Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[Archive]Toulouse or not to lose...

Venez nous raconter vos exploits de managers

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

[Archive]Toulouse or not to lose...

Message par Charles Le Téféciste » jeu. 21 juin 2007 16:25

Avant-propos

Mon but premier est de vous divertir. Raconter l'histoire d'un club de légende, celui qui a fait vibrer plus de 35.000 personnes sous une pluie battante une soirée de mai dernier. Mais raconter cette histoire en m'appuyant sur la forme et non sur le fond, car il n'y a rien de spectaculaire à maintenir ce fabuleux groupe dans les premières places de la L1, si ?
Pour vous plaire je vais tâcher et m'engager d'écrire convenablement et de la manière la plus distrayante possible.
Je n'ai qu'une maigre expérience de FM et suis plus que novice sur ce site. Je serai le moucheron qui tentera de voler vers la Lune.
D'entrée, j'annonce la couleur. Violet.

Episode 1 : Le début d'une épopée.

Je commence ma partie. On doit être fin juin 2006, virtuellement parlant. Pourquoi ?
- D'abord parce que le mercato hivernal du TFC, merci bien.
- Et puis surtout car je n'ai pas été capable d'installer correctement le dernier patch.
On est donc quelques semaines avant la reprise. Elie Baup entraîne le TFC depuis quoi... un mois ? et le Président décide de lui faire voir du pays.
Avec le fiasco de l'affaire Barthez il n'a certainement plus confiance en l'homme à la casquette.
J'arrive et me voilà le nouveau coach de ce groupe toulousain, le 1er juillet 2006. A même pas 30 ans. Bonjour, Charles Noël, entraîneur du TFC.

Les infrastructures sont plus que correctes, le stade peut accueillr dans les 38.000 personnes et le centre de formation est très performant.
Il faut organiser le groupe car les rencontres amicales arrivent. d'abord fixer les indésirables et parmi eux voir ceux qui pourraient rapporter de l'argent.
Francileudo Santos à Bâle pour 3,5M€. C'est très bien.
Pour les arrivées je n'ai pas vraiment de priorités, je veux juste attirer des (très) jeunes prodiges sur les bords de la Garonne. Je frappe à toutes les portes ou presque : J.M. Torres, Cerrajero, Skjelbred, Millàn, Bojan, Alexandre, Trecarichi, José Luis Silva, Cardenàs, Laurito, Sunny, Elias, Zuniga, etc...
Je félicite tous les entraîneurs de leurs clubs et déclare mon intérêt pour eux. Le 31 juillet je recrute José Luis Silva à Universidad de Chile pour la somme de 725K€. Il doit avoir 16 ans.
Tous les autres refusent de venir jouer à Toulouse. Je demande alors à mes joueurs de me conseiller des recrues potentielles.
Fabinho insiste pour que je recrute Luiz Alberto, un DC de Santos âgé de 28 ans. Arribagé plus tout jeune il me faut effectivement un DC pour épauler Aubey. Le Brésilien accepte. Le transfert tourne autour de 2.7M€ et se conclue le 10 août.
Une semaine plus tard le jeune Vincent Accapandié (16 ans) vient renforcer ma ligne d'attaque. Je paye 900K€ à Auxerre.
Dans le même temps Nabil Taïder et Evan Leduby sont prêtés respectivement à Montpellier et Pau. Le groupe ne bougera plus d'ici la trêve hivernale.
La presse nous voit en lutte pour le maintien, terminant à la 16ème place. Mais cela ne me tente pas trop.

La saison commence réellement à la 5ème journée et un déplacement à Lyon. Deux victoires (Sedan et Lille) et deux nuls (Lens et Saint-Etienne) avant d'aller affronter le tenant du titre lyonnais. Défaite 1-0 sans démériter.
Le 30 septembre déplacement délicat à Nice sans Johan Elmander. Victoire 3 buts à 0 avec des réalisations de l'International Espoir Daniel Congré et de deux jeunes attaquants : Kevin Dupuis et Gabriel Vaz.
Deux semaines plus tard nouvel exploit à l'extérieur. Mon équipe atomise le PSG 4-1 au Parc grâce à Dieuze, Elmander et un doublé de Kevin Dupuis.
Après une élimination en Coupe de la Ligue au 3ème tour à Lens (2-1) nous faisons un parcours quasi sans faute jusqu'à la trêve : 7 victoires et 1 nul. Nous battons notamment Marseille (1-0) et Monaco (3-1) à domicile contre un pauvre match nul à Bordeaux (0-0).
Toulouse se hisse sans problème sur la première marche du podium, à quelques encablures de Lyon, redevenu second.
Johan Elmander est dans le haut du classement des buteurs, derrière Wiltord mais avec tout de même 10 buts.

La trêve est là, ses affaires et ses achats. Ses gros manteaux et ses projets d'avenir. Pour l'instant tout baigne, le moral est au plus haut dans le groupe
Un groupe porté par plusieurs piliers : Elmander mais également Fabinho et Luiz Alberto, Dieuze et Douchez en gardien du temple.

La suite bientôt. A l'épisode 2.


Publicité

Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » jeu. 21 juin 2007 22:25

Bon ben je continue même si y a aucun commentaire :cry: ... Zaimez pas ?

Episode 2 : L'Agger des étoiles, un nouvel espoir

Bon à part ce titre génial (hé hé) voilà la seconde partie de mon histoire.
La trêve c'est quoi ?
Oui, oui, des transferts.
Fidèle à ma technique je me tourne vers mon meilleur élément pour lui demander une recrue de son ancien club. Elmander me conseille Nicolaj Agger de Brondby. Ce jeune danois de 17 ans est un MO DC/AC assez correct, je l'engage pour 325K€.
Autre recrue en attaque, Walter Pandiani qui m'est "offert" par l'Espanyol. Aujourd'hui je regrette ce cadeau empoisonné mais à l'époque il me semblait le remplaçant idéal pour Elmander : bon à marquer immédiatement.
Kévin Dupuis est prêté à Libourne, tout comme Issou dao. Je décide alors d'engager un attaquant supplémentaire pensant que Dupuis n'est qu'un pétard mouillé (il a 20 ans, marque quelques buts mais tout ça ne vole pas bien haut pour les échéances futures que j'espère très élevées...). Ma décision se porte sur Sebastian Zuniga, jeune chilien prometteur de Corbeloa, que j'achète pour quelques 300K€.

Je reprend la compétition après donc quelques jours de vacances à Chamonix.
Nous passons Niort avec une équipe B en Coupe de France mais le reste est assez calamiteux.
Un nul à domicile contre Troyes, une défaite à Lille suivie d'une élimination en Coupe de France face à Strasbourg (malgré le premier but de Agger), une maigre victoire contre Lens (1-0) et un nul à Saint-Etienne (2-2) nous enlèvent plusieurs illusions avant de recevoir le nouveau leader.
La presse nous voit perdu, les spectateurs ne pensent plus au titre, tout comme les bookmakers. Il faut absolument vaincre Lyon.
Ce sera chose faite. Victoire 2-0 grâce à un numéro fabuleux de José Luis Silva qui marquera à la suite d'un raid formidable dans la défense lyonnais. Le public est en délire.
Nous sommes à nouveau dans la course au titre.

On va enchaîner des bonnes performances à domicile et des déceptions à l'extérieur (défaites à Nice 3-2 et Marseille 1-0 dans les arrêts de jeu).
Lyon, qui a un rythme de champion, est plus que jamais favoris.


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » jeu. 21 juin 2007 23:16

Episode 3 : Les Pitchouns contre-attaquent !

Oui mais voilà, alors que tout semble fichu à 8 journées de la fin, un déclic se produit.
Nous recevons Valenciennes, alors avant-derniers de L1. Et nous faisons un match CATASTROPHIQUE !!!
Je pousse une énorme gueulante et met au repos forcé plusieurs cadres : Battles, Luiz Alberto, Mansaré et Pandiani (qui sera définitivement évincé). Je remet dans la course Bergougnoux, je donne leurs chances à Akpa-Akpro, Agger ou Kevin Constant en tant que titulaires.
Je reste muet aux conférences de presse et maintient la pression sur mon groupe tout au long de la semaine.
Le déplacement au Mans (alors 4èmes) qui se profile sera crucial pour l'approche de la fin de saison. Le retard qui nous sépare de Lyon est immense (6 points) mais pas insurmontable.

Il suffit de gagner tous les matches.

Congré, Akpa-Akpro et Bergougnoux remplacent parfaitement Luiz Alberto, Battles et Mansaré (plus ou moins blessé) et nous nous imposons au Mans 2-1 dans les arrêts de jeu, après avoir été menés 1-0 pendant plus d'une heure.
Je sens le groupe en ébullition.

Vient alors un premier gros coup à domicile. 4-0 contre Nancy.
Elmander y ira même de son petit triplé !!!

Nous nous déplaçons ensuite difficilement à Nantes (1-1), où Elmander nous sauve en fin de partie en égalisant.

Et puis, que des victoires:

- Victoire d'abord 2-0 contre les rivaux bordelais avec un but de Bonnet notamment.
- Ensuite une grosse claque infligée à l'AS Monaco... 5-1 à Louis II !!!
Mansaré signe son retour avec un doublé, Pandiani remplace bien Elmander en y allant de son but, comme Akpa-Akpro et Emana (en ballotage défavorable avec José Luis Silva).
- Un autre déplacement et une victoire sans appel 3 buts à 0 sur Troyes, bon dernier.
Un doublé de Johan Elmander et un but de la tête de Nicolas Dieuze, capitaine exemplaire tout au long de la saison.

Et enfin le dernier match de la saison. Il suffit de nous imposer pour déposer définitivement Lyon à la seconde marche.
Ces derniers sont en déplacement à Marseille, en lutte pour l'Europe, tandis que nous nous accueillons le club de Sedan, sauvé et qui n'a plus rien à jouer. Elmander est néanmoins suspendu pour cet ultime match... et un mauvais scénario pourrait éventuellement nous priver du titre : Lyon nous talonne avec 73 points (contre 75 pour nous) et s'ils venaient à s'imposer et que nous nous inclinons, Lyon se succèderait à lui-même.
Pour la 7ème fois consécutive...
Au bout du suspense nous battons finalement Sedan 3-0 : buts de Dieuze, Agger et Pandiani.
Dans le même temps Marseille arrache le nul au Vélodrome grâce à un triplé de Cissé qui répond coup sur coup à Wiltord. Lyon ne peut faire mieux que 3-3 et terminera second.
Marseille finit 3ème à deux points devant Saint-Etienne.

NOUS SOMMES CHAMPIONS !!! avec 78 points, 61 buts marqués et 24 encaissés...

Johan Elmander termine second meilleur buteur avec 21 buts. Sylvain Wiltord aura été intouchable puisqu'il finit avec un total de 28 unités au compteur !!!

Valenciennes, Lille et Troyes descendent en Ligue 2.
Metz, Strasbourg et Dijon accèdent quant à eux à l'élite, alors que Caen et Guingamp quittent la L2 pour rejoindre la National.

La suite bientôt... si vous le voulez bien !


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » ven. 22 juin 2007 13:29

Episode 4 : Transition et transactions

Nous avons gagné le titre, mais à quel prix...
Des baisses de régime ont failli nous être fatales, même si sans le titre notre saison n'aurait de toute façon pas été catastrophique.
Mais quand même.

La saison se termine donc. Munich est sacré champion d'Europe et le Werder Brême remporte la Coupe UEFA. Une suprématie teutonne assez étrange...
Je sais que si nous voulons briller, ne serait-ce qu'éphémèrement, il va falloir nous renforcer.

Nicolas Douchez a été brillant dans les cages mais son jeune suppléant, Benvegnu, n'a que très peu joué et sera juste comme remplaçant.
Je décide de porter mon dévolu sur les gardiens en fin de contrat : les Hongrois Kiràly et Fülöp attirent mon attention... Gabor Kiràly (31 ans) débarque à Toulouse début juillet, gratuitement, pour un salaire de 8K/s.
Il est heureux de quitter Crystal Palace pour venir gouter à l'Europe. Moi aussi je suis heureux.
Dans le même temps je ne prolonge pas le contrat d'Eric Moreau, entraîneur des gardiens...
Pour le remplacer, je fais signer Fabien Barthez... Jeune retraité, il accepte le poste sans problème. Cet ancien international originaire de Lavelanet sera une recrue de choc pour mon staff technique !

Le contrat de Xavier Pentecôte arrive à expiration et il signe à Sedan sans indemnité de transfert. Evan Leduby et Anthony Robic ne sont quant à eux pas conservés par le club et font leurs valises. Le premier atterrira plus tard à Boulogne/Mer et le second au Gazelec.
Dupuis et Dao reviennent de prêt, tout comme Benjamin Psaume sur qui je ne compte absolument plus.

Je souhaite dégresser mon effectif et surtout alléger ma masse salariale. Pandiani qui n'aura joué que quelques matches possède un salaire exhorbitant de 24K/s. Cependant aucun club ne le veut.
C'est le deuxième effet Kiskool, je me dis.

Je cherche néanmoins à le remplacer. Darcheville est en fin de contrat mais ne donne pas suite. Carlos Vela repousse mes avances alors que Goran Slavkovski se dit intéressé par l'intérêt que je lui porte.
Je vais finalement décider de le faire venir en prêt de l'Inter, avec son coéquipier Ianis Zicu, international roumain pouvant lui aussi évoluer en attaque. Björn Runström (Fulham), attaquant international suédois, va également nous rejoindre pour un prêt d'une saison.

Après n'avoir dépenser aucun centime pour renforcer mon attaque, je décide de recruter sur l'aile droite. Ma tactique a évolué au fil de la saison du 4-4-1-1 habituel vers un 4-3-3 plus offensif, notamment au niveau des deux milieux offensifs latéraux. Fodé Mansaré me convient parfaitement à gauche et, en attendant une éventuelle venue de Lucas Trecarichi ou de Guardado, Alexandre Bonnet le remplace bien.
Depuis la fin de saison j'ai, qui plus est, l'envie de virer du club et Laurent Battles et Bryan Bergougnoux. Le premier ne me rapporterait guère mais le second pourrait valoir dans les 3M€, si un club le désirait.
Battles est contacté par Salzburg, mais l'offre étant insuffisante je ne donne pas suite. Voilà où aura été mon tort quand je sais qu'il va quitter le club gratuitement...
Je fais donc mes courses à droite. Cardenàs reffuse de venir dans la Ville rose. Mon intérêt se porte alors sur Karim Ziani, l'ailier droit de Sochaux bénéficie en effet de bonnes stats... Le transfert est sur le point d'aboutir quand le président Plessis décide de tout faire capoter.
D'après lui le TFC pille chaque année l'équipe sochalienne...
Mon second choix, qui s'avèrera avoir été le bon, se porte alors sur le jeune ailier norvégien de Rosenborg, Per Ciljan Skjelbred. Pouvant évoluer à tous les postes offensifs, je me dis que je tiens avec ce jeune de 19 ans le penchant de Mansaré sur le flanc droit de mon attaque.
Il rejoint Toulouse le 31 juillet contre 2,8M€, soit trois fois moins que ce que m'aurait coûté Karim Ziani.
Avant le début du championnat un autre apport débarque sur l'île du Ramier, il s'agit de Lorenzo Davids. Ce néerlandais est prêté par Liverpool, il sera notamment utile pour remplacer Jérémy Mathieu à gauche de la défense ou bien pour jouer au poste de MD. Dans le même
temps, Alsény Camara (20 ans), latéral gauche, part en prêt pour un an à Istres.


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » ven. 22 juin 2007 15:31

Episode 5 : Le début de la faim

Avant de débuter ma seconde saison à la tête du TFC je dois disputer avec mon groupe le fameux Trophée des Champions.
Nous nous rendons donc à Porto, où a lieu l'événement cette année. Nous affrontons l'équipe victorieuse en Coupe de France, le Paris SG.
Le score restera nul et vierge avant que nous nous imposions aux tirs aux buts. Nicolas Douchez arrêtera 4 tirs parisiens et sera l'homme du match, obtenant une note extraordinaire de 10.

Nous en profitons également pour disputer un match amical contre l'équipe locale du FC Porto.
Nous l'emportons non sans peine 2-1, avec des buts signés Johan Elmander (le premier d'une série hallucinante cette année) et Fabinho, contre une frappe de loin de Lucho Gonzales. A noter la première titularisation de Gabor Kiràly, et une prestation correcte. Ce sera la seule rencontre amicale de l'intersaison, et un avant-goût pour les joutes européennes qui nous attendent.

Le championnat débute enfin. Et cela commence plutôt mal avec une défaite 3-2 sur à l'Abbé Deschamps. Johan Elmander signe son premier doublé mais l'expulsion de Skjelbred nous rend la tâche compliquée et nous devons nous incliner. Notamment devant les coups de boutoir de la paire offensive Niculae-Pieroni.

Cependant mes garçons se reprennent très vite. Une première grosse échéance arrive : le derby de la Garonne contre Bordeaux au Stadium.
Devant les caméras de Canal+, Fabinho ouvre la marque dès la première minute ! Suivent une domination territoriale et un festival Elmander. Le Suédois survole la rencontre et inscrit encore deux nouveaux buts.
L'équipe, le staff et les spectateurs sont ravis de cette victoire face au rival.
Il reste à confirmer...

Nous nous déplaçons à Sedan. Battles remplace une fois encore Skjelbred, blessé pour un mois, et Alex Bonnet prend la place de Mansaré sur le côté gauche. Le Guinéen est suspendu pour ce match.
La rencontre se déroule sans problème et Fabinho vient crucifier Regnault d'une tête au point de pénalty en fin de première période, sur un corner de Laurent Battles. Johan Elmander ira également de son petit but, juste après la pause. Un raid dont seul lui en a le secret.

Avant de débuter notre histoire européenne, nous accueillons l'équipe mancelle au Stadium municipal, avec pour objectif de continuer sur notre lancée et de se préparer mentalement pour le choc "Champions League".
Résultat, un nouveau doublé de Johan Elmander (frappe de 25m et reprise de la tête sur un centre de Mansaré) et un pénalty de Walter Pandiani... Victoire 3-0 !!!

Oui, vous ne rêvez pas. Elmander, 7 buts en 4 matchs de L1, dont 3 doublés !!!
Sa valeur avoisine les 6M€ maintenant... mais toujours pas de gros clubs qui le suivent...

Tout ça c'était pour se faire les crocs. Le gros morceau arrive : le Bayern Munich. Nous sommes dans son groupe, avec le CSKA Moscou et Fenerbahçe.
Autant dire que cela va être très difficile mais également, que cela donne très faim !


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » ven. 22 juin 2007 21:39

Episode 6 : Le retour de l'Europe

Avant de disputer le premier tour de la Champions League, je décide d'effectuer un dernier changement. Luiz Alberto, qui aura 30 ans en décembre, n'a plus son rendement habituel. Mes entraîneurs-adjoint m'indiquent une baisse de moral due à l'éloignement de son pays natal. Il n'est plus tout jeune mais désire voir sa môman...
Qu'à cela ne tienne, mais je vais le vendre au prix cher. Ou du moins essayer de faire un minimum de bénéfices. Vasco de Gama est intéressé par son profil et de mon côté j'ai déjà trouvé son remplaçant.
Gabriel Tamàs, DC international roumain du Spartak Moscou, arrive en fin de contrat en février 2008. Mes recruteurs me le recommandent comme une recrue prioritaire. La transaction se fait donc. Le joueur de 23 ans accepte de rejoindre mon club à la fin de son contrat, de mon côté je débourse la somme de 3,8M€. Du très lourd.
J'évoque d'abord la possibilité de ne vendre Luiz Alberto qu'à la fin de la saison brésilienne, c'est-à-dire début janvier 2008. Mais le joueur brésilien refuse de rester 4 mois de plus sur les bords de la Garonne...
Après quelques heures de négociations intensives mon équipe trouve un arrangement avec Vasco. Le transfert s'élève à 2,9M€, soit un bénéfice de 200K€.
Je décide néanmoins d'enrôler un autre défenseur, Ezequiel Garay, jeune argentin (20 ans) du Racing Santander. Nous le faisons signer le jour de la clôture du marché des transferts, pour un montant de 1,2M€. Il deviendra immédiatement titulaire aux côtés de Lucien Aubey, dans l'axe de notre défense.
Cela n'est pourtant pas notre dernier "coup". Dans les ultimes heures du 31 août, Silva débarque en prêt en provenance de Valence. Ce jeune ailier gauche nous sera très utile, notamment numériquement en Champions League...
Avant que j'apprenne que Silva est suspendu pour 4 matches européens...

Nous y voilà. Toulouse - Bayern Munich...
Mon équipe : Douchez - Mathieu, Aubey, Garay, Ebondo - Fabinho, Dieuze - Emana - Mansaré, Battles - Elmander.
Devant plus de 38.000 spectateurs, nous ne pouvons faire mieux qu'une défaite 2-1 contre le tenant du titre. Achille Emana, de la tête, ouvre le score avant la demie-heure de jeu. Podolski et Makaay assure une victoire correcte en seconde période.
Nous n'avons pas démérité mais manqué de réalisme, notamment Johan Elmander, resté muet.

Suivent un match nul à Nice (1-1) avec le premier but pour son premier match en L1 d'Ezequiel Garay, et une victoire contre Strasbourg (2-1) et le premier but de Silva (placé sur le côté droit de l'attaque).

Arrive un déplacement compliqué à Moscou en plein hiver avec une température de 10°, soit 12° de moins qu'au Stadium face à Strasbourg, face au CSKA qui a fait un nul en Turquie.
Laurent Battles écarté et Silva suspendu, c'est Nicolaj Agger qui débute le match sur l'aile droite. Skjelbred n'est pas qualifié pour la Champions League, il a certainement participé à cette compétition avec Rosenborg.
La rencontre débute parfaitement puisque Achille Emana, sur un mouvement orchestré par le duo Mathieu-Mansaré sur l'aile gauche, ajuste une bonne frappe à l'entrée de la surface. Akinfeev s'incline et nous menons 1-0, score gardé jusqu'à la pause.
Un joueur moscovite se fait expulser peu après la pause et le champ est libre pour s'imposer facilement. Il ne faut pas prier Elmander qui réceptionne un corner de Nicolaj Agger : 2-0. Un second joueur de Moscou récolte une biscotte à la fraise.
C'est l'occasion pour nous d'enfoncer le clou et de repartir de Russie avec une victoire de prestige. José Luis Silva remplace Emana et marque son premier but sous les couleurs du club à la suite d'un numéro génial dans la surface. Une minute plus tard l'arbitre siffle la fin du match.
Victoire 3 à 0...

Quatre jours plus tard nous nous rendons à Marseille en championnat.
Nous nous inclinons encore une fois par 2-1. Emana marque en fin de match.

Le dernier match de la phase aller : un déplacement en Turquie pour aller y affronter les derniers du groupe, Fenerbahçe.
Ezequiel Garay est expulsé et il nous faut tenir plus d'une heure de jeu à 10 contre 11. Mission accomplie... jusqu'au but cruel de Tunçay à la toute dernière minute qui vient nous crucifier. Score final : 1-0

Le chemin est encore long, en championnat comme en Champions League où la délivrance passera par une victoire obligée contre Fenerbahçe...


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » mar. 26 juin 2007 17:11

Episode 7 : Bonnet blanc et blanc Bonnet

Mansaré blessé, j'oppose Bonnet et Silva pour le remplacer.
L'espagnol ayant besoin de temps de jeu à cause de suspension en Champions League, je choisis de le titulariser.
Bonnet aura cette réponse assez drôle : " Silva sur le terrain, je quite le club !"
Je saurais seulement plus tard que le bougre disait vrai...

Victoire contre Lorient 4-1, en Coupe de la Ligue contre le PSG 2-1 (buts d'Accapandié et Zicu alors qu'Ebondo est expulsé), puis match nul à Nancy 1-1.

Je reçois alors Fenerbahçe pour un match décisif.
Bonnet est sur l'aile gauche et Congré remplace Garay suspendu.
Elmander, Zicu et Pandiani sont alignés en attaque. Ce dernier marque le seul but de mon équipe. Un but contre son camp d'un défenseur turc celle une victoire courte mais importante : 2-1.

Je m'impose ensuite contre Lyon (2-0) et à Dijon (4-0). deux superbes prestations de Skjelbred et Elmander qui me ffait rager à l'idée que je ne pourrais pas compter sur eux dans trois jours face au Bayern à Munich.
Le premier n'est pas qualifié et le second est lui suspendu.
Je m'incline finalement 2-0 à cause notamment du manque de réalisme de Pandiani, placé seul en pointe.

J'écrase Monaco au Stadium 4-0 grâce à deux doublés d'Emana et Elmander, puis je m'incline à Nantes 2-0, bourreau du TFC cette saison...

Je fais après un nul délicat contre Moscou pour la dernière rencontre des
matches de poule. Peu importe, je suis deuxième devant le grand Bayern Munich.
Lyon se qualifie également, tout comme Marseille côtés français.

Suivent trois rencontres à domicile avant la trêve.
Victoire contre Lens 3-0 avec un nouveau doublé de Johan Elmander.
Victoire en 1/4 de la Coupe de la Ligue contre Bordeaux 2-0, buts de Skjelbred et Silva.
Et enfin match nul et vierge de but contre le PSG.
A noter une grave blessure de Silva. Mon staff estime qu'il est préférable de le laisse rejoindre son club. Il lui faudra trouver un remplaçant, qui plus est parce que Mansaré va partir à la CAN.

Place aux transactions hivernales...


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » mar. 26 juin 2007 21:41

Episode 8 : L'Afrique, c'est chic

Silva est sur le départ et Bonnet n'a plus son rendement habituel depuis qu'il m'a fait savoir qu'il voulait quitter le club.
La CAN arrive et Mansaré, Emana et consorts vont nous quitter.
Il faut recruter.

Les finances n'étant pas au top ces temps-ci, je me tourne une nouvelle fois vers l'option des prêts.
Runström retourne à Fulham, Dupuis est prêté à Pau.
Côté arrivées c'est Ismael Bangoura (Le Mans) et Kosi Saka (Dortmund) qui débarquent à Toulouse jusqu'à la fin de la saison. Le second sera plus tard mon titulaire sur le flanc gauche.
Gabriel Tamas arrivera quant à lui d'ici deux petits mois.

1/32 de la Coupe de france : déplacement à Istres.
Douchez et Elmander au repos, Kiràly et Accapandié font de l'intérim.
Match nul sans saveur et qualification obtenue aux tirs aus buts. Gàbor Kiràly fait un bon match et arrête deux pénalties.

Faute de joueurs disponibles, Lorenzo Davids (qui remplace Jérémy Mathieu blessé pour un mois), Mohamed Fofana, Adam Smith (17 ans) ou Moussa Sissoko (18 ans) font leur apparition dans le groupe pro.

Match nul à domicile contre le Stade Rennais 1-1 et victoire à Metz 2-0. Johan Elmander n'est pas brillant. Il n'a pas marqué depuis la trêve.
Nous sommes largement en tête du championnat. Seuls les Lyonnais peuvent s'accrocher. Cependant Fodé Mansaré et Achille Emana, notamment, quittent le club pour rejoindre leur équipe nationale pour la Coupe d'Afrique des Nations.

Demies-finales de la Coupe de la Ligue contre Nantes, au Stadium.
Nous faisons un match assez lamentable. Nous prenons un but stupide sur une mauvaise relance de Gabor Kiràly, à dix minutes de la fin. Bergougnoux est titularisé sur l'aile gauche (en remplacement de Mansaré) sans grand effet.

16èmes de finales de la Coupe de France :
Qualification aux tirs aux buts contre Auxerre après un match nul sans but et sans relief. Bergougnoux est toujours sur l'aile gauche.

Match à domicile contre Saint-Etienne, alors 5èmes. Kévin Constant, Pantxi Sirieix et Moussa Sissoko constituent le milieu de terrain. Fabinho commence à être écarté du groupe. Garay marque le seul but d'un match (1-0) où Kiràly a été plus qu'excellent. Il récolte la note de 10. Elmander reste muet.

Romain Usseglio (16 ans), nouveau pur produit du centre de formation aux compétences intéressantes, prend la place de Bergougnoux pour le match contre le rival bordelais. Il fera une passe décisive (but de Thomas Ayasse, nouveau venu également au poste de MD) et marquera le but de l'égalisation. Score final 2-2.

Alors que l'équipe est en mal d'efficacité offensive (6 buts marqués en 7 matches seulement) elle doit se rendre à Guingamp, candidat à la montée en L2 et nouveau club d'Elie Baup, en 1/8èmes de finales de la Coupe de France.
Résultat euphorisant que notre 4-0. Toujours pas de but de notre géant suédois mais des réalisations d'Albin Ebondo, Nicolas Dieuze et Kosi Saka, pour sa première apparition sous les couleurs toulousaines.

Tout va donc de mieux en mieux avec cette qualification pour les Quarts de la Coupe de France, véritable objectif du TFC à ce moment de la saison.
Mais au moment où le 1/8ème de finale contre Arsenal se profile en Champions League, la stérilité de notre meilleur buteur peut faire frémir. Une défaillance à un tel moment de la saison nous ferait de grands torts. Et notre victoire 4-0 à Guingamp n'aura pas effacé tous les doutes de nos supporters.


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » mer. 27 juin 2007 1:15

Episode 9 : Elmander mon cher Watson

Avant le match aller contre Arsenal au Stadium il fallait que mes joueurs me montrent qu'ils avaient envie d'aller plus haut.
En 3 matches et autant de buts Johan Elmander m'a fait comprendre que je pouvais compter sur lui.
D'abord en réalisant un doublé contre Sedan étrillé 4-0 à domicile. Kosi Saka et Skjelbred, les deux autres buteurs, se montrant tout autant brillants que le gardien devenu titulaire Gabor Kiràly.
Ensuite en aidant Skjelbred a marquer le but de la victoire au Mans, d'une superbe déviation, alors que notre équipe venait de perdre Albin Ebondo, expulsé.
Enfin, en mettant définitivement l'équipe à l'abri d'un retour niçois la semaine suivante, score final 3-1, après les buts de Nicolas Dieuze et moussa Sissoko.

Huitième de finale aller de la Champions League : Toulouse - Arsenal (19.02.2008)
Emana, rentré de la CAN, est aligné d'entrée. Mansaré est blessé et c'est toujours Saka qui occupe le flanc droit. Elmander, qui a retrouvé sa pleine confiance, ainsi que la mienne, mènera l'attaque violette.
Lucien Aubey inscrit le premier but du match, sous les hourra d'un public (31238 personnes) en délire, sur un corner tiré à la fin de la première période. Le match est lancé.
Vingt minutes après ce premier but inespéré, Johan Elmander échappe à la vigilence d'Heitinga et Djourou et glisse le ballon du 2-0 sous le corps de Lehmann. Je suis sous le choc !
Cependant quelques minutes plus tard Arsenal revient à la marque grâce à l'inévitable Henry. L'international français place une superbe frappe à l'entrée de la surface de Kiràly, impuissant sur le coup.Arsenal revient donc à 2 buts à 1.
Il reste un peu plus de vingt minutes à jouer et nous savons que ce résultat ne sera sans doute pas suffisant pour le match retour à Highbury.
Mais la pression du quatuor offensif des cannoniers d'Arsenal Henry-Hleb-Klose-Reyes est très pesant et je vois mal comment réagir...
Elmander, pourtant, va trouver l'ouverture. Le Suédois va être à la conclusion d'un joli mouvement successivement orchestré sur le côté gauche par Jérémy Mathieu, Moussa Sissoko et Kosi Saka. La reprise de la tête du viking suédois est imparable et Lehmann s'incline pour la troisième fois. Il reste moins de cinq minutes et nous menons 3-1.
Malheureusement pour nous l'équipe londonienne attaque sans relâche et nous pousse à la faute, alors que nous tenons le coup physiquement. Nous avons pêché mentalement. Et à la suite d'une énième faute à l'entrée de la surface, Theo Walcott trouve la lucarne de Kiràly d'une frappe magistrale. Son coup-franc était imparable et Arsenal parvient revenir à un but seulement du TFC.
Ce sera le score final. Une victoire au goût amer...

Une victoire à Strasbourg 2-0 nous fait penser de nouveau au championnat. Des buts de Johan Elmander et Sebastian Zuniga, le jeune chilien qui s'impose de mois en mois comme le succeseur potentiel du Suédois. La victoire est belle et la prestation de Jérémy Mathieu, auteur des deux passes décisives, l'est tout autant. Nicolas Douchez retrouve sa place dans les buts.

Place ensuite à la Coupe de France. Quarts de finale à Saint-Etienne.
Nous nous imposons aux tirs aux buts, encore une fois. Elmander marque le but toulousain. Fabinho est certainement définitivement écarté du groupe. Les clubs du Sporting, d'Udinese et de Marseille sont notamment sur le coup. Son départ libèrerait quelques millions d'€ et une place très convoité d'extra-communautaire. En attendant une potentielle recrue, le jeune Sissoko le remplace plus que bien.

Et un match assez important à domicile contre Marseille.
Une victoire sans éclat particulier. Nicolas Dieuze et Achille Emana sont les buteurs côté toulousains. L'écart en tête de la L1 est plus que conséquent.


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » mer. 27 juin 2007 12:59

Episode 10 : Voir Londres... et mourir

Le match retour est pour aujourd'hui, mardi 4 mars 2008.
Nous pénétrons, les joueurs et moi, le coeur gros dans Ashburton Grove.
Mon équipe:
----------------------Kiràly---------------------
Ebondo------Garay------Aubey------Mathieu
---------Emana----Dieuze----Fabinho---------
--Zicu------------------------------------Saka--
--------------------Elmander-------------------

Tout commence idéalement puisque Nicolas Dieuze reprend victorieusement de la tête un corner de Jérémy Mathieu. Nous menons alors, au total des deux matches, 4 à 2.
Mais nous allons vite déchanter. Gallas puis Rosicky, d'une énorme frappe de 30 mètres, permettent à leur club de revenir à égalité 4-4 juste avant la pause. Nous somme alors éliminés.
J'essaye d'insufler un climat de confiance et de volonté dans le vestiaire à la mi-temps mais je sens mes joueurs dépassés par l'événement. Douchez remplace alors Gabor Kiràly, et Elmander, bien incapable ce soir, est remplacé par Sebastian Zuniga.
La domination londonienne se concrétise en seconde période, quand Miroslav Klose prend à défaut toute ma défense avant de crucifier Nicolas Douchez. Il n'y a alors guère plus d'espoir et Jose Antonio Reyes vient en éteindre les derniers à vingt minutes de la fin du match, d'une splendide reprise de volée. Nous finissons le match sur les rotules, incapables de réagir et appeurés à l'idée de s'en prendre d'autres.

La Ligue des Champions c'est finit pour nous, du moins cette année.


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » ven. 29 juin 2007 11:37

Episode 11 : Retour à la réalité morne et plate de notre chère Ligue 1

Nous avons à nous faire pardonner, bien que c'était notre toute première participation en Champions League, et nous abordons nos deux prochains matches de L1, tous deux à l'extérieur, avec anxiété.
Le groupe se déplace d'abord à Lorient, avec une équipe au complet. Nicolas Douchez retrouve sa place de titulaire et Skjelbred son côté droit. Ce dernier se fera expulsé en début de seconde période. Ismael Bangoura inscrit le seul but du match (1-0) à cinq minutes de la fin. Une aubaine.
Nous nous rendons ensuite à Sochaux, demi-finaliste comme nous de la Coupe de France, mais un peu plus à la traîne en Championnat.
La victoire est sans appel en notre faveur : 4-1. Johan Elmander marque son premier triplé de la saison et Gabriel Tamas conclue la marque.
Nous battons ensuite Nancy, dernier de la L1, 1 but à 0. Emana est expulsé alors que Sebastiàn Zùniga est le buteur en fin de partie.
Nous avons une confortable avance en tête du Championnat, alors que se profile dans quelques jours un déplacement capital à Lyon.

Pour ce match Skjelbred et Mansaré sont de retour sur les côtés, tout comme Fabinho et Taïder en milieu de terrain.
Skjelbred marque une somptueuse reprise avant que Juninho puis Benzema ne permettent à l'OL de l'emporter. Score final à Gerland 2-1.
Lyon revient très près de nous au classement. A noter qu'ils battent Villareal et se qualifient pour la demie-finale de la Champions League.

Alors qu'entre les deux tours contre le Sous-marin jaune l'équipe lyonnais s'incline à Sochaux 1-0, nous nous imposons facilement à domicile contre le promu dijonnais : 3-0.
Skjelbred, Dieuze et Elmander sont les trois buteurs toulousains.

Avec toujours la même équipe que contre Lyon, mis à part Fabinho qui perd sa place de titulaire au profit d'Emana, nous ne pouvons faire mieux qu'un nul au Stade Louis-II. Johan Elmander inscrit un nouveau doublé contre Monaco. Nous sommes toujours légèrement en tête de la L1.


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Message par Charles Le Téféciste » ven. 29 juin 2007 11:57

Episode 12 : Objectif Stade de France

C'est aujourd'hui que nous disputons notre seconde demie-finale de coupe nationale de la saison, après celle de Coupe de la Ligue perdue face à Nantes.
Nous prenons place sur le terrain strasbourgeois, et évidemment nous y pensons tous. C'est néanmoins une source de motivation supplémentaire qu'ont mes joueurs pour aller chercher la qualification pour le Stade de France.
Désirant malgré tout faire tourner mon effectif, je décide de mettre titulaire le jeune portier de la séléction tunisienne, Sofiane Khedairia. Kiràly est annoncé partant pour Hearts et je ne compte plus faire appel à lui. Tout comme je n'utiliserai plus les joueurs qui m'ont été prêtés. Il est temps de préparer en effet la saison prochaine.
Fodé Mansaré marque de la tête, fait assez rare pour être souligné, sur un centre d'Elmander et nous permet de mener à la mi-temps. Ce score de 1-0 perdurera comme cela toute la rencontre avant que Kévin Gameiro ne vienne égaliser dans les arrêts de jeu.
Encore une fois cette saison la décision va se faire aux tirs au but. Et une nouvelle fois nous allons nous imposer, Khedairia réalisant deux très beaux arrêts.
Nous sommes en finale. Ce sera contre l'équipe de Sochaux.

Suivent quatre rencontre plus ou moins importantes.
Nous battons dans la douleur l'équipe nantaise au Stadium, 1-0 but de Fodé Mansaré.
Quelques jours plus tard nous allons faire match nul au Stade Bollaert à Lens, avec un but de Johan Elmander.

Puis nous nous imposons au Parc des Princes dans une domination quasi totale des parisiens. Fodé Mansaré et Johan Elmander sont les buteurs toulousains, le second réalisant encore un doublé. Cette victoire fait particulièrement du bien puisque dans le même temps l'OL, après une victoire contre Rennes, s'incline à Metz et à domicile contre Saint-Etienne. Un derby perdu qui va faire très mal aux lyonnais. Ils sont à ce moment distancés pour la course au titre français mais également qualifiés pour la finale de la Champions League. Ils ont battu l'équipe de Valence et retrouverons le Real Madrid en finale.

Nous battons enfin Sochaux à domicile (3-0) dans une confrontation qui a tout d'une répétition de la finale de la Coupe de France qui aura lieu dans une semaine maintenant.
Pier Ciljan Skjelbred et Johan Elmander sont les deux buteurs violets de la rencontre qui s'est déroulée à sens unique.


Répondre

Retourner vers « Vos stories »