Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Coming Home Newcastle...

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur :Staff FM

anthonyporto
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages :50
Enregistré le :lun. 31 oct. 2011 14:31
Re: L'homme de la situation...

Message par anthonyporto » ven. 24 mars 2017 10:22

Je m'en vais de ce clic la signaler également.

j'adore cette story qui t'appartient, et que je suis depuis fort longtemps

je te soutiens

Le lien ne fonctionne plus ;)


Publicité

Avatar du membre
Robaggio
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages :512
Enregistré le :ven. 04 juil. 2008 15:34

Re: L'homme de la situation...

Message par Robaggio » ven. 24 mars 2017 21:31

Bonjour, les gens.

Je reviens vers vous pour vous annoncer qu'en effet le lien ne fonctionne plus, que sur le site Wattpad, @latiffalareine a changé de pseudo, mais que surtout Ma story a disparu de Ses créations et c'est bien là l'essentiel.

Un gros merci à Thom, Rewiwon, Anthonyporto, Toffle et tous ceux qui m'ont exprimé leur soutien à travers ce petit drame que je vivais à ma petite échelle. C'est la première fois que je vis une expérience pareille et j'avoue que c'est très désagréable, mais je vais maintenant pouvoir passer à autre chose, à commencer par mettre les bouchées double pour sortir le prochain épisode dans les meilleurs délais. Il s'annonce dense, alors encore un peu de patience.
Votre appui me fait du bien, il me donne la force et la motiv' pour continuer à écrire.

Avec encore tous mes remerciements.

Amitiés.

Roby.
Image


Avatar du membre
Toffle
Webmaster
Webmaster
Messages :2556
Enregistré le :lun. 28 févr. 2011 12:09
Club préféré :A.J.Auxerre

Re: L'homme de la situation...

Message par Toffle » dim. 26 mars 2017 9:41

Très content que ce soit réglé :)
Good-bye


Avatar du membre
thom91286
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :2689
Enregistré le :jeu. 21 nov. 2013 18:29

Re: L'homme de la situation...

Message par thom91286 » lun. 27 mars 2017 10:46

Content que tout soit réglé. On attend la suite :)
RETROUVEZ MON PROJET MUSICAL EN COLLABORATION AVEC JEFF AD. : ICI

Image
FM2015
Image

FM2014
Image
Image Image


Avatar du membre
Robaggio
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages :512
Enregistré le :ven. 04 juil. 2008 15:34

Re: L'homme de la situation...

Message par Robaggio » dim. 18 juin 2017 17:03

Image

Coming Home Newcastle

Lee Charnley est venu nous chercher en personne à l'aéroport. Notre petit avion privé s'est posé dans un coin reculé du terminal principal et il a été aisé pour lui d'aller à notre rencontre en toute discrétion. Charnley est un anglais tel que je les ai toujours imaginé. Un look d'enfer, très classe. Costume trois pièces taillé sur mesure, chemise de grand couturier, boutons de manchettes, cravate du meilleur goût, rien ne manque à la panoplie. Mais comme tous les anglais qui vivent dans ma tête, Charnley doit aimer la binouze et la bonne grosse malbouffe. Son embonpoint prononcé et ses grosses joues rouges sont là pour en témoigner. Derrière l'épaisse monture de ses lunettes, je devine des yeux rieurs. Oui Charnley aime rire, c'est un fait, à peine les présentations faites que les calembours fusent dans tous les sens, tous drôles et pleins de ce flegme so british qui participent à faire de mon futur patron un homme pour le moins sympathique.

Image
Charnley m'est éminemment sympathique

Durant le trajet qui nous mène tout droit à Saint James Park, il se montre néanmoins plus sérieux et surtout très concentré. Il me délivre tout un tas d'informations sur le club et les derniers mois qu'il vient de traverser. La situation est grave, et la relégation est un sale coup pour tous les amoureux de Newcastle. Le propriétaire du club, Mike Ashley, a donné carte blanche à Charnley pour redresser la barre et redonner ses lettres de noblesse à une équipe qui compte en Angleterre. Mais Ashley, passionné parmi les passionnés, vit très mal la haine que lui voue les supporters des Magpies. Il est généreux et n'hésite pas à mettre la main à la poche, mais si d'aventure les résultats ne revenaient pas, il pourrait perdre patience et retirer toutes ses billes, laissant alors le Newcastle United dans une belle panade. Il m'explique ensuite que le contrat a été préparé et que si tout est en règle, une conférence de presse sera très vite programmée. Au fond de la voiture Bernès reste silencieux.

L'arrivée au stade reste pour moi un moment assez saisissant. Saint James Park est l'un des stades de foot les plus vieux du monde, c'est un monument dans la culture populaire du football, et bien qu'il ne ressemble plus vraiment à ce qu'il fut jadis, une douce et agréable sensation m'étreint quand nous nous engouffrons dans le parking souterrain. Ici donc est l'antre du Newcastle United, et c'est pas rien putain !

Image
Image

Mike Ashley n'étant pas encore arrivé, Charnley entreprend alors de me faire faire le tour du propriétaire....

https://www.youtube.com/watch?v=vAmg4ZX ... ZXAzUQ#t=3[/video]

Bien que je ne le montre pas, je suis en fait tout excité, je me sens comme un gosse qui ferait sa première entrée dans un parc d'attractions ! Je me sens déjà comme chez moi. Du vestiaire au banc de touche, j'imagine déjà mes causeries, mes cent pas, mes bras levés lors de nos succès futurs, et les supporters faisant un boucan de tous les diables.

Robaggio redonne des ailes aux Magpies, Robaggio chef de l'escadrille noire et blanche, Newcastle de nouveau au top, Roby et ses pies font trembler le big four... je m'y vois déjà...

Mais pas le temps de rêvasser, on nous signale qu'Ashley est arrivé à son bureau et nous nous pressons de le rejoindre. Là encore l'accueil est chaleureux, le grand magna de la distribution d'articles de sport me reçoit, un large sourire aux lèvres, visiblement content de la tournure que prennent les événements pour son sport business. Sans tourner autour du pot, il m'explique que c'est Bernès et Charnley qui l'ont convaincu de miser sur moi. Il ne fait pas mystère de ma situation de convalescent qui, selon lui, colle parfaitement à l'image de Newcastle qui doit d'abord retrouver la santé sportive avant de penser à aller plus loin. Et quand il dit loin, Ashley n'hésite pas à dire qu'il ne se fixe pas de limite. Il confesse bien volontiers qu'il a réalisé un rêve de gosse en faisant l'acquisition d'un club tel que Newcastle, mais que son ambition ne s'arrête pas là. Il veut gagner, gagner, et encore gagner. D'après ce qu'il a pu lire ou entendre sur moi, il sait que je suis de la trempe des 'lâche-rien', des mecs qui vivent pour le ballon rond et qui, si on leur en donne les moyens, collectionnent les succès. C'est pour cette raison qu'il a laissé Charnley jeter son dévolu sur moi, persuadé que je peux faire de grandes choses ici.

...Le reste n'est que blabla et paperasse...

Le temps de parapher quelques dizaines de feuilles que me voilà catapulté en salle de presse où je n'arrive pas à compter le nombre de journalistes tellement la salle est comble. Les flashs des appareils photo crépitent, les cadreurs ne ratent rien de mon entrée et les grateux s'agitent tous pour pouvoir me poser leur question. Heureusement tout ceci est orchestré remarquablement bien par le service de presse du club et, bien que le moment pourrait être impressionnant pour plus d'un type, il réussissent à me mettre à l'aise, me laissant toute latitude pour répondre à ma façon aux médias. Il faudra de toute façon que j'apprivoise cet univers médiatique qui est passablement différent du système italien, alors autant commencer tout de suite.

Image
Pour une première en Angleterre, je me suis finalement senti à l'aise. Un peu trop peut-être...


Mais le chemin sera long, très long …

Alors même que je pense m'en être bien sorti, je découvre le lendemain que j'ai fait preuve d'une grande naïveté. J'ai répondu aux questions du mieux que j'ai pu, me montrant le plus honnête et transparent possible, mais tout ce qu'à retenu le monde du football, c'est que Newcastle se pare d'un coach convalescent qui n'a rien suivi du foot ces deux dernières années et qui ne connaît pas grand chose pour ne pas dire rien au football anglais. Tous les spécialistes s'accordent sur un scepticisme convenu quant à mes chances de réussir chez les Magpies et certains n'hésitent pas à prétendre que le club fait une erreur en me plaçant à la tête de l'équipe. L'équipe dirigeante en prend pour son grade, beaucoup pensent que mon recrutement est un manque cruel d'imagination, d'ambition et de vision. Bref le coup marketing que pensaient faire Ashley et Charnley sur mon image est un flop retentissant.
Qu'à cela ne tienne, je n'ai jamais eu de bons rapports avec les observateurs du football de toute façon, alors ça ne sera pas pire qu'en Italie. Mais ils feront comme là-bas, je ne suis pas inquiet. Et si mes résultats sont bons, ils seront les premiers à retourner leur veste.

Je décide donc de ne pas m’appesantir sur la fraîcheur de l'accueil qui m'a été réservé et endosse dès le lendemain ma nouvelle tunique blanche et noire. Direction Darsley Park, là où niche le centre d’entraînement flambant neuf du Club.
Mes derniers souvenirs avant mon accident remontent à ma visite des infrastructures de la Sampdoria de Gênes. Je me rappelle que j'avais été ébloui par ces installations de haut niveau et m'étais réjoui d'avoir un tel outil à ma disposition pour travailler. Autant dire que face à Darsley Park, le centre sportif Gloriano Mugnaini ne soutient aucune comparaison. Ici tout est plus beau, plus grand, plus propre, plus neuf. Pas un brin de gazon n'est plus haut que l'autre, les équipements sont haut de gamme, le personnel arbore avec une fierté non dissimulée les armoiries du club et sont aux petits soins pour les joueurs. Vestiaire, piscine, terrain couvert, salle de soins, salle de musculation et j'en passe, absolument rien ne manque, Darsley Park est un véritable petit joyau où chaque recoin a été pensé pour le football, ça sent le football, ça transpire le football, et je m'y sens aussi comme chez moi, comme si cet endroit m'avait attendu toute sa vie...

ImageImage
Darsley Park est l'outil de travail dont j'ai toujours rêvé.


C'est avec des étoiles dans les yeux que j'achève la visite avec, pour finir en beauté, mon installation dans mon nouveau bureau, mon antre où je sais déjà que je vais passer d'innombrables heures. Ici aussi tout est « high tech ». Trois ordinateurs, trois écrans de télé, un petit salon pour recevoir du monde, une salle de bain privative et un petit dressing, sans oublier la kitchenette. Tout a été conçu pour que j'y passe un maximum de temps sans avoir même l'idée de me trouver ailleurs. Alors qu'à cela ne tienne, je m'installe dans un des confortables canapés de la pièce et entreprends de regarder une nouvelle fois la rétrospective de la saison passée, histoire de m'immerger un peu plus dans le job...
Une fois encore je suis lessivé par le triste spectacle que les magpies ont offert tout au long de la saison écoulée. Et même avec un mec de la trempe de Benitez en seconde partie de championnat, rien n'y a fait. Ils n'ont pas mis un pied devant l'autre. Il y a bien eu quelques fulgurances sur trois ou quatre matchs, mais ça a vraiment été très insuffisant. Aucune rigueur, ni technique, ni défensive. Aucune grinta, pas l'ombre d'une envie de révolte face au naufrage qui les guettait. Aucune trace non plus d'un quelconque esprit d'équipe. Pas un mec qui se bat pour l'autre, rien. L'équipe a subi son sort et s'y est résigné très très vite dans la saison, ne se laissant aucune chance de rebondir... de quoi laisser dubitatif.

Image
La relégation est vécue comme un cauchemar éveillé pour tous les supporters de Newcastle qui se respectent...


Un peu sonné par tant de désinvolture, je décide après cette longue séance de visionnage d'aller faire un tour en ville pour voir de quoi est fait mon nouvel univers. Une fois encore le club a tout prévu. Le temps que je pose mes valises et que je sois autonome, je disposerai d'une voiture avec chauffeur et d'une chambre dans l'un des meilleurs hôtels de la ville. La belle vie en somme.
Mon chauffeur s'appelle Steve, mais quand je regarde son gigantesque gabarit, je me dis qu'il doit aussi faire office de body guard. C'est simple, lorsque je me retrouve à côté de lui, je me sens dans la peau d'Harry Potter devant Hagrid, c'est dire ! Steve est un homme affable, gentil, jovial et il n'est jamais à cours d'anecdotes, que ce soit sur Newcastle, la ville de son coeur où il a toujours vécu, ou sur le club pour lequel il travaille depuis le milieu des années 90. Blond, les cheveux courts, des yeux noirs habillant un regard vif, de bonnes joues et un léger embonpoint recouvrant une carcasse hors norme, voilà à quoi ressemble Steve à qui il m'est très difficile de donner un âge. A vue de nez je dirais qu'il approche la cinquantaine, mais je n'en suis pas plus sûr que ça, enfin bref, peu importe...

Image
Steve, mon nouvel ange gardien...

Steve, très avenant, me souhaite la bienvenue au club et me formule ses plus sincères vœux de réussite pour redonner à son club de toujours un lustre depuis bien trop longtemps terni. Devant mon souhait d'aller boire une bière dans un chouette pub, il se propose de me faire faire d'abord un tour de la ville avant de m'emmener chez Ryan's, un pub un peu excentré dans lequel beaucoup de gens du club ont leurs habitudes. Il me confesse un peu gêné que le staff ne l'a pas autorisé à m'emmener n'importe où et que, le temps que je prenne mes repères en ville, le parcours sera dans les premiers temps balisé.
Qu'à cela ne tienne, la fatigue qui pointe le bout de son nez et ma hanche qui commence à chanter me dissuadent d’émettre une quelconque protestation. Puisque le tour operator a déjà tout planifié, allons-y.

Le moins que je puisse dire c'est que je suis assez surpris. Moi qui m'imaginais Newcastle un peu en noir et blanc à l'image des armoiries du club, tristoune, battue inlassablement par la pluie et le vent dans un froid implacable, il n'en est rien. Je fais part de mon étonnement à Steve qui part dans un grand éclat de rire avant de se reprendre. Il s'empresse de me dire d'en profiter parce que ces belles journées ne sont pas légion dans ce coin de l'Angleterre. Certes, il y pleut moins qu'ailleurs, mais le froid venant de la mer du nord est bien mordant et souvent présent. Il me prédit même que le climat italien ne tardera pas à me manquer.
Notre ballade en voiture s'achève au bout d'une grosse demi heure. J'imagine que Steve est passé par les coins les plus sympas et verdoyants, il faut que la carte postale fasse son office, mais tout de même, je ne peux pas dire que la ville, enfin le peu que j'ai pu en voir, ait un charme fou.

Je m'engouffre donc chez Ryan's, établissement cossu mais qui ne manque pas de cachet. D'innombrables photos du Newcastle F.C, de ses joueurs toutes époques confondues, de Saint James Park et du staff ornent les lambris du Pub visiblement dédié à la gloire des Magpies. L'éclairage, sobre mais tamisé, plonge la salle dans une demi pénombre assez agréable. Seul le bar, tel une star en représentation, est sous le feu d'un puissant éclairage. Derrière une pléthore de pompes à bière, un gaillard fait sa petite vaisselle en sifflotant sur le dernier morceau des Eagulls que diffuse la chaîne stereo. Ce doit être Ryan, le patron. Il n'y a pas grand monde ce soir, et je crois que ça me va bien comme ça. Je m'installe au bar et commande une Killkeny. Ryan, en levant la tête pour prendre ma commande me reconnaît instantanément. Il me salue chaleureusement, me souhaite la bienvenue dans son établissement et à Newcastle en général, et me formule à son tour tout en posant devant moi une généreuse pinte, tous ses vœux de réussite à la tête du club avant de repartir vaquer à ses occupations domestiques.

Image
Le Ryan's le repère des Magpies...


Deux gorgées plus tard, c'est un petit blondinet portant le jean's et le cuir de motard comme personne, qui vient s’asseoir à côté de moi, son verre à la main. Au fond du pub, Steve, qui a pris place, ne bronche pas. Le gars me dévisage, comme s'il n'est pas certain de qui se trouve en face de lui.

-Vous êtes Roby Robaggio, le nouveau coach de l'équipe ?

Sans en être absolument sûr, je mettrais ma paye que ce type est écossais. Un accent pareil, même sans être anglo-saxon, ça se reconnaît entre mille.

-Oui.

Son regard s'illumine. Il continue à me dévisager encore quelques instants avant de lever son verre dans ma direction.

-Je suis Matt Ritchie, je viens d'arriver au club aussi. C'est l'ancien coach qui m'a fait venir, mais j'espère que ça se passera bien entre nous.

Matt Ritchie ? Jamais entendu parler, jamais vu, un total et illustre inconnu pour moi. Un peu gêné par mon ignorance, je claque d'un geste un peu gauche ma pinte contre la sienne.

-Et bien enchanté Matt Ritchie, j'espère aussi que nous ferons du bon travail ensemble. Vous arrivez de quel club ? Et vous jouez à quel poste ?

Sans me quitter des yeux, Ritchie avale une grande gorgée. L'intensité qu'il met dans son regard est tellement puissante que j'ai l'impression qu'il en train de regarder à l'intérieur de mon âme... à moins qu'il ne soit en train d'halluciner devant les lacunes criantes dont je viens de faire preuve à quelques heures de ma prise officielle de fonctions à la tête des Magpies.

Image

-Bournmouth, et je joue devant, surtout à droite, c'est là que je me sens le plus à l'aise.

Il avale une nouvelle rasade.
Bournmouth putain, je ne sais même pas situer ce patelin sur une foutue carte. Je sais que la saison passée ils ont réussi à se maintenir en Première league, mais mes connaissances s'arrêtent là. Alors comme la confiture, je me décide à étaler...

-Vous pouviez continuer en Premier League cette saison, pourquoi avoir décidé de jouer à l'échelon inférieur ?

Ritchie regarde maintenant sa bière, l'air pensif.

-Parce que quand un club comme Newcastle vient vous chercher ça ne se refuse pas, surtout pour quelqu'un comme moi. Parce que je pense que je peux aider le club à remonter, et parce que c'est pas trop loin de chez moi, l'Ecosse.

Il lance une exclamation dans le vide avant de siffler le fond de sa bière d'une traite et d'en recommander une.
Son explication ne manque pas de franchise, pourquoi pas. Je sens qu'il en a presque fini avec moi mais ce mec m'intrigue. Avant qu'il ne s'enfonce d'avantage dans le mutisme dans lequel il vient de s'installer, je relance la conversation.

-Moi je suis venu ici presque par hasard. J'ai perdu deux ans de ma vie sur un lit d'hôpital, alors on a déjà ça en commun que lorsqu'un club comme Newcastle vous veut, bah c'est quand même compliqué à refuser. Sinon pour ma part j'ai fait l'essentiel de ma carrière en Italie, avec une grosse parenthèse en Argentine.

-Je sais, d'ailleurs vous avez fait du bon boulot là-bas...

Et c'est ainsi que nous sommes partis à discuter et à faire connaissance une bonne partie de la soirée en enchaînant les binouzes, à tel point que j'ai perdu le compte de ce que j'ai éclusé durant ces quelques heures.
Ritchie n'est pas un rigolard, il a l'air de savoir ce qu'il veut et ne parle pas pour ne rien dire. Il m'a donné l'impression d'être quelqu'un de déterminé, mais ça, c'est sur le terrain que je jugerai. D'ailleurs avec ce qu'il s'est mis dans le cornet ce soir, je suis curieux de voir comment il va se débrouiller à l’entraînement demain...
Il est passé une heure du matin quand nous nous quittons, mais le personnage a piqué ma curiosité, il a un côté sauvage, ou mystique va savoir, qui me plaît beaucoup. De retour à l'hôtel je me mets en quête de vidéos sur Youtube pour voir de quel bois mon nouvel ami Ritchie est fait, et le moins que je puisse dire en les voyant, c'est que j'ai hâte de travailler avec le bonhomme.

https://www.youtube.com/watch?v=hhxjgm4 ... e=youtu.be[/video]
Un aperçu du bonhomme...


Après une bonne cette bonne séance de visionnage, je finis par m'écrouler de fatigue. La journée fut longue, et demain, c'est reprise...
Image


Avatar du membre
lucasmagpies
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages :414
Enregistré le :sam. 02 mars 2013 22:40
Contact :

Re: Coming Home Newcastle...

Message par lucasmagpies » mer. 28 juin 2017 3:53

Coming home Newcastle :120:
Mon club de coeur je dis ouiiii


Avatar du membre
thom91286
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :2689
Enregistré le :jeu. 21 nov. 2013 18:29

Re: Coming Home Newcastle...

Message par thom91286 » ven. 28 juil. 2017 9:04

Tu aurais peut être du profiter plus du climat de l'Italie avant d'attérir à Newcastle :mrgreen:
RETROUVEZ MON PROJET MUSICAL EN COLLABORATION AVEC JEFF AD. : ICI

Image
FM2015
Image

FM2014
Image
Image Image


Linasov
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages :16
Enregistré le :mar. 06 nov. 2012 21:10

Re: Coming Home Newcastle...

Message par Linasov » lun. 13 nov. 2017 22:20

A quand une suite de cette histoire passionnante ?? C'est si bien écrit ça donne envie vraiment !!


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »