Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[C] Dream n' Tequila

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Répondre
Avatar du membre
auhna
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 65
Enregistré le : mar. 22 avr. 2008 15:38

[C] Dream n' Tequila

Message par auhna » jeu. 26 juil. 2012 16:20

Stop Miguel STOP!!!!! Hay un vagabundo en los contenedores.......



29 Mai 2012, Quelques heures auparavant...


Les esprits s'étaient vite échauffés dans cette petite salle, une accusation avait été lancée, des propos diffamatoires pour certains, vérité absolue pour d'autres. La riposte fût d'abord verbale mais l'offense était trop grande et l'être humain nous a dévoilé la partie la plus sombre de son âme, cette folie animale, cette montée d'adrénaline qui vous faire perdre le contrôle. Au sol, un homme inanimé. Depuis qu'il était tombé, les autres protagonistes de la scéne l'avaient oublié. Un dommage colatéral. Une fois que les autorités eurent mis fin à cette rixe, Il resta un moment étendu sur le sol, personne ne prendra soin de savoir s'il respire encore, ce ne sera d'ailleurs pas le seul blessé dans cette altercation. Pour lui les secours arriveront malheuresement trop tard, c'est le triste constat fait par les forces de l'ordre.

Comment une simple conférence de presse peut dégénerer à ce point? Cette question, l'inspecteur Gomez va se la poser plusieurs fois. Mais personne ne viendra lui apporter un élément de réponse. Comme à chaque fois, les témoins pratiquent l'omerta et les responsables ont décampés depuis longtemps.

C'est comme ça ici, à Juarez, Les réglements de comptes font partie intégrante de la vie locale, les Cartels dictent leurs lois, la police est corrompue, les plus riches ont traversés le Rio Grande pour aller vivre à El Paso et les plus pauvres tentent de survivre dans les bidonvilles, à l'interieur de maisons faites de cartons, ou on étouffe l'été et se gèle l'hiver.

Le Football, une bouffée d'oxygène pour les Juarenses, une échappatoire dans cette anti chambre de l'enfer. Jusqu'à présent, les Cartels ne semblaient pas s'y interessés, trop occupés à ce disputer le bout de gras autour des territoires, de la drogue et de la prostitution. Mais aprés cette nuit, l'inspecteur Gomez n'en est plus si sur.


Publicité

Biroute60
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 21
Enregistré le : sam. 28 janv. 2012 13:19

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par Biroute60 » jeu. 26 juil. 2012 18:14

Va pas falloir loupé un match sinon les cartels débarquent


Avatar du membre
Dr ZOULOU
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 5654
Enregistré le : ven. 08 févr. 2008 10:58
Localisation : Toulouse

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par Dr ZOULOU » ven. 27 juil. 2012 13:26

Une écriture maitrisée où l'on ressent une ambiance, où les mots arrivent à nous faire palper l'athmosphère pesante ambiante. Un championnat exotique qui ne passionnera personne où presque, ce sera sûrement la qualité de ta plume qui dictera la longevité de l'interêt des lecteurs.
Pour le reste, pas frand chose à se mettre sous la dent, une introduction bien courte, certes seduisante, mais qui se devra d'être suivie rapidos d'un premier épisode. Tu captes l'attention, mais gaffe au desinterêt, touchant la fibre de la curiosité...Mais il faut entretenir cela, rassassier ce peché non-capital...De la curiosité à l'indifference, il n'y a souvent qu'un minuscule fossé...
Tu as jeté ta ligne, j'ai mordu à l'hameçon, à toi de me remonter, sans me laisser filer :)


Avatar du membre
auhna
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 65
Enregistré le : mar. 22 avr. 2008 15:38

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par auhna » ven. 27 juil. 2012 20:05

Merci Dr Zoulou, je suis avide de commentaires, critiques et conseils en tout genre. Mais je dois avouer que je suis particulièrement attentifs aux tiens. Pour avoir lu beaucoup de stories, j'ai su apprécier tes critiques justes et bien placées.

Pour le moment je suis en week-end à Florence en Italie, je vais essayer de poster le second épisode demain soir, sinon ce sera pour dimanche.

J'espère réussir à vous embarquer dans mon aventure.

See ya


Avatar du membre
ZyAvo
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1151
Enregistré le : sam. 10 déc. 2011 9:15
Partie actuelle : Hearts of Midlothian
Club préféré : Liverpool FC

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par ZyAvo » mar. 31 juil. 2012 12:46

Après cette introduction, je serais moi aussi content de lire le premier épisode et de rentrer dans le vif du sujet :).
Image Image Image


Avatar du membre
auhna
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 65
Enregistré le : mar. 22 avr. 2008 15:38

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par auhna » mar. 31 juil. 2012 21:08

Albuquerque, Nouveau Mexique, E-U 27 mai 2011


Les travées du stade sont pleines, parents, amis, familles et autres curieux on fait le déplacement pour voir ce match de baseball universitaire. Les pères stressent, crient, s'agitent, espèrent que leurs protégés vont bien appliquer consciencieusement les conseils prodigués la veille. A chaque points gagnés, c'est un peu leurs rêves secrets inachevés qui s'accomplissent. Les mères elles papotent, échangent des conseils sur le jardinage, la cuisine, la bonne tenue d'une maison mais surtout, comparent le délicieux gâteau confectionné par leur soins pour la fête qui aura lieu après le match. Elles ne pensent qu'à deux choses, "j’espère que je remporterais le prix du meilleur gâteau" et "j'espère que mon bébé ne se blessera pas". Les amis et autres élèves quant à eux chantent, dansent, crient, tapent des mains et des pieds afin de mettre la pression sur l'adversaire du jour. Les pom-pom girls ont terminées leur show, l’armature en acier des tribunes vibre au rythme de la foule, les entraineurs encouragent une ultime fois leurs joueurs, le match va débuter dans quelques minutes.

Au milieu de la foule, un homme reste silencieux, il n'affiche pas le regard stressé des pères, ni celui admiratif des mères. Il fait très chaud en cette période de l'année, l'air sec vous dessèche la gorge à chaque bouffée, l'inconnu arbore dignement sont complet gris anthracite, blackberry dans la poche, oreillette Bluetooth, et petit carnet de note dans la main il observe les joueurs. Trop bien habillé pour l'évènement, il est ici pour superviser et dénicher les talents de demain pour le compte de la société IMG (International Management Group)

"Biiiinnggg" Le premier coup de batte retenti et ne laisse pas indifférent notre inconnu, Home run, le ton du match est lancé.
Après trois heures de match, alors les joueurs de l'université d'Albuquerque se congratulent, l'élégant agent s'approche du groupe.

- Joli coup de batte Bryan, dit il en arborant son plus beau sourire commerciall
- Merci Monsieur.... ?
- Moore, Julian Moore



- Allo, c'est bon il a signé il va bosser avec nous

- Parfait Moore Dit-il d'un ton enjoué. Ce jeune est une future star du baseball. Prend ton après midi on se voir lundi au bureau
- Ok merci boss
-Ça va Moore? Je pensais que vous seriez plus heureux, c’est un joli pied de nez à nos concurrents
-Si tout va bien, je dois vous laisser. A lundi "tuut tuuut ttuuut"
Si je n'ai pas l'air autant satisfait que mon patron, ce n'est pas parce que je n'aime pas mon métier, bien au contraire, c'est que j'aimerais lui faire prendre une autre dimension, ma passion c'est le soccer, même si elle est en pleine expansion, la Major League Soccer fait plus figure de maison de retraite dorée pour footballeurs européens sur le déclin.

Je voudrais pouvoir superviser des joueurs de soccers, ceux d'Amérique du Sud particulièrement afin de promouvoir l'intégration sociale. J'ai d'ailleurs déjà abordé le sujet avec le directeur des bureaux IMG au Nouveau-Mexique, mais il m'a envoyé sur les roses. Ce cutéreux de Texan est une raclure, un xénophobe issu d'une famille de consanguins, ces gens la font honte à notre patrie, pour lui les mexicains ne sont que de piètres jardiniers tout juste bon à nettoyer sa piscine. Je le déteste et je suis obligé de l'écouter déblatérer ses conneries et faire blagues vaseuses sur les immigrés, les homosexuels et les démocrates. S'il savait pour moi, s'il savait...
Modifié en dernier par auhna le lun. 06 août 2012 12:49, modifié 2 fois.


Avatar du membre
lebelge178
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 161
Enregistré le : mar. 03 janv. 2012 17:43
Partie actuelle : Dundee United
Club préféré : Liverpool F.C.
Localisation : Brabant Wallon

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par lebelge178 » ven. 03 août 2012 15:57

Belle story, vraiment. J'ai directement été pris dans l'histoire et je dis chapeau :) impatient de connaitre la suite...


Avatar du membre
auhna
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 65
Enregistré le : mar. 22 avr. 2008 15:38

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par auhna » lun. 06 août 2012 13:03

Image
Bientôt 19h et la chaleur joue la prolongation aujourd'hui. Alors que la circulation se fait de plus en plus dense en direction du centre, Julian prends la direction de son appartement en banlieue. Fils unique il est à l'image de son Père, solitaire. Enfant timide, la peur du regard des autres le rendait vulnérable. Parler en public, participer à des activités de groupe, rencontrer des inconnus étaient des situations très intimidantes pour lui. L'école, fût un passage difficile, une phase de transition lente et douloureuse, accumulant les frustrations et les regrets de ne jamais oser agir ou parler. Une chose est sûre, on ne se souviendra pas de lui. Il admirait en secret les groupes populaires du collège, connus et reconnus, toujours invités et attendus lors des soirées, entourés des plus jolies filles. Cette timidité aurait pu lui gâcher la vie, mais ses parents l'ont aidé à surmonter ce triste sentiment en lui faisant comprendre que ce n'était ni une maladie, ni une fatalité. L'amour de ses parents conjugué à la pratique d’un sport, le Judo, on permis de vaincre cette phobie sociale et de construire l'homme qu'il est aujourd'hui. .

L'immeuble est en vue, de loin il ressemble à un bloc de béton posé là au beau milieu d'un quartier résidentiel, la façade blanche reflète les derniers rayons du soleil. Au moment où il allait franchir la porte d'entrée une ombre se tenait dans le hall. C'était sa voisine de palier, une belle femme, de taille moyenne, une chevelure blonde, soignée qui retombe en jolie boucle sur les épaules, des yeux rieurs, le teint halé et un corps entretenu par la pratique régulière de Fitness. Il s'était dit qu'au collège elle devait faire partit de ses groupes qu’il regardait de loin. Julian entendait souvent au travers des murs les nombreux amis qu'elle recevait : soirée entre filles, fêtes, réception de famille, amant d'un soir, les weekends étaient toujours animés sur le palier d'en face. Cela faisait trois ans qu'il habitait dans cet appartement et jamais il n'avait osé entamer la conversation.
Aujourd'hui à la trentaine, on ne peut pas dire qu'il soit à l'aise avec le sexe opposé, mais le peu de femmes qu'il a rencontré le trouvaient séduisant et prévenant, "un talent inexploité" selon les dires de la dernière en date.

La porte s'ouvre, Julian s'écarte poliment pour la laisser passer, son parfum est enivrant, un mélange fruité frais et savoureux, relevé d'une touche piquante et poivrée qui en dit long sur le caractère de cette femme. Un petit sourire en guise de remerciement et elle se glisse entre la porte et lui. La robe qu'elle porte épouse parfaitement les formes de son corps comme si elle avait été cousue à même la peau. Julian se force pour ne pas la regarder avec trop d'insistance, mais son regard est presque involontairement attiré vers la poitrine de la jeune femme. Cela ne dure qu'une fraction de seconde et il cherche presque immédiatement à savoir si elle s'en est rendue compte. Gêné il s'écarte un peu plus, elle le remercie toujours avec ce délicat petit sourire. Elle s'en est aperçu c'est sur ce dit-il. Rouge de honte il s'engouffre dans le hall sans piper mot, récupère son courrier, appui frénétiquement sur le bouton d'appel de l'ascenseur comme si cela pouvait le faire arriver plus vite. Trop lent. Il prend alors les escaliers, monte les étages quatre à quatre et se réfugie dans son appartement, comme s'il avait commis un crime honteux.
Image
troublante cette voisine...
Debout devant le sofa, transpirant de sueur, la respiration encore haletante il allume la climatisation et se laisse lourdement tomber dans les coussins moelleux de ce dernier. Que va-t-elle faire ce soir? se dit-il, une soirée entre amis je suppose, vu sa tenue. Malgré tous ses efforts il ne parviendra pas à réfréner se sentiment de jalousie, il est envieux, il aimerait tellement partager ce qu'elle vit, sortir, faire des rencontres et même pourquoi pas s'intégrer à son groupe d'amis. Si seulement il avait le courage de lui parler.. Ce soir pour Julian ce sera une soirée comme une autre, bien calme, trop peut-être, devant la chaine des sports, loin des extravagantes soirées du centre-ville.

Julian tenait toujours dans sa main le courrier du jour, il se mit machinalement à faire passer les lettres les unes après les autres sans les ouvrir. Parmi les factures habituelles, une lettre retient son attention, l'enveloppe est de mauvaise qualité, l'encre a bavé et l'écriture est douteuse. On dirait cette lettre a traversé le siècle dernier pour venir s'échouer dans sa boite au lettre. Au dos une adresse:
"Avenida Abraham Lincoln 1340, Ciudad Juarez 32310, Mexique"


Avatar du membre
auhna
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 65
Enregistré le : mar. 22 avr. 2008 15:38

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par auhna » mar. 07 août 2012 22:03

Bonjour Julian,

Nous ne nous connaissons pas mais mon père et ta mère étaient cousin. On peut dire alors que cela fait de nous des cousins

aussi. Après des recherches sur internet j’ai réussi à trouver ton adresse et j'ai pu aussi voir que tu travaillais dans le sport.

J'aimerais parler affaires avec toi et par la même occasion faire ta connaissance. Si ton adresse est toujours la bonne et que tu

reçois un jour ce courrier téléphone moi au (52-55) 5230-1817.

Pedro


Sidérant, alors que Julian pensait que rien ne lui arriverait d’extraordinaire dans sa vie bien rangée, voilà qu'un cousin sorti de nulle part se manifeste et prétend être d’une frange de sa famille qu’il a toujours rêvé de connaitre. Bien sûr, cette simple lettre n'apporte rien de concret, mais c'est de loin la chose la plus intrigante qui lui soit arrivée cette année.

Dois-je l'appeler? se dit-il . Maintenant ou demain matin? Il le savait au fond de lui à quel moment il devait le faire. Cette lettre aurait très bien pu être postée depuis longtemps si on en juge l'état de l’enveloppe et ce "Pedro" se serait peut-être lassé d'attendre une réponse. Le téléphone dans une main, la lettre dans l'autre il se mit à composer nerveusement le numéro. Au moment d'enfoncer la touche d'appel, les vieux démons du passé prirent le dessus, sa timidité qui l’avait réussi à réfréner pendant si longtemps, commençait à lui jouer des tours. Allez Julian un peu de courage, dit-il pour se motiver. Il faut voir ça comme un coup de téléphone professionnel, oui voilà, un coup de téléphone à un client, Allez go...

-Allo bonjour, je suis bien sur le téléphone de Pedro? Sa voix était tremblante
-Ca dépend, qui le demande?
- Julian Moore, tu m’as écrit et nous sommes vraisemblablement cousins
-Ah oui Julian, tu aurais dû me dire plus tôt que c'était toi. Tu as reçu ma lettre donc?
-Oui, aujourd’hui. Tu disais vouloir parler affaires. Revenir sur l'aspect professionnel de la discussion était sa manière à lui de ne pas laisser les émotions prendre le dessus
-Tout à fait, j'ai vu que tu es un agent sportif et je pense que j'ai quelques bon joueurs à te présenter.
-Quels sports?
-Football, enfin on dit soccer dans ton pays je crois
-Ah je crains ne pas pouvoir t'aider, dit-il sur un ton désolé. Ma société ne s'intéresse pas encore aux joueurs de soccer. Julian avait eu l'intuition que s'il s'agissait de sport c'était surement du soccer. Sa déception était grande mais il s'y était préparé
-Dommage[/color] le ton de voix de Pedro était encore plus maussade que celui de Julian. Mais tu pourrais quand même venir non? Je veux dire il n'y a pas que le boulot dans la vie on pourrait au moins faire connaissance. Le ton de sa voix était avait repris le ton enjoué du début
-Je ne sais pas vraiment…
-Viens ce weekend, je te présenterais à la famille, on ira voir un match ensemble et rigoler un peu, tu es libre?
- Julian hésita un moment avant de répondre Je suis libre oui mais....
-Parfait dit-il sans même laisser le temps à Julian de finir sa phrase, je t’attends demain dans la journée alors

Pris de cours Julian accepta l'offre de ce “cousin” débarqué tout droit du passé. Au début il ne pu s'empêcher de penser que c'était une mauvaise idée, lui qui ne fait jamais rien à l'improviste, lui que personne n'invite au dernier moment, même pour ciné ou un restaurant, lui qui n'a même quasiment jamais dormi ailleurs que dans son lit se retrouve ce matin, debout avant le soleil en train de préparer quelques affaires pour un weekend improvisé à plus de 500km de chez lui et dans un autre pays de surcroit. Les doutes de la veille on laissés place à un engouement qu'il n'avait jamais ressenti auparavant. La nuit fut courte, tournant d’un côté, puis de l’autre sans jamais parvenir & trouver le sommeil. Il se surprit même plusieurs fois à regarder l’heure comme si celle-ci pouvait s'arrêter d'avancer. Mais la ca y est, le moment tant attendu est arrivé. Direction El Paso puis Juarez.

Assis dans sa Chevrolet Chevelle SS, cadeau qu’il reçut de son père pour ses vingt et un ans, Julian est prêt à prendre la route. Ses mains agrippent fermement le volant, il ferme les yeux et prend quelques instants avant de mettre le contact. Au-delà du fait que ce muscle car de 1970 est une vraie pièce de collection, cette voiture lui rappelle son père, l’odeur de cuir et d’huile le transporte immédiatement seize ans en arrière dans le garage du pavillon familial. Ce moment de nostalgie lui met du baume au cœur, il saisit la clef et la tourne dans le neiman. Le moteur démarre dans un ronronnement puissant et régulier, la mécanique fonctionne comme au premier jour. Julian met la radio en route:


I see a red door and I want it painted black
No colors anymore I want them to turn black
I see the girls walk by dressed in their summer clothes
I have to turn my head until my darkness goes


Image


Avatar du membre
auhna
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 65
Enregistré le : mar. 22 avr. 2008 15:38

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par auhna » jeu. 09 août 2012 19:56

Bonsoir à ceux qui me liront.

Je ne sais pas combien de personnes suivent mon histoire, je ne sais même pas s'il y en a d'ailleurs, vue que je n'ai pas beaucoup de commentaires. Autant je me fais des films :)

Toujours est-il que je suis toujours motivé à écrire et j'ai quelques épisodes encore en cours que je publierais surement. A la suite de ça je ferais un petit bilan. Mon but étant de patienter avant la sortie du nouveau FM.

Merci de m'avoir lu, prochain épisode demain dans la journée normalement.


Avatar du membre
lebelge178
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 161
Enregistré le : mar. 03 janv. 2012 17:43
Partie actuelle : Dundee United
Club préféré : Liverpool F.C.
Localisation : Brabant Wallon

Re: [C] Dream n' Tequila

Message par lebelge178 » lun. 13 août 2012 17:23

Toujours aussi ambalant, je suis impatient de connaitre la suite des aventures :)


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »