Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[Harstad I.L] Harstad Revival FIN- Saison 4 à 10 (2038-2044)

C'est ici que se trouvent les aventures les plus passionnantes du forum

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Bilan I/III: Harstad et Stensland

Message par sekhen » lun. 31 déc. 2012 16:03

@ Orio,
Merci, j'ai moi même pris à ma grande surprise pas mal de plaisir en le relisant pour compiler les informations.

@Kaldolol,
Le plus gros du boulot a été de reprendre tous les bilans annuels pour établir les statistiques de chaque joueur.

@Ardennais,
Je ne peux pas prendre en comtpe ton vote pour l'instant car tu n'a pas utilisé le formulaire prévu à cet effet et à me renvoyer par mp.
Du coup il manque ton vote pour les remplaçants et pour le "Ballon d'Or".

@Boonty,

La progression du championnat Norvégien ne vient pas à mon sens d'un gonflement global de l'argent injecté dans le foot.
Les plus gros transferts ont en effet eu lieu dans les années 2012-2014 et n'ont pas été battus depuis.

Les awards des moments les plus frustrants, c'est une bonne idée :mrgreen:

J'ai vérifié, les abonnements restent parmi les moins chers de la division.
Attention, GOS n'a pas emmené que des supporters au Luxembourg, il vient aussi avec son masque. :P

Je ne suis pas sur qu'il m'aurait fallut tant de temps que ça pour gagner une coupe d'Europe.
Bergli et Aga me paraissant tout à fait capable de porter l'équipe vers les sommets.

Pour le 9e commandement, c'est quand même mon grand échec de ce récit.

Guardiola, cela s'explique parcequ'il est parti du Barça (très rapidement) et y est ensuite revenu.

Pour Johnsen, c'est un préparateur réel (sauf la photo que j'ai pioché dans la banque de données photos).
Il a énormément progressé à Harstad car il était moyen à son arrivée.

@ Tous,

Merci à ceux qui m'ont adressé leurs premiers votes (les résultats à la fin des 3 bilans).
Et bon réveillon à tous :wink:
Modifié en dernier par sekhen le lun. 31 déc. 2012 17:24, modifié 1 fois.


Publicité

Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad I.L] Bilan I/III: Harstad et Stensland

Message par ardennais » lun. 31 déc. 2012 16:58

Nooonnnnnnnnnnn,ne dis pas ça en public Sek' car Boonty va me le remettre dans la tronche !!
Remarque,cela fera l'arroseur arrosé :hehe:
Je l'ai charrié mais lui,il va me pendre :mrgreen:

Je te fait ça de suite :wink:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Bilan I/III: Harstad et Stensland

Message par sekhen » sam. 12 janv. 2013 16:32

Bilan II: Le football international


Image






1) Préambule


Ce second bilan sera un peu moins centré sur Stensland dont les performances à la tête des différentes sélections qu'elle a dirigé n'ont pas été mirobolantes, et est plus spécialement consacré à une photographie de la situation des équipes nationales, des compétitions entre nations et des meilleurs joueurs au 31/12/2034 date de fin du récit.




2) Stensland et le football de sélection

Image
Lors du premier bilan, nous avons déja pu voir que Stensland a eu en 23 ans l'occasion de diriger 5 sélections différentes (en incluant sont passage éclair à la tête de l'équipe de France).
Image
Si elle a réussi à ne jamais se faire licencier, elle n'a pas non plus su remporter une seule grande compétition internationale.
Nous nous contenterons donc d'un bref rappel de son parcours en sélection, année par année.

2016: Belgique Espoir/4e des éliminatoires de l'Euro Espoir 2017
2017: Belgique Espoir/Amicaux
2018: Belgique Espoir/Amicaux
2019: Belgique Espoir/Eliminatoires Euro Espoir 2021
2020: Belgique Espoir/1er du groupe éliminatoire Euro Espoir 2021
2021: Belgique A/2e du groupe éliminatoire Coupe du Monde 2022, qualification en barrages contre l'Autriche
2022: Belgique A/8e de finale de la Coupe du Monde 2022, élimination par le Costa Rica
2023: Belgique A/1er du groupe éliminatoire de l'Euro 2024
2024: Belgique A/quart de finale de l'Euro 2024, élimination par la Slovaquie
2025: Russie A/2e du groupe éliminatoire Coupe du Monde 2026, élimination en barrages contre la Belgique
2026: Russie A/Eliminatoires Euro 2028
2027: Russie A/3e du groupe éliminatoire de l'Euro 2028, qualification en barrages contre la Bosnie
2028: Russie A/8e de finale de l'Euro 2028, élimination par la République Tchèque
2029: Russie A/1er du groupe éliminatoire de la Coupe du Monde 2030
2030: Russie A/8e de finale de la Coupe du Monde 2030, élimination par le Portugal
2031: Russie A/1er du groupe éliminatoire de l'Euro 2032
2032: Russie A/8e de finale de l'Euro 2032, élimination par l'Italie
2033: Turquie A/1er du groupe éliminatoire pour la Coupe du Monde 2034
2034: Turquie A/8e de finale de la Coupe du Monde 2034, élimination par la Croatie








3) Le Monde
Image
a) Les compétitions

- La Coupe du Monde

Durant les 23 ans de règne de Stensland, ce sont 6 vainqueurs différents qui se partagent le trophée, aucune nation ne réussit à afficher une suprématie.
Seule la France fait montre d'un peu de régularité en se placant 5 fois sur le podium au cours de cette période.
Le Portugal et le Mexique ajoutent pour leur part pour la première fois de l'histoire leur nom au palmares de la compétition suprême.
Image
Vous trouverez ci-dessous le tableau détaillé de ces 6 tournois:

2014
La Coupe du Monde Brésilienne est marquée par une absence de surprise.
Mais comme en 1950, la Selecao s'incline en finale et laisse en larme le peuple Brésilien.
Image
2018
L'Afrique du Sud qui tombe le Brésil puis l'Italie avant d'échouer en demi-finale contre le futur vainqueur Français est la grande attraction de la Coupe du Monde Russe.
Image
2022
56 après la victoire de Wembley, l'Angleterre, emmenée par le défenseur Pete Bull remporte sa 2e Coupe du Monde, au Quatar.
A noter le parcours du Costa Rica, quart de finaliste et vainqueur surprise de la Belgique de Stensland en 8e de finale.
Image
2026
Au Mexique, c'est le Portugal de Marco Cassama qui remporte enfin sa 1ère grande compétition internationale.
La Russie de Stensland a pour sa part subit une cruelle désillusion en étant éliminée au stade des barrages par ... la Belgique.
Image
2030
4 ans après avoir échoué à remporter sa propre Coupe du Monde, le Mexique valide sa suprématie sur le football mondial en disposant de l'Argentine sur les terres Italiennes.
Stensland et la Russie sont tombés en 8e contre le tenant du titre Portugais.
Image
2034
En Australie, l'Espagne empêche le Mexique de bisser.
Comme d'habitude, Stensland ne passe pas le cap des 8e de finale, sa Turquie se faisant laminer par la Croatie.
La Géorgie, quart de finaliste de l'épreuve étonne la planète football.
Image


- La Coupe des Confédérations

La seule surprise pour ces répétitions pré-Coupes du Monde fut la victoire de l'Uruguay en 2033.
Image


- Les Jeux Olympiques

Deux grosses surprises dans une compétition marquée par la présence Espagnole: les victoires de la Suisse en 2012 et de la Belgique en 2032.
Image


- La Coupe du Monde U20

Chez les U20, le Nigéria et la République Tchèque ont réussi à inscire leur nom au palmares. Pour le reste les vainqueurs sont des nations réputées fortes et qui réaliseront d'ailleurs de belles choses chez les A quelques années plus tard, une fois leurs baby-stars arrivées à maturité.
Image

b) Les joueurs

- Les 18 meilleurs joueurs du monde:

Il s'agit d'un classement des 18 meileurs joueurs du monde supposé au 31/12/2034, selon l'ordinateur.
Pas mal de ces joueurs sont bien connus des lecteurs du RDP, comme Horacio Malagon (9 fois Ballon d'Or), Juan Manuel Lucia (dernier détenteur du Ballon d'Or), Joatham Franco (un ancien de Valerenga) ou encore Mathias d'Orazio (meilleur joueur de la dernière coupe du Monde)
Image
Evidemment tout ces joueurs sont plutot pas mal, mais Malagon est clairement au dessus du lot malgré ses 32 ans.
J'ai quand même un petit faible pour Fernando Barcelo, Mauro Schurrer et Roman Cap (ce dernier représentant à mon avis l'avenir du foot mondial).
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

- Le Ballon d'Or

On pensait Messi indétrônable à jamais.
C'était avant l'avènement d'Horacio Malagon, 9 fois titré consécutivement.
Je suis fier d'avoir affronté ce joueur avec Harstad lorsqu'il était encore relativement inconnu et qu'il n'était que la jeune vedette de Palermo.
On notera la main-mise du football Anglais sur la récompense.

Voici le palmares lors de ma partie:
Image
L'Argentin Sergio Aguero, gendre de Maradona succède aux duettistes Cristiano Ronaldo/Messi, puis l'attaquant Ghanéen révélé à St Etienne Joseph Alhassan remporte trois éditions, avant de s'effacer devant "El Genio" Malagon.





Penchons nous maintenant plus en détail sur les joueurs nominés lors de la dernière édition, celle remportée par l'Espagnol Lucia au nez et à la barbe de son coéquipier Malagon.
Image
Image

Parmi les 35 nominés de l'année 2034, on retrouve bien évidemment la quasi totalité des meilleurs joueurs du monde:
On trouve ici aussi quelques têtes connues du RDP comme Hakan Koc (le buteur de la Turquie), Micha Rousseau (l'attaquant de Liverpool qui fut notre bourreau lors de notre dernière épopée Européenne), Jeronimo Meija (goleador qui évoluait en Hollande lorsque nous le croisâmes), Hideyuki Naganuma (le légendaire buteur Franco-Japonais), Rony(buteur du PSG), Andres Velazquez (attaquant Uruguayen qui nous fit des misères pendant la coupe des Confédérations 2033).
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image










4) L'Afrique
Image

a) Les nations

Le classement FIFA des nations Africaines en 2034 ne comporte pas de grands chamboulements par rapport à ce qu'il était en 2012.
Aucune petite nation n'a vraiment émergé, ni aucune grosse plongé.
On retrouve dans le quinté de tête 4 des nations qui ont animé le récit sous l'ère Stensland, à savoir l'Afrique du Sud, la Côte d'Ivoire, le Nigéria d'Amadi et le Ghana d'Alhassan.
Image


b) Les compétitions

- La Coupe d'Afrique

En dehors d'une vctoire du Congo et du Cameroun, la CAN est dominée par les 4 nations citées ci-dessus.
Image
Image

- La Coupe d'Afrique U20

Et la situation n'est sans doute pas près de changer, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Nigeria et le Ghana ayant rafflé l'ensemble des titres de cette catégorie d'âge.
Image



c) Les joueurs

Parmi les 18 meilleurs joueurs Africains, aucun ne figure dans les 18 meilleurs joueurs mondiaux ni n'est cité dans les 35 nominés pour l'élection du Ballon d'Or, mais tous évoluent chez les cadors Européens.
Image
Le joueur le plus connu des lecteurs est sans doute Ayinde Amadi, buteur de Portsmouth et ancienne terreur de Brann Bergen, mais les autres valent également le coup d'oeil:

J'ai également un faible pour John Nwachukwu, un monstre qui fut très prêt de signer à Harstad lorsqu'il était encore un gamin.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


5) L'Amérique du Nord
Image

a) Les nations

La encore, pas de surprises, ce classement étant tout ce qu'il y a de plus classique.
Le Mexique s'est néanmoins affirmé comme une nation majeure du football depuis plusieurs années est est d'ailleurs le fournisseur numéro 1 de regens de qualité pour le football mondial.
On notera quand même la percée des Bermudes et de Curucao aux alentours de la 150e place, devant des nations comme Haiti ou Cuba.
Image


b) Les compétitions

- La Gold Cup

Beaucoup de surprises dans cette compétition lors des premières années, jusqu'à ce que le Mexique truste les 6 dernières éditions
Image


- La Coupe des Nations UNCAF

Le championnat des meilleurs nations d'Amérique centrale est dominé par le Costa Rica et le Honduras.
Image


- Le championnat des Caraïbes

Trinité et Tobago et surtout la Jamaïque dominent la région des Caraïbes, mais en 2028 Curucao réalise un exploit mémorable en s'adjugeant le trophée!
Image



c) Les joueurs

Sans surprise tellement le pays a fourni de regens, les 18 meilleurs joueurs du continent sont Mexicains
Image
Enrique Tello (gardien de Twente), Adrian Villalobos (défenseur central d'exception), Jeronimo Meija (ex-buteur d'Eindhoven), Joatham Franco ( ex milieu de Valerenga) et Milton Michell Tena (meilleur joueur de la Coupe du Monde 2030) ne sont pas des inconnus pour le lecteur
Villalobos est l'un des joueurs qui m'a le plus impressionné dans ce récit.
Certes à 34 ans, il n'est plus le même physiquement, mais il garde encore de beaux restes.
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image



6) L'Amérique du Sud
Image

a) Les nations

Du classique, toujours du classique avec le Brésil et l'Argentine aux deux premières places du classement FIFA (quoi qu'on se demande pourquoi le Brésil y est vu la faiblesse de ses performances en Coupe du Monde).
L'Uruguay est également une nation redoutable dans cette fin de partie.
Le Pérou et le Venezuela ont fait une belle percée au classement tandis qu'à l'inverse, le Paraguay est sur le déclin.
Image
b) Les compétitions

- La Copa America

Argentine, Brésil et Uruguay ont réussi à ajouter à nouveau leur nom au palmarès.
A noter que malgré son armada de vedettes, le Mexique n'y sera pas parvenu.
Image
Image

- La Coupe d'Amérique du Sud U20

Même topo chez les jeunes:
Image
Image


c) Les joueurs

Bien évidemment, 17 joueurs sur 18 évoluent en Europe
Image
Seuls un Uruguayen et un Colombien ont réussi à se glisser au milieu des Brésiliens et des Argentins dans ce classement des 18 meilleurs joueurs du sous-continent Sud-Américain:
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image







7) L'Asie
Image
a) Les nations

Le football asiatique est dominé par l'Arabie Saoudite qui doit sa réussite à la naturalisation de Mexicains venus évoluer dans leur championnat.
Image


b) Les compétitions

- La Coupe d'Asie

L'Arabie Saoudite, le Japon et la Corée du Sud remportent tour à tour le trophée suprême du continent.
Image

- Le Championnat d'Asie Espoir

L'Australie domine les compétitions de jeunes, mais cela ne s'est pas concrétisé par une suprématie chez les seniors.
Image
Image

- Le Championnat d'Asie de l'Ouest

Même si l'Iran est la meilleure équipe de l'Asie de l'Ouest, elle a bien du mal à se faire respecter.
Image


- La Coupe de l'Est Asiatique

Corée du Sud, Japon et Chine se tirent la bourre pour ce trophée régional.
Image


- La Coupe de l'Asie du Sud Est

Une compétition intéressante car elle regroupe des petites nations qui ont peu l'occasion de briller au niveau international.
Image


- La Challenge Cup

Incroyable, Macao a réussi à remporter quelque chose!
Image


- Les Jeux Asiatiques

Et pour finir, le palmarès des Jeux Asiatiques.
Image




c) Les joueurs

On trouve toutes les nationalités et tous les championnats (nous avons même un Chinois du championnat de Chypre) dans ce palmarès des meilleurs joueurs asiatiques.
Image
En voyant le niveau des Saoudiens d'origine Mexicaine, on comprend mieux la réussite internationale de ce pays.
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image




8) L'Europe
Image
a) Les nations

Contrairementaux autres continents, le classement Européen a connu pas mal de bouleversements en 25 ans.
Ainsi, la Turquie est devenue la nation phare.
On notera également l'étonnante 9e place de la Géorgie qui a accumulé les bonnes performances en phases finales de l'Euro et de la Coupe du Monde.
A l'inverse, le Portugal, pourtant Champion du Monde en 2026 est déja retombé au 45e rang, la Suisse et l'Ukraine sont respectivement 74e et 78e, la Norvège (96e) continue de s'enfoncer, et le Danemark pointe au 125e rang mondial derrière des nations comme la Lituanie ou la Lettonie.
Parmi les très petits, Andorre tire son épingle du jeu en se placant au 137e rang mondial.
Image



b) Les compétitions

- Le Championnat d'Europe

Après les trois titres consécutifs de la Roja, l'Euro s'est révélé être la compétition des surprises.
Ainsi la Roumanie, la Croatie et la Turquie, des nations jusqu'ici mineures et au palmarès vierge ont successivement remporté le titre Européen.
La Slovaquie s'est même permise une incursion en finale!
Image
Voici une approche détaillée des différents tournois:

2012
Pour le dernier Euro en format à 16 équipes, l'Espagne conserve son titre et remporte son troisième trophée majeur consécutif.
Image
2016
La France tombe piteusement en 8e de finale de son Euro et l'Espagne s'offre un triplé inédit en venant à bout de l'Ukraine en finale.
Image
2020
L'Euro 2020 a lieu en Belgique et les Diables Rouges ne sont pas loin d'offir le titre à leurs fans, après avoir sorti l'Espagne qui n'avait plus perdu un match de phase finale depuis 20 ans.
Les Belges tombent en demi finale face à la Croatie, futur vainqueur.
Cet Euro est celui des surprises, avec le Monténégro qui participe aux 8e de finale et la Finlande et le Pays de Galles qui s'invitent jusqu'en quart.
Ce n'est que le début...
Image
2024
En acceuillant l'épreuve, l'Espagne pensait renouer avec le titre.
Il n'en est rien puisque le pays organisateur est éliminé dès les 8e.
C'est la Roumanie qui va au bout en battant finalement la Slovaquie dans une finale totalement inédite.
Le titre semblait pourtant promis aux Belges de Stensland qui s'effondrent en quarts de finale alors qu'ils avaient le match en main et un tableau ouvert.
La Géorgie fait parler d'elle pour la première fois en atteignant les 8e.
Image
2028
En 2028, nous sommes en Angleterre.
La victoire finale va encore à une équipe pas vraiment attendue, la Turquie.
Stensland s'arrête en 8e: la Russie est sortie par la République Tchèque.
Image
2032
Nous sommes à nouveau en Belgique, et contre toute attente la Turquie parvient à conserver son titre en disposant de la Croatie 4-1 en finale.
L'équipe au maillot à damier prendra une éclatante revanche 2 ans plus tard en 8e de finale de la Coupe du Monde.
Les 8e, c'est une nouvelle fois à ce Stade que s'arrête la route de Stensland dont la Russie ne peut que constater les dégats face à l'italie.
Image



- L'Euro U21

Belgique, Serbie, Allemagne, Bulgarie, autant de nations qui brillent en Espoir mais qui ne confirmeront pas par la suite chez les seniors.
Image
Image


- L'Euro U19

La Roumanie, La France et la Turquie sont à l'honneur dans cette catégorie d'êge.
A noter la victoire Norvégienne en 2013.
Image
Image
Image
Image


c) Les joueurs

Les 18 meilleurs joueurs Européens se concentrent dans 4 championnats seulement: l'Espagne et l'Angleterre, et dans une moindre mesure la France et l'Allemagne.
Image
Du côté des nationalités, ce n'est guère mieux réparti puisque nous trouvons 9 Espagnols, 4 Français, 3 Italiens, 1 Hollandais et un Tchèque.
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image







9) L'Océanie
Image

a) Les nations

Depuis le ralliement de l'Australie à l'Asie, la Nouvelle Zélande est bien seule dans cette partie du globe.
De fait elle en vient à régresser et derrière c'est le néant.
Image

b) Les compétitions

- La Coupe d'Océanie

La Nouvelle Zélande a tout raflé.
Image

- Les Jeux du Pacifique

Dans cette "coupe des petits" c'est Tahiti qui semble sortir du lot.
Image


c) Les joueurs

Rares sont les joueurs Océaniens à évoluer hors de leur zone d'origine et lorsque c'est le cas, ils jouent dans des clubs mineurs.
Le club Néo-Zélandais de Waitakere Utd concentre la majorité des 18 meilleurs joueurs Océaniens.
Image
Les 18 "stars" sont toutes Néo-Zélandaises, certains sont amateurs.
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image








10) Un peu de rab?


Ils auraient mérité de figurer parmi les meilleurs, mais l'ordinateur ne les en a pas jugé dignes.
Heureusement, ils n'ont pas échappé à mon oeil acéré et ne tomberont pas dans l'oubli:
Comment ne pas craquer sur ce monstre de physique et de mental?
Le genre de bestiaux qu'on aime pas avoir en face de soi lorsqu'on joue attaquant.
Image
A seulement 24 ans, ce défenseur Rennais représente l'avenir de l'équipe de France.
Il me fait penser à Adil Rami.
Image
La puce atomique de l'OM et de la Turquie me fait penser un peu à Lionel Messi.
Image
Il n'y a pas que des Mexicains en Amérique du Nord, et ce milieu Lyonnais ne manque pas de talent.
Image
Un latéral Islandais que j'ai longtemps rêvé de faire venir à Harstad, sans succès.
Image
Un Autrichien qui ressemble à tout sauf à un Autrichien.
Image
Le successeur de Buffon.
Image
Ce n'est pas Jérôme Rothen, mais ça forme une paire de centraux redoutable de la tête avec Van Den Hoogenband
Image
Le fameux héritier de Pauleta.
Image
Super Mario, un plombier capable de déboucher n'importe quelle partie bloquée.
Image
Ma tête de Turc préférée.
Image
Lui, je l'aurais bien échangé avec Depardieu.
Image
Ca c'est de la bête de compétition.
Image
Celui-là, il vaut mieux ne pas le prendre pour un peintre.
Image
Un latéral gauche que j'avais trouvé extraordinaire avec la Turquie (le roi de la passe décisive).
Image
Le meilleur pour la fin: le futur meilleur joueur du Monde.
Image




11) Epilogue

Après ce tour exhaustif (indigeste?) des nations et des meilleurs joueurs du Monde, que nous reste t'il à voir pour terminer ces bilans?

Les clubs et les compéitions de club bien sûr!
Ce sera l'objet du dernier bilan et ça risque d'être très chargé et donc très long à venir.

En attendant et pour tuer le temps, je vous rappelle que vous pouvez toujours m'envoyer par MP vos votes pour le "Onze de Légende" de Harstad (cf Bilan numéro 1). :wink:














Image


Kaldolol
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 45
Enregistré le : sam. 25 juin 2011 9:16

Re: [Harstad I.L] Bilan II/III: Le football international

Message par Kaldolol » sam. 12 janv. 2013 19:15

Magnifique bilan, j'suis impatient de voir comment Dag Bergli évoluer après ton départ du club :-)


Avatar du membre
Toos
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 183
Enregistré le : ven. 25 mai 2012 14:21
Partie actuelle : FC Ilves
Localisation : Bordeaux

Re: [Harstad I.L] Bilan II/III: Le football international

Message par Toos » mar. 15 janv. 2013 2:03

Je profite de ma connexion mensuelle pour faire une petite apparition sur ce magistral RDP, pas vraiment le temps de développer (surtout vue l'heure :76: ) mais je continue à dévorer chacun de tes posts comme je le faisais durant ma (brève) période d'activité ici :) C'est quasiment l'un des seuls topics que je suis attentivement, je ne regarde quasiment pas les nouveaux RDP...

J'essaierai de reposter un beau pavé si je trouve le temps un de ces jours, même si celui-ci risque d'être totalement indigeste au vu de la quantité de posts que je n'ai pas pu commenter :mrgreen: (sans oublier le 11 de légende, je compte bien voter si j'y pense)

En tout cas, la qualité est toujours aussi excellente :wink:

PS: Et bonne année, tout ça, ça doit faire dans les trois mois que je n'ai pas posté :29:
Image
On vain yksi Klubi.


Avatar du membre
Clem95
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 9654
Enregistré le : jeu. 03 déc. 2009 18:00
Club préféré : Arsenal

Re: [Harstad I.L] Bilan II/III: Le football international

Message par Clem95 » mar. 15 janv. 2013 12:30

Super bilan, très complet bravo !

J'ai également eu le bug des mexicains sur ma première partie sur FM12. Je ne sais pas à quoi c'est du mais en tout cas je crois que ça a été réglé par un patch. J'avais des mexicains dans tout les clubs européens, de la Bosnie à l'Azerbaidjan et bien sur en Arabie-Saoudite qui comptait une armada de naturalisé. Les regens mexicains étaient énorme et pas cher (l'un des meilleurs attaquant de la planète jouait en Grèce :75: ).

Marrant au début mais après ça gache complètement le réalisme du jeu !


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Bilan II/III: Le football international

Message par sekhen » mar. 15 janv. 2013 20:39

@ Kaldolol,

Merci pour le compliment, moi aussi j'ai hate de voir la suite, mais pour l'instant je travaille le 3e et dernier bilan (c'est long je dois dire :82: ).
Le Dag va tout déchirer c'est sûr.

@ Toos,

Mdr le gars qui à 3 heures du mat se tape un RDP :mrgreen:
T'as l'air sacrément occupé. :)
Merci de me faire un petit coucou en tout cas, ça fait vraiment plaisir de voir que tu continues à suivre malgré ton emploi du temps.
Pour le 11 de Légende, je compte sur toi. Tu as le temps, les votes seront clos après la parution du 3e bilan.
Et meilleurs voeux à toi également!

@ Clem 95
Merci pour le compliment sur le bilan, venant de toi ça me flatte.
J'ais pris soin de mettre les screens avec les graphiques comme tu les aimes :wink:
Pour les Mexicains, ca a effectivement été patché.
Perso ça ne m'a pas trop perturbé bien que ca fasse effectivement un peu bizarre.
Quelque part ce sont les Brésiliens d'aujourd'hui.


Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad I.L] Bilan II/III: Le football international

Message par ardennais » mar. 15 janv. 2013 21:38

J'ai adoré ton bilan sur les nations !!
Beaucoup devraient s'inspirer de toi pour ce coup :wink:


Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6958
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Bilan II/III: Le football international

Message par Boonty » mer. 16 janv. 2013 12:16

Un superbe second tome pour le bilan de ton rdp

Stensland et le football de sélection

Pas grand-chose à dire sur cette partie où malheureusement aucun titre ne sera venu remplir ton armoire à trophées :23:

Le Monde
Image
Pour la Cdm, la France est 3 fois 3ème... Surtout à la coupe du monde juste avant que tu ne les quittes précipitamment. Ce qui vient à me confirmer que la Turquie n'était pas forcément le choix le plus judicieux :82:

Parmi les meilleurs joueurs mondiaux, je remarque surtout Schurrer, un argentin de classe internationale qui joue au Brésil (est-il passé par l'Europe?)

Je ne parle même pas du géant Malagon qui est monstrueux malgré ses 32 ans. Lucia est quand même un sacré scandale :76:

Quid d'Alhassan?

C'est bien aussi d'avoir des news de Naganuma qui est encore très bien pour son âge!

L'afrique du Sud 8ème au classement FIFA :124:

Là encore, de beaux joueurs, notamment l'Adel de Barcelone et le Bangura du PSG!

En Amérique du Nord, pas de surprises avec les Mexicains qui tiennent le continent d'une main de maître. Villalobos est mon préféré.

Après on a de l'insolite avec les Mexico-Saoudiens (pas dégueus en plus :roll: )
Incroyable, Macao a réussi à remporter quelque chose!
Image
Comme quoi tout est possible... Y a moyen d'avoir un screen de LA star macaoienne? :mrgreen:

Quelle erreur pour le chinois de Larnaca de signer à l'ASNL... :23:

Sinon, dans les restes du monde, Alp est vraiment bon, lyon a l'air d'avoir une équipe monstrueuse, Escobar n'est pas autrichien, c'est pas possible (un mexicano autrichien sans doute), Cassama est toujours aussi bon

Bergli
Image
Quel gâchiiiiiiiiiiis!

Tu vas (et tu peux) t'en vouloir :mrgreen:

Je suis globalement étonné du niveau de certains joueurs qui ont 34-35 ans avec des physiques de porc.

L'autre (dernière) question que je me pose est : où est passé le DC Anglais dont j'ai oublié le nom mais qui était super balèze?


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Bilan II/III: Le football international

Message par sekhen » mer. 16 janv. 2013 18:39

@ Ardennais,

Je déconseille de s'inspirer de mon bilan, car c'est vraiment trop long à préparer :mrgreen:

@ Boonty,

La Turquie avait tous les atouts pour être championne.
J'ai merdé c'est tout.

Schurrer, j'adore également.
Voici son parcours:
Image
Excellent rapport qualité/prix d'achat pour Corinthians comme tu peux voir!

Lucia est effectivement pas top, mais il possède la meilleure moyenne des candidats au Ballon d'Or et est Champion du Monde.
Donc pourquoi pas.

Alhassan est désormais préparateur à ST Etienne, et l'Anglais Pete Bull tient le même rôle à Stoke.


Pas de screen de Macaonis, je joue avec les stats cachées et comme jusqu'ici je n'avais pas scruté ce pays... :mrgreen:
Il existe quand même 7 ou 8 joueurs "réels" dans l'équipe nationale et tous jouent encore au pays, ce qui te donne une petite idée du niveau.

Escobar est effectivement un Mexicain naturalisé Autrichien.

Effectivement pas mal de joueurs vieillissent bien (c'est pas pour rien que Chichkin postulait encore au ballon d'Or il ya encore un an).


Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6958
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Bilan II/III: Le football international

Message par Boonty » jeu. 17 janv. 2013 9:54

Impressionnant le parcours de Schurrer qui n'a même pas jugé bon de découvrir l'Europe, un petit gâchis quand on voit la qualité du joueur...


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Bilan II/III: Le football international

Message par sekhen » sam. 26 janv. 2013 23:32

Bilan III: Les clubs


Image





I) Préambule


Dans ce 3e et dernier bilan, je vous dévoilerai un état détaillé du football de club.
Après m'être arrêté sur les compétitions mondiales et continentales, je ferai un focus sur chacun des 15 championnats jouables de la partie.
Image
La Norvège, la France, l'Angleterre et l'Espagne auront en outre droit à un traitement de faveur, avec une présentation encore plus détaillée.
J'espère que ce dernier bilan vous plaira :wink:




II) Le football mondial et continental


1) Le Monde: généralités


- Commençons par un examen des réputations des championnats en fin de partie.
On constatera que ça a pas mal bougé.
Image
Si les "5 grands" occupent toujours la tête des compétitions les plus côtées, d'autres ligues ont fait une belle percée.
Ainsi la ligue Turque a accompagné la progression de son équipe nationale et la ligue Norvégienne ne se situe plus très loin du sommet.
Le championnat Argentin est la ligue non Européenne la plus réputée.
Plus surprenant, le championnat Saoudien est devenue le premier championnat d'Asie, loin devant le Japon par exemple.
La Tunisie est le championnat Africain le plus réputé.
A noter que la 2e division Norvégienne (non apparente sur le screen) est classée comme la meilleure 2e division du monde.


- Du côté de la réputation des clubs, les lignes ont également bougées.
Voici les 23 clubs les plus réputés en 2034.
Image
En tête des 8 clubs à réputation mondiale, on trouve le Barça, mais aussi des équipes comme Arsenal (2e) (l'effet Malagon?), Lyon (3e), Valence (5e), le Werder (8e).
A l'inverse le Bayern a plongé à la 15e place et le Milan AC à la 21e.
Sao Paulo et Corinthians sont les deux premiers clubs non Européens à forte notoriété.

- Est il possible de faire un lien entre finances et réputations?

3 clubs ont une surface financière supérieure au Milliard d'Euros: Le Real Madrid, club le plus riche du monde, le Barca et ...Arsenal.
Surprise, les clubs Français s'en tirent bien avec 4 clubs dans le top 20 (Marseille,Lyon, Paris, Lille).
La plupart des ténors de 2034 étaient déja puissants en 2011, mais on voit quand même quelques nouveaux clubs forts pointer leur nez dans le classement (le Bétis Séville, Birmingham).
Le Los Angeles Galaxy (21e) est le premier club non Européen en terme de puissance financière.
Image
Pour les fondus de stat, la suite du classement commenté en cliquant.
St Etienne, Monaco et ...Troyes sont dans le top 50 Européen.
En vert on retrouve les clubs nord américains et en Orange les clubs sud américains.
Image
Bordeaux et Lens figurent parmi les 75 clubs les plus riches du monde.
Image
A la 77e place on retrouve Rennes et aux places 89 et 90 les deux clubs Norvégiens les plus riches, à savoir Valerenga et Viking.
Image
- Terminons ce tour d'Horizon avec les 25 transferts les plus onéreux de la partie.

La plus grosse vente est celle du futur Ballon d'Or le Ghanéen Joseph Allhassan, de St Etienne à Chelsea (pour 53 M).
Pour le reste, on retrouve pas mal de joueurs connus IRL ou dans le RDP.
Image

2) Les compétitions à vocation mondiale.
Image
Le Barça est le club qui remporte le plus souvent el championnat du Monde des clubs pendant le RDP (5 fois).
On notera les 4 victoires Françaises (Lille par deux fois, Lyon et Marseille), ainsi que les victoires surprises de Puma (les Mexicains) à deux reprises et surtout celle du club Saoudien d'Al Hilal en 2021.
Image

3) L'Afrique
Image
- La Ligue des Champions d'Afrique

L' Etoile du Sahel est l'équipe qui remporte le plus souvent la compétition suprême du continent Africain.
Les clubs Tunisiens en général dominent le palmares.
Image
- La Coupe des Confédérations Africaines

Cette compétition est l'équivalent de l'Europa Ligue.
Si les clubs Tunisiens sont encore une fois bien présents, le palmarès est néanmoins beaucoup plus ouvert et varié.
Image

- La Supercoupe d'Afrique

Cette coupe oppose chaque année les vainqueurs des deux compétitions continentales.
Image


4) L'Amérique du Sud
Image
- La Copa Libertadores

La ligue des champions Sud-Américaine est dominée par les Brésiliens du Sao Paulo FC (ancien club de Lucas Moura et de Raï).
Parmi le nom des vainqueurs, seul celui de Lanus parait assez incongru.
Image

- La Copa Sudamericana

L'équivalent de l'Europa Ligue pour l'Amérique du Sud est partagée entre Brésiliens et Argentins.
On trouve la surprise Belgrano parmi les vainqueurs.
Image

- La Recopa

Compétiion originale, la Recopa rassemble les anciens vainqueurs des coupes continentales.
Image


5) L'Amérique du Nord
Image

- La Champion's League d'Amérique du Nord

Le palmares est dominé par les clubs Mexicains, même si les Américains ont su arracher quelques titres.
Et à ce petit jeu c'est le club des Pumas de l'UNAM (Université Nord-Américaine de Mexico) qui tire son épingle du jeu.
Image
- La Coupe des Champions du Canada

Voici le palmarès de cette compétition mineure.
Image


6) L'Asie
Image

- La Ligue des Champions Asiatique

Les Saoudiens et en particulier Al Hilal (ancien club d'El Arabi l'ex-Caennais) domminent cette compétions, mais on trouve quand même des victoires Chinoises, Japonaises, Australiennes ou Sud-Coréennes.
Image

- La coupe de la Confédération Asiatique

N'étant pas un spécialiste du football Asiatique, je m'abstiendrai de commenter..
Image

- La Coupe du Président

Pour les fétichistes de l'Asie:
Image


7) L'Europe
Image
- Les réputations

Les clubs Espagnols, Anglais, Français et Allemands se taillent la part du lion et le Barça est le club le plus populaire du monde devant Arsenal.
Lyon est devenu un club d'envergure Mondiale, plus aimé que le Real Madrid!
Image
Image

- La Ligue des Champions

Avec 5 victoires, le Barça et Arsenal (ce qui est surprenant car ce club ne domine pas la Ligue Anglaise) sont les clubs les plus titrés de la période du RDP.
Image

- L'Europa Ligue

Pas d'énormes surprises en C3 si ce n'est la surcôte habituelle des clubs Français
Image

- La Supercoupe d'Europe

La finale de la Supercoupe a la particularité de voyager dans des endroits assez incongrus dans cet opus.
Image

- La Ligue des Champions U19

Porto possède la meilleure équipe de jeunes.
Image



8) L'Océanie
Image
- La Champion's league d'Océanie

Cette compétition se résume à un duel entre deux clubs néo-Zélandais
Image





III) Les compétitions nationales


1) L'Allemagne
Image

- Les réputations

Surprise, le Werder Brême est le seul club Allemand de réputation mondiale et devance désormais le Bayern Munich.
Quelques incongruités dans cette liste: la présence de club comme Balbesberg ou Iéna ainsi que l'émergence du 2e club de Francfort
Image

- Les finances

On s'aperçoit rapidement que la Bundesliga n'a pas les moyens de lutter avec les ténors Européens.
Le Bayern Munich demeure de loin le club à l'assise financière la plus solide.
Image

- Le palmares

A noter qu'il y a un trou dans l'historique, ce championnat ayant buggé au cours du RDP.
Le Bayern domine la scène nationale.
On notera que Schalke a enfin réussi a briser la malédiction
Image
En coupe, on ne retrouve pas la même domination des Bavarois, mais il n'y a pas d'énormes surprises, du moins du côté des vainqueurs. C'est un peu différent si l'on regarde les finalistes.
Image


- La composition des différentes divisions en 2034

Les "surprises" ont été mises en évidence en vert lorsqu'elles sont positives, en rouge lorsque le club a périclité de façon notable.

La Bundesliga 2034:
Image
La 2e division allemande 2034:
Image
La 3e division allemande 2034:
Image

- Les évènements

Retrouvez ici les évènements notables survenus dans le championnat Allemand d'un point de vue financier (hommes d'affaires pleins aux As ou bien redressements et liquidations judiciaires).
Seuls les clubs évoluant dans l'élite en 2034 ont été scrutés.
Peu de grands évènements en Allemagne.
Seul le Werder a attiré un riche mécène, mais celui-ci a rapidement retiré ses billes.
Ce qui n'a pas empêché le club de très bien réussir.
Image



2) L'Angleterre
Image

- Les réputations

Burnley, Porstmouth, Birmingham sont trois clubs qui ont émergés, au point de compter désormais plus de fans qu'Everton ou Tottenham par exemple.
Image

- Les finances

Arsenal est devenu le club le plus riche d'Angleterre et de loin.
Image

- Le palmares

La Première Ligue:
Liverpool, Arsenal, MU et City se sont partagés tous les titres.
Birmingham a réussi l'exploit de ravir une 2e place à ces géants.
Image
La coupe d'Angleterre:
Pas mal de clubs de second rang ont réussi à remporter la cup, dont Portsmouth à 3 reprises.
Image
La coupe de la Ligue:
Cette coupe s'est davantage offerte aux "gros" que la cup, mais on notera quand même la victoire surprise de Leicester en 2019.
Image
Le Community Shield:
Image



- La composition des différentes divisions en 2034

La première ligue:
Pas de grande révolution dans la composition de l'élite Anglaise en 23 ans.
Image


La championship:

Image
La NPower Ligue 1:
Une sacré poussée des petits clubs dans cette 3e division.
Image
La Npower Ligue 2:
Crystal Palace et Sheffield Wednesday en D4, à noter que deux clubs semblent connaître des soucis financiers puisqu'ils ont subi une pénalité
Image
La Blue Square Bet Premier:
Dover, mon club du FM 2011 va grimper de D6 en D4.
La encore des clubs sont en danger financièrement.
Image
La Blue Square Bet North:
Image
La Blue Square Bet South:
Milwall en D6!
Image


- Les évènements
L'occasion de devenir riche a été loupée pour Villa
Image
Les voisins n'ont pas laissé passer l'occasion et cela explique certainement qu'ils soient devenus un des clubs majeurs du royaume.
Image
Newcastle a à l'inverse rencontré quelques difficultés.
Image
Portsmouth a également eu un gros mécène pendant 15 ans, puis celui-ci a coupé les vivres.
Mais le club du sud est malgré tout resté une équipe qui compte.
Image
West Ham aussi a laissé passer sa chance.
Image

- Club par club
- 11 titres de champion et une 7e place comme pire classement, le club des bords de la Mersey est redevenu le patron en Angleterre.
Image
- Les Gunners sont le club phare de l'Angleterre derrière Liverpool sur la période. Ils s'arrogent 5 titres consécutifs en Angleterre et également 5 Ligue des Champions.
Image
- Dépassé par ses rivaux, MU raffle néanmoins 5 titres supplémentaires.
Image
- Même si le club a continué a tutoyé les sommets, il ne réussi plus à être champion.
Image
- L'arrivée d'un riche homme d'affaire aux commandes permet à ce club de quitter la championship et de devenir un club qui compte en Angleterre et même en Europe, avec deux victoires en Europa Ligue.
Image
- City ne s'en sort pas trop mal avec deux titres de champions mais il ne tient pas la comparaison face à Arsenal ou Liverpool.
Image
- Le club préféré du Prince Charles a rapidement quitté l'anonymat de la Championship pour devenir une valeur sûre de première Ligue.
Image
- Après avoir frolé la relégation en D3, Portsmouth va obtenir le soutien d'un riche mécène et s'installer durablement en première Ligue.
Le club va même progressivement tutoyer la première partie de tableau et remporter quelques coupes.
Image
- Hull City a longtemps fréquenté le bas du tableau de la Championship.
Avec cette 9e place en première ligue, 2034 constitue l'apôgée du club sur la période du RDP.
Image
- Blackburn est resté pensionnaire de l'élite sur totue la période, à l'exception d'une petite relégation.
Mais il n'a jamais réussi à faire mieux qu'une modeste 6e place.
Image
- Le parcours de Sunderland est assez similaire à celui de Blackburn.
Image
- L'étoile du 2e club de Liverpool s'est ternie à l'ombre du grand voisin.
Les Blues connaitront même 3 saisons de purgatoire.
Image
- Après avoir fréquenté les hautes sphères du classement, Tottenham est progressivement retombé dans l'anonymat, au point de voir sa place dans l'élite menacée ces dernières années.
Image
- Aston Villa a du laisser la place de meilleur club de la ville de Birmingham à ses rivaux.
Il n'a jamais quitté le ventre mou de la première ligue en 23 ans.
Image
- Les Gallois n'ont guère cessé de faire l'ascenseur entre l'élite et le purgatoire.
Image
- Même topo pour Bolton que pour Cardiff.
Image
- Pour la première fois en 23 ans, les Oranges ont réussi à passer plus d'une saison consécutive dans l'élite!
Image
- En 2034, West Ham connait l'une des périodes les plus sombres de son histoire récente car ils sont relégués, chose qui leur est rarement arrivé ces 23 dernières années.
Image
-Après une longue période de stabilité dans l'élite, le club du nord a recommencé à faire des allers retour entre les deux premières divisions.
Image
- Un club de second couteaux qui a malgré tout réussi à passer pas mal de temps en première ligue ces 23 dernières années.
Image











3) L'Argentine
Image

- Les réputations

Indepediente et Estudiantes sont devenus plus connus que River et Boca!
Belgrano et Lanus sont également devenus deux clubs qui comptent.
Image

- Les finances

On peut voir assez facilement que les clubs Argentins n'ont pas la surface financière suffisante pour lutter face aux grands d'Europe.
Image

- Le palmares

Championnat d'Argentine:
L'Argentine a la particularité de désigner deux champions par an (tournoi ouverture et tournoi clotûre).
Indepediente et Estudiantes ont peu à peu ravi la suprématie à Boca et River.
Quelques clubs secondaires (Lanus, Godoy Cruz, Newell's) réussissent à l'occasion à s'intercaler entre les 4 géants.
Image
Image

La coupe d'Argentine est une compétition beaucoup plus ouverte.
Image

- La composition des différentes divisions en 2034

La première division Argentine en 2034:
Peu de nouvelles têtes dans l'élite:
Image
La 2e division Argentine en 2034:
Image


- Les évènements
Voila qui explique l'ascension d'Estudiantes.
Image
Loupé pour Godoy Cruz.
Image
Idem pour Huracan
Image
Le riche sponsor n'aura fait qu'un bref passage à Indepediente.
Image
Newell's a aussi laissé passer sa chance.
Image



4) La Biélorussie
Image

- Les réputations

Bate Borisov et Dinamo Minsk sont les deux seuls clubs du pays à avoir une certaine aura.
Image

- Les finances

Même topo du côté des finances.
A noter qu'à force de disputer la Ligue des Champions, le Bate Borisov pourrait rivaliser financièrement avec pas mal de club de Ligue 1 Française.
Image

- Le palmares

Le championnat supérieur de Biélorussie:
Razzia du Bate Borisov sur les titres.
Les deux clubs de Minsk entretiennent de temps à autre un certain suspens.
Image

La coupe de Biélorussie:
Comme toujours, les petits ont davantage de miettes à grignoter en coupe.
Image
La supercoupe de Biélorussie.
Image

- La composition des différentes divisions en 2034

Le championnat supérieur de Biélorussie 2034:
Image
La première division Biélorusse 2034 (D2):
A noter la présence du club de DSK...
Image

- Les évènements
Aucun mécène d'envergure (curieusement) pour ce championnat.



5) Le Danemark
Image

- Les réputations

Le pays ne compte aucun club d'envergure continentale.
Image

- Les finances

Le FC Copenhague fait figure d'ogre dans ce petit championnat.
Image

- Le palmares

22 titres en 23 ans pour le FC Copenhague!
Seul Aalborg en 2033 a réussi à briser cette suprématie sans partage.
Image
Seulement 6 coupes du Danemark pour le FC Copenhague.
Les petits se partagent les miettes du repas.
Image

- La composition des différentes divisions en 2034

La superliga 2034:
La composition de l'élite est sans surprise.
Image
La première division Danoise (D2):
Davantage de bouleversements à ce niveau.
Image
La 2e division est (D3):
On y retrouve le club de NFA vainqueur surprise de la coupe en 2021.
Image
La 2e division ouest (D3):
Image

- Les évènements
Le club du AB Copenhague a connu une période difficile.
Image
Un homme d'affaire a tenté d'apporter un peu de concurrence dans ce championnat, mais a rapidement jeté l'éponge.
Image



6) L'Ecosse
Image

- Les réputations

Petite surprise car si les Rangers et le Celtic font toujours battre les coeurs, Hibernian et Hearts chassent désormais sur leurs plate-bandes.
Image

- Les finances

On retrouve le même quarté pour ce qui est de la richesse.
Petite surprise, au 5e rang on trouve les Queens Park, un club de D4! (qui n'a pourtant jamais reçu l'aide d'un homme d'affaires plein aux as)
Image

- Le palmares

Surprise la encore car avec 4 titres chacun, Hearts et Hibernian ont su briser l'hégémonie historique des Rangers et du Celtic.
Image

Cowdenbeath, Ayr, Hamilton, on retrouve quelques vainqueurs atypiques dans cette compétition.
Image

Stirling est le vainqueur le plus étonnant de la coupe de la ligue écossaise.
Image


- La composition des différentes divisions en 2034

La première ligue Ecossaise 2034:
Stirling justement est le club surprise de cette élite Ecossaise.
Image
La 1ère division Ecossaise 2034 (D2):
Image
La 2e division ecossaise 2034 (D3):
Image
La 3e division Ecossaise 2034 (D4):
Image

- Les évènements
Pas d'investisseur dans les highlands.
Le jeu n'a pas non plus anticipé la faillite des Gers.



7) L'Espagne
Image

- Les réputations

3 clubs à réputations mondiales (Le Barça, le Real et Valence) et 7 à réputations continentales pour l'Espagne, le championnat le plus relevé du Monde avec l'Angleterre.
Quelques surprises quand même dans ce classement avec Oviedo, Getafe, Gijon, Almeria, Las Palmas ou le Celta Vigo qui devancent désormais dans le coeur des supporters les équipes traditionnelles que sont l'Espanyol Barcelone ou encore l'Athlétic Bilbao.
Image

- Les finances

Grosse puissance financière également pour ce championnat qui compte dans ses rangs les clubs les plus riches du monde.
Image

- Le palmares

La liga BBVA:
Dans leur mano à mano, le Barça semblait avoir nettement pris le dessus sur le Real Madrid.
En 2014 Villaréal créé la surprise en remportant le 1er titre de son histoire mais c'est Valence qui en remportant les 5 derniers titres de champion bouleverse totalement la donne en Espagne.
Image
La coupe du Roi:
Plus de variété parmi les clubs titrés, mais pas de véritables surprises, les petits n'arrivant pas à se frayer une route au milieu de tout ces gros poissons.
Image
La super coupe d'Espagne:
Image


- La composition des différentes divisions en 2034

La liga BBVA 2034 (D1):
Une composition somme toutes classique pour cette élite Espagnole même si le retour au plus haut de Tenerife fait plaisir.
Image
La liga Adelante 2034 (D2):
Castellon rejoindra l'élite en 2035, c'est une nouveauté.
On note également la présence à ce niveau de quelques clubs peu connus comme Palencia ou Cultural.
Image
La divison 2 B1, B2, B3, B4 (D3) Espagnole:
Osasuna est "le plus gros morceau" à avoir chuté à ce niveau.
Image
Image
Image
Image

- Les évènements
Peu d'évènements en Espagne au final si ce n'est à Saragosse.
Un sponsoring insuffisant pour faire de ce club un grand d'Espagne.
Valence ou Oviedo ont bien davantage progressé dans la hiérarchie, sans avoir recours à un grand mécène.
Image

- Club par club
- Etonnant parcours que celui de Valence qui va réussir à abandonner son rôle de simple trouble fête du championnat pour revêtir le costume de meilleure équipe Espagnole.
Image
- 5 titres de champion en 23 ans, c 'est peu pour un club comme le Real.
La Maison Blanche connaîtra même l'affront d'une 8e place.
Image
- Le titre Espagnol échappe depuis désormais 7 ans à l'équipe qui est pourtant la plus titrée au niveau européen et mondial, et même national (12 titres sur les 23 derniers mis en jeu).
Image
-Le Bétis est le club qui monte en Espagne en cette fin de RDP, ce qui l'a d'ailleurs amené à croiser la route d'Harstad en Coupe d'Europe.
Image
- Toujours placé jamais gagnant, l'Athlético du RDP ressemble à celui de la vrai vie.
Image
- Habituée à faire l'ascenseur avant 2012, cette équipe réussit à se stabiliser dans l'élite pendant toute la durée du RDP.
Elle devient même au fur et à mesure une habituée de la première moitié de tableau.
Image
- Le "Sous-marin Jaune" ne sera jamais descendu au dessous du 8e rang au cours du RDP et réussit même à arracher le titre de champion 2014.
Un grand d'Espagne indéniablement.
Image
- Même si elle n'a jamais su finir aux premières places, l'équipe Andalouse est une valeur sûre de l'élite Espagnole.
Image
- Le club de la banlieue Madrilène est un spécialiste des "coups" avec des victoires en Coupe d'Espagne et même un podium en championnat.
Image
- Seule équipe bénéficiant de l'apport d'un homme d'affaires, Saragosse passe tout le RDP dans l'élite et réalise quelques saisons intéressantes qui lui donneront accès à l'Europa Ligue.
Image
- 4 saisons en liga Adelante en 23 ans pour le 2e club de Barcelone, preuve que les temps sont plutot durs.
Image
- Après 2 premières années à tutoyer les hautes sphères, la suite sera moins brillante pour les Basques, régulièrement à la lutte en bas de tableau. Ils connaitront même deux fois les affres de la relégation (avec remontée immédiate).
Image
- Parti de 3e divison, ce petit club en est désormais à sa 7e saison consécutive dans l'élite.
Image
- Les 3 dernières saisons passées dans les bas fonds de l'élite sont plutot une anomalie pour cette équipe davantage habituée à faire l'ascenseur entre D2 et D3.
Image
- L'Equipe de Cantabrie n'est pas vraiment un club qui pèse en Espagne
Image
- Malaga a plus souvent regardé vers le bas que vers le haut au cours de ce récit.
Image
- Ce club est un spécialiste de l'ascenseur.
Image
- Longtemps bien calés dans le ventre mou du championnat, les Basques ont connu plus de difficultés ces dernières saisons.
Image
- Cela faisait 6 ans que le club des Canaries avait retrouvé l'élite après avoir chuté jusqu'en D3, mais une nouvelle relégation se profile.
Image
- Cordoba est un autre habitué de l'ascenseur.
Image



8) Les Etats Unis
Image

- Les réputations

Les Los Angeles Galaxy et les New York Red Bulls sont les deux équipes les plus populaires du pays.
Image

- Les finances

Les 18 clubs de MLS sont en excellente santé financière.
Le club de Los Angeles est même capable de rivaliser avec certaines grosses cylindrées Européennes sur ce plan.
Image

- Le palmares

La MLS:
Beaucoup de champions différents dans cette ligue et la suprématie revient de justesse à Los Angeles.
Image
La Coupe Open:
Image

- La composition des différentes divisions en 2034

La MLS est une compétition fermée, sans promotion ni relégation, alors forcément, il n'y a pas de changement entre 2012 et 2034.
Image
Image

- Les évènements
Aucun gros sponsor non plus dans ce championnat.



9) La Finlande
Image

- Les réputations

Le screen est un peu délirant...
Image

- Les finances

On peut constater que la surface financière des clubs Finlandais n'est pas bien élevée.
Image

- Le palmares

Honka et Oulu sont les deux clubs dominants.
Image
Du grand n'importe quoi en coupe de Finlande.
A noter la bonne période du JJK.
Image
Oulu a souvent posé sa patte sur la coupe de la Ligue Finlandaise.
Image

- La composition des différentes divisions en 2034

La Première Ligue Finlandaise 2034:
L'évènement, c'est la relégation d'Oulu, l'un des deux clubs phares.
Image
La 1ère division (D2) Finlandaise 2034
Image

- Les évènements

Il s'est trouvé un grand malade pour vouloir investir à Oulu, mais il s'est ravisé.
Image
Haka a eu son sponsor, mais pas bien longtemps...
Image



10) La France
Image

- Les réputations

Lyon est le seul club Français de réputation Mondiale, l'équivalent des Manchester United, Real Madrid, Barça et autre Milan AC d'aujourd'hui.
J'ai mis les screens des réputations des clubs des trois premières divisions afin que chacun puisse retrouver son club favori.
A noter que parmi les clubs de division inférieures au CFA, seul Toulon avait une réputation suffisante pour s'intercaler dans ce classement.
Image
Image
Image

- Les finances

Les budgets du Big Four Français est bien supérieur à ce qu'il peuvent être aujourd'hui en réalité.
Troyes étonne.
Image

- Le palmares

La Ligue 1:
Lyon Lille et Marseille se partagent l'ensemble des titres, le football hexagonal a bien changé!
A noter que le PSG n'a été capable d'en remporter aucun.
Image
La Coupe de France
Enfin un titre pour Paris en 2034!
Quimper a réalisé une épopée "à la Calais".
Image
La coupe de la Ligue:
Les gros n'ont pas laissé leur part dans cette compétition.
Image
Le trophée des champions:
Image


- La composition des différentes divisions en 2034


La Ligue 1 2034:
Cannes a retrouvé l'élite!
Image
La Ligue 2 2034:
Image
Le National 2034
Image
Le CFA 2034:
Image
Image
Image
Image

- Les évènements
Curieusement, on ne compte aucune arrivée de gros sponsor, ni en Ligue 1, ni en Ligue 2.

- Club par club

La Ligue 1:
- Avec 6 titres de champions et une présence continue dans le top 5 le LOSC est devenu un monstre sacré du championnat Français.
Image
- 5 titres de champions pour Marseille et une présence continue au sommet.
Image
- Avec 12 titres de champion supplémentaires, l'OL est tout simplement le club numéro 1 en France.
Image
- Les Parisiens ont squatté les places d'honneurs mais ne seront jamais parvenu à gravir les ultimes marches.
Image
- 2 séjours en Ligue 2, puis un retour au premier plan pour le club du Pas de Calais.
Image
- Monaco n'aura pas fait de vieux os en Ligue 2 et aura ensuite rapidement retrouvé son ancien statut de cador.
Image
- Les Bretons sont pour le moins irréguliers.
Image
- Les Rennais n'ont pas tenu les promesses scellées sous l'ère Pinault, ils redeviennent un club de second rang.
Image
- Malgré Alhassan et les millions engrangés lors de son transfert, le parcours des Verts est cahotique.
Image
- Bordeaux est devenu un club de bas de tableau.
Image
- La bonne surprise: après une série d'aller-retours entre la L1 et la L2, Troyes s'est solidement installé dans l'élite depuis 10 ans.
Image
- Nancy a souvent navigué dans les bas fonds de la L1.
Image
- Toulouse est longtemps resté dans le ventre mou de la L1, sans jamais se faire peur, puis l'accident est survenu en 2030.
Depuis l'équipe a refait surface.
Image
- Le club du Doubs a un temps obtenu des résultats très intéressants puis à lentement sombré.
Image
- Un accident ponctué par une descente et c'est tout.
Le club Bourguignon s'est ensuite évertué à assurer son maintien chaque année avec quelques incursions en première moitié de tableau les meilleures années.
Image
- Les Champenois ont d'abord chuté en National, avant de remonter puis de retrouver la Ligue 1.
Image
- Il aura fallut plus de 20 ans aux Manceaux pour retrouver le paradis.
Depuis le club lutte pour son maintien.
Image
- Les Cannois ont tout connu.
Ils retrouvaient l'élite pour la 1ère fois en 2034, mais n'ont pas su se maintenir.
Image
- Les Corses sont passés par tous les états.
Image
- Les Bretons ont un temps retrouvé une place solide dans l'élite, mais ces dernières années ont été plus compliquées.
Image
La Ligue 2:
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image



11) L'Islande
Image

- Les réputations

Visiblement le championnat Islandais reste une compétition confidentielle.
Image

- Les finances

Fram et Keflavik ont une surface financière très intéressante, mais derrière c'est le néant.
Image

- Le palmares

La première ligue Islandaise:
Ce championnat s'est avéré très disputé, et curieusement, ce ne sont pas les deux clubs les plus riches qui ont remporté le plus de titres mais le FH Hafnarfjordur
Image
La coupe d'Islande:
Image
La coupe de la ligue Islandaise:
Image
La coupe des Champions Islandaise:
Image


- La composition des différentes divisions en 2034

La première ligue Islandaise 2034:
Stjarnan fut le premier adversaire Européen d'Harstad.
Image
La 1ère division (D2) Islandaise 2034:
Image

- Les évènements
On comprend mieux la bonne santé financière de Fram.
Image
Et celle de Keflavik...
Image




12) L'Italie
Image

- Les réputations

L'Inter est devenu de loin le club le plus populaire du pays.
Image

- Les finances

Inter, Milan, Juve en tête rien de nouveau si ce n'est la 4e place de Palerme
Image

- Le palmares

La série A:
Le Genoa (3 titres consécutifs) et le Torino (2 titres) ont inscrit à la surprise générale leur nom au palmares.
Pour le reste, les deux clubs de Milan se sont partagé à tour de rôle l'hégémonie.
La Lazio a également remporté un titre, soit autant que ... la Juventus.
Image

La Coupe d'Italie:
Les victoires de Sienne et de Lecce peuvent être considérées comme de belles surprises.
Image

La supercoupe d'Italie:
Image


- La composition des différentes divisions en 2034

La série A 2034:
Varese, Taranto, Pro Vercelli, voila trois équipes peu habituées à être à pareille fête.
Image
La série B 2034:
Bologne est englué dans les tréfonds de la 2e division.
Image
La série C1 A et C1 B (D3) 2034:
On y retrouve notamment Cagliari et Pescara
Image
Image
La série C2 A et C2 B (D4) 2034:
Catane est tombée bien bas.
Image
Image

- Les évènements
Palerme est le seul club à avoir déniché un riche sponsor.
Pas suffisant pour conserver Malagon cependant.
Image



13) La Norvège
Image

- Les réputations

On l'a vu, Harstad a sur le fil piqué la première place à ses rivaux en terme de popularité.
Image

- Les finances

Le championnat Norvégien a connu une très grande expansion mais ne place toujours que deux clubs dans le top 100 financier Européen.
Harstad n'a pas encore surmonté tout son retard dans ce domaine.
Image

- Le palmares

La première Ligue Norvégienne:
Malgré 4 titres de champions, Harstad est surpassé par Valerenga, 7 fois vainqueur.
Le titre d'Odd Grenland en 2025 fut une immense surprise.
Image
La coupe de Norvège:
On retrouve quelques vainqueurs un peu plus exotiques dans cette compétition (Haugesund, Sandefjord).
Harstad fait cette fois jeu égal avec Valerenga qui en a également gagné 4.
Image

- La composition des différentes divisions en 2034

La première Ligue Norvégienne 2034:
Les participants sont bien connus des lecteurs, et au final il ya eu pas mal de chamboulements par rapport au début de la partie, même si cela s'est ensuite stabilisé.
Image
La 1ère division Norvégienne (D2) 2034:
Image
La 2e divison Norvégienne (D3) 2034:
Cette division connait un intense brassage avec ses 4 groupes comptant chacun trois relégués.
Ce sont ainsi les vainqueurs des 12 groupes (!) de D4 qui rejoignent chaque année le 3e niveau Norvégien.
Image
Image
Image
Image

- Les évènements
Aucun club Norvégien n'a réussi à trouver son Crésus.

- Club par club
- Nous avons vécu ensemble l'ascension du petit club du Nord Ouest de la Norvège, qui a débouchée sur 4 titres de champion.
Image
- Brann a toujours joué les premiers rôles durant ce RDP et a même réussi à remporter trois fois le titre.
Image
- L'ancien ogre de Norvège remporte son dernier titre en 2013 et ne sera plus jamais sacré.
Il connait même une traversée du désert qui le conduit à quelques minutes de la relégation avant d'enfin redresser la tête en fin de RDP.
Image
- Pas grand chose ne prédisposait le club d'Oslo, relégué en 2012, à jouer les premiers rôles, mais pourtant il va finir avec 7 titres de champion dans l'escarcelle.
Image
- Viking a souvent joué les premiers rôles durant ce RDP, se révélant un adversaire particulièrement coriace pour Harstad certaines années.
Image
- Le club de milieu de tableau par excellence. Il a acquis un titre en 2015 malgré tout.
Image
- Des hauts et des bas pour les blancs de Fredrikstad avec 3 années passées en D2 mais aussi une belle 2e place et quelques places d'honneur.
Image
- Bryne n'a fait quelques incursions (souvent brèves) dans l'élite qu'en toute fin de RDP.
Image
- Du bon et du moins bon pour le club de coeur de Stensland.
Image
- Le voisin du grand nord a souvent joué les premières places et a d'ailleurs remporté trois titres.
Image
- Le petit club d'Alesund a souvent été à la peine.
Image
- Le club de Molde n'a jamais joué que les second rôles dans cette partie, sans doute perturbé par ses changements incessants d'entraineur. IRL il est coaché par Solsjkaer et vient de décrocher le titre de champion 2012.
Image
- Sogndal a surtout lutter pour éviter la relégation dans ce RDP.
Image
- Le club préféré d'Ardennais nous a fait deux très belles saisons avant d'être relégué un peu à la surprise générale.
Il tente toujours de s'en relever.
Image
- Comme Harstad, Kristiansund a débuté en D3.
Même si son ascension est loin d'avoir été aussi fulgurante, ce petit poucet a quand même fini par gagenr une coupe et par disputer l'Europa Ligue.
Image
- Le club formateur de Vemund Horn était un routard de la 2e division avant de s'installer solidement dans le ventre mou de l'élite.
Jusqu'à sa chute en 2034...
Image



14) La Russie
Image

- Les réputations

La Russie compte 3 clubs d'envergure continentale.
Image

- Les finances

Les clus russes sont relativement puissants financièrement et ont régulièrement animé le marché des transferts durant le RDP.
Image

- Le palmares

La première Ligue Russe:
Le Zénith domine la scène nationale.
On relèvera le titre surprise de Krasnodar et l'unique titre du Spartak Moscou.
Image
La coupe de Russie:
Comme souvent, cette compétition là donne lieu à quelques surprises.
Image
La supercoupe de Russie:
Image

- La composition des différentes divisions en 2034

La Première Ligue Russe 2034:
Le Salyut Belgorod et Krasnodar dénotent un peu par rapport à la composition habituelle de cette division.
Image
La 1ère division (D2) Russe 2034:
Image

- Les évènements
Pas mal d'évènements financiers en Russie comparé aux autre championnats:

Le Dinamo Moscou a pris cher et il est d'ailleurs absent du tableau des clubs Russes les plus riches.
Image
Le Kuban Krasnodar a également connu de gros soucis.
Image
La période d'opulence est terminé pour le Lokomotiv.
Image
Après des années de vaches maigres, le Volga NN devrait connaître l'opulence.
Image
Le Zénith a connu brièvement l'apport d'un gros sponsor.
Image



15) La Suède
Image

- Les réputations

Le tableau des réputations en Suède est assez surprenant.
En effet, le club historique de l'IFK Goteborg a glissé au 7e rang tandis que la 2e place est occupée par Halmia, une équipe qui évoulait en D4 en 2012!
Image

- Les finances

Le championnat Suédois n'est ni riche ni relevé au terme de ce RDP.
Le classement financier des clubs est totalement atypique avec plusieurs clubs de l'élite qui sont devancés par des équipes de D3!
Image

- Le palmares

La Première Ligue Suèdoise:
Si Helsingborg a été le meilleur club de Suède au début du RDP, il a été peu à peu supplanté par l'AIK Stockholm avant qu'Halmia ne truste 5 titres consécutifs.
Malmo a désormais pris le relais.
Image
La Coupe de Suède:
Image
La Supercoupe de Suède:
Image

- La composition des différentes divisions en 2034

La première Ligue Suèdoise 2034:
On y retrouve un paquet de clubs sortis de nul part
Image
La 1ère division élite Suédoise (D2) 2034:
Les GAIS de Goteborg, Elfsborg, Djugarden, Norkoping sont censés être des clubs historiques en Suède.
Et pourtant..
Image
La 1ère Division Suèdoise (D2) 2034 Nord et Sud:
Hammarby et Trelleborg ont chut jusqu'ici:
Image
Image
La 2e Division Suèdoise (D4) Nord, Ouest G, Ouest S, Sud G, Svealand, Est Gotaland 2034:
Vastra Frolunda, Sundsvall, Dergerfors ont été en leur temps des clubs qui comptaient en Suède:
Image
Image
Image
Image
Image
Image

- Les évènements
On comprend mieux l'ascension d'Halmia qui est sous perfusion depuis 2017.
Image






Image


Répondre

Retourner vers « The Hall of Fame »