Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[Ep 43] Bastian Dala becomes a legend ?

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 41] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » ven. 02 déc. 2016 17:37

Episode 42 Période d’élection

-Voilà Président je suis là. Vous vouliez me voir ?

-Oui je t’en pris assis toi Bastian, et je t’ai déjà dis qu’on pouvait se tutoyer.

-C’est vrai excuse moi.

-Bon je ne vais pas tourner autour du pot je voudrais que tu fasses quelques choses pour moi.

-Dites moi ce que je peux faire.

-Je voudrais que tu me soutiennes publiquement pour l’élection du prochain président du club qui se déroulera le mois prochain.

-Euh …

-Pourquoi tu hésites ? Je t’avais dis lors de ton entretien que nous serions dans le même bateau.

-Oui mais … pour être honnête vu le début de saison de l’équipe je pense conserver mon poste peu importe qui sera élu. Après bien sur je préférerai que ce soit toi qui sois réélu mais me prononcer en ta faveur est vraiment dangereux pour moi. Si tu ne gagnes pas alors que je t’ai soutenu je ne sais pas se que fera le nouveau président.

-Je comprends mais vu le premier sondage je n’ai que très peu d’avance … J’ai vraiment besoin de ton soutien publique.

-Je le sais bien mais … peux tu me laisser y réfléchir un peu ?

-Je t’avoue que j’aurais préféré que tu acceptes immédiatement mais je vais te laisser un petit délai. A la fin du match Braunschweig tu auras une conférence de presse. Ca sera ta dernière apparition publique avant l’élection, donc ta dernière opportunité de me soutenir.

-D’accord je vais y réfléchir jusque là.

Je sors du bureau du président en étant complètement perdu. Si je n’avais pas fait des débuts aussi bons il ne m’aurait jamais demandé ça. Mais en même temps je veux qu’il soit réélu car il me fait confiance pour construire l’équipe comme je le souhaite, et le dernier changement de président que j’ai subi qu’en j’étais entraineur me laisse de très mauvais souvenir. Mais le soutenir publiquement peu certes l’aidé à gagner mais si ce n’est pas le cas je risque ma place si le nouveau président décide de m’en vouloir pour mon soutien à son rival. C’est avec cet état d’esprit complètement perdu que je me prépare pour le match suivant.

C’est un match à domicile contre Dusseldorf. Et mon équipe qui débute la rencontre est vraiment à mon image, complètement perdu. Pas pour les mêmes raisons bien sur. Mes joueurs n’avaient pas autant le sourire cette semaine, à cause de ce match nul subi le week-end dernier contre une équipe très faible.

Image


Heureusement nos adversaires nos profitent pas de notre mauvaise première période. Le score est donc de 0 à 0 quand les 22 acteurs retournent aux vestiaires. Au vu de la performance de mes joueurs je décide de monter un peu le ton dans le vestiaire.

-Oh réveillez-vous ! Vous allez penser au match de la semaine passé encore combien de temps ? Si vous continuez comme ça vous allez encore avoir une désillusion cette semaine plus la suivante et encore … Vous n’avez pas eu de la chance la semaine dernière, ça arrive, mais ne remettez pas en cause ce jeu qui nous a permis de commencer le championnat avec 6 victoires en 6 matchs ! Rejouez comme vous savez le faire et revenez ici dans 45 minutes avec de grands sourire des vannes pourris comme vous en avez le secret et surtout les trois point de la victoire !

-Ouuuuuaaaais !

En retournant sur le banc je surprends une conversation entre Vada et Kimpembe.

-Valentin il était pareil le coach au Gazélec ?

-Ahah ne t’inquiète pas il gueule tout le temps à la mi-temps si on ne mène pas au score tu vas t’y habituer il fait moins peur à force.

-Pardon Valentin ?

-Oups …

-Allez dépêche toi d’aller sur le terrain, et faire une seconde période qui me fera oublier ce que tu viens de dire.

Image


Je l’adore ce gamin mais il ne faut pas qu’il se moque de moi comme ça si il n’est pas capable de jouer à son vrai niveau. A la 59ème minute Gentner sers Vada à droite de la surface, Valentin déclenche en une touche, une passe latéral puissante qui élimine trois défenseurs. Muto se trouve à la réception à l’entrée de la surface légèrement côté gauche. Il s’emmène le ballon du pied droit, rentre dans la surface, et frappe du gauche. C’est croisé, sa passe sous le buste du gardien qui se couche légèrement en retard. 1 à 0 pour
Stuttgart à l’heure de jeu.

Après ça l’équipe conserve le ballon, pour casser le rythme, et attendre les opportunités qui vont se créer dans la défense adverse. Sur une récupération de notre défense central Presnel décide d’accélérer le jeu, en servant rapidement Vada qui en une touche trouve Inui à 25 mètres des buts. Il est dos aux cages adverses avec un défenseur qui tente de récupérer la balle. Une feinte de départ vers l’extérieur, le défenseur est dans le vent, Inui part donc à l’intérieur s’avance le ballon et déclenche une frappe enroulé qui arrive en pleine lucarne opposés. Le gardien reste sur place c’est le break pour mon équipe. Victoire 2-0 à domicile.

Image


A la fin du match je me rends à la conférence de presse après avoir félicité mes joueurs pour leur belle seconde période, même si je leur dis également qu’ils vont m’entendre pour cette première période ridicule. Les questions s’enchaine sans problème jusqu’au moment où un journaliste me pose la question que je redoutais.

-Le mois prochain aura lieu l’élection pour le poste de président du club. Soutenez-vous un candidat en particulier ?

-Je suis là pour parler du match uniquement.

Les journalistes n’ont pas insisté mais en répondant de la sorte j’ai clairement fait comprendre que pour le moment je ne soutiens pas le président actuel. J’espère que je trouvais quoi faire avant le délai que le président m’a donné.

La semaine suivante nous nous déplaçons sur le terrain de Bochum. Mes joueurs vont sans forcer vaincre nos adversaires en marquant à la 10ème et 74ème minute. Vada pour le premier but et Muto pour le second.

Image


Cette fois ci pas de question par rapport à l’élection lors de la conférence de presse. Et heureusement car ma décision n’est toujours pas prise. Le match suivant est à domicile contre Heidenheim.

L’entame de match est compliquée, les joueurs adverses essayent de casser notre rythme en conservant la balle le plus possible sans vraiment essayer d’attaquer. Ma patience arrive à ses limites à la 25 ème minute. Je demande à mon équipe d’effectuer un pressing beaucoup plus haut sur le terrain afin de les empêcher de conserver autant la balle. C’est à ce moment là que nos adversaires déclenche une longue balle en profondeur dans le dos de notre défense. Heureusement Yoshida a senti venir le coup et intercepte cette balle avant l’attaquant qui était visé par la passe. Maya relance vite sur Gentner qui transmet en profondeur pour Ozcan. Il frappe du gauche et marque le premier but.

Quelques minutes plus tard c’est au tour d’Asano de marquer son but. Une reprise de la tête sur un superbe centre de Genki Haraguchi. 2 à 0 Stuttgart.

En seconde période Heidenheim se relance en marquant sur corner par l’intermédiaire de Wiemann sur un centre de Finne. 2 à 1 Stuttgart à la 66ème minute.Nous sommes mis sous pression par nos adversaire qui poussent afin d’obtenir le match nul. Mes changements tactiques, mes remplacements de joueurs. Rien ne marche nous sommes toujours dominé. C’est alors que sur une de leur dernière occasion Usami lance un contre sur le côté gauche. Il remonte tous le terrain en longeant la ligne de touche. Arrivé au niveau de la surface il lève la tête et centre pour Arambarri. Mauro détend son pied droit et dévie juste ce qu’il faut la balle pour battre le gardien. Victoire 3 à 1 pour Stuttgart.

Image


La semaine suivante face à Braunschweig c’est une nouvelle victoire 3 à 1 pour mes joueurs sur des buts d’Inui, et un doublé de Muto. Cette fois ci le moment est arrivé, c’est la dernière conférence de presse avant les élections. Après les traditionnelles questions sur le match revient le sujet bouillant du moment.

-Le 12 octobre aura lieu l’élection pour la présidence du club …

-Je vous arrête je sais la question que vous allez poser. Je soutien mon président actuel qui a fait confiance à un simple entraineur de réserve qui n’avait plus coaché d’équipe pro suite à un long coma. Et vu les résultats depuis le début de la saison il n’y a pas de questions à se poser. Les supporters vont faire le bon choix j’en suis sur.
Finalement je n’aurais pas du avoir peur. Mon président était à 51% lors des sondages mais avec mon soutien il a remporté l’élection avec 73% des suffrages.

Image


Le reste de cette première partie de saison c’est terminé avec un total de 13 victoires et 6 matchs nuls en championnat, mais également 2 victoires en coupe. Nous terminons donc la première phase du championnat en étant restant invaincu.

Image


Cependant certains joueurs ayant peu de temps de jeu ressentent l’envie de partir. Au mercato hivernale nous avons le gardien Langerak et le milieu de terrain Hosodai qui quittent le groupe. Il y a également l’attaquant prêté par Arsenal, Asano, qui est rappelé par son club. Dans l’autre sens le milieu de terrain offensif de Dortmund Shinji Kagawa nous rejoint. Mais ce n’est pas tout trois jeunes nous rejoignent, le premier est Alban Lafont le gardien de Toulouse. Le second Breel Embolo l’attaquant de Gelsenkirchen. Et pour finir le MOC de Metz Vincent Thill qui est immédiatement renvoyé en prêt dans le même club.

Image
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Publicité

james29
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 2
Enregistré le : ven. 21 nov. 2014 15:14

Re: [Ep 42] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par james29 » lun. 05 déc. 2016 17:29

Toujours aussi bien :)

Au niveau recrutement c'est quand même du lourd pour une D2, Il a sorti la planche à billets le président pour recruter toutes ces pépites ? :P

Un dernier épisode sans même parler d'Alexia. Bastian commencerai a l'oublier ou est-il a fond dans son rôle d’entraîneur ?

Ses joueurs vont-ils réussir a le caser avec Yuki ? :roll:

On attends la suite avec impatience !!!


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 42] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » mar. 06 déc. 2016 19:10

james29 a écrit :Toujours aussi bien :)

Au niveau recrutement c'est quand même du lourd pour une D2, Il a sorti la planche à billets le président pour recruter toutes ces pépites ? :P

Un dernier épisode sans même parler d'Alexia. Bastian commencerai a l'oublier ou est-il a fond dans son rôle d’entraîneur ?

Ses joueurs vont-ils réussir a le caser avec Yuki ? :roll:

On attends la suite avec impatience !!!
J'ai beaucoup vendu des gars surcoté en termes de prix et j'ai eu de la réussite sur les négociations.

Qui sait, a t-il oublié Alexia ? Ahah

Les joueurs devraient se concentrer sur le terrain :p

Merci du compliments ;) les épisodes suivant sont écrit mais maintenant c'est la recherche d'image, la prise de screen du jeu et la mise en page qui prends du temps mais j'ai hâte de poster les épisodes 44 a 46 !
Modifié en dernier par rewiwon le mer. 07 déc. 2016 22:28, modifié 1 fois.
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Flo95
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 58
Enregistré le : dim. 27 sept. 2015 10:13
Club préféré : Paris SG

Re: [Ep 42] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par Flo95 » mer. 07 déc. 2016 19:39

rewiwon a écrit : poster les épisode 44 a 46 !
Lourd :D


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 43] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » lun. 20 mars 2017 20:03

Episode 43 Le premier défi

La deuxième partie de saison commence par un match à domicile contre Dresden remporté dans la douleur 1 à 0 grâce à un but de Kagawa sur une magnifique action d’Haraguchi. Genki joue un 1-2 avec Muto puis déclenche un centre à ras de terre vers Shinji qui prend le gardien à contre pied.

Le second match face à Hamburg St. Pauli est lui beaucoup plus simple. Nous gagnons 4 à 1 à domicile grâce à un doublé d’Inui, un but de Vada et un dernier de Muto.

Mais le vrai défi c’est le 3ème tour de la coupe d’Allemagne. Nous allons affronter Bremen à l’extérieur. Lors du dernier entraînement sur la pelouse du stade de notre adversaire le matin du match j’aperçois Yuki Kirigaya qui discute avec Maya Yoshida tout en mangeant un gâteau tranquillement.

-Maya je te dérange pas ? Vas t’entraîner avec les autres.

-Oui coach pardon.

-Pardon Bastian j’avais quelque chose à lui demander.

-C’est la première fois que je vous vois lors d’un match à l’extérieur …

-C’est un gros match je ne veux pas rater ça.

-Je comprends. Tant que tu es là je voulais m’excuser si j’ai fais quelque chose de mal … Je vois bien que tu ne m’aimes pas trop …

-Ce n’est pas ça, mais justement que tu ne saches pas ce que tu as fait de mal c’est ça le problème. Mais tant pis je vais passer à autre chose je commence à m’impatienter.

-Tu t’impatiences ?

-Oui mais laisse tomber retourne avec t’es joueurs vous avez un gros match à préparer.

Image


Je m’exécute et retourne auprès de mes joueurs pour cette dernière préparation. Pour finir l’entrainement je leur demande d’effectuer quelques penaltys au cas où le match irait jusqu’à la séance de tirs aux buts.

Image


Pour ce match je ne change pas la formation qui marche depuis le début de saison. Pour la composition je décide de mettre Embolo plutôt que Muto en pointe. Je fais ce choix parce que je mise sur la vitesse de Breel, car même si je mets la même formation que d’habitude nous allons plutôt jouer en contre. Pour le reste c’est du classique sauf Akkaynak qui commence à la place de Gentner car mes milieux devront courir sans arrêt. En attaque Kagawa sera plutôt une solution en profondeur, ce qui veut dire que l’organisation du jeu sera à la chage de Vada et Akkaynak. Et en défense Valentin et Atakan se relayeront sur le meneur de jeu adverse Max Kruse pour un marquage individuel. Gentner n’a pas l’endurance nécessaire pour tenir à se rythme. Cependant il rentrera en fin de match pour amener son expérience.

Le match démarre et dès la deuxième minute Thomas Delanay pique le ballon à Atakan, transmet à Kainz qui sans contrôle cherche en profondeur Pizarro. L’attaquant de Brême contrôle et frappe du droit, Lafont sors une parade de haut niveau. Corner pour les locaux. La défense dégage et nous récupérons la possession. Grobkreutz étant juste devant moi je l’interpelle pour le réprimander.

-Kévin ! Je t’ai demandé de monter beaucoup plus sur ce match. T’aurais pu proposer une solution à Atakan pour qu’il ne perde pas la balle !

Ce que j’aime bien avec mes joueurs cette saison c’est qu’ils mettent en action mes consignes sans se poser de question. Grobkreutz a joué comme d’habitude en restant derrière mais maintenant que je l’ai rappelé à l’ordre je lui fais confiance pour appliquer ce que je lui demande. A la septième minute l’intéressé est servi par Vada sur le côté droit. Il lance en profondeur Haraguchi et se lance pour faire un appel. Genki pourtant en bonne position de centre décide de revenir en arrière et sers Grobkreutz qui est lancé a l’entrée de la surface. Et là il surprend tous le monde en frappant du plat du pied, le gardien est battu, nous menons 1 à 0.

Image


Plus tard Brême tente de revenir au score par l’intermédiaire de Claudio Pizarro qui déborde côté droit et centre vers Junuzovic. Kimpembe tente de dégager mais la balle lui passe au dessus. Alban Lafont est sorti mais il est devancé par le joueur adverse qui par chance met sa tête au dessus du cadre alors que les cages étaient grandes ouverte.

Suite à cette occasion mes joueurs se mettent à paniquer et commence à perdre un grand nombre de ballon. Mais surtout effectuent des tacles dangereux qui pars chance ne sont pas sanctionné. Le jeu haché instauré par mon équipe à au moins le côté positif de nous permettre de revenir au vestiaire avec notre but d’avance. Dans les vestiaires les joueurs ont tous la tête baissé malgré notre avantage.

-Arrêter de déprimer ! Oui vous avez mal joué depuis que vous avez marqué, et alors ?! On mène à l’extérieur contre une équipe de première division alors que vous jouez mal. Justement si vous vous mettez à jouer comme vous savez le faire on va gagner ce match !

Mes joueurs reviennent sur le terrain avec un tout autre état d’esprit ce qui nous permet de marquer notre second but à la cinquantième minute. Après avoir obtenu un coup-francs à 30 mètres des buts Vada s’élance pour le frapper. Il vise au point de penalty et notre avant-centre Breel Embolo décolle plus haut que tout le monde pour frapper une balle piqué de la tête. Le gardien est battu mais malheureusement l’arbitre assistant avait levé son drapeau pour un hors-jeu d’Embolo. Le but est donc refusé.

A la suite de ce but refusé nous obtenons des tonnes d’occasions. Brême ne sait plus où donner de la tête. Mais pourtant le score ne bouge pas. Que ce soit un raté dans le dernier geste, une parade miraculeuse, un manque de chance, tout ça fait que malgré notre domination nous n’arrivons pas à faire le break. Soudain sur une de leur rare possession de balle Pizarro reçoit la balle dos au but à l’entrée de la surface. Il décide de donner un petit ballon piqué dans le dos d’Amavi, Junuzovic arrive lancé et frappe dans un angle fermé. Egalisation de l’équipe locale à la 76ème minute de jeu.

Image


Malgré ce but mes joueurs continuent de dominer encore et encore. Je n’arrive pas à croire que nous ne marquions pas. Le temps file et j’aperçois le quatrième arbitre indiqué 3 minutes de temps additionnel. 2 minutes plus tard nous obtenons un corner. Vada étant sorti Haraguchi se dépêche pour aller le frapper. Il envoie la balle au premier poteau, Yoshida coupe la trajectoire de la tête, mais la balle part au dessus des buts. 1 partout à la fin du temps réglementaire nous allons donc en prolongation.

Mes joueurs reviennent sur le banc exténué, ils ont déjà tout donné. Cette prolongation va être compliquée. Pas le temps de parler à mon équipe que l’arbitre demande aux deux formations de se mettre en place.

La prolongation est un tout autre match mon équipe est à bout de souffle et est acculé devant notre but. Cette fois c’est Brême qui enchaine les occasions mais avec un meilleur réalisme que nous. Pizarro encore lui lance Grillitsch dans le dos de notre défense Lafont détourne sa frappe mais la balle rentre quand même dans le but. Brême 2 – Stuttgart 1 à la 100ème minute.

Image


Avec l’énergie du désespoir mes joueurs tentent de se relancer à l’attaque mais rien n’y fait la défense adverse tient le coup. Juste avant la mi-temps de la prolongation Diagne le défenseur central adverse arrête le jeu car il a des crampes. Brême a déjà fait ses trois changements donc je sais qu’il va rester sur le terrain. Voilà une occasion pour mon équipe. Pendant l’arrêt de jeu je demande à Gentner et Muto de venir me voir.

-Oui coach ?

-Vous êtes les deux joueurs les plus frais vous êtes rentré à la 70ème je sais que je peux vous confié ça.



-C’est d’accord ?

-Oui !

-Alors transmettez les consignes à tout le monde pendant le changement de côté.

La seconde période de la prolongation démarre et Diagne intercepte une mauvaise passe de Gentner. Plus tard il remporte plusieurs duel de la tête face à Embolo. Breel encore lui est devancé de peu par Diagne sur une belle passe en profondeur de Muto. La 115ème minutes arrivent, Yoshinori et Christian se retournent vers moi. Je leur fais signe que c’est le moment parfait pour lancé notre contre attaque. Muto et Embolo échange leur position du coup c’est Yoshinori qui se retrouve à gauche en pointe de mon 4-4-2 que j’ai mis en place depuis son entrée en jeu, Breel va donc côté droit. Gentner reçoit la balle et fais une passe pile entre Diagne et Muto.

Connaissant la hargne du défenseur de Brême malgré la fatigue il se lance pour intercepter. Mais ses jambes sont lourdes alors que Muto est frais, Yoshinori arrive donc en premier et passe Diagne qui est pris à contre pied. La montée du défenseur adverse a ouvert une brèche énorme où Muto n’a plus qu’à foncer pour jouer un duel face au gardien. Il rentre dans la surface et avec un magnifique toucher met la balle en bonne position et ouvre son pied parfaitement pour enrouler une frappe petit filet opposés. Le gardien ne peut rien faire nous égalisons !

Image


Les balles perdu en début de seconde période était volontaire. J’ai demandé à mon équipe par l’intermédiaire de Muto et Gentner d’envoyer le plus de ballon possible dans la zone de Diagne pour le fatiguer encore plus. Puis pour finir que Christian envoie une balle entre le grand défenseur de Brême et Muto. Diagne manquant de lucidité il allait forcément allez jouer ce ballon, qu’il aurait pu avoir si il n’était pas autant fatigué. Sa monté à contre temps de ses partenaires pour tenter l’interception allait forcément ouvrir un espace dans lequel Muto n’avait plus qu’à se glisser.

Après ça plus d’occasion de part et d’autres et finalement c’est la séance de tirs aux buts qui va départager les deux équipes. Je décide d’envoyer mes deux attaquants en premier puis Usami qui m’a réclamé de le mettre dans les tireurs et enfin pour finir mes deux joueurs avec le plus d’expérience Gentner et Grobkreutz. Je me dirige vers Alban Lafont pour le motiver avant le début de la séance.

-Pourquoi tu trembles ?

-J’ai la pression Coach.

-Tu n’as pas de raisons ! Si on perd on dira que c’est normal on est une équipe de seconde division, mais imagine qu’on gagne parce que tu arrête leurs tirs. Ca serait parfait non ?

-Oui c’est vrai.

-Alors vas y et amuse toi !

-Oui !

Voilà une liste de tireurs cohérente et un gardien gonflé à bloc je ne peux pas en faire plus. Maintenant je vais assister à cette séance comme un simple spectateur.

Brême commence et envoie Bertels. Il ne prend pas beaucoup d’élan frappe vers la gauche du but à mi-hauteur. Lafont avait anticipé de ce côté et claque la balle en dehors des cages !

Image


Muto s’avance donc à son tour avec la possibilité de nous donner l’avantage dans cette séance. Il frappe aussi à gauche, le gardien plonge aussi de ce côté. Mais le portier ne peut pas toucher la balle qui est passé juste sous la barre ! Nous menons 0 à 1 dans cette séance.

Pizarro s’élance pour égaliser. Frappe puissante encore une fois à gauche. Cette fois même en étant partit du bon côté Lafont ne peut rien faire le tir était parfait. 1-1

Embolo plein de sang froid réalise un copié-collé de la frappe de Pizarro ! Le gardien était aussi partit du bon côté mais en vain. 1–2
Tous les joueurs ont frappé à gauche mais cette fois ci Lafont plonge à droite. C’est le bon côté ! Il touche la balle frappé par Kruse mais n’arrive pas à l’empêcher de rentrer. 2-2

Usami s’élance ! Frappe à gauche, le gardien est parti à droite ! 2-3

Gebre frappe à ras de terre vers la gauche. Lafont plonge à gauche mais est trop court sur ce tir qui rase le poteau. 3-3

Gentner lui décide de frapper à droite et sa part en pleine lucarne, le gardien reste sur place. 3-4

Lafont peut nous donner la victoire s’il arrête ce tir. Grillitsch s’élance pour une frappe en pleine lucarne côté gauche. Encore une fois
Lafont était parti du bon côté mais c’était trop bien tiré pour pouvoir l’arrêter. 3-4

Mais cette fois c’est Kévin Grobkreutz qui peut nous donner la victoire s’il marque ce tir. Kévin s’élance, marque un léger temps d’arrêt le gardien est feinté et part à gauche. La frappe part à droite tranquillement et nous offre la victoire !

Image

Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Flo95
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 58
Enregistré le : dim. 27 sept. 2015 10:13
Club préféré : Paris SG

Re: [Ep 43] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par Flo95 » ven. 24 mars 2017 19:05

Lourd ! Cela faisait longtemps que tu n'avais plus posté t'inquiète pas je ne t'ai pas oublié ! :)
Impatient pour l'épisode 44 ! Allez s'il te plaît ne me fait pas attendre encore 6 mois mdr :P


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [Ep 43] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par rewiwon » sam. 25 mars 2017 1:13

Je verrais dimanche soir si je trouve les image et screen qu'il me manque pour l'épisode suivant, pour le moment je suis dans ma période fut champion sur fifa :p
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Goven
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 22 juil. 2010 11:05

Re: [Ep 43] Bastian Dala becomes a legend ?

Message par Goven » lun. 27 mars 2017 11:55

Voilà, je viens de me remettre à jour sur ta stories et celle de Robaggio. :-)
Je suis impressionné de vous voir toujours actif, avec les mêmes qualités, 2/3 ans après mon dernier passage sur ce forum ! Et surtout en ayant continué vos stories respectives que je prends toujours autant de plaisir à lire !

Vivement la suite ! :-)


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »