Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[Globe-Trotter] - Fin S19 et récit - Merci !

C'est ici que se trouvent les aventures les plus passionnantes du forum

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
Somogyi
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 20364
Enregistré le : lun. 17 août 2009 20:09
Club préféré : Olympique Lyonnais
Version : FM 2016
Localisation : Lyon

Re: [Globe-Trotter/Tuks Pretoria] - Pré S18 ! - Done ?

Message par Somogyi » ven. 23 mars 2012 5:29

YIAHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !

Première réaction de mon cerveau.

J'EN POUVAIS PLUS DE TES CONTINENTS DE MERDE !
@Somo : Tiens, te revoilà. Je me suis dit " tiens il va venir commenter cette dernière ligne droite Africaine..." Et en fait non. Tu te réserves pour l'Europe, c'est ça ?
T'as tout free ...


Publicité

Avatar du membre
RDO
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1248
Enregistré le : mar. 02 août 2011 8:36
Partie actuelle : Vitesse

Re: [Globe-Trotter/Tuks Pretoria] - Pré S18 ! - Done ?

Message par RDO » ven. 23 mars 2012 9:18

Allez allez, allez Nantais jouez
Tous avec vous les jaunes et verts
D'un seul élan et sur un seul air
Nous vous crions Nantais gagnez



Tu vas à Nantes dis, tu vas à Nantes ?
Image
Récit FM13 : Vitesse Arnhem
(cliquez sur la bannière)


Avatar du membre
Nokbel
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 44
Enregistré le : ven. 23 mars 2012 17:15

Re: [Globe-Trotter/Tuks Pretoria] - Pré S18 ! - Done ?

Message par Nokbel » ven. 23 mars 2012 17:40

WAW ! T'es un monstre toi ! :mrgreen: Je te suis depuis le début mais tellement que ton récit est magnifique, j'ai décidé de m'inscrire pour pouvoir commenter tes prouesses :oops: Ce que tu fais est juste ... RE MAR QUA BLE !

Good luck for Europe ! :71:
Image


Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Globe-Trotter/Tuks Pretoria] - Pré S18 ! - Done ?

Message par ardennais » sam. 24 mars 2012 8:48

Good luck for Europe !
vous croyez qu il a besoin de chance???
mais au talent qu il va nous les bouffer!!!

la C1 dans 5 ans avec une équipe classe biberon!!

trop fort le ORIO!! :wink:


Avatar du membre
Lloris69
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1363
Enregistré le : dim. 26 févr. 2012 22:34
Partie actuelle : SUA
Club préféré : Olympique Lyonnais

Re: [Globe-Trotter/Tuks Pretoria] - Pré S18 ! - Done ?

Message par Lloris69 » sam. 24 mars 2012 10:07

La suite, la suite, le club, le club :75:


Avatar du membre
victorgrele
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 08 mars 2012 17:46

Re: [Globe-Trotter/Tuks Pretoria] - Pré S18 ! - Done ?

Message par victorgrele » dim. 25 mars 2012 10:21

allez vite dis nous le nom de ton nouveau club :)


Avatar du membre
Somogyi
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 20364
Enregistré le : lun. 17 août 2009 20:09
Club préféré : Olympique Lyonnais
Version : FM 2016
Localisation : Lyon

Re: [Globe-Trotter/Tuks Pretoria] - Pré S18 ! - Done ?

Message par Somogyi » dim. 25 mars 2012 18:04

Sérieux tu cherches la merde toi ! Dépêche toi de poster la suite ! Déjà que tu dois faire un résumé, ça veut dire qu'on va connaitre ton club dans une semaine au plus tôt ! :26:

:75:


fila
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 39
Enregistré le : ven. 15 mai 2009 9:33

Re: [Globe-Trotter/Tuks Pretoria] - Pré S18 ! - Done ?

Message par fila » dim. 25 mars 2012 18:29

Somogyi a écrit :Sérieux tu cherches la merde toi ! Dépêche toi de poster la suite ! Déjà que tu dois faire un résumé, ça veut dire qu'on va connaitre ton club dans une semaine au plus tôt ! :26:

:75:
Perso pas 'accord d'attendre une semaine pour avoir la suite, j'ai besoin de ma dose de ta partie, surtout que la mienne a du mal à avancer. (1/2h pour sauvegarder)

Je crois que je vais devoir réduire vachement le nombre de championnats, je vais devoir garder Argentine-Brésil-Pays-bas et Belgique et supprimer la Malaisie, l'Afrique du Sud et tout les autres clubs sud américain pour permettre à ma partie 'avoir une seconde jeunesse. Et je ne suis qu'en juin 2016, snif


Avatar du membre
Arioka
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1118
Enregistré le : ven. 27 nov. 2009 20:09
Partie actuelle : West Ham
Club préféré : ASSE
Localisation : Oise (60)

Re: [Globe-Trotter/Tuks Pretoria] - Pré S18 ! - Done ?

Message par Arioka » dim. 25 mars 2012 19:46

J'aimerais te féliciter de ton parcours qui est juste énorme. Mais surtout, j'aimerais revenir sur tes problèmes techniques et te féliciter pour ton abnégation. Continuer à jouer avec tous ces ralentissements et ces "runtime error" (c'est ça, il me semble), j'ai juste envie de dire bravo. J'ai le même problème que toi, mais mon ordinateur est juste une grosse daube en termes de performances, donc c'est un peu la galère pour mettre les premières divisions de 3 championnats européens. Bravo !
Image

Cliquez pour accéder à mon récit.


Avatar du membre
Oriodiapulpa
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3860
Enregistré le : lun. 25 avr. 2011 9:35
Partie actuelle : Southampton
Club préféré : FC Nantes

[Globe-Trotter] - Bilan 1 (S18) - Road to the Legend

Message par Oriodiapulpa » dim. 25 mars 2012 19:56

Image
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Image
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La petite musique de circonstance pour bien démarrer :wink:
Nous y voilà, 18 ans de travail acharné pour le désormais reconnu par l'intégralité de la profession, Patrick Bossard, ancienne gloire de l'AFC Wimbledon, qui je le rappelle pour la petite histoire, a été formé à Nantes, ma ville. Il s'en est passé des choses en 18 ans, je me revois encore aux commandes du Persiwa Wamena, obscure équipe de l'élite indonésienne, devant mon ordi, en me disant : "Putain, t'es vraiment con de t'être lancé là-dedans!". Et puis finalement, je me suis pris au jeu, malgré ma déception de ne pouvoir rejoindre de club australien comme cela était ma volonté initiale, avant de progressivement, lancer la machine.

C'est un parcours assez long et fastidieux, changer de club 6 fois, prendre en main trois sélections, cette impression de tout recommencer à 0. Sauf peut-être à Boca Juniors, l'un des plus grands clubs au monde. Mais c'est aussi après ça qu'on apprécie le chemin parcouru. L'idée de ce premier bilan est assez simple : faire un état des lieux rapide sur ce qui a été fait, repositionner le coach dans ses nouveaux objectifs, et présenter les joueurs qui font tourner la planète foot en 2028. Bonne lecture à tous.
Image
Commençons par notre homme de terrain, Patrick Bossard. Quand il démarre avec sa réputation d'"entraîneur du dimanche", tout le monde le snobe. Il envoie sont CV un peu partout sans succès, ne parle que la langue française et n'a absolument aucune expérience d'entraîneur.
Image
18 ans plus tard, notre entraîneur Globe-Trotteur parle six langues, et est désormais reconnu par l'ensemble de ses pairs. La récente démission de Tuks a fait baisser sa réputation d'"entraîneur de légende" à entraîneur de "réputation mondiale". Jetons un œil sur ce qui a fait la réputation de notre homme :
Image
> 10 prises de fonction, 10 démissions, 4 sélections, 6 clubs, le tout en 18 ans et les 4 coins de la planète ou presque sont visités.

L’expérience démarre de manière assez insolite en Indonésie, au Persiwa Wamena, club de Super League indonésienne, enclavé dans une île montagneuse accessible uniquement par voie aérienne. Bossard y restera trois ans, obligé de quitter ses fonctions sur un quart de finale de LDC Asiatique perdu, la faute à un bug de championnat. Pour ceux qui s’en souviennent, seule la coupe d’Indonésie était disponible de manière assez inexplicable à l’époque.

Les CV continuent d’affluer sur les bureaux des dirigeants d’Asie et d’Afrique du Sud à l’époque, mais aucun ne donnera la chance à Bossard. Il finira par faire ses valises pour quelques mois au Mali, prenant en main la sélection des U20. Une expérience d’un an, durant laquelle il continuera de chercher un emploi, sans succès. Une chouette expérience de travailler avec les futurs cadors de cette sélection Africaine, mais trop dépendant des choix du sélectionneur des A, me piquant régulièrement mes meilleurs espoirs pour combler blessures ou autres suspensions de ses cadres. Au final, Bossard n’aura joué qu’une douzaine de matchs amicaux, pour dix victoires. Prendre de l’expérience, c’était le mot d’ordre.

Et puis un beau jour de mai 2015, le président du Gyeongnam FC m’appelle. Un projet sur 4 ans, dans un club à fort potentiel mais qui pâti de la présence régulière du FC Seoul sur l’ensemble des compétitions du pays. J’avoue avoir été un peu réticent à l’idée de rejoindre un club de Corée du Sud, car les noms des joueurs sont rédhibitoires. Mais Bossard n’avait pas le choix, il fallait y aller. 19 mois plus tard, et quelques trophées dans la musette, nouvelle démission au lendemain d’une victoire mémorable en LDC Asie. Les plus nostalgiques d’entres vous se souviendront de ma première finale de championnat en 2015, gagnée 4 à 0 à l’aller face au FC Séoul avant de sombrer 6 à 1 au retour. L’une des grosses claques de ce récit. Mais c’est aussi mon premier coup de cœur, un certain Nunes, sorti du centre de formation de Rennes, club de Britanie, et non conservé par les bretons. Un profil à la Djibril Cissé, fin finisseur et ultra véloce. Juste ce qu’il faut dans ce type de championnat. Il accepte à ma grande surprise de tenter l’expérience et va marquer l’histoire de ce club : près de 80 buts pour le gaillard en 18 mois, une légende, ma légende. Ses performances exceptionnelles lui ouvriront les portes d’un grand d’Europe : le Sporting Portugal. Aujourd’hui, il y est toujours, à 34 ans. Mon rêve de le recoaché un jour est terminé mais il restera à coup sûr l’un des grands bonhommes de ce récit.

Pendant ce temps-là, il m’est venu la merveilleuse idée de pousser le vice de l’exotisme jusqu’à prendre les rennes de la Marianne du Nord, île perdue du Pacifique. Et pourquoi pas ? Ouais, sauf qu’au moment de faire ma première sélection, je n’avais que 10 joueurs à ma disposition et pas de sélectionnables. Aujourd’hui encore, soit 13 ans après ma démission, personne n’a repris le poste…

Deux mois après avoir quitté en héros la Corée du Sud, mon nom résonne du côté du Mexique, ce championnat magnifique mais compliqué, aux regens exceptionnels. Banco pour Monarcas Morelia qui vient me chercher, avec comme principal objectif de remporter la LDC d’Amérique du Nord, épreuve qu’ils avaient remporté deux ans auparavant. Une très belle équipe à ma disposition, notamment le petit MOD Zapata, indéboulonnable en sélection. 16 mois plus tard, les hommes de Bossard soulèvent le Graal tant convoité dans une compétition peu relevée si l’on excepte quelques moutures américaines. Mon grand regret, c’est de ne pas avoir réussi à accrocher ce si difficile championnat mexicain…
Image
Deux jours après, Bossard s’envole en Colombie, avec un contrat juteux à la clé pour prendre en main le Chico FC, équipe du ventre mou colombien. C’est à ce moment-là que je fais la rencontre de la magnifique Shakira, ce qui m’a valu plusieurs remontrances de mon épouse Clara, rencontrée quelques mois plus tôt. Une seule année au Chico FC, à mon grand regret car il y avait de belles choses à faire là-bas, mais Boca, l’immense Boca a frappé à ma porte.

Boca Juniors, le club de cœur de Patrick, celui qui a vu Riquelme, Crespo, Batistuta, Tevez, Maradonna pour ne citer qu’eux… Une ambiance unique, des derbys bouillants : l’adrénaline qu’il manquait à Bossard depuis le début de son aventure. Il rafle tout sur son passage, avec son effectif de jeunes loups talentueux, faisant même la rencontre d’un certain Prieto, récent Ballon d’Or.

Ah si, j’ai été sélectionneur de Vanuatu 1 journée. Il y a des jours comme ça, on se sent poussé des ailes. Lol.

Reçu 3 sur 5, direction l’Afrique, et plus précisément l’Afrique du Sud, seul pays jouable dans la BDD initiale. Le problème, c’est que les postes ne sont pas légion, et pas de cador en proie à de terribles difficultés. Je me résous à accepter un contrat en D2 locale, pour voir.

Parallèlement à cela, Bossard cherche encore et toujours plus d’exotisme : le Salvador, le Honduras, le Pérou, et le Guatemala me font de l’œil. Pari tenu pour cette dernière, objectif Gold Cup. Avant ça, Bossard emmène ces hommes à la victoire en Coupe UNCAF qui regroupe les pays d’Amérique Centrale, avant de caler en quart de la Gold Cup suivante face aux USA, futur vainqueur de la compétition chez eux. Dans l’espoir de recoaché Nunes, Bossard démissionne après deux belles années au service de la sélection dans l’espoir de remplacer un Villas Boas décrié à la tête du Portugal. Un espoir malheureusement vain car à l’heure actuelle, le bougre est toujours en poste, malgré des performances mi figue, mi raisin.

C’est là que démarre un peu plus de 6 années pleines à la tête des Tuks de Pretoria, valeureux leader de D2 AFS, avec un objectif fou : remporter la LDC Afrique. Un parcours semé d’embûches, avec de faibles moyens, mais qui paye : Bossard et son capitaine Ferreira soulève l’inestimable trophée devant tout un peuple, un beau soir de novembre 2027. Le jour où il faut rentrer à la maison.
Image
A la lecture de ces graphes, une chose interpelle immédiatement pour ceux qui me suivent depuis longtemps : la gestion des finances quasi parfaite pour un escroc qui pique dans les caisses ! Pas mal ? En même temps, depuis le début de cette partie, j’ai toujours cherché à être rigoureux dans mes choix financiers, me débrouillant avec peu de moyens.

Côté rapport avec les joueurs, le critère loyauté est à prendre avec précaution : des mecs qui veulent jouer et attendent un mois pour voir, alors qu’on est en dernière ligne droite, c’est un peu culotté. Surtout que j’ai cherché sans cesse à impliquer un maximum de joueurs, étant assez fan de la rotation, et pour cause.

Le reste est logique, Bossard préfère les joueurs locaux, ceci étant expliqué par cela, s’est investi corps et âme, ne communiquant avec les médias que pour les grandes occasions et reconduisant son 4 5 1 régulièrement. La réputation mondiale à un prix.
Image
Un dernier tableau intéressant. Si vous connaissez certaines données, d’autres sont assez parlantes : 2.2M€ de gains accumulés en 18 ans, soit en 216 mois de salaires, soit 2 546€/semaine ! Pas cher pour un entraîneur de la trempe de Bossard, non ? Un peu plus de 2M€ dépensé par mercato, largement biaisé par mon passage à Boca ou j’ai recruté notamment l’excellent milieu de terrain Mosca pour 6M€.

En terme purement statistiques, 745 matchs joués à ce jour, pour 486 victoires, 124 nuls et 135 défaites, soit un taux de victoire de 65%. Des bases Mourinhiesques ! En moyenne, ce sont deux buts marqués, pour un encaissé, et 29 trophées comptabilisés selon le jeu. Pour le détail de ces derniers, vous pouvez vous référer à la première page de ce récit où le palmarès est actualisé à chaque post.
Image
NB : Les zones vertes de fond notifient les points de passage dans les clubs respectifs (avec les principales compétitions).
Image
Durant mon passage, Persiwa a gagné un championnat en 2013 après avoir occupé le fauteuil de dauphin l’année d’avant. La raison de mon départ ? Le trou d’air entre 2013 et 2016, m’obligeant à voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Un patch correctif a fait repartir la compétition, avec 2 nouvelles victoires de Persiwa Wamena en 3 ans, et un TOP 3 régulier.
Image
Une seule Coupe d'Indonésie glanée en 3 ans de présence (2013) mais on note que ce ne fut pas la dernière, même si Persipura semble avoir la main mise sur la compétition.
Image
2015, coup d'essai avec cette mémorable branlée face à Séoul en finale, avant de reprendre notre dû en 2016. 2017, plus de championnat. Saleté de jeu.
Image
Petit florilège des Coupes de Corée, qui continent de vivre. 2016 a vraiment été l'une des années marquantes de ce récit avec un quadruplé historique, notamment cette Coupe de la Ligue Coréenne et la Coupe de Corée. Le Gyeongnam FC est pour mon grand plaisir le tenant du titre en Coupe de la Ligue Coréenne, et a conquis 3 autres trophées depuis mon départ. Là encore, l'équipe tourne bien !
Image
Dans ma période Asiatique et mes deux clubs, il fallait venir à bout de LA compétition. Chose faite avec le Gyeongnam FC en 2016 emmené par le formidable Nunes qui a gagné la compétition à lui tout seul. La Corée du Sud a continué d'être présente au rayon des vainqueurs avec deux titres pour Ulsan et des finales pour le FC Séoul et Suwon.
Image
Pas de championnat du Mexique pour Monarcas Morelia durant ma pige. Mais force est de constater qu'avant 2020, c'était drôle, le vainqueur changeait "régulièrement". Après, c'est Pumas ou l'America (MEX).
Image
Un petit tour et puis s'en va : 2018, merci et au revoir. Brillant vainqueur avec mon prédécesseur en 2015, Morelia s'inscrit parmi les nombreux clubs mexicains vainqueur de l'épreuve. Car ils ne sont que Mexicains.
Image
La zone verte n'est pas assez large et il manque un cran en amont et un en aval. Chico aura eu le mérite d'être mis en lumière quelques années avant qu'Once Caldas, en mon absence décide de régler tout le monde. Une dictature là-bas !
Image
2019, année faste pour le Chico FC. Le reste du temps, le trophée est partagé. Mais rappelez vous, cette compétition est un vrai mini championnat avec pas loin de 20 matchs pour la gagner, ce qui explique probablement la "diversité" des vainqueurs.
Image
Boca tanguait avant l'arrivée de Bossard. 3 championnats plus tard, deux Copa Sudamericana et une Copa Libertadores après, ça va mieux. Pour preuve, River vit dans l'ombre du plus prestigieux club de la capitale. :P
Image
L'un de mes grands regrets : ne jamais avoir accroché cette nouvelle compétition, qui a fait son apparition IRL en 2011. Boca n'en reste pas moins le club le plus titré dans la compétition avec 5 victoires.
Image
La Copa Libertadores du pauvre. Avec un effectif comme celui que j'avais à l'époque, rien de plus normal que ces deux victoires consécutives. Le voisin River est le dernier vainqueur en date, mais le Brésil semble avoir la main mise sur la compétition.
Image
2020, demi finale, 2021 finale remportée. Montée crescendo pour le plus grand trophée d'Amérique du Sud, que Sao Paulo semble s'être approprié de manière assez flagrante, avec 9 titres depuis 2011.
Image
Vous l'avez suivi ces dernières années, et cela risque de durer un certain temps, Tuks a régné sur le pays, depuis 2025. Notons également au passage le non moins réputé titre de D1 AFS en 2021 pour mes anciens protégés. Les Orlando Pirates se contenteront des miettes. Auparavant, les vainqueurs étaient assez homogènes.
Image
Nos trois coupes locales. L'une mes réussi plutôt bien, la KO Cup avec trois titres, l'autre m'échappe quasi constamment alors que c'est la plus "rapide" et la plus lucrative : la coupe du TOP 8, avec une victoire. 2 titres en Coupe d'Afrique du Sud au passage.
Image
J'ai eu le malheur d'inscrire un peu par hasard et en toute logique mon nom en 2026 à cette compétition, sorte de LDC d'Afrique du pauvre. Tant mieux. Remarquez que les clubs d'Afrique du Nord y ont leurs entrées.
Image
Zamalek, Al-Ahly, [...] Al-Alhy, Zamalek, et Tuks ! Pouet Pouet, c'est la fête. Je me casse !
Image
Bien évidemment, pour ce désormais mythique "Et pendant ce temps là" de l'ami Thomas Thouroude, il fallait bien la musique de circonstance :wink: Que s'est-il passé dans le monde (enfin en Europe) en mon absence ? Notez bien que j'ai appris 95% des résultats en coupant mes screens, je n'allais jamais regardé avant ! Mais il y a peu de surprises.
Image
Euh... C'est pas drôle...
Image
Quand le Bayern est sympa, c'est nettement plus fun ! Pas de surprise notable.
Image
Deux manières de voir ces résultats en PRM anglaise :
- C'est normal, MU et Chelsea se tirent la bourre. (MU a actuellement la meilleure équipe du monde, il faut le dire).
- Oh putain, pas de City ! Mais pas une fois ! (Et Liverpool?)
Image
Idem, Chelsea et MU. City, éternel looser.
Image
Arsenal s'intercale à 5 reprises et West Brom en 2024 :124:
Image
Du classique, avec néanmoins, l'étonnante disparition en 2023 et 2024 de Barcelone.
Image
RAS si ce n'est Levante en 2023. Je précise que Séville avait une équipe de fou autour de 2020, ce qui explique la récurrence de leurs excellents résultats.
Image
2023 encore, l'année où tout a merdé en Europe. Lorient s'impose ! Sinon, ce n'est absolument pas drôle avec Lyon qui continue de maîtriser le pays, le PSG et l'OM. notons que la thune Qatari n'y a rien fait.
Image
P-L-M, what else ?
Image
Non, vous ne rêvez pas, ce n'est pas le même screen qu'au dessus, je ne me suis pas trompé :124:
Image
Milan domine la Série A, avantage net à l'Inter qui effraie toute concurrence depuis 10 ans.
Image
Petit bug entre 2022 et 2026 et ça repart. Étrange. Pas de surprise.
Image
L'homogénéité des vainqueurs me plait assez. On notera la finale du Shaktar en 2012.
Image
Quelques finalistes non habitués comme le Genoa, le Werder ou encore Aston Villa. Pas de surprise sinon. Putain, en fait, ya rien de marrant !
Image
La Coupe du Monde : Là, on voit des choses intéressantes. La France accroche deux nouvelles étoiles, le Portugal vient en voisin bien sympa au Brésil mais que dire de cette CDM 2018 en Russie : l’Algérie en finale, la Slovénie 3ème !
Image
Excellents résultats de nos amis Belges qui atteignent deux fois consécutives la finale. Le dernier Euro a livré son lot de surprise : victoire de la Turquie devant la République tchèque. Sinon, c'est du classique.
Image
On notera la victoire du Kenya en 2023 pour ce qui est le seul résultat sortant de l’ordinaire.
Image
Le Pérou s'impose en 2019 :124: , l'Argentine n'y arrive pas.
Image
4 à 3 pour Messi Vs Ronaldo, j'ai eu la chance d'avoir une partie équilibrée. Sinon, sympa cette victoire de Sigurosson absolument énorme à l'époque et le Kun rafle le dernier BO réel. Busao, que vous verrez plus bas, débute l'air des regens avec 3 BO, Prieto vient de gagner son 1er. Wilshere :124:
Image
On est sur du classique concernant les transferts records, pas un au dessus de 52M€. Ca fait plaisir ce côté "réaliste".
Image
Benfica à la 10ème place pourrait constituer l'unique surprise pour ce classement des clubs les plus riches, dominé par le Réal et le Barça.
Image
La France est régulièrement première de ce classement. Quelques nations non habituées à ce genre d'honneur : Mali (6), Algérie (7), Pologne (11), Bénin (12) et Kenya (15).
Image
Pour le plaisir des yeux et parce que des images valent mieux que du texte, voici ceux qui font la planète foot en 2028. Pas de commentaires en dessous, vous m'en excuserez, et il a été bien difficile de choisir, il y en a tellement d'autres. Mais avec mon arrivée en Europe, je ne manquerai pas de vous tenir informé des nouvelles pépites en temps réel et profiterais des matchs de Coupe d'Europe pour vous en présenter certains autres. Enjoy !
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Alors ? :wink:
Image
Voici pour ce premier bilan, après 18 saisons de Globe-Trotteur. J'ai essayé de vous faire l'état des lieux le plus complet de toutes les compétitions, ainsi que celles que j'ai joué, avec quelques regens pour agrémenter le tout. J'aurai pu comparer l'évolution des clubs que j'ai coaché entre ma prise de fonction et aujourd'hui, mais peu de chose ont changé, car je ne suis pas resté assez longtemps. Seules les infrastructures de Tuks sont montées d'un cran. A mon grand désespoir, je ne suis dans aucune case "Légende" de clubs, normal car passages assez courts, à peine dans grands noms pour Tuks.

Il manquerait aussi les joueurs qui m'ont marqué mais j'ai jugé qu'avec la quantité de screen déjà en place, cela aurait fait trop. Mais vous les connaissez : Prieto, Nunes, Zapata, Corrales, Das Neves... Je ferai comme en 2011, pour le bilan final, avec les 11 hommes à retenir de ce récit. Sinon, j'espère avoir été complet et que cela a rafraichi votre mémoire. Si vous avez des demandes ou des questions, j'essaierai de les satisfaire.

> Et la suite ?

La suite, comme indiqué dans mon dernier post avec les Tuks de Pretoria, s'inscrit forcément en Europe. J'ai plusieurs idées pour faire vivre cette zone, mais mes nombreux soucis techniques liés à FM m'oblige à revoir mes plans et à changer de cap. L'objectif principal sera la conquête de la LDC Europe pour valider mon challenge, et accessoirement, bien figurer en CDM ou Euro si je prends une sélection.

J'avais émis le souhait au début de ce récit, pour le rendre le plus complet possible, de jouer au moins un Lifeban. Le prochain challenge et le premier Européen sera donc un Lifeban. Quand on y réfléchit, il n'y a pas un club où j'ai pu profiter des transferts, sans contraintes, ni rien. Le Lifeban n'aide pas, mais si je continue après ce nouveau défi, je me ferai plaisir - enfin.

Les pays actuellement en BDD : Norvège, Islande, Suède, Finlande, Danemark, France et Angleterre. Mon futur choix en surprendra plus d'un, mais la vie est ainsi faite.

Un prono ? Sinon, j'aimerai votre retour sur ce récit : ce qui vous a marqué, un joueur, un match, une anecdote, un pays, je ne sais pas, ce que vous voulez. Soyez consistant !

=> A vos commentaires :wink:

Merci, et à bientôt pour les nouvelles aventures de Papy Bossard !
Image
PS : A peine arrivé en Europe, je me suis fait des copines.
Prochain Post : Pouet Pouet
Image
@fila : Continue de me tenir au courant ! Merci pour ton suivi.

@ApuMU : Eh, enfin un (avec ardennais) qui aime mon sommaire ! Il y a de l'idée dans tes propal' mais peut-être pour plus tard. Merci.

@Somo : xptdrlolmdr. Tu vas être servi alors. Merci.

@RDO :
Du nord au sud de la Loire
De la Bretagne à la Vendée
Nous sommes ici pour supporter
Les Canaris de la Beaujoire :wink:

C'est prévu, mais le poste n'est pas libre !

@Nokbel : Merci, c'est touchant. Au plaisir alors !

@sanglier fou : Mais non, je ne suis pas meilleur qu'un autre. Juste être persévérant ! Merci.

@Lloris69 : Elle arrive, mais bilan avant !
1000ème posteur Lloris 69 : :119: :51: :50: :64:
@victorgrele : La semaine prochaine ! Mais rien ne vous empêche de deviner.

@Somo : T'a tout free :75:

@fila : Oui, enlève des championnats, ça rame trop. Mais va falloir attendre, ... Mercredi disons pour le nouveau club !

@Arioka : Merci, ça fait plaisir d'autant que tu as bien saisi le truc. Concrètement, à cause de ces merdes, je dois recommencer 4 matchs sur 5 ! Frustrant, voir navrant quand tu es à la 85ème minute... Sans compter la lenteur de chargement, les Crash Dump... Je ne ferai pas de récit, j'aurai brûlé le jeu et piraté Steam. Du coup, j'ai hâte de finir le récit alors que j'avais des tonnes d'histoires en tête, à raconter, des croisements avec le 2011 à faire. Triste. Merci pour ton message.

Encore un grand merci à tous, c'est aussi ça qui fait que je n'arrête pas. :wink:


Avatar du membre
Clem95
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 9654
Enregistré le : jeu. 03 déc. 2009 18:00
Club préféré : Arsenal

Re: [Globe-Trotter] - Bilan 1 (S18) - Road to the Legend

Message par Clem95 » dim. 25 mars 2012 20:58

Premier à commenter :mrgreen:

Ça c"est du post, on pouvait pas faire plus complet je pense ! C'est marrant de revivre ses premiers moments en Indonésie (d'ailleurs je me souviens d'un bon gardien brésilien dans ton équipe, des nouvelles de lui ?). En tout cas joli palmarès, manque plus que la LDC et une Coupe du Monde mais ça ne sera pas facile de la gagner en coachant les Marianne du Nord ou Vanuatu :P

Pas mal de championnats/coupe qui ont disparu pendant quelques années, j'ai eu la même chose dans ma partie avec le patch de base, dommage pour le réalisme. Et ta partie est pas drole, toujours les même qui remporte les compétitions !
Morelia s'inscrit parmi les nombreux clubs mexicains vainqueur de l'épreuve. Car ils ne sont que Mexicains.
Dommage, en observant attentivement le screen, j'ai vu qu'un club se nommait Municipal (GUA) et mon petit doigt me dit que ce club n'est pas mexicain :mrgreen:

Pour ton prochain club, je te voie bien aller en Islande, je sais pas pourquoi. Au FH ou à Breioablick, les deux meilleurs centres de formation du pays. D'ailleurs je compte aussi faire un lifeban avec ... FH. Mais c'est pas tellement surprenant un lifeban en Islande .... quoi que.


Avatar du membre
Lolow
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 73
Enregistré le : sam. 16 juil. 2011 21:38
Partie actuelle : Hummel Korea

Re: [Globe-Trotter] - Bilan 1 (S18) - Road to the Legend

Message par Lolow » dim. 25 mars 2012 21:03

Il est bonnard ce récap ! Bon vision d'ensemble, et comme tu le souligne, dommage que le jeu ne gère pas si bien les légendes de chaques clubs. Je pense que dès que tu est champions du continent avec ton club, tu entre logiquement dans la légende.


Sinon ce qui m'auras le plus marqué : Un blague que je n'arrive pas a retrouver au moment de la période sud américaine, avec le club de Lanus, qui m'a fait pouffer de rire, réveillant par la même madame ^^

Bon courage pour la suite !


Répondre

Retourner vers « The Hall of Fame »