Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Last man standing

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Répondre
Avatar du membre
BzR
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4557
Enregistré le : lun. 22 août 2011 19:18
Localisation : Lyon

Last man standing

Message par BzR » mar. 17 juil. 2012 15:33

Last man standing
Image
Prologue
Ce n’était qu'une ville de débauchés, de loosers, le genre de ville que le républicain moyen du Kansas désignait avec dégoût. Mais qu'importe, c’était ma ville.Je me rappellait encore de ce jour de décembre. Un brouillard épais entourait le Bay Bridge, transperce par les flashs aveuglants des spots censés montrer la voie aux sous fifres presses de rentrer chez eux, a Sausalito. Cette ville sentait littéralement la fougue inutile de la jeunesse aisée, les relents mornes des zones résidentielles ou des milliers de petits rats se ruaient tous les soirs. Cette ville était vivante. Contrairement a ce trou qu'est Kansas City, ou j'avait passe les 7 dernières années de sa vie. Je me rappelle encore de mon doigt glissant lentement sur la carte du pays avant de s’arrêter ici. Ce serait donc la que je m'installerait dans une petite maison, a cultiver des légumes pour le restant de ses jours. Oublier. Oublier la foule, la pression, l'humiliation de la défaite. Oublier les médias, les petits cons, les supporter et leurs exigences impossibles. Oublier Lucy.
Modifié en dernier par BzR le ven. 03 août 2012 19:02, modifié 1 fois.


Publicité

Avatar du membre
WhiteShark
Modérateur
Modérateur
Messages : 13054
Enregistré le : sam. 27 mars 2010 15:49
Club préféré : Lyon
Localisation : Lyon

Re: Last man standing

Message par WhiteShark » mar. 17 juil. 2012 17:29

Je vois que tu aimes bien les chapitres courts. :hooo:
J'aurais bien donné mon avis, mais pour le coup, je trouve ça un peu court pour pouvoir vraiment juger du truc.
"Ce n'est pas parce qu'il y a un gardien qu'il n'y a pas but."

Plabennec - FM 2012
Image


Avatar du membre
BzR
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4557
Enregistré le : lun. 22 août 2011 19:18
Localisation : Lyon

Re: Last man standing

Message par BzR » mer. 18 juil. 2012 17:54

I: La plage blanche
Image
La maison ne payait pas de mine. C’était une petite bicoque en bien piètre état, pas très loin du port de Sausalito, ce fameux piège a cons qui attirait chaque année des milliers de petites familles prêtes a payer une fortune un jus de chaussette bio. Je fuyais ces mannes de touristes chaque week end. La foule me dégoûtait. La foule est une chose particulièrement pernicieuse. Capable de se retourner contre vous, de vous emporter dans son flot, de vous détruire. Les masses se sentent puissante, invincibles, même quand il ne s'agit que de centaines de minables, de losers, de ratés. Il ne suffisait que d'onze petits ego surdimensionnés lâchés sur une pelouse devant des milliers de personnes, et c'était une foule. C'était pour ça que j'avaiq fait ce boulot. Gérer la foule, l'apprivoiser, la dominer. L'ajuster, la recadrer, la sublimer. Faire de cette masse informe un ballet ordonné et gracieux.
-----------------------------------------------------------
C’était en décembre que l'argent avait commencé a manquer. Mon compte en banque fondait comme neige au soleil. Alors. Que faire? Reprendre en main l'équipe du coin? Travailler dans un super-marché? Non. Comment repartir de si bas quand on a connu l'ivresse du compte en Suisse, des liquidités abondantes? J'avais ouvert une page Word, un peu par hasard. C'est sans doute ce qu'aurait fait Lucy. Mais ensuite? Par quoi commencer? Ce cruel désert blanc s'offrait a moi comme un gouffre dans lequel se jeter. Chaque début de phrase était éliminé sans sommation, chaque embryon d'idée tué dans l’œuf. Voulez-vous sauvegarder votre texte avant de quitter? Non. Je ne pouvais pas écrire, pas penser a autre chose qu'a ce gouffre blanc, prêt a l'engloutir au moindre de ses faux pas.
Modifié en dernier par BzR le ven. 03 août 2012 19:04, modifié 1 fois.


Avatar du membre
Dr ZOULOU
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 5654
Enregistré le : ven. 08 févr. 2008 10:58
Localisation : Toulouse

Re: Last man standing

Message par Dr ZOULOU » jeu. 19 juil. 2012 9:24

On se tire une balle? on se jette d'un pont? On prend une corde? On allume le gaz?
La morosité est à l'honneur, un mec depressif qui jete un regard aigri sur tout ce qui l'entoure...La plume est là et le message est passé, mais pour le reste...on a pas grand chose à bouffer, on ne sait pas où on va, on ne sait pas d'où on vient, juste que le monde fait chier notre bonhomme... A voir.

Et notre Ecossais, il devient quoi?


Avatar du membre
BzR
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4557
Enregistré le : lun. 22 août 2011 19:18
Localisation : Lyon

Last man standing

Message par BzR » ven. 10 août 2012 15:51

II: Run away from here as fast as you can
Partir. Jen'avais que cette idée à l'esprit. Les jours mornes se suivaient et se ressemblaient. Partir. Pour 6 mois, un an, et puis revenir, et reprendre cette vie-là. Partir. En Inde ou dans l'Oklahoma, mais partir. C'était au début du printemps. J'avais réchauffé sa barquette de Chili dans son micro-onde et je m'étais assis là, sur sa petite terrasse, une bière à la main. Le soleil tombait peu à peu sur l'horizon. Ce fut comme un éclair dans mon esprit. Mon chili n'avais plus de goût, ma bière ressemblait à de l'eau fade. Je me dirigeais vers l'aéroport de San Fransisco le lendemain, avec pour seul bagage mon passeport et ma carte bancaire de secours, pour les "occasions exceptionnelles", crédité de 3000 dollars environ.Un coup d'oeil au tableau des arrivées. Paris, Moscou, Londres, Tokyo, New Delhi... Le monde entier s'offrait à moi. Je choisis un nombre au hasard. 28. Le Jour et le Mois de l'anniversaire de Lucy. Fichu inconscient. Je parcouru le tableau à la recherche de la 28ème destination, ma première escale. Rio de Janeiro. Pourquoi pas? Vol TAM de 12h28. Dans un peu plus de 4 heures. Ce serait donc le Brésil.

Je pris le billet au comptoir de la compagnie avant de m'arrêter acheter un dictionnaire anglais-portugais et un guide des grandes Villes du Brésil. J'appris rapidement quelques expressions de base. Bom dia. Como você está? Onde estão os banheiros? Une langue chantante. J'avais déjà hâte de mettre le pied là bas. Je jetais un coup d'oeil aux pages concernant les grandes villes. Rio n'était qu'une succession de clichés pour moi: les favelas, la plage, le Christ en croix. Les photos ne faisaient que confirmer mes idées reçues. Je n'y croyais pas totalement, mais il est toujours bon d'être conforté dans ses convictions. Le guide donnait également une liste d'hôtels. Après une longue période de doute, j'optais finalement pour un petit hôtel dans le quartier de Botafogo. Je passais la commande sur les ordinateurs du terminal. J'aurais donc un endroit où dormir en arrivant au Brésil. J'embarquais donc après quelques heures de repos. Je ne savais alors pas que je ne reverrais pas ce pays avant de long mois.


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »