Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Grrrrrr

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

diego.54
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 145
Enregistré le : mer. 09 juil. 2008 10:14
Localisation : Près de Nancy

Grrrrrr

Message par diego.54 » sam. 30 janv. 2010 19:51

Prologue

Mercredi 1 juillet 2009, 11h :

La conférence de presse va commencer. J’ignore encore pourquoi le président m’a choisi moi. Moi Diego Suarez, arrivé dans ce petit coin de France à l’âge de 2 ans.

En effet, ma mère a décidé de quitter le Mexique suite au décès de mon père dans un accident de voiture, elle voulait fuir tout ce qui pouvait faire remonter en elle les souvenirs de mon géniteur. Je ne suis jamais retourné au Mexique, peut-être par solidarité avec celle qui tant bien que mal m’a élevé ou tout simplement parce que je me serais senti comme un étranger dans ce pays qui m’a vu naitre.

Me voici à la tête d’un club de foot. A vrai dire ce n’est pas tellement un hasard puisque toute ma vie a tourné autour du ballon rond. Je n’étais pas un mauvais footballeur, pour preuve à 19 ans, je faisais mes premiers pas en CFA 2 mais j’ai dû stopper ma « carrière » 2 ans plus tard suite à des problèmes avec la justice… Après cela, aucun club n’a souhaité me compté dans ses rangs. J’ai donc été obligé d’enchainer petits jobs sur petits jobs pour subvenir à mes besoins. Jusqu’à aujourd’hui où le club dans lequel j’ai effectué mes premiers pas en débutants me donne ma chance.

Le stresse commence à monter en moi. Ce n’est pas dans mes habitudes de paniquer comme ça, pour si peu de choses. Dehors, il y a quoi, 5 ou 6 journalistes qui ont tout simplement le pouvoir de me descendre et faire de moi un moins que rien. Ce même moins que rien que j’étais encore la semaine passée lorsqu’Alexandre, mon président est venu à ma rencontre. Je venais encore de me faire jeter d’un entretien d’embauche, malgré « un CV intéressant qu’ils garderont sous le coude si jamais un poste venait à se libérer » comme ils aiment le dire, alors je m’étais rendu au bar du coin afin de noyer ma déception dans un verre de vodka citron. A mon arrivée cet homme était déjà là, on s’est mis à discuter de choses et d’autres et sans que je sache comment c’est arrivé, il m’a proposé ce poste d’entraineur. J’ai d’abord cru à une farce, puis j’ai mis ça sur le fait qu’il avait surement plus bu que moi. Quand il est parti, il m’a demandé mes coordonnées, j’lui ai donné et le lendemain je recevais un contrat me proposant 33 500 €uros par mois pour être entraineur. Je l’ai signé et me voici ici maintenant. Alex finit son petit discours de bienvenue : « Mesdames et messieurs, je vous présente donc notre nouvel entraineur, Diego Suarez… ».

Je finis à la va-vite mon verre de vodka citron pour me donner un peu de courage et me dirige vers l’estrade.

Que la fête commence !
Image


Publicité

diego.54
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 145
Enregistré le : mer. 09 juil. 2008 10:14
Localisation : Près de Nancy

Re: Grrrrrr

Message par diego.54 » dim. 31 janv. 2010 10:57

Finalement la conférence de presse s’est bien déroulée. Oui, je réalise mon rêve en devant l’entraineur du FC Sochaux Montbéliard, Non désolé je ne ferais pas de commentaire sur les transferts alors que je n’ai pas encore rencontré les joueurs et le staff… Bla bla bla… Bref une demi-heure de langue de bois et pas le temps de me resservir un verre que je pars à la rencontre du staff.

Premièrement, mon adjoint m’apprend qu’une rencontre amicale a été organisée cette après midi face à la réserve du club afin que je puisse observer rapidement mes joueurs. Deuxièmement, après consultation de l’organigramme du club, je m’aperçois que j’ai 2 adjoints et qu’il y a 4 entraineurs des jeunes… Je ne sais pas si Jacques Chirac souhaite devenir maire de Sochaux mais niveau emplois fictifs y a de quoi faire ici. J’organise des rendez-vous avec chacun des membres du staff pour le lendemain.

Le match face à la réserve ne m’apprendra pas grand-chose, si ce n’est que l’équipe première est meilleure que celle de la CFA. Jusque là rien d’illogique. Victoire 2-0, doublé de Sverkos, un but par mi-temps.

Ma journée se finit de bonne heure, chose qui n’arrivera que rarement donc je préfère en profiter. Je rentre dans mon appart. Petite note à moi-même, cherche un nouvel appart et une nouvelle voiture. Avec mon nouveau salaire, j’pense pouvoir trouver quelque chose de convenable. Je passe donc ma soirée à regarder des DVD de Docteur House tout en me nourrissant de pizza.

La journée du lendemain aura été éprouvante. Je ne compte même plus le nombre de personnes que j’ai envoyé aux RH pour résilier leur contrat, le nombre d’incompétents était impressionnant. J’ai viré un de mes adjoins et 3 des entraineurs de jeunes. J’ai gardé le moins mauvais des 4 mais il ne fera pas long feu au club. Fabrice Vandeputte, un nom comme ça, ça vous prédestine un homme, est plutôt doué avec les jeunes, mais a un caractère de merde, irascible, hautain, prétentieux… sont un bref aperçu des ses qualités, il restera en place le temps que je lui trouve un remplaçant. De l’équipe en place à mon arrivée, je n’ai gardé qu’un adjoint, un kiné et 2 recruteurs. Je commence à mieux comprendre les résultats de l’équipe les années précédentes.

J’ai huit jours pour recruter un nouveau staff avant notre prochain match face à Cluj dans le cadre d’une coupe amicale. Je me penche aussi sur le recrutement, on a des bons joueurs et je pense pouvoir tenir les objectifs qui m’ont été fixés, c’est-à-dire obtenir le maintien. En même temps, avec une enveloppe de 1M€, j’vais pas aller faire des folies sur le marché, sans compter qu’on est plutôt limite pour les salaires. Alors je me penche sur les joueurs disponibles en prêt, mais malheureusement les prêts ne sont pas gratuits et ceux qui le sont ne sont pas intéressants. Je regarde du coté des joueurs libres et deux noms ont retenu mon attention. Je faxe immédiatement une offre de contrat au 1er, sachant pertinemment ce qu’il vaut puisqu’il était encore en activité l’année précédente en L1. Pour le second, je téléphone à l’agent de ce joueur afin de savoir si ce dernier serait intéressé pour effectuer un essai d’un mois au club. L’agent, qui parle très bien le français malgré son fort accent hollandais, me dis qu’il doit en parler d’abord en parler à son poulain avant de me donner une réponse. Il me demande mes coordonnées et promets de me donner une réponse demain au plus tard.

J’ai rapidement trouvé des éléments de qualité en ce qui concerne l’encadrement des joueurs, les offres que j’avais effectuées la veille ont presque toutes été acceptées. La journée verra l’arrivée des 6 préparateurs, 2 recruteurs et 1 kiné. De l’italien, du brésilien, du français, du portugais, de l’anglais… Sochaux devient cosmopolite ! En tout cas, je suis ravi des ces arrivées rapides, ça va me donner un sacré coup de main pour la préparation physique d’avant saison même si ces arrivées ont eu un coût qui à largement entammé mon budget transfert...

La journée a été bonne, les joueurs ont transpirés, le staff prend bien ses marques malgré ces arrivées de masse, sachant que j’attends encore la venue de 2 préparateurs, un recruteur et un entraineur de jeune pour que je vire ce c****** de Vandeputte.

Je retourne dans mon bureau, récupérer mes affaires avant de rentrer chez moi. Mon téléphone portable, que j’avais laissé afin d’être tranquille avec mes joueurs et mon nouveau staff, me signale que j’ai reçu un SMS. Un numéro inconnu. Je l’ouvre et son contenu me fait esquisser un beau sourire : « Edgar Davids accepte de passer un essai à Sochaux. Nous arriverons demain matin afin des signer les papiers. Edgar est impatient de vous rencontrer ».
Image


Avatar du membre
Atom Tan
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3121
Enregistré le : sam. 21 mars 2009 16:15
Localisation : Centre

Re: Grrrrrr

Message par Atom Tan » dim. 31 janv. 2010 11:17

euhhhhhhh !

je sais c'est un peu juste comme commentaire mais bon avec un titre comme ça !


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: Grrrrrr

Message par Misaki » lun. 01 févr. 2010 18:09

Atom Tan a écrit :euhhhhhhh !

je sais c'est un peu juste comme commentaire mais bon avec un titre comme ça !
Je vais dire pareil qu'Atom.

Bizarre de la part d'un auteur comme diego. C'est bien toi qui avait commencé une histoire avec un argentin qui débarque en Angleterre ?
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


diego.54
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 145
Enregistré le : mer. 09 juil. 2008 10:14
Localisation : Près de Nancy

Re: Grrrrrr

Message par diego.54 » lun. 01 févr. 2010 21:12

Misaki a écrit :
Atom Tan a écrit :euhhhhhhh !

je sais c'est un peu juste comme commentaire mais bon avec un titre comme ça !
Je vais dire pareil qu'Atom.

Bizarre de la part d'un auteur comme diego. C'est bien toi qui avait commencé une histoire avec un argentin qui débarque en Angleterre ?
un mexicain plutôt :wink:
mais le projet à vite été annulé, j'espère que celui ci aura une meilleur fin (enfin qu'il aura une fin tout court :mrgreen: )
un nouvel épisode demain ou mercredi
Image


diego.54
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 145
Enregistré le : mer. 09 juil. 2008 10:14
Localisation : Près de Nancy

Re: Grrrrrr

Message par diego.54 » mer. 03 févr. 2010 7:17

Diaries of coach : Month of July. Part I

Samedi 4 juillet :
Edgar et son agent sont ponctuels. Arrivés à 9h tapantes afin de signer les papiers officialisant sa période d’essai. Après une petite demi-heure à discuter avec l’ancien international, je lui indique la direction des vestiaires afin qu’il prenne part à la séance de ce matin avant de pouvoir, comme le reste de l’équipe, profité de son week-end. Malgré son passé, Edgar est un mec simple qui n’a qu’une envie : prendre du plaisir sur le terrain. Son intégration se passe plutôt (non pas le chien de Mickey) bien. Les plus jeunes du groupe ne le connaisse pas forcément même si je vois bien dans leurs yeux un air de « Où j’ai déjà bien pu voir ce mec là ? » et pour les plus anciens, ils ont suffisamment de recul pour ne pas être impressionné outre mesure.

Mercredi 8 juillet :
Pas d’entrainement aujourd’hui car nous prenons l’avion direction la Croatie pour une coupe amicale qu’organise le Dinamo Zagreb dans laquelle participera également le CFR Cluj et Brondby. Nous rencontrerons le lendemain le club roumain qui avait crée la surprise la saison dernière en ligue des Champions face à l’AS Rome. Dans cette coupe où ces 3 équipes jouent plus ou moins la Coupe d’Europe, j’ai à cœur de ne pas être trop ridicule.

Jeudi 9 juillet 15h :
Le coup d’envoi est donné. J’ai reconduit mon 4-4-2 diamant que j’avais utilisé face à la réserve car c’est dans ce schéma de jeu qu’on devrait évoluer toute cette saison. Un nouveau schéma tactique et une préparation physique éreintante, voilà qui n’aide pas mon équipe à pratiquer du beau jeu malgré quelques phases de jeu intéressantes. Nous ne sommes pas ridicules et arrivons à faire jeu égal avec les Roumains jusqu’à la 31e minute où sur un coup franc à 40m que leur meneur de jeu, Mara, tire dans la boite direction Cadu, le défenseur portugais monté mettre sa tête. Ce dernier s’écroule devant un Jérémy Brechet qui ne comprend pas ce qui ce passe, Cadu, bien que n’étant pas international, s’est inspiré des plus beaux plongeons de Cristiano Ronaldo. Stéphane Bré n’hésite pas une seconde et siffle pénalty. Le défenseur décide de se faire justice lui-même et il ne manque que quelques centimètres à Teddy Richert pour sortir la frappe du portugais. 1-0 pour les Roumains, le score ne bougera pas jusqu’à la mi-temps. Je décide de changer ma charnière centrale, Faty – Bréchet, car ils sont assez énervés à cause de la simulation du portugais et je ne veux pas finir ce match à 9. Carlao et Perquis prendront leurs places. Nous encaisserons deux autres buts à la 58e et 66e. Mes joueurs ne sont pas encore au point physiquement et ça se ressent cruellement.

Vendredi 10 juillet 9h :
Je suis réveillé par la sonnerie de mon portable indiquant que j’ai reçu un SMS. J’espère que ce n’est pas encore une connerie d’Orange info sinon je fais volé mon I-phone tout beau tout neuf à travers la pièce. Message d’Alexandre Lacombe. Qu’est-ce qu’il peut bien me vouloir à cette heure-ci ? : « Le contrat que tu as envoyé la semaine dernière est revenu signé, nous avons notre nouveau meneur de jeu. Joli coup que tu as réussi là. Nous rendrons l’information officielle à ton retour de Zagreb. Bonne chance cet aprèm face aux danois ;) ». Je relis le message trois fois pour être sûr d’avoir bien compris, je suis fou de joie. Il est trop tôt pour boire un verre mais tant pis. Je me sers dans le mini bar de l’hôtel une mignonette de vodka que je coupe avec du jus d’orange, je n’ai pas trouvé de citrons…

Vendredi 10 juillet 17h :
Enfin le match face à Brondby est terminé. Le match fût pauvre, triste et malheureux. Les deux équipes, surement fatigué par leur match de la veille, manquaient de jus. Nous avons été supérieurs aux Danois mais avons-nous été bons ou ont-ils été particulièrement mauvais ? Connaissant mes joueurs que depuis dix jours et n’étant pas un aficionado du championnat du Danemark, c’est une question qui restera sans réponse. Sans un penalty obtenu par Maxime Josse et transformé par Sverkos, mon unique buteur à présent avec la stat (flatteuse ?!?) de 3 buts en 3 matches. Nous aurions dû jouer des prolongations que personne n’auraient appréciées.

Vendredi 10 juillet 20h :
Conférence de presse pour annoncé la venue de notre nouveau joueur. Alex, me nomme maitre de cérémonie en argumentant que j’avais conclu seul l’affaire et que c’est sur moi que devait être tourné les projecteurs. Je m’avance donc vers le micro et prend la parole :
« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs les journalistes bonsoir. Merci de vous êtes déplacés ce soir. Un grand merci également aux nombreux supporters qui sont présents ce soir et qui nous ont chaleureusement encouragés à Zagreb. Je sais que vous avez beaucoup d’autres choses à faire, je ne vais donc pas m’éterniser. Le FC Sochaux Montbéliard que je représente ce soir est heureux de vous présenter sa nouvelle acquisition. Il s’agit d’un meneur de jeu de 29 ans qui a été international français à 3 reprises, je vous demande d’accueillir comme il se doit le retour du fils prodigue, un tonnerre d’applaudissements pour Camel Meriem… »
Camel est heureux de revenir au club et le club et heureux d’accueillir Camel. La conférence dure environ 1h et se déroule dans une ambiance bonne enfant.
Une fois tout le monde partit, Alex et moi restons boire un dernier verre :
« Dis Alex, j’peux te poser une question ?
- Si tu me demandes pas plus d’argent pour les transferts, tu peux demander ce que tu veux, me répond-t-il hilare
- Non, non, t’inquiète. Je connais les finances du club. Tu as toujours des parts chez Peugeot non ?
- Euh… oui… Pourquoi ?, me demanda-t-il, inquiet
- J’envisage de changer de voiture, tu penses pouvoir trouver quelque chose de bien à un bon prix ?
- Oui pas de soucis. J’passe te prendre demain après-midi et on ira trouver ton bonheur »
Cet accord fut scellé par l’entrechoquement de nos deux verres.
Image


diego.54
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 145
Enregistré le : mer. 09 juil. 2008 10:14
Localisation : Près de Nancy

Re: Grrrrrr

Message par diego.54 » sam. 06 févr. 2010 12:37

Diaries of coach : Month of July. Part II

Mardi 14 juillet 2009 17h :
J’arrive au stade à bord de mon nouveau coupé 407 de couleur noir toutes options, qui m’aurait couté un modeste mois et demi de salaire, mais Alex m’a permis de l’avoir à un prix défiant toute concurrence. Dans 2h nous affronterons l’Ajax, l’équipe qui débutera la rencontre comportera 6 des joueurs qui dans ma tête seront les titulaires de la saison à venir : Richert, Brechet, Gavanon, Boudebouz, Meriem et Sverkos. Perquis devra me montrer qu’il peut être plus que le simple remplaçant de Faty. Le reste de l’équipe (Jokic, Duplus, Nogueira et Privat) sont des jeunes espoirs qui pour certains d’entres eux deviendront très bon, je n’en doute pas.

Mardi 14 juillet 2009 21h :
Nous avons fait un très bon match. De retour au vestiaire avec un score nul et vierge, j’ai décidé de ne pas effectuer de remplacements afin de ne pas perturber l’équipe qui a fait jeu égal avec les hollandais pendant 45 minutes. Sloan Privat, du haut de ses 19 ans nous offre même l’avantage peu avant l’heure de jeu, un vrai but de renard. A la 65e minute, je procède à de nombreux changements car les jambes se font lourdes et les déchets techniques de plus en plus nombreux. Coaching perdant, puisque Luis Suarez permet à son équipe de revenir au score et se permet même de doubler la marque à 5 minutes du terme de la rencontre. Nous n’avons pas à rougir de notre match, je suis fier de mes gars et leur fait savoir.
De retour à l’appart, je vais faire un p’tit tour sur le net voir les dernières rumeurs de transferts et les dernières infos sorties. Sur l’equipe.fr, il y a une interview d’Erick Monbaerts, coach de l’Equipe de France espoirs, dans laquelle il déclare ouvertement son amour pour le FC Sochaux et qu’il rêverait de faire parti du staff du club. Je décroche mon téléphone et compose le numéro d’Alex :
« Diego ? Qu’est-ce…
- Alex, je viens de trouver le nouvel entraineur des jeunes ! »

Jeudi 16 juillet :
Je convoque Fabrice Vandeputte dans mon bureau, Erick vient de signer son nouveau contrat et Alex se charge de lui faire visiter le club.
« Fabrice, nous avons engagé Erick Monbaerts qui s’occupera de l’entrainement des jeunes du club…
- Attends, attends… Tu as viré 3 des mes collaborateurs avec lesquels, j’avais l’habitude de travailler sous prétexte qu’ils étaient de trop au club, pour me foutre dans les pattes un mec à qui je vais devoir tout apprendre du métier ! ».
Je me lève de mon siège et me place face à lui, un large sourire aux lèvres :
« Non Fabrice, Erick est ici pour te remplacer. Tu peux aller aux RH, les papiers sont prêts, ainsi que ta prime de départ. Au revoir.
- Tu ne manques pas d’air, guignol. Tu ne crois quand même pas que je vais me laisser marcher dessus par un junky dans ton genre ».
PAF ! Le coup est parti tout seul, Vandeputte se retrouve face contre sol, le pif éclaté.
« Passe à l’infirmerie avant de passer au RH ! Maintenant dégage !
- Ne crois pas que tu vas t’en tirer comme ça. Tu me le paiera »

Mardi 21 juillet :
Dernier match amical avant la reprise du championnat sur le terrain du Clermont Foot 63, modeste club de Ligue 2, pour lequel j’aligne la plupart de mes titulaires. Une victoire tranquille pour un match maîtriser de bout en bout deux buts à rien. Le 1er signé Marvin Martin, qui sera la doublure de Meriem, d’une frappe de 35m sur un coup franc décalé par Davids à la 22e minute et le second par le sérial buteur de FCSM : Vaclav Sverkos qui prend de vitesse la défense rouge pour placer une frappe sur le 2e poteau qui sera rentrant.

Lundi 27 juillet :
Rien de bien particulier pour cette fin du mois de juillet. Boukary Dramé nous a quittés pour rejoindre l’En Avant Guingamp qui rencontrera le Rapid de Vienne en Europa Ligue. Bonne chance à lui et à eux. Un dernier préparateur et un recruteur ont décidé de participer à l’aventure du FC Sochaux. Le championnat commence dans un peu moins de 2 semaines, nous nous rendrons à l’Abbé-Deschamps. Il me tarde d’y être…
Image


Avatar du membre
Atom Tan
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3121
Enregistré le : sam. 21 mars 2009 16:15
Localisation : Centre

Re: Grrrrrr

Message par Atom Tan » dim. 07 févr. 2010 22:22

Pour l'instant rien de très original donc difficile de se prononcer. On va voir se qui se passe dans le prochain épisode !

Vas y mollo sur la vodka citron/orange quand même ! chaque épisode tu t'en enfiles une !


diego.54
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 145
Enregistré le : mer. 09 juil. 2008 10:14
Localisation : Près de Nancy

Re: Grrrrrr

Message par diego.54 » jeu. 11 févr. 2010 20:57

« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bienvenue à votre rendez-vous hebdomadaire de Radio Foot Sochaux. Notre invité du jour n’est d’autre que l’entraineur des Lionceaux, Diego Suarez. Monsieur Suarez, merci d’avoir accepté l’invitation de notre modeste radio, c’est un plaisir pour moi de vous rencontrer. Comment allez-vous aujourd’hui ?
- C’est moi qui vous remercie de m’avoir invité, Alex. Je vais très bien merci mais appelez-moi Diego. Les monsieur Suarez ça sera bon quand je serai en retraite.
- Donc, Diego, j’imagine que vous êtes heureux de la prestation de vos hommes hier soir face à Lorient pour le compte de la 10e journée.
- Oui tout à fait, remporter ce match avec un tel score ne peut être que bénéfique pour la confiance.
- Alors petit rappel pour nos auditeurs vous avez remporté ce match 5 buts à 1. Charlie Davies a ouvert les hostilités à la 8e minute, suivi par Stéphane Dalmat 3 minutes plus tard et Vaclav Sverkos clôture le score par un hat trick parfait au 16e, 27e et 43e minute. Pour info le but Lorientais à été inscrit par Kévin Gameiro à la demi-heure de jeu, ce même joueur que vous avez tenté de recruter dans les dernières heures du mercato d’après mes sources….
- Oui effectivement. Alex Lacombe, mon président a réussi à débloquer des fonds pour les transferts et nous avons essayé de conclure cette arrivée mais Christian Gourcuff considère Kévin comme un élément important de son équipe, ce que je peux légitimement comprendre et ne prendra en compte qu’une offre beaucoup trop importante pour nos finances.
- D’où l’arrivée en temps que joker de Jimmy Briand dont le prix était plus dans vos cordes ?
- Non du tout, je crois que vous vous méprenez. Jimmy n’est pas une roue de secours. Nous avons pris la décision de l’engager malgré sa blessure qui devrait l’éloigner encore un mois des terrains. Jimmy est un international français et je suis persuadé qu’il retrouvera le niveau qu’était le sien avant sa blessure et qu’il apportera beaucoup au club.
- Vous occupez actuellement la 10e place avec 13 points en 10 journées. Avec un mois d’aout, n’ayons pas peur des mots, catastrophique avec les défaites 4 à 3 face à Auxerre et Bordeaux lors des 2 premières journées, le match nul 2 partout face à Montpellier, un de vos adversaires dans la course à la descente puis la défaite face à Monaco 1-0. L’équipe s’est reprise avec la victoire à Lille 2 à 1 pour enchainer ensuite avec 3 victoires, Valenciennes, Le Mans et Lorient hier soir et 2 défaites face à Nancy et Lyon. Sans oublier votre belle victoire contre Lorient, encore une fois, cette fois ci en coupe de la Ligue. Comment expliquez-vous ce changement et pensez-vous pouvoir visez mieux que le maintien?
- Nous avons engrangé le tiers des points nécessaires au quart du championnat, nous sommes donc en bonne voie mais je me refuse à déclarer d’autres objectifs tant que la barres de 42 points ne sera pas franchie. D’autre part, je tiens à signaler 2 petites choses : la première concerne le match face aux champions en titre. Il y avait 3-3 à la 89e minutes de jeu et c’est à se moment que Cavenaghi à choisi de prouver au reste du monde qu’il n’utilisait pas uniquement ses pieds pour marquer mais qu’il était tout aussi capable d’effectuer une splendide tête plongeante pour nous crucifier. La deuxième concerne le match face aux Montpelliérains, nous étions menés 2-0 au bout de 11 minutes et nous réussissons à revenir au score, ce qui montre bien la force mentale que possèdent mes joueurs. Pour en revenir à votre question, après le match de Monaco, je me suis rendu compte que mon équipe était trop attiré vers l’avant ce qui créait de gros espaces que nos adversaires n’hésitaient pas à emprunter, j’ai donc décidé de resserrer les lignes et de jouer plus compact avec l’effet que nous savons. Et pour répondre à nos détracteurs, le fait de jouer selon eux « plus défensivement » ne défavorise pas le spectacle puisque nous sommes, avec les bordelais, l’équipe qui marque le plus de buts mais malheureusement nous sommes aussi celle qui en concède le plus.
- Puisque vous parlez de vos détracteurs, je ne peux m’empêcher de rebondir sur la déclaration qu’a effectuée, Fabrice Vandeputte, votre ancien entraineur des jeunes, la veille de votre match face à l’ASNL, dans laquelle il affirmait qu’avec un drogué à sa tête, le FC Sochaux courait tout droit à la relégation. Qu’avez-vous à répondre à cela ?
- Monsieur Vandeputte est une personne aigrie qui n’a pas supporté son renvoi. Il fait cette déclaration alors que commencions à relever la tête, ce qui prouve que j’ai bien fait de m’en débarrasser et que ses préoccupations premières n’étaient en aucun cas le club mais bien sa petite personne.
- Vous confirmez donc que tout ce qu’à déclarer M. Vandeputte n’était que des mensonges !
- Malheureusement non. J’ai fais des conneries en étant jeune que j’ai payé. C’est de l’histoire ancienne et je ne ferai plus aucun commentaire concernant cette histoire à l’avenir.
- Comment avez-vous réagit suite à la réponse qu’a faite Jean-Michel Aulas lorsqu’il a tenu à commenter votre performance de la veille ? Je cite : « Compte tenu du passé de leur entraineur (ndlr : Diego Suarez, entraîneur du FC Sochaux), je conseille à la Ligue d’effectuer des contrôles anti-dopage dans les rangs sochaliens ».
- A vrai dire, je n’étais pas au courant de cette déclaration. Mais elle colle bien avec le personnage. Je refuse de répondre quoi que ce soit à cela car ça serait donner trop d’importance à un homme qui n’en mérite pas tant.
- Nous allons donc passez maintenant à la Coupe d’Europe, avec la prestigieuse Ligue des Champions et des tirages plutôt compliqués pour les clubs français. Diego, quel est votre avis sur le sujet ?
- En effet, l’Olympique de Marseille n’est pas verni avec ce groupe de la mort qui comprend Manchester United, le FC Porto et Wolfsburg, 3 clubs champions dans leur championnat respectif mais à 3 journée les clubs se tiennent en un mouchoir de poche, seulement 4 points séparent le 1er que sont les portugais au derniers que sont les olympiens. Lyon est tombé avec Arsenal, le Celtic et le Partizan Belgrade. Ils ont les moyens de passer les phases de poules, s’ils font un résultat face aux Ecossais à Gerland. Et enfin les bordelais que l’on pensait les mieux vernis avec l’AZ, Barcelone et un obscure club roumain dont je n’ai pas retenu le nom…
- L’Unirea Urziceni
- Oui, comme vous dites. Les bordelais n’ont réussi qu’à obtenir un petit point face à l’AZ, surprenant 1er du groupe, à domicile et ils ont subis une belle humiliation face aux Roumains à Chaban-Delmas deux buts à zéros. S’ils ne se reprennent pas vite en obtenant des résultats sur la phase retour, ils pourront même dire adieu à l’Europa League.
- Une bien belle analyse que vous nous avez faite là, à croire que vous avez fait ça toute votre vie (Rires). Un petit pronostique pour le vainqueur de la Ligue des Champions ?
- Je vois bien une finale Barça – Réal
- Merci beaucoup Diego, d’avoir passer cette demi-heure avec nous. Je ne vous retiens pas, je sais que vous êtes attendu.
- Merci à toi Alex et à bientôt.
- Le rendez-vous est pris. Nous allons donc maintenant parler de l’Europa League avec le LOSC seul représentant français, pour le moment, dans cette compétition… ».

Je rentre à mon appart où un mail est en attente dans ma messagerie. C’est Alex, mon président : « Nos 2 billets d’avions pour Athènes sont réservés pour le 5 novembre au matin et nous rentrerons le lendemain dans la journée. J’ai également reçu 2 places en présidentielle pour assister au match AEK Athènes – Lech Poznan en Europa League. J’espère que le joueur que tu veux superviser de tes yeux en vaut vraiment le coup. Bravo encore pour le résultat d’hier. A demain ».
Image


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: Grrrrrr

Message par Misaki » jeu. 11 févr. 2010 21:43

Sympa l'interview pour situer le club au niveau sportif.

Pour l'instant, rien d'extraordinaire mais ça se lit bien.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


diego.54
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 145
Enregistré le : mer. 09 juil. 2008 10:14
Localisation : Près de Nancy

Re: Grrrrrr

Message par diego.54 » sam. 20 févr. 2010 16:53

Alors que nous venons de prendre une belle raclée à domicile 4 à 1 face à Paris à peine 4 jours après avoir remporter les 3 points au Stadium, Alex et moi, nous rendons en Grèce afin de superviser Lewandowski lors du match d’Europa League AEK Athènes – Lech Poznań. Nous sommes tous les 2 dans l’avion en « buisness class » à siroter un cocktail lorsqu’Alex me lance :
« Qu’est-ce qui s’est passé dimanche ? On se prend 3 buts en 7 minutes, juste avant la mi-temps alors que jusque là, ces guignols de parisiens n’avaient pas tirés une seul fois !
- Si je le savais… Ca arrive parfois de passer au travers d’un match, j’espère qu’on va se reprendre samedi contre Lens
- Ouais, j’espère aussi mais ça ne va pas être facile, ils remontent de L2 et ils sont 4e. Enfin bref, le maintien est en bonne voie et c’est pour ça que j’te paye. Au fait ton polonais, il est vraiment si fort que ça ?
- C’est un très bon joueur. Maintenant on a 3 bons attaquants avec Sverkos, Davies et Briand mais Santos n’est plus au niveau et Privat ne l’a pas encore. Je sais que les finances sont limites mais on sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher.
- Et puis, vu le temps qu’il fait en France, je ne suis pas contre le fait de me réchauffer un peu en Grèce.
- Ah, je ne te connaissais pas ce penchant Alex.
- Oh ta gueule ! »

Le match se terminera sur un score de parité un partout. Ignacio Scocco répond à mon petit Robert qui sera élu homme du match. Alex semble être tombé sous le charme. Alors qu’il me fait l’éloge du polonais, me répétant pour une énième fois une action que j’avais également vu, nous sommes interrompus par un homme d’un âge avancé et pourvu d’un embonpoint certainement entretenu au quotidien. Il s’adresse à nous dans un parfait anglais :
« Excusez-moi de vous déranger messieurs, je me présente Nikos Notias, président de l’AEK, je n’ai pu m’empêcher de voir les notes que vous preniez. Vous êtes intéressez par un de nos joueurs ?
- Malheureusement non, répondis-je alors qu’Alex semblait embarrassé par cette question. N’y voyez aucune offense mais nous étions ici pour superviser un des vos adversaires.
- Bien ! Me voila rassurez. De toute façon aucun d’entre eux n’est à vendre. Mais dites-moi, je crois entendre un petit accent dans vos paroles. D’où venez-vous ?
- Nous venons de France, lance Alex qui semble avoir repris ses esprits. De Sochaux plus précisément.
- Je ne connais pas cette ville, vous m’en voyez désolé. Le match vous a plu ?
- C’était un beau match mais le technicien c’est plutôt Diego
- Oui, tout à fait, c’était un beau match de coupe d’Europe, beaucoup d’envie, un jeu simple et léché. J’espère qu’un jour nous aurons le plaisir de nous affronter en Europa League ou au moins en amical.
- Pas de soucis, voici ma carte. N’hésitez pas à m’appeler pour qu’on organise cela. Vous avez quelque chose de prévu ce soir ?
- Euh… non, répondit Alex, décontenancé par cette demande.
- Tenez, voici 2 places pour un défilé de mode qui a lieu en ville. Peut-être nous recroiserons nous là-bas et nous pourrons parler plus longuement de nos clubs respectifs. Bonne soirée messieurs ».

Nous voici donc en route pour ce défilé. Je suis peu motivé pour cette soirée mais Alex lui tient absolument à y aller, voyant l’occasion de faire connaitre son club et comme il a accédé à ma requête d’assister à ce match, je ne peux pas décemment lui refuser. La soirée est longue et d’un ennui mortel. Alors que je m’apprête à me lever et prendre congé d’Alex et de son nouvel ami, elle fait son apparition, tel un ange sorti tout droit de mes rêves les plus fous. Une superbe brune aux yeux verts qui feraient fondre toute la glace de la banquise. Elle porte une splendide robe de soirée noire qui s’accorde parfaitement à son teint halée. Je n’ai d’yeux que pour elle.

Le défilé est terminé maintenant et nous sommes invités à nous rafraichir au buffet. Je décide de prendre la direction du bar afin de prendre un petit remontant pour me remettre de mes émotions. En vain. Elle était là, avec une de ses amies, une coupe de champagne à la main. Je prends donc la décision de l’aborder. Je essaye d’avoir l’air sur de moi et de cacher ce trac qui m’envahit et qui semble de plus en plus fort au fur et à mesure que je m’approche d’elle.
« Bonsoir mademoiselle…euh… excusez-moi de vous déranger. Je m’appelle Diego, j’ai assisté au défilé grâce à Monsieur Notias et je tenais à vous dire que surpassiez en beauté et en classe le reste de vos collègues.
- Merci beaucoup, monsieur. C’est extrêmement flatteur.
- Désolé d’être aussi direct mais j’aimerai vous invitez à déjeuner demain midi car j’ai un avion à prendre en fin de journée pour retourner en France.
- Vous m’en voyez navrée mais j’ai un rendez-vous chez Mamma Céleste.
- La pizzeria au coin de la rue ? Il ne serait pas possible de reporter ce rendez-vous ?
- Oh non, me dit-elle en s’éloignant. Il faudrait que ça soit vraiment exceptionnel , ajouta-t-elle alors que sa copine gloussait.
- Est-ce que je pourrais au moins connaitre votre prénom ?, m’écriai-je pour je ne sais quelle raison, alors que j’aurai dû abandonner et la laisser s’éloigner.
- Maria, me répondit-elle avec un clin d’œil avant de disparaitre dans la foule.

Maria !!!

Alex et moi repartiront frustrés. Lui car les dirigeants polonais demandent trop d’argent que ce que nous pouvons nous permettre de dépenser. Moi car je me suis pris un vent monumental.

En parlant de vent, celui-ci ne nous épargne pas lors de la réception des Sang et Or. Il parait que les gens du Nord ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors. J’ignore si c’est vrai mais en tout cas, ce sont les nordistes qui ont illuminés cette rencontre. L’équipe entière du FC Sochaux-Montbéliard était aux abonnés absents, du gardien à la pointe de l’attaque en passant par le coach. Je resterai prostré au fond de mon banc, réveillé de temps à autre par les hurlements de mon adjoint qui s’égosille pour faire en sorte que le match ressemble à quelque chose. Nous nous inclinerons 2-0, ce qui n’est pas cher payé au vu des images que j’ai visionné le lendemain après m’être pris une belle soufflante dans le bureau du président. C’est vrai que ma vie privée, si on peut l’appeler comme ça, ne doit pas interférer avec mes obligations professionnelles. Je décide donc de me plonger corps et âme dans le boulot pour tenter d’oublier celle qui hante mes nuits mais aussi mes jours.

Dans une semaine nous iront défier l’OM au Vélodrome, j’ai peur pour mes joueurs, pour moi, pour mon job. Je décide donc d’un changement tactique. Fini le 4-4-2 losange, dans lequel les lignes s’écartent encore plus facilement que les cuisses de Paris Hilton. Place au 5-3-2 ou la forteresse, autant faire un 0-0 que de perdre un match sur un boulevard offert à l’adversaire, surtout que si on offre la moindre opportunité à l’OM, on rentrera à la maison les valises pleines. Cette semaine est donc consacrée à la mise en place tactique et sur la rigueur qui va avec. Séances vidéo à l’appui, je leur montre ce qui n’as pas été les semaines précédentes pour leur montre des vidéos de nos futurs adversaires et ils semblent bien comprendre où je veux en venir…

Dans un stade Vélodrome loin d’être plein, l’OM aligne son équipe type : Mandanda, Taiwo, Diawara, Heinze, Bonnart, M’Bia, Cheyrou, Lucho, Niang Ben Arfa et Brandao. Pour ma part, ce sera : Richert, Mikari, Brechet, Faty, Perquis, Stevanovic, Davids, Gavanon, Meriem, Briand, Davies.
Edgard Davids qui a peu jouer jusqu’à présent profite du nouveau schéma mis en place ainsi que de la suspension de Dalmat. Jimmy Briand lui après 2 matchs en réserve après son retour de blessure fait son retour sur les pelouses de L1 au détriment de Sverkos, qui semble être en dedans ces temps-ci. L’OM domine outrageusement mais butte sur ma défense regroupée. Alors que nous apprêtions à rentrer aux vestiaires sur un score nul et vierge, M’Bia transmet un ballon en cloche dans la surface qui trouve la tête de Brandao qui trompe Richert. Fort heureusement ma défense était montée et le Brésilien se trouvait en position de hors-jeu. Quelle frayeur. La 2e mi-temps sera du même acabit, Marseille presse mais ne tire que de loin. Ils finiront par ouvrir le score sur une frappe lointaine de Mamadou Niang qui trouve la barre, le ballon rebondit sur l’arrière de la tête de Richert qui inscrit là un but gag dont on se serait bien passé. Ce sera le seul et unique but du match. Quel dommage, nous sommes passés si près du hold-up. Malgré tout, je pense que ce sera de bon augure pour la suite.
Image


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: Grrrrrr

Message par Misaki » lun. 22 févr. 2010 12:29

Il manque un petit quelque chose pour emballer le tout. L'histoire avec le défilé de mode est un bon début.

Sportivement, ça a l'air un peu plus difficile.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »