Rejoignez la communaut FM sur Facebook

C'est l'histoire d'un mec...

C'est ici que se trouvent les plus belles histoires du forum

Modérateur : Staff FM

Répondre
Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Message par Misaki » ven. 27 nov. 2009 23:47

Je me disais que tout se passait trop bien. L'absence de Véronica plonge Ivo petit à petit dans l'alcoolisme. Cela peut être mauvais pour la suite. A moins que les deux ne se réconcilient.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Publicité

Avatar du membre
Atom Tan
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3121
Enregistré le : sam. 21 mars 2009 16:15
Localisation : Centre

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Atom Tan » sam. 28 nov. 2009 10:54

Ultra précis, très rigoureux... tes premiers pas sont réussis bravo. Hélas le bonheur n'est pas encore complet...L'alcool ne résout rien, mais je suis d'accord sur un bon Gin bien frais :wink:


ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par ivo » mer. 02 déc. 2009 10:58

27 Août 2009 - Leeds

Ce matin, j’ai la moue des mauvais jours. Hier, nous avons subi notre troisième défaite consécutive, ce qui explique surement mon manque d’envie de plaisanter. Pour tous ceux qui ne s’étaient pas encore rendus compte de mon état, j’ai fait en sorte de les mettre au parfum avec un spitch en guise d’introduction pour l’entraînement. Notre prochain match est à Colchester dans trois jours, et je ne veux entendre parler que de la victoire même si le match est à l’extérieur. Donc, pas de temps à perdre. Notre principal point faible, depuis ces trois défaites, est notre réalisme offensif. Je compte bien changer rapidement la donne. Le programme de la journée est simple et léger. Décrassage ce matin et repos cette après midi. Demain sera un autre jour et le programme sera complètement différent avec deux entraînements basés sur l’animation offensive et l’adresse devant le but.

Image

En partant du centre d’entraînement, alors que je suis prêt à rentrer dans ma voiture, Emily m’appelle.

-Monsieur Fonseca, Monsieur Fonseca…
-Oui Emily, qu’y-a-t-il ?
-Cette enveloppe a été déposé pour vous ce matin.
-Merci.
-Bonne journée.
-Merci à vous aussi.


En y jetant un coup d’œil, je m’aperçois que l’enveloppe vient de France. Le nom et l’adresse y figurant me sont inconnus. Pour connaître son contenu, rien de mieux que de l’ouvrir. Je rentre dans l’auto et commence le dépouillement. Après un bref coup d’œil sur les différentes pages, je comprends qu’il s’agit de la demande de divorce de Véronica. Cette fois, c’est vraiment terminé. Je pose les documents sur le siège passager et quitte le centre d’entraînement en direction de la maison.

En arrivant, je dépose mon sac dans l’entrée. Je me dirige vers le salon, pose l’enveloppe sur le canapé et me sers un Gin Tonic comme je les aime, question de décompresser. C’est fou ce qu’un verre peu faire du bien! A peine remis de ce court bonheur, je saisis mon téléphone et appelle Véronica.

-Allo Véronica ?
-Oui ?
-C’est Pedro. Comment vas-tu ?
-Plutôt bien et toi ?
-Pas trop mal, merci… Excuse moi de te déranger mais comme tu dois t’en douter, je viens de recevoir la demande de divorce que tu as faite. Je voudrais savoir ce que je dois faire pour correspondre à ton désir.
-Tu n’as qu’à signer les différents documents que contient l’enveloppe.
-Très bien. Je vais m’en occuper cette après midi et je renvoie le tout à l’adresse indiquée au dos.
-C’est ça.
-Donc… Euuhhhh… Tu as bien réfléchi ?
-Ivo, c’est tout réfléchi. Nos objectifs ne sont plus les mêmes, nos désirs, nos passions. C’est mieux comme ça.
-OK… Alors bonne chance.
-Merci, à toi aussi.


A peine le téléphone raccroché, je me ressers un Gin Tonic. Tout est maintenant terminé… Véronica fait partie du passé. L’idée est difficile à accepter mais la réalité est bien là. Je regarde mon verre et réfléchis sur mon futur… J’ai deux solutions… Ou bien me morfondre, désespérer et m’enterrer petit à petit… Ou bien revivre, repartir sur une nouvelle vie… J’ai 38 ans. Je suis jeune et la vie m’appartient…


10 Novembre 2009 - Leeds

Image

Déjà quatre mois que je suis à la tête de Leeds et mon premier bilan est mitigé. Nos résultats ne sont pas excellents, ni catastrophiques d’ailleurs mais le premier enseignement que je retire, est que ce championnat est très serré. Personne ne sort du lot. Il y a moins de 10 points d’écart entre le premier et le dixième. Néanmoins pour tenir le cap, j’ai dû retoucher légèrement l ‘effectif. J’ai pour cela engagé deux joueurs sans contrat. D’abord, Henri Camara. Il a 32 ans et est international sénégalais. Sans contrat depuis juin 2009, son dernier club avait été Wigan en Premier League. Je compte sur son expérience. Ensuite, un jeune bulgare nous a également rejoint. Il s’agit de Kostadinov, attaquant de 20 ans laissé libre par les écossais de Hearts. C’est mon ami Edward qui me l’a recommandé. Depuis leur arrivée, les deux ont marqué huit buts qui nous ont bien rendu service.

De mon côté, j’ai décidé de reprendre une nouvelle vie après le divorce avec Véronica. J’ai, pour cela, changé pas mal de chose dans ma vie. A commencer par mon look. Adieu le gentil garçon avec les cheveux bien coiffés et le costume à coupe droite ou encore le jean classique. Le nouveau Ivo est là et il se veut charmeur, sûr de lui avec une apparence de tombeur. Place aux costumes et aux chemises cintrés, aux pulls moulants et tout ce qui va avec. Dans mon job, j’ai aussi changé de discours. J’ai beaucoup analysé mon mentor, José Mourinho, et j’ai appris moi aussi à jouer avec la presse, à utiliser la tchatche. Je veux devenir le meilleur dans ce que je fais et incarner une nouvelle génération d’entraîneurs.

Ce soir, je vais dîner chez « Gusto », mon ami italien. Nous avons appris à faire connaissance lors de mes nombreuses visites dans son restaurant. Il est originaire de Naples et fan de la première heure de l’équipe de Napoli. Il vit en Angleterre depuis 11 ans avec sa petite famille composée de sa femme, Adriana et de ces deux filles, Federica, 17 ans et Sara, 21 ans. Il a appelé son restaurant « Gusto » car, en fait, il s’appelle Gustavo. Il a 43 ans, n’est pas très grand, je dirais 1,70 à peine plus, mais possède un corps assez athlétique. Son visage est celui d’un italien type. Cheveux bruns mis longs coiffés en arrière, les yeux clairs, le visage carré. Il a comme un air de Paolo Maldini, ce qui est plutôt un compliment. Du côté du caractère, c’est un homme généreux, intéressé par tous les sujets, légèrement chauvin sur son pays et sa région, très proche de sa petite famille pour qui il donnerait tout. Sa cuisine est excellente et j’aime y venir me régalé.

Ce soir, Gustavo est de bonne humeur. Après une série de deux matchs sans victoires pour son club, le Napoli s’est imposé, hier, à domicile face à Bari, 2-0. Ils sont actuellement septième de la Série A.

Je décide de commander une Calzone pour ce soir. Je m’installe à ma table fétiche. Le restaurant est assez calme. C’est normal, on est lundi.

Il est 21H45. Je finis par un petit café. Nous ne sommes plus que sept personnes dans le retaurant. Moi, un couple, une table avec trois hommes et une dernière table avec un autre homme seul.

-Bling, Bling

Deux hommes rentrent dans le restaurant et se dirige vers le bar. Gustavo sort de sa cuisine pour les servir. En les apercevant, son visage change de physionomie. Il passe du statut d’homme souriant à celui de crispé. C’est assez étonnant étant donné que ce n’est pas son habitude. Il se retourne et sert deux cafés aux clients avant de s’éclipser de nouveau dans sa cuisine. C’est le moment que je choisis pour me lever de ma table et aller vers le bar pour payer. Je suis à un bout du bar, à côté de la caisse, eux sont à l’opposé. Gustavo ressort de sa cuisine avec une enveloppe et la pose juste sous son bar avant de se diriger vers moi.

-Tout c’est bien passé pour toi ?
-Très bien, Gustavo. Je te remercie.
-Voilà pour toi.
-Merci et garde la monnaie… Dis moi, tout va bien pour toi aussi ?
-Oui. Impeccable. Je te souhaites une bonne fin de soirée.
-Merci Gustavo… Si tu as besoin de quelque chose, hésites pas.
-Merci, Pedro. Ciao.
-Ciao.


Je ressors du restaurant et file, sous une fine bruine, jusque dans la voiture pour regagner mon domicile. Cette histoire me trotte, néanmoins, dans la tête et je compte en reparler à Gustavo dès que l’occasion se présentera.
Modifié en dernier par ivo le mer. 24 sept. 2014 8:56, modifié 1 fois.


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Misaki » mer. 02 déc. 2009 11:47

Sympa cet épisode. L'histoire avec Véronica est vite réglée dommage. J'aurais bien aimé une tentative désespérée d'Ivo pour la récupérer.

Mais cette rupture a été l'occasion pour lui de se relancer, de changer sa vie.

Une petite intrigue sur la fin bien amenée.

Les résultats sont au rendez-vous aussi. Continue comme ça et n'hésite pas à réagir sur la Gazette.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Avatar du membre
chasam
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 45
Enregistré le : lun. 26 oct. 2009 0:30

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par chasam » mer. 02 déc. 2009 12:58

:)
Je l'aime bien moi, cet épisode ! Je m'étais fait une raison avec Véro', car je me suis dit que ça te permettait, de mieux nous faire connaître ta vie en Angleterre, en passant à autre chose.

Et puis, tu arrives sur la fin, avec cette petite intrigue sur le côté obscur de la vie de ton ami, Gustavo ! Ben ...j'ai apprécié quoi, tout simplement ! Et comme dit Misaki, tes résultats sont honnorables! C'est que la première saison et ton équipe marque pas mal ! A bientôt pour la suite ! :wink:
Image
ImageImage


ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par ivo » mar. 08 déc. 2009 8:52

11 Novembre 2009 - Leeds

Durant toute la journée, l’affaire de la veille au soir n’a pas cessé de trotter dans mon esprit. Malgré cela, j’ai fait de mon mieux pour me montrer concentré durant les deux séances d’entraînement avec les joueurs. Nous avons un match très important à préparer et il ne faut pas se disperser. Samedi, nous nous déplacerons chez le leader, Swindon. Ce match nous permettrait, en cas de victoire, de recoller au classement. J’ai principalement basé les deux entraînements sur le pressing, la récupération et les transitions vers l’attaque. Je pense que si nous voulons nous imposer, il faudra être très fort au milieu de terrain et rapide en contre.

Je me prépare doucement pour dîner chez « Gusto », il est 19H15. Depuis que je suis arrivé du centre d’entraînement, je cogite sur la manière d’aborder ce qui s’est passé hier soir. L’objectif est de discuter et je ne voudrais pas qu’il croive que je me mêle de sa vie privée. Je me sers un Gin Tonic bien frais pour m’aiguiller dans ma recherche… J’ai du mal à trouver le bon moyen… Je la jouerais au feeling…

Il est 20H30 quand je franchis le seuil de la porte du restaurant. Adriana est de l’autre côté du bar. Son sourire est un signe de bienvenue. Comme à mon habitude, je me dirige vers l’une des tables du fond, endroit où je peux avoir une vision générale de tout le restaurant. Après quelques secondes, Adriana vient prendre ma commande. C’est une femme avoisinant la quarantaine, typée italienne sur qui le poids de l’âge n’a aucun effet. Tant son visage comme les courbes de son corps ne laisseraient pas un eunuque indifférent.

Image

-Bonsoir Adriana.
-Bonsoir Pedro. Ce sera quoi pour ce soir?
-Une escalope milanaise avec des pennes à l’arrabbiata.
-Très bien. Et pour boire?
-Un vin rouge, italien. Je te fais confiance pour le choix.
-Très bien. J’envoie ça au chef.


Ce soir, tout à l’air normal. Le restaurant est aux trois quarts pleins et l’ambiance est habituelle. Je commence à me dire que je me suis surement fait du tracas pour rien. J’attends quand même de voir Gustavo pour me fixer définitivement une idée.

Il est 21H45 et je finis mon repas par un expresso. Comme d’habitude, le repas était excellent. Gustavo m’a lui même servi et son humeur était, comme d’habitude, excellente. Les quelques mots que nous avons échangé m’ont définitivement convaincu que l’épisode d’hier n’avait finalement rien d’exceptionnel. Tant mieux pour Gustavo et sa famille. Je règle mon addition, salue le couple et me dirige vers ma voiture pour rentrer me reposer avant d’attaquer une nouvelle journée.


14 Novembre 2009 - Swindon

Plus qu’une minute dans les arrêts de jeu. Je suis assis au fond de mon banc resigné par un match où nous devrions prendre au moins un point. Nous avons mieux joué que notre adversaire. Nous avons eu plus d’occasions que notre adversaire. Mais à la fin, le score est de 1-0 pour notre adversaire, faute à une erreur de main de Ian (Walker), notre gardien. L’occasion de recoller au classement s’éloigne et nous sommes pris dans le ventre mou du classement. Je n’ai néanmoins rien à reprocher aux joueurs.


05 Décembre 2009 - Leeds

Coup de sifflet final! Monsieur Williamson vient de siffler la fin du match. Les supporters agitent des mouchoirs blancs. Je n’arrive pas à y croire, nous venons une nouvelle fois de perdre, cette fois à domicile, 1-0. Encore une fois nous avons été supérieur dans tous les secteurs mais nous ne sommes pas récompensés. Nous en sommes maintenant à cinq matchs sans victoires, ce qui nous fait chuter à la 10° place au classement. Je rentre tête baissée en direction des vestiaires. Rien ne va plus…

Image

Il va falloir stopper l’hémorragie le plus rapidement possible car la situation devient intenable et les supporters demandent déjà ma tête.


6 Décembre 2009 - Leeds

Ce matin, l’ambiance est pesante au Thorp Arch. Les joueurs ont la tête des mauvais jours et le reste du personnel ne se porte pas mieux. J’ai déjà prévenu tout le staff, nous commencerons notre entraînement par une réunion où je jouerais carte sur table avec tout le monde. Il faut crever l’abcès, trouver des solutions et vite remonter la pente.

9H30. Je réunis tout le staff et les joueurs dans l’une des salles vidéo du centre d’entraînement.

-Bien, je ne vais pas tourner autour du pot. Nous sommes 10° et sur une série de 5 matchs sans victoire dont trois défaites. On n’est pas au fond du trou mais presque. Alors maintenant, deux solutions s’offrent à nous. Où on se sert les coudes et on remonte la pente en cherchant des solutions ensemble. Où alors on coule définitivement et advienne ce que pourra… Mais moi, j’ai envie d’y croire. Si je suis venu ici, c’est pour réussir à atteindre un objectif précis, la montée en division supérieure… La qualité, on l’a. La théorie, on l’a. La méthode, aussi. Il ne nous reste plus que la pratique… On domine les matchs, on se crée des occasions mais on manque d’un petit quelque chose. Si on continue à travailler, ça viendra… J’ai confiance en vous… Le staff a confiance en vous… Les supporters ont confiance en vous… Alors, vous me suivez ?!

Le « oui » prononcé en cœur par tout le monde est à la fois rassurant et motivant. Néanmoins, il y a des choses à coriger.

-Je compte sur vous tous pour que nous réussissions dans cet objectif commun. Néanmoins, je pense qu’il faut changer certaines choses. Notre système de jeu en 4-4-2 nous donne la possibilité de créer beaucoup de jeu et d’occasions de but. Cependant, il nous expose également à des contres et surtout, il laisse des brèches dans l’axe du terrain. Je propose que nous passions dans un système plus défensif, plus rigoureux et que nous attaquions plus par contre. Un 4-1-4-1. Ce qui permettrait également de boucher les espaces que nous laissons dans l’axe. Qu’en pensez-vous ?

Jason Crowe, en capitaine, prend la parole.

-Coach… Nous vous respectons et nous savons que vous faites de votre mieux pour réussir. Les derniers résultats ont été en deça de nos espoirs et attentes. Comme vous l’avez entendu, il y a quelques secondes, nous sommes tous derrière vous pour opérer ces changements… Concernant le système que vous proposez, je n’ai, et je pense que nous sommes tous d’accord là dessus, pas d’opposition à formuler. Nous sommes prêt à travailler à 100%.
-Merci Jason. Pas d’autres objections ou questions ?… Alors au travail!


C’est sur ces quelques mots que nous quittons la salle pour rejoindre les terrains d’entraînements. Au programme, un peu de foncier, du placement tactique, des ateliers avec ballons et pour finir un petit match.

Image

Avec Glynn, nous observons attentivement les joueurs lors du petit match qui finalise l’entraînement. Je n’hésite pas non plus à intervenir quand je veux signaler quelque chose à mes joueurs. L’ambiance est bonne et les joueurs sont appliqués. Mais l’apparition de Shaun Harvey vient quelque peu destabiliser ma concentration. Depuis mon arrivée au club, jamais je ne l’ai vu apparaître lors d’un entraînement. C’est la toute première fois que je le vois au bord d’un terrain et je ne suis pas rassuré. Que veut-il ?!

Je décide de confier la fin de l’entraînement à Glynn et d’aller voir Shaun pour le saluer et élucider la raison de sa venue.

-Monsieur Harvey, comment allez-vous ?
-Bonjour Monsieur Fonseca. Plutôt bien malgré quelques inquiétudes.


Ces quelques mots plantent tout de suite le décor mais je préfère jouer l’ignorant.

-J’espère que ce n’est pas trop grave.
-Disons que ça pourrait le devenir assez rapidement… Monsieur Fonseca, vous avez vu la réaction de notre public après notre nouvelle défaite. Ils ont demandé votre tête. Les journaux d’aujourd’hui ne vous ménagent pas non plus. Il va falloir redresser la barre rapidement.
-Je suis au courant de tout ceci, Monsieur Harvey. Je comprends votre inquiétude. Ce matin, j’ai réunis tout le monde pour que nous discutions sur la situation. Les joueurs veulent s’en sortir et je crois en nos chances.
-Tant mieux mais sachez que votre marge de manœuvre est réduite, Monsieur Fonseca.
-Je l’avais également compris mais je suis prêt à utiliser cette marge de manœuvre pour réussir.
-Alors, bon courage et à bientôt.
-Au revoir.


Quelle enfoiré celui là!! Première fois que je le vois venir ici et il le fait pour me mettre la pression et me dire que je suis dans une situation très délicate. Comme ça au moins, je sais où j’en suis. Il va falloir prendre des points rapidement.


09 Janvier 2010 - Leeds

Je m’affale sur mon canapé. Je suis lessivé. Il est 21H30. Depuis plus d’un mois maintenant, je me suis investi à 100% pour redresser la barre du club. Je n’ai pas compté les efforte et le résultat est là. 8 matchs et aucune défaite. Le bilan n’est pas spectaculaire mais nous avons redressé la barre et nous nous sommes replacés au classement. Cette après midi, nous avons pris les 3 points face à Wycombe à domicile grâce à Kilkenny et Beckford. Le match n’a pas été facile surtout sur le plan émotionnelle mais nous avons obtenu le plus important, les trois points. J’ai donné la journée de demain aux joueurs. Nous reprenons le travail lundi.

Image

Image


11 Janvier 2010 - Leeds

Rien de plus agréable pour commencer une semaine que de dîner chez mon ami Gustavo. Quelques semaines se sont passés depuis la dernière fois que j’ai mis les pieds dans son restaurant.

-Hey!! Ivooo!! Comment vas-tu mon ami ? Ca faisait un bout de temps!!
-Salut Gustavo. C’est vrai mais j’ai été super occupé avec le boulot.
-Je comprends, mon ami.
-C’est calme ce soir.
-C’est pas plus mal. Ca permet de se détendre un peu.
-Justement, je viens te donner un peu de travail.
-Avec plaisir. Je te fais quoi ?
-Une lasagne au pesto.
-C’est parti pour une lasagne.
-Je reste au bar aujourd’hui.
-Ok, fais comme chez toi.


A peine servi, nous enchainons les conversations. Beaucoups de sujets y passent. Le foot revient rapidement comme notre centre d’intérêt commun. Lui et son Napoli. Moi et mon équipe. Mais pas seulement…

-Gustavo, tu n’aimerais pas rentré en Italie, un jour ?
-Je ne sais pas. Peut-être mais bon… Je suis bien ici.
-Ouais mais un vrai italien comme toi, ne me dit pas que tu n’aimerais pas rentré?
-Disons que se serait très difficile pour beaucoup de raisons… Et toi ? Tu aimerais rentré en France ou au Portugal ?
-En France, pourquoi pas mais seulement si c’est pour le travail. Au Portugal, j’aimerais y aller un jour que se soit pour le travail ou pour tout simplement y vivre. J’ai gardé un fort attachement à mon pays et à sa culture…
-Bling, Bling.


La sonnette de la porte m’a interrompu. Je me retourne. Les deux mêmes hommes qu’il y a deux mois. Je regarde Gustavo. La même réaction.

-Excuse moi Pedro.
-Je t’en prie.
-Messieurs, que puis-je pour vous ?
-Deux espressos.


Gustavo esquisse les mêmes gestes que la dernière fois que ces deux hommes sont venus. Il prépare leurs cafés et se retire dans sa cuisine. Après quelques secondes, il en ressort avec une enveloppe assez épaisse qu’il pose sous son bar. Il sert les deux cafés que les hommes boivent rapidement. Ils paient. Gustavo leur donne l’enveloppe avant qu’ils ne se retirent du restaurant. L’ambiance est pesante et je rompt le silence.

-Gustavo, ça va ?
-Oui très bien.
-Qui sont ces deux hommes ?
-Ce sont deux clients.
-Pas très charmant comme client.
-Il y a de tout.
-C’est vrai… Mais il faudra que tu leur dises que ton établissement est un restaurant et non un bar.
-Je les connais depuis longtemps, maintenant. Ils viennent de temps en temps prendre un café.
-Ok…Et l’enveloppe ?
-L’enveloppe ?
-Oui, l’enveloppe que tu leur as donné.
-Ce sont des papiers administratifs.
-Ils travaillent dans l’administartion.
-Ecoutes, reste en dehors de ça. Je ne veux plus en parler.
-Tu es sûr car…
-C’est sûr!
-Ok mais si tu as besoin de quoi que se soit, sache que je suis là.
-Je te remercie.
-Alors je te laisse.
-A demain.
-Passe le bonjour à la famille.
-Merci.
-Ciao.


Cette affaire avait vraiment l’air louche. Moi qui pensait que je m’étais trompé. En faite, elle doit durer depuis longtemps.
Modifié en dernier par ivo le mer. 24 sept. 2014 8:57, modifié 1 fois.


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Misaki » mar. 08 déc. 2009 19:03

Encore un bon épisode. L'histoire avec Gusto prend de la consistance petit à petit. Les résultats reviennent.

Il ne manque plus qu'une nouvelle femme à Ivo, Adriana peut-être ?
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par ivo » mer. 09 déc. 2009 6:47

La femme d'un pote?!!
Jamais!!...


...Quoique?!


Avatar du membre
chasam
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 45
Enregistré le : lun. 26 oct. 2009 0:30

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par chasam » mer. 09 déc. 2009 14:48

Tu narres vraiment très bien Ivo ! J'apprécie chaque épisode. Les évènements viennent petit à petit, sans brutalité.Un très bon épisode!
C'est dommage que tu t'en sortes pas en championnat comme tu le voudrais mais, c'est ta première saison et l'objectif n'était pas simple. :wink:
Image
ImageImage


ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par ivo » mer. 09 déc. 2009 17:18

Merci.
C'est clair que en championnat, je galère comme jamais. En faite, en faisant un petit historique depuis que je joues à FM ou avant à l'entraineur, j'ai galéré une fois comme ça. C'était avec Tottenham sur l'opus 2005, si je ne me trompes pas. A FM, j'ai trop de mal quand je joue en Angleterre mais j'ai pas dit mon dernier mot!


ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par ivo » sam. 12 déc. 2009 8:01

Image

24 Janvier 2010 - Leeds

Le thème de ma soirée est le même depuis quelques jours. Que pourrais-je mettre en place pour redynamiser encore un peu l’effectif ?
Je me sers un Gin Tonic bien frais avant de m’étaler sur mon canapé, question de m’aider dans ma cogitation.

Depuis quelques semaines, nous remontons timidement la pente et nous sommes maintenant à 8 matchs sans défaites, ce qui nous permet de rester au contact des places pour la montée. En coupe, nous avons été éliminés de la Cup par Brentford mais nous continuons en course en Johnstone Cup avec une finale à jouer face à Charlton.

Malgré ces points positifs, je désire montrer aux joueurs qu’il ne faut pas s’endormir mais au contraire rester sur nos gardes et travailler. Depuis quelques jours, j’imagine ce que je pourrais élaborer.

Il est près de minuit et je viens de trouver mon idée. Je vais me coucher car demain sera une dure et longue journée qui commencera par une réunion improvisée avec tout l’effectif pour leur faire part de mon idée.


Image

25 Janvier 2010 - Leeds

Il est 8 heures, je suis douché, habillé et juste en train de finir mon café avant de partir en direction de Thorp Arch. Un dernier coup d’œil sur les journaux sportifs du jour… La fin du mercato hivernal est proche et les rumeurs vont bon train. Beaucoup de grattes papiers mais bon, il faut faire vivre la presse. Allez hop, c’est parti!

-Bien, si je vous réunis tous ici, c’est que j’ai quelque chose à vous annoncez. Depuis quelques jours, je réfléchis sérieusement au reste de notre saison. Nous avons redréssé la barre depuis quelques matchs et il faut continuer sur cette lancée pour accrocher, au moins, une place pour les playoffs. Et pour nous diriger vers cet objectif, j’ai décidé de procéder à deux retouches. Concrètement, je désire vous prévenir que nous allons changer de capitaines, avec un « s » au bout de capitaine.

La nouvelle provoque une surprise chez tous les présents. Les joueurs se regardent tout en chuchotant les uns vers les autres.

-S’il vous plaît… S’il vous plaît… Ecoutez moi… Je comprends votre surprise mais je désire avant de vous donnez les noms des deux nouveaux capitaines, vous expliquez mon choix. Depuis quelques matchs, Jason(Crowe) a laissé sa place à Jonathan(Page), hors Jason est notre capitaine. Ce n’est en aucun cas une double peine mais simplement une suite logique. Le capitaine doit être sur le terrain pour diriger ces hommes et organiser l’équipe. Jason pourra revenir, regagner sa place mais je pense que pour la bonne continuité de nos résultats, un changement était nécessaire… Donc, voici les noms des deux capitaines à partir de maintenant. David Prutton et son vice capitaine, Jonathan Howson. Ce sont eux que j’ai choisis et je vous demande de les respecter en tant que tel… Voilà, maintenant au travail!

Les joueurs paraissent un peu désarçonner par la nouvelle. Tout le monde sort en discutant.

-Pedro, crois-tu que ce chois soit judicieux ?
-Glynn, fais moi confiance.
-C’est toi qui voit mais…
-On en reparlera d‘ici quelques matchs.


Je retrouve les joueurs sur la pelouse leur demandant d’enchaîner quelques tours de terrain en guise d’échauffement. Je demande néanmoins à Jason de venir me voir.

-Je l’ai dit tout à l’heure, et je préfère te le redire, ce n’est pas une sanction qui vise à t’exclure de l’effectif, bien au contraire. Je pense que ces changements étaient nécessaires pour le bien de l’équipe, surtout sur le terrain. Maintenant, les cartes sont entre tes mains pour me prouver que tu mérites de récupérer ta place, et pourquoi pas ce brassard.
-Je comprends coach, même si je suis déçu.
-Je préfère que tu sois déçu. Ca prouve ton engagement et ton intérêt pour le club. Continue à travailler et on en reparleras dans quelques temps.
-Ok coach.
-Va t’échauffer.


Lors de la conférence de presse suivante, les journalistes sont déjà au courant de ce changement. Les questions affluent de toutes parts sur ce sujet. Je me contente de calmer le jeu et d’assurer que ce changement est pour le bien de l’effectif.


Image

28 Février 2010 - Leeds

Tous les changement, auxquels nous avons procédé, ont finalement été à notre avantage. En 1 mois, nous avons disputé 6 matchs pour un bilan de 4 victoires et 2 nuls. Nous sommes dans notre meilleur phase depuis mon arrivée au club. Si nous continuons à travailler, la fin de saison devrait être passionante. Jason a récupéré sa place de titulaire et ces prestations sont largement au dessus de celles auxquelles il m’avait habitué depuis le début de saison. Sur lui aussi, l’électrochoc que je désirait provoquer a eu son effet.

Néanmoins, un autre problème me préoccupe. Il concerne Gustavo et sa famille. Il y a de ça 15 jours, les deux hommes habituels sont revenus pour récupérer leur enveloppe habituelle. J’ai essayé de relancer Gustavo sur le sujet mais il veut que je reste en dehors de cette affaire. Ce qui a, cependant, attissé ma curiosité, c’est la réponse finale qu’il m’a donné : « Reste en dehors de tout ça car il en vaut mieux pour toi. » L’histoire est-elle aussi sérieuse que cela ? Ces hommes sont-ils dangereux ? Depuis, je n’ai pas essayé d’en reparler. De toute façon, Gustavo est un mur impénétrable quand il s’agit d’aborder ce sujet. J’ai l’habitude de dire que la vérité, tôt ou tard, finit toujours par éclater. Alors, je prends mon mal en patience.


13 Mars 2010 - Southampton

Notre première défaite en 15 matchs. Les absences de Kisnorbo, Snodgrass et Beckford, plus la forme de notre adversaire ne nous ont pas permis de faire mieux. Nous sommes déçu par le résultat mais nous conservons notre 4° place au classement à 13 points du Leader, Huddersfield, et à 10 points de son dauphin, Swindon.


16 Mars 2010 - Leeds

-Oui allô ?
-Allô Pedro, c’est Adriana.
-Eh comment vas-tu, bella ragazza ?
-Ecoutes, je voudrais que l’on se voit. C’est urgent!
-Qu’y-a-t-il ?
-Tu es disponible ce soir ?
-Bien sûr mais c’est sérieux ? Qu’est-ce qu’il se passe?
-C’est Gustavo! Je crois qu’ils l’ont retrouvé mais je t’expliquerais ça. Rendez-vous dans une demie heure devant le Crowne Plaza.
-J’y serais.
Modifié en dernier par ivo le mer. 24 sept. 2014 8:58, modifié 1 fois.


Avatar du membre
chasam
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 45
Enregistré le : lun. 26 oct. 2009 0:30

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par chasam » sam. 12 déc. 2009 18:09

:107: ... Ce que l'on pouvait redouter est-il arrivé ?: les relations douteuses de Gustavo lui ont-elles été fatales ? ...
J'ai bien aimé ta mise au point avec tes joueurs, concernant le nouveau capitanat ! Et ça marche en plus !
J'espère, avec plaisir, le prochain numéro ! :hooo:
Image
ImageImage


Répondre

Retourner vers « The Hall of Fame »