Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Destin bouleversé ---> SURPRISE

Retrouvez ici toutes les stories ter-mi-nées !

Modérateur :Staff FM

Avatar du membre
souin
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :4048
Enregistré le :lun. 29 oct. 2007 16:09
Localisation :Dijon

Message par souin » lun. 26 janv. 2009 13:47

Cali a écrit :
souin a écrit :jolie banniere
Merci beaucoup :wink:

je cherchais une petite signature de l'artiste... pas trouvé :P
[url=http://www.footmanager.net/forum/sutra120063.php#120063][img]http://i212.photobucket.com/albums/cc9/giantsouin/Bannire2.jpg[/img][/url]

j'dis ca, j'dis rien !


Publicité

Avatar du membre
Medzo00
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1091
Enregistré le :lun. 29 déc. 2008 23:13
Localisation :Montpellier

Message par Medzo00 » mar. 27 janv. 2009 23:32

Chapitre 3 : PAPE DIOUF

J’était encore sous le choc, je n’arrivais pas à croire que Pape Diouf le nouveau président de
L’olympique de Marseille mon club fétiche était là juste devant moi complètement mort de rire de la scène qui s’offrait à lui. Il se reprit et me lança un vibrant :

- Nangadef (Salut ou comment tu va en wolof, langue nationale du Sénégal après le
français)

- Heu .... ça va bien et vous ?

- Ca va très bien, ça fait longtemps que je n’avais pas autant rigolé.

A cette instant, il plongea sa main dans sa poche et sortit un paquet de Marlboro Rouge à peine ouvert.

Image
Vive la clope. Fumer tue mais aussi la clope est un sociabilisateur(ca existe ca ?) incroyable.

Il prit sa cigarette et fit un signe de main à Lolo comme pour demander si il pouvait fumer, ce dernier acquiesca et ouvrit les stores. Je regardais Aicha complètement interloqué et lui lanca un regard amusé histoire de lui faire comprendre que moi j’avais pas le droit de fumer dans la maison mais lui si. Pape Diouf comprit mon geste et me proposa une cigarette que j’ai bien évidemment accepté sans poser de question (attends il m’en reste 5 et je dois finir la soirée avec).

Je pris donc mon verre et pris place à côté d’Aich les yeux rivés sur ce personnage aussi fascinant qu’imposant par sa corpulence. En effet il était assez grand et assez carré. Intimidé, j’avais des milliards de question qui tournaient autour de ma tête mais que je n’osais pas poser. Qui allez vous transférer, comptez vous changer d’entraîneur sachant qu’on est pas sûr que Jean Fernandez puisse tenir une équipe comme l’Om,il est fraîchement débarqué de Metz le bougre c'est pas la même stature, y’a t’il des joueurs qui ne font pas partie de vos plans. Mais aucune de toutes ces questions n’allait sortir de ma bouche, trop terrorisé à l'idée d'être mal vu.

Et pourtant, je savait tout de cette équipe de l’Olympique de Marseille pour sa saison 2005-2006.

Image
Ribéry-Nasri ensemble de nos jours, ca fait rêver

Après une décevante 5eme place l’année dernière qui l’amenais à jouer l’Intertoto comme Coupe d’Europe, l’OM allait jouer profil bas cette année. Souvent Lyon a été considéré comme le favori pendant ces dernières années, cependant cette saison, l’OM est considéré comme un concurrent sérieux cette fois ci. Pourquoi ? Tout simplement grâce à son recrutement. Un recrutement malin, un recrutement Pape Diouf (de ses initiales PD) tout simplement. Un recrutement à bas prix, comme d’habitude, ce qui me portait à croire que ce bon vieux Pape n’avait aucunement l’intention de se ruiner en transferts pendant la durée de son mandat, et le passé lui a peut être donné raison d’agir comme ça.

Image
- Niang de Strasbourg pour 7m€ . L’ex-attaquant Strasbourgeois a montré toutes ses qualités en L1 à Strasbourg. Puissant, rapide, l’OM pourra compter sur sa vitesse pour essayer de prendre de revers les défenses adverses.

Image
- Oruma de Sochaux (libre). Après avoir été contacté l’année dernière par l’OM, Oruma débarque enfin à Marseille. Libre après la fin de son contrat à Sochaux, Oruma arrive à l’OM pour mettre au service de l’équipe toute sa puissance et surtout toute sa vitesse, aperçu à Sochaux.

Image
- Ribéry de Galatasaray (libre). Une recrue qui fait couler beaucoup d’encre. Après avoir fait remonté le Stade Brestois en L2, Ribéry a joué 6 mois à Metz sous les ordres de Jean Fernandez. Recruté par Galatasaray, il ne sera encore resté ici que 6 mois. En effet, Galatasaray ne payant pas son salaire, Ribéry a pu grâce à une clause de contrat signer librement à l’OM. Joueur technique et rapide, Ribéry devrait rapidement faire chavirer le Vélodrome, ou pas. Les supporters restent sceptiques à son sujet et la majorité restent persuadés que ce n'est peut être pas une bonne affaire.

Image
- Lamouchi de l’Inter de Milan (en prêt avec option d’achat). Après un prêt à Gênes, Sabri Lamouchi a pris la direction du retour en France, et plus précisément à l’OM. Joueur d’expérience, Lamouchi remplacera dans l’effectif Pedretti au poste de milieu défensif qui n’a pas été convaincant et qui est sur le départ.

Image
- Mendoza de Metallurg Donetsk (en prêt avec option d’achat). Andrés Mendoza, longtemps courtisé par Metz, a décidé de rallier Marseille. Prété par Metallurg Donetsk pour une saison, « Le Condor », son surnom, devrait rapidement trouver une place dans l’effectif grâce à sa puissance et sa belle technique entr’aperçu à Rome.

Image
- André Luis de Benfica (prêt avec option d’achat). Ce défenseur brésilien de Benfica rejoint l’OM pour une saison car barré au poste de défenseur central au Benfica. Ce joueur permettra de seconder Beye et Meité les titulaires en place. Son jeu de tête devrait lui permettre de briller lors de ses apparitions sous le maillot de l’OM.

Image
- Quesnel de Benfica (pret). 3eme gardien de Benfica, Yannick Quesnel rejoint l’OM en tant que 2nd gardien puis en tant que 3eme gardien dès le retour de Barthez. A part peut être une blessure ou une suspension, nous aurons surement peu de chance de le voir évoluer sous le maillot Olympien.

- Segovia du Rayo Vallecano (prêt avec option d’achat). Cet attaquant de 19 ans et d’1m90 jouera cette saison en équipe B mais pourrait faire quelques apparitions en A en essayant de suivre le chemin des Taiwo et autres Koke.

J’avais même la liste des indésirables qui partait dans ma tête je suis un ordinateur olympien à moi tout seul. Benoit Pedretti à Lyon, Eduardo Costa à l’Espanyol Barcelone, Stephan Vachousek à l’Austria Vienne, Terry Racon à Guingamp, Jonhy Ecker à Guingamp, Fabio Celestini à Levante, Johansen à Strasbourg, Brahim Hemdani au Glasgow Rangers,
Cyril Chapuis (libre), Benoit Cheyrou à Liverpool (retour de prêt), Steve Marlet à Fulham (retour de prêt), Fabrice Camus à Charleroi, Philippe Christanval (libre), Peguy Arphexad (libre).

Je savait même que l’objectif de cette saison était l’Europe et plus précisément la Champion’s League, et côté championnat il se disait que Dreyfus avait demandé au président et à son coach de viser entre la 1ére et la 4éme place. Je savait aussi que l’OM voulait un titre Coupe de la Ligue ou Coupe de France, vu que depuis 10ans aucune coupe n’était arrivée du côté de la Cannebière.

C’est Lolo qui m’enlèveras tout le poids que représente ces questions. D’après ce que j’ai pu comprendre Lolo et Pape Diouf se connaissent depuis leur jeunesse et ils avaient fait les 400 coups ensemble au bled même si ils avaient pas le même âge, là d’où je viens ça ne veut rien dire.

Image
Ha Lolo il m’aide même sans le faire exprès. L’aimer ou le détester telle est la question...

- Raconte aux jeunes comment tu en es arrivé là où tu es, peut être que ça inspireras ces glandeurs, on peut même espérer qu’ils se bougent les fesses.

Tout les yeux se rivèrent sur lui et j’avais comme l’impression de voir un peuple d’érudits prêts à boire les paroles de leur prophète. La situation n’avait pas l’air de lui déplaire et Pape Diouf entrepris donc de nous raconter son histoire. Il aspira une grosse bouffée de sa clope et commença à nous raconter sa tumultueuse vie.

Image
Il est content Pape de dispenser la bonne parole à des jeunes étourdis.

Il nous raconta qu’il avait grandit au Sénégal mais qu’il était né au Tchad, il était passionné par le foot dés son plus jeune âge et débarqueras à Marseille à l’âge de 18 ans avec pour injonction paternelle de devenir militaire comme son père qui s'est battu pour la France pendant la Seconde guerre mondiale. Il nous raconteras avec une émotion retenue toutes ses années de galéres lors de ses études à l’Institut d’études politiques d’Aix en Provence, années de galére qui lui ont permis de rencontrer un certain Tony Salvatori qui le fera renter comme pigiste au magasine "la Marseillaise" qu’il quitteras 12 ans plus tard pour rejoindre "Le Sport", mais malheureusement pour lui ils déposeront le bilan peu après. Mauvaise pioche.

Il s’appliquait à ralentir soigneusement sur les épisodes important de sa vie et surtout ceux qui le mettaient en valeur, et entre chaque pause il allumait une cigarette et remplissait son verre en profitant pour bien vérifier si son épopée était suivis par son assemblée. Comme lui, chaque fois qu’il allumait sa cigarette je le suivais(Oui je suis plutôt [le chien de mickey --> dédi cali] influençable), et continuais à l’écouter religieusement tellement j’étais passionné par ce qu’il disait, il avait remarqué que j’étais le plus attentionné à son histoire et s’adressait par moment principalement à moi. J’aimais l’homme, j’aimais sa franchise, sa façon de faire , sa personnalité, son caractère. Je venais de comprendre que devant les médias il se devait de montrer une façade dure et hautaine pour se protéger mais qu’en réalité c’est une personne géniale.

Image
C’est peut être pas l’homme qu’on croit.

Il passa l’épisode difficile de sa vie et nous raconta la belle vie que sa carrière d’agent de joueurs lui avait permis de mener. Gagnant bien sa vie, il fréquentait en plus les plus grands joueurs africains du monde et plus tard même les meilleurs joueurs du monde tout court. Ainsi il organisera les jubilés de joueurs comme Roger Milla ou encore Ibrahima Ba . Et il nous raconta avec le sourire les relations amicales qu’il entretenait avec des Bernard Lama, Marcel Dessailly, Sylvain Armand, William Gallas, Samir Nasri et autres Didier Drogba.

Quand il prononça ses noms je commençais à sentir un sentiment de frustration, pourquoi n’a t’il pas tenté de retenir Drogbut si il était ami avec lui. A ce moment le personnage commençait à perdre de sa grandeur à mes yeux. Mais ça restait quand même Pape Diouf, ça restait un grand homme, et ça restait un homme sage, peut importe si les événements n’ont pas toujours plaidé en sa faveur.

Il termina son histoire avec une morale et je commençais à me demander si il ne se prenait pas sérieusement pour un prophète.

- Comme quoi les jeunes peut importe les difficultés il ne faut jamais laissé tomber. Il faut toujours se fixer des objectifs et mettre tout les éléments environnants de son côté afin d’avoir un maximum de chances de réussir.

A la fin de ce conte, c’est limite si je ne me suis pas retenus d’applaudir tellement j’étais en extase devant cet homme et la vie formidable qu'il avait mené pour atteindre les sommets, y'avait une pointe d'admiration mélé à un soupcon de jalousie. Il commença alors à se renseigner sur nous un peu histoire qu’on lui raconte un peu nos vies comme il l’a fait. Tout le monde était un peu gêné parce qu’on avait à peu prés tous l’air un peu minable avec nos petits problèmes de petits étudiants face à la riche vie de MONSIEUR Diouf..

Image

Je pris l’initiative donc de me lancer et de raconter ma vie. Mes 18 ans au bled sans difficultés notoires (scolaires ou autres) qui ont entraînés mon arrivée en France en 2004, mes 2 ans de BTS Management qui m’ont permis de rencontrer les formidables gens qui nous entouraient (lèche-botte) et la formidable femme de lolo (ramasseur de crottes), le départ de tout mes amis qui m’a entraîné à passer 4 années en 1ére année de sociologie sans réel but, l’énorme coup de pied au derrière que m’a mis Aicha et son mari pour me pousser à me bouger, et aujourd’hui me voilà en licence professionnelle de logistique dans le but de reprendre l’entreprise de fret aérien du vieux au bled.

A la fin de mon récit, ils commençaient déjà à débarrasser la table, et ceux qui restaient allumèrent la télé, lancérent la console de jeux et débutèrent une partie de PES. J’avais l’impression en regardant autour de moi que tout le monde s’en foutait de ce que je venais de dire et qu’ils étaient tous blasés par mon histoire. Seul Pape Diouf restait là sa clope à la main gauche et son verre à la main droite me regardant d’un air interloqué comme si il avait une arête de poisson coincée dans la gorge. Quelque chose clochait à ses yeux dans mon histoire.

Image
Si je peut aider un jeune compatriote à trouver sa voie, je le ferais volontier.

- Mais dis moi petit, cette école de logistique est ce que ça t’intéresse vraiment ? Je veut dire est ce que reprendre l’entreprise de ton père est vraiment ce que tu veut faire.

- Je ne sait pas, de toute façon j’ai pas vraiment le choix j’ai pas d’autres possibilités.

- Je ne veut pas être indiscret, mais il y’a bien quelque chose qui te passionne et que tu adore faire.

A cet instant je pense que j’aurais été blanc, je serais plus rouge qu’une tomate. Il n’y a qu’une seule chose qui me passionne mais je ne vais pas le lui dire il va me prendre pour un irresponsable complètement immature. En même temps je m’en tape, vu que lui même il s’en bat les steaks de ma vie et que après cet interlude il reprendra sa passionnante vie de président et oublieras ce petit tocard et ses petits problèmes.

- Heuu .... ben j’adore jouer à un jeu de simulation sportive où on doit prendre les commandes d’un club de foot. Ca s'appelle ...

Il me coupa la parole ...

- Haaa, donc t’aime bien le monde du football, ca nous fait un point en comment. J'en déduis que tu aurais aimé être entraîneur ?

- Ben ce serait mon rêve, mais je sait que je n’ai ni la carrure, ni les compétences nécessaires pour dépasser le stade d’entraîneur virtuel

- Je ne suis pas d'accord. Ecoute moi, je crois que tu es capable de prendre en charge une équipe, il ne doit pas y avoir une grande différence entre les difficultés que tu rencontre sur ce jeu et la réalité c'est toujours la même rengaine de toute facon. D’ailleurs Jean Fernandez ne corresponds pas à ce que je cherche pour mon club, et vu que tu m’as l’air jeune et téméraire, je vais te prendre comme entraineur de l’Olympique de Marseille.

- * Rires* Ha ben écoutez si vous voulez, mais je ne suis pas sûr que les supporters du club apprécie

- Ecoute .. Heu ... Mady c’est ça, je suis tout ce qu’il y’a de plus sérieux je comptais recruter un jeune entraîneur histoire de faire jaser et de faire couler de l’encre et tu corresponds parfaitement à ce que je cherche. Alors ça t’intéresse de prendre en charge l’OM ?

Il avait l’air sérieux, mais il pouvait pas être sérieux, il allait quand même pas me nommer entraîneur de Marseille. Et pourtant il à l’air tout ce qu’il y’a de plus sérieux, et si c’était vrai. Mais ça ne peut pas être vrai c’est impossible. Et si ça l’était ?

- ..... Vous .... vous ....vous ...ahem ... heu ... vous êtes .... s...ss....sérieux . ?

- Non

Et là il éclata d’un grand rire comme un enfant qui venait de faire une farce à son grand frère. J’était un peu déboussolé et esquissa un sourire aussi faux que les seins de Carmen Electra. Soit il était vraiment bourré, soit ce mec est le plus grand connard que la terre ai jamais pondu. Il se reprit au bords des larmes comprenant que je ne trouvais pas sa blague aussi drôle que lui.

- Désolé mais ça me manquait cette ambiance bonne enfant. Je ne rigole pas tout les jours tu sait.

- J’imagine.

- Non mais franchement tu n’aime pas ce que tu fait, et tu as une passion ou plutôt (qui est toujours le chien de mickey) un rêve, devenir entraîneur. Comme je disais tout à l’heure quand on a un objectif il faut se donner les moyens de l’atteindre. Pourquoi tu ne passerais pas un diplôme d’entraîneur.

Mais oui, finalement c’est moi le plus gros débile que la terre ai jamais pondu, ça fait des années que je me passionne pour ce sport et ce métier, et ça fait 4 ans que je ne fout rien de ma vie. Pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt, ce qu’il venait de me dire venait de me faire un déclic (2 déclics en une semaine ça fait beaucoup trop, mon cerveau n’est pas entraîné). Pourquoi je ne ferais pas ce qu’il faut pour faire ce que je veut vraiment faire.

- Ecoute je t’aime bien Mady et surtout tu m’a fait rire, ça fait des mois que je n’ai pas rigolé autant. Là il est déjà minuit moi je vais devoir y aller parce que demain mon avion part tôt , mais prends ma carte et note moi ton numéro sur ce petit papier on se contacteras plus tard ça te va ?

- Heu ... oui ... oui bien sûr.

Je lui notais donc mon numéro et mon nom sur un petit bout de papier qu’il plia soigneusement et fourra dans la poche droite de son costume. A peine j’eu le temps de réaliser ce qui venait de se passer qu’il avait déjà pris congé, ouvert la porte, et démarré en trombe sa magnifique Renault Mégane de location.

Image
Je veux la même

Ce type m’avait complétement retourné et s’était tiré comme si de rien n’était. Et c’est pas ce soir que j’allais réfléchir à tout ca parce que Aicha débarqua de nulle part entrainant tout le monde pour une sortie en boite. Et bien évidemment je ne peut rien lui refuser, tant pis je réfléchirais demain...

- Allez mes cocos ce soir on va bouger les dancefloors

Image
Qu'est ce qu'elle est belle...
Image


Avatar du membre
Cali
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :7192
Enregistré le :lun. 01 oct. 2007 20:32
Partie actuelle :La Mienne
Club préféré :Olympique Lyonnais
Localisation :Saint Jean de thurigneux

Message par Cali » mer. 28 janv. 2009 0:35

Cela commence à prendre une bonne tournure cette petite histoire, même si au début de cette épisode je me suis demandé ce que pouvais foutre la photo de Marseille version 2005/06. Mais cet épisode se laisse lire tranquillement, juste le temps pour mon infusion de refroidir un peu. Donc merci pour ce petit moment sympathique.


Avatar du membre
Marmotte
Modérateur
Modérateur
Messages :11795
Enregistré le :ven. 14 nov. 2008 20:25
Club préféré :SM Caen
Localisation :Lyon/Caen
Contact :

Message par Marmotte » mer. 28 janv. 2009 9:56

Joli petit épisode...

Lorsque P.D. te propose le poste de l'OM, là je me suis dit, "merde, il débloque, c'est trop simple!", mais ouf, ce n'était qu'une blague...

Voyons voir ce que donne la suite de cette storie rafraichissante :hooo:
Image


Avatar du membre
Dr ZOULOU
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :5654
Enregistré le :ven. 08 févr. 2008 10:58
Localisation :Toulouse

Message par Dr ZOULOU » jeu. 29 janv. 2009 10:38

En te lisant, je me suis dit "Merde, je n'ai jamais vu Pape Diouf fumer"...Mais je me suis souvenue de cette equipe de bras cassés, qui avait reussi à Battre la corogne...Ce fabuleux retournement de situation, avec Taiwo qui met un superbe coup granc direct...sans attendre la passe...Et ce match, je l'ai vu du...Sénégal. Comme quoi, il y a des clins d'oeil auxquels on ne s'attend pas qui font plaisir.


Avatar du membre
Andy
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages :516
Enregistré le :mer. 16 janv. 2008 16:08

Message par Andy » jeu. 29 janv. 2009 17:29

Je me souviens de cette frappe d'un Taiwo que j'avais eu envi de....
Je me souviens aussi de la frappe au ras du poteau d'Oruma.

J'ai beaucoup aime cette story, en esperant une premiere story avec l'OM. Au fait, ce n'est pas Benoit cheyrou mais son frere Bruno Cheyrou.
Allez Mon tout petit VALBUENA


Avatar du membre
Medzo00
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :1091
Enregistré le :lun. 29 déc. 2008 23:13
Localisation :Montpellier

Message par Medzo00 » dim. 01 févr. 2009 21:08

Chapitre 4 : Une déesse

Je me réveillais un peu pataud, la tête dans les nuages. J’essayais de remettre mes idées en place parce que je ne savais ni où j’étais, ni ce qui s’était passé la veille. Petit à petit j’arrivais à mettre les points sur les i, et à me souvenir de la soirée de cette discussion avec Pape Diouf qui ressemblait étrangement à un rêve, d’Aicha qui nous as tous entraînés au Palace la boite de nuit hip hop du coin. J’arrivais toujours pas à m’expliquer pourquoi j’avais une sensation de gueule de bois alors que je ne suis pas consommateur d’alcool. Soudain un bras se posa sur moi, et comme un flash qui revient à un amnésique tout me revint.

On est arrivé à la discothèque vers 2 H du mat le temps que chacun passe chez soi et s’habille à la bien et j’avais pris le temps de mettre mes plus belles fringues et de m’embaumer de mon meilleur parfum (normal y’avait Aicha). Le petit baggy, le tee-shirt bien serré qui va avec histoire de montrer ses formes, la veste-jeans, et la petite casquette blanche pour marier les couleurs avec le tee-shirt, j’étais prêt.

Image

La mémoire me revenait et je commençais à me rappeler que dés notre arrivée j’avais repéré un petit groupe de fille qui m’avait tapé à l’œil. 3 bonasses de catégorie 1 extrêmement sulfureuse et qui de surcroît nous lancaient des regards assez provocateurs. Milk me lança un regard malicieux et je souris, la chasse était ouverte et la soirée allait être bonne ce soir.

Image

J’avais déjà jeté mon dévolu sur celle du milieu qui semblait être la chef de groupe. J’adore les jeunes effarouchés, et celle là avait l’air d’être une sauvage de première catégorie et ça me plaisait. Je commençais à tenter une approche générale en faisant sembler de danser a côté d’elle réussissant bien entendu à embarquer Milk et Pif avec moi pour équilibrer les choses, aucun regard, ni même un sourire, rien. J’avais surtout remarqué qu’on était pas les seuls à leur tourner autour, les chasseurs étaient en effet assez nombreux autour de ces jeunes dames qui prenaient un malin plaisir à se faire désirer, ma chasse allait être corsés et se sera à la loi du plus fort. Avec une telle meute de loups aussi affamés que moi autour de ce gibier appétissant, il va falloir être rapide et intelligent.

Image

Pendant que les gros bras tentaient de s’intimider pour s’attirer les faveurs de ses beautés, je gagnais de précieux mètres devant les concurrents en arrivant même à déclencher un fou rire à ses demoiselles en esquissant un pas de danse foireux. Et là miracle le DJ lança une séquence zouk, sans attendre je posa ma main sur ma cible et la tira vers moi, elle ne résistât pas beaucoup en voyant tout ces vautours se jeter sur ses pauvres copines qui seront finalement délivrées de ces malotrus par mes 2 compères. Je m’afférais à ne rater aucun de mes pas tout en m’assurant de tenir la discussion à Lylah, elle s’appelle donc Lylah, à 19 ans et est étudiante en psychologie. De fil en aiguille elle en arrivât à me raconter sa vie, et m’expliqua qu’avec ses amis elles essayaient de se lancer sur une carrière musicale mais qu’elles avaient du mal, et qu’elle en avait rien à faire de ses études mais ses parents ont un peu insistés. J’était impressionné par ses yeux (en général je regarde un peu plus bas) et ne pouvait en détacher mon regard, de fil en aiguille on en arriva au point intéressant de l’histoire ...

Image

Ayant remarqué le petit regard meurtrier d’Aicha je ne pu m’empêcher de rigoler intérieurement, je me disais « t’avais qu’a pas te marier ma vieille ». En allant voir où en était la soirée de toute ma troupe et surtout lâcher les baskets un peu à Lylah (les femmes faut pas trop les coller sinon elles fuient) , je commençais à me sentir un petit peu bizarre. La salle commençais à tourner autour de moi , les voix et les visages commençaient à devenir difformes, les sons de même, et j’ai même cru apercevoir Bob Marley à côté du DJ. Je comprenais bien que j’étais défoncé mais le plus incroyable c’est que je ne consomme pas d’alcool, donc je commençais à me poser des questions. En rejoignant les autres, Aicha ne se priva pas de me raconter que ma petite donzelle avait glissé des choses dans mon verre de diabolo menthe et qu’elle croit que c’était de l’ecstasy. Mon cerveau était complètement embrumé certes mais il y’a bien une chose dont j’étais sur, il était hors de question que je laisse passer cette déesse. Ca faisait des mois que je n’avais pas touché à un corps de femmes hormis les doigts de Mme Verchain pour lui donner mon billet de retard. Je pris donc congé et embarqua ma nouvelle conquête vers mon petit studio étudiant qui n’avait pas l’air de la dégoûter(heureusement pour moi) , l’incident des pilules dans mon verre ne traversat même pas mon cerveau, tant pis je réglerais cela demain si elle est encore là ...

Image

- T’as bien dormi beau gosse

- Comment tu veux que je dorme Lylah tu m’a tenu éveillé jusqu’a l’aube

En effet je n’avais pas beaucoup dormi , et vu l’état dans lequel j’était en emmenant Lylah dans ma garçonnière, je pensait sincèrement que mes prestations allaient être assez limités. C’était sans compter la détermination de ma jeune compagne et les effets secondaires de cette drogue dont je ne me doutais même pas. Tout ces éléments lié à l’excitation causé par le manque extrême que je ressentais, rajoutez y l’aura sexuelle dégagée par ma partenaire m’a suffit à la tenir en haleine des heures et des heures et à expérimenter les méandres les plus profonds du Kama-Sutra.

Image

- Lylah il faut que je te parle de quelque chose, à propos d’hier soir ....

- Désolé j’ai vraiment pas le temps j’ai rendez vous avec mon frère et si je suis pas à l’heure il est capable d’appeler la police. On en reparleras appelle moi ...

Elle griffonna son numéro sur un bout de papier sur la table, à mon désarroi parce que j’avais mis ma liste de futures recrues FM, sauta dans sa robe, enfila ses chaussures pris son sac, et vint m’embrasser en me lâchant un ....

- Appelle moi mon chou.

Image

Ha et puis zut j’avais passé une nuit de rêve et ça faisait longtemps que j’avais pas autant pris mon pieds, en plus j’ai son numéro j’aurais l’occasion de lui reparler de ce problème d’ecstasy à l’occasion vu que j’ai bien l’intention de la revoir et de la re revoir. Je pris ma douche, passa un petit coup de fil à mes acolytes de la veille pour savoir si leur soirée avait été aussi fructueuse que la mienne, et me lança dans mes révisions pour le test de Mme Verchain du lendemain.

Et le jour suivant je me pointais au contrôle le sourire jusqu'aux lévres, avec en tête mes performances de la nuit du samedi, performances que je ne me retint pas d’ailleurs de raconter à ces puceaux coincés qui s’horrifiaient de mes récits. La vieille peau de Verchain sauta sur l’occasion pour encore tenter de me rabaisser et insista sur le fait que j’allais rater mon examen vu que j’étais l’élève le plus nul qu’elle ai jamais rencontré et que je finirais balayeur à mi-temps au Mc Do.

Elle avait tords, 6 mois plus tard je décrochais mon diplôme et explosait de joie à la barbe et au nez de cette sorcière.

- HEY Verchain, vous inquiétez pas quand je reprendrais la boite de mon paternel je vous embaucherais comme femme de ménage.

Image

Je démarrais ma caisse en burnout avec un rire éclatant en espérant que ça la fera pleurer de haine (voir même mourir si j’ai de la chance) et passa la porte de cette école à jamais. Arrivé chez moi je me ruais sur le téléphone pour appeler mon père et ma mère et les prévenir de ma réussite. Après ces effusions de sentiments, je me suis calé dans le canapé tout fier de moi quand tout à coup mon répondeur me signala un message non lu ou du moins non écouté. J’appuie sur le bouton vert et là :

- Allô c’est Pape Diouf ...
Image


Avatar du membre
laurentsg
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :16852
Enregistré le :mer. 24 oct. 2007 13:21
Club préféré :Paris

Message par laurentsg » lun. 02 févr. 2009 12:59

comme tu passais régulièrement sur la story de paris, je m'étais promis de venir découvrir ton univers et je n'ai pas été déçu...

Il y a quelques traits d'humour très droles qui m'ont bien fait rire entre le chien raciste & Nanny Verchain :lol: mais l'essentiel n'est pas là... tu pars de très très loin dans ta story et c'est probablement la meilleure introduction que j'ai lu ici. Combien de personnes dans la partie story ont pris leur poste d'entraineur suite à la mort de l'entraineur précédent ou sont nommés comme cela alors qu'ils n'ont jamais rien prouvé ?
Le fait de partir de très très loin, de ces études, de quelques passages sur l'intégration en France, c'est très intéressant parce qu'on sympathise avec le personnage au lieu de sympathiser avec un contexte.

C'est plutôt finement écrit et ce chapitre consacré à la fiesta a le don d'amener encore plus de variétés au tout (il aurait été dommage de rentrer directement dans le vif du sujet)


Avatar du membre
Dr ZOULOU
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :5654
Enregistré le :ven. 08 févr. 2008 10:58
Localisation :Toulouse

Message par Dr ZOULOU » mar. 03 févr. 2009 8:12

J'imagine Aïcha, un peu maman poule, qui t'a vu t'en aller avec une nana qui te file des cachetons...J'ai comme l'impression que tu vas entendre parler du pays, elle va pas te rater. Sinon, j'espere que t'as bien récuperé de ta soirée, parce que la langue de Pape Diouf, faut être en pleine possession de ses moyens pour la piger!!!

Continue Medzoo, pour l'instant, ya vraiment un truc sympa...


Avatar du membre
Cali
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :7192
Enregistré le :lun. 01 oct. 2007 20:32
Partie actuelle :La Mienne
Club préféré :Olympique Lyonnais
Localisation :Saint Jean de thurigneux

Message par Cali » mar. 03 févr. 2009 11:40

Nondediuuuuuuu, je n'avais pas vu hier que tu avais sorti un épisode. Toujours aussi plaisant. Je sais déjà quel club tu vas prendre, mais je me demande par quel chemin tortueux tu vas passer pour y arriver. L'appel de Pape Diouf est peut être la première parole du GPS qui t'amène a entrainer le club de ..........


Avatar du membre
Robaggio
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages :512
Enregistré le :ven. 04 juil. 2008 15:34

Message par Robaggio » mar. 03 févr. 2009 12:45

Ouaip, je rejoins l'avis des camarades, c'est pas mal du tout. Y'a juste quelques petites grosses fautes ça et là mais ça a plus l'air de relever de l'inattention que d'autre chose...

La Lylah a l'air d'être une sacrée performeuse, mais gaffe quand même hein, des cachetons et un grand frère, c'est un bon cocktail pour s'attirer des emmerdes ça...

Par contre je suis vraiment pas fan du P.Diouf, mais tu as le mérite, au travers de ton récit, de le rendre plutôt sympathique. Good job.

En attendant la suite

Roby
Image


Avatar du membre
Verchain
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages :22984
Enregistré le :mar. 23 oct. 2007 17:41
Localisation :Nord

Message par Verchain » mar. 03 févr. 2009 14:32

Je passerai sur le nom du personnage choisi pour incarner une prof beauf et raciste. Non, d'ailleurs, je ne passerai pas dessus. Vous aurez des nouvelles de mon avocat prochainement.

Bien, ceci étant, et sans que cela ne présage d'éventuelles poursuites judiciaires que je me réserve d'engager, ça se tient. C'est très cohérent, et ça peut être sympa. Même si Pape Diouf ne compte pas parmi mes personnalités favorites du petit monde de la Ligue 1, il est présenté sous un jour plutôt favorable.

Impression plutôt positive, donc, à la base, hormis bien évidemment ce pourquoi nous nous retrouverons devant un juge.


Répondre

Retourner vers « Stories Terminées »