Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[C1] Oui, j'ai vu

Une concours pour toutes les plumes, venez participer !

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
Slaker
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 111
Enregistré le : jeu. 04 juil. 2013 21:53
Partie actuelle : Beauvallon-sur-oise
Club préféré : Racing club de Lens
Version : FM 2014
Localisation : District Aisne Football

[C1] Oui, j'ai vu

Message par Slaker » dim. 20 nov. 2016 15:53

Bonjour, je vous présente ma story que j'ai écrite dès lors que j'ai vu le concours d'écriture. Le sujet m'a semble-t-il assez inspiré pour que j'écrive tout en presque une traite. C'est mon premier essai d'écriture sur ce forum, et en dehors de cela ça fait longtemps que je n'ai pas essayé d'écrire quelque chose. Ce texte fait tout juste le nombre suffisant de caractères, mais j'ai trouvé qu'il n'en fallait pas plus pour transmettre ce que je voulais sans que cela soit redondant. Je tiens à remercier Pops pour ce concours, et dont le style d'écriture sur sa story m'a beaucoup inspiré pour m'y remettre. J'espère que ça vous plaira.




Oui, j'ai vu

Comment imaginer. Comment réaliser, ne serais-ce qu'un instant, ce que mon père avait réclamé comme "cadeau" d'anniversaire. C'était invraisemblable ! Et pourtant nous étions là, tous les deux, en train de se faire minutieusement fouiller par un stadier du stade Bollaert-Delelis. Ce cadeau que j'avais offert à mon père pour ses 51 ans, c'était celui d'aller au stade avec lui. Non pas parce qu'il rêvait depuis toujours assister à un match des sang et or, puisque c'était désormais devenu une habitude pour lui... Il voulait simplement que son fils voie ce que ça fait d'assister à un match du Racing Club de Lens. C'était son cadeau à lui. Un cadeau qui ne serait que plus savoureux pour lui, si par hasard, je pouvais apprécier l'expérience...

Je m'appelle Baptiste et je n'ai jamais été attiré par le football. A 21 ans, je suis des études de musique à Lille qui me prennent beaucoup de temps mais qui me passionnent grandement. J'aimerais pouvoir transmettre mon savoir du violon en tant que professeur de musique dans un grand conservatoire. Un monde relativement loin du football, ou là, l'argent coule à flots. C'était cela qui provoquait mon amertume vis-à-vis de ce sport. A chaque fois que je voyais mon père, allongé sur le canapé devant un match de Lens, je me demandais : pourquoi cette passion, lui qui a toujours voté à l'extrême gauche ? Pourquoi soutenir un tel milieu ? Et maintenant, il était là à m'emmener au stade avec lui, pour me faire subir ce spectacle qui ne me touchait en rien, parce qu'il voulait à tout prix me faire voir. Mais me faire voir quoi ? Lors des repas de famille ou il y avait un match de Lens à la télé, j'étais désintéressé de la partie et tout ce que je retenais, c'était cette horrible trompette qui massacrait sans pitié les mêmes airs connus. Désormais il allait me falloir supporter cela en vrai, et pendant 90 minutes...

"-Allez, ne fais pas cette tête, je suis sûr que tu vas aimer, tu vas voir."

Il est vrai que, tout en montant les marches pour rejoindre la tribune Delacourt, je peinais à cacher mon ennui et mon appréhension par rapport au calvaire que risquait d'être cet après-midi. Il le fallait pourtant, c'était l'anniversaire de mon père, il fallait que je range mon visage des mauvais jours pour montrer un peu de gaieté. Alors que nous nous asseyions sur nos sièges rafraîchis par l'humidité automnale, je contemplais le terrain en me demandant quelle serait la visibilité sur le jeu. Encore 20 minutes à attendre avant le coup d'envoi... Les gradins se remplissaient progressivement, alors que dans la tribune longeant le terrain sur ma droite, j'apercevais des supporters debout, déjà en train de se chauffer la voix. Un gamin s'est assis à côté de moi, il devait avoir à peine 10 ans. Il demanda alors à son père :
"-Et Bourigeaud, il joue ?"
Son père répondant par l'affirmative, j'ai cru apercevoir comme des étoiles dans les yeux du petit garçon. Je crois qu'il était heureux. J'ai alors plongé dans mes pensées, pensant à ce qu'il me restait à finir pour la semaine prochaine.

Le moment ou j'ai été éjecté de mes pensées fut celui de l'entrée des joueurs sur le terrain. Je vis alors des écharpes et des drapeaux jaunes et rouges être brandis par des milliers de supporters entonnant l'air de La Marseillaise à pleins poumons. L'un d'eux était juste derrière moi et me cassait tellement les oreilles que j'en oubliais presque que cette fameuse trompette que je haïssais tant avait commencé à jouer elle aussi. Mais il y avait une autre sensation. Je n'aurais su la décrire à ce moment, mais il y avait cette espèce de chaleur. Je ne pouvais ni la décrire, ni dire ou elle venait, mais elle était là, et inconsciemment, elle apaisait mon humeur jusque là peu enthousiaste.

Le match commença sous les chants nourris du public. Je n'étais alors pas vraiment concerné par le match en lui-même, je regardais plutôt cette tribune ou les gens mettaient beaucoup d'animation. En bas, il y avait cet espèce d'échafaudage en haut duquel il semblait y avoir une personne criant dans un haut-parleur, donnant ainsi les chants à exécuter. Et cela continuait, inlassablement, avec à peine un petit répit entre chaque chant. Les autres tribunes étaient moins actives, les gens se contentaient de reprendre certains chants et de se lever lorsqu'il y avait une occasion, avant de se rasseoir, déçus. Je les voyaient tous là, concentrés, tels des fanatiques d'une espèce de secte étrange qui se baserait sur un jeu débile consistant à taper dans un ballon. Pourtant cela ne parvenait pas à me consterner ou à m'attrister.

Puis il y a eu le but. Je n'ai pas eu le temps de le voir, tout est allé trop vite. Alors que j'étais focalisé sur la tribune d'ou provenaient la majorité des décibels, les gens autour de moi, mon père et le gamin y compris, se sont spontanément levés et ont crié. J'ai vu des gens sauter de joie, d'autres se prendre dans les bras. Mon père n'avait plus l'âge pour sauter mais je l'ai entendu s'exclamer d'un "ouai" rageur, le poing serré. Toute la tension accumulée par le public depuis le début du match s'est relâchée comme un ballon de baudruche que l'on éclaterait. Et alors que le speaker annonçait le nom du buteur, repris par un public bouillant, j'ai compris.

J'ai compris pourquoi mon père aimait tant le football et son Racing Club de Lens. J'ai compris ce qui motivait les foules à se déplacer au stade. J'ai compris d'ou venait cette chaleur qui me caressait depuis l'entrée des joueurs sur la pelouse. C'était ça. La joie, l'euphorie, le délire. Un cocon de bonheur dans un quotidien morose. Une bouffée d'air pure. Ils étaient là parce que le football leur apportait la joie, de la même manière que moi avec la musique. Et peu importe que ce trompettiste jouait mal, que ces gens gueulaient plus qu'ils ne chantaient, ou que ces footballeurs étaient payés plus que de raison, car ils pouvaient donner aux gens ce qu'ils n'obtiendraient nulle part ailleurs. Le plaisir de se réunir et de créer cette chaleur, celle qui envahissait tout mon être malgré moi, celle qui te fait sentir exister, celle qui vient se loger au plus profond du cœur de chaque supporter, et qui lui fait oublier tous ses problèmes, tous ses malheurs, qui lui redonne du courage pour toutes les épreuves. Un plaisir à la fois simple, grand et précieux.

Mon père, en se rasseyant, remarqua le sourire qui se dessinait sur mon visage.
"-Alors, tu as vu ?"
Il avait réussi. C'était ça, son cadeau. Il était parvenu à me faire apprécier un match de son équipe, et il n'avait suffi que d'un seul petit but. Me savoir heureux à ce moment précis le rendait fou de joie.
"-Oui, j'ai vu."

Je ne m'étais pas mis à aimer le football. Je n'étais pas subitement devenu supporter du Racing Club de Lens. Mais j'avais compris pourquoi ce club était le poumon de cette ville et de cette région torturée par le chômage. Je n'avais pas besoin de Lens parce que ma vie me satisfaisait pleinement. J'étais le fils unique de parents aimants, je me dirigeais vers un travail qui allait me combler, et c'était tout ce qui m'importait. Mais pour tous ceux qui avaient besoin de rêver, ou simplement de fuir un quotidien peu reluisant, Lens était là.
Modifié en dernier par Slaker le dim. 20 nov. 2016 22:43, modifié 1 fois.


Publicité

Avatar du membre
Pops
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1880
Enregistré le : lun. 28 juin 2010 12:59
Club préféré : Bordeaux
Version : FM 2017
Localisation : Bordeaux

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par Pops » dim. 20 nov. 2016 17:33

Oui, j'ai vu. Oui, j'ai lu. Oui, j'ai aimé !

Ce que tu décris-la est très juste, c'est comme ça que je perçois le foot. Et ça doit être encore mieux à Bollaert !
En tout cas tu inaugures ce concours de fort belle manière :wink:
"Et mon frère est entré sur la pelouse" - une story par Pops.
"Je me suis régalé" DrZOULOU

Venez participer au CONCOURS D'ÉCRITURE FM.NET !


Avatar du membre
Slaker
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 111
Enregistré le : jeu. 04 juil. 2013 21:53
Partie actuelle : Beauvallon-sur-oise
Club préféré : Racing club de Lens
Version : FM 2014
Localisation : District Aisne Football

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par Slaker » lun. 21 nov. 2016 13:05

Merci beaucoup ça fait du bien d'avoir un retour positif :107:


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par rewiwon » lun. 21 nov. 2016 13:48

J'ai bien accroché, franchement tu m'as bien emmené dans l'histoire et j'aimerais bien te voir écrire une story en plusieurs épisodes :)
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Avatar du membre
Slaker
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 111
Enregistré le : jeu. 04 juil. 2013 21:53
Partie actuelle : Beauvallon-sur-oise
Club préféré : Racing club de Lens
Version : FM 2014
Localisation : District Aisne Football

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par Slaker » lun. 21 nov. 2016 14:23

Oui j'y pense aussi mais pour le moment je n'ai pas d'idée de scénario qui tiendrait suffisamment longtemps. Mais je pense que dès que j'aurais un truc qui tient la route (et du temps) ça pourra aller assez vite. Mais là je ne promet rien.


lephoceen64
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 10
Enregistré le : jeu. 13 mars 2008 13:51

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par lephoceen64 » mar. 22 nov. 2016 12:33

pour moi un scenario pour une story ne peut se construire completement et precisement avant. Car le jeu et la partie "imprévue" du jeu doivent rentrer en compte. Donc avoir un départ, une idée ou des idées des protagonistes OK; mais pour moi les resultats obtenus, les joueurs recrutés, bléssés, mécontents peuvent faire plus qu'influencer la story
il y a donc matière a pouvoir faire de longue stories ^^.


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par rewiwon » mar. 22 nov. 2016 13:55

lephoceen64 a écrit :pour moi un scenario pour une story ne peut se construire completement et precisement avant. Car le jeu et la partie "imprévue" du jeu doivent rentrer en compte. Donc avoir un départ, une idée ou des idées des protagonistes OK; mais pour moi les resultats obtenus, les joueurs recrutés, bléssés, mécontents peuvent faire plus qu'influencer la story
il y a donc matière a pouvoir faire de longue stories ^^.
Je suis entièrement d'accord mis à part quelques épisodes dont j'ai déjà décidé à l'avance et que j'ai plus qu'à placer au bon endroits j'adapte l'histoire au calendrier, aux résultats et aux transferts. Alors écris nous une histoire je suis sur qu'elle sera géniale :D
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Avatar du membre
Slaker
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 111
Enregistré le : jeu. 04 juil. 2013 21:53
Partie actuelle : Beauvallon-sur-oise
Club préféré : Racing club de Lens
Version : FM 2014
Localisation : District Aisne Football

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par Slaker » mar. 22 nov. 2016 14:12

Ah oui par contre si j'en fais une cela m'étonnerait que je la base sur une partie FM...


Avatar du membre
WhiteShark
Modérateur
Modérateur
Messages : 13054
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 15:49
Club préféré : Lyon
Localisation : Lyon

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par WhiteShark » mar. 22 nov. 2016 17:11

Bon. Maintenant que j'ai lu (on notera le temps et l'heure du post afin de ne pas m'incriminer de plagiat :mrgreen: ), quelques petits retours s'imposent.

First, l'idée de base est intéressante, bien développée, mais un peu courte. Je suis chiant dessus mais j'aime bien patiner dans les détails, dans l'attente pour arriver sur un petit dénouement, un petit rebondissement, négatif comme positif d'ailleurs, et c'est ce qu'il manque un peu, je trouve. Le ressenti, on le vit bien. Comme la ferveur populaire, par exemple.
Ce que j'aime d'ailleurs, c'est ce petit sentiment qui monte crescendo du "Non j'aime pas" au "Punaise, je comprends" en passant par quelques étapes cruciales.

C'est dans tous les cas un chapitre réussi et sympathique à lire. Ce qui est le but premier. :wink:
"Ce n'est pas parce qu'il y a un gardien qu'il n'y a pas but."

Plabennec - FM 2012
Image


Avatar du membre
Slaker
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 111
Enregistré le : jeu. 04 juil. 2013 21:53
Partie actuelle : Beauvallon-sur-oise
Club préféré : Racing club de Lens
Version : FM 2014
Localisation : District Aisne Football

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par Slaker » mar. 22 nov. 2016 18:18

C'est marrant WhiteShark parce que j'ai failli te faire la remarque inverse, à savoir que je trouvais que le seul défaut de ton récit était de traîner un peu en longueur, comme quoi, chacun son style :wink:

Après mon récit est sans prétention, sans volonté de surprendre, j'aurais pu l'appeler "hommage au football et au public de Bollaert"...


Avatar du membre
WhiteShark
Modérateur
Modérateur
Messages : 13054
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 15:49
Club préféré : Lyon
Localisation : Lyon

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par WhiteShark » mar. 22 nov. 2016 20:17

Ah mais chacun sa façon d'écrire, mon cher. Et voilà que des styles s'opposent et se confrontent et au final, les goûts sont différents mais c'est ce qui permet d'apprendre à chaque fois. Je sais que j'aime bien faire trainer (trop?) les choses, donc je le fais au niveau du texte. A l'inverse, comme je l'ai dit, ça se voit que toi, tu veux simplement nous faire vivre le moment simplement et c'est également quelque chose d'appréciable. :wink:
"Ce n'est pas parce qu'il y a un gardien qu'il n'y a pas but."

Plabennec - FM 2012
Image


Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6959
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [C1] Oui, j'ai vu

Message par Boonty » lun. 28 nov. 2016 20:42

Pas mal d'utiliser cette histoire comme propagande pour le RC Lens :mrgreen:

Plus sérieusement, j'ai apprécié la lecture de ton histoire et surtout le côté crescendo comme les autres l'ont aussi notifié :)


Répondre

Retourner vers « Concours »