Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Coming Home Newcastle...

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Répondre
Avatar du membre
Robaggio
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages : 512
Enregistré le : ven. 04 juil. 2008 15:34

Coming Home Newcastle...

Message par Robaggio » mer. 09 juil. 2008 21:55

Le 12 juillet, jour de poisson d'avril pour les dieux du foot?


Paris 20ème, le 12 juillet 2006.

Ce jour là, il était presque 15h00 quand la sonnerie de mon téléphone me tira du lit. Tout embrumé, je parvint à saisir mon gsm et à décrocher à temps. Sans le savoir, je venais par ce simple geste de mettre un fameux coup de pied dans l'arrière train de mon destin.

-Allô?
-Allô Robby, c'est moi Carlo. Tu es chez toi là?
-Euh... oui je...
-Super, j'arrive tout de suite, je serai là dans un quart d'heure. clic...

Et merde...
Carlo, ce vieil enfoiré, héhéhé. J'étais sorti avec sa soeur il y a quelques années, une italienne, pulpeuse et tout et tout. C'est à cette époque que j'avais connu Carlo. Nous étions plus ou moins devenus amis, et malgré que je ne sois plus avec sa frangine, cette amitié avait tout de même perduré. Je n'avais jamais trop su ce qu'il bricolait, à chaque fois que je lui avait demandé, il était resté évasif, prétendant qu'il était dans le business, les affaires et qu'il voyageait pas mal entre son pays natal et ma belle capitale.
S'il était si pressé de passer, c'est qu'il avait surement quelque chose à me demander...

une douche...
Je me rase... non... pas le temps
Juste le temps de sauter dans un jean's que ça tambourinait à ma porte

Carlo n'était jamais en retard. Il était arrivé tout endimanché, un costard flambant neuf, pompes italiennes dernier cri et sourire bright de chez bright affiché sur son minois de rital lover...

-Salut Carlo comment va?
-Ca va super Rob, et toi? Toujours à la recherche d'un emploi?
N'ayant pu détecter si mon ami ironisait ou non j'osais alors un Bah comme tu vois...
J'ai bien vu à ce moment là que ma réponse le satisfaisait.
-Ecoutes Robby, j'ai un service à te demander, un service que tu ne peux pas refuser puisqu'il va te rendre service également...
-Oulaaaa, détends toi Carlo, si je peux t'aider je le ferai mais bon, essaies de me sortir un truc réaliste cette fois. Si c'est encore un vieux plan comme celui de ta soi disant boite de nuit qui n'a jamais vu le jour, et qui a vu mes économies partir en fumée, oublies moi, j'ai plus un radi, trouves toi un autre associé et laisses moi loin de tes combines foireuses.
Carlo prit d'abord un air embêté, puis retrouva instantanément sa verve.
-Hey Rob, je sais que j'ai pas assuré sur ce coup et tous les matins quand je suis devant ma glasse, je me morfonds (inutile de préciser que je n'en croyais pas un mot), mais aujourd'hui je peux me racheter. Mec, je t'ai trouvé un job! Un job de compète!

...je bloque...

-Tu m'as trouvé un job? Toi tu m'a trouvé un job? j'éclate de rire. Mais d'où tu m'as trouvé un job? Je suis pas dans le "business" moi Môssieur Carlo, et là seule fois où je m'y suis essayé, je tiens encore à te remercier pour ça, je me suis retrouvé sur la paille.
-Oui mais là Robby c'est du sûr, et ça paie bien.
-Ca sent l'embrouille ça Carlo, si c'est pour me proposer un truc illégal, pas la peine hein, j'ai déjà eu mon lot d'emmerdes.
-Non non, hop hop hop pas d'inquiétude, c'est tout à fait légal, et en plus c'est total dans tes cordes.
-Aller vas y lâche ta bombe, je sens que ça va me faire rire.
-Coach d'un club professionnel !

...je rebloque... et en effet j'éclate à nouveau de rire...

-Dans mes cordes hein? Mais tu prends quoi au juste pour me sortir des énormités pareilles?
-Beh tu m'a bien dit que tu avais été champion des Yvelines avec les cadets de St Cyr l'Ecole non?
-Des cadets Carlo! C'était des cadets! Et tu me vois? Moi? Coach d'un club pro? J'adore le foot tu le sais bien mais franchement, j'ai pas la prétention de m'occuper d'une équipe de pro. Et tu vas me dire que c'est qui les petits chanceux que je vais chouchouter? Le PSG? L'Olympique Lyonnais?
Je ris encore
-Euh bah non c'est un club italien...
-Et italien en plus? Mais tu te fous de ma gueule Carlo? tu viens t'incruster ici au beau milieu de ma gueule de bois pour me proposer un délire pareil? T'es quand même gonflé, essaie de penser à la façon dont tu vas me rembourser au lieu de prendre des substances qui te font raconter n'importe quoi.

Carlo ne souriait plus...

-C'est une série C

Un peu désappointé, je me demandais du coup si c'était du lard ou du cochon. Un lointain poto avec qui j'avais malgré moi partagé les trophées de la louze venait me proposer un taff, un vrai, pour diriger une équipe de foot... et il avait l'air sérieux...

-Et de quelle équipe s'agit-il?
-Taranto
-Connais pas... Je sais même pas où c'est.

Carlo avait manifestement prévu son coup. Il sorti de sa poche une petite carte de l'Italie et me la tendit.

Image

Wouw, c'était vachement au sud... Dans le talon de la botte... Ca changeait rien au problème, d'une j'avais jamais entendu parlé de cette équipe, et de deux, quelle mouche aurait bien pu piquer les dirigeants du club pour penser à moi, anonyme parmi les anonymes, un diplome d'entraineur en poche, certes, mais avec seul fait d'arme un titre de champion départemental avec une équipe de cadets...

-Et ton équipe là, il se sont réveillés un matin en se disant qu'il leur fallait absolument Roby Robaggio? C'est du n'importe quoi, ou alors tu as vraiment une explication implacable...

-J'ai ça en stock mec. Figures toi que je connais bien Luca Vinciguerra, le Directeur Général du club. Celui-ci m'a donné carte blanche pour trouver un coach au club...
-Mais t'y connais quoi au football au juste? A part rien?
-Attends je t'explique. Le président du Taranto, Luigi Blasi, est un type du genre sulfureux dans le milieu. Les calcios italiens sont encore secoués par les soubresauts des histoires de corruption qui ont méchamment sali l'image du football italien. Blasi veut se démarquer de tout ça. C'est un homme à poigne qui veut que son club reste loin des sales rumeurs, alors il a viré l'entraineur en place et a réclamé un coach étranger, qui n'est pas du coin, un mec propre. Ce qu'il y a c'est qu'il n'accorde pas sa confiance facilement, il est prêt à cette concession mais le nouveau coach sera assurément étroitement encadré par le staff en place. Oui, étroitement encadré...
-Ton président n'a pas besoin n'a pas besoin de coach visiblement, pourquoi tu viens me voir?
-Ce qu'il lui faut, c'est un homme de paille.
-Sympa d'avoir pensé à moi...
-Non tu n'y es pas, il veut un type qui fera le beau sur le banc, qui répondra au interviews quand on lui demande et qui fera son boulot tout tranquillement, sans vague, et avec tout le soutien du staff pour faire ses choix, c'est tout. C'est pour ça que c'est dans tes cordes mec ! Vinciguerra m'a demandé ce service, j'ai pensé à toi pour le lui rendre, tu t'installe sur le banc, tu prends la monnaie le temps que ça dure et tu laisses venir, t'en penses quoi? C'est pas un plan en or que je t'amène sur un plateau?

Carlo ne manquait pas d'air, son histoire était toujours aussi abracadabrante, mais de plus en plus plausible. Il venait de piquer ma curiosité

-Oui Carlo, ok, ok, t'excite pas. Et tu le connais d'où ce vinciguerro ou je sais pas quoi?
-Je suis allé à la Fac avec son fils, je lui rends de menus services de temps en temps, faut dire que je lui suis un peu redevable alors...
-redevable de quoi?
-Oh ça Rob, c'est une vieille histoire, je préfère pas en parler.
-comme tu voudras
-Alors qu'est-ce t'en dis? T'es partant?
-Qu'est-ce que j'en dis? Tu veux savoir ce que j'en dis? Ce que j'en dis c'est que tu es cintré, que ton histoire est tout bonnement hallucinante et que... que... que si ça me tentait je trouverai pas meilleur moyen pour me ridiculiser et quand bien même ça me tenterait que je n'aurais pas les moyens de me payer le billet pour aller jusque là.

C'est alors que Carlo qui avait retrouvé son sourire d'une blancheur insolente sortit de sa poche deux billets d'avions. Punaise, il ne bluffait pas alors?

-Mais Carlo c'est de la folie, je ne cause pas un mot d'italien, c'est complètement débile.
-Je serai ton interprète.
-Mais...
-Alors tu fais ton sac ou quoi?
-Pourquoi? on y va quand?
-On décolle demain à la première heure.

Tout déboussolé par ce coup de massue reçu au saut du lit, je me suis mis, sans trop savoir pourquoi, à faire mon sac. J'avais quand même pris soin de prendre mes nurofen pour calmer cette barre de fer qui martelait fermement mon crâne.
Carlo était ravi. Il entreprit de me décrire l'endroit où nous allions, Tarente, joli petit port de pêche de quelques 200000 âmes. Il m'expliqua un peu comment ça se passait dans les Pouilles au niveau de la vie et des habitudes des autochtones. L'indescriptible ferveur du peuple pour le ballon rond, ses travers, ses excès, ses gloires aussi... Et puis il aborda le chapitre de la Mafia, très présente dans cette partie de l'italie et des liens très étroits qu'elle entretenait avec les politiques et les clubs sportifs du coin... Il me parla aussi de la beauté légendaire des italiennes qui sont à tomber dès lors qu'elle ne prennent pas sur elles de se métamorphoser en mama... Bref le bar était sérieusement entamé lorsque nous vint l'idée d'aller nous coucher. Je ne me souviens plus quelle heure il pouvait être, mais je me souviens m'être dit qu'au réveil ce 12 juillet ne serait peut être plus qu'un souvenir, un mauvais rêve ou quelque chose comme ça...
Dans mon monde, le 12 juillet devait décidément être un jour spécial pour les dieux du foot...
Modifié en dernier par Robaggio le dim. 18 juin 2017 17:05, modifié 41 fois.


Publicité

Avatar du membre
tonio29
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : lun. 12 mai 2008 7:52
Localisation : Brest
Contact :

Message par tonio29 » mer. 09 juil. 2008 22:41

Super début !!!
Moi j'aime bien et en conséquent je te suivrais.
Le challenge est super : Série C :lol: :lol: :lol: :lol:

Franchement j'adore.
http://www.jeuxvideopc.com/downloads/9528-football-manager-2007/selection-page-1.php

Il y a des load très sympa : Des légende du foot depuis 1986 dans leur clubs respectifs, les joueurs dOlive et Tom, ...


Avatar du membre
Robaggio
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages : 512
Enregistré le : ven. 04 juil. 2008 15:34

Message par Robaggio » jeu. 10 juil. 2008 0:33

Le 13 juillet 2006, ça aurait été un vendredi, c'était la même...


Bari, 7h37

Ca y est, je viens de poser les pieds sur le sol italien, il est très tôt et pourtant il fait déjà très chaud. J'ai presque pas dormi de la nuit, j'ai pas réussi a tempérer l'enthousiasme de Carlo qui me fait l'éloge de ce petit club depuis maintenant des heures.
J'ai pourtant été clair, je viens pour voir, ma présence ici ne signifie nullement que je vais m'engager dans quoi que ce soit. Je suis crevé, je sens que cette journée va être longue, très longue. L'aéroport est encore calme, j'en profite pour m'allonger quelques instants sur un banc pendant que Carlo récupère la voiture de location. Lui n'a rien perdu de sa fraicheur, il est toujours aussi pimpant, son costume n'est même pas froissé. L'hôtesse lui rend sans compter les innombrables sourires qu'il lui envoie. On dirait qu'ils font un concours, qui va éblouir l'autre en premier. Je suis dans le coton, la scène semble presque irréelle, mais bon...

-Ca y est Rob, j'ai les clés, en route pour Taranto.
-on y sera dans combien de temps?
-Trois heures de route et tu seras chez toi l'ami.
-Oué bah t'emballe pas hein, keep cool, prépare toi plutôt aux trois heures de voyage retour si jamais ça colle pas.
-Aucun risque, tu vas tomber sous le charme

Je me laisse choir dans la voiture, une alpha 156 rouge qui pète, avec la ferme intention de dormir un peu pendant le trajet. C'était sans compter sur Carlo, dont le flot de parole ne tarissait pas sur ce qui m'attendait là-bas.

-Tu vas voir, tu vas te plaire là-bas, les gens sont sympas, bon ils ont le sang un peu chaud hein mais une fois que tu sais les prendre, ce sont des crèmes. Surtout veilles bien à ne pas te mettre les ultras à dos, parce que de l'amour, ils en ont à donner, mais de la haine, ils en débordent. Il y a quelques années, un coach a du démissionner parce qu'il n'était plus dans leur petits papiers. Ils avaient cramé sa caisse, et ses enfants s'étaient fait emmerder à la sortie de l'école, bref...

Ah oui, surtout, ne parles pas à tout le monde, ici tu sais tout le monde veut avoir son mot à dire et si tu commences à leur laisser la parole tu vas pas t'en sortir. Restes bien à ta place donc, pas de vague, ça doit être un leitmotive pour toi ok?

Et puis te laisse pas embringuer trop facilement dans des histoires de cuisses. Là bas ce ne seront pas les occasions qui manqueront, mais rappelles toi qu'elles ont soit la vérole, soit un frangin pas très compréhensif, et oui, ils sont pas tous comme moi, soit un papa qui voudra que tu devienne son gendre pour ne pas que sa famille soit déshonorée. Bref, fais gaffe quand te prendra l'envie de tremper ton biscuit.

Et puis dès que tu seras installé, mets un système d'alarme de compète chez toi, les cambriolages sont nombreux dans la région, ça serait con que ça t'arrive quand même.


-Hum Carlo, arrêtes, n'en rajoutes plus, moi qui rêvais d'aller à Disney Land, me voilà exaucé on dirait, regarde moi, j'en salive rien qu'à y penser. Sois sympa, laisse moi faire un somme maintenant, je suis mort de fatigue.

2h30 plus tard...

-Hey Rob, réveil, on y est regarde par la fenêtre.

Encore à moitié endormi, je jetai un coup d'oeil sur ma droite et là...
Image
Image

-Je te présente le stadio Erasmo Iacovone, ta nouvelle maison !

Je dois bien reconnaître que j'étais surpris. Moi qui pensais me retrouver dans un stade communale aussi grand que le stade Girodit de Rosny sous Bois, j'avais sous les yeux une enceinte plutôt grande. On devait pouvoir entasser une dizaine de milliers de personnes là dedans. Pas mal pour un club de national...

-Il a pas l'air trop dégueu ton stade, mon Carlo.

Les yeux rivés sur la route mais sûr de son fait, Carlo souriait, il savait qu'il venait de marquer un point.

-Bon et c'est quoi le programme maintenant?
-Bah là il est un peu plus de 11h00. On va se garer, et on va aller s'installer gentillement en salle de presse. Il y a une conférence presse à midi, ça te permettra de voir le Président Blasi et quelques gars du staff. Je te présenterai à l'issue.

Le soleil tapait déjà fort, j'étais content de pouvoir me mettre enfin à l'ombre. La clim' de l'alpha avait rendu l'âme depuis bien longtemps maintenant. J'avais malgré les fenêtres ouvertes, transpiré comme c'est pas permis tout le long du trajet.

L'intérieur du stade était plutôt vétuste, du carrelage de mauvaise qualité tapissait les murs, la peinture des lambris s'écaillait, ici et là une ancienne gloire du club était encadrée, mais rien de plus. Le moins que l'on pouvait dire c'est que c'était plutôt austère.

On s'est installé les premiers dans la salle de presse, ou plutôt la petite salle de presse, sans plus de fioritures, à l'image de ce que j'avais pu voir des installations jusque là. Des sièges inconfortables, au fond un grand bureau bon marché, et derrière, le panneau des sponsors, le seul attribu dans cette salle qui rappelait que le club jouait au plus ou moins "haut niveau".

La salle de conférence se remplit petit à petit et un homme vint spontanément à la rencontre de Carlo qui s'empressa de faire et les présentations, et l'interprétariat.

-Bonjour, je suis Luca Vinciguerra, le Directeur Général du Taranto, bienvenue chez nous.
Il était tout sourire. Ils baragouinèrent ensuite en italien, et comme prévu je ne compris absolument rien à ce qu'ils se dirent. La discussion avait l'air animée, presque tendue. J'étais mal à l'aise, je me demandais vraiment ce que je faisais là.
-Carlo m'a dit le plus grand bien de vous, j'espère que nous ferons du bon travail ensemble.
Je n'eus pas le temps d'esquisser la moindre réponse qu'il s'était éclipsé, répondant à l'emporte pièce à un ou deux journalistes venus l'alpaguer.
Carlo me rassura en me disant que le DG était enthousiaste, mais bientôt tout le monde regagna gentillement sa place et fit silence. Le président Blasi venait de faire son entrée.

...Le choc...

J'avoue que parfois je tombe vite dans le cliché quand on me parle de gens qui ne sont pas issus de mon monde, mais quand j'ai vu Luigi Blasi ce jour là, je me suis dit que je ne faisais pas forcément fausse route à chaque fois. Echarpe du club autour du coup, lunette de soleil sur le nez, le personnage était surréaliste...

Image

Une crapule de mafieu ne m'aurait pas fait meilleure impression. En voyant le bonhomme, j'étouffais un rire, me demandant à quel moment il allait poser son flingue sur la table.

Sans enlever ses lunettes, il s'adressa à la grosse demi douzaine de journalistes venus boire ses paroles.

Je regardais Carlo d'un air dubitatif, ne comprenant rien à ce que déblatérait Blasi, quand tout à coup j'entendit mon nom sortir de sa bouche. Il était en train de me montrer du doigt, m'enjoignant à venir le rejoindre derrière le bureau. Les journalistes équipés me prenaient en photo....

Ca sentait l'embrouille plein pot

Blasi, un sourire carnassier scotché aux lèvres, s'adressait avec calme à la presse se tournant régulièrement vers moi, et moi j'étais là, prostré cherchant désespérément de l'aide dans le regard de Carlo qui me faisait des clins d'oeil à tour de bras.
Les journalistes me regardaient avec un air médusé, visiblement aussi incrédules que moi par ce qui était en train de se passer.
Puis tout s'enchaina très vite. La conférence de presse pris fin. Blasi me prit par le bras et m'emmena près de Carlo. Il lui dit quelques mots, puis me serra chaleureusement la main avant de disparaitre. Abasourdi, je n'osais plus demander à Carlo ce qu'il se passait.

-C'est 6000 euros par moi, voiture de fonction, villa du club à ta disposition et toutes les facilités qui vont avec, staff à tes ordres et... tu commences tout de suite, l'équipe a un match amical cet après midi contre le FC Thuin. Une dernière chose, le club ne se voit pas ne pas jouer la montée, fais en sorte que ça se passe comme ça
-Mais c'est quoi ces conneries, j'ai pas dit oui?
-Aller mec, c'est une chance inouïe, tu vas pas me lacher maintenant hein? tu peux au moins essayer, si ça te convient vraiment pas alors tu pourras tout stopper ok?
-Tout stopper? Mais j'ai même encore rien signé !
-Aller Rob sois sympa fais le pour moi, essaie. Je t'assure que je ne savais pas que ça allait se passer comme ça. Je pensais que tu aurais au moins un entretien mais tu sais comment ils sont ici hein? Aller Rob s'il te plait
Mais... mais j'ai horreur d'être mis devant le fait accompli. Hier à la même heure je cuvais pénard dans mon plumard et aujourd'hui je suis dans le trou du cul de l'Italie à diriger une équipe. Je ne connais rien au foot italien, je ne connais même pas l'effectif du club et cet après midi j'ai déjà un match... Super, franchement merci, c'est super...

J'étais en train de bouillir, de fatigue et d'énervement, mais pour la première fois depuis des mois on venait de me proposer un boulot, un truc tout cuit dans la bouche et pas trop pourri en plus. La forme employée était détestable, mais dans le fond, il y a plein de gens qui n'ose même pas rêver d'un tel poste...

-Rob, je t'en prie, dis oui, tente et si ça ne te convient pas, alors rentre à Paris, je ne t'en voudrai pas.
-Tu fais vraiment chier Carlo, c'est oui, mais tu fais vraiment, vraiment chier. Si ça merde, je me casse, rien à foutre, et là tu oublieras mon numéro de téléphone pendant que je t'oublie tout court ok?
-Oh merci Roby, tu vas voir, ça va être génial ! Aller viens, on va manger un morceau avant que tu ne prenne contact avec ton vestiaire. Luca nous invite, on va pouvoir discuter avec lui de ce qui nous... enfin de ce qui t'attend.

Une chose était sûre, je ne savais pas où je mettais les pieds, j'avais la désagréable sensation de foncer droit dans le mur, en accélérant et en klaxonnant... Au mieux ça pouvait être fantastique... Au pire ça pouvait être quelques semaines au bord la méditerranée avec au minimum, 6000 euros en poches et un total discrédit dans le milieu du football.

Ne réalisant toujours pas ce qui m'arrivait, je me décidais à prendre mes nouvelles responsabilités à bras le corps...
Modifié en dernier par Robaggio le sam. 13 déc. 2008 14:29, modifié 1 fois.


Avatar du membre
tonio29
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : lun. 12 mai 2008 7:52
Localisation : Brest
Contact :

Message par tonio29 » jeu. 10 juil. 2008 11:18

J'avais dit que je te suivrais et ben voilà je le fais et je le referais.
http://www.jeuxvideopc.com/downloads/9528-football-manager-2007/selection-page-1.php

Il y a des load très sympa : Des légende du foot depuis 1986 dans leur clubs respectifs, les joueurs dOlive et Tom, ...


Avatar du membre
Jerzy
Modérateur
Modérateur
Messages : 14965
Enregistré le : jeu. 05 juil. 2007 9:28
Localisation : Perth

Message par Jerzy » jeu. 10 juil. 2008 11:30

C'est plutôt pas mal tout ça. Des petites erreurs de temps et de conjugaison mais rien de bien méchant. Le scénar est bien ficelé et tient bien la route. Très bons débuts.
Image

Image

Image


Raymond Lascience
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1684
Enregistré le : jeu. 05 juin 2008 8:27

Message par Raymond Lascience » jeu. 10 juil. 2008 14:11

Bonne idée de scénario, c'est sympa à lire.
Bon choix aussi la série C, je suis fan des petits clubs !


Avatar du membre
PAB2B
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 18
Enregistré le : mer. 12 déc. 2007 22:09

Message par PAB2B » jeu. 10 juil. 2008 19:25

j'adore
[b]SERGIO RAMOS FAN CLUB[/b]


Avatar du membre
tonio29
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : lun. 12 mai 2008 7:52
Localisation : Brest
Contact :

Message par tonio29 » jeu. 10 juil. 2008 19:35

Qu'est ce tu fais là sans écrire d'épisode ?? :lol:
http://www.jeuxvideopc.com/downloads/9528-football-manager-2007/selection-page-1.php

Il y a des load très sympa : Des légende du foot depuis 1986 dans leur clubs respectifs, les joueurs dOlive et Tom, ...


Avatar du membre
PAB2B
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 18
Enregistré le : mer. 12 déc. 2007 22:09

Message par PAB2B » jeu. 10 juil. 2008 21:49

tonio29 a écrit :Qu'est ce tu fais là sans écrire d'épisode ?? :lol:
j'aurais du fermer ma gueule :lol:
[b]SERGIO RAMOS FAN CLUB[/b]


Avatar du membre
Bocafans
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 19 juin 2008 19:43
Localisation : A la BOMBONERA!

Message par Bocafans » ven. 11 juil. 2008 17:43

Moi aussi j'adore!! Je suis tombé dessus par hasard et je suis pas déçu.

Le scenar' est cool et t'ecris super bien.

Je vais faire comme Tonio je vais te suivre! :D

La suite!!! 8)
[url=http://www.footmanager.net/forum/ftopic10617.php][img]http://img146.imageshack.us/img146/1391/bannirestoryin9.png[/img][/url]


Avatar du membre
tonio29
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : lun. 12 mai 2008 7:52
Localisation : Brest
Contact :

Message par tonio29 » sam. 12 juil. 2008 12:32

@BocaFans : Ce n'est pas pour sa que je suis un exemple, loin de la. :lol: :lol:
http://www.jeuxvideopc.com/downloads/9528-football-manager-2007/selection-page-1.php

Il y a des load très sympa : Des légende du foot depuis 1986 dans leur clubs respectifs, les joueurs dOlive et Tom, ...


Avatar du membre
Robaggio
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages : 512
Enregistré le : ven. 04 juil. 2008 15:34

Message par Robaggio » dim. 13 juil. 2008 20:07

Merci à tous pour ces chaleureux encouragements.

Je m'absente pour quelques jours de congés bien mérités. Le prochain épisode tombera donc aux alentours du 20 juillet.

A tout bientôt donc.
D'ici là, jouez bien, écrivez bien.

Amicalement
Roby.
Image


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »