Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[Ep 43] Bastian Dala becomes a legend ?

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 38] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » dim. 13 nov. 2016 21:02

Episode 38 : De nouveaux Objectifs

Après ma victoire à Kiev je suis rentré à Monaco chez Mickael et essayer de savoir ce que j’allais faire de ma vie. Mais plus je réfléchissais à l’avenir, plus le passé me revenait à l’esprit. Et même si j’adore Mika, à chaque fois que je le voyais je repensais à Alexia. Alors je suis parti, sans but. Heureusement que j’avais un peu d’argent de côté car j’ai voyagé encore et encore sans raison. Des vacances, je pensais que ça me ferait du bien, mais c’est aujourd’hui alors que je suis sur la terrasse d’un hôtel au Seychelles que je me rends compte que je ne pourrais pas oublier mes problèmes juste en trainant sur les plus belles plages du monde. Mais j’ai beau réfléchir à mes options je n’en vois pas qui m’attire. Jenna a parlé à son président et il souhaite faire de moi le coach de l’équipe réserve de Porto en seconde division portugaise, mais je n’ai pas envie de profiter de mon amitié avec Jenna pour avoir se poste, et surtout j’ai compris ces sentiments envers moi, malheureusement je ne peux pas les lui rendre, encore moins en ce moment. Et les clubs ne se poussent pas pour me récupérer, en même temps les seules qui cherche à avoir des nouvelles de moi tombe sur la rumeur que j’ai perdu face à l’actuel entraineur des Redbulls de New-York. Rumeur fondé bien évidement. Le seul point positif de cette déprime c’est que j’ai l’impression d’avoir déjà touché le fond, donc contrairement à mes anciens moments difficiles je ne bois pas, enfin pas plus que ça. Bah oui je voyage d’îles en îles paradisiaque, et que serait une après-midi bronzage sans une Pina Colada, ou une soirée à regarder les étoiles sans un bon Mojito.
Image


En me réveillant, en ce premier septembre je décide d’aller utiliser le Spa de l’hôtel, mais sur le chemin je tombe sur le terrain de Beach soccer utilisé par des jeunes. Sans m’en rendre compte je m’arrête et les regarde jouer. Je commence à me faire des commentaires dans la tête, « dommage qu’il soit aussi lent », « Ils ne jouent pas assez collectif », « Ouh il n’est pas mauvais celui là ». Par réflexe je regarde ma montre et m’aperçois que je suis debout à les regarder depuis maintenant une bonne demi-heure.

Image


-Vous voulez jouer avec nous monsieur ?

-Oh non c’est gentil je ne veux pas vous déranger.

-Mais vous nous dérangez pas, on n’est 5 contre 4. On pourra jouer sérieusement comme ça.

-Allez s’il vous plait.

-Bon d’accord.

Je me retrouve à jouer au Beach soccer avec ces jeunes. C’est fou comme les sensations sont différentes, il me faut d’ailleurs quelques actions avant de réussir enfin un geste technique, un petit contrôle poitrine suivi d’une reprise qui laisse le gardien sur place.

-Ouuuah ! Ce but !

-Vous êtes trop fort monsieur.

-Non pas tant que ça mais …

-Mais attendez je vous connais, vous êtes entraineur de foot. Ah je sais, Bastian Dala.

-Oui c’est moi, dis donc c’est rare qu’on me reconnaisse.

-Je ne vais pas oublier celui qui nous battait toujours pendant les derbys, je suis fan du SC Bastia.

-Ah je vois, désolé il fallait bien que je gagne ma vie hein.

-Pourquoi vous parlez au passé, vous n’êtes plus entraineur ?

-Pas en ce moment. Bon allez on continue à jouer.

Et c’est comme ça que mon après midi SPA a été remplacé par des frappes, dribbles et fou rires avec des jeunes ayant environ 5 ans de moins que moi. Et ça m’a vraiment fait du bien, pourquoi je dois passer une après-midi comme ça pour comprendre que la seule chose dans ma vie qui me permet d’aller mieux c’est le football. C’est décidé demain je retourne à Monaco chez Mickael afin de prospecter tout les clubs pros de France, pour n’importe quel poste pour démarrer, mais juste reprendre une vie normal, si on peu l’appeler comme ça.

Mais pour cette dernière nuit j’ai acceptée de venir à une soirée sur la plage autour d’un feu de camps avec les jeunes de cet après-midi. Moi qui voulais un dernier Mojito je vais devoir me contenter de Vodka pour leurs petits jeux. Petit à petit certains partent discuter ailleurs, faire des passes avec un ballon de foot malgré l’alcool qui leur monte au cerveau. Je me retrouve donc seul à côté du feu. Je profite de cette vu une dernière fois.

Image


-Bastian je peux m’assoir avec toi ?

-Oui bien sur Liam.

-Déjà la fin des vacances. Et toi tu restes encore combien de temps ?

-Je pars demain aussi.

-Une nouvelle île ?

-Non je rentre à Monaco. Chez un joueur que tu dois admirer.

-Ah bon qui ça ?

-Mickael Charvet.

-Sérieux ? Ah oui c’est vrai les journaux le répétait avant chaque derby que vous étiez amis. Mais tu sors avec sa sœur aussi.

-Non plus maintenant.

-Oh mince désolé, je suis le roi pour poser les mauvaises questions.

-T’inquiète pas c’est la vie.

Et puis la discussion continue, il me pose plein de questions sur les coulisses du sport qu’il aime. Alors je lui raconte ma courte carrière de joueur, mes clubs en tant qu’entraineurs, les plus beaux matchs. Bien sur je prends un malin plaisir à lui raconter en détails les derbys face à Bastia. D’un côté je le vois fasciné mais de l’autre un peu énervé mais c’est marrant de voir à quel point il tente de rester impassible pour que je lui en dise plus.

-Et toi tu veux faire quoi dans la vie ?

-Entraineur, mais bon je commence à perdre espoir.

-Ah bon pourquoi ?

-Bah j’ai les diplômes qu’il faut mais je vois bien que le plus important c’est le réseau, les connaissances. Même si j’adore le type d’entraineur que tu es, t’es l’exemple parfait. Au Paris FC tu deviens entraineur grâce à tes anciens coéquipiers, à Ajaccio grâce à Elisa Tagliaglioli.

-Tu as raisons. Mais si c’est vraiment ce que tu veux ne perds pas espoir, ne fait pas comme moi ces derniers mois.

Et puis la discussion s’oriente vers les joueurs actuels que nous aimons regarder jouer. On parle tactiques, techniques. Il me parle des joueurs de ligue 1 qui me sont totalement inconnus car ils ont fait leurs apparitions quand j’étais dans le coma. Moi je lui parle de jeunes pousses du Gazélec qui risque de faire une grosse carrière. Puis les approches à adopter contre tel ou tel formation. Tous les sujets qui touchent au rôle d’entraineur y passent, et sans que je m’en rende compte le soleil commence à se lever. Il est temps de retourner à ma chambre pour préparer mon départ.

Image


Une fois rentré à Monaco je raconte mes voyages à Mickael qui semble m’écouter uniquement pour me faire plaisir. Je sens bien qu’il m’en veut d’avoir disparu comme ça sans rien dire. Mais peu importe aujourd’hui je me sens d’humeur a parlé. Je raconte donc tout dans les moindres détails, et même ma belle rencontre avec Liam Mercier, le jeune rencontré au Beach soccer aux Seychelles.

-J’en ai rien à faire de tous ça Bastian !

-Oh ça va calme toi.

-Non ! Je t’avais trouvé un poste et toi tu ne donnais aucune nouvelle.

-Comment ça un poste ?

-Entraineur de la réserve de Monaco, histoire de reprendre un peu des repères. Tu ne sais pas comment j’ai négocié avec le président pour toi.

-Bah aller je signe.

-Mais c’était il y a 2 mois ! Enfin tu me diras on en a toujours pas …

-Bah me voilà.

-Dis donc t’es heureux toi.

-Non je suis juste bon acteur. Et surtout je me suis promis de sauter sur la première opportunité même si ce n’était pas génial.

-Bah merci.

-Bah je vais pas te mentir hein, une réserve qui joue en CFA … j’aurais mieux fait d’accepter l’offre de Jenna.

Et voilà depuis Septembre, grâce à Mika, je suis l’entraineur de la réserve de l’ASM. Et comme seule demande le jour de la signature de contrat était de choisir mon adjoint. C’est pour cela que depuis ce jour Liam est mon assistant. Bien sur je sais qu’il aurait voulu être entraineur mais je lui est conseillé d’accepter pour que celui-ci ce fasse des connaissances. D’ailleurs à chaque match de ligue 1 il va dans les tribunes présidentielle pour parler à notre cher président. Il a bien compris qui lui permettrait de grimper dans la hiérarchie ici. Tant mieux pour lui car moi dès que je peux je me barre d’ici. Je ne me sens pas à ma place ici. Je n’aime pas avoir aucun mot à dire dans la direction du club, et j’ai bien compris que même l’entraineur principal Jardim n’avait pas le droit à la parole. Alors si dans le futur je lui prenais ça place je n’irai pas forcément mieux. En faites je sais que j’ai signé uniquement pour intégrer Liam dans un club professionnel.

Mais aujourd’hui je m’offre un peu d’air en allant voir un match à domicile de l’équipe principal. C’est la coupe de la ligue et l’ASM affronte mon club de cœur, ma terre d’adoption, le Gazélec Ajaccio. Mickael n’a pas eu droit à mon « bon match » habituel quand il est partit au stade aujourd’hui, cette fois ci je lui ai dit « Bonne défaite ». Il ma sourit et dis « j’ai déjà trop perdu face à Ajaccio, et maintenant que tu n’y es plus pas besoin de se retenir ». Car oui ce soir je serais clairement fan d’Ajaccio, enfin c’est ce que je croyais avant de voir les 5 premières minutes … Une catastrophe, pas plus de trois passes réussis d’affilés. En plus en regardant la composition je rentre dans une colère noir.

-Dis-moi Bastian, tu ne m’avais pas parlé d’un certain Mhouzoiri ?

-Si.

-Il est blessé ?

-Non sur le banc, avec Menard et Nabab. C’est pas possible de se passer de ses trois meilleurs joueurs en même temps.

-Pour une fois je suis d’accord avec toi.

-Damien ?

-Alors comme ça on se permet d’utiliser mon identité pour rentrer dans les locaux de Kiev ?

-Euh c’est qui Bastian ?

-Damien Tagliaglioli le président du Gazélec.

Image


-Lui-même, et toi tu veux redevenir le coach ?

-J’aimerais, mais tu ne voudrais pas de moi.

-Après tout se que j’ai dis sur toi dans la presse c’est impossible. Pourtant j’aurais vraiment besoin d’un bon coach, t’en connais pas un ?

-Si Liam Mercier.

-Hein ?

-C’est qui ça ?

-Le meilleur jeune entraineur du moment. Il a une offre de l’AC Ajaccio, il va surement signer la semaine prochaine.

-L’ACA ! Sa serait parfait si je leur volais.

-Tu peux, il est ici.

Image


Liam me regarde ahurit, mais il faut qu’il se réveille car si il confirme mes mensonges il peut avoir une place de coach principal en ligue 1. Et bien sur il se reprend et passe donc toute la première mi-temps à discuter avec Damien. Puis le score de 0 à 0 la mi-temps est sifflée par l’arbitre. Moment que choisis Damien pour partir.

-Alors ?

-T’es complètement fou ! Vouloir me faire signer à Ajaccio ! Je les déteste.

-Quoi t’as pas refusé quand même ?

-Bah non tu crois quoi ? Je m’en fiche, ils me serviront de tremplin, et surtout si tu dis vrai ils ont de bon jeune.

-Oui je te confirme. Mon seul titre, même si c’est que le championnat national, c’est grâce à eux.

-En tout cas merci Bastian.

-Tu vas me manquer petit adjoint.

-Trouve-toi rapidement un club, qu’on puisse s’affronter.

-Tu n’as jamais été coach principal et tu veux déjà me défier ? Fais attention à ne pas brûler les étapes.

C’est noté j’ai maintenant un rival de plus. Il me faut un club en Europe avec qui je pourrais jouer en Europa League ou en Ligue des Champions. Car j’en ai des défis a relevé :

-Liam à Ajaccio pour lui apprendre le métier, même si je vais devoir patienter qu’il qualifie le Gazélec en coupe d’Europe. Où alors que sa saison lui permette de signer dans un plus grand club qui joue l’Europe.

-Mickael à Monaco l’humilié encore une fois, car je veux pouvoir me moquer encore de lui quand nous passons du temps entre amis, non pardon entre frère.

-Jenna à Porto afin de lui montrer que je suis de retour, et lui rappeler que c’était elle mon adjointe et pas l’inverse.

-Elisa au Dinamo Kiev pour me venger, car elle a détruit ma vie amoureuse.

-Mais surtout le but ultime reste toujours de vaincre le PSG.
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Publicité

Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 38] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » lun. 14 nov. 2016 9:19

Episode 39 : Mon nouveau club

C’est parti, aujourd’hui nous sommes le 1er juillet et je prends enfin mes fonctions en tant qu’entraineur de … attendez c’est trop rapide je vais plutôt raconter ça dans le détail.

Après ce match de coupe de la ligue entre Monaco et le Gazélec il y a eu un changement d’entraineur à Ajaccio, Liam Mercier mon petit protégé a été engagé pour un contrat jusqu’à la fin de saison, avec une prolongation de un an en cas de maintien. Et malgré la 20ème place du club au moment de sa prise de fonction il a réussi l’exploit de batailler pour le maintien jusqu’à la dernière journée. Malheureusement malgré la victoire lors du dernier match leurs adversaire direct au classement, le Toulouse FC, a gagné in-extremis sa rencontre et c’est donc maintenu à la place du Gazélec. Damien Tagliaglioli a donc maintenu Liam au poste d’entraineur pour la saison prochaine. De mon côté j’ai tout d’abord continué d’entrainer la réserve de Monaco jusqu’au moment ou le recruteur d’un club est venu me parler lors d’un match de Ligue 1 que je regardais depuis les tribunes.

Image


-Dites moi vous faites souvent des commentaires pendant tous le match sans arrêt ?

-Oh excusez-moi je suis entraineur, je passe mon temps à observer chaque détails d’un match, et parfois sans le vouloir je pense à voix haute …

-Ne vous excusez pas. Je me disais juste que ça ne doit pas être plaisant de regarder un match si on passe son temps à s’arrêter sur chaque petit détail.

-Vous avez raison, mais vous savez j’ai du arrêter ma carrière de joueur prématurément et c’est la seule méthode que j’ai trouvé pour me sentir proche du terrain. Par contre il m’arrive également d’apprécier des matchs lorsque les petits détails ratés sont cacher par de splendides actions où alors des changements tactiques décisif. C’est juste que ce soir le niveau ne vole pas très haut.

-C’est vrai … aaaah.

-Dites moi j’ai cru entendre un léger accent dans votre voix.

-Mince ça fait longtemps que je n’ai plus parlé français, ca s’entends tant que ça …

-Pas du tout, comme je vous l’ai dis je passe mon temps à observer chaque détail. Alors d’où venez-vous ?

-Je suis français mais ça fait quelques années que je vis en Allemagne. Je suis recruteur pour le club de « … ». Je m’appelle Christophe Rempp. (Et oui je laisse encore du suspense)

-Enchanté de vous rencontrer, je m’ap …

-Oh je sais qui vous êtes Monsieur Dala.

-Ah bon ? D’où me connaissez-vous ?

-J’étais en mission au Portugal pour observer un joueur de l’équipe réserve de Lisbonne, et j’en ai profité une fois l’observation terminé pour allez voir un match de coupe de l’équipe principal qui affrontais ce soir là …

-Setubal ?

-Exactement. Et je dois dire que j’ai été impressionné … Il y avait du potentiel dans votre équipe et quelques talent mais la victoire revient en très grande partie à vos choix tactiques.

-Je ne sais pas quoi dire … merci beaucoup ça fait plaisir que mon travail soit reconnu.

Nous avons ensuite discuté de se match et de plein d’autres choses mais à la fin de la rencontre cet échange c’est terminé par de simple salutations. Il aura fallu attendre la mi-avril pour que cet homme me recontacte. Il m’a annoncé que si j’étais intéressé je faisais parti d’une liste de 3 personnes pour le poste d’entraineur du club pour lequel il travaille. Bien sûr il m’a également dis que je ne partais pas favoris et que si j’étais dans cette liste c’est en grande partie grâce à lui qui a bataillé avec le président pour que je sois parmi ceux qui seront reçus pour un entretien. Quelques jours plus tard je me retrouve donc face au président pour un entretien qui s’annonce intéressant. Après les formalités de présentation, explication de mon parcours puis est venu le moment des questions.

-Alors j’aurais une question très simple. Si vous obtenez le poste que comptez-vous faire ?

-L’équipe étant déjà condamné à la relégation je laisserai l’équipe à l’intérimaire en place jusqu’à la fin de saison afin d’aller observer des joueurs pour compléter l’effectif actuel. Il y a quelques joueurs que je souhaite conserver mais il faudrait rajouter beaucoup de sang neuf dans l’équipe.

-Quand vous dites du sang neuf vous comptez recruter uniquement de jeunes joueurs ?

-Non pas forcément. Des bonnes affaires, des joueurs libres, des plus expérimentés. C’est pour ça que j’ai besoin de prendre du temps pour le recrutement. En ce qui concerne les jeunes ils sont souvent très cher dès qu’ils ont un petit peu de potentiel donc je serais plus adepte de prêt avec option d’achat si je trouve des jeunes susceptibles de m’intéresser. Car si le joueur ne convient pas on ne perd pas d’argent et si il nous convient on peut l’acheter, bien sur si les finances le permettent à ce moment là.

-Quel serait votre objectif pour le court terme ?

-La montée, si possible avec le titre mais surtout de bien figurer dans les coupes.

-Les coupes ? Ce n’est pas gâcher de l’énergie pour rien vu les faibles chances de réussite.

-Beaucoup de club et d’entraineur pense ça. Moi au contraire je trouve que c’est très important, surtout pour des clubs de seconde ou troisième division.

-Pourquoi cela ?

-Et bien dans le pire des cas on se fait éliminer rapidement et dans ce cas pas de pertes d’énergie, où alors on peut passer quelques tours afin de tomber contre des équipes de niveaux supérieurs et c’est là que ça devient intéressant. Car si on perd c’est normal donc on peut jouer ces matchs sans pression et ça permet d’engranger de l’expérience pour la saison suivante. On peut déjà commencer à affronter des équipes qui seront face à nous l’année suivante si l’objectif de la montée est atteint. Et dans le meilleur des cas on peut engranger de la confiance en plus de l’expérience. Oui nous ne serons jamais favoris pour la victoire finale en coupe mais si on passe plusieurs tours contre des grosses équipes cela peut créer une bonne dynamique pour le championnat et également pour la coupe. Après bien sur quelques points risque d’être perdu en cours de route en championnat mais je pense que ça en vaut la peine.

-D’accord, je vous avoue que je ne suis pas totalement convaincu, mais Christophe ayant très souvent de bonnes intuitions je vais quand même prendre le temps de la réflexion et je vous recontacte bientôt, ou plutôt Christophe viendra vous cherchez car si vous comptez aller observer des joueurs vous irez avec lui pour vous faire travailler votre allemand car pour cet entretien je tolère l’anglais mais si je vous recrute je vous enverrais en formation linguistique comme n’importe quel jouer qu’on recrute qui ne parle pas allemand.

-Ca ne me dérange pas, bien au contraire je suis passé par un traducteur lors de mon passage au Portugal, et étant donné que j’attache beaucoup d’importance au discours envers les joueurs c’était compliqué pour moi.

-Autre chose que vous devez savoir. En Octobre prochain se déroulera les élections pour savoir si je reste président ou si je suis remplacé. Sachez que si je vous engage ce sera en grande partie un pari nécessaire pour moi car avec cette relégation je ne peux pas rester les bras croisés en attendant l’élection sans quoi je serais remplacé.

-D’accord je comprends. Mais si vous êtes remplacé ça voudra dire que les résultats que j’ai eu ne seront pas suffisant pour vous maintenir à votre poste donc je risquerais d’être évincé à mon tour tout de suite après vous n’est-ce pas ?

-Tout à fait vous avez bien compris.

Au moins les choses sont clair j’aurais jusqu’au mois d’octobre pour faire mes preuves. C’est en connaissances de cause que je suis parti avec Christophe qui est venu me chercher une semaine plus tard pour aller observer des joueurs un peu partout dans le monde. Après des passages en France, Allemagne et Espagne nous avons été en Amérique du Sud et en Asie. Finalement j’ai surtout recruté en Allemagne et un peu en France mais je suis ravi d’avoir pu observer des tonnes de football différent.
J’ai devant moi un groupe de joueurs exceptionnels pour un effectif de cette division. Entre bonnes pioches, pépite en devenir, et quelques vieux expérimenté, je suis fier de cette équipe que l’on a composée. Il n’y a finalement pas de joueurs en prêt car les jeunes qui m’ont intéressé le club pouvaient se permettre de les acheter. Mais tout cela je vous le dirais bientôt quand je vous présenterai l’effectif complet. En attendant je vais révéler le club dans lequel j’ai signé : « Ve … art 1893».

Image


Je vous laisse chercher un peu ;)
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Taksony
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 12
Enregistré le : mer. 27 avr. 2016 10:57

Re: [Ep 39] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par Taksony » lun. 14 nov. 2016 11:43

VfB Stuttgart pour le club.


Et très bonne reprise dans ta storie


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 39] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » lun. 14 nov. 2016 19:44

Taksony a écrit :VfB Stuttgart pour le club.


Et très bonne reprise dans ta storie
Bien joué pour le club, peut-être un peu trop évident ahah !

Merci du soutien, maintenant plus de promesses pour le temps de publication, quand j'ai de l'inspiration et du temps ca ira vite sinon il y aura sûrement encore quelques creux .. La suite bientôt
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Avatar du membre
KunelTigre
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1690
Enregistré le : mer. 26 déc. 2012 21:01
Partie actuelle : Saint Romain FC
Club préféré : OM

Re: [Ep 39] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par KunelTigre » lun. 14 nov. 2016 20:46

Vraiment content de ton retour, le moins qu'on puisse dire c'est que tu sais instaurer un suspens :mrgreen:
Mon RDP FM18 en Russie :
Image

Mon RDP FM15 en Allemagne :
Image


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 39] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » mar. 15 nov. 2016 1:00

romain35170 a écrit :Vraiment content de ton retour, le moins qu'on puisse dire c'est que tu sais instaurer un suspens :mrgreen:
Heureux de revoir un de mes premiers lecteurs ! Mercià toi :)
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Taksony
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 12
Enregistré le : mer. 27 avr. 2016 10:57

Re: [Ep 39] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par Taksony » mar. 15 nov. 2016 9:07

Ah je te suis depuis tes débuts également mais j'ai changé de pseudo j'ai perdu mon ancien code^^


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 39] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » mar. 15 nov. 2016 19:09

quote="Taksony"]Ah je te suis depuis tes débuts également mais j'ai changé de pseudo j'ai perdu mon ancien code^^[/quote]

Ahah c'est un truc qui m'arrive aussi la preuve c'est que le sujet a été posté par r3wiw0n et j'ai du créer un autre compte car je retrouvais plus mon code :p bon depuis c'est bon j'ai retrouvé mais bon c'est ce compte là que j'utilise maintenant. Je te remercie de ta fidélité :D
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 40] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » jeu. 17 nov. 2016 14:55

Remarque :
Le début d'épisode ressemble beaucoup à un récit de partie mais la fin recommence la story, et l'histoire prends son envol dès l'épisode suivant :wink:
Episode 40 La pré-saison

Le club dans lequel j’ai signé c’est donc Verein für Bewegungsspiele Stuttgart 1893 plus communément appelé le Vfb Stuttgart. Le recrutement fini je vais vous dévoiler les joueurs qui composent mon effectif pour cette première partie de saison.

Les gardiens :

L’australien de 28 ans Langerak et le français de 24 ans Zacharie Boucher

Image


Boucher sera le titulaire et Langerak un remplacent qui ne rentrera sur le terrain uniquement si Zacharie est blessé.

Les défenseurs centraux :

Les français de 28 et 21 ans, Nicolas Pallois et Presnel Kimpembe. Le japonais de 27 ans Maya Yoshida et l’allemand de 20 ans Timo Baumgarti.

Image


Les titulaires en début de saison seront Pallois et Yoshida mais beaucoup de temps de jeu sera accordés a Kimpembe qui servira également de doublure au poste d’arrière gauche.

Les latéraux :

A droite il y a l’allemand de 27 ans Grobkreutz et le japonais de 25 ans Gotoku Sakai. A gauche ce sera le français de 22 ans Jordan Amavi.

Image


Sakai et Amavi seront les titulaires car Grobkreutz sera surtout le « couteau suisse » de mon équipe.

Les milieux :

Les allemands de 30 ans et 17 ans, Christian Gentner et Atakan Akkaynak. L’Uruguayen de 20 ans Mauro Arambarri ainsi L’argentin de 20 ans Valentin Vada. Ensuite il y a le japonais de 30 ans Hajime Hosogai et enfin le turc de 18 ans Berkay Ozcan.

Image


Dans ma formation de base il y aura 2 MC et 1 MOC. Avec ces critères les titulaires en début de saison seront Hosodai et Gentner en MC et Vada en MOC. Cependant Arambarri et Akkaynak auront beaucoup de temps de jeu car dans le futur ils prendront la place de leurs deux aînés, tandis qu’Ozcan devra se cantonner au banc sauf blessures de Valentin.

Les ailiers :

Sur les ailes il y a aura 4 japonais : Takashi Inui (28 ans), Genki Haragushi (25 ans), Takashi Usami (24 ans) et enfin Ryo Miyaichi (23 ans).

Image


Les titulaires seront Inui et Haragushi, tandis qu’Usami sera également une possibilités au poste d’attaquants.

Les buteurs :

Les japonais de 23 et 22 ans, Yoshinori Muto et Takuma Asano

Image


Muto sera le titulaire et Asano ne rentrera que très peu car le premier remplacent en tant que buteur est Takashi Usami.

Ce qui me fait un total de 21 joueurs dont 9 japonais, 5 français, 4 allemands, 1 argentin, 1 Uruguayen et 1 Turque.

---

Toutes les recrues ayant été signé avant le début du marché des transferts l’effectif complet est présent au 1er juillet. La pré-saison est surtout rythmée par des activités de groupe afin de permettre au joueurs de créer une cohésion d’équipe. Mais cette préparation est également le moment qu’à choisi le président pour les stages linguistiques. L’équipe est donc divisé en trois groupe : le premier c’est les joueurs qui savent parler allemands, se qui concerne mes 4 natifs du pays ainsi qu’Ozcan et Hosogai ; le deuxième groupe est composé des japonais qui ont des bases ou ne savent pas parlés allemands ; le troisième groupe étant le reste des joueurs, c'est-à-dire les 5 français ainsi que les deux francophones et de moi.

Nous avons un professeur qui s’occupe donc du groupe deux et trois car il parle le japonais, l’allemand et enfin le français. Le matin avant les entrainements le groupe 2 va en cours et le groupe 3 y va le soir à la fin des entrainements, mais il y également une séance juste après la pause repas qui réuni les 2 groupes.

D’ailleurs nous sommes actuellement à une de ces séances d’après repas, et j’avoue que ce n’est pas le bon horaire pour moi qui fatigue toujours un peu à ce moment là.

-Réveillez-vous Valentin !

-Oui pardon madame Kirigaya.

Image


-Yuki suffira. Bastian j’espère que se comportement sera puni sur le terrain.

-Euh.. Oui oui bien sur.

Plus tard lors de l’entrainement je convoque tous les joueurs avant de lancer le premier exercice de la séance de cette après-midi ...

-Bon Valentin viens ici.

Paf

-Voilà une petite claque comme ça c’est réglé. Maintenant à toi de m’en mettre une.

-Euh vous êtes sur Coach ?

-Oui vas-y.

Paf

-Voilà pour ce coup ci les deux dormeurs sont puni comme ça la prochaine fois ça sera beaucoup plus dur comme sanction ! Je sais que le stage est difficile et que de temps en temps on a besoin de repos, mais dîtes vous que grâce à ça vous jouerez mieux ensemble plus rapidement, vous pourrez communiquer tous ensemble sans avoir besoin de rester avec ceux qui parle votre langue. Du coup à partir de ce soir les chambres sont changés, plus personnes avec la même langue maternelle dans la même chambre.

C’est le seul moment de toute la préparation où j’ai du lever la voix contre mes joueurs, et contre moi-même car après ce mois le juin à observer, négocier, vendre, acheter des joueurs j’ai cru pouvoir relâché la cadence mais ce n’est pas le cas. Pourquoi je pourrais baisser le rythme alors que mes joueurs subissent une cadence infernale depuis le 1er juillet.

En termes de match plus que la satisfaction des 4 victoires et 2 matchs nul en 6 matchs amicaux c’est surtout la qualité de jeu et l’ambiance entre les joueurs qui me donnent de grands espoirs pour cette saison et celle à venir !

Image
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 41] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » mer. 23 nov. 2016 1:34

Episode 41 Un bon départ

Me voilà dans le vestiaire juste avant le premier match de la saison face à l’équipe de « Aue ». L’équipe qui est en face de moi me plaît, il manque peut-être quelques petites choses mais ça je pourrais le corriger au mercato hivernal. Je m’avance vers mes joueurs et je me lance dans mon premier discours en allemand. Bien sur en étant aidé par Christophe Rempp, présent pour l’occasion, et Yuki Kirigaya. Je vais parler et si un de mes joueurs ne comprends pas un de mes deux soutien ira l’aider à comprendre.

-C’est maintenant ! Maintenant qu’on va commencer à nous juger ! Nous sommes Stuttgart … Un grand club. Cette saison vous aurez beau gagner des matchs vous ne recevrez pas de louanges, c’est normal, vous jouez pour Stuttgart, un club qui n’a rien à faire a ce niveau. Même en étant premier le moindre de nos relâchements sera critiqué, mais peu importe ! Vous avez signé ici en ayant l’objectif de faire remonter ce club en première division ? Non, vous avez signé car je vous ai assuré qu’on va monter cette saison et qu’ensuite une fois arrivée en 1ère division on se battra pour le titre ! Alors les critiques on s’en fou, on fait notre job et on se pose pas de question ! Allez gagner ce match, allez obtenir la promotion, allez remporter ce titre !

-OUAAAAAAH !

Cette vision de voir tous mes joueurs en transe après un de mes discours, ca m’a vraiment manqué. Mis à part les japonais de mon groupe qui se connaissait déjà de part leur sélection nationale la quasi-totalité de mon équipe ne se connaissait pas il y a encore un mois. Quand je vois l’ambiance qui règne dans ce groupe, je vois à quel point ce stage de préparation si dur physiquement et moralement nous a soudés les uns avec les autres.

Le match démarre sur un rythme effréné, à la 3ème minute Vada qui reçoit le ballon dans l’axe envoie un long ballon sur Muto qui dévie de la tête pour Haraguchi.Il déborde et centre vers Gentner qui tente la demi-volée. Le ballon est contré par un défenseur adverse mais revient dans la course de Muto qui frappe du bout du pied, mais un défenseur dégage sur sa ligne juste avant que la balle ne rentre dans le but.

Cette occasion a lancé notre match. Quelques minutes après, Vada encore lui donne à Haraguchi qui lance en profondeur sur le côté droit Muto qui centre, mais il dévisse ce qui donne une frappe tendu dans un angle complètement fermé en dehors de la surface. Le gardien Haas est surpris et détourne en corner. Vada le tire directement sur la tête de Pallois mais c’est encore une parade du gardien puis un dégagement de la défense. Mais c’est un mauvais dégagement qui revient directement sur Gentner qui lance Usami en profondeur, un dribble et transmet à Muto dans un petit espace. Yoshinori est seul face au gardien, il croise sa frappe et c’est le but ! 1 à 0 Stuttgart à la 6ème minute.

Image


Le match semblait lancé mais sur le coup d’envoi Aue enchaine quelques passes et obtiennent un corners. Sur ce corner Kopke trouve parfaitement la tête de Handle qui trompe Zacharie Boucher. Egalisation d’Aue à la 8ème minute.
La réaction des miens ne se fait pas attendre. A la dixième minute Haraguchi trouve la tête de Muto qui dévie vers Sakai en position parfaite pour centrer. Il s’exécute et trouve Usami qui d’une volée splendide marque notre second but ! 2 à 1 Stuttgart.

Image


A la 24ème Vada lance Muto en profondeur. Yoshinori est face au gardien mais transmet à Inui qui se trouve juste à côté de lui. Takashi n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide. 3 à 1 pour Stuttgart, le break est fait.

A la suite de ce but le rythme du match est descendu et mes joueurs se sont contentés de gérer leur avance sans forcer. Pour mon premier match en Allemagne je repars avec une victoire facile, et ce devant un stade quasiment rempli, se qui m’a bien étonné sachant que nous sommes en seconde division. On m’avait dis que Stuttgart avait des supporters fidèle mais je ne pensais pas que c’était à se point là. On dirait qu’on va pouvoir conter sur eux pour cette saison.

Image


Le deuxième match lui fut un peu plus compliqué. Malgré une bonne entame grâce à un but de Muto qui a driblé les deux défenseurs centraux puis frappé de 15 mètres en pleine lucarne pour nous offrir l’avantage à l’extérieur. Mais l’équipe locale « Berlin-Kopenick Dammfeld » se réveille et décide de mettre en place un jeu très physique, qui a pour incidence d’enrayer notre jeu de passe. Ils sont sanctionnés de carton jaune assez fréquemment dans ce match mais il continue car grâce à ça ils ne reviennent aux vestiaires qu’avec 1 but de retard.

-Les gars écoutez moi. Ils veulent la jouer dur avec nous pas de soucis. Nous aussi on sait jouer dur, se jeu haché n’est pas à leur avantages. On va s’y mettre aussi et conserver notre but d’avance.

-Coach vous êtes sur ? Vous ne vouliez pas qu’on soit une équipe offensive ?

-C’est juste une rencontre. Et si on joue dur et que malgré tout on remporte le match sa montrera à toute les équipes du championnat que ce n’est pas comme ça qu’ils peuvent nous battre. En vous recrutant j’ai créé une équipe à mon image, petit mais technique. Mais ne me faites pas croire que c’est vos seules qualité, si vous avez de grands projets pour vous-même et ce club vous vous devez aussi d’avoir la hargne ! Alors retournez sur le terrain et montrez leur qu’on vous marche pas sur les pieds !

-YEAAAAAAAAAH !

Cette seconde mi-temps m’a rappelé des souvenirs, des derbys Ajaccio-Bastia. Des tacles assassins dans tous les sens mais grâce à la combativité de mes joueurs nous rentrons chez nous avec les 3pts de la victoire.

Image


De retour à Stuttgart le lendemain il n’y a pas entrainement, mais pour ceux qui le souhaitent une séance de plus pour apprendre l’allemand. Et je suis agréablement surpris en rentrant dans la salle qui nous sert à visionner nos matchs avec le rétroprojecteur, tous mes joueurs sont présents. Même les allemands qui souhaitent aider le reste du groupe dans leur apprentissage.

Image


-Tiens pile à l’heure Bastian.

-Vous rigolez ?! Il a 20 minutes de retard ! Y’a 5 minutes vous m’avez engeulé pour mon retard …

-Tiens Valentin tu étais en retard ? C’est très bien demain tu auras quelques tours de terrain gratuit.

-Quoi ?! Mais vous l’êtes encore plus que moi !

-Tu veux que toute ton équipe t’accompagne ?

-Tais toi Val, c’est le coach il a raison c’est tout.

-Assez parlé on se met au boulot.

Du fait de son jeune âge mais aussi de sa personnalité un peu tête en l’air, Vada est un peu devenu le petit frère de toute l’équipe. Celui qu’on vanne le plus, mais également celui qu’on encourage le plus pour qu’il s’améliore. C’est sans doute l’un des meilleurs potentiel présent dans le groupe et sa me rend heureux que malgré qu’il soit titulaire du haut de ses 20 ans, même les vieux plus expérimenté qui sont remplaçants ne lui en tienne pas rigueur, et au contraire cherche à l’aider dans sa progression.
Lors de notre troisième match se fut le festival Vada. Dresden lui avait pourtant dédié un marquage individuel alors que je l’avais placé en numéro 10 juste derrière Muto. A la 17ème minutes Valentin se débarrasse de son marquage grâce à un magnifique contrôle orienté, suivi d’un petit pont sur le second joueur arrivé en soutien. Pourtant en magnifique position pour frapper il transmet à Yoshinori Muto encore mieux placé qui déclenche une frappe enroulé qui fini dans le petit filet. 1 à 0 Stuttgart.

Image


A la 30ème minute Usami obtient un coups-francs légèrement excentré côté gauche à 20 mètres du but. Vada pose le ballon et se prépare. Aucun joueur ne vient discuter avec lui pour tirer à sa place, au contraire plusieurs d’entre eux viennent vers lui, donnent une tape sur son épaule et repartent se placer dans la surface. Valentin s’élance et frappe un ballon enroulé qui passe juste au dessus du mur et finit en pleine lucarne. 2 à 0 pour nous grâce à se magnifique but. Le match en restera là car mes joueurs on jouer de malchance sur toutes les occasions qui ont suivi.

Image


La semaine suivante nous nous préparons pour notre premier match de coupe d’Allemagne. Une compétition dans laquelle je souhaite bien performer. Ce qui serait parfait c’est de remporter la compétition pour pouvoir disputer la League Europa dès la saison prochaine, mais bon ce n’est pas l’objectif principal. Nous sommes quand même une équipe de seconde division nous ne sommes pas favoris mais on ne sait jamais. Pour notre premier match dans cette compétition nous affrontons Magdebourg, équipe de troisième division. Rencontre que nous remportons facilement grâce à des buts d’Asano et Miyaishi.

Image


-Coach on a bien un jour de repos demain ?

-Oui comme prévu. Mais comme d’habitude il y a cours d’allemand pour ce qui le souhaite …

-D’accord merci coach.

-« … »

Tous mes joueurs se mettent à chuchoter entre eux comme si ils étaient en train de préparer quelques choses. C’est le lendemain que j’ai compris ce qu’ils avaient prévu. En arrivant pour le cours je vis Yuki seule dans la salle devant une des tables sur laquelle des bougies avait été disposé ainsi que deux assiettes et des couverts.

-D’accord c’était ça qu’ils mijotaient hier …

-Comment ça ?

-Dans le vestiaire ils m’ont demandé si il avait un jour de repos aujourd’hui et quand je leur ai dis que oui et qu’il y avait cours pour ceux qui le souhaitait ils se sont tous mis à chuchoter.

-Pourquoi ?

-Je ne sais pas.

-Bon du coup il n’y a que toi et moi, tu veux que je te fasse cours quand même ?

-Non tant pis je vais me regarder le match d’hier pour voir ce qu’on peut améliorer.

-Je peux rester ?

-Pourquoi ?

Image


Suite à ma question Yuki change d’expression et me dis que finalement elle a quelques choses à faire. Du coup je décide de lancer le match sur le projecteur. Après une demi-heure de visionnage toute l’équipe sans exception arrive dans la salle.

-Coach ? Ou est Yuki ?

-Elle est parti pourquoi ?

-Et le repas qu’on vous a préparé ?

-Hein ? Quel repas ?

-Bah la table là-bas vous n’avez pas lu le message, on vous disait que le repas était dans le frigo dans la cuisine à côté.

-Ah pas vu désolé.

-Et puis même dans ce cas là pourquoi vous n’avez pas fait cours ?

-Bon vu que vous êtes là asseyez vous et regarder le match, on a gagné que 2 à 0 contre une équipe de troisième division.

Je ne sais pas se que mes joueurs avait prévu mais tant pis au moins on pas pu voir tous ensemble un tas de choses à corriger. Ce qui va nous être utile pour le match face à Hamburg St.Pauli dans 3 jours.

En début de match mes joueurs ont l’air d’avoir la tête ailleurs et nous ne jouons pas très bien. C’est la première fois de la saison que je ressens un peu de nervosité car nous avions pris l’habitude d’ouvrir rapidement le score. Le rythme du match laisse penser que nous allons rentrer au vestiaire avec le score de 0 à 0. Mais mes joueurs me font mentir, Kimpembe arrière gauche pour ce match déborde et centre. Gentner arrive en sprint mais rate la balle de quelques centimètres, heureusement Muto est au second poteau. La balle lui arrive dans les pieds et il frappe du plat du pied, juste en dessous de la barre. Ouverture du score pour Stuttgart à la 42 ème minute.
Finalement pas besoin de pousser une gueulante à la mi-temps. Je comptais quand même lever la voix pour leur signifier que malgré ce but cette première mi-temps était mauvaise. Mais en voyant le comportement de mes joueurs dans le vestiaire je me retiens de dire quoique ce soit.

La deuxième mi-temps de mon équipe est bien meilleure, et nous somme récompensé à la 65ème minute. Gentner centre, c’est dégagé par la défense mais plein axe sur Haraguchi qui contrôle et frappe pour nous permettre de mener 2 à 0. Fin du match sur ce même score.

Image


Cette semaine, sans que je m’en mêle les cadres de l’équipe Gentner et Grobkreutz ont décidé d’organiser un repas dans un restaurant en ville avec tous les joueurs du groupe pros, ainsi que le staff. Comme d’habitude j’arrive un peu en retard. Devant le restaurant je remarque Christophe Rempp et Yuki Kirigaya en train de discuter autour d’une cigarette.

-Oh Christophe comment tu vas ? Je ne savais pas que tu étais à Stuttgart en ce moment !

-Salut Bastian. Oui je reviens d’Italie.

-Tu m’as trouvé un nouveau joueur ?!

-Non rien d’intéressant désolé.

-Sinon bonjour Bastian … tss je rentre, maintenant qu’il est arrivée on va pouvoir commander.

-Ah oui j’arrive …

Image


Finalement le repas est une vraie bouffé d’oxygène. Gentner et Grobkreutz ont instaurés l’interdiction de parler de football. Du coup nous discutons de tout et rien. De mon côté je suis plutôt observateur, je remarque les jeunes francophones discutés de manga et d’anime avec les jeunes japonais. Les plus âgés se renseignent sur les situations familiales des uns et des autres.

-Et vous coach vous en êtes où ?

-Comment ça ?

-Bah … Il y a une madame Dala ou pas ?

Image


En entendant ça une sensation désagréable, comme un coup de poing en plein cœur, me frappe. Je repense sans le vouloir à Alexia, c’était comme ça que je la surnommais quand nous étions tous les deux et que je souhaitais la taquiner un peu. J’essaye de ne pas montré d’émotions mais je sens bien que mon visage se décompose alors que Nicolas Pallois attends une réponse à sa question. C’est à ce moment là que Christophe Rempp viens à ma rescousse.

-Nico il n’a peut-être pas envie d’en parler …

-Ah pardon …

-Non c’est rien Nicolas je me demande juste pourquoi vous avez organisé ce petit repas avec Yuki si vous ne saviez pas si j’étais en couple ou non … Enfin bref je vais fumer.

Je me dirige donc à l’extérieur du restaurant et allume ma cigarette. Je me demande si un jour j’arriverai à aimer une autre femme. Après Alexia il y a bien eu un rapprochement avec Jenna à Setubal mais c’était plutôt un jeu entre nous. En repensant à ça je me rends compte que depuis mon arrivée ici je n’ai pensé que football 24h/24 7j/7. Je n’ai jamais fais de sorti seul, ne serait-ce que pour me balader, prendre l’air. Jour d’entrainement j’arrive en premier et repars en dernier. Lors des jours de repos j’arrive en retard au cours d’allemand mais ensuite je suis le seul à rester au centre d’entrainement toute la journée afin de bosser, mais surtout de ne penser que football et rien d’autre.

Image


-Coach ?

-Oui Christian ?

-Je voudrais m’excuser de la part de toute l’équipe.

-Pourquoi ?

-Pour la tentative de rapprochement entre Yuki et vous. On savait que vous étiez célibataire, et on a voulu s’amuser … Et là Nicolas a remué le couteau en posant la question on voulait juste vous l’entendre dire devant Yuki …

-C’est rien, tant mieux si vous vous amusez ensemble, la prochaine fois choisissez une autre cible, ou alors un autre sujet.

-D’accord coach c’est promis.

-Allez ne reste pas là je ne veux pas enfumer t’es poumons.

-Très bien je rentre alors … oh bonne soirée à toi Yuki.

-Merci Christian à toi aussi.

-Vous partez déjà ?

-Vous m’adressez la parole maintenant ?

Image


Finalement nous nous sommes quittés sur ces mots. La soirée a continué sans autre incident. Puis est venu le week-end et le match suivant. Nous sommes opposés à Greuther Furth, une équipe très rugueuse.

Mes joueurs rentrent immédiatement dans la rencontre en marquant les deux seuls buts du match à la 4ème et 9ème minute. Le premier but arrive sur un corner tiré par Vada, la balle est dévié par Yoshida au premier poteau, et file jusqu’à Muto situé au second poteau. Il crucifie de la tête le gardien pour le premier but. Le second intervient sur un centre à ras de terre au premier poteau effectué par Gentner. Muto encore une fois coupe la trajectoire de la balle et marque un doublé.

Image


Finalement nous subissons notre premier coup d’arrêt au match suivant, juste après la trêve international. Nous faisons un match nul 1 partout contre Sandhausen.

Image

Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Flo95
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 58
Enregistré le : dim. 27 sept. 2015 10:13
Club préféré : Paris SG

Re: [Ep 41] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par Flo95 » jeu. 01 déc. 2016 20:09

Lourd ! Ca faisait un bail que t'etais par revenu ! On doit s'attendre à quel genre de rythme pour la storie?


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 41] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » ven. 02 déc. 2016 11:18

Je sais pas vraiment mais je suis au chomage/intérim donc ca peut aller vite comme lentement selon les missions que j'ai ... Cet aprem je garde ma nièce donc je prend mon PC pour faire la mise EB forme de l'EP suivant ;)
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »