Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Destin bouleversé - MARCELO

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur :Staff FM

Avatar du membre
xanxus60
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages :601
Enregistré le :ven. 10 sept. 2010 20:49
Re: Destin bouleversé - LE RETOUR

Message par xanxus60 » jeu. 21 avr. 2011 12:50

Les retrouvailles avec Kim se sont finalement bien passer, mais la suite en dira plus. La dernière image je ne l'ai pas trop comprise, ni le contexte mais je sais que la suite va m'éclairer la dessus. :wink: Bonne chance !


Publicité

Avatar du membre
Medzo00
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1091
Enregistré le :lun. 29 déc. 2008 23:13
Localisation :Montpellier

Re: Destin bouleversé - LA JOURNEE

Message par Medzo00 » dim. 08 mai 2011 12:30

Chapitre 5 : LA JOURNEE

Je te tiens par les couilles.

Ces mots résonnaient dans ma tête comme une vieille chanson de Rick Roll ou encore des Bratisla Boys, Nouma nouma yé. Là c’est plutôt nouma nouma quelle merde me tombe encore dessus. Depuis mon départ du pays qui à sonné mon passage de l’adolescence vers l’âge adulte j’ai l’impression qu’il ne m’ai arrivé que des crasses, des études ratées, une rencontre avec Pape Diouf que je pensais providentielle mais qui a engendré ma rencontre avec Edu et donc Kim , je pensais que je peux même citer la rencontre avec Lylah avec qui je me sentais de moins en moins proche, le meurtre et la prison, le Brésil qui ressemble plus à un nid à emmerdes pour moi qu’autre chose. Et pourtant c’est un pays paradisiaque ….

Ce message m’était t’il destiné où suis-je juste arrivé au mauvais endroit au mauvais moment, comme d’habitude. Serait ce Edu, ou peut être Kim, si ca se trouve Nairo n’est pas mort et il est dans le coup, ou Gerrets à découvert que je l’avais fait tomber et là était sa vengeance. Complètement paumé j’appelle encore une fois Adriana pour chercher réconfort et conseil, lui raconter mon intronisation à la tête du Sao Caetano, et la scène dramatique à la quelle j’ai assisté en allant rendre ma voiture de location à ce gentil petit vieux, un peu grassouillet que j’ai trouvé baignant dans son sang dans son agence de location.

Image

Après de longues minutes de discussions elle me proposa de venir me rejoindre pour me filer un coup de main, ce que j’ai refusé dans un 1er temps, puis après réflexion, et peut être par pur égoïsme au vu de ce qu’elle a dû vivre ici de par ma faute j’ai quand même accepté son offre, pensant que c’est bien pour moi que je puisse avoir quelqu’un de fiable sur qui m’appuyer, Lylah ne daignant toujours pas venir m’offrir son soutien en Amérique du sud. Le temps de régler quelques paperasses à Marseille et elle sera là, je pense que ca lui fait plaisir aussi de se rapprocher de son pays de naissance et des ses racines.

Cette vision traumatisante m’a retourné et je ne savais plus du tout où j’en étais, j’étais complètement perturbé et pour la 1ére fois je réfléchissais à la possibilité de ne pas être que spectateur, Edu m’utilise encore une fois, Kim à sûrement quelque chose derrière la tête, et la mort de cet homme est probablement lié à tout ca, je tentais tant bien que mal de garder mes esprits me galvanisant des conseils et de la venue d’Adriana et réfléchissant au meilleur moyen de ne pas être le con de service dans cette histoire, ils veulent ma tête, faudra qu’ils le gagne dans le sang et la douleur.

Pour l’instant il fallait d’abord que je me débarrasse du toy boy de Kim avant de pouvoir avancer sur ce dossier, il avait l’air plus coriace que les autres mais y’en à une qui en connais un rayon dans ce coin là c’est Aicha, elle à du réussir à me faire rompre avec une bonne dizaine de filles, donc ca elle maitrise. Edu n’ayant toujours pas pris contact pour me menacer, voir l’avancée des affaires ou encore me donner des instructions, je vais prendre mon temps pour m’occuper de tout ca, ca me permettra de réfléchir à la meilleure façon de contre attaquer sans mettre en danger ma famille.

En attendant je vais me lancer au travail, aujourd’hui j’ai signé mon contrat et demain la conférence de presse et la journée de détection des agents libres m’attendent. Me remettant dans un état d’esprit un peu plus conquérant je pris ma voiture et me dirigea vers le Stadium Anacletto Campanella pour assister au premier entrainement de l’équipe, une petite revue des effectifs staffs comme joueurs sera ma priorité 1ére. Lors de mon dernier passage par ici je n’ai rien pu faire du fait des éléphants qui de par leurs liens avec Nairo ou quelconques organismes obscures étaient indéboulonnable et décidaient de tout à ma place. Aujourd’hui c’est moi le boss et ceux qui ne conviendront pas à l’image que j’ai envie de donner au club et au style de jeu que j’ai envie de produire sauteront illico. Je ne suis peut être pas là pour ca mais je compte bien en profiter pour faire quelque chose par ici et redonner un coup de boost à ma carrière qui bat de l’aile. Pour les joueurs aussi c’est pareil, la dernière fois un lâchage en bonne et due forme m’avait permis de réaliser l’une des série de défaites les plus mémorable et pitoyable du club. Hors de question de refaire la même chose les fouteurs de trouble et les joueurs pas motivés seront évacués manu militari.

Quelle ne fut pas ma joie en voyant que les 2 adjoints que j’avais laissé à l’époque sont en train de diriger l’entrainement de l’équipe. Un gros sourire sournois apparu sur mon visage tandis que leurs faces se dématérialisaient en me voyant me rapprocher, j’en juge que Kim n’a pas pris le temps de les prévenir et que les journaux ne se sont pas encore emparés de mon retour. Je pris place sur le banc, pris un petit calepin et un petit crayon histoire de griffonner quelques notes. Et je remarque déjà quelques points positifs :

Image

Je regarde mon book avec les photos, noms des joueurs, caractéristiques, points forts, points faibles, etc... Bref tout ce qu’il y’a à savoir sur les joueurs de l’équipe. Pedrao qu’il s’appelle, le meilleur attaquant de l’équipe, et même le meilleur joueur de l’équipe. Doté d’un sang froid à toute épreuve et capable de faire des appels de balles dans n’importe quelle position, il se pourrait qu’il soit le fer de lance de mon équipe.

Image

Lui c’est Bruno Recife un latéral gauche pouvant dépanner en milieu gauche si nécessaire, de ce que j’en vois et de ce que m’en dit le rapport, c’est un joueur très faible physiquement. Moi ce que je vois c’est un longiligne défenseur qui compense son manque de puissance par une science du placement incroyable, un timing et un jeu de tête impressionnant et une capacité de passes hallucinante. Le genre à te transformer une passe adverse ratée en contre attaque irréparable.

Et là c’est le trou sans fond, le néant total, des joueurs aussi doués balle au pied que Pierre Menés, certains me font même douter de leur nationalité. A leur décharge celui qui est sensé être leur préparateur physique s’acharne à les faire travailler balle au pied alors qu’ils ne sont pas encore au point physiquement. Je vais quand même garder un certain recul pour pouvoir continuer à analyser l’équipe et éviter de prendre des décisions hâtives. Je missionne donc mes adjoints de préparer un match pour le surlendemain, tout heureux de pouvoir leur donner des ordres et en portugais de surcroit sans qu’ils puissent broncher, et me contenta de me présenter aux joueurs comme le nouveau coach puis pris congé sous le prétexte d’un rendez vous important.

J’en profitais pour passer voir les conseillers financiers de Kim histoire d’avoir un compte rendu des finances du club, en tant que manager et non simple entraineur, je vais devoir faire recours à mes cours de management et de compta, parce que je gérerais le budget à ma manière tout en veillant à ne pas envoyer le club contre le mur.

Rentré chez moi je m’affale sur le canapé comme une merde et me plonge dans les finances du club. Beaucoup d’argent injecté par de mystérieuses entreprises et par Nairo lui-même avant de mourir, donc j’en déduis qu’il avait l’envie quand même de faire de son club un élément important dans le football brésilien. Des travaux pour améliorer les centres de formation et d’entrainement sont déjà en cours et devraient se terminer en 2012. Autant dire que je ne pourrais pas faire de folies niveau transfert sous peine de condamner le club à quelconques emprunts ou autres procédés obscures courants de ce côté là du continent.

Le lendemain la sonnette m’extirpa de mon sommeil profond et inconsciemment je me dirige vers la porte et le regard interloqué d’Adriana debout devant moi avec ses valises finit de me réveiller. J’étais en caleçon. Choqué ou gêné elle commença par se cacher les yeux, pour ensuite enlever sa main de son visage et me lâcher un gros sourire. Honteux je partis en courant vers la chambre histoire d’enfiler quelque chose. Les salutations d’usages terminés, nous nous dirigeâmes vers la conférence de presse juste après le temps de l’installer et de lui offrir un petit déjeuner correct. Je lui avais en effet proposé de l’héberger le temps qu’elle décide ou pas de se trouver un petit quelque chose, n’ayant selon ses dires aucune envie de retourner chez ses parents.

Arrivé dans la salle deux journalistes simplement étaient présents dans le petit local que le club avait affecté aux conférences de presse, ca ressemblait plus à un garage qu’a salle de presse, mais c’est pas comme si quelqu’un en avait quelque chose à carrer. Tous déjà en place la nouvelle avait apparrement fait le tour et ils étaient tous curieux de savoir qui allait prendre la tête du Sao Caetano après la démission de Sergio Guedés. Là, comme une star Kim fit son entrée accompagnée de ses sbires et des paparazzis, elle n’en avait absolument rien à foutre de cette conférence de presse mais partout où il y’a média, elle trouvera le moyen de venir pointer le bout de son nez. Le regard échangé entre Kim et Adriana était évocateur de la tension entre les deux tigresses, et ce n’était pas vraiment pour me déplaire. Adriana est carrément une arme pour attiser la jalousie de Kim ce qui pourrait rendre ma mission beaucoup plus facile.

Image

- Mady : Bonjour et bienvenue à cette conférence de presse, je pense que la majorité d’entre vous me connaissent car j’ai fait un passage malheureux par ici il y’a quelques années. Ma carrière m’a ensuite fait passer à l’Olympique de Marseille, l’un des plus grands club français, où j’ai assisté un grand homme en la personne d’Eric Gerrets. J’ai ensuite pris la tête du club pour le mener en 2éme place de Ligue 1 et aujourd’hui je suis ici. Nommé Manager du club ce qui je comprends pourrait vous étonner car c’est rare au Brésil, je compte bien emmener ce club en 1ére division et l’installer dans l’élite du football brésilien.

- Cristiano / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Bonjour, en tant qu’entraineur du Sao Caetano, ce club correspond il à vos ambitions étant donné que votre dernier club est largement plus prestigieux. Est-ce le poste dont vous rêviez ?

- Mady : Absolument pas non, ce club à le potentiel pour se faire une place parmi les grands du Brésil et je suis venu l’aider de mon mieux à atteindre ce but. Après ce serait hypocrite de ma part de dire que j’ai toujours rêvé de coacher ici, ca aurait été au FC Barcelone je n’aurais sûrement pas donné la même réponse. Je suis surtout aussi venu pour aider une amie à savoir la nouvelle présidente du club et je suis heureux d’avoir sa confiance à ce poste

Elle sourit.

- Cristiano / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Excusez moi, mais étant donné que vous avez déjà rencontré vos joueurs, y’en a-t-il certains sur qui vous comptez plus que d’autres ?

- Mady : J’ai déjà ma petite vision des choses mais je n’ai pas d’idées arrêtées, chaque joueur peut importe l’expérience ou le contrat devra prouver qu’il mérite sa place, et cela est valable pour le staff.

- Martin Cruz/ Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Votre dernier passage au Sao Caetano fut désastreux et c’est soldé par une humiliation du club en championnat débouchant sur votre démission. Pourquoi pensez-vous pouvoir mieux faire que la dernière fois ?

- Mady : Parce que j’ai eu le temps d’accumuler de l’expérience depuis lors, sachez que je ne suis plus le même entraineur. J’ai joué des compétences prestigieuses et affronté des équipes et des joueurs qui le sont tout autant et j’ai assez bien figuré. J’ai acquis des connaissances et je vous le démontrerez dés les premiers jours.

- Cristiano / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Quels sont selon vous les points forts de votre équipe ?

- Mady : Comment voulez vous que je le sache, j’ai signé mon contrat hier …

- Cristiano / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : La dernière fois que vous avez officié ici vous ne parliez pas un mot de portugais pensez vous que le fait de maitriser un peu plus cette langue vous offre un avantage ?

- Mady : Absolument, c’est toujours plus facile quand on maitrise la langue locale. Je ne dirais pas que je parle couramment mais je la connais assez pour pouvoir m’exprimer avec mes joueurs.

- Cristiano / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Dans quelle mesure comptez vous vous impliquer dans le fonctionnement du club ?

- Mady : Je suis le manager, et je compte bien m’impliquer dans tout les domaines autant que mon emploi du temps me le permet. Il n’y a pas de directeur sportif, je suis donc le seul garant de tout ce qui concerne le sportif à l’AD Sao Caetano.

- Cristiano / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Que pensez vous de la manière dont la nouvelle présidente à été intronisé ? Et de toutes les rumeurs qui tournent autour de ce club ?

- Mady : Je n’ai rien à penser de …..

- Kim : Je vous emmerde vous et vos rumeurs

Dit elle en hurlant

- Kim : Vous êtes journaliste sportif ou livreur d’infos poubelles pour magazines à merdes ? Faites votre boulot et ne nous faites pas chier.

Je l’avais rarement vu sortir de ses gonds de cette manière elle qui semble toujours maitriser toutes les situations avec son sourire hautain, elle à là recadré les choses et je pense que les 2 journalistes ont compris la leçon, quand aux paparazzis ils se délectent déjà de cette scène.

- Cristiano Gomez de Souza / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Excusez moi Mme. Mr Mady quel visage allez vous nous montrer au niveau du marché des transferts ?

- Mady : Je n’ai pas de style d’achat particulier j’achèterais selon les besoins et surtout selon le budget qu’on va s’octroyer. Mais avec les travaux de rénovation en cours pour le centre d’entrainement et le centre de formation, on va d’abord chercher à accueillir les joueurs libres les plus talentueux et j’ai pu en recenser certains.

- Cristiano / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Vous avez des noms à nous donner ?

- Mady : Des noms ? Jean, Pierre, Alfonse, Mamadou, Jacques, François, Antoine, Simon ca dépends si vous voulez des noms masculins ou féminins aussi parce que y’a Chantal, Meredith, Olivia et j’en passe … *Sourire*

- Cristiano / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Avez-vous gardé le même style de jeu qu’a l’époque ou jouez vous dans un autre style

- Mady : Non j’encourage toujours le beau jeu porté vers l’avant, j’aime bien avoir le contrôle du ballon tout en gardant un pressing assez haut et donc des défenseurs assez rapides pour annihiler les contres attaques adverses. Et j’anticipe vos questions suivantes, je ne suis toujours pas fan des formations sud américaines comme le 4-2-2-2 ou le 3-2-3-2.

- Cristiano / Le Quotidien du foot de Sao Caetano : Plusieurs joueurs sont annoncés partant, pouvez vous nous en dire plus ?

- Mady : Alors oui y’avait Jean Marie que j’ai pas cité, Fabien, Gerard, Raymond, Alfred … *rires*

- Adriana : Bon messieurs la conférence de presse est terminé, je vous remercie de votre présence et vous sohaite une bonne journée.

- Kim : C’est moi qui annonce la fin de la conférence …

Dit elle en fulminant, elle claqua la porte et se dirigea vers sa voiture sans détourner le regard, elle démarra en trombe et disparut par delà le nuage de poussière que le démarrage de sa voiture à crée sur le sable. Cette intervention d’Adriana m’avait agréablement surpris car c’était une forme de prise de responsabilité et cela prouve qu’elle est belle est bien prête à s’engager dans cette aventure avec moi. D’un autre côté elle a attisé la colère de Kim et c’est un couteau à double tranchant, soit sa jalousie maladive va m’être profitable et va faciliter mes manœuvres pour me rapprocher d’elle, soit sa fierté inébranlable va me rendre la tâche encore plus difficile. Après réflexion je décide de la laisser se calmer dans les bras de son Reggie, et me dirige vers chez moi avec Adriana pour récupérer mon carnet de note sur les joueurs libres que je m’étais concocté, avaler un petit repas, puis direction la journée de détection des agents libres.

- Adriana : Mady vient voir ce que j’ai vu sur ce site de foot… Je regardais s’ils avaient diffusé le scandale de Kim à la conférence mais je vois ca …

Image

Comme par hasard quand j’étais dans le besoin, ils étaient tous aux abonnés absent, mais il suffit que je sois annoncé dans les médias pour une conférence de presse et ils commencent à se rappeler de mon existence. Ne prêtant pas attention à ces vieilles rumeurs, j’attrape mon calepin ainsi que le bras d’Adriana qui s’attardait devant le PC et nous nous dirigeons donc vers la journée des joueurs sans contrat.

D’après mes vidéos et mes notes déjà que j’ai accumulé ces derniéres semaines j’avais remarqué quelques joueurs intéressant mais là il y’a carrément une mine d’or.

Image

Jonatas Domingos, ancien joueur de Flamengo et surtout de l’Espanyol Barcelone, est un milieu de terrain de grand talent. Je l’avais déjà noté lors de mes recherches mais les vidéos n’étaient rien comparé au spectacle qu’il nous a offert. Des passes de grande qualité et une activité de tout temps, ce mec est capable de couvrir toute la surface du terrain, de concrétiser par une passe comme par un tir. Sa créativité est assez impressionante et son jeu au pied est très appréciable. Je contacte rapidement son agent qui était sur la table des agents avec le nom du joueur accroché autour du cou grâce à un bout de ficelle et un carton, on fait comme on peut. Je n’étais pas le seul mais je l’ai convoqué à un essai quand même.

Image

Roger Rodrigues Da Silva, je l’ai connu sur la page d’un blogueur français du nom de Simon et qui s’amusait sur un article à détaillé les joueurs libres qui pourraient encore rendre de bons services. Lui aussi figurait sur ma liste. Doué balle au pied et d’une puissance phénoménale, du haut de son mètre 87 il représente tout ce que j’aime chez un buteur et je vais sûrement tout faire pour le prendre si son agent reste raisonnable.

Image

Dyego Rocha Coelho, ancien joueur de Bologne et d’Empoli, est un bon latéral droit des familles voir même milieu droit si nécessaire. Il est vif et donne toujours l’impression de maitriser son ballon, son placement n’est pas très fiable mais le coup franc qu’il à mis de 35 mètres était une pure merveille. Il à l’air doué sur tous les coups de pieds arrêtés et les courtisans ne sont pas nombreux à la table de son agent.

Image

Là c’est Thiago Gosling, un solide défenseur, vieux briscard de 32 qui a roulé sa bosse dans les meilleurs clubs de division 1 brésilienne et qui à défaut de pouvoir filer un gros coup de main, apportera une expérience non négligeable.

Image

Mauricio Pereyra. Ne me demandez pas pour quelle raison il est libre, ce petit urugayen est l’un des joueurs les plus doué qu’il m’a été donné de rencontrer dans ce coin du globe. Très à l’aise balle au pied, je me demande encore ce qu’il fait dans une journée de détection au Brésil. Les courtisans sont nombreux et son agent récupère des numéros téléphoniques de partout. Il faut dire qu’il nous a impressionné lors de ce match par ses passes décisives, ses frappes chirurgicales, et sa créativité sur le terrain. C’ui là il me le faut ?
Modifié en dernier par Medzo00 le lun. 09 mai 2011 15:02, modifié 1 fois.
Image


Avatar du membre
Andyone
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages :256
Enregistré le :sam. 23 janv. 2010 10:00

Re: Destin bouleversé - LA JOURNEE

Message par Andyone » dim. 08 mai 2011 19:47

Le sportif se met en place tout doucement et la saison risque d'être captivante.

Le Shakhtar aurait pu être une chouette destination!

Bonne continuation!
Image
Image


Avatar du membre
xanxus60
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages :601
Enregistré le :ven. 10 sept. 2010 20:49

Re: Destin bouleversé - LA JOURNEE

Message par xanxus60 » jeu. 12 mai 2011 22:56

Comme le dit Andyone, le sportif se met en place tranquillement. C'était un épisode assez cool, avec l'arrivée de Adriana qui va pimenter un peu plus la vie de Mady. J'attends la suite avec impatience. :wink:


Avatar du membre
Medzo00
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1091
Enregistré le :lun. 29 déc. 2008 23:13
Localisation :Montpellier

Re: Destin bouleversé - LA JOURNEE

Message par Medzo00 » jeu. 19 mai 2011 14:03

Merci beaucoup pour vos commentaires, ca fait chaud au coeur. Je vous ponds la suite ASAP.
Image


Avatar du membre
Medzo00
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1091
Enregistré le :lun. 29 déc. 2008 23:13
Localisation :Montpellier

Re: Destin bouleversé - LA JOURNEE

Message par Medzo00 » jeu. 02 juin 2011 21:32

Chapitre 6 : Starting Blocks


Brésil – Sao Paulo – Stade Anacleto Campanella – 18 Décembre 2010

Le match contre l’équipe réserve se solde par une atomisation 3 – 0 pur et simple l’adversaire est faible, l’équipe n’est pas au point physiquement mais certains joueurs sont déjà gage de satisfaction Mon milieu de terrain Fernandes déjà semble très à l’aise balle au pied, il n’avait pas été aussi convainquant lors des entrainements auxquels j’ai assisté et il démontre tout son talent aujourd’hui. Ensuite le latéral droit Patrick aussi avait l’air en jambe. La déception c’est le buteur Pedrao qui ne donnait pas son maximum dans ce match… Il est temps que je me présente…

- Mady : Bonjour messieurs, je suis votre nouvel entraineur officiellement depuis maintenant deux jours. Je vois que l’équipe à totalement changé depuis mon dernier passage mais je connais les membres du staff. Certains d’entre vous se sont peut être renseignés ou aurait dû, et donc me connaissent ou devraient me connaitre. Sachez que je ne suis pas un tortionnaire, mon bureau vous est ouvert chaque fois que je serais dedans, et mon oreille est à l’écoute de chacun d’entre vous, de tout vos états d’âmes ou problèmes dans l’équipe. Tout ce que je réclame c’est le respect et l’attention que je mérite en tant que coach, et surtout le respect des consignes. La dernière fois que j’ai officié ici, les joueurs m’avaient lâchés pas de langues de bois, aujourd’hui je suis totalement maitre du navire. Je n’accepterais ni non respect des tactiques, ni magouilles, ni problèmes internes. Tous ceux qui poseront des problèmes seront invités à aller voir ailleurs et ceux qui pensent dés maintenant que cela ne leur conviendra pas peuvent se lever et s’en aller ….. Personne ? …… Bien. J’attends aussi de vous de la compétitivité, je ne vais pas faire le fourbe et je vous annonce dés maintenant que je ne suis pas satisfait du niveau de l’équipe et que je compte renforcer les rangs. Personne n’a de place acquise et j’espère que vous vous battrez tous les jours pour figurer dans le 11 titulaire. Mon objectif déclaré c’est de monter en 1ére division, je m’en fous de la coupe du Brésil et je m’en fous du championnat de l’état de Sao Paulo, je veux monter et me frotter aux meilleurs et j’attends une implication sans bornes. Ce sera tout pour moi, si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter ma 2nde, mon bras droit Adriana pour prendre rendez vous avec moi, et je vous interdis de la reluquer de trop prés bandes de petit vicieux *rires*

- Patrick : Hééé coach on va avoir du mal

- Mady : Pardon …..

- Patrick : On va avoir du mal à pas reluquer *rires*

Là l’assemblée entière éclate de rire et je comprends que mon message est passé et que l’alchimie est installée entre moi et mes gars. Ils ont compris le message et sont dans le même état d’esprit que moi.

Le lendemain du match contre la réserve j’avais engagé un recruteur, Ticao qui sera en charge des prospections de bonnes affaires parmi les agents libres et aidera Adriana à contacter les agents des joueurs qui m’ont tapé à l’œil pour leur offrir des cadeaux, les inviter à visiter nos installations, leur payer des chambres d’hôtels luxueux et pour certains leur proposer les plus belles femmes du Brésil.

Deux jours plus tard j’ordonnais les modifications du terrain au jardinier et me dirigeais vers la 2éme journée de détection mais cette fois ci, accompagné de mon recruteur et d’Adriana. On n’est pas là pour prospecter on sait qui ont veut. Et en arrivant nous entamons directement les négociations avec l’attaquant Roger qu’on avait déjà repéré et l’ancien milieu de terrain de l’Espanyol Barcelone Jonatas, les négociations ne trainent pas et même si ils sont gourmands au niveau du salaire, je sais que je ne regretterais pas cet investissement. De toutes façon je n’avais pas vraiment le choix, ils sont courtisés et je les veux, les agents font donc monter les enchères et essayent de toucher un max, c’est dé bonne guerre. Les deux joueurs donnent leur accord et seront présent le lendemain au siège pour signer leur contrat.

Image

Le soir même j’avais organisé une deuxième réunion avec mon staff pour un petit débriefe peu avant les premiers matchs amicaux. Les cibles sont abordées avec le recruteur et les assistants, l’arrivée aussi d’Ayres Albuquerque comme deuxième recruteur est évoqué. Je sais que la grande majorité des gens qui m’entourent ne sont pas fiables mais pour l’instant je m’en contente à défaut de mieux. A la fin de la réunion un des assistants fit tomber un objet dans un bruit sourds, un regard rapide me permis de remarquer qu’il s’agissait d’un magnétophone … en marche ….

Ma décision est prise cette fois j’ai décidé de ne pas être qu’un clown manipulé par l’une et utilisé par l’autre, en sortant donc je j’entrepris une filature de mes 2 adjoints afin de voir où menait cette piste. En regardant les films policiers et en lisant quelques bouquins on finit vraiment par se prendre pour un détective privée, toujours est il que ma curiosité me mène à une ruelle sombre non loin du centre ville de Sao Caetano où mes adjoints Luciano et Gersinho rencontrent un homme que je n’arrive pas à distinguer dans le noir mes dont la silhouette me dis quelque chose. Ils lui remirent leur enregistrement et l’homme mystérieux leur remis une enveloppe à chacun d’entre eux qu’ils enfouirent dans leur veste, ils s’engouffrèrent dans leur véhicule et disparurent dans le brouillard et tout à coup l’homme mystérieux se tourna vers moi , pris de peur je me cacha sous le volant de ma petite mini même si mon métre 85 ne me permettait pas de me dissimuler totalement. En me relevant il n’y avait plus personne.

Ma première décision me mène à Alexandra qui pense la même chose que moi, il faut qu’on trouve un nouvel entraineur adjoint et qu’on se débarrasse de ces 2 zigotos. Mais avant cela je souhaiterais absolument découvrir ce qu’il y’avait dans ces enveloppes et pour cela j’avais besoin des talents d’Adriana. Elle contacta une de ses cousines qui accepta de faire du charme à Luciano et de tenter de s’introduire chez lui pour obtenir le fameux paquet. Et le moins que l’on puisse dire c’est que son charme à rapidement fait effet parce que le soir même aux alentours de minuit elle sonna à notre porte l’enveloppe à la main.
Le poulpe

Messieurs je pense que votre première étape est parfaitement aboutie.
Kim n’a pas l’air de savoir ce qui se trame autour d’elle et le négre à l’air encore
moins éveillé. Continuez à avancer sur le dossier qu’on vous à confié de nouvelles
instructions vous seront transmises très bientôt. Nous vous remercions de votre implication.
Voici 5000 $ en liquide pour votre motivation et je vous remercie pour les enregistrements.
Mouais, ca nous avance pas à grand-chose même si on sait quand même qu’il faut qu’on se débarrasse des 2 compères, mais contrairement à Adriana je préfère laisser couler un peu histoire de voir si je peux en découvrir plus. Que ce soit Kim ou Edu il ne faut plus que je sois le pantin mais le marionnettiste, et pour ca il me faut des armes. Pour l’instant c’est plus eux qui me tiennent mais ca ne durera pas.

Notre premier match amical le 26 décembre se soldera par une défaite contre une équipe des divisions obscures du brésil sur un corner à la con. Je ne blâmerais pas mes troupes car je leur ai fait bouffer du foncier comme ils n’ont jamais vu cette semaine, et ils ont pour l’instant du mal à s’en remettre. Les 2 suivants contre Malutrom tout aussi inconnus que notre précédent adversaire et Gremio Prudente équipe de 1ére division nous permettent d’engranger 2 victoires consécutives et la confiance qui va avec. Deux victoires 1 – 0 avec des buts de notre nouvel attaquant vedette Roger (Pedrao rechignant encore à se mettre à la tâche) et Bruno Recife.

Pendant qu’avec mes recruteurs on tentait par tout les moyens d’attirer l’attention de jeunes joueurs talentueux comme Dodo le latéral des Corinthians, Galvan, Cejas, Taufic Guarch ou James Rodriguez le milieu du FC Porto, nous accueillons nos 1éres recrues dont Gustavo Campanharo jeune milieu défensif de Guarani, le fameux latéral droit Coelho que j’avais déjà supervisé et qui est libre de toute attache, Thiago Gosling et quelques jeunes talents prometteurs destinés à renforcer notre équipe de jeunes et préparer notre futur, si je reste assez longtemps ….

Tous ces renforts obtenus, nous nous attaquons à un des monuments du football brésilien, Palmeiras. Géniteurs de génies comme Rivaldo, Roberto Carlos, Roque Junior, Valdivia, Cesar Sampaio et j’en passe, le stade est quasiment vide mais peut m’importe c’est l’occasion ou jamais de me mesurer à des joueurs de talent. Malheureusement ce n’est pas aujourd’hui que je vais démontrer mes talents d’entraineur, leur talentueux attaquant Ewerthon qui ferait le bonheur de n’importe quelle équipe européenne, nous crucifie à 2 reprises et nous ramène les pieds sur terre.

Le lendemain il m’a fallut prendre ma première grosse décision à 2 jours d’affronter un autre monument du championnat, choisir le capitaine de l’équipe. L’actuel Tobi ne me paraissant pas assez mature malgré ses 32 ans et celui qui était sensé être le patron Pedrao ne s’investissant toujours pas à 100 %, je décide de nommer celui qui avait le plus de charisme à mes yeux. En rentrant chez moi, avec Adriana, je trouve Tobi tranquillement en train de taguer « fils de p*** » sur les murs de ma maison. Une bagarre éclata entre nous deux et le lendemain il était déjà sur la liste des transferts. Comme je l’avais dis je ne tolérerais aucun problème de comportement et toutes les mauvaises graines seront éloignés. Heureusement que les prétendants ne manquaient pas.

Fluminense était mon prochain adversaire et remarquant que le 4-2-2-2 avec deux ailiers ne marchait pas laissant un trop vaste espace entre mon milieu et ma défense, je décide de passer au 4-3-3 scorpion avec un milieu défensif et deux attaquants-ailiers qui repiquent vers l’axe. Résultat 0 – 0 face à une équipe contre laquelle on nous pronostiquait une très lourde défaite. Mon équipe prends forme et j’ai mon systéme de jeu, mais il y’a encore pleins de choses à perfectionner et nous n’avons pas le temps car notre prochain match c’est pour le compte du championnat de Sao Paulo, pour l’instant nous sommes taillés pour jouer au mieux le milieu de tableau. J’ai besoins de leaders…

En sortant du stade Adriana me donne son portable avec les derniéres nouvelles :

Image

Après le décrassage du match de la veille je m’enterre dans mon bureau avec mes deux recruteurs à la quête d’un ailier droit et d’un ailier gauche capables de dynamiter les défenses adverses par leurs accélérations, et après des heures et des heures de fouilles ardues, mon regard s’arrête sur deux joueurs :

Image
Fabiano
Image
Pinga

Le premier évolue en 3éme division brésilienne à Marilia et évolue au poste de milieu droit, le second quand à lui joue à Al Ahli, après un passage en Italie à Torino et à Sienna et un retour rapide au pays il est parti chercher le bonheur auprès des pétrodollars, il sera surement ravi de vouloir revenir finir sa carrière à la maison. J’envoie Adriana du côté de Marilia une ville situé à environs 500 km histoire de profiter de sa beauté pour tenter le jeune talent et envoie mon recruteur du côté du Quatar après un bref coup de fil à son agent qui semblait emballé par l’histoire, maintenant faut convaincre le joueur. Et fort heureusement leurs clubs respectifs n’étaient pas très difficiles et les joueurs eux même pas farouches du tout à l’idée de jouer en 2éme division. Deux jours plus tard, ils passaient la visite médicale et étaient aptes à jouer contre Oeste notre prochain adversaire.

Le match fût ardu et après avoir dominé entièrement la première mi-temps avec deux buts à la clef, nous nous sommes fait rattraper bêtement par cette équipe évoluant bien en dessous de la 3éme division et qui était largement à notre portée. Je fulmine mais reste compréhensif, les joueurs ne se connaissent pas et cette équipe est encore en train d’apprendre à se connaitre. Je décide de mettre fin à la préparation physique et entame l’entrainement technique.

Lors de la mi-temps du match j’ai recu un appel inespéré, l’agent de Mauricio Pereyra le jeune génie uruguayen m’appelait pour me dire qu’ils avaient retenu notre proposition et qu’ils étaient prêt à discuter du contrat que nous pouvons lui offrir. La chance commence à tourner et on dirait que le Brésil à cette fois ci décidé de me sourire. Sans hésitation je lui propose une visite de nos installations, et m’attelle à la tâche du jour avec Adriana. Elle était toujours aussi présente et je pense que le milieu dans lequel nous évoluons ne serait pas aussi machiste je lui aurais sûrement proposé d’occuper le poste d’entraineur adjoint et mes relations sentimentales entre Kim et Lylah ne seraient pas aussi compliquées je pense qu’elle aurait fait une compagne parfaite. Présente professionnellement elle l’est aussi à la maison et est souvent ma cuisinière attitré s’occupant même de laver mes vêtements, je ne me suis jamais vraiment posé la question du pourquoi du comment, peut être suis-je trop lâche, peut être ne serais je pas prêt à connaitre la réponse.

Bref il était temps d’entamer une réduction de la masse salariale et pas moins de 15 joueurs entre la réserve et l’équipe 1 sont sur la sellette, jugés trop tendres, pas assez bons ou potentiels fauteurs de trouble. Le travail de recrutement pour renforcer l’équipe lui continuait avec les arrivées de Paulo Nagamura, Simao et plusieurs jeunes talents qui continuent à venir renforcer les -20.

Le match contre Noroeste était un des premiers vrais tests pour nous, une équipe de 4éme division, un premier match à l’extérieur et des joueurs déterminés à ne pas servir de punching-ball nous donnent tous les ingrédients d’un match piège. Mais mes hommes sont au niveau et montrent une force de caractère inouïe, après une première mi-temps terne où Pedrão s’est encore signalé par son incapacité à transformer ses occasions, je décide de faire rentrer Roger et quitte les vestiaires sans piper un mot laissant les joueurs entre eux. Il fallait qu’ils soient capables de se regarder dans le blanc des yeux et de se dire qu’est ce qu’on fait. Et ce qu’ils ont fait, c’est de remporter ce match 3-0 avec un doublé de Roger et un but de Bruno Recife.

Un match qui est gage de satisfaction et qui nous permet de grapiller quelques places au classement. A notre retour Mauricio Pereyra et son agent étaient déjà là, tout propre sur lui avec une chemise blanche rentrée dans son pantalon et les cheveux biens coiffés. Je lui fais visiter rapidement les locaux sachant que leur état ne sera pas ce qui va le convaincre de nous rejoindre, et les emmène directement vers mon bureau pour leur exposer mon projet professionnel pour l’équipe. Ca consiste en un seul mot, montée, c’est tout ce qui m’intéresse. Une fois en haut on se renforcera encore plus afin de rester en haut et c’est avec l’aide de joueur comme lui que ca peut se faire. Ce club peut être un formidable tremplin pour lui. Séduit le joueur appose sa signature sur le contrat qui lui est offert et est désormais des nôtres. C’était la pièce qui manquait à mon puzzle, un maitre à jouer, un meneur pur et dur un vrai passeur qui pourra mettre Roger, Pinga et Fabiano dans les meilleures conditions possibles.

Gonflés à bloc, notre prochaine rencontre nous opposa à Ponte Preta, une équipe de 2éme division au même niveau que nous avec un entraineur sous pression, ce qui leur offre le même plat que nos invités précédent 3-0 sec et encore un doublé de Roger la nouvelle star de l’équipe. Pourquoi changer une recette qui marche, en visite à Botafogo 4 jours plus tard, nous resservons la même salade à nos amis et ils ressortent de leur stade avec 3-0 dans le sac avec des buts de Jonatas, Silvio un jeune de l’équipe et un joueur qui a toujours été dans l’équipe mais qui m’a révélé son talent ce jour là, Henrique Dias. Un attaquant très efficace devant le but capable de créer des espaces incroyables sur l’aile droite et extrêmement doué balle au pied sans négliger sa vivacité. Il va pour sûr rentrer en concurrence avec le nouvel arrivé Fabiano.

Le dernier match du mois de Janvier nous opposera à Sao Bernardo une équipe bien en dessous de notre niveau que nous devrions battre sans trop de soucis. Mais leur vieil entraineur roublard tentera de me déstabiliser en criant partout dans la presse que mon équipe n’était pas prête à monter et qu’il faudrait beaucoup de travail et de talents pour espérer obtenir quelque chose mais ce ne sera pas pour cette année. Disait-il avant qu’on ne le renvoie chez lui avec 5 buts dans la poche pour un seul encaissé. Galiardo un milieu de terrain destiné à faire partie des transférés pour alléger la masse salariale est venu me voir avant le match pour me supplier de lui donner sa chance lors de ce match et qu’il pouvait me démontrer tout ce qu’il savait faire que ce soit en milieu de terrain, en défense centrale, en latéral droit comme en milieu défensif. Résultat il marque un doublé, mais quel doublé, deux mines une des 25 m et une de prés de 35 m. Résultat au retour il a obtenu une prolongation de contrat assortie d’une petite revalorisation de contrat.

Le mois terminé je commence à me pencher sur mon staff, avec Adriana et je prends rendez-vous avec un des conseillers de Kim, la diva boudant toujours dans son coin depuis la conférence de presse. A mon grand dam il m’annonça que le staff était déjà complet et qu’on ne pouvait pas se permettre de rajouter du monde. J’ai déjà entendu cette chanson quelque part et je ne compte pas me faire avoir 2 fois, je décide donc de me séparer de tout les éléphants qui avaient imposés leurs gros culs au Sao Caetano, touchaient une fortune et n’en glandait pas une. Jusqu'à présent ils ne me dérangeaient pas, mais à partir du moment où ils m’empêchent d’étoffer mon staff, là ils me posent un problème.

Malheureusement pour moi les éléphants et leurs gros culs n’avaient aucune intention de quitter leur confort et m’adressèrent tous un refus catégorique et définitif de terminer le contrat à l’amiable. Cependant je n’avais aucune intention de me laisser faire, ils ne souhaitent pas partir volontairement, je vais donc devoir les pousser vers la sortie ….

Image
Image


Avatar du membre
xanxus60
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages :601
Enregistré le :ven. 10 sept. 2010 20:49

Re: Destin bouleversé - STARTING BLOCKS

Message par xanxus60 » lun. 06 juin 2011 0:27

J"ai bien aimer ce dernier épisode. Sur le plan sportif ton équipe a l'air d'être bien en place ce qui est positif pour la suite des évènements. A côté de ça, on voit Mady qui surprend ses 2 adjoints m'agouillés dernière son dos, il n'en fallait pas plus pour qu'il entame son enquête avant de les expédier du club. Bref continue comme ça :wink: .


Avatar du membre
Andyone
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages :256
Enregistré le :sam. 23 janv. 2010 10:00

Re: Destin bouleversé - STARTING BLOCKS

Message par Andyone » mar. 07 juin 2011 11:36

Encore un chouette épisode!
J'aime bien la complicité entre Mady et Adriana qui se révèle est une femme parfaite et très active dans le club.
Même si je ne connais aucune de tes recrues, j'ai l'impression que le mercato est réussi et qu'une belle saison se prépare.

Bonne continuation pour la suite qui risque d'être captivante!
Image
Image


Avatar du membre
Medzo00
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1091
Enregistré le :lun. 29 déc. 2008 23:13
Localisation :Montpellier

Re: Destin bouleversé - STARTING BLOCKS

Message par Medzo00 » mar. 07 juin 2011 12:05

Merci pour vos commentaires, je vais copier Andyone et réponde à ceux qui me commentent, vous êtes si peu nombreux

@ xanxus : Merci pour ce petit commentaire ca fait toujours plaisir et ca motive. J'avoue que la saison à démarré plutôt bien je m'attendais à pire vu que ma derniére partie au brésil c'était trés mal déroulée. Concernant les adjoints il me fallait une belle intrigue pour me débarasser de ces 2 incompétents vu ton com j'en déduis que j'ai visé juste.

@ Andy : Merci pour ton com, haaa Adriana :57: quelle femme, sinon le mercato est pas mal j'avoue je ne connaissais pas non plus ces joueurs mais Roger, Jonatas et Pereyra sont pas mal connus pour les férus de bonnes affaires.

D'ailleurs j'en profite pour ceux qui lisent et qui ne commentent pas, je recommande fortement Pinga qui joue au Qatar, un très bon joueur sur l'aile gauche il fait des miracles et peut dépanner au milieu. Il est pas tout jeune mais peut rendre de fiers services. Pereyra quand à lui est un excellent meneur de jeu, et Roger à une certaine facilité à marquer. Les autres recrues sont sans intérêt pour un club d'un championnat majeur.
Image


Avatar du membre
Medzo00
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1091
Enregistré le :lun. 29 déc. 2008 23:13
Localisation :Montpellier

Re: Destin bouleversé - STARTING BLOCKS

Message par Medzo00 » dim. 19 juin 2011 13:43

Chapitre 6 : MARCELO

Mardi 1er Février 2011 : 07h35

Assis devant le mini bar avec Adriana on réfléchit aux meilleurs moyens de se débarrasser des indésirables. Le club compte pas moins de 8 kinés et on n’a pas eu besoin d’une très longue enquête pour découvrir que la grande majorité ne possédaient pas leurs diplômes, seul deux en ont possession, et les 6 autres seront donc gentiment remerciés avec ¼ de la compensation financière qu’ils auraient put récupérer si ils avaient étés coopératifs. Dommage…

Image

Les cibles suivantes sont les 2 entraineurs de jeunes et les préparateurs physiques. J’avais déjà remarqué lors de mon arrivée que l’équipe n’était pas au point physiquement ce qui remet en cause automatiquement le travail des préparateurs. Et suite à une rencontre avec les jeunes de l’équipe, j’ai reçu plusieurs plaintes quand au comportement de leurs coachs mais surtout rapport à leur indéfectible amour porté à la bouteille. En plus d’être incompétent, ils sont alcooliques. La solution est vite vue, une invitation dans un bar pour m’excuser, une prolongation de contrat pour les mettre en confiance, et surtout une grosse buverie histoire de tous les mettre KO et de leur faire signer une résiliation de contrat à l’amiable à la place de la prolongation et leur problème est résolu.

Image

Reste les 2 entraineurs adjoints et l’entraineur des gardiens, ils ne sont pas forcément incompétents, mais ils magouillent quelque chose avec quelqu’un. J’avais soit le choix entre attendre de découvrir ce qui se trame et mener une petite enquête ou me débarrasser d’eux tout de suite et découvrir ce qui se trame d’une autre manière. Comme je suis bien décidé à réaliser quelque chose cette fois ci je ne vais pas me laisser mettre des bâtons dans les roues. Conscient de leurs problèmes de libido je me suis contenté de refaire appel à la cousine d’Adriana et quelques copines à elles pour pousser tout ces hommes dans un lit avec elles, obtenir quelques photos, et il me suffit de leur envoyer un message anonyme bien sympathique, comme ils aiment tant en faire par ici, leur suggérant leur démission immédiate avec copie des photos et de la fameuse lettre en appui.

Image

Débarrassé de tous les déchets qui m’encombraient je mis une annonce sur le site officiel de la ligue brésilienne pour trouver un ou deux préparateurs et je demande à Adriana de faire jouer ses relations pour me trouver un entraineur adjoint fiable.

La veille de notre premier match du mois de février, j’avais rendez vous avec Mauricio Pereyra et après une courte visite de nos installations il signe un contrat de 4ans très emballé par le projet que je lui ai proposé et par le rôle qui lui est destiné de devenir le maillon clé de mon équipe.

Le lendemain nous affrontions Ituano dans leur stade, match qui se soldera par une victoire sur le score de 2-1. 4 jours plus tard nous devions défier nos ennemis jurés de Santo André à l’Anacletto Campanella. Ne perdant pas de vue mon objectif premier lorsque je suis arrivé au Brésil, je décide de me présenter chez Kim. Avec dans l’idée de retenter le coup dés fois que Brutus ne serait pas dans le coin.

- Salut princesse

- Hello toi

- Je t’offre un truc à boire ?

- Ha oui merci


En marchant verres à la main vers le balcon, je m’attelle à ressortir les meilleurs souvenirs que l’on a pu avoir ensemble, ils tournent généralement autour de partie de jambes en l’air mais je n’arrive pas à sortir mieux. Chaque fois que je pense à elle seul le dégout, les magouilles et le superficiel me viennent à l’esprit. Elle est belle certes, elle a des formes appétissantes certes, mais je n’arrive pas à éprouver le désir que j’ai pu éprouver avant du fait de toutes les mésaventures qu’elle m’a fait subir. Et le pouvoir qu’elle possède maintenant ne la rend pas plus désirable. Elle décide à un moment de la discussion de s’arrêter me toisant du regard comme pour me défier, elle avait toujours son sourire narquois flanqué sur les lèvres et tenait son verre de la main droite tout en y faisant tourner son doigt tout autour. La pénombre aidant je ferme les yeux en m’imaginant Halle Berry à la place et pose mes lèvres sur les siennes…

Image

Au moment où je commence à enlever ma chemise pour passer à l’action une voix tonitruante retentit dans la maison.

- Chéri je suis rentré

- Merde, vite cache toi dans le bureau, si Reggie te vois il va te tuer, il est très jaloux.


J’ai eu ma dose de grand balaise jaloux et la dernière fois que j’ai eu ce genre de soucis, ca s’est finit en meurtre avec prison en bonus. Je m’exécute donc sans sourciller et rentre dans le bureau qu’elle ferme à double tour, entendant les pas de Kim s’éloigner, je décide de lasser mon regard trainer un peu partout dans le bureau à la recherche de quelque chose. Une arme pour me défendre mais pas arme au sens propre, mais plutôt quelque chose de compromettant. Et mes mains se retrouvant par accident dans un tiroir, je tombe sur une photo.

Image

Je me demande qui ca pourrait bien être, pas rassasié je continue ma recherche involontaire et me dirige vers les autre tiroirs quand j’aperçois au dessus de la table son sac Balenciaga qui trône fièrement comme une provocation, comme une tentation à la curiosité. J’ouvre le sac et croise quelques milliers d’effets féminins, rouge à lèvre, phare à paupière, poudre …. Etc. Au milieu de tout ca deux préservatifs perdus dans le tas, un portefeuille bourré d’argent en liquide et un petit bout de papier qui déborde. En l’ouvrant cela s’avère être une lettre et je n’eu le temps de lire que l’auteur de ce bout de papier : « le poulpe ». La porte s’ouvra brutalement avant que je n’ai eu le temps de lire la lettre et je remis tout à sa place en jetant le sac par terre. Mais Kim était déjà là interloqué devant moi …

- Qu’est ce que tu fous ?

- Heuu rien … je …. Heu … rien, rien …

- Reggie est aux chiottes tire toi vite avant que l’envie ne me prenne de le prévenir de ta présence.

- Mais …

- BARRE TOI J’AI DIT …


J’enjambe les escaliers quatre par quatre et quitte le splendide domaine redoutant de croiser le chemin de musclor. Encore une fois je retourne chercher conseil auprès d’Adriana qui après le récit de mes exploits tentait tant bien que mal de dissimuler sa gêne, après mures réflexions nous décidons, ou du moins je décide malgré la désapprobation d’Adriana de laisser l’eau couler avant de reprendre mon entreprise. Le mieux étant de la laisser venir vers moi sachant que le baiser de cette soirée laisse penser que je reste encore dans son esprit. Mais cette photo m’a perturbé, et cette lettre encore plus.

Encore une fois je décide de me replonger dans le travail et je prends juste le temps de regarder les nouvelles du moment, m’attardant sur les gros transferts du moment. Gervinho est arraché à Lille par Chelsea pour 20M, Van Der Wiel quitte l’Ajax pour le Bayern pendant que Verthongen se dirige vers Man U, et pendant ce temps le Barca assurait son futur en recrutant le puissant Yaya Sanogo. Pour ma part, les médias continuaient à m’annoncer aux 4 coins de l’Europe et après le Shaktar en Ukraine qui aurait réitéré son intérêt même si je n’ai toujours aucune proposition sur ma table ni aucun appel sur mon téléphone on m’annonce désormais à Genk en Belgique, au PAOK Salonique et au Pana en Grèce.

Image

Notre rencontre suivante face à nos rivaux historiques de Santo André sera l’occasion de dépasser pour la première fois les 1000 billets vendus, notre équipe en un mois à su séduire les habitants de Sao Caetano qui avaient plus tendance à se déplacer à quelques kilomètres pour suivre nos voisins de Sao Paulo. Nous ne les décevrons pas, un nouveau doublé de Roger nous permet de prendre l’ascendant sur notre voisin ennemi et ainsi de prendre la tête du championnat de l’état de Sao Paulo devant des équipes comme Santos. Dans les rues de Sao Caetano nous sommes obligés de nous frayer un chemin pour éviter les supporters en délires qui scandent tous le nom du club : Azulão.

Pas le temps de faire la fête car il nous fallait le lendemain aller assister au tirage au sort de la coupe du Brésil, ici le tirage de la coupe entière se fait en une seule fois, et donc on connait nos adversaires jusqu’en final, du moins si on y arrive. Et ca ne s’annonçait pas bien du tout car au match aller nous nous sommes déplacés à Gama un ambitieux club de 3éme division qui nous arrache un match nul à 2 – 2. Mais je n’étais pas inquiet, cette équipe est largement à notre portée et le match retour qui se solda par un 3 – 0 net et précis. Le match suivant contre Bragantino ne m’inquiétait pas outre mesure non plus et en effet nous nous sommes débarrassés de nos adversaires 2 – 1 assez tranquillement. Mon 4-2-2-2 avec 2 ailiers marchait de mieux en mieux car notre jeu était beaucoup porté sur les côtés alors que les équipes du championnat brésilien ont tendance à jouer vers le centre.

Nous étions toujours en tête du championnat devant des grosses équipes telles Santos, Palmeiras, Sao Paulo ou encore Corinthians.

Image

L’équipe de Corinthians était justement notre prochain adversaire et 2 des idoles de ma jeunesse figuraient dans cette équipe, El Fenomeno Ronaldo, l’un des plus grands attaquant que le football ai jamais connu un vrai 9 des familles et un renard des surfaces comme on ne rencontrera jamais, et la mobylette do Brazil alias Roberto Carlos le créateur du style latéral offensif et dynamiteur de filets avec ses frappes de mules. Dés l’entrée dans leur stade de Pacaembu les plus de 20000 spectateurs nous montrent tout de suite la différence de standing entre nos deux équipes. Je demande à mes gars de faire de leur mieux et de ne pas céder à la pression n’étant de toute façon pas favoris même si on est devant au classement. Croiser et saluer ces 2 monuments est un grand moment pour moi et j’imagine que mes joueurs doivent être aussi impressionnés que moi. Heureusement pour moi mon passage à l’OM et mon bref parcours en Champion’s League me permet de relativiser la chose.

J’aligne un 4-5-1 scorpion et dés la 8éme minute les stars s’affichent et Roberto Carlos envoie une touche longue sur la tête de Ronaldo que notre gardien Luiz arrête sans problème. Les coups de pilons se poursuivent sur le même rythme et Ronaldo continue d’agresser nos cages sur une tête à la 10éme et une grosse frappe à la 12éme, je décide donc de faire monter un peu la défense pour ne pas laisser trop d’espace à Ronaldo en face à face mais ce fut une grossière erreur. 5 min après une balle en profondeur arrive dans les pieds de Ronaldo qui n’est pas hors jeux, il pousse le ballon malgré ses kilos en trop et crucifie Luiz du pied droit. Les supporters exultent et la rencontre reprend sur le même rythme avec les attaques des joueurs de Corinthians et une tentative désespéré de notre part de protéger nos cages et il faudra attendre la 39éme minute pour voir une timide frappe de Patrick notre latéral droit.

A la mi-temps j’essaye tant bien que mal de remotiver mes troupes, ils ont tous le moral dans les chaussettes et seraient limite très content de ne pas disputer la 2nde rencontre. Je tente donc de remettre en cause leur fierté et fait rentrer un attaquant pour atténuer la domination mais rien ne change et après une multitude d’occasion, la 59éme minute voit Jorge Henrique le 2éme buteur adverse finir de nous achever. Le but de Mauricio Pereyra à la 81éme est anecdotique et ne changera pas la physionomie du match, le score en restera là.

Je réalise à la sortie de ce match le gouffre qui nous sépare des équipes de première division et commence déjà à réfléchir aux longues nuits blanches avec Adriana et mes recruteurs pour constituer une équipe compétitive, mais pour ca il faut d’abord qu’on fasse bonne figuration dans le championnat de Sao Paulo et enfin qu’on soit dans le peloton de tête en 2nde division pour espérer accéder à la montée.

A la suite de notre match contre Linense qui s’est soldé par un solide 2 – 0 avec un doublé de Fernandes, Adriana me rejoins dans les vestiaires après la causerie d’après match pour me présenter l’entraineur adjoint qu’elle avait trouvé. Plutôt playboy, chemise ouverte, petit collier sur le cou, une tête de tueur en série et un regard perçant mais un sourire qui a du en faire tomber plus d’une, non il ressemblait à tout sauf à un adjoint. Mais ma confiance en Adriana est aveugle, et si elle me dit que c’est lui qu’il me faut je la crois sur parole.

Image

- Salut je m’appelle Marcelo Salles

- Bonjour à toi, je suis …


- Je sais qui tu es, Adriana ne cesse de me parler de toi.


Elle rougit

- Ben alors parle moi de toi maintenant un peu

- Ouff très dur de parler de soi, j’ai 33 ans on doit avoir à peu prés le même âge, je suis marié et j’ai 2 jumeaux. De 2000 à 2008 j’ai occupé le poste de recruteur à Flamengo et j’ai découvert des stars du football brésilien comme Adriano actuellement joueur à la Roma. Ensuite je suis passé en 2009 entraineur adjoint et avec cette équipe de Flamengo nous avons remporté la 1ére division la même année, enfin l’année dernière, enfin tu m’as compris quoi ….


- Beau parcours, je pense que ta connaissance de la 1ére division ne sera pas négligeable. Mais pourquoi quitter Flamengo ?

- Ben ma femme avait besoin d’aller dans une grande ville pour sa carriére de chanteuse, et le coach n’était plus aussi indiscutable malgré le titre du fait de ses fortes exigences salariales et de budget sur le marché des transferts.

- D’accord et …

- Attends les collégues m’ont souvent loué pour ma grande capacité à motiver les joueurs, un œil extremement bien aiguisé pour la détection de jeune potentiel et pour l’évaluation des capacités, et enfin mon entrainement tactique et mes très bonnes notions dans ce domaine ont étés loués pendant des années à Flamengo. Je rajouterais juste que suite au temps que j’ai passé en tant que recruteur, cela m’a permis d’établir un réseau de contacts extrêmement vastes et cela pourra te servir en cas de besoin.

- Ca va les chevilles ? *Rires* Oui mais …

- Une derniére chose, j’ai ramené un cadeau pour le club en guise de bonne foi. Un joueur libre de tout contrat qui faisait partie de mon carnet d’adresses.

- T'as la facheuse tendance à couper la parole quand même. Oui mais je préfére m’occuper du recrutement m ….

- Laisse moi au moins te présenter.


Il hurle vers l’entrée de la porte « tu peux entrer ».

Image
Boa Noite
Image


Avatar du membre
Andyone
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages :256
Enregistré le :sam. 23 janv. 2010 10:00

Re: Destin bouleversé - MARCELO

Message par Andyone » lun. 20 juin 2011 15:05

Un épisode complet avec du sportif, du people et de la nostalgie!!!

Maintenant que les boulets sont partis, Mady va pouvoir réaliser une bonne saison sans craindre un sale coup de ses adjoints.
La photo et la lettre semble indiquer le début d'une nouvelle intrigue et j'ai vraiment hâte d'en savoir plus. Ronaldo est une légende qui peut encore planter pas mal de buts avec son expérience et son talent.

J'attends la suite avec toujours autant d'impatience!
Image
Image


Soljah
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages :16
Enregistré le :mar. 19 mai 2009 22:05

Re: Destin bouleversé - MARCELO

Message par Soljah » mar. 25 oct. 2011 1:01

Ouaissssss je suis enfin tomber sur la suite :cry: Merci Medzo00, parce que j'était paumer moi dans les forums.
Bref Super suite j'était trés loin de penser que Mady retournerai au Sao Caetano... mais ça accroche comme d'hab.
On attend la suite avec impatience...

Petit conseil : Laisse tomber Lylah, pense seulement au fiston ! Profite un max de la Bombe Kim... mais bon sang mets toi Adriana sous les draps ... et épouse là :P ... MDR...
Petite réclamation: tu nous mets plus de photo d'Adriana ste plaittttt :mrgreen: C'est quand même un pêché d'être aussi belle ... :14:

Allez l'ami fait pas attention au dernier paragraphe je suis en plein dans l'histoire donc ben j'm'y perd aussi ... c'est bon signe ça quand même !

Peace Man :75:


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »