Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[CA River Plate] Finale Copa Libertadores ! (Fin saison 4)

D'un point de vue aussi bien taquetique que tèquenique, les récits de partie sans chichi, c'est ici !

Modérateur :Staff FM

Répondre
Avatar du membre
Shagrat
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1059
Enregistré le :dim. 22 nov. 2009 19:35
Re: [Cruz Azul / River Plate] Au pays des gauchos (Pré-saiso

Message par Shagrat » dim. 11 sept. 2011 21:12

CA River Plate : Mi-saison 4
Première saison entière (je l'espère) à la tête de Los Milionarios avec un double objectif : terminer dans le Top 3 du Championnat (c'est-à-dire terminer sur le podium en Ouverture et Fermeture et au championnat "cumulé") et faire une grosse performance en compétition continentale.
La compétition continentale en question étant la Sudamericana, les dirigeants visent rien de moins que les demies-finales !
Image
A noter que la Copa Sudamericana réunit les 40 meilleures équipes sud-américaines et que tout marche par match aller-retour avec élimination directe.
Considérant notre classement national, nous débutons directement en 1/16e de finale.
Autre particularité : généralement, dans les premiers tours de cette compétition, les meilleurs clubs brésiliens et argentins s'affrontent entre eux. Bug de FM ou bien réelle volonté des organisateurs, les 4 équipes argentines engagées s'affrontent entre elles en 1/16e et 4 équipes brésiliennes s'affrontent également dès les 1/16e.
Enfin, il faut noter que les immenses favoris sont les clubs brésiliens, suivi de quelques clubs argentins puis quelques cas nationaux isolés (Colo Colo au Chili, le Nacional en Uruguay, etc...).

Image
Match aller : Nous tombons sur une équipe du Racing qui a réalisé un dernier championnat assez bizarre : un solide 2e en championnat d'Ouverture, qui s'est par la suite relâché en championnat de Fermeture, ne devenant plus que l'ombre de lui-même. Le recrutement ne fut pas fameux à l'Intersaison.
Dans un match assez ouvert (un match de début de saison), notre 3-4-3 qui alignait son équipe-type, arrache un bon match nul à l'extérieur, avec un but en prime et des espoirs de domination pour le retour. A noter une bonne proportion de tirs cadrés, assez peu de tirs de loin mais 2 défauts majeurs :
- jouer avec 3 attaquants désorganise le plan de jeu "classique" et favorise les hors-jeu : 4 en un seul match, ça commence à faire beaucoup.
- 2 occasions nettes et une seule transformée : c'est un simple avertissement sans frais mais j'ai bien l'impression que les vendanges risquent d'être à l'ordre du jour cette saison.

Image
Match retour : Une bérézina...et une élimination dès les 1/16e, loin, TRÈS LOIN de l'objectif avoué des demies finales.
Je n'ose même pas aborder le problème des tirs (24 au total, seulement 4 cadrés et 13 de loin, malgré la consigne "Jouez le ballon dans la surface après le premier quart d'heure) mais il y a quand même plusieurs satisfactions à retirer de cette défaite :
- 62% de possession du ballon : j'ai beau détester avoir le monopole de celui-ci, là, les joueurs, malgré une stratégie offesive dès la 20e minute, ont pris le temps de construire, de faire de belles phases, quitte à ce que l'attaquant vendange l'occasion par la suite : l'ossature du milieu est ressortie grandie de ce match
- 88% de passes réussies : là aussi, le milieu de terrain fut le grand artisan de telles stats : en continuant comme ça et en ayant des attaquants RÉALISTES, on écrasera le championnat sans problèmes
- 73% de têtes gagnées : j'ai rarement eu l'effectif le plus grand du championnat...et jouer à l'anglaise peut parfois avoir du bon. La tactique de cette année pourrait bien être celle du "je balance devant et j'attends que mon attaquant dévie de la tête"
- 60% de tacles réussis : même si cela apparait encore faible, il faut savoir que ce sont des MOC qui jouaient au milieu de terrain, en milieux récupérateurs. Avec des purs milieux défensifs, ce pourcentage pourrait grimper jusqu'à 75-80%.

Image
Boca Juniors, notre ennemi juré mais cependant meilleure équipe d'Argentine va réussir le mini-exploit de se hisser en finale. Malheureusement, ils tombent, comme prévu, sur un club brésilien. Et après avoir éliminé le Santos de Neymar (oui, il y est toujours !!), Vitoria s'impose 3-2 en Argentine après avoir perdu 0-1 à domicile et s'empare du trophée aux pénalties.

Image
Image
Un championnat et un parcours...décousu.
En fait, sur les 5 premiers matches, un constat se dressait : l'équipe était invincible à domicile et avait toutes les peines du monde à marquer à l'extérieur.
J'ai donc décidé de changer mon coaching d'avant match, d'être moins exigeant à l'extérieur, de ne pas mettre trop de pression aux joueurs. Non seulement 2 matches nuls 0-0 vont s'en suivre mais on va être incapables de marquer, pour le 3e match d'affilée, face aux All Boys, alors bons derniers avec 0 points.
L'attaque va alors totalement changer, les consignes données aux attaquants également : des tirs de loin plus rares, des centres réguliers pour les 2 attaquants sur les côtés et un renard qui devait tout planter. Pinilla a parfaitement compris le message et fut le premier attaquant à se réveiller. Le match du renouveau ? Celui-là :
Image
Une leçon de Contres, sur un terrain mouillé. Tigre a essayé de construire quelque chose et monopoliser le ballon, j'avais un effectif plus rapide et de meilleurs tacleurs : la suite apparait logique.

Par la suite, évidemment, Banfield nous mettra des bâtons dans les roues (seule équipe contre laquelle on n'a pas encore pris un seul point...et l'une des 2, avec Boca, contre laquelle nous n'avons jamais gagné). La triplette Estudiantes - Independiente - Boca sur le calendrier fait très mal : malgré tout, 4 points de pris, c'est le minimum syndical. Et SURTOUT :
Image
On a réussi à dominer Boca pendant 90 minutes ! Ils ne sont pas imprenables, ils ont leurs failles. Je pensais qu'il fallait les laissait jouer pour mieux les contrer mais en fait, pas du tout. Il faut les prendre à la gorge d'entrée, notre stratégie de Contrôle a parfaitement fonctionné, il ne manquait plus que l'efficacité pour ramener 3 points. J'ai bon espoir pour battre l'ennemi juré lors du match retour, à la Bombonera !!

Image
Comme demandé, on décroche le podium derrière l'intouchable rival et un Estudiantes qui a perdu le championnat lors de la dernière journée (et aussi en perdant chez nous par 0-2).

Image
Ca, c'est le classement de l'année calendaire, autrement dit, le classement de la Fermeture de la saison dernière et de l'Ouverture de cette saison (qui diffère du classement général qui est lui l'addition de l'Ouverture et la Fermeture de la même saison).
Mais à quoi ça sert ? S'il est précisé dans FM, c'est qu'il doit avoir une fonction. Et en fait...elle est là :

Image
En fait, si les critères pour se qualifier à la Sudamericana sont liés au classement général de la saison (Ouverture + Fermeture), le mode de qualification en Libertadores est déterminé avec le classement calendaire, ce qui offre de grosses perspectives (on prend donc 2 saisons, 2 effectifs différents en compte). Et résultat des courses...ça fait une compétition pour occuper les joueurs pendant la Fermeture !
Ca risque par contre d'être très chaud : en plus des 19 matches de championnat, il faudra compter sur 6 matches de poules. Avant une phase éliminatoire qui part des 1/8e de finale...en cas de bon parcours, cela peut faire 33 matches sur une demie-saison. Surréaliste.

Image
Au niveau des finances, eh bien...on perd encore 1,5 millions d'€ par mois...
Il ne nous reste que 9 millions d'€ fin décembre, ça risque d'être très juste pour terminer dans le vert en juin. Restent les différentes primes liées à la Libertadores..

Prochain post : Pas de recrutement de mi-saison donc ça sera un récapitulatif du championnat + de la Libertadores. Avant un autre post sur les joueurs et les finances, as usual. Merci ! :wink:
Image : Récit de Partie FM 2010 avec l'Udinese.

Image : Récit de partie FM 2011 avec l'Udinese

Image : Récit de partie FM 2011 Cruz Azul / River Plate


Publicité

Avatar du membre
iracus
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :3829
Enregistré le :mer. 13 juil. 2011 21:01
Club préféré :PSG
Version :FM 2016

Re: [Cruz Azul / River Plate] Au pays des gauchos (Mi saison

Message par iracus » lun. 12 sept. 2011 10:16

Belle demi-saison (qui correspond à une saison entière quasiment) avec cette 3e place. Boca est intouchable mais au niveau comptable, ton équipe n'est qu'à quelques points finalement ... C'est encourageant pour la suite ! Surtout si tes buteurs se réveillent un peu !

Ce que j'adore aussi c'est qu'après 4 saisons, on arrive encore a être surpris par les règlements, genre une qualif en Libertadores presque inattendue.

T'es sur la bonne voie pour redorer le blason de River, continue ! :wink:


Avatar du membre
Shagrat
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1059
Enregistré le :dim. 22 nov. 2009 19:35

Re: [Cruz Azul / River Plate] Au pays des gauchos (Mi saison

Message par Shagrat » dim. 18 sept. 2011 11:04

CA River Plate (Fin de saison 4) (Part 1/3)
Hey yo !
C'est parti pour une nouvelle page de l'aventure de Kelli Hutcherson à River Plate avec la fin de la saison 4, qui correspond à la fin de la 2e saison (quasiment) de l'entraîneuse avec le club argentin.
La fin de saison sera divisée en 3 posts : Championnat, Copa Libertadores et Joueurs/Divers (Finances + Stade)
On commence de suite avec le Championnat de Fermeture !!
Image
2 parties avec 2 niveaux de forme différents.
Un début tout bonnement exceptionnel, j'ai jamais vu un tel joueur : on va appeler ça la partie "Daniel Villalva" :P
En effet, considérez que le monsieur s'est blessé un mois durant le match contre Tigre. Il y aura juste contre Godoy Cruz qu'il n'aura pas trouvé la faille mais en 9 rencontres, il aura marqué 16 fois. Impressionnant.
Bref, l'équipe était un rouleau compresseur, le 3-4-3 était enfin pleinement efficace : on dominait nos matches, on marquait rapidement et la défense s'avérait souvent impériale. Et surtout, notre attaquant avancé (ça sera Pinilla durant la blessure du prodige) nous délivrait de TOUTES les situations, comme souhaité.

Puis est survenue la 2e partie : "la vie sans Villalva". On a survécu durant 3 matches (les adversaires proposés étant cependant d'un calibre bien faible). Le premier test fut l'Estudiantes (alors 3e du championnat) : un cruel manque de réussite de nos attaquants, un but avant la mi-temps et une 2e mi-temps où l'on fut incapables de réagir, étant menés pour la première fois depuis longtemps en championnat (il fallait remonter au championnat d'Ouverture pour nous voir menés). Puis est venu le match contre l'Independiente (alors 4e) où j'ai cru que le match contre l'Estudiantes n'était qu'une erreur de parcours : on avait retrouvé la confiance, on transformait nos occasions et Acosta, notre défenseur magique, retrouvait sa tête dorée.
Et c'est à ce moment qu'intervient LE choc contre Boca : remise en conditions : juste avant ce match à la Bombonera, nous avons 1 point d'avance sur nos ennemis jurés, un calendrier plus favorable et surtout un avantage psychologique indéniable (j'y reviendrai plus tard).
Autrement dit, un nul nous permettrait de faire un grand pas vers le titre. Et là :
Image
Écrasés, pulvérisés, bousillés. La domination de la tête et des épaules en championnat de Fermeture était oubliée depuis bien longtemps. Boca a gardé le pied sur le ballon, fut plus agressif et fut surtout en réussite : les 3 buts sont des JOYAUX de tirs de plus de 30 mètres. Imparable : ils n'arrivaient pas à percer notre rideau défensif, ils ont donc tenté des tirs de loin. Astucieux.
Et ils nous ont pris à notre propre jeu : nous n'avons obtenu qu'un seul corner (notre point fort, grâce à la qualité du jeu de tête d'Acosta), nous avons effectué 4 hors-jeu (dont 3, rien que pour Funes Mori) et ils ont énormément joué sur les côtés, le point faible de notre 3-4-3.

Le titre s'est quasiment envolé sur ce match : nous avions 2 points de retard sur Boca et une différence de buts beaucoup moins bonne (+ 26 contre + 30 à l'époque).
Lors de l'avant dernière journée, Boca va faire match nul, prenant ainsi 3 points d'avance avec un match de plus. La réception de Velez aurait pu nous permettre de revenir à égalité avec les joueurs de la capitale avant une dernière journée décisive. Malheureusement, nous nous prenons les pieds dans le tapis et les 2 points vont rester présents au classement. La dernière journée est anecdotique, le titre étant définitivement envolé pour les joueurs (Boca menait 2-0 au bout de 25 minutes sur l'autre match).

Image
5 points, l'écart se resserre entre l'invincible Boca (pffff, je ne peux espérer qu'un match nul contre eux) et nous...
L'objectif de la prochaine saison sera bien évidemment de réduire cet écart et, pourquoi pas, de remporter un des 2 championnats.
A noter que nous perdons notre dernier match contre l'Argentinos, pourtant bon dernier du championnat. Mais non relégué, les bizarreries du championnat reléguant Tigre à la moyenne de points (moyenne des points inscrits sur les 3 dernières saisons : Tigre se sera bien battu pour sauver sa place en terminant 5e du championnat de Fermeture).

Image
Ça changera la saison prochaine...les dirigeants en veulent encore plus...
Image
Voilà le chassé-croisé...bon, en fait, quand je disais "Boca a un point de moins, 2 points de plus", je considérais leur match en retard (contre l'Argentinos, tiens, tiens) comme gagné d'avance, vu qu'ils évoluaient à la Bombonera, lieu où ils n'ont plus perdu depuis plus de 3 ans !!

Image
Au classement général du championnat (Ouverture + Fermeture donc), on voit qu'il y a un gouffre entre nous et Boca et entre nous et le reste des équipes : 10 points avec Boca (5 et 5 qui font 10) et 7, 15 et 25 points d'avance sur nos autres poursuivants. Tout cela entraîne donc :
Image
Qualification logique en Sudamericana...où il faudra faire BEAUCOUP mieux que cette saison. Quart de finale obligatoire !

Image
Villalva meilleur buteur et meilleur joueur. Et très bien classé au niveau des passeurs également. A noter que les sur les 23 buts marqués par Villalva cette saison, 19 ont été inscrits lors de la phase de Fermeture. Sachant qu'il a loupé 6 matches en Fermeture, il a inscrit 19 buts en 13 matches. Correct :107:
Petite satisfaction personnelle : Gonzalez et Luduena qui réussissent plus de 90% de leurs passes en championnat, ça tient à la tactique qui veut que l'on conserve un petit peu plus le ballon et que les 2 MC soient là pour réguler le jeu et non lancer les attaquants ou autre (en gros, 80% des passes de mes MC sont à destination de mes ailiers ou bien d'un attaquant en retrait).

Image
Image
Et juste pour terminer, ça, ce sont les stats de Villalva sur ses 5 premiers matches de Fermeture : il y a non seulement 11 buts en 5 matches mais d'autres points retiennent mon attention :
- malgré sa position, il s'avère être un passeur redoutable, lui qui est notre goleador fétiche. Un bon ratio de passes réussies pour un attaquant.
- c'est un joueur qui tacle énormément malgré ses faibles notes défensives...et quelques tacles sont même victorieux !! C'est un aspect à travailler, cela peut être extrêmement utile, considérant la vitesse de notre attaque.
- il fait moins d'un mètre 60 mais...il a réussi 30% de ses têtes contre Rosario. Funny !


Prochain post : Le parcours en Libertadores. Merci ! :wink:
Image : Récit de Partie FM 2010 avec l'Udinese.

Image : Récit de partie FM 2011 avec l'Udinese

Image : Récit de partie FM 2011 Cruz Azul / River Plate


Avatar du membre
Shagrat
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1059
Enregistré le :dim. 22 nov. 2009 19:35

Re: [Cruz Azul / River Plate] Au pays des gauchos (Fin saiso

Message par Shagrat » dim. 18 sept. 2011 13:48

CA River Plate : Fin de saison 4 (Part 2/3)
On continue ce récapitulatif de fin de saison avec le parcours continental de River Plate.
Pour simple rappel, en Copa Sudamericana, l'équipe avait été éliminée dès le premier tour par un pourtant plus faible Racing.
En Libertadores, les choses sont claires : les dirigeants visent les demies-finales !!
Image
Pour les non-adeptes des compétitions sud-américaines, la Libertadores est l'équivalent de la Ligue des Champions et regroupe les meilleures équipes du continent.
Les GROS favoris sont les clubs brésiliens, suivis ensuite par les clubs argentins (un peu à l'image de l'Espagne et l'Angleterre en Europe). Après, quelques clubs "isolés" constituent de sérieux outsiders et il y a bien évidemment des petits poucets (comme les clubs du Venezuela ou de Bolivie).
Concernant le système de la Libertadores :
- 24 clubs directement qualifiés (4 en Argentine par exemple, autant pour le Brésil)
- 8 clubs issus de barrages (qui réunissent 16 clubs, il y a donc un seul tour de barrage pour accéder à la phase de poules).
Ces 32 équipes sont réparties en 8 groupes de 4 (même format que Ligue des Champions avec 6 matches au total).
Les 2 premiers de chaque poule sont qualifiés pour les 1/8e de finale où le "meilleur premier" affronte le "plus mauvais second", etc...
Et chose qui diffère par rapport au système européen : avec la répartition en chapeau, il est tout à fait possible d'avoir 2 clubs du même championnat dans la même poule.

Image
Et il y a bel et bien un autre club argentin avec nous, et pas n'importe lequel, l'ennemi juré. Hasard, hasard :82:
Avec Boca, le Nacional (champion d'Uruguay et récent vainqueur de la Libertadores) et Santa Fé (bon club colombien), nous avions hérité d'une poule ardue mais jouable.
Le premier match se déroule en Colombie et nous parvenons péniblement à ramener 3 points; grâce à un but tardif de Correa.
Puis vint le 2e derby de la saison (chronologiquement) contre Boca :
Image
Elle est LA, la première victoire contre Boca !!!
Il aura fallu attendre la Copa Libertadores pour enfin décrocher le Graal. Au terme d'un match dominé par nos soins (cette fois-ci, les centres étaient réussis par chez nous), nous faisons plier l'autre gros club de la capitale ! Bon pour la confiance et EXCELLENT pour la suite de la compétition (et c'est pour ça que je parlais d'avantage psychologique dans le post sur le championnat)
En effet, alors que l'on alignait un double succès très précieux sur le Nacional (sans avoir été réellement inquiétés, nous étions dans notre période faste), Boca ne prenait que 3 points contre l'équipe supposée la plus faible du groupe, Santa Fe.
Au terme de la 4e journée, avec 12 points, nous étions qualifiés et Boca était en ballotage avec "seulement" 6 points.
C'est alors que j'ai pris la décision d'aligner une équipe "bis" (voire "ter") pour le match retour contre Boca. S'en est suivie une humiliation qui n'a pas vraiment de sens mais qui m'a permis de voir que mes jeunes étaient loin d'avoir le niveau pour postuler en équipe 1. A noter que cette rouste 0-4 s'est déroulée 3 jours avant l'autre rouste (0-3) que nous a infligée Boca, toujours à la Bombonera.
Enfin, le dernier match a permis à Villalva de retrouver ses jambes et la confiance tandis que Boca piétinait encore devant le Nacional, s'assurant certes la 2e place mais tombant contre une équipe très forte en 1/8e.

Image
1ère place sans grande surprise : 5 victoires et seulement 8 buts. On notera cependant une excellente défense : 1 seul but pris en 5 matchs (les 4 contre Boca, c'était une défense niveau -20 ans). Le Nacional a déçu et Santa Fé s'est affirmé beaucoup plus ardu que prévu.

Image
Voilà donc la répartition des équipes qui ont terminé 1ères de leur poule et celles qui ont terminé en 2e position.
Nous sommes les "2e meilleurs premiers" (c'que c'est moche comme formule !), ce qui nous permet un 1/8e abordable contre Quito (qui a marqué autant de points que Boca). On notera que si l'on avait aligné la grosse armada face à Boca, ceux-ci auraient pu terminer à la place de Quito, assurant un 1/8e de finale périlleux. Bon, le 0-4 n'était cependant pas prémédité :107:
Sinon, quelques remarques sur ces classements:
- la meilleure équipe à ce moment-là était...Tigres, le club mexicain, pourtant sans véritable star sur le terrain.
- 3 équipes argentines (sur 5) ont terminé 1ères de leur poule (River, Velez & Estudiantes) et se trouvent en bonne position dans le classement des équipes "leaders" (2e, 3e et 4e)
- Sao Paulo, Vitoria & Atletico Mineiro : les clubs brésiliens placent eux aussi 3 membres dans ce cercle.
- les 2 autres équipes brésiliennes sont les 2 "meilleurs deuxièmes", prouvant l'homogénéité de ces clubs sur la scène continentale
- Boca (3e) et l'Argentinos (8e et dernier qualifié) sont également qualifiés : 5 clubs brésiliens et 5 argentins en 1/8e, la compétition est trustée par ces 2 nations.
- Exploit d'Once Caldas, notre club affilié (colombien) qui a réussi l'exploit de passer d'une part et l'autre exploit de battre Sao Paulo, champion en titre. De bonne augure avant leur match contre l'Estudiantes.
- Cruz Azul, mon ancien club, réalise une bonne compétition (Orozco est le meilleur buteur avec 7 réalisations) mais tombera sur un os en 1/8e : Sao Paulo, LE gros favori.


1/8e de finale
Image
Nous étions beaucoup plus forts que les équatoriens sur ce match MAIS :
- le match aller survenait en plein "finish" de championnat, le moral encore dans les chaussettes après la perte du championnat (quasi certaine à cette époque) contre Boca. En 1ère période, 20 tirs vont se succéder (6 occasions nettes) mais c'est Quito, sur son SEUL tir (!!) qui mènera à la pause. On se réveillera en 2nde mi-temps grâce à un Correa métamorphosé en Libertadores et grâce à une tête de Fleitas très précieuse à la 95e minute.
Au retour, ce sont les remplaçants et les jeunes qui joueront, permettant à Andrada de marquer son 1er but en professionnel.

Autre particularité de ces 1/8e de finale : tous les clubs ayant terminés 1ers de leur poule sont passés : adieu Cruz Azul, adieu Once Caldas. Ce qui nous donnait donc 3 clubs argentins, 3 brésiliens et Tigres + le Cesar Vallejo en Quarts de finale.
Pas de tirage au sort pour ce tour : le "meilleur premier" tombait contre le "plus mauvais premier", le 2e contre le 7e, etc...
Donc, la logique veut que ce soit l'Atletico Mineiro, moins bon club brésilien encore en lice, qui nous tombe dessus en Quarts.


Quarts de finale
Image
Au match aller, 'est une démonstration des joueurs de Mineiro. Je savais les clubs brésiliens intrinsèquement plus forts, je ne pensais pas à un tel écart de niveau. On a limité la casse avec un score de 1-0 durant tout le match avant de craquer en temps additionnel, avec un 2-0 quasi-fatal.
Honnêtement, je ne savais pas quoi faire pour pouvoir marquer un but contre les brésiliens, nous qui n'avions tiré que 6 fois durant ce match aller...
Et puis...le miracle est survenu :
Image
Notre championnat étant terminé (au contraire des joueurs de Mineiro), nous avions des joueurs plus frais.
Après un début timide, Ibanez va décrocher une merveille de coup-franc (lui qui ne les tire jamais !) qui va se loger dans la lucarne droite du gardien brésilien. 1-0 au bout d'un quart d'heure, le même score à la pause.
Les joueurs ont essayé de pousser en 2e mi-temps mais impossible de tenter un tir, c'était une bagarre au milieu de terrain (2 milieux défensifs + 2 MC chez les brésiliens) et c'était du "A toi, à moi" sans produire quelque chose de concret.
Néanmoins, le seigneur de l'attaque de River, Villalva, va effectuer un raid incroyable (éliminant 3 défenseurs puis le gardien) pour remettre les 2 équipes à égalité après 71 minutes.
Les brésiliens étaient cuits, ils avaient fait leurs 3 changements, mes joueurs étaient encore relativement frais et l'arbitre sifflait la fin du temps additionnel.
J'allais faire la différence en prolongations avec mes 3 changements : MY ASS !!!
Quand il y a égalité parfaite au bout de 90 minutes, on passe direct aux pénalties !!! Le scandale !!! (bon, j'avais qu'à lire le règlement aussi...la règle des buts à l'extérieur existe mais pas les prolongations).
Ojeda va sortir 3 parades, comme ça et nous voilà propulsés en demie-finale !!!!

L'objectif du club était donc atteint. Les 3 autres qualifiés étaient Sao Paulo (tenant du titre) Vitoria (finaliste la saison dernière et vainqueur en Sudamericana) et...Tigres, incroyablement résistant. La chance va nous sourire, ce sont les mexicains qui vont se retrouver sur notre route...


Demie-finale
Image
Un match aller où l'on peut se mordre les doigts : on a dominé, dominé, écrasé les mexicains mais nous nous sommes rarement montrés dangereux. Ils étaient venus chercher le nul, ils l'ont eu.
On notera également une petite bizarrerie : les quarts de finale ont eu lieu mi-mai. La demie-finale se déroule...début juillet, en plein mercato et en pleine "pré-saison", avec des joueurs moins bien entraînés.
Et concernant le mercato...il faut veiller à ne pas vendre un joueur présent dans les 25 enregistrés, sous peine de voir son nombre de remplaçants diminuer considérablement...
Le retour avait lieu une semaine plus tard. J'ai vécu des matches magnifiques sur cette partie : celui-là est dans le Top 3 (derrière la victoire contre Barcelone en Mondial des Clubs et derrière la victoire en Finale retour de championnat contre les Pumas) :


Image
Un match absolument FOU !!
On a mené 1-0, puis 2-1, puis 3-2 (pour arriver à 3-3 à la mi-temps). On était donc qualifiés durant les 45 premières minutes.
Tigres a pris l'avantage par Affranchino (qui était encore à River il y a un an !!!) à la 57e minute, nous éliminant provisoirement. Le génie Villalva mettra 10 minutes pour remettre les pendules à l'heure (4-4) avant que notre autre prodige Acosta ne place une tête décisive qui nous assurera la victoire et la qualification. 5-4, c'est...fou.
Je retiendrais plusieurs choses :
- sur 22 tirs adverses, 15 ont été effectués en dehors de la surface
- une seule occasion nette adverse...mais 4 buts encaissés : un aspect à revoir d'urgence !
- à peine 30% de tirs de loin, il y a un nette progression dans ce domaine
- 67% de tirs cadrés, c'est une bonne proportion.
- 60% de centres réussis, voilà LE secteur qui a fait la différence. Tous nos buts (même le corner repris par Acosta) viennent des ailes et ne dépendent pas d'un exploit personnel.
- Villalva s'est blessé 5 mois à l'issue de ce match : il devait y avoir une contrepartie, là voilà. 5 mois, ça risque d'être très long, il faudra recruter en conséquence :23:

La finale se jouera contre Sao Paulo qui a tranquillement éliminé Vitoria : à noter que suite à mon match contre Tigres, l'entraîneur de Sao Paulo a démissionné (pour prendre les rênes du Brésil, fraichement éliminé en quarts du Mondial) et les brésiliens m'ont sollicité pour être leur nouvel entraîneur. Ça aurait pu être...divertissant :75:

Et de finale, il n'en sera pas question dans ce post :
- en effet, la finale aura lieu APRÈS la reprise de la saison (vous savez, la date où l'on fixe ses objectifs et où les nouveaux regens apparaissent)
- IG, je ne l'ai pas encore jouée.
- Elle va mériter un post spécial, je le sens :wink:

En tous cas, cela risque d'être très compliqué, les brésiliens partent favoris pour ce match. De plus, notre sérial buteur Villalva n'est pas là et il faudra limiter la casse. A cœur vaillant, rien d'impossible !

Prochain post : Stats des joueurs + Finances (et le post suivant sera consacré à la finale de la Libertadores). That's all folks ! :wink:
Image : Récit de Partie FM 2010 avec l'Udinese.

Image : Récit de partie FM 2011 avec l'Udinese

Image : Récit de partie FM 2011 Cruz Azul / River Plate


Avatar du membre
Scorpya
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :2040
Enregistré le :sam. 06 déc. 2008 10:58
Partie actuelle :CSKA Moscou
Club préféré :ASSE
Localisation :Lyon

Re: [Cruz Azul / River Plate] Au pays des gauchos (Fin saiso

Message par Scorpya » dim. 18 sept. 2011 16:01

Super parcours avec River en Libertadores. Tu risques de la gagner avant de gagner le championnat, ce serait assez impensable en Europe. :75:

Bonne chance pour la suite, j'ai hâte de voir le résultat de la finale. ;)


Avatar du membre
Shagrat
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1059
Enregistré le :dim. 22 nov. 2009 19:35

Re: [Cruz Azul / River Plate] Au pays des gauchos (Fin saiso

Message par Shagrat » dim. 18 sept. 2011 17:55

@ Iracus : Bon bah...les buteurs ne se sont pas tous réveillés mais un seul buteur, ça fait déjà assez mal comme ça :75:
Concernant les règlements, en fait, je crois que je viens de capter :
- la qualification en Sudamericana (Septembre à Décembre) se base sur les résultats en championnat "général" (Ouverture + Fermeture donc) où l'on prend les 5 premiers de ce championnat pour la qualif'.
- quant à la qualification pour la Libertadores (Février à...Juillet), on se base sur le classement du championnat "calendaire" (Fermeture Saison n + Ouverture Saison n+1).

En gros, quelle que soit la compétition, il faut faire 38 matches réguliers et non pas seulement une demie-saison du tonnerre. Ca se rapproche donc du système européen sur ce point.

Merci des encouragements en tous cas :wink:

@ Scorpya : Hehe, le niveau est tellement homogène en Libertadores que même le 4e club brésilien pourrait la remporter à la faveur d'un tirage aisé contre des équipes argentines par exemple. Et là, il s'avère que ce sont 2 clubs non champions qui vont s'affronter en finale (Boca et Vitoria étant champions en titre en Argentine et au Brésil).
Mais remarque, en Europe, il n'est pas impossible d'avoir une finale Real Madrid - Inter Milan...Ligue des Champions qu'ils disaient :P

Merci du soutien, je vais poster les performances collectives et j'essaierais de jouer la finale dans la foulée :wink:
Image : Récit de Partie FM 2010 avec l'Udinese.

Image : Récit de partie FM 2011 avec l'Udinese

Image : Récit de partie FM 2011 Cruz Azul / River Plate


Avatar du membre
Shagrat
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1059
Enregistré le :dim. 22 nov. 2009 19:35

Re: [Cruz Azul / River Plate] Au pays des gauchos (Fin saiso

Message par Shagrat » dim. 18 sept. 2011 19:46

River Plate : Fin de saison 4 (Part 3/3)
La fin de ce (long) post de fin de saison avec les performances des joueurs sur cette saison 2013/14, marquée par la présence de la Coupe du Monde au Brésil.
Il y aura eu 52 matches officiels cette saison :
- 38 en championnat (19 Ouverture + 19 Fermeture)
- 2 en Copa Sudamericana
- 12 en Copa Libertadores.
Ca fait donc une moyenne d'un match par semaine, même si ça ne reste qu'une moyenne. Voyons les stats des joueurs, poste par poste :
Les joueurs
Image
Gardiens : Ojeda est LE gardien superstar. Il a 23 ans, a atteint son potentiel maximum (3,5*) et s'en sort avec une moyenne de 7.0, ultra rare pour un gardien dans FM. 2 fois homme du match, 1 passe décisive, un dernier rempart parfait.
Derrière, Guzman & Chichizola se sont battus pour la place de numéro 2, Chichizola prenant un petit avantage grâce à son trophée d'homme du match contre Boca (lors de la victoire 1-0).
Saison prochaine : Je serais d'avis de garder les 3 hommes (Ojeda titulaire, Chichizola remplaçant, Guzman en réserve) mais le 3e nommé a des envies d'ailleurs...Si je trouve un gardien aussi bon pour moins cher, je sauterai sur l'occasion. Ce n'est pas le chantier du mercato donc...

Image
Défenseurs centraux : Je ne peux qu'insister sur l'importance que prend Acosta dans cette équipe. Titulaire indiscutable, blessé durant notre période "creuse" (et ça s'est vu défensivement, en témoignent les 7 buts encaissés contre Boca), buteur, passeur décisif et un redoutable joueur de tête. Il a un CA de 3* et mon adjoint lui donne un PA de 4,5* !!! Il devrait exploser encore la saison prochaine.
Fleitas, en position de "libéro" s'est lui aussi illustré par son placement et son jeu de tête : 5 buts, tous issus de coups-francs et des interventions défensives parfaites. Grosse saison de Leandro.
Nasuti & Maidana sont pour leur part un cran en dessous des 2 joueurs cités ci-dessus. Ils se sont globalement disputés la 3e place de titulaire (et ont même joué ensemble durant la blessure d'Acosta) et, malgré leur âge, ils n'arrivent pas à sortir de saison pleine. Ils resteront comme des solutions de remplacement la saison prochaine.
Paletta a de son côté sorti une saison très moyenne...j'hésite encore sur l'avenir de ce joueur avec River...je le garde comme 3e remplaçant ou bien je trouve mieux à son poste ?
Enfin, Insaurralde constitue LA déception de la saison. Une moyenne inférieure à 6.4, c'est la porte, quoi qu'il arrive. Des matches catastrophiques, des amendes en pagaille et un salaire exorbitant...la porte l'attend à la fin de saison.

Saison prochaine : Acosta & Fleitas seront titulaires. Je cherche LE joueur bon marché qui occupera la 3e place de titulaire.
Sur le banc, Maidana & Nasuti seront là. L'avenir de Paletta sera déterminé en fonction des joueurs disponibles sur le marché. Enfin, Insaurralde va partir, comme prévu.

Image
Milieux axiaux : J'avais décidé de faire confiance à Prediger en construisant une tactique plus adaptée à ce joueur : il ne m'a pas déçu, étant le seul MC avec une moyenne supérieure à 7.0. 9 passes décisives, plus de 4 tacles en moyenne par match...et dire qu'il va entrer dans sa 27e année, celle de la consécration pour un milieu.
A ce poste de milieu défensif, Cirigliano, pourtant perdu dans la réserve, aura eu besoin de me menacer de partir pour mériter sa place : bien lui en a pris, il a fait quelques entrées intéressantes et pourrait, à 24 ans, s'affirmer comme le milieu défensif numéro 2 à River.
Pour ce qui est du meneur de jeu, Luduena a fait une bonne saison, sans pour autant être étincelant (aucun but, seulement 6 passes décisives). Son ratio de passes réussies me rassure tout de même et me laisse lui faire confiance une saison de plus. Gonzalez constitue lui une bonne alternative à Luduena (étant plus défensif mais moins technique) et devrait rester le numéro 2 la saison prochaine. Enfin, Diaz a réalisé de très bonnes entrées mais j'ai du mal à lui faire confiance en tant que titulaire. Aucun joueur vraiment décevant mais rien de transcendant non plus...la faute à la tactique ?

Saison prochaine : 5 MC pour 2 places, c'est pas si mal non ? Il ne devrait pas y avoir de changements, la défense restant une priorité mais s'il y a un bon joueur qui traine, on vendra pour pouvoir acheter.

Image
Milieux latéraux : Aucun joueur à plus de 7.0 de moyenne, c'est déjà un mauvais point.
A gauche, Fernandez & Ibanez se sont partagés le poste de titulaire, sans jamais s'affirmer comme indiscutables. Ibanez a tout de même marqué de précieux points après son but magistral en quarts de finale retour contre l'Atletico Mineiro.
A droite, Izco et son expérience ont été très utiles : un joueur agressif, pas très offensif, un parfait atout défensif face aux grosses cylindrées mais cependant un peu juste contre les équipes beaucoup plus faibles. Urretaviscaya a payé son très mauvais début de saison (5 matches à moins de 6.6) mais s'est parfaitement rattrapé durant l'année 2014...une adaptation un peu longue, quelques irrégularités mais j'ai décidé de lui faire confiance pour la saison prochaine.
Quant à Pereyra, il constitue un bon complément mais...j'attends plus de lui.

Saison prochaine : Il me faut 5 joueurs pour les ailes...pour l'instant, ces 5 là me suffisent (comme chez les MC) mais si une bonne occasion se présente, à gauche, comme à droite (ou sur les 2 côtés), je vendrai pour mieux acheter.

Image
Buteurs : Il n'y a pas de mots pour qualifier la saison de Villalva : exceptionnel, tout simplement. La 2e place en championnat de Fermeture lui est due à 95%. Malheureusement, sa longue blessure risque de nous faire TRES mal pour le début de la saison 5...
Pinilla, Correa & Funes Mori ont surnagé pour les postes d'Attaquant numéro 2 et Attaquant numéro 3, chacun ayant sa période faste...et sa période creuse, expliquant leurs moyennes inférieures à 7.0.
Andrada, aligné en Libertadores (il a seulement 19 ans !!), a effectué une première saison pro intéressante et pourrait bien s'affirmer comme LE remplaçant de Villalva.
Quant à Santa Cruz, il m'a fait une saison moyenne...j'attendais surement plus de sa part mais là, il m'en ressort un gout amer. Il sera surement vendu, afin de rajeunir un peu l'effectif (le paraguayen a tout de même 32 ans !!)

Saison prochaine : Il me faut 6 attaquants : Villalva est indétrônable, Andrada s'avère intéressant, Correa-Funes Mori-Pinilla sont corrects...Santa Cryz va devoir trouver un autre club pendant qu'un, voire 2 attaquants rejoindront River...

Image
Le voilà, l'homme de la saison (ou de la demie-saison)...sa sélection en Argentine A s'annonce imminente...


Divers

Image
Image
Les travaux de rénovation du stade sont terminés, nous sommes revenus au Antonio Vespuci Liberti pour un épique Quart de finale retour de Libertadores, qui s'est annoncé victorieux. 1 victoire et 1 nul dans ce stade tout rénové...ça commence bien.

Image
Image
Bon, niveau finances, ça ne va pas mieux...
On a perdu un peu plus de 4 millions d'€ cette saison, les primes de la Libertadores n'étant pas comptées (mais je n'espère pas toucher des millions...). Pas d'intervention du président cette saison, des salaires beaucoup trop élevés, il fallait tenter un coup de poker :

Image
Malgré leur réticence, les dirigeants ont quand même accepté que l'on ait un club parent...et seuls Manchester United et Lyon se sont présentés. Pour des raisons de langue, j'aurai préféré un club espagnol (Barca ou Madrid) voire portugais. On va donc se contenter de MU, même si Lyon semble avoir plus de joueurs sud-américains que les mancuniens.

Image
Ca fait toujours une petite rentrée d'argent...et le moyen, pour le coach mancunien, de prêter quelques petites pépites pour qu'elles s'aguerrissent à River. On n'a pas grand chose à perdre...

Prochain post : La finale de la Libertadores...puis la pré-saison 5 :wink:
Image : Récit de Partie FM 2010 avec l'Udinese.

Image : Récit de partie FM 2011 avec l'Udinese

Image : Récit de partie FM 2011 Cruz Azul / River Plate


Avatar du membre
Shagrat
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1059
Enregistré le :dim. 22 nov. 2009 19:35

Re: [Cruz Azul / River Plate] Au pays des gauchos (Fin saiso

Message par Shagrat » lun. 19 sept. 2011 21:06

CA River Plate : Fin de saison 4
Finale Copa Libertadores


Ça y est, après 2 saisons à la tête de River, voici LA 1ère finale continentale pour Kelli Hutcherson. A noter qu'Hutcherson est invaincue au niveau continental : 2 finales de CLAN remportées, une finale de Mondial des Clubs remportée, il manque encore LA grosse compétition sud-américaine pour rentrer dans l'histoire du football.
Et il faudra battre Sao Paulo, club tenant du titre et favori à sa propre succession. Match aller au Brésil !!!
Image
Bon, une défense à 5, ça commence bien. Ensuite, je suppose 1 milieu défensif (Casemiro), 2 MC et 2 buteurs. Autrement dit, je garde mon 3-4-3 de base, histoire qu'il y ait une équipe qui attaque un peu.
Les brésiliens vont souhaiter conserver le ballon. Il vont donc faire tourner avec leurs défenseurs et leur milieu défensif et vont essayer de lancer l'un de leurs 4 atouts offensifs en contre-attaque. Ça signifie donc un gros pressing de mes attaquants (au moins 2 d'entre eux) et un marquage direct sur leur milieu défensif.
Concernant la défense, je sais depuis longtemps que mes défenseurs sont rapides (Acosta & Fleitas sont excellents en ce domaine) et cela renforce un peu plus leur place de titulaire.
C'est parti pour le show, nous sommes en juillet, le climat peut jouer un rôle (hémisphère sud donc il doit faire frais).

Image
Les brésiliens partent légèrement favori, c'est une petite surprise, je m'attendais à une côte de 3/1 pour nous, ça va changer mon coaching...

Image
Bon, niveau tactiques, je me suis complètement fait avoir par mon adjoint.C'est beaucoup plus offensif que je ne le craignais du côté de Sao Paulo :23:
Le gros danger adverse s'appellera Lucas Gaucho en attaque. Attention toute particulière portée à Casemiro, un des meilleurs Milieux défensifs du jeu. A noter également la présence de Jonathan Dos Santos (ouais, le moins bon des 2) au milieu de terrain. Curieux.
Chez nous, c'est du "classique" :
- Ojeda est dans les cages, Chichizola le suppléera en cas de blessure
- Acosta & Fleitas sont présents pour les raisons évoquées ci-dessus. Paletta profite de son côté de la méforme de Nasuti (banc) et Maidana (tribunes) pour prendre une place périlleuse, je cherche toujours un BON 3e DC qui tiendra la baraque. J'ai peur que ce soit le maillon faible de ce match, surtout qe c'est le côté de Lucas Gaucho...
- Sur les ailes, Ibanez à gauche (Fernandez étant encore légèrement blessé) et l'expérimenté Izco à droite tenteront de bloquer les offensives des latéraux brésiliens...
- Prediger milieu défensif et...Gonzalez prendra la place d'un Luduena blessé à la dernière seconde au poste de meneur de jeu. 2e facteur important : notre meneur a très rarement joué avec cette équipe-type...
- Devant, en l'absence de Villalva, ça sera un Correa (généralement éblouissant en Libertadores) qui sera chargé de jouer l'attaquant avancé. L'expérience de Pinilla et la rapidité de Funes Mori devraient permettre d'avoir une attaque convenable, même si Funes Mori reste une énigme, lui qui vient de sortir de 5 prestations très moyennes (et voilà le 3e facteur de ce match...).

On ne va pas faire durer le suspense plus longtemps...


Quoique....


Non.


Image
ARGH, ils étaient bel et bien plus forts sur ce match aller.
Leur ouverture du score avant la mi-temps aurait pu nous scier les jambes mais le GÉNIAL Acosta va encore une fois placer une tête décisive pour nous remettre à égalité.
Malheureusement, les brésiliens vont continuer à pousser, Ojeda va sortir parade sur parade mais la défense centrale va craquer...et le côté que je redoutais va finir par exploser : 2 actions qui venaient de la gauche, 2 buts. Dont le dernier facilement évitable. Paletta et Fleitas sont largement fautifs sur les 2 derniers et compromettent grandement nos chances de victoire finale.
On notera notre manque flagrant de réussite : 2 poteaux sur des tirs lointains...et 2 occasions nettes et 3 buts pour les brésiliens. Un 2-1, voire un 3-2 auraient été plus logiques au vu du match...

Image
Lucas Gaucho et Casemiro étaient bien LES 2 dangers pour Sao Paulo. Ils nous ont tué grâce à leur sang-froid.
Fleitas et Paletta (le 1er facteur, remember) se sont complètement troués et se sont pris 1 semaine d'amende chacun suite à cette prestation catastrophique.
Devant, Funes Mori, puis Andrada ont totalement failli à leur rôle d'attaque rapide et terminent le match avec une note de 6.2...il faudra changer le rôle du Buteur droit pour le match retour...


Match retour
Image
Bon, nous partons légèrement favoris pour ce match retour...qui se disputera sous 3 petits degrés Celcius !
A noter la particularité de cette finale : pas de règle de buts à l'extérieur : s'il y a égalité en additionnant les 2 scores, on va DIRECTEMENT aux pénalties. Les prolongations, ça n'existe pas. Donc, un 2-0 ou un 6-4, c'est pareil.
Je signerai volontiers pour la 1ère solution...

Image
Chez eux, ils alignent quasiment la même équipe, Lucas étant de retour au sein de l'attaque brésilienne. Il faudra, encore une fois, se méfier de Lucas Gaucho et Casemiro qui seront marqués à la culotte.

Chez nous, quelques petits changements :
- Ojeda reste dans les buts
- Acosta continue, bien évidemment et je tente le coup de poker en faisant une nouvelle fois confiance à Fleitas qui s'est remotivé dans la semaine. Nasuti prend lui la place d'un Paletta catastrophique mais je me retrouve avec 2 DC fébriles et encore une fois, c'est le même côté que Lucas Gaucho (et je ne vais pas mettre le gaucher Acosta sur le côté droit...)
- Sur les ailes, Ibanez avait sorti un match aller intéressant et...Izco est le seul milieu droit de valide, on va donc faire avec.
- Au milieu, Gonzalez avait réussi un bon match aller et avait comblé les doutes que j'avais sur lui et sa capacité à remplacer Luduena...à confirmer cependant.
- Devant, Pinilla reste à la même place (6,8, c'est correct considérant le niveau de l'équipe au match aller). Correa prend quant à lui le flanc droit celui qui lui réussit le mieux en Copa Libertadores et il a pour consigne de presser tout ce qui bouge. Devant, c'est la 2e grosse inquiétude de ce match : Funes Mori est mauvais, Santa Cruz est inefficace, Villalva est blessé...il ne me reste que le jeune Andrada (qui a marqué en quarts de finale) qui devra jouer le rôle de l'attaquant de pointe à...19 ans.

¡¡ VAMOS !!
Image
1-0 au bout de 5 minutes !!! Andrada !! Wouhou !! C'est très chaud, ça commence très bien, on a pris les brésiliens à la gorge et la stratégie de jeu va rapidement changer...il faut cependant continuer à pousser.

Image
COMME DANS UN REVE !! Pinilla pour le 2-0 au bout de 25 minutes !
Alors que Sao Paulo commençait à poser le pied sur le ballon et à se procurer quelques petites occasions, Pinilla (30 ans) décroche une frappe sèche en dehors de la surface qui va se loger dans la lucarne brésilienne.
2-0, les compteurs sont remis à égalité, nous jouons à domicile et il reste plus d'une heure ! La Copa est à nous !

Image
Antonio Vespuci Liberti EST EN FEU !!! 3-0 à la mi-temps !!
Andrada est, pour la 3e fois du match (!!!) impliqué dans l'action qui a mené au but. Un Fleitas étonnamment seul s'en va placer sa tête pour ajouter un but au compteur de River et complétement changer le plan de jeu à la mi-temps.
3-0 à la mi-temps, baby !! Nous avons 9 doigts sur la Coupe !
.
Bon, avec ce score de 3-0 à la mi-temps, il y avait 3 options qui s'offraient à moi :
- soit je demandais aux joueurs de pousser encore afin de planter le 4e et ne plus être inquiétés (Coaching "Encourager", mentalité "Offensif")
- soit j'électrisais les joueurs en leur demandant de continuer sur leur lancée, au risque de voir un n'importe quoi ambulant (Coaching "Prestation Fantastique", mentalité "Normal")
- soit je demandais aux joueurs de maintenir le score et de résiste aux assauts brésiliens, quitte à subir des buts tardifs comme la dernière fois (Coaching "Restez Prudents", mentalité "Contrer").

Et j'ai opté pour...la 1ère solution...


Image
ÇA M'APPRENDRA !!
NAN MAIS C'EST PAS VRAI !!!
Dès que l'on a encaissé le 1er but, j'ai changé la mentalité pour mettre "Contrer"...pfff, c'était trop tard, ça a déstabilisé les joueurs par rapport au coaching et ce FUMIER de Lucas Gaucho en a rajouté un 2e. Il nous marque 4 buts en 2 matches (et 2 fois Homme du Match). Je HAIS désormais officiellement ce joueur IRL.

Ah mais faut être STUPIDE pour perdre comme ça !! :23:
Et encore une fois, 2 poteaux par chez nous !!! Bon, le 1er a permis de marquer le 1er but mais le 2e est une frappe de Pinilla à la 85e minute qui vient mourir sur la transversale !!! A 2 cms près, c'était le but et une séance (aléatoire, certes) de tirs aux buts.
On aura quand même légèrement dominé ce match retour mais sur les 2 matches, on ne peut pas dire qu'on mérite amplement la victoire...on méritait au moins les tirs aux buts.

Image
J'ai rien à reprocher à mes joueurs...ah si, je peux me reprocher d'avoir fait entrer CETTE CALAMITÉ de Funes Mori qui a loupé plusieurs passes qui auraient pu être intéressantes. Pfff, j'ai envie de le vendre tellement il a été mauvais en cette fin de saison :82:

Image
Et voilà pour le tableau final....
On perd la Libertadores d'un cheveu MAIS :
- ça va nous donner confiance pour la saison prochaine : la victoire est largement envisageable
- Sao Paulo n'est pas imprenable, les brésiliens sont un chouilla au-dessus mais ils sont très friables à l'extérieur...la clé réside dans le comportement de l'équipe au Brésil.
- la Sudamericana peut permettre une remise à niveau et une remise en confiance des clubs argentins.


Prochain post : Le mercato estival de River (avec quelques changements, bien évidemment) et un point sur les finances en même temps. Merci :wink:
Image : Récit de Partie FM 2010 avec l'Udinese.

Image : Récit de partie FM 2011 avec l'Udinese

Image : Récit de partie FM 2011 Cruz Azul / River Plate


Avatar du membre
iracus
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :3829
Enregistré le :mer. 13 juil. 2011 21:01
Club préféré :PSG
Version :FM 2016

Re: [CA River Plate] Finale Copa Libertadores ! (Fin saison

Message par iracus » mar. 20 sept. 2011 11:33

Dommage t'es pas passé loin. Tu dois avoir des regrets sur le coaching, perso j'aurai opter pour un "restez prudents". même si la réaction des joueurs aux coachings est assez aléatoire.

Essayes de vendre Funes Mori assez cher, et recrutes le Lucas Gaucho à la place !!!

Bon courage pour la saison prochaine, en espérant plus de réussite.


TVPstowago
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages :1
Enregistré le :mar. 26 juin 2018 13:45
Localisation :Russia
Contact :

ооо очистные сооружения

Message par TVPstowago » dim. 29 juil. 2018 7:39

Завод ёмкостного оборудования ТВП изготавливает резервуары для очистительных сооружений на собственной индустриальной базе в Нашей страны. Резервуары для очистительных сооружений, предлагаемые нашей компанией, могут решить задачи сбережения запасов жидкости и очистке стоков от загрязнений.
Наш завод ТВП производит ёмкостное оборудование по стандартам, также мы производим емкостные резервуары и оборудования по заводским стандартам.

В наличие есть емкости из нержавеющей стали которые вы можете заказать.

Очистные сооружения от нашей компании это надёжное оборудование, которое производится в городе Самара и поставляется по России.
Наша фирма не только производит это оборудование на заводе, но и устанавливаем, обслуживаем, и проводим своевременную эксплуатацию емкостей под воду.
Цена на аккамулирующие емкости очистные сооружения всегда влияет от объёма и прочих параметров которые вам нужны

Мы рады привести в исполнени как раздельные проекты по исследованию, проектированию, производству или созданию очистных сооружений, так и едино осуществить проектный план какой угодно трудности и эффективности.

оборудование для очистных сооружений: декантерные центрифуги принцип работы
дождевые очистные сооружения - декантерная центрифуга


Répondre

Retourner vers « Récits de Partie »