Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[Harstad I.L] Harstad Revival FIN- Saison 4 à 10 (2038-2044)

C'est ici que se trouvent les aventures les plus passionnantes du forum

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 1/10 (2035)

Message par sekhen » dim. 10 mars 2013 11:59

C'est quand même assez long dans la mesure où chaque post rassemble l'équivalent de trois auparavant et que c'était déja du lourd à la base :wink:

Ceci dit j'ai bien avancé depuis ce matin. :)


Publicité

Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 1/10 (2035)

Message par ardennais » dim. 10 mars 2013 19:16

Je te taquinais :wink:
J'imagine le gros travail derrière tout ça ... :)
En tout cas,pour beaucoup,cela n'est que du plaisir !!


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 1/10 (2035)

Message par sekhen » lun. 11 mars 2013 20:36

Harstad Revival Saison 2/10 (2036)

par Kim Johnsen
Image







Préambule


La révolucion!
Après une première saison post-Stensland marquée par une certaine stabilité (pas mal de départs très lucratifs, mais une seule arrivée), le président Persson avait décidé cette fois de jouer la carte de la rupture totale.
Finis les transferts limités à 3 joueurs par saison et le quota de joueurs Norvégiens qui étaient la marque de fabrique du club depuis près de 25 ans.
Ce vieux renard d'écolo nourri à la noix de caroube avait bien compris que malgré un titre conservé dans la douleur, Harstad I.L était en train de perdre pied et qu'il fallait réagir.
On allait voir ce qu'on allait voir...












I) La saison 2036 de Harstad

1) Les mouvements à Harstad

- Du côté du staff

- Les départs:

La nouvelle tomba tôt dans l'avant-saison.
Grindhaug annonçait fort opportunément prendre sa retraite.
Une façon déguisée de prendre la porte tout en conservant la face.
Kjetil Persson n'avait finalement pas apprécié la saison cahotique. Le titre de champion arraché in-extremis avait finalement tout juste évité à Grindhaug de sortir par la petite porte.
Voila qui allait devenir intéressant.
Image

- Les arrivées:

L'autre usurpateur parti, je guettais le téléphone et la boîte aux lettres, attendant fébrilement la prise de contact qui m'annoncerait mon recrutement à la tête d'Harstad.
Mais mes espoirs furent une nouvelle foit déçus.
J'apprenais rapidement dans la presse que Persson avait jeté son dévolu sur l'entraîneur de Brann, le Suédois Magnus Pehrsson.
Le club tombait bien bas, le président, plutôt que recruter sur le seul critère de la compétence avait préféré faire preuve de népotisme en recrutant une personne qui ne pouvait être qu'un cousin éloigné avec un nom pareil.
Image
Je fus estomaqué lorsque j'appris que le club avait payé une compensation de 800 000 euros pour débaucher l'autre usurpateur alors qu'on m'avait toujours refusé la moindre augmentation sur mes 3200 euros mensuels!
Image
Le parcours de cet homme ne plaidait pourtant pas tellement pour lui.
Qu'avait il gagné avec Brann en 9 ans?
Image
Et dire que quelques jours plus tôt, j'avais poussé Ingvild à repousser une offre d'Arsenal, certains que j'étais que nous serions rappelés par Persson!
Elle allait sans doute m'en vouloir un peu...
Image
Au final, un staff d'incapables en remplaçait un autre de bras cassés.
Pauvre Harstad...
La présence d'un Qatari dans celui-ci aurait pourtant du éveiller mon attention.
Elle expliquait sans aucun doute une partie des évènements qui allaient suivre...
Image


- Les mouvements de joueurs

- Les arrivées

Après la saison mi-figue mi-raisin que venait de vivre le club, Persson avait compris qu'il fallait renforcer l'effectif.
Il retira les oursins qu'il avait dans les poches et décida de réinvestir les 12 millions d'Euros engrangés l'an passé.

- La première recrue fut Papa Coulibaly un milieu Sénégalais de 27 ans arraché à Fredrikstad pour 190 000 euros.
Image
Je me marrais en voyant le pedigree du bonhomme, me demandant bien ce qu'il allait pouvoir apporter au club.
Ce gars là n'avait jamais évoluer que dans des divisions inférieures.
Image
- Le président semblait frappé d'une soudaine Sénégalite aigüe car il alla ensuite chercher Dominic Sidibé à Lillestrom pour 1,3 Millions d'Euros.
Image
C'était déja le calibre supérieur par rapport à son compatriote, mais ça restait un simple bon joueur de bas de tableau de Tippeligaen et je n'étais même pas certain qu'il parviendrait à supplanter Olav Julin au poste de milieu gauche.
Image
- Walter Navarro pris pour 30 000 euros à Valerenga, ce n'était pas cher, mais je me demandais ce que l'attaquant Costa-Ricien allait bien pouvoir apporter vu la concurrence qui sévissait déja au poste d'attaquant.
Encore un recrutement idiot.
Image
Il possédait certes la double nationalité, mais il n'avait jamais rien eu d'une fine gâchette, même lors de son âge d'or à Strommen.
Image
- Mon sourire se crispa par contre à l'annonce de l'arrivée d'Ales Kolar pour 3,4 millions d'Euros.
Image
Le milieu Tchèque de 21 ans était un excellent espoir et avait de surcroit l'avantage de parler la même langue que Valent.
Image
On est pas par hasard titulaire au Sparta de Prague si jeune.
Image
- Le club avait semble t'il eu un lot en obtenant Petr Dobes, un défenseur central pour le même prix.
Image
Nul doute que le gaillard était armé pour décrocher une place de titulaire à Harstad.
Image
- Mais le club n'en restait pas là et claquait son plus gros investissement (4 Millions) sur Juan Fernando Yepes, un défenseur central Colombien de 21 ans évoluant au Deportivo Cali et déja international.
Image
Même si ce joueur était encore relativement peu connu en Europe, mon petit doigt me disait que c'était du lourd.
Image
- Pas encore rassasié, le public applaudit à deux mains l'arrivée d' Harouna Traoré un 3e défenseur central de 23 ans, pour 2,5 Millions d'Euros.
Le garçon était Burkinabé et venait du championnat de Bosnie.
Image
S'il ne présentait pas les mêmes garanties que les recrues précédentes, il ferait une doublure de choix.
Image
- Ce festival de la cellule recrutement s'acheva par l'arrivée de Pablo lors du mercato d'été.
Recruté pour 375 000 euros auprès de Santos, ce Brésilien de 23 ans évoluait également au poste de défenseur central.
Image
Ce joueur, souvent prêté par son ancien club, ressemblait davantage à un pari.
Image

- Les départs

a) Les transferts d'avant-saison:

Avec ce festival d'arrivées au poste de défenseur central, les supporters auraient du se douter qu'il y avait anguille sous roche.
Dès le 6 janvier tombait une terrible nouvelle pour les fans, Persson avait cédé Roy Aga au Napoli Calcio.
4,4 Millions pour un joueur avec un tel potentiel, c'était proprement scandaleux.


b) Les prêts en avant -saison:

- Bjornar Tveit était à nouveau prêté à Tromso, visiblement on ne comptait pas sur lui au club.
Image
- Simon Skarestad Sjavik héritait également d'une 2e année de prêt à Skovde.
Image
- Le jeune Emil Kamper était prié d'aller faire ses armes en Ukraine dans l'un de nos clubs partenaires.
Image
- Après seulement un mois au club, Papa Coulibaly certainement souhaité par l'ancien coach mais pas par le nouveau, était prêté à Brann...

- C'est enfin le dévoué Patrick Gjesdal qui ne trouvait plus grâce auprès de Pehrsson et qui devait faire ses valises pour Fredrikstad.
Image

c) Les transferts du mercato d'été.

Après la vague d'achats du début de saison, il devint nécessaire de rééqulibrer le budget en cédant quelques joueurs.

- Dans le départ d'Ola Pedersen, le plus étonnant était qu'il ait pu attirer l'oeil de recruteurs Holandais et sa vente pour 675 000 euros était tout sauf une mauvaise affaire.
Image
- La vente d'Eivind Eira au grand rival fut nettement moins bien vécue, quoique le prix obtenu fut tout à fait respectable.
Image
- Le dernier joueur à quitter le Stade de Harstad fut l'attaquant Niklas Rosten, capitaine des Espoirs et néanmoins bradé à Fredrikstad.
Image

- Au final, le bilan des transferts 2036 laissait quand même apparaître un trou de 7 millions d'Euros, du jamais vu au club.
Avec de tels investissements, la pression était sur Pehrsson, il n'aurait pas droit à l'erreur.
Malgré quelques belles recrues (le milieu Tchèque et le défenseur Colombien), je doutais que les arrivées suffisent à compenser en qualité le départ de MES joueurs, les talentueux Aga, Eira ou Rosten.
Image




2) Les matchs amicaux

Les amicaux de début de saison son l'occasion de se chauffer pour les attaquants d'Harstad.
Image


3) La coupe de Norvège

Eliminé au 1er tour l'an passé, Harstad avait la garantie de faire mieux puisqu'entrant directement au 3e tour.
Le parcours sera néanmoins assez bref, Brann venant à bout des Jaunes et Noirs aux tirs aux buts.
Image
La coupe de Norvège s'offre donc une finale insolite et indécise entre un club de D2 et une équipe de D3:
Image



4) La coupe d'Europe

- L'Europa Ligue 2035-2036

- 3e de son groupe de Ligue des Champions à la fin décembre 2035, Harstad avait gagné le droit d'être reversé en 16e de finale de l'Europa Ligue.
L'adversaire, les Danois du FC Copenhague semblait à la portée de nos joueurs.
Malheureusement, les Norvégiens sont incapables de faire la différence au match aller et s'inclinent lourdement au retour.
Image
Brann ne parvient pas à faire mieux qu'Harstad.
Image

- Les Danois n'étaient pourtant pas des foudres de guerre comme le montre leur élimination au tour suivant par la Lazio.
ImageImage
Quoiqu'il en soit, la Tippeligaen gagne à nouveau une petite place dans la hiérarchie.
Image
Et le pays disposera par conséquent d'une place supplémentaire en Europa Ligue à l'orée de 2037.
Image

- La Ligue des Champions 2036-2037

Le titre de champion gagné par Grindhaug permettait à Pehrsson de disputer à son tour la plus prestigieuse des compétitions de club.
Les Jaunes et Noirs retrouvaient deux adversaires bien connus et redoutables, les Werder Brême et Birmingham, ainsi que le Torino.
Un groupe compliqué mais pas totalement impossible pour le club.

La victoire initiale contre Birmingham à domicile suscitera beaucoup d'espoir, mais l'équipe ne confirmera pas et chutera même lourdement contre Brême, à deux reprises.
Image
La victoire contre le Torino lors de l'ultime journée permet néanmoins à Harstad d'être une nouvelle fois reversé en C3.
Image

- L'Europa Ligue 2036-2037

Le sort est à nouveau relativement clément pour Harstad qui aura ses chances contre le Lokomotiv Moscou, champion de Russie.
Image

En cas de qualification, l'adversaire en 8e serait le Panathinaikos ou Rennes.
Image




5) Le championnat de Norvège


- Le parcours aller:

Kjetil Persson avait mis le paquet sur les transferts, mais visiblement il ne comptait pas s'arrêter la, bien aidé en cela par une solide armada de sponsors:
Image
Nos demandes pour améliorer le centre d'entrainement et le centre de formation étaient restées vaines pendant des années, soi-disant faute de moyens, mais là le bouseux n'hésitait pas à lancer une tranche de travaux à 10 millions d'euros et des bananes, preuve qu'il nous menait en bâteau depuis des années.
Image
La mégalomanie du dresseur d'abeilles ne semblait plus avoir de limites puisqu'il lançait parallèlement un nouvel agrandissement du stade:
Image
Les travaux précédents avait pourtant déja permis au club de pulvériser sa moyenne de spectateurs:
Image

Trop de pression ou bien trop de bouleversements d'un coup, Harstad connaissait un début de championnat catastrophique avec un seul petit point en 4 rencontres.
Cela faisait des années que le club n'avait plus été relégable.
Mais portés par un Bergli et un Valent au sommet, les Jaunes et Noirs allaient redresser la barre par la suite, remportant 9 des 11 parties suivantes et ne concédant plus la défaite qu'à une seule reprise.
Image
A mi-parcours, le club est placé en embuscade à la 3e place, à 3 points de Rosenborg, une équipe notoirement connue pour sa friabilité mentale.
Tout semble encore possible, surtout au vu de la dynamique des dernières rencontres.
Valerenga est décroché à la 8e place, le novice Hodd est placé à une étonnante 9e place.
Image


- Le parcours retour:

Et comme prévu, Rosenborg connait rapidement un nouveau coup de mou, son dauphin Brann s'empare alors de la tête.
Mais lors de la 27e journée, Viking remporte la confrontation directe entre les deux clubs et s'installe à la première place.
Harstad réalise pour sa part un parcours retour honorable avec 9 victoires 4 nuls et deux défaites (les Jaunes et Noirs sont battus pour la 2e fois par le promu Hodd).
Le titre se joue lors de la dernière journée, Harstad comptant alors 3 points de retard sur Viking et une meilleure différence de buts.
Et les Jaunes et Noirs accueillent le club de Stavanger pour l'ultime match de la saison et peuvent espérer fêter le titre en cas de victoire!
Ils devront toutefois se contenter d'un nul et de la place de dauphin...
Image

Harstad cède donc le titre qu'il détenait depuis 3 saisons à Viking mais limite la casse en se qualifiant à nouveau pour la Ligue des Champions.
Brann, Rosenborg, Fredrikstad (porté par Gjesdal et Rosten), ainsi que le club de D2 Ham Kam joueront la C3.
Valerenga doit se contenter d'une piteuse 9e place, juste derrière les novices d'Hodd.
Sarpsborg et Molde descendent, Bodo/Glimt ayant une nouvelle fois réussi à redresser une situation très compromise à mi-championnat.
Image
Le président Persson était loin d'avoir obtenu le retour sur investissement qu'il espérait, et je me frottais déja les mains en pensant au sort qui attendait sans doute l'entraineur Pehrsson.



6) Les joueurs d'Harstad en 2036

- L'équipe A

15 des 22 joueurs du groupe restreint de Pehrsson faisaient parti des "30".
On retrouve également 4 d'entre eux au sein de l'équipe réserve.
Image

- Chez les gardiens, Stenstrom, auteur d'une bonne saison est le titulaire mais Gjelle est la valeur montante et a déja pris le meilleur sur "Le Torse".

- En défense, secteur qui a été le plus bouleversé depuis notre départ, seul Torp est encore titulaire parmi nos anciens joueurs.
Les recrues Yepes (brillant), Harouna Traoré et Ruiz sont les autres titulaires habituels, une hiérarchie que le Brésilien Pablo semble en mesure de mettre à mal depuis son arrivée.
Le Tchèque Dobes ne s'est pour sa part pas imposé et Reidar Tran voit lui aussi son influence sérieusement diminuer.

- Au milieu, le quatuor titulaire est constitué de Sidibé-Horn- Kolar et Valent.
Le Sénégalais est donc parvenu à pousser Julin vers la sortie.
Valent a brillé de milles feux.

-En attaque la paire Bergli-Lang a eu les faveurs du coach Suédois, le benjamin des deux joueurs se mettant particulièrement en valeur.
Folkedal et Dean ont constitué des solutions de rechange plutot efficaces.


- L'équipe B

Dans le loft, on retrouve les joueurs prêtés, le Costa-Ricain Navarro qui, sans surprise, ne s'est pas imposé en attaque et les deux jeunes avants Skarestad et Thorstensen.
Image

- L'équipe U19

Les joueurs formés au club sont peu utilisés en équipe première et leur niveau nous est inconnu.
On trouve parmi eux le petit frère de Kjelseth.
Image



7) Les récompenses individuelles en 2036

- Pas de Phersson parmi les meilleurs entraineurs. C'est celui d'Hodd, brillant promu (7e) qui est récompensé.
Image
- Le Slovaque conserve son titre de meilleur joueur du championnat.
Image
- Stenstrom est redevenu le meilleur gardien.
Image
- La recrue Colombienne d'Harstad figure parmi les meilleurs défenseurs.
Image
- Valent règne évidemment sur le milieu de terrain. Pas mal pour un reconverti.
Image
- Lang demeure l'un des meilleurs attaquants de Norvège.
Image
- Avec 17 buts, Bergli laisse échapper la place de meilleur buteur.
Image
- Bergli et Aga meilleurs jeunes, ils sont pourtant déja bien davantage que des espoirs.
Image
- Preuve que les années passent, Horn figure désormais au palmarès des meilleurs profils.
Image


8) Le joueur de l'année des supporters


- En 2036 c'est Mateus Valent qui se succède à lui-même.
La lutte aura été chaude avec Dag Bergli.
Image
- Harstad a la chance de compter en même temps dans ses rangs les deux meilleurs joueurs ayant évoluer en Norvège au XXIe siècle.
Image




II) La destinée des 30

1) Les gardiens de but

- Ola Stenstrom (30 ans)

2e bonne saison consécutive pour le Suédois qui a finalement réussi à écarter la concurrence de Thorstensen.
Il a par contre perdu sa place de titulaire en équipe nationale.
Image
Image

- Stein Thorstensen (31 ans)

Saison compliquée pour le Torse qui a vu son temps de jeu fondre.
Il n'est désormais plus que le numéro 3 au club et son avenir semble derrière lui.
Image
Image

- Jorn Rune Gjelle (20 ans)

Montée en puissance pour Gjelle qui dispute 10 rencontres cette saison et ravie la place de 2e gardien au Torse.
L'équipe nationale n'est sans doute plus très loin.
Image
Image

2) Les défenseurs

- Tom-Oyvind Torp (26 ans)

Toujours titulaire indiscutable à Harstad, mais il n'est plus qu'un second choix pour l'équipe nationale.
Si ses capacités physiques sont hors normes, sa technique semble finalement limitée.
Il reste sur deux saisons avec une note moyenne bien en deça de ce qu'il offrait sous Stensland.
Image
Image

- Emil Kamper (19 ans)

D'abord prêté à Odessa chez le partenaire Ukrainien du club, le Danois a ensuite joué les doublures à Harstad.
Même s'il n'est encore qu'un second couteau, sa jeunesse plaide en sa faveur et ses performances semblent s'améliorer sensiblement.
Une valeur montante.
Image
Image
Image

- Roy Aga (22 ans)

22 ans et déja 32 sélections.
Aga est désormais un défenseur très solide et n'a eu aucun mal à s'imposer comme titulaire en Italie avec Naples, où il a déja effectué deux demi-saisons.
Image
Image

- Reidar Tran (28 ans)

El Tran a plutot stagné cette saison.
Même s'il a du temps de jeu, il peine à s'imposer comme un homme indispensable du dispositif de Phersson.
Image
Image

- Kjetil Olsen (23 ans)

Transféré à Stuttgart, il ya a gagné une place de titulaire.
Il devrait faire une solide carrière.
Image
Image

- Mikhail Rudic Falck (20 ans)

Sa deuxième saison à Viking l'aura vu devenir titulaire dans ce club et remporter le titre de champion de Norvège.
Il lui reste cependant encore un pallier à franchir pour devenir international.
Image
Image

- Patrick Gjesdal (32 ans)

Ca se complique pour ce joueur de devoir qui n'a plus la confiance du coach à Harstad.
Prêté à Fredrikstad, il n'y a joué qu'une poignée de matchs, certes plutot réussis.
Image
Image
Image

- Ola Pedersen (31 ans)

Ce joueur semble avoir atteint ses limites et il était temps pour lui d'être transféré.
Il s'est malgré tout imposé dans le championnat Hollandais, même si ses performances n'ont pas été mirobolantes.
Image
Image

3) Les milieux de terrain

- Olav Julin (30 ans)

2035 avait été son année, mais il semble désormais sur le déclin et a perdu beaucoup de temps de jeu.
Image
Image

- Vemund Horn (29 ans)

Il reste un des pilliers de l'équipe et un très bon joueur, mais son niveau de performance continue de légèrement décliner (on est loin des 10 passes décisives qu'il pouvait atteidnre certaines saisons), ce qui fait qu'il n'est plus le joueur clé qu'il pouvait être à une époque.
Image
Image

- Lars Tangen (34 ans)

Désormais retraité et entraineur de jeunes à Lillestrom, il ne devrait pas réaliser une carrière inoubliable à ce nouveau poste vu ses notes.
Image
Image

- Bjornar Tveit (28 ans)

A nouveau prêté à Tromso, il y a réussi une très bonne saison et a été un titulaire indiscutable chez le voisin.
Image
Image
Image

- Eivind Eira (28 ans)

Harstad a beau avoir des solutions de rechange à son poste, ça fait quand même mal de voir un joueur de cette trempe partir chez le rival.
Bien que son nouveau club ait été en difficulté cette saison, Eira y a réalisé une bonne fin de saison.
Image
Image

- Terje Hansson (21 ans)

Toujours pas dans les petits papiers du coach malgré le départ d'Eira, il s'est le plus souvent morfondu sur le banc de touche.
Un beau gachis.
Image
Image

- Fabian Gundersen (30 ans)

Premiers cheveux blancs et lenteur certaine, pas étonnant que ce joueur n'ait pratiquement pas joué avec Harstad cette saison.
Image
Image

- Jeronimo Meza (29 ans)

Le Mexicain a perdu ses cheveux mais pas son talent.
Il est l'une des attractions du championnat du Portugal où il brille de milles feux.
Image
Image

- Kristoffer Svendsen (25 ans)

Ce joueur me surprend.
Son très beau développement lui a permis de devenir la star numéro 1 de l'équipe nationale et malgré une relégation avec Burnley, il a su se mettre en valeur en Première Ligue, puis en Championship.
Image
Image

- Hans-Eivind Fjellstad (32 ans)

Deux saisons désormais qu'il est un joueur de Rosenborg.
Il semble tenir la bas un rôle de joueur d'appoint.
Image
Image

4) Les attaquants

- Mateus Valent (20 ans)

Enorme saison de Valent qui a fait beaucoup mieux que confirmer.
Le Slovaque semble s'être définitivement reconverti au poste de milieu droit et présente cette année des statistiques exceptionnelles.
Non content de s'être illustré comme étant le meilleur joueur du championnat de Norvège, il a aussi éclaboussé l'Europe de son talent avec sa sélection nationale (2e meilleur joueur de l'Euro s'il vous plait!).
A ce niveau là de réussite ce n'est plus une bonne pioche, c'est le jackpot.
Doté d'une technique individuelle impressionnante, il forme avec Bergli un duo de classe mondiale.
Image
Image
Image

- Kezie Dean (30 ans)

Dean a été cantonné à un rôle de super-sub cette saison et a en conséquence perdu sa place en équipe de Norvége.
Il figurait bien parmi les 30 mais a manqué l'Euro.
Image
Image

- Niklas Rosten (22 ans)

On ne lui faisait pas confiance à Harstad malgré son efficacité avec les espoirs Norvégiens.
Transféré à Fredrikstad pour une somme symbolique lors du mercato, il y a immédiatement flambé.
Une transaction au sujet de laquelle les dirigeants de Harstad risquent de se mordre longtemps les doigts.
Image
Image

- Arne Thorstensen (20 ans)

Torse 2 a été laissé à disposition de la réserve.
Il a marqué beaucoup de buts avec celle-ci mais y a obtenu une note moyennne pitoyable.
On sent pourtant que ce garçon à quelque chose.
Image
Image

- Simon Skarestad Sjavik (19 ans)

A nouveau prêté à Skovde, fraîchement relégué en D3 Suédoise, il y a cette fois réalisé une saison convaincante, inscrivant 13 buts en 19 rencontres et contribuant ostensiblement à la remontée de son équipe d'adoption.
Il semble cependant encore loin d'être en mesure de s'imposer sur le front de l'attaque Harstadaevingar.
Il a par ailleurs réalisé ses premiers pas avec les U21 nationaux.
Image
Image
Image

- Dag Bergli (21 ans)

Très belle saison pour Bergli, épargné cette fois par les blessures.
Il en a profité pour s'imposer à la pointe de l'attaque de l'équipe nationale, réalisant au passage un très bel Euro.
Le record de la meilleure note moyenne en championnat qu'il a battu est tout sauf anodin.
Les supporters locaux peuvent se réjouir car il semble vouloir s'inscrire sur la durée avec le club.
Petite inquiétude toutefois sur ses notes personnelles qui ne semblent pas devoir évoluer aussi vite que prévu, comparé à un Valent par exemple.
Image
Image
Image
Image

- Jorgen Lang (32 ans)

Bien que vieillissant, le capitaine d'Harstad reste une valeur sûre, avec encore 10 buts inscrits cette saison et une belle moyenne.
C'est méritoire vu la concurrence en attaque à Harstad.
En sélection nationale il joue également le rôle de cadre puisqu' il approche tranquillement des 100 sélections et s'est vu confié le brassard de vice-capitaine.
Image
Image
Image

- Casper Folkedal (23 ans)

Il est le choix numéro 1 en attaque derrière le duo Lang-Bergli, mais un joueur de sa trempe peut il se contenter de cela?
Précieux avec l'équipe nationale pour qui il a encore marqué quelques buts importants, il va néanmoins devoir réagir car ses statistiques individuelles stagnent dangereusement.
Image
Image

- Atle Andersen (35 ans)

Atle n'a pu empêcher son équipe de Sprint-Jeloy de descendre au 4e niveau Norvégien.
Image
Image







III) Que sont -ils devenus: les aventures et mésaventures des anciens d'Harstad

- Halvor Berland
Image
Après avoir retrouvé l'élite en signant à Lillestrom, Berland franchit encore un pallier en se voyant acheter par Stromsgodset.

- Jone Bertsen
Image
Après Lillestrom, Odd Grenland pour Berntsen.
Pas franchement une promotion.

- Tommy Eggen
Image
Barré à Tromso, Eggen accepte de descendre d'un cran en signant pour Strommen

Image
Le valeureux capitaine d'Harstad prend finalement la sage décision de raccrocher.

- Alexandre Bjerke Einaugh
Image
Retour dans le championnat Norvégien pour l'ailier gauche et ancien vice-capitaine d'Harstad.
Rosenborg a du y mettre le prix.
Image
Image
On ne peut pas dire que son parcours à l'étranger soit une franche réussite, il y a clairement perdu son football.

- Glenn Falck
Image
Falck signe à Honefoss, une pointure de ...3e division.

- Julen Guerrero
Image
2 ans après Stensland, le Basque quitte le milieu du foot.

- Daniel Hansson
Image
Le défenseur central international Suédois détecté à Harstad met fin à sa carrière de globe-trotter.

Image
Mais il n'en a pour autant pas fini avec le foot puisqu'il entame une carrière d'entraineur de jeunes.

- Kristian Hoili
Image
Le milieu polyvalent continue son parcours de valeur sûre de la première division en s'engageant avec Lillestrom.

- Askil Hunstad
Image
Les jardiniers du royaume vont être ravis, le Hun remise ses crampons au placard, l'herbe pourra enfin repousser.

- Andrè Isaksen
Image
Nouveau contrat en 3e division pour "I.A"

- Semir Jatic
Image
Il aura fait le tour des bancs de touche du championnat avant de raccrocher.

- Ole Jakob Johansen
Image
Le pugnace milieux récupérateur entâme une carrière d'entraineur de jeunes, à Odd Grenland.

- Bard Knoph Myre
Image
Le "Keuf", ex-chouchou de Boonty raccroche à seulement 32 ans après une carrière décevante au possible.

- Anders Kolstad
Image
Après avoir longtemps fait le bonheur d'Harstad et de Brann, l'ailier droit doit se contenter d'horizons moins séduisants.
Il passe ainsi de Molde à Bodo/Glimt.

- Emil Persen
Image
La D4 pour la pire recrue de l'histoire d'Harstad.

- Hugo Pettersen
Image
Le défenseur rebondit en D3.

- Ismaila Seck
Image
Après avoir transmis son savoir aux jeunes de Naples et de l'O.M, la bête de Sesk ira prêcher la bonne parole en Première Ligue Anglaise.

- Jorge Theisen
Image
L'ailier gauche entâme une carrière d'entraineur adjoint en D2.










IV) Bilan Mondial 2036


International

-Ballon d'or: Horacio Malagon/Andac Alp/Almeida
Exit Chichkin, place à deux petits nouveaux.


11e Ballon d'Or pour la légende Argentine qui continue de dominer le foot mondial malgré son âge avancé.
Image
Vous vous rappelez sans doute le petit meneur de jeu/ attaquant de la Turquie et de l'OM. Le Messi du Bosphore!
Image
Pour la 3e place un joueur du Barca en remplace un autre:
Image



Championnats nationaux:


-Norvège:

- Tippeligaen
Image
Viking met fin à 3 ans de règne d'Harstad.


- Adeccoligaen
Image
Haugesund et Alesund promus, Ham Kam loupe la montée d'un rien.


- Coupe de Norvège
Image
la Norvège envoie un club de division 2 en C3.



- Allemagne

- Bundesliga
Image
Le Werder conserve son titre mais aura été longtemps menacé par le Stuttgart de Kjetil Olsen..

- 2e Division
Image
Des deux clubs d'Hambourg, c'est le ST Pauli qui décroche la lune.



- Angleterre:

- Première Ligue
Image
Liverpool conserve son titre, Birmingham monte sur la 3e marche tandis que l'Arsenal de Malagon tombe à la 7e.
Le Burnley de Svendsen finit dernier et est relégué.

- Championship
Image
Les Blues d'Everton n'auront fait qu'un bref passage au purgatoire, la Mersey retrouvera son derby.



- Espagne:

- Liga BBVA
Image
Le Barca remporte son premier titre depuis bien longtemps et succède au Real.
L'ancienne équipé forte du championnat, Valence, confirme ses difficultés de l'an passé en ne finissant que 7e.
Le Sous-Marin Jaune de Villareal s'intercale au 2e rang!

- Liga Adelante
Image
Remontée immédiate pour les Basques de Bilbao.



-Italie:

- Série A
Image
L'Inter succède au MIlan AC, Palerme et Torino font un retour remarqué sur le podium.
Le Naples d'Aga est 6e.

- Série B
Image
Les Tarentules pourront tisser leur toile en Série A.


- France

- 1ère Division
Image
Rennes chasse Lille du Big Four Français et jouera la C1.

- 2e division
Image
Le Mans n'aura pas digérer sa relégation est termine loin de la remontée.



Coupe d'Europe:

-C1: Arsenal- Inter Milan 1-2 ap.p
Image
La C1 se dérobe aux Anglais, Malagon n'ajoutera pas une nouvelle ligne à son incroyable palmarès.


-C3: Palerme - Juventus 2-2 Pen
Image
Carton plein pour les Italiens cette saison.






V) L'équipe nationale de Norvège

J'avais surpris tout le monde en qualifiant ma Norvège pour l'Euro 2036 au Portugal.
Nous nous rendrions la-bas avec un statut de "petit" mais je cultivais secrètement quelques ambitions...

Amicaux

1) Norvège- Malte (amical)

Rien de mieux qu'une confrontation amicale contre une équipe de branlicots pour entâmer la saison du bon pied.
Grace à Valamo et Svendsen, nous ne faisons qu'une bouchée des Maltais.
Image

2) Norvège-Autriche (amical)

A l'approche de l'Euro, nous corsons légèrement la difficulté avec une confrotnation contre l'Autriche.
La encore, point de stress, nous remportons une solide victoire et Svendsen confirme qu'il a pris une toute autre dimension depuis son transfert en Angleterre.
Image

3) Norvège-Turquie (Amical)

J'offre alors un vrai test à mes joueurs avec la Turquie, double championne d'Europe en titre et j'en profite pour lancer Bergli.
Nous étonnons l'Europe en nous offrant le scalp des Turcs et Bergli inscrit un petit bijou de but.
Image

L'Euro

L'heure est alors venue d'annoncer ma liste des 23.
Dans un groupe constitué de la France, des coriaces Géorgiens et du Montenegro, je sens que je peux créer la surprise.
Parmi les 23 j'invite 4 joueurs actuels d'Harstad, 9 des "30" (en orange) et 3 joueurs passés à Harstad autrefois (en bleu).
Image

4) Norvège-Géorgie (Euro)

Face à la 9e équipe mondiale, nous entamons parfaitement le match, prenant rapidement deux buts d'avance grâce notamment à Svendsen.
Mais les Géorgiens reviendront au score peu avant la mi-temps et arracheront le nul en toute fin de match, malgré un Bergli étincelant et élu homme du match.
Notre entrée en matière a été plutôt intéressante et le sort du groupe reste très ouvert après ce premier résultat.
Image

5) Monténégro- Norvège ( Euro)

Cette deuxième rencontre est spectaculaire et beaucoup plus ouverte que je ne l'aurais escompté.
Nous peinons à nous défaire de coriaces joueurs des Balkans mais je peux heureusement à nouveau compter sur Bergli et Svendsen (doublé).
Image

6) France- Norvège (Euro)

Nous jouerons donc notre finale du groupe contre le favori Français.
Nous ne déméritons pas mais devons nous incliner contre plus fort que nous, la marche était trop haute pour mon équipe.
Image
Heureusement, le Montenegro tient la Georgie en échec et nous offre la 2e place du groupe B sur un plateau.
Dans le groupe A, l'Espagne, la Slovaquie de Mateus Valent et la Russie passent.
Dans le groupe C, les Pays Bas, l'Italie et la Suède de Lang et Stenstrom continuent leur route.
Image
Dans les autres groupes, la principale surprise est constituée par la piteuse élimination du Portugal, pourtant pays organisateur.
A l'inverse, le tenant Turque marche du feu de Dieu.
Image

7) Espagne-Norvège (Euro)

En 8e de finale, nous sommes opposés au champion du monde en titre.
Nous jouons crânement notre chance et donnons des sueurs froides aux Ibères qui pensaient s'offrir un tour tranquille.
Bergli brille encore et impressionne les observateurs, mais ce n'est pas suffisant.
Image
Dans les autres 8e, la Suède frôle l'exploit contre l'Angleterre grâce à un Lang buteur et la Slovaquie de Valent se qualifie pour les quarts en sortant la Roumanie.
La Belgique créé la principale surprise en venant à bout de l'Italie.
Image
Le choc des quarts, c'est Espagne-Turquie et ce sont les Ottomans qui remportent ce match au sommet, montrant par la même qu'ils sont bien décidés à conquérir un 3e titre consécutif.
L'exploit est à mettre sur le compte de la Slovaquie qui s'offre l'Allemagne, Valent s'offrant un but au passage.
Image
En demis, les Belges que personne n'attendaient battent la Turquie et la France mets péniblement fin à l'aventure des Slovaques.
Image
La Belgique s'impose dans cette finale 100% francophone et remporte son premier grand titre international.
J'ai une pensée pour ces deux générations d'Espoirs que j'ai enmené jusqu'au titre dans leur catégorie d'âge et qui connaissent à nouveau la consécration dans la catégorie supérieure.
Kim Johnsen is the best!
En toute modestie bien sûr.
Image
Mes qualités légendaires de formateur m'ont également permis de détecter le 2e meilleur joueur du tournoi, seulement âgé de 20 ans!
Image
Le Slovaque figure bien évidemment également dans l'équipe type du tournoi.
Image
Harstad tient grâce à moi un véritable crack!
Image
Bergli, Lang et Valent ont fait honneur à Harstad lors de cet Euro!
Image
Bergli était un quasi inconnu au niveau international lorsque je l'ai lancé pour de bon au début du mois.
En l'espace d'un mois il a éclaboussé l'Europe de son talent, battant déja records sur records.
Image
Image

Enfin, cet Euro est l'occasion de tourner une page importante avec le départ à la retraite internationale de deux des chouchous du récit:
Image
Pour Chichkin, ce sera même une retraite définitive en juillet 2037, bien q'il soit encore étincelant en club.
Image

Eliminatoires Mondial 2038

Après cet Euro réussi, mon objectif sera d'amener l'équipe Nationale en phase finale de Coupe du Monde.
Mes jeunes talents auront alors gagné en maturité.
Pour cela, il faudra s'extraire d'un groupe compliqué, composé de l'Espagne (encore), de la République Tchèque (brillante à l'Euro), du Montenegro (nous les avons également croisés à l'Euro), de la Moldavie et du Liechtenstein.


8) Norvège- Moldavie(Eliminatoires du Mondial 2038)

La première rencontre des éliminatoires, à domicile, contre les Moldaves est la promenade de santé attendue (quoiqu'un tel adversaire aurait encore causé de sérieux problèmes à la Norvège il y a seulement quelques mois).
Folkedal et Meza se mettent en valeur.
Image
9) République Tchèque-Norvège(Eliminatoires du Mondial 2038)

Nous décrochons un bon nul à l'extérieur pour cette 2e rencontre.
Image

10) Norvège- Espagne(Eliminatoires du Mondial 2038)

Coup de froid sur la Norvège, contrairement à ce qui s'était passé lors de l'Euro, nous n'avons jamais été en mesure d'inquiéter les Champions du Monde. Claque salutaire ou vrai coup d'arrêt?
Image

11) Montenegro-Norvège(Eliminatoires du Mondial 2038)

Nous retrouvons l'équipe des Balkans que nous avions difficilement battu 4-3 à l'Euro et une fois encore, le match est accroché.
Comme souvent désormais, c'est Bergli qui nous sauve la mise.
Image
Ce match était la dernière rencontre officielle de l'année.
Comme prévu, notre groupe est particulièrement compliqué.
Nous avons fait le job jusqu'ici mais se qualifier ou atteindre les barrages ne sera pas une mince affaire.
Image

Amicaux

12) Norvège- Lituanie(Amical)

Ce match est l'occasion pour Dag Bergli de réaliser un nouveau festival.
Image

13) Norvège- Moldavie(Eliminatoires du Mondial 2038)

Pour cette dernière partie de football de la saison, la Hongrie vient nous rappeler que nous sommes encore une équipe en devenir et que nous n'avons pas encore assez de marge de manoeuvre pour nous permettre la moindre déconcentration.
Image





VI) Epilogue

Comme je m'y attendais, cette deuxième saison confirmait le déclin du Harstad I.L depuis notre départ.
Pour la première fois depuis des lustres, le club n'avait rien gagné, et cela malgré les sommes colossales investies cette saison dans l'effectif et dans les infrastructures.
Nul doute que si Ingvild et moi avions disposé de tels moyens, nous aurions tutoyé les sommets...

Jusqu'où la soudaine mégalomanie de Persson risquait -elle d'emmener les Jaunes et Noirs?
La qualification pour la Ligue des Champions devrait éviter au club de tomber en faillite et peut être lui permettre de conserver ses deux génies Bergli et Valent encore une saison, mais au moindre faux pas, le club risquait de se retrouver dans une spirale dont il ne se relèverait pas.
Ce n'était qu'une question de temps.
C'est pourquoi je ne donnais guère chère de la peau de la pétasse blonde, Magnus Pehrsson.

Je ricanais tout seul dans ma chambre d'hôpital et me reconcentrais sur la prochaine composition de l'équipe de Norvège.
C'est que j'avais une Coupe du Monde à gagner moi!








Image
Modifié en dernier par sekhen le lun. 11 mars 2013 22:41, modifié 1 fois.


Avatar du membre
Rogvi
Modérateur
Modérateur
Messages : 6465
Enregistré le : ven. 26 févr. 2010 21:02
Partie actuelle : Harstad IL
Club préféré : RFCU La Calamine
Version : FM 2015
Localisation : Liège

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 2/10 (2036)

Message par Rogvi » lun. 11 mars 2013 21:11

Magnus Pehrsson ! Owi ! :126:

Image
Mais comme je dis toujours : "rien ne sert de dépenser à tout va, il faut recruter à point". Cela s'est encore vérifié avec cette équipe de Harstad, qui se retrouve dindon de la farce alors qu'elle a investi un sacré pactole pour une équipe norvégienne.

Pas mal la finale de la Coupe, j'espère qu'on verra le parcours de Hamarkameratene lors du prochain épisode :P

Image
Aaaah ce récit me ramène plein de vieux souvenirs, c'est chouette :hooo:

Encore un gros GG pour le boulot, on en veut encore :59:


Avatar du membre
slow-cheetah
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 5664
Enregistré le : jeu. 15 oct. 2009 21:30
Partie actuelle : Vaduz
Club préféré : Croix de Savoie
Localisation : Haute-Savoie

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 2/10 (2036)

Message par slow-cheetah » lun. 11 mars 2013 21:58

T'as mis deux fois le screen de la France, en oubliant le Monténégro :wink:

Sinon c'est balot qu'ils recrutent pas mieux, doivent avoir les moyens pourtant.
Bientot, Adrien Thomasson sera en equipe de France et Croix de Savoie sera sur le toit de l'Europe ! Vous verrez ;) enfin on sera peut-être remontés en Ligue 1 quoi ...

Image
Image


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 2/10 (2036)

Message par sekhen » lun. 11 mars 2013 22:49

@ Rogvi,

Phersson perso ça ne me parlait pas trop, mais je vois que tu as ressorti de très vieux screens (2001).
J'aime bien Ham Kam et aussi Lov Ham qui évolue dans les mêmes couleurs.
Je ne sais pas ce qu'à donné ce Petter Vaagan Moen dans la vraie vie, mais sur le papier ses stats étaient superbes pour un jeune Norvégien. :120:

La suite ce n'est pas encore pour tout de suite, je suis encore en phase de simulation de la saison :P

@ Slow-Cheetah,

Tu as l'oeil (d'ailleurs ça fait plaisir de voir que les gens prennent la peine de cliquer :wink: ).
C'est rectifié!

Au final leur recrutement ressemble assez à ce qui se fait niveau qualité dans les autres grands clubs Norvégiens de la partie.
Le niveau des joueurs choisis n'est pas si mal par rapport à ce que je pouvais moi même avoir à une époque.
Bon c'est sur que niveau rapport qualité prix y avait sans doute moyen de faire mieux.

Là où ils merdent par contre c'est en vendant un gars comme Aga 4,4 Millions pour reprendre deux défenseurs moyens à la place pour environ 6 Millions...


Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6958
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 2/10 (2036)

Message par Boonty » mar. 12 mars 2013 9:31

Aga qui part, Valent qui explose, Harstad qui perd son titre et qui est même pas foutu d'éliminer Copenhague...

Serait-ce le début de la fin? :76:

Je sens bien les départs de Bergli et de Valent (surtout après son Euro...).

Le recrutement africano-brésilien est quand même moins fructueux que le norvégien. Qui l'eut crû? J'aurais peut-être dû changer de politique avec le RFCUL :mrgreen:

En tout cas, Aga s'en sort à merveille en Italie. :107:

Avoue que tu as failli céder aux sirènes d'Arsenal avec l'hypothèse de coacher la légende Malagon en fin de carrière :roll:


Avatar du membre
Clem95
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 9654
Enregistré le : jeu. 03 déc. 2009 18:00
Club préféré : Arsenal

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 2/10 (2036)

Message par Clem95 » mar. 12 mars 2013 10:46

Toujours énorme ce récit. Quel boulot pour ce résumé.
On a l'impression d'entrer dans la partie et non de lire simplement un RdP.

C'est vrai que le départ d'Aga est surprenant par la somme mais il lui restait sans doute peu d'année de contrat ?
Le recrutement est pas terrible mais certains joueurs sont quand même pas mal.

L'année prochaine, je sens un départ de Valent et de Bergli (Bergli pour une petite somme) et la fin de Harstad ...


Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 2/10 (2036)

Message par ardennais » jeu. 14 mars 2013 22:01

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ingvild_Stensland

Regarde qui j'ai vu en regardant les scores "finaux" de l'Algarve cup ??
Petit indice,tu la verras lors des tirs au but entre la Norvège et la Suède :wink:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 2/10 (2036)

Message par sekhen » dim. 24 mars 2013 11:31

@ Boonty,

Pour l'instant Harstad maintien un niveau de performance acceptable mais on peut effectivement se demander ce qu'il en serait si Bergli et Valent venaient à quitter le club.
Ces deux joueurs semblent néanmoins vouloir s'inscrire dans la diurée avec le club.

Le recrutement n'est pas si mauvais que ça pour l'instant au niveau du rendement, un peu moins du côté du coût.
Mais c'est clair que j'aurias fait sans peine mieux sans mes contraintes de nationalité.

Aga s'en sort bien en Italie, mais j'ai l'impression qu'il va devenir juste un très bon défenseur et non un super crack.

Coacher Malagon, oui ça aurait pu être sympa, mais je ne craquerai pas :mrgreen:


@ Clem 95

Merci pour les compliments, mais comme tu le dis, le boulot est effectivement énorme.
Du coup je pense que je vais avoir du mal à finir sous cette forme (encore 8 saisons, chacune me prenant deux à trois semaines, c'est trop).
Je pense livrer une 3e saison sous cette forme puis opter pour un ultime épisode regroupant les 7 dernières.
Je me sens un peu prisonnier de ce récit et j'aimerais bien pouvoir passer à une nouvelle aventure :wink:

Pour Aga, il lui restait pas mal d'années de contrat, j'avais verrouillé tous les joueurs avant de laisser la main.
Mais c'est un défenseur. 4 millions pour un jeune évoluant à ce poste dans un championnat secondaire ce n'est pas si mal que ça.

C'est sur que si les 2 joueurs que tu cites en viennent à quitter el club ce sera sans doute al fin (curieux de voir à quelle vitesse :mrgreen: ).

@ Ardennais,

Chut, ne casse pas ma couverture :P



La rédaction du 3e épisode est en cours, par contre ce sera dur de finir dès ce week-end :wink:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 2/10 (2036)

Message par sekhen » lun. 25 mars 2013 18:17

Harstad Revival Saison 3/10 (2037)

par Kim Johnsen

Image






Préambule


A ma grande déception, la tête de Magnus Pehrsson n'avait pas roulé au pied du bûcher des vanités.
Cet imbécile de Suédois s'était cru de taille à coacher un club comme Harstad et avait lamentablement échoué à la 2e place du championnat, malgré la présence dans son effectif d'un Bergli et d'un Valent qui marchaient sur l'eau.
Je ne donnais toutefois pas cher de sa peau s'il rééditait une telle saison.
En fidèle supporter, je renouvellais mon abonnement, bien décidé à agonir tant que faire se peut cet âne bâté, du haut de ma tribune préférée!






I) La saison 2037 de Harstad

1) Les mouvements à Harstad

a) Le mercato d'avant-saison

- Du côté du staff

- Les départs:

Peu de mouvements de ce côté là en dehors du traître jorgen Andersen, l'un des seuls à ne pas nous avoir suivi lors de notre départ.
Il cédera naïvement aux sirènes de Molde au mois de mai, comme tant d'autres avant et après lui:
Image
Pas très classe quand même le comportement des dirigeants de Molde, mais bien fait pour sa gueule.
Image

- Les arrivées:

Rien de ce côté là, l'autre brèle de Pehrsson, fort de son imunnité auprès de son parent de président remet sans honte le couvert pour une nouvelle saison.



- Les mouvements de joueurs

- Les arrivées

Après une saison de folie côté arrivées, Kjetil Persson décide de calmer le jeu.

- Il mise néanmoins 600 K sur un défenseur polyvalent, Mohammed Diallo chargé d'apporter un peu de concurrence à un Torp qui se laissait aller à une certaine... Torpeur.
Image
Persson utilisait une nouvelle fois une de ses fillière favorite: celle de Lillestrom.
Image
- Le recutement d'hiver s'achevait avec l'arrivée de Georges Frempong un solide défenseur droit, international Ghanéen.
Image
Encore un solide routard du championnat de Norvège, mais certainement pas un top joueur.
Image

- Les départs

C'était l'heure de la grande lessive de printemps...

- Laissés libres

Deux joueurs historiques, Fabian Gundersen et Olav Julin ne sont pas reconduits au terme de leur contrat.
Ces deux joueurs paraissaient en effet arrivés au bout de ce qu'ils pouvaient apporter au club.
Image

- Les prêts en avant-saison:

Un certain nombre de joueurs sont une nouvelle fois prêtés, soit parcequ'ils doivent s'aguerrir soit parceque le club ne compte plus sur eux.

C'est le cas de Patrick Gjesdal barré par l'arrivée de deux nouveaux latéraux et qui est invité à se trouver du temps de jeu à Brann.
Image
C'est également et pour la 3e saison consécutive le sort de Bjornar Tveit qui renforcera (ou pas) cette fois le club de Viking.
Image
Simon Skarestad Sjavik (à Chernomorets) et Papa Coulibaly ( encore à Brann) sont également priés d'aller voir ailleurs.


- Les Joueurs transférés

Walter Navarro retourne au pays à Saprissa pour 0 Euros et le très bon Fabian Ruiz prend le chemin de Lens pour pas davantage.
Image
Mais le club parvient également à faire rentrer quelques subsides dans les caisses.
C'est tout d'abord le mythique Stein Thorstensen, en manque de temps de jeu, qui est cédé pour une misère à Viking.
Une page se tourne.
Image
Harstad réussit par ailleurs à tirer une belle somme (1,9 millions d'euros) de Reidar Tran, qui prend le chemin de Rosenborg.
N'étant désormais plus qu'un second choix pour Pehrsson, ce départ arrange tout le monde.
Image
Harstad entâme donc sa nouvelle saison avec de simples changements mineurs, ne s'étant ni vraiment renforcé ni vraiment affaibli.




b) Le mercato d'été.

C'est un tout autre chemin que prend le club lors du mercato d'été.
Les décisions prises vont alors être radicales pour l'avenir du club.
Harstad est sans doute mort au mois de juillet 2037....

- Les mouvements de joueurs

- Les départs

- Harstad se sépare tout d'abord pour l'excellent Juan Fernando Yepes qui rejoint Dortmund pour 4,1 Millions d'Euros.
Le colombien avait pourtant prouvé sa valeur en faisant oublier Aga.
Image
- 4 jours plus tard, les supporters apprennent que Mateus Valent a été vendu à l'A.C Milan
Image
Bien sûr, le club d'accueil est prestigieux et la somme reçue en compensation colossale, mais cela ne suffit pas à consoler les supporters.
Image
- A quoi reconnait-on un con?
Au fait qu'il ose tout.
Le 29 juillet, le président Persson prend la décision de céder à l'appel des Millions Russes et de vendre Dag Bergli au Lokomotiv Moscou.
Image
Bergli méritait sans doute mieux, mais qui aurait offert autant?
Image
Ceci dit, le Lokomotiv n'est pas non plus le premier venu et il compte dans ses rangs quelques joueurs bien connus des lecteurs:
Image
- Ce départ ferait presque oublier celui d'Emil Kamper, vendu en fin de saison aux Islandais de Fram pour 850 K.
Image

- Les arrivées

Persson décide quand même de remplacer numériquement les partants.

- En août, Kazimir Krznar signe pour 1,4 Millions d'Euros.
Il s'agit d'un Croate aux solides capacités physiques qui a la particularité de pouvoir évoluer sur tout le flanc gauche.
Image
Il a évolué précédemment avec plus ou moins de succès dans les championnats Croate, Autrichien puis Suisse.
Image
- Le deuxième arrivant de cette période estivale est un milieu Ghanéen expérimenté de 28 ans, au profil assez technique, recruté pour 2,6 Millions. Il se nomme Owusu Appiah.
Image
Ce joueur s'était auparavant fait remarquer avec Lillestrom, le fournisseur officiel d'Harstad en internationaux Africains.
Image
- Harstad tente enfin de faire signer l'un des plus grands espoirs du pays, l'attaquant de Bryne Bjorn Kare Lund.
Image
Mais manifestement, le départ de Valent et de Bergli a fortement impacté le potentiel en attractivité du club vice-champion, comme le montre la valse hésitation du jeune international espoir.
La roue est déja en train de tourner.
Image

- Du côté du staff

- Les arrivées

Ca va également fortement bouger du côté du staff durant cet été 2037.

- C'est tout d'abord un jeune retraité qui rejoint le club en la personne d'Ole Dahl, notre ancien défenseur axial.
Image
Il possède un beau potentiel pour un novice.
Image
- Coup de tonnerre le 8 juillet: vivement pris à parti par les supporters après la vente de Valent, Magnus Pehrsson décide de jeter l'éponge, il rend son tablier.
Harstad se retrouve sans entraineur!
Image
Le nom de son successeur tombe rapidement, Persson tente le pari Soren Christensen, un Danois dont le principal fait d'arme est d'avoir fait remonter Haugesund dans l'élite.
Image
Kjetil Persson a donc opté pour un garçon dont le principal trait de caractère est de n'en avoir aucun (détermination 1).
Image
Cela lui permettra de faire passer comme une lettre à la poste la vente de Dag Bergli quelques semaines plus tard.
Mais comment en vouloir de ne pas l'ouvrir à un garçon dont le parcours était jusqu'ici cantonné aux divisions inférieures?
Image

c) Bilan des transferts

Au final, Kjetil Persson a fini par dévoiler son jeu:
Image
Avec une balance des transferts affichant un bénéfice net de 42 Millions d'Euros, il apparait désormais clairement que le sournois apiculteur a décidé de permettre aux actionnaires de récupérer un maximum de dividendes, quitte à saigner le secteur sportif.



2) Autour du club

- Les finances

Harstad perd sa place de leader sur le marché des sponsors en Norvège et est dépassé par Bryne.
Image

- Les spectateurs

La vague de travaux entamée l'an passé touche à sa fin.

Le stade a été une nouvelle fois aggrandi:
Image
Les installations d'entrainement et le centre de formation ont été améliorés pour plus de 12 Millions d'Euros.
Image
Harstad I.L possède désormais des infrastructures dignes des tops clubs du pays:
Image
Il n'est dès lors pas étonnant de voir l'affluence moyenne s'envoler:
Image
Le derby contre Tromso permet également de battre le record d'affluence pour un match disputé à Harstad.
Image

- Les clubs affiliés

- Le club décide de diversifier ses filières de recrutement.
Le transfert de Pablo s'étant révélé un franc succès, Harstad décide de mettre un pied au Brésil.
Image
Notre nouveau club partenaire n'est pas très réputé mais évolue malgré tout dans l'élite Brésilienne:
Image
- Persson décide également de mettre un terme à notre vieux partenariat avec Stuttgart:
Image
- Le club prend décidémment un accent Portugais puisque nous sommes désormais placés sous la tutelle du FC Porto:
Image




3) Les matchs amicaux

Un seul match amical au menu cette saison, la double confrontation Européenne contre le Lokomotiv Moscou étant programmée assez tôt au printemps.

Peu d'enseignements à tirer de cette courte victoire contre une D4 Suédoise.
Image




4) La coupe de Norvège

Tout comme l'an passé, c'est Brann qui élimine Harstad de la Coupe.
Cette année notre bourreau s'appelle Rune Hansen, ancien de la maison, qui inscrit un doublé.
Image

Cette année deux clubs de l'élite accèdent à la finale, mais nous assistons quand même à une surprise puisque Viking laisse échapper ce trophée qui lui semblait promis.
Image



5) La coupe d'Europe

- L'Europa Ligue 2036-2037

- 3e de son groupe de Ligue des Champions à la fin décembre 2036, Harstad avait gagné le droit d'être reversé en 16e de finale de l'Europa Ligue.
L'adversaire, le Lokomotiv de Moscou risquait d'être coriace puisqu'il s'agissait du champion de Russie.
Et effectivement, malgré ses deux stars, Harstad prend la fessée.
Image
Il faut dire qu'il y avait du répondant en face avec notamment une vieille connaissance:
Image
Image
- L'autre représentant Norvégien encore en lice, Valerenga ne pèse pas lourd face au LOSC.
Image
Image

- La Ligue des Champions 2037-2038

2e du championnat, Harstad devra cette fois en passer par la redoutable épreuve des barrages entre champions pour atteindre les poules de la C1.
Il faudra pour cela franchir deux tours.

Le tirage du premier d'entre eux se révèle relativement favorable en offrant aux Jaunes et Noirs une équipe à leur portée.
Image
Mais une nouvelle fois, Harstad ne saisit pas l'occasion et se retrouve éliminé aux tirs aux buts.
Il faut dire que la vente de Bergli et de Valent juste avant cette épreuve n'a pas contribué a augmenté les chances des Scandinaves.
Image
L'aventure Européenne ne s'arrête toutefois pas ici, le club étant reversé en 4e tour préliminaire de l'Europa Ligue.


- L'Europa Ligue 2037-2038

Harstad se débarrasse des Shamrock Rovers et accède à la phase de poule.
Le club bénéficie encore d'un certain statut grâce à notre travail:
Image
Le sort attribue aux Norvégiens 3 clubs de l'ex-U.R.S.S.
Image
D'une façon étonnante, c'est le club du Bate Borisov qui pose le plus de problèmes à Harstad.
Image
Ces résultats sont insuffisants et Harstad échoue à la 3e place de la poule:
Image
Pour la première fois depuis bien longtemps, Harstad ne vivra pas de printemps Européen en 2038.
Le déclin du club sur la scène Européenne semble inéluctable.
Image




6) Le championnat de Norvège


- Le parcours aller:

Les hommes forts du club Bergli-Valent-Horn-Lang-Folkedal sont omniprésents lors de cette phase aller.
Le club réussit un bon début de championnat, cartonnant notamment Hodd et Alesund.
Mais il lâche des points en route et termine au finale cette première partie de championnat avec un bilan décevant de 7 victoires pour 4 nuls et 4 défaites.
Image
A mi-parcours, la cause semble entendue.
Harstad n'est que 5e et compte 11 points de retard sur Rosenborg, toujours aussi performant en début de saison.
On voit mal comment Harstad pourra refaire son retard, surtout sans Bergli et Valent qui préfèrent quitter le navire.
En bas du classement, Bodo/Glimt (qui remportera pourtant la coupe) est une nouvelle fois à l'agonie.
Image


- Le parcours retour:

On pouvait s'interroger sur la capacité d'Harstad à accorcher une place Européenne après le départ de ses deux meilleurs joueurs.
Les Jaunes et Noirs vont pourtant y parvenir haut la main en alignant 11 victoires et 2 nuls, mais aussi défaites.
Lang et Dean ont superbement pris le relais des partants.
Image
Ce brillant parcours permet au club d'accrocher à nouveau la 2e place et la Ligue des Champions, mais il est insuffisant pour revenir sur Rosenborg qui remporte enfin le titre.
Viking, Valerenga et surtout Bryne se qualifient pour la C3.
Bodo/Glimt réussit encore à se sauver la mise et ce sont Hodd et de façon plus surprenante Stromsgodset qui chutent d'un étage.
Image
Harstad a sauvé l'essentiel, mais le bilan de la saison reste au final bien maigre.
Du moins si on se place du seul point de vue sportif, car du côté des finances, ce fut carton plein...



7) Les joueurs d'Harstad en 2037

- L'équipe A

Sorensen a restreint son groupe à 18 joueurs, dont 8 étaient déja présents en 2034.
4 de nos anciens joueurs sont également présents en réserve ou bien ont été prêtés.
Image

- Chez les gardiens, Stenstrom est en passe de se faire détrôner par Gjelle.

- En défense, le Brésilien Pablo est la grande satisfaction de la saison.
Torp a perdu sa place de titulaire.
A noter les 10 passes décisives de Georges Frempong dont l'apport au poste d'arrière droit a été indéniable.

- Au milieu, la hiérarchie est moins claire, les départs en cours de saison de Valent et Bergli ayant faussé la donne.
Horn semble toutefois indiscutable.

-En attaque Lang est toujours titulaire, Dean et Folkedal jouant à tour de rôle les deuxièmes attaquants.


- L'équipe B

Skarestad et Thorstensen attendent toujours leur heure avec la réserve.
Image

- L'équipe U19

Chez les jeunes, c'est toujours le néant.
Harstad a cessé d'être un grand club formateur.
Image



8) Les récompenses individuelles en 2037

- Le meilleur entraineur est à chercher du côté du champion.
Image
- Une demi-saison a suffit à Bergli pour succéder à Valent comme meilleur joueur du championnat. Horn fait un brillant 3e.
Image
- Stenstrom perd son titre de meilleur gardien, mais un ancien d'Harstad figure néanmoins sur le podium.
Image
- La recrue Brésilienne d'Harstad figure parmi les meilleurs défenseurs.
Image
- Horn est élu 3e meilleur milieu de terrain.
Image
- Apparition remarquée de Dean parmi les meilleurs attaquants de Norvège.
Image
- Malgré ses 33 ans Lang n'était pas loin du titre de meilleur buteur.
Image
- Pour la première fois depuis bien longtemps, Harstad ne règne plus sur le classement des meilleurs jeunes.
Image
- Décidémment Horn est partout cette saison puisqu'il figure aussi au palmarès des meilleurs profils.
Image


9) Le joueur de l'année des supporters


- En 2037, le joueur de l'année des supporters ne pouvait être que... Vemund Horn.
Image
- C'est la 6e fois que le milieu de terrain remporte cette distinction.
Image




II) La destinée des 30

1) Les gardiens de but

- Ola Stenstrom (31 ans)

Saison mitigée pour le portier Suédois dont la place de titulaire est de plus en plus menacée par le jeune Gjelle.
Image
Image

- Stein Thorstensen (32 ans)

Si le "Torse" espérait retrouver une place de titulaire en quittant Harstad pour Viking, il ne peut qu'être déçu.
Image
Image

- Jorn Rune Gjelle (21 ans)

L'évènement pour Gjelle c'est ses premières sélections avec l'équipe de Norvège.
Il prend également de plus en plus d'importance avec Harstad puisqu'il compte presque autant de match que Stenstrom cette saison, avec des performances très satisfaisantes.
Image
Image
Image

2) Les défenseurs

- Tom-Oyvind Torp (27 ans)

Torp va devoir sérieusement se remettre en question.
A force d'aligner les performances médiocres, il est en passe de perdre sa place de titulaire.
Image
Image

- Emil Kamper (20 ans)

Après un nouveau prêt blanc à Odessa, il est revenu à Harstad mais n'y a joué que les utilités.
Lassé de cette situation, le jeune international espoir Danois quitte le club pour rejoindre Fram, en Islande.
Un choix surprenant.
Image
Image

- Roy Aga (23 ans)

Aga évolue toujours à Naples où il est titulaire.
Il est désormais considéré comme l'un des meilleurs défenseurs du calcio.
Image
Image

- Reidar Tran (29 ans)

En quittant Harstad pour Rosenborg, Tran a misé sur le bon cheval puisque cela lui permet d'ajouter un nouveau titre de champion à son palmarès.
Pour autant, il n'aura pas fait un effet boeuf à son nouvel entraineur puisqu'il aura finalement été assez rarement titulaire.
Image
Image

- Kjetil Olsen (24 ans)

Olsen a maintenu son niveau de performance pour sa 3e saison avec Stuttgart.
Image
Image

- Mikhail Rudic Falck (20 ans)

Falck a connu cette saison ses premières sélections internationales.
Avec Viking il a disputé pas mal de matchs mais il peut et doit encore faire davantage.
Image
Image

- Patrick Gjesdal (33 ans)

Tout comme l'an dernier, Gjesdal a été rapidement prêté.
Il a eu pas mal de temps de jeu avec Brann mais a réalisé des performances moyennes.
A 33 ans il semble être proche de la sortie.
Image
Image
Image

- Ola Pedersen (32 ans)

Pour sa 2e saison en Hollande, Pedersen est toujours titulaire.
Il n' y pourtant pas de quoi s'extasier sur ses performances.
Image
Image

3) Les milieux de terrain

- Olav Julin (31 ans)

Laissé libre par Harstad en fin de saison dernière, on le pensait fini.
Que nenni, Brann a profité de l'aubaine et Julin y a sans doute réalisé la meilleure saison de sa carrière, avec pas moins de 10 passes décisives!
Image
Image
Image

- Vemund Horn (30 ans)

Très bel saison pour Horn. Il est toujours le patron du milieu et a retrouvé cette saison sa capacité à faire la décision.
Image
Image

- Lars Tangen (35 ans)

Tangen a obtenu un place de numéro 1 à Molde et aura réussi l'exploit de tenir 5 jours à la tête de cette équipe instable...
Image
Image
Image
Image

- Bjornar Tveit (29 ans)

Après Tromso (deux saisons), Tveit a été à nouveau prêté, cette fois à Viking.
Une nouvelle fois titulaire indiscutable, il doit désespérer d'arriver à convaincre l'entraineur d'Harstad.
Image
Image
Image

- Eivind Eira (29 ans)

Il est un peu frustrant de constater qu'Eira vit ses meilleures saisons à...Valerenga.
Avec 10 buts et une moyenne de 7,60 il est le nouveau patron de l'entrejeu du club d'Oslo.
Image
Image

- Terje Hansson (22 ans)

Lorsque je suis allé le chercher à Viking à 18 ans, Hansson semblait promis à une brillante carrière.
Mais il s'est perdu à Harstad.
A force de départs il a fini cette saison par trouver du temps de jeu, mais il se révèle fort peu performant pour un joueur avec un tel potentiel.
Image
Image

- Fabian Gundersen (31 ans)

Laissé libre par Harstad, Gundersen a rebondi à Strommen, équipe de bas de tableau.
Mais même la-bas, il n'a pas retrouvé une place de titulaire.
Image
Image
Image

- Jeronimo Meza (30 ans)

A force de se mettre en valeur avec Benfica, le petit Mexicain a fini par attirer l'attention de la Juventus de Turin.
Il rejoint donc le club Italien contre une jolie somme, pour ce qui sera sans doute le sommet de sa carrière.
Il gagne sans peine une place de titulaire dans le club du Piémont, mais on peut voir à l'évolution de sa moyenne qu'il y a clairement une marche entre le championnat Portugais et la série A.
Image
Image
Image

- Kristoffer Svendsen (26 ans)

Il n'est pas parvenu à faire remonter Burnley, mais la qualité de ses performances ont attiré l'attention de Birmingham, l'une des équipes du Big Four, qui n'hésitera pas à miser 15 millions d'euros sur lui!
Un risque payant car à la surprise générale l'ailier autrefois considéré comme dillettante est devenu un joueur indispensable chez les Bleus.
Image
Image
Image

- Hans-Eivind Fjellstad (32 ans)

Il n'a pas beaucoup de temps de jeu avec Rosenborg mais il a été performant à chaque fois qu'il était aligné.
Il a donc contribué selon ses moyens au titre de son club.
Un temps annoncé à Brann, il a renoncé, les supporters locaux s'opposant à sa venue.
Pas très flatteur...
Image
Image
Image

4) Les attaquants

- Mateus Valent (21 ans)

Transféré à Milan à la mi-saison, Valent n'a pas tardé à y faire parler son talent, maintenant une moyenne particulièrement élevée à ce niveau.
Il a contribué à faire remonter au classement un club qui flirtait à son arrivée avec la zone de relégation.
Image
Image

- Kezie Dean (31 ans)

On dit d'ordinaire que "qui dort Dean", mais 2037 a paradoxalement été celle du réveil pour l'attaquant formé à Harstad.
Profitant des départs des titulaires habituels de l'attaque, il en a profité pour regagner du temps de jeu.
Et il s'est montré à la hauteur du défi, réalisant l'une de ses meilleures saison depuis qu'il est au club.
Image
Image

- Niklas Rosten (23 ans)

Comme prévu, Rosten est en train de s'imposer comme l'un des meilleurs attaquants du championnat avec Fredrikstad.
Il a par la même occasion gagné ses premiers galons avec la sélection nationale.
Image
Image

- Arne Thorstensen (21 ans)

S'il est toujours considéré comme un second voir un troisième choix à Harstad, il continue a grignoter davantage de temps de jeu chaque année.
Son heure viendra.
Image
Image

- Simon Skarestad Sjavik (20 ans)

Après un prêt catastrophique à Chernomorets Odessa, il est revenu à Harstad mais s'est vu accorder très peu de temps de jeu.
Image
Image
Image

- Dag Bergli (22 ans)

A 22 ans, Bergli est désormais un joueur complet et un attaquant accompli.
Il a quitté Harstad après une belle demi-saison pour le Lokomotiv Moscou.
Il s'est immédiatement adapté à son nouveau championnat, réalisant des performances de haut vol.
Il a été également très performant en sélection nationale.
Image
Image
En l'espace d'une demi-saison, Bergli est déja considéré comme un phénomène en Russie.
Gageons qu'il ira bientôt encore plus haut.
Image

- Jorgen Lang (33 ans)

Les années qui passent ne semblent avoir aucune influence sur ses performances.
A 33 ans, le capitaine d'Harstad a encore été une pièce maîtresse pour son club.
Titulaire indiscutable, il a encore scoré 16 fois cette saison, et n'échoue qu'à une petite unité du meilleur buteur de la Tippeligaen.
Image
Image

- Casper Folkedal (24 ans)

Tout comme Dean, il a profité du départ de Bergli pour retrouver un temps de jeu conséquent.
Mais avec une moyenne inférieure à 7 et 8 buts inscrits, il est encore en deça de ce qu'il peut faire.
Il continue à marquer quelques buts importants avec la sélection nationale.
Image
Image
- Atle Andersen (36 ans)

Andersen est toujours entraineur adjoint à Sprint-Jeloy, en 4e division.
Image
Image







III) Que sont -ils devenus: les aventures et mésaventures des anciens d'Harstad

- Yngve Agdestein
Image
Agdestein finit sa carrière sur un titre de champion avec Rosenborg.
Il fut auparavant l'un des meilleurs attaquants à avoir évolué à Harstad.

- Jean-François Bédenik
Image
Fidèle jusq'au bout, Bédenik ne reprendra finalement pas de service après avoir démissionné d'Harstad.

- Niklas Belaska
Image
Il avait été l'homme du renouveau pour Molde en Première Ligue, il repart pour une nouvelle pige dans ce club.

Image
Mais ce second passage se terminera encore moins bien que le premier.

- Rodrigue Boisfer
Image
En fin de saison Boisfer quitte son poste d'entraineur de jeune à Bryne pour devenir préparateur chez Korsvoll, un promu.

- Tor-Olav Borg
Image
Le Cyborg va tenter un dernier challenge en Islande.

- Frankie Clark
Image
Clark a tout d'abord été nommé adjoint de Tangen à Molde.
Il se verra ensuite confier le poste de numéro 1 avant d'être rapidement évincé à son tour.
Image
- Ole Dahl
Image
Dahl raccroche les crampons après avoir loyalement servi Stuttgart.
Il entamera par la suite une nouvelle carrière dans le staff d'Harstad.

- Tommy Eggen
Image
Eggen sera également passé par la case Molde.
Pour quelques heures seulement...
Image
- Lars Fredheim
Image
Lars Fredheim est nommé entraineur adjoint à Raufoss, le club filiale d'Harstad.

- Julien Gorius
Image
Tout comme Bedenik, son dernier challenge aura été de servir Stensland.

- Geir Gulowsen
Image
Gulowsen est en train de monter en grade puisqu'il quitte l'Ecosse pour l'Allemagne.

- Markus Heinonen
Image
Le rugueux arrière gauche quitte la Suéde et poursuit sa carrière dans son pays natal en Finlande.
Image
- Askil Hunstad
Image
Le Hun est également passé par Molde, mais il ne s'y implantera pas plus longtemps que ses collègues.
Image
- Thor Husas
Image
"Le Hussard" démobilisé.

- Andrè Isaksen
Image
Isaksen n'a pu retrouver qu'un club de bas de tableau de D3...

- Martin iversen
Image
Snobé en son temps par Harstad, la carrière de l'ailier gauche semble désormais bien lancée.

- Juan Pablo
Image
Encore un gars de la team de Stensland qui tire sa révérence: quel gâchis!

- Anders Kolstad
Image
Fin de carrière pour le feu-follet de l'aile droite d'Harstad puis de Brann.

- Jake Lesko
Image
Encore un brillant stratège qui arrête plutôt que de trahir Stensland.

- Emil Persen
Image
Le looser de service se lance dans la carrière d'entraineur en D3.
Il finira évidemment à la dernière place.

- Hugo Pettersen
Image
Le défenseur axial ou droit signe à Start, club de bas de tableau de D2.

- Ola Sandness
Image
Voila un gardien formé à Harstad qu'on ne voyait pas faire une telle carrière.
Il est par ailleurs le numéro 1 de l'équipe de Norvège.

- Alexander Sannes
Image
Cet attaquant ne s'est jamais imposé à Harstad mais il fait malgré tout une carrière en Première Ligue.

- Andréas Skog
Image
Le Skud en a fini avec le football.

- Emir Solsvik
Image
Le défenseur axial a stoppé sa carrière relativement jeune mais il reste dans le foot comme recruteur, à Ipswich.

- Quentin Wemberg
Image
Passé par le staff d'Harstad, Wemberg a ensuite tenté sa chance comme numéro 1 dans plusieurs club avant de devenir l'adjoint de Soren Christensen à Haugesund, avec plus de réussite.
Malheureusement pour lui, son aventure se termine avec la signature du Danois à Harstad.








IV) Bilan Mondial 2036


International

-Ballon d'or: Horacio Malagon/Almeida/Andac Alp
Même tiercé que l'an passé, mais dans le désordre.

A noter la présence de Bergli parmi les nominés, pour la première fois.
Image
Image

12e Ballon d'Or pour Malagon qui reste monstrueux malgré son âge.
Image
Même s'il ne peut égaler le maître, le milieu Espagnol n'est quand même pas mal du tout.
Image
Champion de France, vainqueur de la Ligue des Champions, qualifié pour la Coupe du Monde avec la Turquie, on s'attendait à mieux pour le génie de l'O.M.
Image
D'autant plus que ses performances individuelles ont été hors normes cette saison.
Image
Image

Championnats nationaux:


-Norvège:

- Tippeligaen
Image
Rosenborg met fin à 24 années de disette!


- Adeccoligaen
Image
Promotion inédite pour Korsvoll qui sera accompagné par Kristiansund.


- Coupe de Norvège
Image
Bodo/Glimt n'était pas attendu à pareil fête.



- Allemagne

- Bundesliga
Image
Le Bayern détrône le Werder tandis que le Stuttgart d'Olsen devra se contenter de la 4e place et de la C3.

- 2e Division
Image
2037 est l'année des sans grade, Hambourg reste solidement englué en 2e division.



- Angleterre:

- Première Ligue
Image
C'est à la différence de but qu'United ravit le titre à Liverpool.
Birmingham s'octroie la 3e place pour la 2e année de suite.

- Championship
Image
Burnley échoue aux barrages dans son opération remontée.



- Espagne:

- Liga BBVA
Image
Le Real récupère son titre au détriment du Barca, et les trois meilleurs clubs du pays retrouvent leur rang après quelques saisons à surprises.

- Liga Adelante
Image
La réserve du Barça est reléguée.



-Italie:

- Série A
Image
L'Inter conserve son titre, et le Napoli d'Aga gagne trois places en se hissant au 3e rang.

- Série B
Image
C'est au tour de l'équipe de Sorrento de découvrir la série A.


- France

- 1ère Division
Image
Rennes se maintien pour la deuxième année consécutive dans un Big Four que Lille n'est pas parvenu à réintégrer.

- 2e division
Image
C'est la saison des surprises en Ligue 2, avec l'accession en L1 de trois outsiders.
Il y aura un derby Lyonnais dans l'élite l'an prochain.



Coupe d'Europe:

-C1: Liverpool- Marseille 1-2
Image
Emmené par Alp, l'O.M remporte le titre au né et à la barbe du Liverpool de Chichkin.


-C3: Shaktar - Dortmund 1-2
Image
Le Borussia remporte une finale d'outsiders.






V) L'équipe nationale de Norvège

L'objectif de cette année 2037 était de parvenir à s'extraire du groupe de qualification pour le mondial 2038.
Nous n'avions pas trop mal commencé mais la tâche s'annonçait ardue avec la présence de l'Espagne et de la République Tchèque.


1) Biélorussie-Norvège (amical)

La saison commençait par une déconvenue en amical face à la Biélorussie.
Malgré un bon Svendsen, nous dûmes nous incliner.
Image

2) Liechtenstein-Norvège ](Eliminatoires du Mondial 2038)

Le déplacement chez cette petite nation voisine de la Suisse fut une formalité, grâce notamment aux joueurs formés à Harstad.
Image
Image


3) Moldavie-Norvège ](Eliminatoires du Mondial 2038)

Un déplacement chez un petit supposé n'est pas forcément chose facile.
Mais nous abordâmes cette partie avec sérieux.
Image

4) Malte- Norvège ( Amical)

Cette partie amicale fut l'occasion d'entretenir la confiance de nos joueurs.
Bergli en profita pour se mettre en évidence.
Image

5) Angleterre- Norvège (Amical)

Cet adversaire avait beau être d'un tout autre calibre, nous le balayâmes.
Folkedal, comme bien souvent face aux adversaires de standing, fit parler la poudre.
Image

6) Norvège-République Tchèque (Eliminatoires du Mondial 2038)

Nous ne perdons pas le nord dans ce match clé pour la qualification, malgré la valeur de l'adversaire.
Résultat final: match nul, comme à l'aller.
Image

7) Espagne-Norvège(Eliminatoires du Mondial 2038)

Malheureusement, pour ce match décisif, nous dûmes nous passer de Bergli.
Image

8) Norvège- Liechtenstein(Eliminatoires du Mondial 2038)

Cette rencontre n'est qu'une simple formalité, mais les autres résultats ne nous sont pas favorables et nous sommes éliminés...
Image

9) Norvège- Montenegro(Eliminatoires du Mondial 2038)

Ce match se dispute pour du beurre, et l'on voit bien que la motivation n'est plus là
Image
Nous avons joué de malchance.
Les Tchèques remportent tous leurs matchs sauf les deux rencontres face à la Norvège et les Espagnols en font autant, ne concédant leur deux défaites que face... à la République Tchèque.
Image
La Coupe du Monde se disputera sans nous, mais aussi sans l'Italie, la Suède, la Géorgie, la Slovaquie de Valent, le Portugal...
Les Espagnols, pourtant tenant du titre ne se sortent des barrages qu'aux tirs aux buts.

Voici le tirage de la phase finale.
Image

10) Norvège- Ukraine(Amical)

Nous terminons cette triste saison par deux rencontres amicales.
Syversen ayant pris sa retraite, il me faut choisir un nouveau capitaine.
j'opte pour le vétéran de Viking, Mexicain d'origine.
Image
Le vieux a encore de beaux restes:
Image
Il mène d'emblée ses coéquipiers à la victoire.
Image

11) Paraguay-Norvège(Amical)

Ce résultat est une bonne performance
Image




VI) Epilogue

Avec 2037 s'achève une année particulièrement pénible pour moi.
J'ai vu le club de mon coeur se faire dépouiller de ses meilleurs éléments et le président Persson saboter tout ce que nous avions construit.
De la grande équipe que nous avions mis en place pour les générations futures, il ne reste plus guère qu'Horn,Lang et Folkedal et à un moindre degré Torp et Dean.
Le club a cédé aux sirènes de l'argent sale en vendant ses deux joueurs de classe mondiale et a perdu sa spécificité en s'ouvrant à un recrutement international.
Les effets de cette politique n'ont pas tardé à se faire sentir, Harstad perdant années après années de sa superbe sur la scène Européenne et échouant depuis déja deux ans à décrocher le moindre trophée.
En obtenant une nouvelle qualification pour les barrages de la Ligue des Champions, il a néanmoins sauvé les apparences.
Mais pour combien de temps?

Sur le plan de la sélection nationale, j'affiche une longévité remarquable pour un tel poste, mais j'ai échoué à qualifier mes jeunes stars en herbe pour le Mondial.
La faute à un groupe éliminatoire particulièrement relevé.

Je crains que le club n'ait mangé son pain blanc et qu'il soit désormais condamné à des années de disette.
La seule personne qui pourrait changer quelque chose à cela refuse toujours de sortir de son mutisme, déclinant toutes les offres, et je crains que peu à peu son nom, et le mien par la même occasion, ne sombre dans l'oubli:
Image







Image


Avatar du membre
slow-cheetah
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 5664
Enregistré le : jeu. 15 oct. 2009 21:30
Partie actuelle : Vaduz
Club préféré : Croix de Savoie
Localisation : Haute-Savoie

Re: [Harstad I.L] Harstad Revival, saison 3/10 (2037)

Message par slow-cheetah » lun. 25 mars 2013 19:35

La Duchère en Ligue 1 :124:
Bientot, Adrien Thomasson sera en equipe de France et Croix de Savoie sera sur le toit de l'Europe ! Vous verrez ;) enfin on sera peut-être remontés en Ligue 1 quoi ...

Image
Image


Répondre

Retourner vers « The Hall of Fame »