Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[Harstad I.L] Harstad Revival FIN- Saison 4 à 10 (2038-2044)

C'est ici que se trouvent les aventures les plus passionnantes du forum

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6861
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par Boonty » mar. 26 mars 2013 21:41

Tu as bien raison de nous condenser les 7 saisons restantes, surtout qu'on sent (enfin ce n'est que mon impression) Harstad décliner peu à peu... C'est dur à lire quand même...

(Une petite erreur avec le screen de Sidibé en lieu et place de celui de Frimpong :wink: )

Comme pressenti, Valent et Bergli se cassent (curieux choix de carrière de Bergli, je suis sûr que quitte à le vendre, tu l'aurais orienté vers un meilleur choix). En tout, c'est un joli pécule ramassé (2 fois plus que ce que je pensais) mais qui n'est malheureusement pas du tout mais alors pas du tout réinvesti. Où est passé cet argent? Dans la valise du coach qui a laissé le coach vacant? :mrgreen:

A la place, le recrutement est très bof pour un club du standing d'Harstad et ça se ressent direct sur les performances européennes avec cette défaite face à hibernian puis cet échec à sortir d'une poule d'EL accessible... Que dire de l'incapacité à reconquérir le titre norvégien aussi!

Ce doit être rageant pour toi de voir cela...

Bref, maintenant que les pépites Aga-Bergli-Valent sont partis et quand je vois le recrutement actuel, je ne fais guère d'illusions sur la capacité à Harstad à continuer la progression que tu avais entamée...

Tu fais bien d'accélerer drastiquement le rythme je pense...

Sinon Malagon quoi :roll:

Et il se passe quoi à Molde? :17:


Publicité
Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1048
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par sekhen » mar. 26 mars 2013 23:26

@Slow Cheetah,

La Duchère en L1, ça a de la gueule je trouve :mrgreen:

@ Boonty,

Oui, cette fois je crois que c'est bel et bien mort pour Harstad.
Ils ont quand même réussi à liquider l'équipe en 3 ans.
Horn, Dean et Lang ont deja passé la trentaine, une fois qu'ils seront partis...

Bergli au Loko, on pouvait effectivement rêver mieux pour lui, il aura du mal à avoir le Ballon d'Or la-bas.
Peut être les Moscovites ont ils flashés sur lui lors de la double confrontation au printemps.
Mais je me rappelle aussi que Fjellstad, le meilleur joueur de la génération Norvégienne précédente avait fait toute sa carrière en Russie.
J'ai cherché où était passé l'argent.
D'une part il ya la modernisation du centre de formation et du centre d'entrainement qui avaient couté 12 Millions l'année d'avant.
Nous trainions également l'emprunt de la construction du nouveau stade depuis très longtemps et on dirait qu'il y a eu un remboursement anitcipé.
Mais je crois surtout que Kjetil Olsen a placé l'argent sur son livret A car désormais Harstad est le seul club de Norvège à avoir des finances "prospères" :roll:


Dans le recrutement, les défenseurs pablo et Yepes étaient pas mal, le milieu croate Krznar et le milieu Slovaque sont de bons joueurs, mais globalement c'est quand même très décevant.
En gros on se contente de racheter les Africains moyens de Lillestrom au double de leur valeur...
Etonnant avec les infrastructures et la réput que le club à désormais.
Il devrait figurer parmi les équipes les plus attractives du pays.

En Europe on est ridicule du coup, et je sens venir très prochainement la non qualification pour une coupe d'Europe qui sonnera une fin définitive.

Du coup, effectivement l'accélération du rythme se justifie pleinement.

Pour Molde ce n'est pas nouveau, ca fait une quinzaine d'année qu'ils consomment une trentaine d'entraineurs par saison.
J'avais posté ça dans les insolites.
Ca ressemble à un espece de bug, la plupart du temps les départs sont dus à un refus du club de prolonger le contrat de l'entraineur qu'ils viennent de recruter il ya quelques jours ou heures...

Sinon, je prend les paris sur le nombre de Ballons d'Or que Malagon va encore remporter :mrgreen:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1048
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par sekhen » ven. 12 avr. 2013 12:21

Je viens d'entamer la simulation de la dernière saison.
Donc normalemement, le dernier épisode du RDP devrait arriver... d'ici fin mai. :75:


Avatar du membre
Rogvi
Modérateur
Modérateur
Messages : 6453
Enregistré le : ven. 26 févr. 2010 21:02
Partie actuelle : Harstad IL
Club préféré : RFCU La Calamine
Version : FM 2015
Localisation : Liège

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par Rogvi » lun. 15 avr. 2013 16:05

Tu ne prends pas trop de risques, tu as bien raison :mrgreen:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1048
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par sekhen » lun. 15 avr. 2013 19:44

Hé hé, je préfère assurer :mrgreen:

En fait j'ai quand même achevé la simulation et j'en suis rendu à deux saisons sur sept de découpage; ça avance lentement mais toujours sûrement.

Et je commence aussi à sérieusement préparer le prochain récit :64:


Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6861
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par Boonty » lun. 15 avr. 2013 20:44

sekhen a écrit :Et je commence aussi à sérieusement préparer le prochain récit
Image


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1048
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par sekhen » lun. 15 avr. 2013 22:18

Hey Boonty, tu sera forcément le premier au courant ... sinon comment pourrais tu me faire mes bannières? :12:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1048
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par sekhen » mer. 08 mai 2013 10:30

Bonne nouvelle pour les supporters d'Harstad, après une saison de purgatoire en D4 norvégienne, le club a retrouvé cette saison la 3e division!
Et sinon, pour la fin du récit, ce sera comme anoncé pour fin mai car j'ai un emploi du temps très chargé en ce moment :hooo:


Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6861
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par Boonty » mer. 08 mai 2013 12:24

Harstad IRL marche sur les pas d'Harstad IG :107:

Quand à la deuxième partie de ton message, j'ai juste envie de remettre cette image
Image


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1048
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par sekhen » mer. 08 mai 2013 13:34

Je me vois donc obligé d'en dire plus sur le prochain RDP si j'ai bien compris? :P

Soit: le récit se déroulera dans la péninsule ibérique :96:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1048
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par sekhen » mar. 28 mai 2013 20:01

Harstad Revival FIN- Saison 4 à 10 (2038-2044)

par Kim Johnsen

Image






Préambule


Après la vente de Bergli et de Valent, mon intérêt pour le Harstad I.L commença peu à peu à décliner.
Je ne reconnaissais plus mon club et je ne suivais plus que d'un oeil distrait son actualité.
Voici donc cher journal, le récit condensé des 7 dernières saisons d'agonie des Jaunes et Noirs






I) La saison 2038 de Harstad: Le commencement du début de la fin

1) Les mouvements à Harstad

- Du côté du staff

- Les départs:

- Le mois de juin fut celui du départ d'Ole Dahl notre ancien défenseur qui avait du sentir le vent tourner:
Image
- Mais le véritable évènement côté staff fut le "lâchage" du club par son coach, Soren Christensen en fin de saison.
Le danois ne laissa pas passer l'occasion de se caser au FC Copenhague, club dominateur en son pays natal.
Image
Cela en disait long sur l'aura déclinante du Harstad I.L


- Les arrivées:

- Pour remplacer Dahl, Kjetil Persson décida de faire appel à du ronflant.
Il fallait calmer la populace, et le nom d'Erik Fjellstad, le légendaire avant-centre de la sélection nationale était parfait pour cela.
Image
Le garçon avait indéniablement une belle expérience, mais cela relevait plus de l'opération de communication que de la recherche d'efficacité.
Image
- Ca c'était pour la vitrine.
Par contre, pour remplacer Christensen au post de coach, l'heure était aux économies et au bricolage.
Le club jeta ainsi son dévolu sur Lezzing Pullu, un entraineur libre puisqu'il venait de quitter Molde:
Image
Le garçon n'avait rien d'un cador et je doutais fortement qu'il soit capable de relancer le club vers les sommets:
Image
Son C.V ne plaidait pas pour lui, avec des passages se limitant à des clubs de bas étage.
Image


- Les mouvements de joueurs

- Les arrivées

2038 serait encore une année de diète côté transferts.
Avec 3 arrivées pour 9 départs et une balance bénéficiaire de près de 3 millions d'euros, il était évident que la priorité n'allait pas au sportif malgré la participation à la Ligue des Champions.

- Le club réussit néanmoins un joli coup en se faisant prêter Alexander Svarstad, étoile montante de l'attaque en provenance du rival Viking.
Image
Le gamin formé à Rosenborg avait réalisé quelques saisons intéressantes à Viking et venait chercher du temps de jeu.
Nous ne le savions pas encore, mais ce gars là finirait quand même sur un transfert à l'Inter milan ou il s'imposera comme titulaire!
Image
- La 2e recrue venait du Brésil. Il s'agissait de Francisco, un défenseur central de 20 ans.
Image
Il avait jusqu'ici essentiellement fréquenté la 2e division brésilienne mais n'en semblait pas moins prometteur.
Image
- Enfin, le mercato d'été fut l'occasion de faire venir un nouveau défenseur central, Andreas Andresen, considéré comme un second couteau.
Image
Le joueur avait été recruté via la filière habituelle, c'est à dire Lillestrom
Image

- Les départs

Coté départs, outre la vente du défenseur central Brésilien Pablo dès l'orée de la saison, le coup de tonnerre sera le départ du génial Casper Folkedal à l'occasion du mercato d'été.
Le petit buteur rejoint Halmia en Suède, laissant l'attaque d'Harstad orpheline de sa capacité à faire la décision.
Image


2) Autour du club

- Les spectateurs

L'engouement pour le Harstad I.L ne se dément pas.
Ainsi, le record d'affluence moyenne est il à nouveau pulvérisé.
Image
- Les clubs affiliés

- Harstad décide d'augmenter son influence en Scandinavie par l'intermédiaire d'un partenariat avec Vikingur, club Islandais localisé à Reykjavik.
Image
La nouvelle filiale d'Harstad joue régulièrement le haut du tableau dans son championnat.
Image


3) Les matchs amicaux

La campagne d'amicaux ne soulève pas d'inquiétudes particulières et l'équipe est encore portée par la vieille garde de Stensland.
Image


4) La coupe de Norvège 2038

Trois petits tour et puis s'en va, la route des Jaunes et Noirs s'arrête piteusement sur la pelouse de Fredrikstad.
Image
Le trophée revient cette saison à Lillestrom, signe que nous ne les avions pas encore assez dépouillés.
Image

5) La coupe d'Europe


- La Ligue des Champions 2038-2039

Qui pour succèder à l'O.M vainqueur de l'édition 2037-2038?
Image
En décrochant la 2e place du championnat, Harstad est condamné à franchir deux difficiles tours préliminaires avant de pouvoir disputé les poules de la Ligue des Champions.

Les Harstadaevingar réussissent l'exploit de retourner une situation compromise contre le PSV, grâce à Lang et à l'extérieur s'il vous plait.
Mais le dernier obstacle est le meilleur club Allemand, et le Werder Brême ne nous laisse que la consolation d'être reversés en poules de C3.
Image

- L'Europa Ligue 2038-2039

En mai c'est l'Inter qui a soulevé le trophée
Image
Harstad ne fait pas partie des favoris à la succession des Italiens.
Sa poule est relativement ouverte et lui laisse une chance de rejoindre les 16e.
Image
Mais Harstad n'y arrive plus et reste une nouvelle fois à quai.
Image



6) Le championnat de Norvège 2038


Le parcours aller est cahotique avec 26 points seulement de pris et une 6e place à 10 points de Brann à l'entrée de l'été.
Malgré un bon Lang qui brûle ses derniers feux, la phase retour ne sera pas meilleure.
Image
Harstad ne prend que 21 points supplémentaires et échoue à la 6e place, à 21 points de Brann.
Pour la première fois depuis près de 20 ans, le club ne disputera pas la Coupe d'Europe la saison prochaine!
Image

7) Les joueurs d'Harstad en 2038

- L'équipe A

L'équipe a encore pu s'appuyer sur 8 de nos 30 mercenaires.
Image

- Chez les gardiens, Stenstrom a fort à faire avec la concurrence de Gjelle.

- En défense, Torp fait figure de dernier mohican.

- Au milieu, l'absence de Horn à nouveau grièvement blessé a certainement pesé sur les résultats de l'équipe.
Image
-En attaque Lang continue à porter l'équipe à bout de bras.
L'apport de Svarstad n'a pas été négligeable.
Mais le premier n'est pas loin de remiser ses crampons au placard et le second s'en retournera à Viking à la fin de la saison.


- L'équipe B

Gjesdal et Tveit ont à nouveau été prêtés.
Image

8) Conclusion

Le déclin se poursuit pour Harstad.
Mes espoirs de voir Ingvild Stensland revenir pour relever le gant s'éteignent lorsque je vois les offres qu'elle se permet de refuser:

De quoi monter une équipe de rêve:
Image
Une opportunité extaordinaire en sélection:
Image





II) La saison 2039 de Harstad: Harstad à la relance

La direction tente de réagir à la non qualification Européenne du club.
Cette campagne de transfert va être la plus onéreuse jamais réalisée à Harstad!



1) Les mouvements à Harstad

- Les mouvements de joueurs

- Les arrivées

- Le partenariat avec Porto porte ses premiers fruits.
Le club se fait ainsi prêter Alves Miguel un jeune milieu défensif Portugais au potentiel certain.
Image
Il a déja réussi de grosses saisons avec Porto et viendra concurrencer Vemund Horn sur qui le poids des ans commence à avoir prise.
Image
- Mais la principale recrue est le milieu Argentin de Boca, José Godoy dont l'arrivée enflamme les médias.
Harstad explose à cette occasion son record en matière de transfert.
Image
Le jeune homme a le potentiel pour tenir le rôle de patron à Harstad:
Image
Titulaire à Boca dès son plus jeune âge, il a également à son actif un premier passage en Europe, à la Real Sociedad:
Image
- L'attaque est également renforcée par le grand espoir du Sparta Prague Petr Valenta, 21 ans également, qui arrive pour 1,8 millions d'euros.
Image
Malgré son jeune âge, l'international espoir était déja considéré comme un routier de l'élite Tchèque.
Image
- Harstad réactive sa filière Mexicaine et réalise encore un joli coup en signant l'attaquant José Alfredo Herrera, 22 ans, pour 5 millions d'euros.
Image
Nul doute que l'ancien joueur de Monterrey a le potentiel pour devenir l'une des attractions de la Tippaligaen, mais malheureusement il ne pourra jouer en championnat que lors des matchs retour, suite à un problème de visa.
Il devra donc dans un premier temps se contenter de la coupe.
Image
C'est tout pour le mercato d'hiver, mais à mi-saison, Harstad va encore réinjecter près de 5 millions d'euros pour faire venir deux joueurs supplémentaires.

- Everton est un milieu offensif Brésilien expérimenté.
Image
Ce joueur est un véritable baroudeur et connait déja le championnat Norvégien.
Image
- La dernière recrue vient encore du Mexique, il s'agit de Diego Rangel, un international espoir évoluant en défense centrale.
Image
Il s'est fait remarquer avec le Chivas de Guadalajara
Image

- Les départs

Coté départs, le seul partant notable est Bjornar Tveit sur qui le club ne compte plus depuis bien longtemps et qui s'en va à Valerenga pour quelques poignées de dollars.
Au mercato d'été, le club effectuera un dégraissage plus important en vendant notamment ses joueurs Tchèques.
Image
A noter que le défenseur Colombien Yepes vendu par Harstad à Dortmund fait l'objet d'un transfert record vers le Lokomotiv Moscou de Bergli pour 21 millions d'euros!
Image
Il faut dire que le bonhomme a du talent à revendre:
Image



- Du côté du staff

- Les départs:

- Elrik Fjellstad, l'ancienne star de l'équipe nationale n'aura fait qu'un bref passage dans le staff de Harstad, il cède aux sirènes du championnat Ecossais:
Image
Il se retrouvera donc directement en concurrence avec un autre ancien capitaine de la sélection passé par Harstad, le tristement mémorable Geir Gulowsen...
Image

- Harstad prend l'habitude d'user un coach par an et le médiocre Lezgin Pullu ne résiste pas aux résultats décevants que le club va enregistrer en championnat: il saute à l'orée du mois de novembre alors qu'Harstad occupe la 3e place.
Image
Il rebondira rapidement à Lillestrom (pour guère plus de réussite), une équipe avec qui les liens semblent décidément renforcés.
Image
Son prédecesseur laisse pour sa part tomber le FC Copenhague pour un job beaucoup plus prestigieux:
Image

- Les arrivées:

- Pour remplacer Lezgin Pullu, Kjetil Persson ne va pas chercher bien loin: il débauche l'entraineur de ...Lillestrom, le Finlandais Henri Myntti.
Image
Celui-ci semble avoir des compétences un peu plus élevées que le limité Lezgin Pullu.
Image
Sa première décision fait pourtant grincer quelques dents puisqu'il écarte le vieux Jorgen Lang du capitanat.
Image
Le suédois était l'un des derniers barons de l'ère Stensland et une véritable icône au club, lui qui était détenteur du record de buts marqués pour Harstad, mais aussi de celui du nombre de matchs disputés sous la tunique jaune et noire.
Image


2) Autour du club

- Les spectateurs

- Comme quasiment chaque année, le record d'affluence est battu:
Image

- Les clubs affiliés

- Skovde qui a pris une couleur Brésilienne depuis sa descente en division 3 Suédoise retrouve cette année l'élite:
Image


3) Les matchs amicaux 2039

La campagne d'amicaux est globalement satisfaisante.
José Godoy inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs pour sa première apparition.
Image


4) La coupe de Norvège 2039

Porté par son buteur Mexicain qui attend son permis de travail en rongeant son frein en coupe, Harstad franchit 5 tours avant de tomber en demi-finale aux tirs aux buts face à Odd Grenland, une équipe qui sera pourtant reléguée en D3 au terme de la saison:
Image
Cela laisse le champ libre à l'ennemi de toujours:
Image


5) La coupe d'Europe


- La Ligue des Champions 2038-2039

L'O.M se succède à lui même au palmares:
Image
La mauvaise nouvelle est que privée de sa locomotive harstadaevingar, le championnat Norvégien périclite.
Il fallait depuis peu au second du championnat franchir deux tours de barrage pour disputer les poules de la C1.
Le premier devra également en passer par les barrage désormais: un sérieux retour en arrière.
Image

- L'Europa Ligue 2038-2039

Pas d'Harstad non plus dans cette compétition qui revient finalement au Barça:
Image


6) Le championnat de Norvège 2039


Malgré ses investissements record, Harstad termine la phase aller à la 5e place et compte 25 points contre 38 au leader Brann.
Les nouveaux peinent à trouver leurs marques et trop de points sont lâchés face à des petites équipes.
Image
Kezie Dean en profite pour tomber un vieux record:
Image

La phase retour est de bien meilleure qualité, la qualification de l'attaquant Mexicain Herrera n'y étant pas étrangère.
Il forme une excellente paire d'attaquant avec le vétéran Jorgen Lang et José Godoy semble enfin avoir trouvé sa place dans l'équipe.
Harstad donne un temps l'illusion de pouvoir se mèler à la lutte pour le titre et remporte 11 victoires pour seulement 4 défaites lors de la phase retour.
Celle contre Fredrikstad à deux journées de la fin sera fatale à Lezgin Pullu.
Mais c'est finalement Rosenborg qui décroche la timballe grâce à une ultime victoire contre Harstad qui lui suffit pour griller la politesse à Brann lors de la dernière journée, le tout pour un petit but de goal average de plus!
Harstad est 4e et retrouve l'Europe, mais ce résultat est bien loin des ambitions initiales du board.
Image

7) Les joueurs d'Harstad en 2039

- L'équipe A

Les anciens de Stensland se font désormais plus rares dans le groupe.
Les recrues de 2039 ont incontestablement apporté de la qualité, mais à quel prix!
Image

- Chez les gardiens, Stenstrom tient le choc face à un Gjelle pourtant performant.

- En défense, Torp est toujours en place tandis que les recrues 2038 Andresen et Francisco ont plus ou moins fait leur trou.
Mais les princiaples satisfactions sont le Mexicain Diego Rangel et le Portugais Miguel Alves recrutés cette année.

- Au milieu, Vemund Horn et Jose Godoy ont fait une bonne saison, les recrues Everton et Valenta ont déçu.

-En attaque Herrera a fait feu de tout bois en l'epace d'une petite demi-saison.
Harstad tient là un crack, sans nul doute.


- L'équipe B

Jorgen Lang a réalisé une grande saison pour le club, mais l'arrivée de Myntti semble rimer avec placardisation pour lui.
A 35 ans révolus, arrivera t'il à relever cet ultime défi de regagner sa place en équipe première?
Image

8) Conclusion

Malgré des investissement colossaux Harstad n'a pas réussi à retrouver sa suprématie en Norvège.
La question est désormais de savoir comment le club va digérer ce semi-échec.
Cette saison va t'elle constituer un tremplin pour un renouveau sportif ou bien va t'elle au contraire plomber durablement les finances ?

Pendant ce temps là, Ingvild Stensland s'est remise au tricot et ce n'est pas une offre de l'Uruguay qui va parvenir à lui faire renoncer à sa nouvelle passion!
Image




III) La saison 2040 de Harstad: Le grand chambardement


Après une saison en demi-teinte, Kjetil Persson décide de tout changer: avec 15 départs pour 10 arrivées, 2040 est la saison du grand chambardement.

1) Les mouvements à Harstad

- Les mouvements de joueurs

- Les arrivées

Le mercato de Harstad se découpe en 2 phases.
5 joueurs sont recrutés avant le début de la saison et 5 autres à mi-parcours.
Au total les investissements s'élèveront à 16,25 millions d'euros!

- Richard Tawiah arrive libre d'Alesund, c'est un défenseur latéral qui peut occuper les deux flancs.
Image
Le Ghanéen vient plutôt compléter numériquement l'effectif que postuler à une place de titulaire.
Image
- Francisco Garcia est un milieu offensif international Chilien. Ce n'est pas non plus un renfort de premier plan.
Image
Il a néanmoins l'avantage d'être déja rodé aux joutes norvégiennes.
Image
- Ilya Kuang n'est pas un génie du foot, mais il est un solide milieu international Bulgare, et il arrive de Swindon pour 2 millions d'euros.
Image
Il s'agit d'un joueur de devoir, rodé aux combat physiques de la D2 anglaises, le genre qui vous aligne 40 matchs par saisons sans faire de bruit.
Image
- Issa Frimpong est un attaquant Ghanéen de 30 ans prêté par Brann, un bon joueur de complément pour le secteur offensif.
Image
Il évolue en Norvège depuis dix ans déja.
Image
- La dernière recrue du marché d'hiver se nomme Vincent Odey. Il arrive sur la pointe des pieds en provenance du championnat Helvétique pour 2,4 millions d'euros.
Cher payé semble t'il pour un latéral Nigérian de 25 ans aux notes assez quelconques.
Image
Même ses statistiques ne plaident guère en faveur de ce petit bonhomme d'1m63, mais il va pourtant s'imposer comme le meilleur joueur d'Harstad lors des années à venir!
Image

Une nouvelle vague d'arrivée a lieu au mercato d'été pour pallier aux départs de plusieurs joueurs.

- Pal Gran est un milieu plutôt physique qui arrive de Rosenborg pour 1,4 millions d'euros.
Image
Tout comme Odey, il s'agit d'un joueur qui ne paye pas de mine mais qui va progressivement s'imposer comme l'un des pilliers du Harstad des années 2040.
Il a 29 ans et nous avions déja eu l'occasion de l'affronter à plusieurs reprises.
A chaque fois il nous avait posé des problèmes.
Image
- Serguey Bukin est un défenseur central Ukrainien qui nous est cédé par Obolone pour 1 millions d'euros.
Image
Le recrutement de l'année 2040 est moins clinquant que celui de 2039, le staff semble avoir privilégié des profils de solides joueurs de devoir.
Image
- Malik Addo est un milieu Ghanéen prêté par Rosenborg.
Image
Il connait bien les ligues norvégiennes.
Image
- Le recrutement du Brésilien Feireira est plus original.
Ce grand défenseur central signe pour 3,8 millions d'euros et évoluait à Seattle.
Image
Ses performances américaines ont toujours été de qualité.
Image
- Enfin, le milieu international Chilien Luis Gonzales arrive de Korsvoll pour 5,25 millions d'euros, ce qui paraît plutot cher payé.
Image
Il s'agit sans aucun doute d'un joueur d'un niveau convenable mais l'investissement parait néanmoins assez démesuré.
Image

- Les départs

Lors du marché d'hiver, les ventes peuvent être assimilées à un dégraissage plutot qu'à de véritables pertes pour le club.
Seul le Brésilien Francisco en partance pour Cologne évoluaient assez régulièrement en équipe première.
Simon Skarestad Sjavik renonce lui à s'imposer à Harstad et tentera de se relancer à Start en 2e division.
Le mercato d'été s'apparente à l'inverse à une véritable saignée avec de nombreux départs de joueurs d'importance comme Jose Godoy, Diego Rangel et Jose Alfredo Herrera qui rejoignent des clubs de haut de tableau des championnat Espagnols et Portugais après une seule petite saison jouée avec Harstad.
Image

On perçoit bien le désir de Persson de rentrer dans ses frais avec des ventes qui représentent un total de 27,5 millions d'euros, mais l'affaiblissement sportif du club est également évident.

Un joueur comme Herrera apportaient ainsi une présence physique indispensable en attaque.
Image
Mais Harstad pouvait difficilement supporter des salaires supérieurs à 80 000 euros par mois sans disputer la ligue des champions.
C'est également ce qui a du guider le choix du départ de l'excellent Randel.
Image

- Du côté du staff

Pas de mouvement notables de ce côté là cette saison, Myntii demeurera solide au poste.



2) Autour du club


- Les clubs affiliés

- Sale temps pour les partenaires du club.
Les Danois de Bronshoj nous lâchent malgré l'amitié évidente les liant à notre apiculteur de président.
Image
Ils partageaient pourtant les mêmes couleurs avec nous.
Image
- Skovde ne parvient pas à se maintenir dans l'élite Suédoise.
Image
- Raufoss est englué depuis trop longtemps dans les profondeurs de la D3 Norvégienne et en vient à perdre son statut pro.
Image


3) Les matchs amicaux

Les amicaux sont tous facilement gagnés mais la faiblesse de l'opposition limite la portée des éclairages qu'ils auraient pu apporter.
Image

4) La coupe de Norvège 2040

Harstad tombe à domicile dès son entrée en lice face à une équipe de D2...
Image
C'est le petit club de Korsvoll qui succède un peu à la surprise générale à Valerenga au palmarès.
Image


5) La coupe d'Europe

- La Ligue des Champions 2039-2040

L'O.M parvient à nouveau en finale mais est cette fois vaincu par le tenant de la C3, le Barça.
Image
Le Lokomotiv de Dag Bergli se fait pour sa part sortir en demi-finales.


- L'Europa Ligue 2040-2041

Valence, vainqueur de l'édition 2039-2040 remet son titre en jeu.
Mateus Valent est un finaliste malheureux avec l'AC Milan
Image
Ayant fini seulement 4e du championnat, Harstad n'entre dans la compétition qu'au 3e tour préliminaire, alors même que le club vient de vendre 3 de ses meilleurs joueurs.
Les jaunes et Noirs vont néanmoins écarter sans trop de soucis le Légia Varsovie puis Motherwell.
En poules, les norvégiens y croient un temps après avoir notamment battu l'Espanyol de Barcelone d'Eivind Eira, mais les trois dernières rencontrent se soldent par autant de défaites.
Image
Harstad termine finalement dernier d'une poule pourtant abordable.
Image


6) Le championnat de Norvège 2040


Avec 12 victoires 1 nul et 2 défaites Harstad réalise une phase aller de rêve.
Emmenés par la paire offensive Lang-Herrera, avec un Jose Godoy à la baguette, les Jaunes et Noirs virent en tête à mi-parcours.
Image
Persson commet alors l'erreur de vendre ses meilleurs joueurs et Harstad marque le pas (7 victoires 5 nuls et 3 défaites).
Malgré une belle remontée en fin de championnat, le club laisse Brann Bergen lui ravire le titre pour un petit point.
Image
Rosenborg se lance pour sa part dans un projet pharaonique!
Image


7) Les joueurs d'Harstad en 2040

- L'équipe A

Les vétérans Dean et Lang réalisent une fin de saison extraordinaire après le départ d'Herrera.
Le Suédois se paye le luxe de finir meilleur buteur du championnat à 36 ans avant de prendre sa retraite.
Image

- Dans les buts, Gjelle n'est plus bien loin de pousser Stenstrom dehors.

- En défense, le Nigérian Vincent Odey commence son show.

- Au milieu, Horn semble sur le déclin, le départ de Jose Godoy a la mi-saison a fait mal au club.

-En attaque Dean réalise l'une de ses meilleures saisons et Lang continue à faire rêver les Harstadaevingar.


- L'équipe B
Image

8) Conclusion

Harstad a manqué de peu de renouer avec le titre, mais le président Persson a du se résoudre à vendre ses stars au plus mauvais moment.
Néanmoins, Harstad retrouvera la Ligue des Champions l'an prochain.
Il lui faudra toutefois franchir deux tours préliminaires avant de jouer les poules, autant dire mission impossible au vu des gros calibres qui ne manqueront pas de croiser sa route.

Pendant ce temps la, Stensland continue à refuser les propositions de retour sur le devant de la scène.

C'est au tour d'Ingvild de snober la Perfide Albion.
Image
Quant à la Turquie, elle estime en avoir déja fait le tour.
Image



IV) La saison 2041 de Harstad: Poulidor sort de ce corps!

2041 est une année charnière pour Harstad, à plus d'un titre.
De celles qui vous font basculer du bon ou du mauvais côté pour les années à venir...


1) Les mouvements à Harstad

- Du côté du staff

- Les départs:

- Cette année là, le mercato se joue au plus haut niveau:

Le président Persson avait joué le tout pour le tout en réalisant de gros investissements.
Cela n'a pas fonctionné et il se résoud à retirer ses billes.
Image
Ce qui est certain, c'est qu'il ne partira pas les poches vides.
Image
Catastrophe, le club est finalement repris par l'oncle de Geir Gulowsen, c'est la fin pour Harstad!
Image

- Les arrivées:

- Une seule arrivée notable, celle de Raymond Bakke, ancien arrière latéral international qui apportera son expérience du haut niveau.
Image

- Les mouvements de joueurs

- Les arrivées

Après deux mercatos très agités, 2041 marque un retour à la normal.

- Andréas Torsvik est un défenseur latéral gauche qui viendra concurrencer Torp.
Il arrive de Bodo-Glimt pour 525 000 euros.
Image
Il a fait toute sa carrière dans son club formateur, y réalisant de bonnes performances.
Image
- Asen Tsenov est la grosse recrue de ce mercato. Sélectionné 47 fois avec la Bulgarie, il en aura couté 4,6 millions d'euros à Harstad pour le débaucher de Feyenoord.
Il viendra animer le milieu de terrain des Jaunes et Noirs.
Image
Il tentera de se relancer après avoir peiné à gagner une place de titulaire en Hollande.
Image
-Petter Kittelsen est un jeune défenseur central norvégien récupéré pour 525 000 euros chez les relégués de Strommen.
Image
Il est peu expérimenté puisqu'il n'a joué qu'une seule saison dans l'élite.
Image
- Henrik Angvik vient du même club que Kittelsen et arrive grosso modo pour la même somme.
Cet attaquant de 24 ans va se révéler être une recrue particulièrement intéressante malgré des statistiques assez limitées.
Image
Et ce n'est pas une énorme surprise lorsqu'on scrute ses saisons précédentes.
Image
- Guillermo Moreno est recruté à Stromsgodset pour 2,7 millions d'euros.
Il s'agit d'un attaquant international Chilien mais on peut légitimement avoir des doutes sur la qualité de la marchandise.
Image
Ses deux premières saisons en Norvège sont néanmoins une réussite.
Image

- Les départs

La balance des transferts est négative cette saison.
Le club a en effet laissé partir libre des joueurs comme Everton ou Terje Hansson.
La bonne affaire du mercato d'été sera la vente à Galatasaray du défenseur central Andreas Endresen arrivé sur la pointe des pieds à Harstad et qui en repart avec un statut d'international et contre une somme de 4,6 millions d'euros.
L'attaquant du Sparta Prague Petr Valenta ne s'est pas imposé et part poursuivre sa carrière en Espagne à Gijon.



2) Autour du club

- Les clubs affiliés

- Harstad scelle un nouveau partenariat avec un club Danois, le Esbjerg Forenede Boldklubber.
Image
Les bleus et blancs viennent tout juste de retrouver l'élite Danoise.
Image
- En Suède, Skovde prend une nouvelle fois l'ascenseur pour l'élite.
Image


3) Les matchs amicaux

La campagne d'amicaux est particulièrement inquiétante cette saison.
3 défaites consécutives concédées face à des petits clubs et une attaque en berne.
Les prémices d'une saison compliquée?
Image


4) La coupe de Norvège 2041

Bien aidé par des tirages plutot favorables Harstad va se hisser jusqu'en finale de la coupe.
Image
Mais l'histoire se répète et le rival de toujours vient mettre un terme aux espoirs de trophée du club du nord.
Image

5) La coupe d'Europe

- La Ligue des Champions 2041-2042

L'édition précédente est remportée une nouvelle fois par l'O.M d'Andac Alp.
Image
Harstad se retrouve confronté à l'Olympiakos le Pirée et n'est pas loin de créer la surprise en remportant tout d'abord une victoire en Grèce.
Mais la règle du but marqué à l'extérieur aura raison des espoirs du club.
Image

- L'Europa Ligue 2041-2042

Le Zénith Léningrad remporte au printemps l'édition 2040-2041
Image
Harstad est reversé au 4e tour préliminaire et se débarrasse de Maribor pour accéder aux poules.
Confronté à la Juventus, aux Turques d'Antepspor et à... l'Olympiakos Harstad réalise une jolie campagne.
Bien emmenés par Angvik et par Pal Gran, les Jaunes et Noirs s'offrent notamment 4 points face à la Juve.
Image
Malheureusement les deux confrontations directes contre les Grecs sont perdues et ceux-ci devancent une nouvelle fois Harstad d'une courte tête.
Image


6) Le championnat de Norvège 2041


La campagne 2041 commence de la plus mauvaise des manièresHarstad concédant deux défaites d'entrée contre des petits clubs, dans la lignée des matchs amicaux.
La suite est un peu meilleure et avec 8 victoires 4 nuls et 3 défaites, Harstad parvient malgré tout à se positionner au 4e rang, à 10 points de Rosenborg à mi-parcours.
Image
L'effectif est nettement plus limité que les saisons précédentes et le parcours retour est assez similaire à celui de l'aller.
Harstad gagne 9 fois, concède 2 nuls et perd à 4 reprises.
Mais ce championnat est sans doute le plus ouvert de l'histoire de la Tippeligaen.
5 équipes se tiennent en 2 points et Harstad termine 2e, devancé à la différence de buts par Brann!
Image


7) Les joueurs d'Harstad en 2041

- L'équipe A

Ils ne sont plus que 4 à avoir joué pour Stensland.
Image

- Dans les buts, Stenstrom réalise l'une de ses meilleures saisons.

- En défense, Odey est en train de devenir le chouchou du public.

- Le milieu a été plutot laborieux cette saison, les purs talents se faisant rares.

- L'attaque était clairement le talon d'Achille de l'équipe cette saison.
Elle a reposé essentiellement sur les performances de Dean et d'Angvik deux joueurs qui n'ont pas démérité mais néanmoins limités.


- L'équipe B

Finalement, Gjelle ne s'imposera pas dans les buts...
Image

8) Conclusion

Harstad a tout perdu... de peu cette saison.
Finaliste de la coupe, 2e du championnat, éliminés au but à l'extérieur en C1 et 3e de sa poule d'Europa Ligue, Myntti semble avoir tiré la quintescence d'un groupe désormais limité.
L'arrivée de Gulowsen aux commandes à la place de Persson marque le début d'une nouvelle ère pour le club, celle du déclin définitif...






V) La saison 2042 de Harstad: La chute

1) Les mouvements à Harstad

Après une saison lors de laquelle le club a frolé le titre on pouvait penser que quelques renforts pourraient permettre à Harstad d'aller chercher le titre.
Mais pour la nouvelle direction menée par Gulowsen en décide autrement: l'heure est à l'austérité.


- Les mouvements de joueurs

- Les arrivées

Le recrutement est réduit à sa portion congrue avec une seule arrivée en hiver plus une autre en été.

- L'unique renfort pour débuter la saison s'appelle Gerardo Quesada. Le petit milieu Costaricain de 30 ans arrive de Fredrikstad pour 60 000 euros.
Image
On peut douter de l'intérêt de ce transfert lorsqu'on se penche sur son parcours.
Image
- On passe à la vitesse supérieure au mercato d'été avec l'attaquant Mohammed Houssem Raddaoui qui arrive d'Alicante pour 1,1 millions d'euros.
Image
Pas de quoi faire rêver non plus...
Image
- Les départs

Les joueurs ayant une valeur marchande se font rares dans l'équipe.
En juin le club cède un Jorn Rune Gjelle trop souvent blessé à Herenveen.
Guillermo Moreno rejoint également la Hollande et Vitesse pour 5,5 millions.
L'international Bulgare Iliya Kuang s'en va en Espagne.
Image

- Du côté du staff

- Les départs:

- La faiblesse de l'effectif va évidemment générer des résultats décevants et dans ce cas, on charge l'entraineur.
Dès septembre, Henri Myntti est prié d'aller exercer ses talents loin de Harstad.
Image
Signe que le club file un bien mauvais coton, Morimoto l'opportuniste quitte aussi le navire.
Image

- Les arrivées:

- Harstad va chercher son nouveau patron en Allemagne en la personne de l'ancien international Thomas Rogne.
Image
Le garçon est indéniablement expérimenté.
Image
- A défaut d'investir dans l'équipe, Gulowsen met le paquet sur le staff avec l'arrivée d'un autre ancien international, Stig Roar Smebye.
Image
- Il parvient même à se mettre les supporters dans la poche en faisant revenir l'une des icônes du club, Mark Luts.
Image
L'Estonien était un professionnel reconnu en Russie.
Image

2) Autour du club

- Les spectateurs

La bonne saison du club en 2041 a permis de battre le record d'affluence pour la première fois depuis deux ans.
Image
- Les clubs affiliés

- La signature d'un nouveau partenariat avec un club Ghanéen coulait de source vu les liens tissés avec ce pays ces dernières années:
Image
Les King Faisal Babies, ça c'est du nom qui pète!
Image
- Les liens avec le club Brésilien de Goianense sont par contre rompus.
Image
- Mais le club partenaire qui a le vent en poupe, c'est Skovde qui réussit la meilleure saison de son histoire.
Image

3) Les matchs amicaux

Les matchs amicaux sont annonciateurs d'une saison très compliquée.
Image

4) La coupe de Norvège 2042

Le parcours d'Harstad s'achève dès le 3e tour face à un club amateur...
Image

5) La coupe d'Europe


- La Ligue des Champions 2042-2043

En juin 2042, Valence a mis fin à la suprématie de l'O.M.
Image
Le parcours d'Harstad dans l'édition suivante sera particulièrement bref et sans appel.
Image

- L'Europa Ligue 2042-2043

Le Zenith soulève une nouvelle fois la C3 en 2042.
Image
Harstad n'arrivera cette fois même pas à atteindre les poules et est une nouvelle fois victime du but inscrit à l'extérieur.
Image

6) Le championnat de Norvège 2042

Avec 8 victoires 2 nuls et 5 défaites, Harstad ne compte que 26 points après les matchs allers et vire 8e à 9 points de Valerenga.
Image
Après de nouveau départs au mercato, le club réalise un parcours retour consternant avec 5 victoires 4 nuls et 6 défaites, pour 19 petits points.
Le club termine 8e à 20 points de Brann Bergen...
Image

7) Les joueurs d'Harstad en 2042

- L'équipe A

L'équipe ne compte plus que 3 joueurs recrutés par Stensland.
Image

- Chez les gardiens, Stenstrom commence à avoir du mal à surmonter la concurrence, celle de Gjelle (parti au mercato) mais aussi celle des talentueux Risjord et Koss formés au club.

- En défense, Torp est toujours titulaire mais ses performances sont désormasi plutôt indignes.
Heureusement Odey tient la baraque.

- Au milieu Horn n'est plus que remplaçant, c'est Pal Gran qui est désormais le patron.

- L'attaque est devenue vraiment light et repose sur les performances du médiocre Angvik.


- L'équipe B

Pour Kezie Dean il est l'heure de remiser les crampons.
Image

8) Conclusion

Cette fois Harstad est bel et bien rentré dans le rang.
Son effectif est devenu quelconque et n'est plus en mesure de lui assurer autre chose qu'une place en milieu de tableau de Tippeligaen.

Et pendant ce temps là, l'Angleterre insiste pour que Stensland sorte de sa retraite.
En vain...
Image



VI) La saison 2043 de Harstad: Ultime sursaut

Kristian Gulowsen va tenter de sauver ce qui peut encore l'être en réinjectant un peu d'argent dans l'équipe, il faut dire que la saison précédente laissait augurer du pire si rien n'était fait.

1) Les mouvements à Harstad

- Les mouvements de joueurs

- Les arrivées

Seuls 4 joueurs sont recrutés à l'intersaison 2043, mais tous ont une certaine valeur marchande.

- Thorbjorn Jensen est un prometteur milieu de terrain de 20 ans recruté à Strommen pour 1,6 millions d'euros.
Image
Pour l'instant ses performances n'ont pas soulevé les foules mais il dispose d'un potentiel indéniable.
Image
- La grosse recrue de 2043 est César Martinez est défenseur central ou milieu Mexicain évoluant à Bâle.
Le club décide de miser 4,3 millions sur lui.

Reste à espérer qu'il soit plus performant que dans ses précédents clubs.
Image
- Mais la bonne affaire de ce mercato c'est sans doute Kostas Ioannou, un jeune milieu international chypriote recruté à Anorthosis pour 850 000 euros.
Image
Il s'est en effet particulièrement mis en évidence par le passé, certes dans un championnat moins relevé.
Image
- Harstad achève son recrutement avec Mario Guzmicky un milieu Slovaque de 21 ans recruté auprès d'Odense pour 1,4 millions.
Image
Il devra encore s'affirmer s'il veut devenir un des hommes forts de l'entrejeu des Jaunes et Noirs.
Image

- Les départs

Les départs concernent essentiellement l'entrejeu, les titulaires de la saison passée étant remplacés par les nouveaux arrivants.
Image


- Du côté du staff

- Les départs:

- Thomas Rogne ne résiste pas à un début de saison catastrophique, il est limogé alors que le club pointe à la 10e place!
Image
- Stig-Roar Smebye ne sera pas resté plus d'une saison à Harstad.
Image

- Les arrivées:

- C'est Alexander Tettey qui est choisi pour remplacer Rogne et assurer la tâche de maintenir le club.
Image
Sur le papier cela fait un peu peur, ses états de service se résumant à des passages dans des petits clubs Norvégiens et en MLS.
Image



2) Autour du club

- Les finances

Malgré des résultats en chute libre, les sponsors ne lâchent pas Harstad.
Image
- Les spectateurs

Ni les supporters:
Image
- Les clubs affiliés

- C'est par contre la fin de la filière Ukrainienne.
Image


3) Les matchs amicaux

La présaison est encore une fois compliquée.
Image


4) La coupe de Norvège 2043

A la peine en championnat, Harstad va connaître un sursaut d'orgueil en s'adjugeant la coupe et en se qualifiant pour l'Europa Ligue.
Image
La finale est équilibrée mais Harstad se montre plus réaliste.
Image


5) La coupe d'Europe

- La Ligue des Champions 2042-2043

Valence remporte une deuxième C1 de suite.
Image

- L'Europa Ligue 2042-2043

L'O.L est battu en finale!
Image

6) Le championnat de Norvège 2043

La première partie de saison est catastrophique avec 5 victoire 3 nuls et 7 défaites (18 points), dont 4 consécutivement.
Le club flirte avec la zone de relégation et achève la phase aller à une 10e place indigne de son rang.
Image
Harstad change d'entraineur et réagit.
7 victoires 6 nuls et 2 défaites (soit 27 points), une victoire en coupe et une 7e place en milieu de tableau sont à mettre à l'actif de Tettey.

Vemund Horn marque pour son dernier match sous les couleurs d'Harstad.
Image

7) Les joueurs d'Harstad en 2043

- L'équipe A

Stenstrom, Torp et Horn sont les 3 derniers vestiges de l'épopée de Stensland.
Image

- Stenstrom est éternel dans les cages.

- Odey est toujours la star de la défense, Cesar Martinez s'est imposé dans l'axe.

- Au milieu, les recrues ont gagné leur place de titulaire, Horn brûle ses derniers feux.

-En attaque le Tunisien Raddaoui est le meilleur joueur offensif (ça fait peur) tandis qu'Angvik a été contrarié par les blessures.


- L'équipe B

Le fils Rogne a bénéficié du soutien de papa pour faire sa place avec la B.
Image

8) Conclusion

On a frôlé cette fois la catastrophe avec pour la première fois depuis des lustres une menace de relégation.
Mais le club a finalement su rebondir de façon un peu inattendue en redressant la tête en championnat puis en remportant la coupe et en se qualifiant pour la C3.
Nouveau départ ou feu de paille?
Au vu de la qualité de l'effectif, la 2e solution semble plus probable.





VII) La saison 2044 de Harstad: "La der des ders"

Gulowsen n'a pas retenu la leçon, 2044 est encore une année de dégraissage côté effectif.
Pour ce qu'il restait à dégraisser...


1) Les mouvements à Harstad

- Les mouvements de joueurs

- Les arrivées

Avec 5 recrues pour seulement 3,2 millions (dont 2 arrivées en été), le club ne se donne pas les moyens de rebondir.

- L'attaque est un secteur à renforcer en priorité.
Henrik Berger est prêté par Tromso.
Image
Pas sûr que ce soit une super affaire...
Image
- Denis Nikitin est un milieu offensif international Biélorusse recruté à vil prix (775 000 euros) au Dinamo Minsk
Image
A part inscrire quelques buts dans un championnat de seconde zone, il n'a encore rien prouvé...
Image
- Pour la première fois depuis bien longtemps, Harstad recrute un gardien en la personne de Jacob Kaasa.
Un pourboire de 20 000 euros est offert à Stromsgodset pour les en débarrasser.
Image
Ses états de service parlent d'eux même.
Image
- Albi Kuka est un milieu offensif gauche Albanais et international de 22 ans.
Origine Albanaise certifiée pour un coût de 900 000 euros.
Image
Evidemment, on ne peut pas se plaindre de n'en avoir que pour son argent.
Image
- Le président avait gardé le meilleur pour la fin avec Femi Emuejeraye qui nous arrive de ...Ventspils pour 1,5 millions d'euros.
Image
Le Nigérian est un grand défenseur central... surtout par la taille.
Image

- Les départs

Ils sont au nombre de 12, les plus notables sont ceux du Chypriote Kostas et du Biélorusse Guzmicky qui sont revendus à un bon prix après une seule petite saison.
Le club cède aussi son gardien espoir Risjord à Valerenga pour seulement 100 000euros...
Image

- Du côté du staff

- Les départs:

- A Harstad, signe des temps, on vire les entraineurs de plus en plus tôt dans la saison etTettey ne verra pas la fin du mois de mai.
Il faut dire que la 11e place occupée par le club a de quoi inquiéter.
Image

- Les arrivées:

- La patate chaude est récupérée par Sekou Brou.
Image
Pas forcément le pire entraineur passé au club ces derniers temps.
Image


2) Autour du club

- Les clubs affiliés

- Gulowsen se tourne désormais vers l'Islande et Selfoss.
Image
Il s'agit d'un bon club local, mais bon, c'est l'Islande.
Image
Ces liens viennent remplacer ceux dénoués avec Vikingur.
Image
- En Suède c'est l'apothéose pour Skovde qui termine sur le podium!
Image


3) Les matchs amicaux

Cela faisait bien longtemps que la campagne de matchs amicaux ne s'était pas révélée aussi positive.
Comme quoi ça ne veut parfois rien dire.
Image


4) La coupe de Norvège 2044

Harstad ne fera pas vraiment honneur à son titre...
Image
Et c'est encore Valerenga qui nous succède au palmares.
Image

5) La coupe d'Europe


- La Ligue des Champions 2043-2044

C'est Porto notre club partenaire qui vient briser l'hégémonie des grands clubs Européens.
Image

- L'Europa Ligue 2044-2045

Au printemps 2044, la C3 s'offre une finale inédite entre clubs Turcs:
Image
Un petit tour et puis s'en va pour Harstad au tour préliminaire de l'édition suivante.
Nous ne faisons même plus le poids face aux petits Suisses:
Image


6) Le championnat de Norvège 2044

16 points, 4 victoires, 4 nuls et 7 défaites en phase aller, c'est de pire en pire pour Harstad qui est 10e après la phase aller.
Image
19 points, 4 victoires, 7 nuls et 4 défaites, au retour, une performance tout juste suffisante pour assurer le maintien à la 10 e place, à 39 points de Valerenga...
Image

7) Les joueurs d'Harstad en 2044

- L'équipe A

Ils ne sont plus que deux historiques à porter les couleurs du club.
Image

- Chez les gardiens, Stenstrom aura finalement fait un sacré bout de chemin avec Harstad.

- La défense titulaire est la même que l'an passé.

- Au milieu, heureusement qu'il y a Pal Gran.

-En attaque c'est faible.


- L'équipe B

Ce n'est pas là que se trouvent les solutions d'avenir.
Image

8) Conclusion

Ca sent le paté pour Harstad qui n'a plus grand chose d'un grand.
Stensland est courtisée une dernière fois par deux séduisants prétendants:

Les Anglais sont une nouvelle fois éconduits.
Image
Un temps tentée par l'autre pays du fromage et du mariage gay, Stensland préfère finalement signer pour l'hospice.
Image


VIII) Bilan

L'effectif

Il ne ressemble plus à grand chose, on y cherche vainement les joueurs de valeur ou d'avenir.
Image
Le staff

La bande à Gulowsen:
Image
Les infos club

Torp et Stenstrom sont les nouveaux patrons de l'équipe.
Image
Les infrastructures

Les infrastructures sont là mais elles ne sont plus qu'un écrin vide, faute d'équipe valable à mettre dedans.
Image
Les partenariats

Filiale du champion d'Europe SVP!
Image
La réputation

Elle chute, mais Harstad reste quand même à un honorable 4e rang national.
Image



IX) Le joueur de l'année des supporters

Le palmarès final
Image

Joueur de l'année 2038
Image
Joueur de l'année 2039
Image
Joueur de l'année 2040
Image
Joueur de l'année 2041
Image
Joueur de l'année 2042
Image
Joueur de l'année 2043
Image




X) La destinée des 30

1) Les gardiens de but

- Ola Stenstrom
L'un des deux joueurs à encore faire partie de l'effectif d'Harstad en 2044.
Il est d'ailleurs toujours titulaire à 38 ans.
Image
Ses 10 dernières saisons sont des saisons pleines et il se situe souvent au dessus des 7 de moyenne ce qui est plutot bon pour un gardien.
Image

- Stein Thorstensen
Le "Torse" prend sa retraite en 2041 après avoir disputé 174 matchs en championnat pour Harstad
Image
Lassé d'être barré par Stenstrom à Harstad, il quitte le club pour Viking en 2037 mais ne parviendra ni à y devenir titulaire ni à retrouver son rang en équipe nationale.
Image
De façon très atypique, il entame une carrière de dirigeant après sa retraite sportive, sans grand succès.
Image

- Jorn Rune Gjelle
Grand espoir de la Norvège à son poste de gardien, Gjelle réalisera de belles performances mais, freiné par des blessures à répétition, il n'arrivera jamais à déboulonner Stenstrom de son piédestal.
De guerre lasse, il finira par quitter Harstad pour Herenveen mais ne remportera aucun trophée après 2034.
Image
Ce talentueux gardien s'imposera néanmoins comme titulaire dans les buts d'Herenveen.
Image

2) Les défenseurs

- Tom-Oyvind Torp
Loyal jusqu'au bout à son club formateur, il succède à Lang comme capitaine d'Harstad et demeurera le titulaire inamovible du poste d'arrière gauche malgré des performances en net recul par rapport à la période Stensland.
Image
Image

- Emil Kamper
L'arrière gauche ou défenseur central possède la double nationalité Danoise et Norvégienne.
Sélectionné 44 fois pour le Danemark, il va démarrer petitement puis se forger progressivement un beau palmares (champion dans trois pays différents).
Image
On ne lui fait pas confiance à Harstad?
Qu'importe, le grand blond se relance de façon culottée dans le championnat d'Islande.
Repéré par les Rangers, il se sert de son passage en Ecosse comme tremplin et fini par décrocher un bon contrat en série A, au Torino où il s'impose.
Pas mal du tout pour ce pur produit du centre de formation d'Harstad.
Image
Il manquera même de peu un transfert en Première Ligue:
Image



- Roy Aga
Il était l'un des deux grands espoirs formés au club avec Bergli.
Si Aga ne figurera jamais parmi les nominés pour le Ballon d'Or, il est bien un joueur de classe mondiale.
104 sélections avec la Norvège, un salaire de 600 000 euros par moi avec Chelsea et des statistiques de porc.
Voila Roy Aga.
Image
Titulaire indiscutable à Naples comme à Chelsea, auteur de performances de haut vol, il décroche un transfert record de 23 millions d'Euros avec le club de la capitale Londonienne en 2040.
Image

- Reidar Tran
Le géant va encore connaître 3 clubs après son départ d'Harstad (Rosenborg, Fredrikstrad, Korsvoll), avant de prendre sa retraite en 2041. Il obtient une nouvelle fois le titre de champion de Norvège avec le club de Trondheim.
Il entamera ensuite une carrière d'entraienur de jeunes avec le FK Tonsberg.
Image
Lorsqu'il quitte Harstad et son rôle d'éternel remplaçant on pense qu'il peinera à s'imposer à Rosenborg.
Même s'il n'en sera jamais un joueur clé, il dispute néanmoins pas mal de rencontres et réalise une très bonne saison 2038.
Ses passages à Fredrikstad puis à Korsvoll ne sont pas contre pas inoubliables.
Image

- Kjetil Olsen
Injustement placé dans l'ombre de Roy Aga, ce défenseur central, bon relanceur va pourtant connaître une brillante carrière.
Il sera ainsi sélectionné à 97 reprises et sera titulaire dans des bons clubs de 3 grands championnats différents (Allemagne, Angleterre, Espagne). Le sommet de sa carrière est constitué par les 2 titres de champions d'Espagne remportés avec l'Athlético Madrid s'il vous plait!
Image
Il réussira à gagner une place de titulaire à Stuttgart comme à Birmingham puis à Madrid, montant chaque fois en puissance à mesure que le challenge se relève.
Il a également fait le bonheur de son agent avec deux transferts à 17 et 19 millions d'euros.
Image

- Mikhail Rudic Falck
Plutôt frustre techniquement, Falck est par contre doté d'un très bon mental et d'un jeu de tête au dessus de la moyenne.
Il quitte rapidement Harstad pour Viking, club avec lequel il remporte le titre de champion en 2036 après avoir progressivement gagné une place de titulaire.
Son temps de jeu se réduit ensuite, ce qui ne l'empêche pas d'être transféré à Stuttgart.
En Allemagne il ne s'impose pas vraiment non plus et finit par être prêté au Spartak Moscou puis transféré à Stoke.
Il réalise également une honnête carrière en sélection nationale.
Image
Globalement, ses performances restent assez décevantes par rapport à ce qu'on pouvait attendre de lui.
Image

- Patrick Gjesdal
Le rugueux arrière droit est resté Harstadaevingar jusqu'à sa retraite en 2038.
Cependant, dès 2035 le club cesse de lui faire confiance et il fait l'objet de nombreux prêts dans des clubs norvégiens où il trouve à chaque fois du temps de jeu. Il épouse par la suite une carrière d'entraîneur.
Image
Au vu de ses prestations, peut être aurait-il encore pu rendre quelques services à Harstad.
Image
Que ce soit à Hasle Loren où à Tromsdalen, la carrière d'entraineur de Gjesdal est une réussite, il parvient à transmettre la râge de vaincre qui l'habitait lorsqu'il était joueur à ses troupes.
Image

- Ola Pedersen
Pedersen joue encore deux saisons pour Harstad avant de faire l'objet d'un transfert en Hollande.
A la surprise générale il s'impose, au point d'attirer l'attention du FC Bruges où il sera aussi titulaire.
Sa carrière de joueur s'achève par une dernière pige pour Brann.
Image
Devenu entraineur de jeunes, il fait ses armes à Strommen puis à Tromso avant de monter en grade et de prendre un poste d'adjoint à Newport County.
Image

3) Les milieux de terrain

- Olav Julin
En 2036 Julin est laissé libre par Harstad non sans avoir activement participé auparavant à la conquête du dernier titre de champion du club (en 2035).
Il rebondit à Brann où il sera un titulaire indiscutable pendant deux saisons, réalisant au passage 25 passes décisives.
Julin disputera encore deux saisons pour les Rouges avant d'entamer une carrière de recruteur à Stromsgodset.
Image
Ses deux premières saisons à Brann sont sans doute les meileures de sa carrière.
Image

- Vemund Horn
Horn prend sa retraite au début de la saison 2044 et quitte le monde du football.
Il laisse une trace indélibile dans l'hisitoire du club avec qui il remporte 4 coupes et 5 championnats et pour qui il dispute 383 rencontres de Tippeligaen.
Image
Doté de grosses qualités mentales, le joueur formé à Strommen a longtemps regné sur l'entrejeu d'Harstad et il possédait encore de beaux restes à la veille de sa retraite sportive.
Image
D'une régularité exceptionnelle, il était apprécié aussi bien pour ses qualités de récupérateur que pour son sens de la passe.
Image
Il restera à jamais l'une des icônes du club, l'un des symboles de l'ère Stensland.
Image

- Lars Tangen
Tangen dispute encore une très belle saison pour Harstad à 34 ans avant de raccrocher les crampons, remportant au passage un ultime titre de champion.
Il laissera l'image d'un joueur de devoir, souvent remplaçant mais toujours indispensable
Image
Il entâme ensuite une carrière d'entraineur qui le mènera de Lillestrom à Sarpsborg en passant par Molde et Sandefjord.
Image

- Bjornar Tveit
Bjornar Tveit a entamé en 2043 une reconversion comme préparateur du club d'Honefoss après un passage éclair (1 journée) à la tête de Molde.
Image
Après le départ de Stensland, il reste encore 4 ans au club mais ne disputera plus aucun match sous ses couleurs.
Il sera en effet prêté à Tromso, (2 ans), Viking, puis Valerenga, s'imposant à chaque fois comme un titulaire indiscutable à défaut de briller.
Ses prestations suffisent néanmoins à convaincre Valerenga de racheter sa dernière année de contrat.
Il joue ainsi encore une année en Norvège (glanant au passage une coupe) avant d'être choisi par les Danois du Randers FC.
Il disputera même une ultime saison comme titulaire avec la Gantoise en Belgique.
Une belle carrière finalement, insuffisante toutefois pour obtenir la moindre sélection avec la Norvège, bien qu'il ait été appelé dans le groupe à plusieurs reprises.
Image

- Eivind Eira
Après un dernier titre de champion avec Harstad en 2035, Eira est cédé au grand rival Valerenga.
Il va s'imposer comme l'un des pilliers d'un club pourtant moins en réussite que les précédentes saisons.
Ses performances de haut vol vont lui valoir d'être remarqué par un pensionnaire de Liga.
A l'Espanyol il démontre pendant 4 saisons qu'il a le niveau en devenant l'un des meilleurs joueurs du club.
Il affrontera même Harstad en Europa Ligue avec son club.
Image
Sa carrière de joueur achevée, il rejoint Fredrikstad pour qui il devient entraineur de jeunes.
Image

- Terje Hansson
A son arrivée à Harstad en 2034, il était considéré comme l'un des plus grands espoirs du football Norvégien.
Il lui faudra pourtant 4 saisons avant d'intégrer de façon régulière l'équipe première et ses performances ne seront jamais à la hauteur des attentes suscitées lors de son transfert.
Il est finalement laissé libre et rebondit à Rosenborg où il ne s'impose pas non plus.
Son prêt à Ranheim fait également un flop.
Il finit par rejoindre Lillestrom, un club dans lequel il gagnera un peu de temps de jeu mais ne brillera guère.
Il est actuellement au chômage.
Image
Hansson, ou l'histoire d'un incompréhensible gâchis.
Image

- Fabian Gundersen
Laissé sur la touche par Harstad, Gundersen va achever sa carrière à Strommen dont il sera l'un des hommes de base pendant 5 saisons.
Une fin de carrière en roue libre pour ce joueur qui aura quand même été 19 fois sélectionné avec la Norvège.
Image
Gundersen a souhaité entamer une carrière de préparateur après son départ de Strommen en 2042 mais à ce jour aucun club ne lui a laissé sa chance.
Image

- Jeronimo Meza
Meza quitte Harstad en même temps que Stensland.
On pouvait s'interroger sur la capacité de ce joueur frêle et souvent blessé à s'imposer dans un club comme Benfica.
Il va tellement bien y parvenir qu'au bout de 3 saisons la Juventus de Turin vient le chercher pour 8,25 millions d'euros.
Il fait son trou en Italie et remporte même la Série A en 2038.
Image
Meza, c'est également 64 sélections et 24 buts pour la Norvège.
Image


- Kristoffer Svendsen
A Harstad, Svendsen était connu pour être un peu dillettante et plutot irrégulier.
C'est pourquoi les supporters ne pleurèrent pas son départ à Burnley pour 5,5 millions d'euros.
A la surprise générale, il s'impose dans ce club et contribuera même à sa remontée dans l'élite après une relégation.
Mais c'est avec Birmingham, un club plus huppé qu'il retrouve la Première Ligue.
Les Blues n'hésitent pas à miser 15,5 millions d'Euros sur un joueur qui devient dès lors la star de l'équipe nationale de Norvège.
Les deux premières saisons sont une grande réussite, mais il ne joue quasiment plus lors des deux suivantes.
Cela n'empèche pas Chelsea d'investir 20 millions d'euros pour le recruter.
Il retrouve là-bas Roy Aga, mais ne jouera qu'un rôle de joker à Stamford Bridge.
Laissé libre au bout de 3 saisons, il s'en revient terminer sa carrière à Rosenborg.
Image
Son palmarès reste vierge avec ses nouveaux clubs, mais il peut s'ennorgueillir de 9 buts en 79 sélections.
Pas si mal pour un dilettante supposé.
Image

- Hans-Eivind Fjellstad
Ce grand voyageur est recruté par Rosenborg après un retour raté à Harstad.
Il y joue les utilités pendant encore 4 saisons, bien qu'il ait souvent été pris pour cible par les supporters.
Il entame ensuite une carrière d'entraineur adjoint dans des clubs de troisième zone.
Image
Ce joueur aux limites évidentes aura quand même réussi à décrocher 4 capes avec la Norvège.
Image



4) Les attaquants

- Mateus Valent
Son transfert au Milan A.C va permettre à Valent d'accèder au rang de joueur de légende.
Il sera même deux fois nominé pour le Ballon d'Or mais ne fera jamais réellement parti des favoris.
Même s'il ne remporte qu'une coupe d'Italie avec le club des Berlusconi, il s'impose comme l'une des étoiles et l'un des meilleurs buteurs du Calcio.
Mais Il se met aussi en valeur avec l'équipe de Slovaquie avec laquelle il compte 93 sélections et 50 buts à seulement 28 ans et dont il est probablement le plus grand joueur de l'histoire. Il brille lors dès grandes occasions comme lors du championnat d'Europe dont il est élu 2e meilleur joueur bien qu'évoluant dans une petite équipe.
Image
Ses statistiques avec Milan sont exceptionnelles (moyennes souvent supérieures à 7,50, une saison à 22 buts alors qu'il évolue souvent en milieu excentré...
Image
En 2044 c'est la consécration avec l'obtention du brassard en équipe nationale.
Image
En 2041 il bat le record de buts inscrits pour la Slovaquie sur une seule saison.
Image
Dès 2043 il devient le meilleur buteur de l'histoire de la Slovaquie.
Image

- Kezie Dean
Régulièrement prêté par Harstad lorsqu'il était dans la force de l'âge, Kezie Dean va se bonifier comme le bon vin.
Au fur et à mesure que le niveau des joueurs évoluant au club décline, il prend davantage d'importance dans le club, devenant pour finir l'un des pilliers de l'équipe. Il a souhaité après sa retraite sportive entamer une carrirèe d'entraineur adjoint.
Image
Dean réalise sa meilleure saison pour Harstad en 2040 avec 12 buts inscrits et une moyenne de 7,14.
Image

- Niklas Rosten
Le capitaine des Espoirs Norvégiens finit par quitter Harstad, un club qui ne lui fait pas confiance, en 2036.
Il signe pour une somme dérisoire à Fredrikstad, club où il ne tarde pas à faire parler la poudre.
C'est là que Brann vient le chercher.
Les 3 premières années de Rosten avec le club de Bergen sont exceptionnelles, il finit même deux fois 2e meilleur buteur du championnat et s'impose parallèlement en pointe en équipe nationale.
Et puis soudain, plus rien. Les 4 saisons suivantes sont décevantes.
Rosten enrichi néanmoins son palmares de 4 nouveaux titres de champion lors de son passage à Brann.
En 2044 le Roda J.C récupère gratuitement un joueur de 30 ans qui n'est plus que l'ombre de lui même.
Image
Rosten ou l'histoire d'un parcours en dents de scie assez incompréhensible.
Image

- Arne Thorstensen
Rien n'a été facile pour Arne Thorstensen.
Ce n'est qu'en 2040 qu'il explose après des années de galère à Harstad puis avec Sogndal.
Mais en inscrivant 14 buts pour l'un des petits poucets du championnat, il prend la 2e place du classement des buteurs et accède à la notoriété.
Dès lors la sélection nationale lui entrouvre ses portes (8 capes) et il voit des clubs comme Viking puis Rosenborg faire appel à ses services.
Le frère du "Torse" compense une lenteur certaine par une grosse présence physique et un jeu de tête de qualité.
Image
Arne a souvent eu du mal à se faire sa place en équipe première dans les clubs où il a évolué, mais il n'a jamais rien lâché.
Image

- Simon Skarestad Sjavik
"Triple S" n'a jamais réussi à dépasser le stade des espoirs.
Il faut dire qu'il a toujours été soumis à une forte concurrence que ce soit à Harstad ou en sélection.
Image
Son parcours très fragmenté avec peu de temps de jeu et peu de buts inscrits illustre parfaitement ses difficultés à s'imposer au plus haut niveau et même un peu plus bas.
Image

- Dag Bergli
Dag Bergli était et de loin le joueur qui semblait avoir le plus gros potentiel.
Son départ au Lokomotiv de Moscou pour 21 millions d'euros constitua une petite déception et certainement aussi le tournant de sa carrière.
Il aura en effet beau réaliser des performances individuelles d'exception en Russie, il ne sera pas récompensé par le gain de titres importants. Même au niveau local, son palmares ne sétoffera que de 2 titres de champion de Russie.
Nominés 8 fois pour le Ballon d'Or, régulièrement cité parmi les favoris, il demeurera toutefois plus Zlatan que Messi.
Sans doute aurait-il eu plus de chance de remporter la récompense suprême s'il avait évolué sous les couleurs du Barça ou de Manchester.
Ses notes et son salaire à 29 ans laissent néanmoins assez rêveur.
Image
Ses statistiques parlent d'elles-même.
Bien que peu épargné par les blessures, il dépasse régulièrement les 20 buts par saisons et sa moyenne est souvent au dela des 8,50.
En 2042 il est nommé 18 fois homme du match!
Image
Déja victime d'une grave blessure avec Harstad, il rechute sous les couleurs de Moscou.
Il sera également perturbé par tout un tas d'autres pépins physiques de moindre importance.
Image
La litanie des records battus par Bergli est sans fin.
Image
Image
Image
Image

- Jorgen Lang
Lorsque Stensland quitte le club, Lang a déjà 30 ans et l'on pense que son histoire avec Harstad est derrière lui.
Il n'en est rien, Lang va demeurer pendant encore 6 ans le capitaine courage du club et inscrire une floppée de buts.
Avec la Suède, il s'arrête à 99 sélections (et 43 buts).
Image
Lors de sa dernière saison, il score à 14 reprises en équipe première, en 22 matchs et finit encore meilleur buteur du championnat.
Ses 15 buts inscrits pour la réserve sur la même période en serait presque anecdotique.
Il est le recordman des matchs disputés et des buts inscrits pour Harstad.
Image

- Casper Folkedal
Après des débuts tonitruants pour Harstad, Casper Folkedal va marquer le pas, perturbé par une concurrence féroce en attaque.
Il ne progresse plus avec son club formateur et de façon un peu décevante, rejoint le club Suédois d'Halmia en 2038.
La-bas, il remporte un titre de champion mais ne répond pas entièrement aux attentes.
Arrivé au terme de son engagement, il rejoint le championnat de France et sera relégué avec l'AS Monaco.
Il continuera en Principauté à ne briller que par intermittence.
Il est également sélectionné 68 fois avec la Norvège et inscrit 17 buts, souvent décisifs, à l'instar de ceux marqués en club.
Folkedal a en effet toujours été l'homme des grands matchs.
Image
Ses dernières performances sont bien loin de celles du gamin qui faisait exploser les défenses en Europa Ligue et en C1.
Image
Quand il veut, Folkedal dégaine plus vite que son ombre.
Image

- Atle Andersen
Atle Andersen, l'homme qui savait se surpasser plus que quiconque, dispute en 2035 une dernière saison avec Harstad. Il en profite pour remporter un 3e titre de champion.
Image
Il devient ensuite entraineur-adjoint à Sprint Jeloy dans les divisions inférieures.
Il occupait toujours cette fonction en 2044.
Image




XI) Bilan Ballon d'Or.

En 2037, Horacio Malagon a remporté son 12e Ballon d'Or.
Stop ou encore?


- 2038
Mateus Valent et Dag Bergli sont nominés pour le trophée.
Valent le sera encore à une reprise, Bergli le sera désormais chaque année.

C'est Andac Alp ,le feu-follet de l'OM et de la Turquie, qui remporte le premier de ses deux Ballons d'Or, à la faveur d'une coupe du Monde dont il sera le meilleur joueur.
Image
Il devance le mythe Horacio Malagon qui à 36 ans va devoir laisser la place, mais quel monstre encore!
Image
Le podium est complété par l'autre ancien chouchou de Stensland, le buteur Turc Mete Durgut.
Image
- 2039
En cette année 2039, le Ballon d'Or reste à l'O.M.
Il devient la propriété du milieu Brésilien Juliano, 32 ans.
Image
Adrian Romero Milieu Mexicain et Barcelonais de 33 ans est son dauphin.
Image
Déception pour Andac Alp qui perd deux places par rapport à l'an dernier.
Image
- 2040
Pour la 3e année consécutive, le Ballon d'Or revient à un joueur différent, il s'agit cette fois du milieu Marocain du PSG, Mohammed Afkir.
Image
Andac Alp se classe cette fois 2e.
Image
Le podium est 100% championnat de France puisque Juliano termine 3e.
Image
- 2041
Mohammed Afkir conserve son titre.
Image
Andac Alp échoue une nouvelle fois à la 2e place malgré une saison fantastique.
Image
C'est pourtant l'année où il efface le mythique Hakan Koc des tablettes.
Image
Que pouvait il faire de plus?
Image
Le podium est finalement inchangé puisque Juliano est encore 3e.
Image
- 2042
Andac Alp décroche un second trophée mérité!
Image
C'est un coéquipier, Mario Alvarez, qui est son dauphin.
Image
Le mythique Javier Santacruz, héros de la Coupe du Monde 2038 est 3e.
Image
- 2043
Le Parisien Mohammed Afkir n'avait pas dit son dernier mot.
Image
La lutte entre Andac Alp et Afkir rappelle un peu celle entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi.
Image
Un nouveau joueur de l'O.M (quel footballeur!), Français de surcroit, s'immisce dans cette petite guèguerre.
Il s'agit de Billal Toussaint.
Image
- 2044
Mohammed Afkir prend une nouvelle fois le meilleur sur Andac Alp
Image
Le petit Turc Andac Alp compte quand même 112 buts en 143 sélections.
Image
On comprend que malgré ses 32 ans, Liverpool ait souhaité mettre le paquet pour l'avoir.
Drogba est effacé des tablettes.
Image
Un Marseillais chasse l'autre, c'est fois c'est au tour de Mario Alvarez d'être honoré.
Image

- Bilan Ballon d'Or 2035-2044

On pensait que le palmares serait dominé par Andac Alp certainement le joueur le plus brillant de sa génération depuis la retraite d'Horacio Malagon, mais il est finalement éclipsé par le Parisien Mohamed Afkir.
Le Ballon d'Or est trusté par le championnat de France depuis 7 saisons.
Alp et Afkir étant sur la fin, peut être l'heure de Bergli a t'elle enfin sonnée?
On ne le saura jamais.
Image



XII) Les compétitions continentales


1) L'Allemagne

- Historique 2035-2044
Le Werder Breme est devenu le meilleur club d'Allemagne.
Image
- La 1ère division en 2044
La présence de Babelsberg et du FSV Francfort à ce niveau est assez surprenante.
Image
- La 2e division en 2044
A noter la montée inédite de Kiel en D1 et la relégation de St Pauli en D3
Image

2) L'Angleterre

- Historique 2035-2044
Ce n'est plus Arsenal mais Liverpool qui mène désormais la danse.
A noter la percée durable au plus haut niveau de Birmingham et la belle 3e place décrochée par Portsmouth en 2038
Image
- La 1ère division en 2044
Peu de surprises si ce n'est que Chelsea est rentré dans le rang.
Image
- La 2e division en 2044
Everton remonte dans l'élite. La présence d'équipes comme Boreham Wood ou Dag and Red à ce niveau est remarquable.
Image

3) L'Argentine

- Historique 2035-2044
Boca, Indepediente et Estudiantes se partagent l'ensemble des 20 titres de la période.
River Plate ne fait plus partie du paysage.
Image
- La 1ère division en 2044
L'élite Argentine a connu très peu de bouleversements au final.
Image

4) La Biélorussie

- Historique 2035-2044
Le Bate Borisov est toujours dominateur.
Le Dinamo Minsk vit dans son ombre.
Le Lokomotiv-96 a réalisé l'exploit de s'inviter au festin en 2040.
Image
- La 1ère division en 2044
Ca ressemble à ça.
Image

5) Le Danemark

- Historique 2035-2044
Odense a réalisé par deux fois l'exploit de briser l'hégémonie sans équivalent en Europe du FC Copenhague.
Image
- La 1ère division en 2044
A part le FC Fyn, ce championnat comporte peu de têtes inconnues.
Image

6) L'Ecosse

- Historique 2035-2044
Ceux qui s'attendaient à un duel Celtic- Rangers en seront pour leur frais car Hearts et Aberdeen font jeu égal avec les deux géants.
Image
- La 1ère division en 2044
Arbroath et Breckwick sont les deux vilains petits canards de l'élite Ecossaise.
Image

7) L'Espagne

- Historique 2035-2044
Grosse surprise puisque le Real et le Barça laissent échapper 4 titres sur la période.
Image
- La 1ère division en 2044
Le titre des matelassiers a été remporté avec une sérieuse marge.
Image
- La 2e division en 2044
On trouve dans cette division quelques clubs au solide pedigree.
Image

8) La Finlande

- Historique 2035-2044
Avec Honka c'est tout ou rien!
Image
- La 1ère division en 2044
Un championnat idéal pour réviser son alphabet.
Image

9) La France

- Historique 2035-2044
L'O.M règne sur l'Europe pendant cette période mais a du mal à assurer son hégémonie sur les terres nationales.
PSG remporte enfin un titre et commence même à malmener Lyon. Lille recule.
Image
- La 1ère division en 2044
L'O.M s'est quand même bien balladée cette saison là, Troyes tient toujours bon la barre.
Image
- La 2e division en 2044
Montpellier, Nantes, Auxerre, Sochaux doivent vomposer avec Cannes, Louhans, La Duchère ou Besançon...
Image
- Le National
Sannois monte en D2, Valenciennes quitte le National.
Mais où sont donc les Messins?
Image

10) L'Islande

- Historique 2035-2044
1 Fram, 2 Keflavik, 3 Vikingur. Je crois que c'est clair.
Image
- La 1ère division en 2044
RAS (non ce n'est pas un club).
Image

11) L'Italie

- Historique 2035-2044
Grosse domination de l'Inter, la Fio s'offre un titre et le Milan de Valent doit se contenter des miettes.
Image
- La 1ère division en 2044
La Roma reléguée!
Image
- La 2e division en 2044
Aversa Normanna presque dans l'élite, le Livourne de RDO leur coupe l'herbe sous le pied.
Image

12) La Norvège

- Historique 2035-2044
5 clubs différents titrés et 4 places de dauphin pour Harstad. La Norvège se cherche un maître.
Image
- La 1ère division en 2044
Après des années de stabilité, quelques petits commencent à faire leur trou (Sandnes, Hodd, Skeid)
Image
- La 2e division en 2044
Alesund en D3, allo quoi?
Image
- La Coupe
Il ya de la surprise là, mais ces salopards de Valerenga se sont quand même fait plaisir.
Image

13) La Russie

- Historique 2035-2044
Seul le Lokomotiv de Bergli (par 3 fois) a réussi à s'interposer entre le Zenith et le titre.
La percée de Shinnik est également remarquable.
Image
- La 1ère division en 2044
La D1 Russe a été sacrément bouleversée.
Image

14) La Suède

- Historique 2035-2044
Halmia, Umea, Lulea, Skovde, autant de clubs à l'honneur et pourtant sortis de nul part.
Image
- La 1ère division en 2044
C'est vraiment la 1ère division ça?
Image

15) Les U.S.A

- Historique 2035-2044
La M.L.S et son univers impitoyable.
Image

16) La Ligue des Champions

- Historique 2035-2044
L'O.M grâce notamment à Alp règne sur l'Europe.
Les Anglais ont de bonnes têtes de vaincus sur cette période.
Image

17) L'Europa Ligue

- Historique 2035-2044
Le Zénith ne se contente pas de se ballader en Russie.
Image




XIII) L'équipe nationale de Norvège et le foot international


1) Saison 2038

- La coupe du Monde 2038 aux USA
La Norvège ne participe pas à cette édition car elle a été devancée dans son groupe par la République Tchèque et par l'Espagne (tenante du titre).

a) Le 1er tour

Le pays organisateur remporte son groupe A et la sensation est provoquée par l'élimination du Brésil (devancé par le Danemark) dès le premier tour.
La République Tchèque confirme son excellente phase éliminatoire en remportant le groupe B devant l'argentine.
La France et la Russie sortent on ne peut plus logiquement aux deux premières places du groupe C.
Image

Le groupe D voit l'élimination surprise de l'Angleterre, devancée par le dernier finaliste (le Mexique) et de façon plus surprenante par le Paraguay.
Qualification logique en revanche de l'Allemagne et de la Roumanie dans le groupe E et de la Croatie et de l'Espagne (néanmoins à la peine) dans le groupe F.
Image
Le groupe G est dominé par la Turquie qui devance la Belgique.
Enfin, le groupe H est remporté par la Hollande et le 2e qualifié est le Sénégal qui parvient à devancer les favoris Polonais.
Image
La sensation de ce premier tour est le match d'anthologie que se sont livrés Angleterre et Mexique:
Image
Javier Santacruz entre dans l'histoire de la compétition en devenant le premier joueur à inscrire un sextuplé en phase finale:
Image
b) Le tableau final

Les 8e de finale sont marqués par l'élimination du pays organisateur par l'Argentine et du tenant du titre par l'Allemagne.
La République Tchèque ne fait qu'une bouchée du Danemark.

En quarts, le Mexique remporte le match au sommet contre l'Argentine, les Tchèques décidemment innarêtables s'offrent le scalp de la France et la Belgique vient à bout de l'Allemagne.

La Turquie triomphe du Mexique en demi-finale et la Belgique se défait des Tchèques.

Les Ottomans dominent l'argement l'autre ancienne équipe de Stensland en finale 3-0.
Image
c) Récompenses.

La Coupe du Monde d'Alp lui vaudra le Ballon d'Or.
Image
Le lutin Marseillais est au sommet de son art.
Image
Jamais un joueur n'avait autant illuminé une Coupe du Monde:
Image
Mais c'est probablement le Mexicain de Valence qui restera dans l'histoire.
Image
Bien aidé par son sextuplé contre l'Angleterre, il tombe le mythique record de Justo Fontaine.
Image
L'Argentine fut éliminée trop tôt malgré l'excellent joueur offensif Barcelonais.
Image
Dans l'équipe type, on retrouve quelques anciens fleurons de l'équipe Turque révélés sous Stensland.
Image
- L'équipe de Norvège en 2038
La Norvège ne dispute que deux matchs de compétitions cette saison là.
Les éliminatoires de l'Euro sont parfaitement entamés avec une victoire importante contre la Russie et un carton face au voisin Suédois.
Meza est sans doute l'homme de la saison.
Image


2) Saison 2039
Pas de compétition majeure pour cette saison.
Celle-ci est consacrée principalement aux éliminatoires de l'Euro.

Emmenée par Meza Bergli et Folkedal, la Norvège doit batailler pour s'extraire d'un groupe particulièrement compliqué.
Heureusement, l'équipe avait pris un peu d'avance en 2038 car en 2039, elle n'arrive à vaincre aucun de ses trois adversaires directs pour la qualification (Allemagne, Russie, Suède).
Image
A l'arrivée nous terminons derrière l'Allemagne mais devant la Russie (ce qui est une belle performance) et nous qualifions pour l'Euro.
Image
Andac Alp a encore survolé ces éliminatoires.
Image
Enfin, le tirage au sort des groupes élimiatoires pour la prochaine Coupe du Monde est plutôt accueilli positivement en Norvège.
Image

3) Saison 2040
En 2036, l'équipe de Norvège était parvenue jusqu'en 8e de finale de l'Euro (élimination face à l'Espagne) et la Belgique avait remporté la compétion, une victoire annonciatrice de sa future participation à la finale de la Coupe du Monde.
L'objectif était cette fois de faire au moins aussi bien.

Je disposais pour cela de 10 joueurs de la génération formée à Harstad en pleine force de l'âge.
Image
Malheureusement, une bien mauvaise nouvelle me tombait dessus au dernier moment:
Image
Dans un groupe comportant la France la Croatie et la Biélorussie, la première rencontre contre l'ex-république Soviétique serait probablement cruciale.
Malheureusement, nous ne pûmes faire mieux qu'un nul au terme d'un combat âpre.
Image
Nous perdons la deuxième rencontre contre la Croatie 3-2 et dès lors, la victoire est impérative face à l'ogre Français.
Malgré une performance honorable, nous sommes incapables d'obtenir le résultat espéré, c'est l'élimination:
Image
Les trois premiers groupes n'ont pas livré de véritable surprise.
Image
Dans le groupe D, le tenant Belge à toutes les peines du monde à se qualifier pour les 8e.
Nous terminons 4e et dernier du groupe E.
L'Albanie réalise une première une participation honorable dans le groupe F même si elle est éliminée.
Image
C'est l'Italie qui remporte finalement une compétion -une fois n'est pas coutume- conforme à la logique.
Image
Je ne résiste pas au plaisir de mettre un screen de Yussuf Altiok, le latéral gauche de la Turquie, encore une fois excellent.
Image
Je ne suis pas homme a accepté l'échec et, jugeant les performances de l'équipe nationale indignes, je remet ma démission à la fédération Norvégienne.
Image
Convaincu que désormais Stensland ne sortirait plus de sa retraite, persuadé qu'Harstad ne ferait plus appel à moi, je décide de chausser mes meilleures Charentaises et de suivre le football de mon salon à l'avenir.
Image
Ma succession sera assurée par Abdi Ibrahim, l'homme que j'avais installé à la tête des espoirs.
Image
Avec un tel homme formé par un tel mentor, la sélection nationale est en de bonnes mains.
Image
Mais malgré un Bergli auteur d'une grosse saison, les éliminatoires de la Coupe du Monde commencent plutôt mal.
Que voulez, vous, imiter le maître n'est pas donné à tout le monde!
Image

4) Saison 2041
Les résultats en éliminatoires de la Coupe du Monde sont d'un point de vue comptable plus satisfaisants en 2041, mais a manière n'y est pas.
Un petit but d'écart contre la Finlande ou les Féroés, voilà qui n'est pas annonciateur du meilleur.
Image
La Norvège finit néanmoins 2e d'un groupe somme toute serré, mais loins d'intouchables Anglais.
Image
C'est malheureusement insuffisant pour se qualifier.
L'équipe joue de malchance en terminant moins bon 2e des différents groupes.
De ce fait, elle ne peut défendre ses chances en barrages.
Image

5) Saison 2042

- La coupe du Monde 2042
La grosse surprise des trois premiers groupes c'est l'Afrique du Sud qui devance le Mexique, l'Argentine et la Russie dans le groupe B!
Image
L'Iran parvient à s'extraire du groupe F!
Image
Et dans le groupe H, l'Albanie forte de l'expérience acquise à l'Euro, parvient à se qualifier pour les 8e de finale.
Image
Le tableau final voit le Mexique remporter le trophée.
L'Albanie réussit la performance d'atteindre les quarts!
Image

- L'équipe de Norvège en 2042
C'est une nouvelle saison d'éliminatoires de l'Euro qui commence pour la Norvège.
La saison a été difficile pour un Bergli éclipsé par Arn Thorstensen!
Image

6) Saison 2043
On retrouve un meilleur Bergli pour cette saison 2043, et hormis un faux-pas en Finlande, les résultats en éliminatoires sont satisfaisants.
La Norvège parvient même à accrocher la Hollande sur ses terres.
Image
Elle termine par conséquent 2e de son groupe, ce qui est suffisant pour se qualifier directement pour l'Euro 2044.
Image
Le tirage des éliminatoires de la coupe du Monde 2046 est plutôt clément avec la Belgique comme tête d'affiche.
A noter que les coéquipiers de Bergli se retrouveront face à ceux de Valent.
Image

7) Saison 2044

- L'Euro 2044
L'Euro 2044 est notre dernière occasion de voir briller la génaration formée à Harstad.

4 ans après l'échec de l'Euro 2040, les Harstadaevingar ne sont plus que 7 au lieu de 10 parmi les 23 appelés.
Image
a) Le 1er tour

Dans les trois premiers groupes, la surprise est à chercher du côté de l'Albanie, une nouvelle fois brillante et qui parvient à s'extraire du groupe B.
La Slovaquie de Valent ne parvient pas pour sa part à surmonter la concurrence de la France et du Portugal dans le groupe C.
Image
Avec la Turquie, l'Italie (championne d'Europe en titre) et le Danemark comme compagnons de tablée, les affaires de la Norvège s'annoncent compliquées.
La première rencontre est bien négociée, grâce à un Bergli en jambes et double buteur, la Norvège s'impose 2-1.
Image
Le deuxième match livre un résultat sans surprise, la Turquie s'impose 2-0 sans coup férir.
Image
Nos Scandinaves préférés sont donc une nouvelle fois dos au mur avant d'affronter la Squadra Azzura.
Mais Bergli se montre encore à la hauteur et guide les siens vers une victoire de prestige.
Image
Ce triomphe assure la qualification des Norvégiens, mais ne leur permet d'accrocher que la 3e place.
Il faudra donc s'attendre à un adversaire de haut niveau en 8e.
Image
Dans les autres groupes, il faut noter l'élimination de la République Tchèque et de l'Allemagne qui se font devancer par la Bosnie.
Image

b) Le tableau final

Les Rouges et Blancs retrouvent une nouvelle fois la France sur leur route.
Bien que cueuillis à froid, les Scandinaves vont s'imposer grâce à un nouveau doublé de Dag Bergli.
Image
Ils doivent néanmoins déplorer la perte de l'un des hommes forts de la défense:
Image
Les autres 8e voient notamment l'élimination du tenant du titre Italien.
Image

En quart, la Norvège croisera la route de la Serbie.
Sans doute fatigués par les efforts livrés contre l'Italie et la France, nos héros ne peuvent venir à bout de ce nouvel adversaire.
Image
La Pologne sera l'autre équipe surprise du dernier carré.
Image
La suite est un jeu d'enfant pour la Turquie qui peut bientôt savourer un nouveau trophée majeur.
Image

c) Bilan de l'Euro 2044

La Turquie se tape la part du Lion dans l'équipe type de l'Euro, mais Dag Bergli est également nommé.
Image
C'est même la consécration pour le joueur formé à Harstad puisqu'il parvient à obtenir le titre de meilleur joueur au nez et à la barbe d'Andac Alp, bien que son équipe ait été éliminé dès les quarts.
Image
Il termine également 2e buteur de la compétition.
Image
Cet Euro plutot réussi permet à la Norvège de remonter au 14e rang mondial.
Image

- Les éliminatoires de la coupe du Monde 2046
La nouvelle campagne commencera sans Kjetil Olsen, atteint à son tour par la limite d'âge.
Image
Et la qualification pour la compétition suprême s'annonce une nouvelle fois compliquée après les deux défaites initiales face à l'Ukraine et à la Slovaquie.
Valent n'a pas fait de cadeaux à ses anciens amis.
Image




XIV) Epilogue

Ainsi s'achève donc ce récit, comme il avait commencé, c'est à dire sur une nouvelle série d'échecs.
Harstad est en passe de redevenir un club anonyme et la Norvège ne réussira vraisemblablement pas à briller dans une compétition majeure.
Peut être reste il un brin d'espoir à titre individuel pour Dag Bergli qui termine quand même 2e meilleur footballeur de l'année à défaut de monter sur le podium du Ballon d'Or.

Quant à Ingvild Stensland, elle est désormais âgée de 70 ans et a feint d'avoir oublié jusqu'à son nom lorsque la police est venue la relancer pour une sombre histoire d'usurpation d'identité.

Kim Johnsen coule des jours heureux et une retraite méritée à Harstad, où il ne manque pas de venir "encourager" l'équipe locale et "commenter" les choix tactiques des entraineurs qui se succèdent à la tête de l'équipe fanion.
Il passe son temps à grogner après cette foutue de génération de jeunes qui a oublié d'où elle venait, et d'ailleurs c'était bien mieux avant, de son temps!

Enfin, Glass-Odin Safégrossir a quitté le pays pour devenir résident Luxembourgeois et gérer l'argent mis de côté grâce à quelques "paris heureux" remportés pendant sa période Norvégienne.
Il n'a pas pour autant totalement coupé les ponts avec le monde du football. Il continue ainsi à gérer "une affaire qui lui tient à coeur" et qui concerne le petit club local du RFCLU.


Il est temps pour moi de refermer définitivement le carnet de route du Harstad I.L et de vous donner rendez-vous pour un tout nouveau challenge, ma foi bien différent, puisqu'un nouveau récit débutera prochainement au ... Real Madrid.

J'espère avoir le plaisir d'y retrouver quelques-uns des lecteurs qui m'ont fait ici l'immense honneur et l'amitié de m'accorder un peu de leur temps ainsi que leurs encouragements :wink:








Image


Avatar du membre
Clem95
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 9652
Enregistré le : jeu. 03 déc. 2009 18:00
Club préféré : Arsenal

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival FIN- Saison 4 à 10 (2038-2

Message par Clem95 » mar. 28 mai 2013 21:31

Oh mon dieu ca valait le coup de ne pas réviser l'histoire. Quel post .. je ferai un commentaire plus détaillé quand j'en aurais fini avec la 3ème république ;)


Répondre

Retourner vers « The Hall of Fame »

cron