Rejoignez la communaut FM sur Facebook

["jeu littéraire"] Allusions lourdes...

Y'en a des comme ça...

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
Aznarise
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3782
Enregistré le : sam. 03 mai 2008 1:17
Localisation : United States of Helvetia

Message par Aznarise » mer. 01 avr. 2009 8:56

Verchain a écrit :... tu as une petite réputation de dragueur impénitent, qui traite les femmes comme des Kleenex (tu les prends, tu mets du fluide corporel dedans, et tu les jettes). Je ne supporte pas ce genre de type. Quoi ? Parce que je suis jolie, je devrais subir tous les assauts et me laisser aller ? Je ne suis pas ce genre de petite pétasse facile, qui n'attend que l'opportunité de croiser un joueur de foot pour se mettre à genoux et attendre qu'on lui donne sa pitance. C'est dommage, au fond, que tu aies ce genre de comportement. Moi, faut me laisser prendre l'initiative. C'est vraiment con, si t'avais été un peu patient, je crois que je me serai laissée tenter par ce qui habite ton boxer, et tu aurais pu bien t'éclater à me bou...
... bousculer ma petite vie tranquille....". Elle conclu sur ces mots. Je me rhabillai sans un mot et elle me tourna le dos pour rédiger une ordonnance. J'avais un peu honte, il fallait bien l'avouer. Tout semblait si facile et limpide et finalement, le grand Hattetrique se prend un mur, comme l'autre jour... Les femmes, c'est plus comme à 16 ans. Elle comprennent vite 2-3 trucs de survie et même pour le gars malin, ce n'est pas forcément de la tarte. Même pour le grand Hattetrique... Par chance, j'ai la notoriété, le fric, la bagnole, la gosse, ... Des trucs qui peuvent aider. Au début en tous cas...
Ayant fini de rédiger son ordonnance, elle me tendit un petit rectangle de papier sur lequel elle avait apposé son écriture illisible de doctoresse. "Tient, c'est du... Enfin, un truc dont tu ne retiendras pas le nom. C'est de la pommade pour ton visage. T'en met 2 fois par jour pendant 4 jours..."
"Et ?" Me suis-je permis d'ajouter, persuadé qu'elle allait poursuivre.
"Et quoi ? Tu voudrais que je te demande de revenir me voir pour une pomette un peu tuméfiée ?"
Alors que j'allais sortir, elle eu quand même ces paroles:
"Reviens me voir quand tu auras grandi...."
Je sortis de son cabinet avec un sentiment étrange. Celui de s'être fait profondément ba...


Publicité

Avatar du membre
Medzo00
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1091
Enregistré le : lun. 29 déc. 2008 23:13
Localisation : Montpellier

Message par Medzo00 » mer. 01 avr. 2009 11:35

.... baffé le visage, parce que mine de rien c'tte tarte même si elle provenait d'une femelle valait largement celle du charognard de ce matin lors de l'accident. Ma foi je crois que je vais devoir m'y faire, faut que j'arrête de draguer, ou que je change de sexualité. Plus le temps de penser à toute ces conneries j'ai rendez vous avec mon avocat pour régler les derniers détails, en effet je suis décidé et sachant que ma femme est complétement dérangé, prends des médicaments, et à déjà tenté de se suicider, et que sa mére n'est pas mieux, je pense que je n'aurais pas de difficultés. Elle va regretter de me les avoir brisé cette pé...
Image


saliho
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 115
Enregistré le : mer. 05 mars 2008 12:47

Message par saliho » mer. 01 avr. 2009 17:53

bon j'ai lu, faut bien dire qu'avec péta ( en plus féminin) y'a pas trop d'alternatives, bon j'essaie avec pé

cette pécheresse, je n'ai plus de temps à perdre je retourne à l'entrainement, certes n'ayant plus mal à la figure, mais pensif à cause des propos de la jeune infirmière. Retour au foot, à ce sport de brute, et après de longs échauffement dignes d'une coupe du monde, on se permet une petite rencontre entre titulaires et remplaçants. Ca commence bien, la balle tourne bien , une-deux, une-deux, une-deux dans l'axe, c'est là que j'aperçois mon coéquipier, un américain Denny Crane s'approcher à grands pas et me tacler sèchement tel un Cyril Rool des grands jours friand de chevilles à casser, je sens la douleur parcourir avant de me tourner et crier:" Fils de P......

j'espère que c'est mieux maintenant


Avatar du membre
Verchain
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 22984
Enregistré le : mar. 23 oct. 2007 17:41
Localisation : Nord

Message par Verchain » mer. 01 avr. 2009 18:53

"Fils de Pingouin !"

Sans se départir, l'autre amerloque enchaîne : " C'est dans ta patrie de communistes à la con qu'on apprend à tomber alors qu'on a à peine été effleuré ?
C'est pas comme ça qu'on joue au foot quand on est un vrai mec, un Républicain !"
Après sa tirade, le type se replie tranquillement vers sa place, non sans m'avoir lancé un regard méchant. Le jeu reprend. Sur le coup franc, la balle est contrée et finit sa course en touche. Manque de bol pour moi, c'est le type qui a tant envie de me massacrer les tibias qui est au marquage, collé à moi. Tentant sans doute de me déstabiliser, il me demande à voix basse : "mais qui êtes-vous ? Et que fais-je là ? Et puis arrêtez de vous frotter à moi, car je commence à avoir une sacrée gi..."
Modifié en dernier par Verchain le mer. 01 avr. 2009 19:57, modifié 1 fois.


Avatar du membre
Sim
Modérateur
Modérateur
Messages : 24458
Enregistré le : mer. 06 déc. 2006 16:25
Partie actuelle : Lausanne
Club préféré : OM
Localisation : Lausanne
Contact :

Message par Sim » mer. 01 avr. 2009 19:09

-"Et puis arrêtez de vous frotter à moi, car je commence à avoir une sacrée girouette au dessus de la tête à vous suivre ainsi partout... Mais, pourquoi je vous suis moi?"
-"Bon allez, arrête de raconter des conneries Denny, joue"
-"Des conneries? Joue? Je craint de ne pas comprendre monsieur."
-"T'es lourd, sérieux, va marquer quelqu'un d'autre".
On aurait dit qu'il ne comprenait rien.
-"Oh, mec, ça va?"
-"Je ne vous comprend pas monsieur. Pourquoi suis-je en train de jouer au foot avec vous?"

Je compris finalement qu'il ne feignait un malaise et qu'il ne me faisait pas une blague du 1er avril. Un truc dingue venait de se passer. Denny Crane, ce gros bourrin d'amerloque, venait de devenir amnésique, sans raison apparente.

-"Coach, COOOOOOACH. Denny va pas bien du tout, faudrait faire un truc"
-"What happens Denny?"
-"Ahemmm I don't know... I don't understand..."
-"Il est complètement à l'ouest coach, on dirait qu'il est amnésique"
-"Sérieux? Merde. Emmène le à l'infirmerie"
-"Heu... a l'infirmerie? C'est que, euh..."
-"Un souci Johnny?"
-"Non, non, coach, c'est bon, on y va. Allez vient Denny"

Et voilà, je retourne à l'infirmerie, une demi-heure après l'avoir quittée dans de mauvaises circonstances. Elle va croire que je fais tout pour retourner la voir. Pour quoi est-ce que je vais passer? Merde, elle va me prendre pour un vrai co...
Modifié en dernier par Sim le mer. 01 avr. 2009 20:20, modifié 1 fois.
Image


Avatar du membre
OeMeric
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 403
Enregistré le : lun. 29 oct. 2007 15:48

Message par OeMeric » mer. 01 avr. 2009 22:40

[...]Merde, elle va me prendre pour un vrai coq en chaleur, mais bon tampis, c'est pour le bien de Denny. D'ailleurs il me fait de plus en plus peur. Sur le chemin qui mène à l'infirmerie, il me dit qu'il pourrai me défendre en cas de procès.

- "Je suis un grand avocat, capable de plaider pour ta cause contre n'importe quel chef d'accusation. Et pour les tarifs, on en parle plus tard."
-"Oui Denny c'est cela, on en reparle plus tard."
-""One question at a time please, I'm human. .... No actually, I'm not. I'm Denny Crane"

Houla, ça ne s'arrange pas, voila qu'il me parle en anglais, avec les grands gestes et tout ce qui va avec. On arrive devant l'infirmerie, on rentre, je jette un oeil à droite, à gauche, aucune Ingrid à l'horizon. Je pose Denny sur le lit, et une grosse voix derrière moi m'interpelle:

- " C'est pour quoi ?" dis l'infirmière, qui est tout l'opposé d'Ingrid.
- " Ingrid n'est pas là ?"
- " Non, l'anorexique à fini son service. C'est pour quoi alors ?" dit-elle, avec un peu de rancoeur.
- " Et bien c'est Mr Denny Crane qui est atteinte d'une amnésie soudaine"

Alors qu'elle est en train de l'examiner, je me rends aux WC pour me evacuer mon surplus d'urine. La porte s'ouvre soudainement derrière moi, et la même voix sourde m'interpelle, mais cette fois-ci dans une situation un peu génante:

-" Eh, ce serait possible d'avoir un petit en ....


Avatar du membre
Verchain
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 22984
Enregistré le : mar. 23 oct. 2007 17:41
Localisation : Nord

Message par Verchain » jeu. 02 avr. 2009 6:31

-" Eh, ce serait possible d'avoir un petit entretien avec vous ? Parce que votre copain, là, il va pas bien du tout. "
- Euh, si vous me permettez juste de terminer ce que je suis en train de faire avec un peu plus d'intimité que je n'en ai pour le moment, je suis à vous dans quelques secondes.

Elle referme la porte. Pfiouuuu, j'ai bien cru qu'elle allait me proposer un massage de la prostate. Bordel, faut vraiment que j'arrête, j'ai vraiment l'impression que ça part en live, dans ma caboche. Je dois avoir un surplus de testo, c'est pas possible. J'ai l'impression que toutes les femmes, de la jolie Ingrid à l'immonde infirmière Maïté veulent me sauter au paf.


Bon, allez, je vais rejoindre Maïté. Au moins, en la regardant, pas de risque de choper un bonne vieille tr...


Avatar du membre
OeMeric
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 403
Enregistré le : lun. 29 oct. 2007 15:48

Message par OeMeric » jeu. 02 avr. 2009 20:44

[...]Au moins, en la regardant, pas de risque de choper un bonne vieille transpiration comme face au sublime forme de Ingrid. Bon Maité ne peut rien faire face à l'état de Denny, elle me dit qu'elle va appeller une ambulance pour l'emmenner directe à l'hosto, pas loin de la psychiatrie. Pauvre Denny, certes un peu bourrin dans son jeu, mais il va nous manquer tout de même.

Je retourne à l'entrainement, qui touche à sa fin. Le coach nous réuni au centre du terrain, pour nous parler du match de samedi. Il nous explique en quoi consisteront les entrainements prochains, et ce qu'on le devra faire face à Nantes, qui joue une place en Ligue des Champions. Pour nous, les prochains matchs n'auront pas vraiment d'enjeu, puisque nous nous sommes sauvés. Mais le coach veut qu'on joue ces matchs à fond, pour essayer de perturber le haut de tableau (puisque nos derniers matchs se feront face aux quatres premiers, qui sont dans l'ordre décroissant Nantes, Grenoble, Valenciennes puis Nancy ). Avant de nous renvoyer aux vestiaires, notre défenseur axial et capitane, Alex Térieur s'exclame:

" On a vraiment intêret à jouer les matchs à fond, je n'ai pas envie qu'à chaque match on se fasse dé ...


Avatar du membre
franceSCOpsg
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 10549
Enregistré le : jeu. 22 mai 2008 18:52
Club préféré : PSG/SCO
Localisation : Bruxelles

Message par franceSCOpsg » jeu. 02 avr. 2009 20:58

OeMeric a écrit :[...]Au moins, en la regardant, pas de risque de choper un bonne vieille transpiration comme face au sublime forme de Ingrid. Bon Maité ne peut rien faire face à l'état de Denny, elle me dit qu'elle va appeller une ambulance pour l'emmenner directe à l'hosto, pas loin de la psychiatrie. Pauvre Denny, certes un peu bourrin dans son jeu, mais il va nous manquer tout de même.

Je retourne à l'entrainement, qui touche à sa fin. Le coach nous réuni au centre du terrain, pour nous parler du match de samedi. Il nous explique en quoi consisteront les entrainements prochains, et ce qu'on le devra faire face à Nantes, qui joue une place en Ligue des Champions. Pour nous, les prochains matchs n'auront pas vraiment d'enjeu, puisque nous nous sommes sauvés. Mais le coach veut qu'on joue ces matchs à fond, pour essayer de perturber le haut de tableau (puisque nos derniers matchs se feront face aux quatres premiers, qui sont dans l'ordre décroissant Nantes, Grenoble, Valenciennes puis Nancy ). Avant de nous renvoyer aux vestiaires, notre défenseur axial et capitane, Alex Térieur s'exclame:

" On a vraiment intêret à jouer les matchs à fond, je n'ai pas envie qu'à chaque match on se fasse dé ...
[..]décrier par la presse car on fait exprès de perdre ou faire nul ... On va montrer qui on est, pas des tarlouzes !!!
Toujours bouleversé par l'épisode "Danny" , je décidai de rentrer chez moi , passé un soirée tranquille sans embêtements comme se fût le cas ces derniers jours. Habitant pas loin du centre d'entraînement , je décidai tout de même de prendre mon temps , car je n'étais pas presser. En allant sur le parking récupérer ma voiture toujours éméché, je vis arriver Ingrid,mais ne voulant plus entendre un envolée d'insultes , je fis comme si je ne l'avais pas vu en l'ignorant ,mais que fût ma surprise lorsqu'elle me tint à peu près ce langage:
-"Heu , je suis désolé pour tout à l'heure , mais je vient de sortir d'une relation tumultueuse avec mon copain qui m'a tromper... bon j'étais sur les nerfs et..."
"Tu n'as pas à t'excuser , j'aurais pas du , en fait moi aussi je viens d'avoir des problemes avec ma femme bref, j'ai fait le con.."
"Et je me demandais si tu voulais que l'on se prenne un pot un de ces quatres?"
" Ben pas de problèmes on se voit demain !!" je m'en allée lorsqu'elle me dit :
"Ah oui , je suis aussi aller voir ton copain Danny , la cause de son malaise pourrait avoir été causé par un choc, certains se demandent si il ne serait pas pris une grosse b...


Avatar du membre
Verchain
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 22984
Enregistré le : mar. 23 oct. 2007 17:41
Localisation : Nord

Message par Verchain » ven. 03 avr. 2009 5:34

"Certains se demandent s'il ne se serait pas pris une grosse biture hier soir également. C'est peut-être à cette occasion qu'il aurait subi un choc sur le crâne, qui sait, en tombant ou en percutant un poteau. Toujours est-il qu'il a apparemment du mal à retrouver ses esprits. Il a demandé à la moitié du personnel féminin de l'épouser, et même à Jacques-Aymé, notre proctologue, des conseils pour faire grimper les infirmières aux rideaux. Le tout en prononçant toutes les deux phrases ou presque son nom et son prénom. Enfin, une camisole et un cocktail chimique à base de Prozac et de Lexomil devraient avoir raison de cette folie passagère. Bon, puisqu'il nous faudra attendre demain pour nous voir, je vais aller me trouver quelqu'un pour la nuit, car j'ai quand même vachement envie qu'on me fasse siffler le pe..."


saliho
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 115
Enregistré le : mer. 05 mars 2008 12:47

Message par saliho » ven. 03 avr. 2009 8:02

quelqu'un qui me fasse siffler le pelage, car oui moi aussi j'ai besoin de soins dermatologues, je trouverai bien un ami compatissant capable de me faire du bien
Sans hésiter, je m'exclame: " Je le ferai sans problème"
C'est parti pour un long trajet en voiture jusqu'à chez Ingrid, là-bas je monte jusqu'à l'appartement ou je pourrais enfin masser le corps de la sublime infirmière.
Arrivés devant la porte, elle se retourne et dit:" Autant j'avais envie d'être massée, autant j'aimerais un beau p.....


Avatar du membre
Aznarise
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3782
Enregistré le : sam. 03 mai 2008 1:17
Localisation : United States of Helvetia

Message par Aznarise » ven. 03 avr. 2009 12:19

saliho a écrit :quelqu'un qui me fasse siffler le pelage, car oui moi aussi j'ai besoin de soins dermatologues, je trouverai bien un ami compatissant capable de me faire du bien
Sans hésiter, je m'exclame: " Je le ferai sans problème"
C'est parti pour un long trajet en voiture jusqu'à chez Ingrid, là-bas je monte jusqu'à l'appartement ou je pourrais enfin masser le corps de la sublime infirmière.
Arrivés devant la porte, elle se retourne et dit:" Autant j'avais envie d'être massée, autant j'aimerais un beau p.....
plateau de fromage pour le massage. Me faire masser le dos pendant que je déguste un camembert bien coulant, c'est quelque chose que j'ai toujours adoré. Au coin de la rue, il y a une formagerie qui est ouverte 24h/24H, elle s'appelle "Fromage 24". Tient 20 euros, tu me prends du camembert bien fait, un morceau de Comté et ce que tu veux pour toi." Et sur ces paroles, elle me sortit un billet de 20 euros de sa poche. "C'est moi qui invite" dit-elle avec un sourire en coin. Je commençais sérieusement à me demander si elle était pas plus dérangée que Denny Crane...
"Quand tu reviendra avec le fromage, je serais déjà en train de caresser ma..."


Répondre

Retourner vers « Inclassables »