont excellentes. Le stade, le Generali Arena (ou Letna), n'est pas très grand mais largement suffisant. Les fans ne sont pas très nombreux si l'on compare aux standards ouest-européens. Je ne suis même pas sur de réussir à le faire remplir la première saison malgré la coupe d'Europe.

Le centre d'entrainement est de tout premier plan et l'encadrement est le meilleur du pays. De quoi espérer former de bons jeunes et les pousser au maximum de leur potentiel.

Image
GAMBRINUS LIGA
C’est le championnat de 1ère division. Et c’est forcément un championnat de qualité puisque la Gambrinus est une bière tchèque. Bon, elle n’est pas sensationnelle mais ça surpasse largement notre Kronenbourg au gout de pisse. Mais je m’égare. La Gambrinus Liga se joue sur une saison classique entre seize clubs qui s’opposent deux fois. Voici une carte du pays montrant leur répartition géographique.

Image

Le championnat est globalement très ouvert. Liberec a prouvé la saison passée qu'un outsider pouvait s'imposer et se défaire des favoris. Ces derniers sont d'ailleurs attendus pour jouer le titre avec Plzeň, le Slavia, Mladá Boleslav et mon équipe. Au contraire, les promus Brno et Jihlava sont plutôt attendus en bas de tableau. Mais rien n'est joué et il y a souvent des surprises.

Nous jouerons pas mal de matchs dans la région pragoise avec le Dukla et le Slavia comme voisins immédiats mais aussi avec des voisins proches comme Přibram ou Mladá Boleslav qui sont à une cinquantaine de kilomètres de Prague.

Image
POHÁR ČESKÉ POŠTY
La Poste est le nouveau partenaire de la Fédération et a réussi à caler son nom sur la coupe nationale. C’est pas trop la classe mais on s’en fout. L’important c’est le règlement. D’une part, les clubs de Gambrinus Liga rentrent à partir du deuxième tour. D’autre part, le club accueillant est toujours le club de division inférieure. C'est avantageux pour eux pendant les trois premiers tours qui se jouent sur un match. Après ce sont des matchs aller-retour sans considération des buts à l'extérieur.

Image
EVROPSKÁ LIGA
En tant que second du dernier championnat, nous entrons au troisième tour qualificatif. Même pas en Ligue des Champions, c’est dire le niveau de la Gambrinus Liga. Nous aurons deux tours à jouer avant d'espérer atteindre les groupes. Et ce n'est même pas sur que nous ayons un statut de tête de série pendant les éliminatoires...

Image
EFFECTIF
*Cliquez sur les caractéristiques des joueurs pour voir les détails*
Image

L’effectif global est d’assez bonne qualité pour le championnat mais va vite trouver ses limites en Europe. La grosse faiblesse est le côté droit qui manque d’un milieu offensif et dont les défenseurs droits ne sont pas très forts. L’autre faiblesse du groupe est l’absence de remplaçants au milieu de terrain et la faiblesse du banc de touche.

On retrouve quand même un effectif d’un niveau assez homogène avec de bons joueurs ou de futurs bons joueurs sur à peu près tous les postes. Vous avez ci-dessus l’effectif de base de l’équipe première, en sachant qu’il n’y a pas de gros potentiels en réserve ou en équipe jeune. Et voici les joueurs sur lesquels je vais m’appuyer en ce début de saison (caractéristiques détaillées en cliquant sur l'image).

Image
Depuis deux saisons au club, ce jeune gardien est le titulaire indiscutable dans les cages. Déjà très présent en sélection espoir, il va très vite se pointer en sélection A.
Image
Manuel est encore jeune, mais ça fait déjà cinq ans qu’il joue à Prague. Ce sera un des piliers de la défense.

Image
A 34 ans, Jiri est un baroudeur et l’atout expérimenté de l’équipe. Formé au club, il a joué dans de nombreux clubs (CSKA Moscou, Chelsea, Celtic,…) avant de revenir finir sa carrière dans son club de toujours.

Image
Tomas, c’est un peu comme Jiri mais en moins bien. Il a été formé à Pribram avant de vadrouiller dans quelques clubs (Liberec, Udinese, Besiktas,…) et de finir au Sparta.

Image
A seulement 22 ans, Josef joue déjà pour son cinquième club. Et il est le métronome de l’équipe pour la deuxième saison.

Image
Ladislav, il est pas impressionnant comme ça. Mais avec Vaclav, c’est le jeune sur lequel je mise le plus pour l’avenir.

Image
L’illustre capitaine du Sparta a un petit CV plutôt appréciable sur le plan national. Il fait cependant parti des joueurs qui n’y arrivent pas à l’étranger, preuve en est de son passage en Premier League à Reading soldé par une descente et un retour au pays après deux saisons en Championship.

Image
Léonard est le seul Africain de la bande. Et le meilleur aussi. Déjà appelé en sélection, le bonhomme sera le fer de lance de l’attaque.
Image
Le beau gosse de la troupe, adepte de gel et de coiffures extravagantes. Pur produit du centre de formation, il peine à réaliser les espoirs que l’on porte en lui. Il doit encore franchir un palier. Espérons que ça soit dans les années à venir.

Image
Avec Vaclik, c’est l’autre pari jeunesse de l’équipe. Il a néanmoins du chemin à faire pour se faire une place dans l’effectif.

A suivre : Mercato et présaison 1.
Image
Image
Récit FM13 : Vitesse Arnhem
(cliquez sur la bannière)


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1027
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par sekhen » mar. 15 janv. 2013 19:57

Preummmm's!!! :mrgreen:


Avatar du membre
Bastva
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 176
Enregistré le : dim. 14 nov. 2010 9:52
Partie actuelle : Parma FC
Club préféré : Paris SG

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par Bastva » mar. 15 janv. 2013 19:59

Je vais suivre. La présentation est attirante, le club aussi (pour ses beaux regens, en règle générale). Bon courage en Europe, et en championnat même si ça devrait aller.


Avatar du membre
Chiesa
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3112
Enregistré le : ven. 23 sept. 2011 19:12
Club préféré : Olympique Lyonnais

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par Chiesa » mar. 15 janv. 2013 20:03

Wa-Hou. Magnifique. J'espère que tu continueras longuement cette aventure, comme tu avais pu le faire sur FM12. Bonne chance ! ;)
Image OLYMPIQUE LYONNAIS
Football Manager 16 | Récit


Avatar du membre
Hinosxz
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages : 535
Enregistré le : dim. 21 août 2011 12:41

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par Hinosxz » mar. 15 janv. 2013 20:10

Oh my gooooooooooooooooooooooooooooood ! Un récit de RDO :107: Je suis 10 millions de fois ! J'ai confiance en toi, tu vas nous développer ce club et en faire une place forte du football européen. C'est un super choix, il y a de quoi faire, l'effectif est bon, il y a pas mal de gros espoirs. Fais nous rêver l'ami :mrgreen:


Avatar du membre
Toffle
Webmaster
Webmaster
Messages : 2555
Enregistré le : lun. 28 févr. 2011 12:09
Club préféré : A.J.Auxerre

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par Toffle » mar. 15 janv. 2013 20:15

Je vais suivre pour voir de beaux regens tchèques. Pour ton recrutement j'aurai interdit les recrutements des zones 3, 4, 5 et 10 pour un peu plus de charme. La présentation est agréable même si je hais tes smileys ! Sinon, tu as de la chance d'avoir Kweuke, je pense qu'il va bien t'aider même si il a tendance à beaucoup se blesser. Puis t'as aussi la lolita Kadlec qui est jeune et pas mauvais pour un tel championnat.

Bonne chance RDZO ! (T'avais qu'a trouvé une bonne prononciation) :134:
Good-bye


Avatar du membre
Nicolas296
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1076
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 14:09
Partie actuelle : FC Eindhoven
Club préféré : Chelsea
Localisation : Paris

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par Nicolas296 » mar. 15 janv. 2013 20:20

Bonne chance, même si j'aurais aimé voir un Lifeban pour ce genre de club, ça aurait donné du piment. :wink:
Mon récit sur FM15 avec FC Eindhoven - Pays-Bas > En cours
Mon récit sur FM14 avec FK Bežanija - Serbie > 15 saisons
Mon récit sur FM13 avec BK Marienlyst - Danemark > 39 saisons
Mon récit sur FM13 avec Angoulême, DH - France > 19 saisons


Avatar du membre
kev620
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 472
Enregistré le : mer. 12 déc. 2007 16:27

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par kev620 » mar. 15 janv. 2013 20:25

je suivrais également, ça promet d'êtretop encore une fois :hooo:

Tiens pour le jeu de mot en rapport avec AZF c'est pas seveso?? :mrgreen:

GL


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1027
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par sekhen » mar. 15 janv. 2013 20:30

Ravi de te retrouver dans le club de ton premier récit.
Tous les ingrédients habituels sont là: plume stylée, humour acerbe (je sais c'est en Tchéquie et pas en Yougoslavie ) et présentation ciselée + la petite contrainte qui va bien.
Bref je vais me régaler.
J'ai adoré le récit introductif.

J'ai d'ors et déja trois questions:

- Verra t'on le frère de l'entraineur, le petit Sauvé, prendre part au récit?
- J'ai besoin que tu m'expliques ton découpage, car j'ai du mal à visualiser la différence entre la partie 2 et la partie 3 (trève hivernale et mi saison).
- Tu n'as pas précisé quel objectif tu te donnais.
Tu pars sur un récit long terme ou sur un récit court?
Qelle est ton ambition sportive avec ce club?

Allez, c 'est pas tout ça, mais j'attend la suite moi. :63:


Avatar du membre
esponja
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages : 686
Enregistré le : dim. 11 nov. 2012 14:37
Club préféré : Montpellier
Localisation : Montpellier

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par esponja » mar. 15 janv. 2013 22:00

Wow, tu reviens enfin. J'avais adoré ton récit sur le 12, et celui ça, s'annonce énorme. J'en suis bien sur !
FM17 - Image AJ Auxerre - Canto revient aux sources
FM13 - Image MHSC / Athletic Bilbao - Carotti aux commandes! S10 (Terminé)
FM13 - Image Granada / West Ham - The king is back ! S10 (Terminé)


Avatar du membre
Ganash69
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 69
Enregistré le : dim. 28 oct. 2012 12:09

Re: [FM] AC Sparta Praha - My jsme Sparta

Message par Ganash69 » mar. 15 janv. 2013 22:07

Je suis jaloux de tes screens détaillés des joueurs, ça a du te prendre un temps fou pour le faire :mrgreen:

Bon courage :wink:


Répondre

Retourner vers « Récits Terminés »

cron