Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[Harstad I.L] Harstad Revival FIN- Saison 4 à 10 (2038-2044)

C'est ici que se trouvent les aventures les plus passionnantes du forum

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Bilan III/III: Les clubs

Message par sekhen » mer. 30 janv. 2013 18:18

Le Onze de Légende


Image





I) Préambule


Dans le Bilan I, je vous avais proposé d'élire votre Onze de légende de Harstad à partir de la liste exhaustive des joueurs ayant porté les couleurs du club le temps du récit.

Le Onze de légende d'Harstad a donc été établi à partir de la synthèse de vos votes.

- J'ai utilisé le barême suivant pour le Onze de Légende:

Joueur figurant dans le Onze type: 2 points.
Joueur cité parmi les 7 remplaçants potentiels: 1 point
En cas d'égalité de point, j'ai accordé la priorité au joueur qui avait le plus souvent été porté dans le Onze type (ainsi un joueur cité comme titulaire- avec 2 points- arrive devant un joueur cité deux fois comme remplaçant).
Pour un poste (celui d'arrière droit), deux joueurs sont arrivé strictement à égalité.
Je les ai alors départagé en retenant celui que j'avais moi même retenu pour mon Onze de Légende personnel.

- Pour l'élection du Ballon d'Or de Harstad le barême retenu est celui-ci:

Joueur cité comme Ballon d'Or: 3 points
Joueur cité comme Ballon d'Argent: 2 points
Joueur cité comme Ballon de Bronze: 1 point.

Je vous laisse maintenant, chers lecteurs, découvrir VOTRE Onze de Légende d'Harstad.
Vous pouvez être fiers de vos choix.




II) Le Onze de Légende des lecteurs

1) Résultat de l'élection (entre parenthèses figure le nombre de points obtenus)
Image

2) Synthèse des votes poste par poste.

Gardien de but:
M.LUTS (7)
S.THORSTENSEN (3)
O.STENSTROM (2)
Arrière gauche:
T.EGGEN (5)
T.O.TORP (4)
Arrière central gauche (stoppeur):
R.AGA (5)
O.KIDALSEN (2)
E.SOLSVIK (2)
Arrière central droit (libéro):
O.DAHL (5)
A.T.NESKLEIV (4)
O.ALVERENG (2)
K.OLSEN (1)
H.PETTERSEN (1)
Arrière droit:
P.GJESDAL (4)
S.JOHANSEN(4)
Milieu gauche:
A.B.EINAUGH (4)
J.THEISEN (2)
L.FREDHEIM (2)
Milieu axial gauche (récupérateur):
V.HORN (8)
I.SECK (3)
L.TANGEN (1)
Milieu axial droit (créateur):
M.KJELSETH (5)
A.ANDERSEN (3)
E.EIRA (3)
Milieu droit:
J.MEZA (8)
K.SVENDSEN (1)
Attaquant gauche (pivot):
J.LANG (6)
D.BERGLI (5)
B.MITEV(1)
Attaquant droit (finisseur):
C.FOLKEDAL (4)
Y.AGDESTEIN (3)
N.BELASKA (2)
D.THORDARSON (2)
F.W.HENRIKSEN (1)
Ballon d'Or:
V.HORN (9)
J.LANG (7)
D.BERGLI (3)
R.AGA (2)
J.MEZA (2)
I.SECK (1)


3) Détail du vote des lecteurs.


Le vote d'Ardennais:
Image
Le vote de Boonty:
Image
Le vote de Kaldolol:
Image
Le vote de Toos:
Image


III) Le Onze de Légende de l'auteur
Image
Gardien de but: S.THORSTENSEN
Voilà un poste où il n'était pas évident de choisir car aucun joueur n'y a jamais entièrement donné satisfaction.
Trois joueurs me paraissaient pouvoir obtenir la distinction.
Luts est celui qui a disputé le plus de matchs, mais je me suis trop souvent arraché les cheveux par sa faute pour le choisir.
Stenstrom est celui qui aura réussi la meilleure saison dans les buts (sa première), mais il n'est arrivé qu'en toute fin de RDP et a plutot été décevant la dernière année.
J'ai donc choisi Thorstensen, joueur charismatique formé au club, malgré ses lacunes.
Il a eu tendance à se bonifier avec l'âge et m'a laissé sur une bonne impression.

Arrière gauche: T.O.TORP
Deux joueurs ont crevé l'écran à ce poste.
Tout d'abord Tommy Eggen, le capitaine courage, au nombre de matchs et à la moyenne impressionnante.
Mais il a tellement été victime de blessures qu'il a fini archi-cuit avant même d'avoir atteint la trentaine.
Je lui ai finalement préféré Torp, un autre enfant du centre de formation, exceptionnel dès ses premières apparitions et dont le potentiel offensif m'a impressionné.

Arrière central gauche (stoppeur): O.KIDALSEN
Pas mal de joueurs ont défilé à ce poste mais les deux qui m'ont le plus marqué sont Kidalsen, le capitaine tête brulé au melon aussi développé qu'il était courageux. Il a permis au club de franchir le pallier entre la D2 et la D1 et son jeu de tête restera légendaire.
Roy Aga est sans conteste le plus doué des défenseurs à être passés par le club, mais il lui a manqué quelques années de plus au club pour être mon premier choix.

Arrière central droit (libéro): O.DAHL
Le choix fut beaucoup plus compliqué pour le poste de libéro et la dispersion du vote des lecteur le montre bien.
J'ai finalement choisi Ole Dahl, un milieu défensif reconverti, très technique et qui a la particularité d'être le seul joueur d'Harstad à s'être véritablement imposé dans un grand club (Stuttgart).
Neskleiv (plusieurs fois élu meilleur défenseur du championnat), Alvereng (le légendaire Varan parti des tréfonds de la réserve et qui finira par disputer une quantité pléthorique de matchs pour Harstad), le régulier et prometteur Kjetil Olsen auraient également pu prétendre à être choisis.

Arrière droit: P.GJESDAL
Voici un poste où j'ai disposé de joueurs de devoir plutot que de joueurs de talent.
Qu'il fut dur de départager le rugueux et accrocheur Patrick Gjesdal et le volontaire Simon Johansen!
Ola Pedersen était sans doute le joueur le plus doué à être passé à ce poste, mais il ne soutient pas la comparaison face à la grinta des deux autres teignes.

Milieu gauche:A.B.EINAUGH
Voici l'autre poste où je n'ai jamais réussi à avoir un joueur me donnant entièrement satisfaction.
Alexandre Bjerke Einaugh a finalement été choisi par défaut.
Souvent mis à mal par la concurrence, il a fini par s'imposer, par devenir capitaine puis obtenir un transfert à Porstmouth.
Ni le fragile Theisen, ni le laborieux Freidheim, ni le lourd Julin ne m'ont paru pouvoir emporter le morceau.

Milieu axial gauche (récupérateur): V.HORN
Impossible de ne pas choisir l'immense Vemund Horn pour ce poste, le patron du jeu de Harstad.
Avec plus de 100 passes décisives de son poste reculé, il a souvent tenu la baraque.
Et il aurait pu prendre une dimension encore supérieure sans une grave blessure et un certain manque de charisme qui lui a coûté sa place de capitaine à Harstad et qui lui a valu d'avoir du mal à s'imposer en sélection.
Alors certes il y eu aussi à ce poste le monstrueux Seck, un OVNI qui aurait pu porter le club à bout de bras tout au long du récit.
Mais il fut vendu prématurément, ce qui permis au club d'entrer dans une autre dimension financière et de s'offrir un stade neuf.
Jonny Hansen la première recrue de grand talent et Lars Tangen l'irremplacable remplaçant méritent aussi d'être cités.

Milieu axial droit (créateur):MAGNUS KJELSETH
Le recordman des matchs disputés sous le maillot d'Harstad m'a paru une évidence à ce poste.
Atle Andersen et ses buts décisifs, ainsi qu'Eira s'il avait tenu ne serait ce que la moitié des promesses qu'il avait laissé entrevoir auraient peut être pu lui disputer la place.

Milieu droit:JERONIMO MEZA
Kristoffer Svendsen était trop irrégulier pour espérer ravir la place du petit Mexicain Meza.
La puce atomique d'Harstad a apporté une touche de vitesse et de technique au football frustre d'Harstad même s'il nous laisse un arrière goût de potentiel pas exploité à fond.

Attaquant gauche (pivot): JORGEN LANG
"Monsieur 20 buts par saison" aura été décisif pour faire basculer le club sur la plus haute marche du championnat..
Dag Bergli deviendra rapidement meilleur que lui, mais les pages de son histoire sont encore à écrire contrairement à celles de Lang.
Du coup les Dean, Mitev et autres Rasmussen ne peuvent que demeurer dans l'ombre de ces deux immenses joueurs, malgré leurs apports respectifs.

Attaquant droit (finisseur):CASPER FOLKEDAL
Un joueur qui m'a vraiment impressionné, capable de faire basculer un match à lui tout seul par sa technique ses talents de dribbleur et son coup de rein.
Du coup ni la légende Belaska (bien trop branchée sur courant alternatif), ni le voyageur Agdestein (pas assez estampillé "Harstad") ne m'ont paru devoir lui être préféré.

Remplaçants:
M.LUTS
T.EGGEN
R.AGA
I.SECK
A.ANDERSEN
D.BERGLI
Y.AGDESTEIN

Ballon d'or: M.KJELSETH
Kjelseth n'est pas le plus doué des joueurs passés par Harstad bien qu'il ne manquait pas de talent, mais il est l'âme de ce récit.
Dernier joueur présent au début de la partie à évoluer au club, il a été de l'intégralité de l'ascension.
De plus avec ce mélange de talent et d'insouciance, d'impertinence et d'amateurisme assumé, il incarne parfaitement le club.

Ballon d'Argent: JORGEN LANG
Il est quand même le meilleur buteur de l'histoire du club.

Ballon de Bronze: VEMUND HORN
Dire que ce joueur avait été laissé libre par Strommen...
Il présente la meilleure moyenne en match et les meilleurs statistiques des joueurs ayant évolué à Harstad, ainsi que le record de victoires dans l'élection du joueur de l'année des supporters.
C'est pourquoi je l'ai préféré à Dag Bergli qui sera probablement le premier Ballon d'Or Norvégien.
Mais celà est une autre histoire...








IV) Le Onze de Légende de L'ordinateur

Et voici pour finir le Onze de Légende du club établi par l'ordinateur, de façon totalement objective en se basant sur le nombre de matchs disputés et la moyenne obtenue en match.

Image









Image


Publicité

Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6958
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par Boonty » jeu. 31 janv. 2013 10:03

Oh putain j'ai raté un post moi !

Je suis impressionné de voir comment le monde a peu évolué (en comparaison à ma partie mais l'update WL doit y jouer beaucoup)

Les plus grosses surprises sont à mon sens Hambourg au fond du sac, Milwall aussi!

Le Mans qui galère grave en L1, c'est cocasse aussi :mrgreen:

La composition de la TippexLigue a vachement évolué quand même

Bref, un bon gros post qui nous donne un bel aperçu du monde. J'aurais aimé faire un commentaire plus consistant pour répondre au travail titanesque qu'a dû réprésenter cette dernière partie du bilan mais je suis au travail là :hehe:

Sinon pour le 11 de légende, je suis déçu du nombre de votes (et toi aussi je pense). Je pense que tu aurais dû faire une petite annonce sur le comptoir. Une bonne dizaine de votes aurait été plus réprésentatif...

En tout cas c'est intéressant de voir que mon 11 est assez éloigné de ceux des autres alors qu'on est censés avoir lu le même rdp :mrgreen:

Je suis le seul à avoir mis Bergli sur un piédestal de fou furieux :75: ... Horn mérite son ballon d'or Harstadois somme toute :107:

Ton 11 de légende est également différent de celui des votants mais les raisons de tes choix sont compréhensibles.

Celui de l'ordinateur est scandaleux par contre. Ou alors, c'est le caractère froid et calculateur qui le rend sans contestation si différent de ceux des humains :17:


Avatar du membre
Rogvi
Modérateur
Modérateur
Messages : 6465
Enregistré le : ven. 26 févr. 2010 21:02
Partie actuelle : Harstad IL
Club préféré : RFCU La Calamine
Version : FM 2015
Localisation : Liège

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par Rogvi » jeu. 31 janv. 2013 12:18

C'est donc fini alors ?

Je l'ai déjà dit auparavant, mais félicitations pour cette partie atypique et ce récit qui l'est tout autant, c'est du très gros boulot ! Rigueur et passion sont les maîtres-mots d'un récit réussi, et c'est ce que tu nous as offert tout au long de l'aventure.

Et que dire alors de l'intrigue, des interviews décalées et des surnoms ridicules ? Juste savoureux :P

Bref, un des récits-piliers de FM2012 referme ses portes... Encore une fois, un grand bravo, une place au Hall of Fame est déjà réservée :73:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par sekhen » jeu. 31 janv. 2013 12:32

@ Boonty,

C'est effectivement le post qui m'a donné le plus de boulot depuis le début.
Et je ne suis pas très satisfait du résultat car je le trouve finalement assez indigeste :wink:

Pour le Onze et le nombre de vote, je ne suis pas surpris, je ne me suis jamais leurré sur le nombre de lecteurs qui suivaient assidûement et je pense aussi que pas mal de lecteurs ont pu suivre soit en survolant, soit en ne suivant pas sur la durée (normal vu que le RDP a plus d'un an).
Donc demander aux gens de voter sur l'effectif quand ils n'ont pas forcément bien en tête qui sont exactement les joueurs, c'était peut être demander beaucoup.
Et puis n'oublions pas que c'est un récit 2012, forcément moins exposé, que mon rythme d'écriture s'est réduit aussi.

J'ai effectivement pensé à mettre un petit coup de pub sur le comptoir puis je me suis finalement dit que je préfèrais n'avoir que 4 votes de personnes qui ont vraiment été à fond dans le récit plutot que 20 votes avec des gars qui vont voter un peu n'importe quoi par défaut. Ca me parait mieux ainsi.

Celui de l'ordinateur n'est pas si scandaleux que ça, il privilégie davantage les joueurs ayant un gros nombre de matchs ou une bonne moyenne plutot que leur valeur intrinsèque, et visiblement il ne pondère pas en fonction de la division dans laquelle évoluait le club, ce qu'il fait qu'il à davantage privilégié les anciens.


@ Rogvi,

Merci beaucoup, je suis flatté et enchanté par ton commentaire.
Mais non ce n'est pas encore fini.
Je prévois de relater les 10 prochaines saisons dans le "Harstad revival", qui consiste à laisser vieillir la partie de 10 ans sans la jouer pour voir comment évoluent le club de Harstad et les joueurs que j'ai laissé en 2034.


J'ai commencé à simuler les 5 premiers mois et ma foi ça s'annonce assez intéressant.

Ca devrait avancer relativement vite, d'une part parceque je ne joue pas de matchs et d'autre part car je ne compte faire qu'un unique post pour chaque saison. :)


Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par ardennais » jeu. 31 janv. 2013 21:58

Je viens de lire les résultats et nous avons tous fait des choses cohérentes mais je constate que le choix de l'ordinateur est ... anachronique voire disproportionné !!

Enfin,c'est dommage que ce récit soit fini car ce fût un réel plaisir de te lire :wink:


Avatar du membre
RDO
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1248
Enregistré le : mar. 02 août 2011 8:36
Partie actuelle : Vitesse

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par RDO » lun. 04 févr. 2013 21:46

C'est pas encore fini ici ? Bon bah je repasse plus tard alors. :mrgreen:


Nan je déconne, tu te surpasses pour ce bilan, belle idée ton Harstad revival, j'ai hâte de voir ça. Pour le reste, je maintiens ce que je dis : je milite pour une entrée au HoF aussitôt que tu en termines ! Le bilan est plus que complet (j'aurais jamais le courage d'aller faire un bilan en Océanie...), ça confirme vraiment mon opinion.
Image
Récit FM13 : Vitesse Arnhem
(cliquez sur la bannière)


Kaldolol
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 45
Enregistré le : sam. 25 juin 2011 9:16

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par Kaldolol » mer. 06 févr. 2013 19:12

Un grand bravo pour ce bilan et le récit en lui-même, je rejoins l'avis général à propos du Hall of Fame.

C'est pour moi le meilleur RDP sur FM12.


Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6958
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par Boonty » mar. 26 févr. 2013 11:03

Ca en est où du Revival mon très cher sekhen?

Bergli ballon d'or combien de temps après ta retraite?

Harstad au fond du seau en 5 ans je parie :mrgreen:


Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par ardennais » mar. 26 févr. 2013 22:08

boonty a écrit :Ca en est où du Revival mon très cher sekhen?

Bergli ballon d'or combien de temps après ta retraite?

Harstad au fond du seau en 5 ans je parie :mrgreen:
Tu rigoles,Harlstad est champion d' Europe depuis que leurs chats noirs (Stendland et Frustrator) sont parti !! :mrgreen:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par sekhen » mer. 27 févr. 2013 0:02

@ Tous, merci pour vos commentaires.

Je ne suis plus passé sur mon RDP et d'une façon plus générale sur le forum depuis plusieurs semaines maintenant.
J'avais bien avancé dans la préparation de ce premier épisode de revival, tous les découpages étant effectués, mais à chaque fois que j'ai voulu me lancer dans sa rédaction, j'ai calé, par manque d'envie et d'inspiration, par saturation, ainsi que par manque de temps.

Etant en vacances cette semaine, je me donne jusqu'à la fin de celle-ci pour voir si je trouve en moi les ressources pour rédiger cet épisode ou bien pour savoir si je jette définitivement l'éponge. :144:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par sekhen » mer. 27 févr. 2013 21:15

Bon, finalement j'ai travaillé d'arrache-pied toute la journée et la première saison du Revival devrait arriver demain après un dernier travail de relecture! :)


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad I.L] Le Onze de Légende

Message par sekhen » mer. 27 févr. 2013 23:57

Harstad Revival Saison 1/10 (2035)

par Kim Johnsen

Image







Préambule


Attablé devant un bon Farikal * je savourais le dernier numéro du "Courrier de Harstad".
Les journaleux à deux balles qui avaient remplacé Roger Mohr avaient eu ce qu'ils réclamaient depuis des mois: le départ d'Ingvild Stensland.
Ils pensaient que la transition se ferait en douceur, son fidèle bras droit , le brave Kimi serait là, comme toujours, pour tenir la barre en période de gros temps.
Mais ce qu'ils n'avaient pas compris c'est que Johnsen-Stensland c'était avant tout une équipe quels que pussent avoir été nos dissenssions.
Entre deux lampées d'aquavit ** je jubilais en me remémorant la tête que le président Persson avait fait lorsque j'avais refusé le poste de manager et dans la foulée présenté ma démission de celui d'entraineur adjoint.
Mais le meilleur ça avait été lorsque 8 autres membres du staff s'étaient joint à moi dans cette démarche.

Image


De l'équipe initiale il ne restait que deux préparateurs arrivés l'an passé, les 4 recruteurs et la Kiné.

Image


Sûr que le bouseux ne s'attendait pas à ça.
Il allait devoir tout reconstruire dans l'urgence et la Norvège entière allait pouvoir constater ce qu'Harstad devait au duo Johnsen-Stensland.

Mon poste de sélectionneur Norvégien me laissait pas mal de temps libre, et j'entendais bien le consacrer à suivre au plus près le destin du Harstad I.L.

Qui pour nous remplacer?
Combien parmi les joueurs formés au club allaient quitté le navire et quelles carrières brillantes seraient ils capables d'assurer?
Bergli deviendrait il Ballon d'Or?
Combien de temps le club mettrait t'il pour dire adieu aux participations à la Coupe d'Europe et pour redescendre en 2e division?
Le club resterait il fidèle à sa politique de formation ou bien allait il recruter à tour de bras à l'étranger désormais?
Autant de question auxquelles j'attendais avec impatience d'avoir la réponse.

Je me replongeais dans mes notes et me livrait à un petit tour d'horizon de l'effectif au 31 décembre 2034.
J'avais bien l'intention de suivre de près chacun de ces garçons.




* Farikal: Mouton mitonné avec du chou et des grains de poivre. Un plat d’automne typique.

** Aquavit: Boisson nationale des Norvégiens. Cet alcool à base de pomme de terre, aromatisé au cumin, à l’anis, à l’aneth, au fenouil et à la coriandre.




I) Présentation de l'effectif au 31/12/2034, par Kim Johnsen

1) Les gardiens de but
Image
- Ola Stenstrom

A son arrivée, le Suédois a stabilisé la défense et permis au club de franchir un cap.
Mais peu à peu ses performances se sont étiolées et sur la fin, il était en concurrence avec Thorstensen.
Il n'a pas caché vouloir jouer dans un plus grand club et nul doute que son désir d'ailleurs influe sur ses performances à Harstad.
Il n'y aurait que moi, je le vendrai au prix fort et je miserai sur le jeune Gjelle!
Image
Image

- Stein Thorstensen

"Le Torse" est un des joueurs symboles du centre de formation de Harstad.
S'il avait été moitié aussi bon qu'il pensait l'être, nous aurions tenu le meilleur gardien d'Europe.
Mais voila, monsieur Gros Melon a du redescendre sur terre, il a d'abord perdu sa place de titulaire en club, puis en sélection nationale.
Cependant, le joueur semble avoir fait son Mea Culpa et constitue désormais un concurrent sérieux à Stenstrom.
De plus, son nom est de nouveau apparu dans les dernières listes de la sélection nationale.
Alors vrai rebond ou feu de paille?
Image
Image

- Jorn Rune Gjelle

Un gros potentiel, et de bonnes performances lors de ses premières titularisations malgré sa jeunesse.
Même s'il n'est aujourd'hui que le gardien numéro 3 d'Harstad, je miserais volontiers une grosse piècette sur lui pour les années à venir.
Image
Image

2) Les défenseurs
Image
- Arrières gauche

- Tom-Oyvind Torp

Ce joueur est devenu très tôt notre vice-capitaine.
Régulier et sérieux, doté de bonnes qualités défensives mais aussi d'une capacité à faire la différence sur son aile et à délivrer d'excellents centres, il est à 24 ans l'une des valeurs sures de l'équipe.
Image
Image

- Emil Kamper

Le jeune Dano-Norvégien est un défenseur axial de formation, mais je l'ai replacé à gauche pour en faire la doublure de Torp.
Il me parait avoir un potentiel tout à fait intéressant et je ne serais pas surpris de le voir devenir l'un des hommes de base de l'équipe à l'avenir.
Image
Image


- Défenseurs centraux gauche (stoppeurs)

- Roy Aga

Le surdoué de notre défense est l'une des pépites formés au Seaworks Hallen.
Dur sur l'homme, excellent de la tête, il est clairement une classe au dessus.
Toute la difficulté pour le club sera d'arriver à le conserver le plus longtemps possible, car les plus grands clubs (notamment Anglais) lui tournent autour.
Image
Image

- Reidar Tran

Notre géant de la défense (il mesure 2,01m) fait la loi dans les airs et compense une certaine lenteur par un mental à toute épreuve et une bonne science du placement.
Son arrivée avait laissé sceptique pas mal de supporters, mais depuis il a fait taire tout le monde, s'imposant en équipe nationale et devenant la doublure attitrée de Roy Aga.
Il peut également évoluer en milieu récupérateur.
Image
Image

- Mikhail Rudic Falck

Lui c'est un petite perle que j'ai plus ou moins essayé de dissimuler avec l'équipe U19.
En cas de départ d'Aga, il sera la solution numéro 1.
Aucun doute qu'un avenir en équipe nationale lui est ouvert.
Image
Image


- Défenseurs centraux droits (libéros)

- Kjetil Olsen

Ce joueur est sous-côté car il n'a pas le même jeu de tête et la même présence physique qu'un Roy Aga par exemple.
Pourtant, il a été régulièrement surclassé et est le titulaire indiscutable du poste de libéro à Harstad et désormais en équipe de Norvége.
Il allie science du placement et qualité de relances.
Nul doute que son départ ferait très mal à Harstad.
Image
Image

- Arrières droits

- Patrick Gjesdal

Un des tauliers du club, indestructible à son poste.
Malgré la concurrence que je lui ai régulièrement mise dans les pattes, il a toujours fini par prendre le meilleur sur ses adversaires.
Ses qualités défensives et la rugosité de son jeu en font un joueur craint et respecté.
Il compense ses limites techniques par un mental au dessus de la moyenne.
Image
Image
- Ola Pedersen

Plus technique que Gjesdal, il n'a pas la même force mentale.
De plus il a souvent été trahi par son physique et s'est de fait vu relégué au rang de second choix à son poste.
A lui de profiter du changement d'entraîneur pour renverser la tendance.
Image
Image

3) Les milieux de terrain
Image
- Milieux gauche

- Olav Julin

Il a un physique atypique pour un joueur évoluant sur l'aile (1,90 m).
Mais le gaillard n'a pas que son jeu de tête comme atout, il sait également délivré des centres précis.
Après une bonne entrée en matière avec le club, il s'était vu évincé par Bjerke-Einhaug, mais le départ en Angleterre de ce dernier lui a permis de refaire surface et même de retrouver l'équipe nationale.
Un joueur solide mais néanmoins relativement limité.
Image
Image

- Milieux axiaux gauche (récupérateurs)

- Vemund Horn

A la fois poumon et cerveau de l'entrejeu d'Harstad, il est le chouchou des supporters.
Arrivé libre en provenance de Strommen, il est sans aucun doute le meilleur coup de notre cellule de recrutement.
Un certain manque de mental, quelques blessures à répétition et une certaine propension à prendre des cartons au mauvais moment lui ont pourtant coûté une meilleure carrière en équipe nationale ainsi que sa place de capitaine.
Il demeure néanmoins un des cadres du club
Image
Image

- Lars Tangen

A 33 ans, Tangen a perdu ses cheveux et un peu de sa superbe, mais il a du métier et demeure un joueur très utile.
Il peut dépanner aussi bien comme milieu récupérateur que comme libéro.
Image
Image

- Bjornar Tveit

Ce joueur avait été subtilisé à Brann pour servir de cadre aux jeunes (avec ses 20 en détermination), ainsi que de doublure à gauche ou dans l'axe du milieu de terrain.
Il a jusqu'ici un peu déçu mais je lui trouve un certain potentiel et ne serait pas surpris de le voir éclore sur le tard.
Image
Image

- Milieux axiaux droits (créateurs)

- Eivind Eira

Ce grand espoir a mis du temps à répondre aux attentes, mais il a livré une superbe dernière saison, s'imposant enfin au poste de créateur alors qu'on ne l'attendait plus.
Doté d'une grande détermination, d'une belle frappe de balle et d'une vision du jeu au dessus de la moyenne, il a souvent répondu présent lors des grandes occasions.
Image
Image

- Terje Hansson

Cette pépite a été piquée à un concurrent direct, Viking, où il s'était imposé malgré son jeune âge, montrant de grandes qualités de finition.
Il est malheureusement arrivé gravement blessé au club et n'a pu porter nos couleurs jusqu'ici.
Image
Image

- Fabian Gundersen

Formé au club, il était destiné à succéder à Magnus Kjelseth.
Mais il n'a jamais réussi à s'imposer définitivement et a même été régulièrement prêté à des clubs du haut du tableau ces dernières saisons.
Sa vision du jeu et ses qualités sur coup de pied arrêtés sont appréciés, mais il demeure un joueur assez lent et au mental un peu trop fragile.
Image
Image
- Milieux droits


- Jeronimo Meza

Mine de rien, le fragile Mexicain de poche présente des stats très intéressantes avec le club.
Il vient d'être naturalisé Norvégien et de jouer ses premiers matchs pour la sélection de son pays d'adoption mais rejoindra Benfica au 1er janvier 2035, gratuitement.
Frustrant pour le club.
Je garderai un oeil sur lui pour voir comment il s'en sort dans un championnat plus relevé, et en tant que sélectionneur national bien sûr.
Image
Image

- Kristoffer Svendsen

Le milieu droit a certes toujours eu un potentiel supérieur à la moyenne, mais il a parfois peiné à l'exprimer.
Voila un joueur qui aurait gagné à travailler davantage.
Image
Image

- Hans-Eivind Fjellstad

Vendu par le club comme un malpropre alors qu'il avait été formé en son sein, ce milieu polyvalent y est revenu par la grande porte après avoir fait ses preuves dans à peu près tout les grands clubs du championnat Norvégien.
Mais pas davantage la deuxième fois que la première il n'a convaincu et c'est à Rosenborg qu'il tentera de relancer sa carrière l'an prochain.
Image
Image

4) Les attaquants
Image
- Attaquants gauches (pivots)

- Matus Valent

Le jeune espoir Slovaque fut mon dernier gros coup pour Harstad sur le marché des transferts.
Avec ce joueur, je pensais avoir assuré le futur du club, convaincu qu'il en deviendrait l'un des fers de lance et qu'il formerait une doublette sans égal dans le pays, voir en Europe avec Bergli.
Ses premiers pas dans le championnat ont pourtant été compliqués.
Ses qualités techniques et sa capacité à conserver la balle sautent aux yeux mais il a paru emprunté et à la recherche de ses marques.
De plus le courant ne passait pas avec Stensland et il n'a commencé à marquer qu'après la prise de distance de celle-ci en octobre.
L'avenir dira s'il s'agit d'un top ou d'un flop.

Image
Image

- Kezie Dean

Dean, c'est un peu le Govou de l'attaque d'Harstad.
Le joueur qui n'est pas forcément le plus doué, mais qui fini toujours par trouver sa place sur la feuille de match en club comme en sélection.
Le type de joueur qui est moyen partout mais dont les qualités de combattant font qu'on finit toujours par s'en remettre à lui à un moment ou à un autre.
Image
Image

- Niklas Rosten

Le capitaine des Espoirs était un pari sur l'avenir.
Cet attaquant a été repositionné comme milieu gauche un poste où il y avait un manque à Harstad.
Ses premiers pas ont été intéressants, il a notamment fait parler ses qualités de finisseur.
Il faudra voir si le nouveau coach replacera ce joueur sanguin dans l'axe, auquel cas il devra s'arracher pour surmonter la concurrence.
Image
Image

- Arne Thorstensen

Le frère du Torse a trimballé ses 187 centimètres principalement en équipe U19 mais a su y faire parler la poudre.
Il part avec une lenteur certaine comme handicap et devra faire face à une concurence acharnée en attaque.
Un joueur qui selon moi gagnerait peut être à être prêté.
Image
Image

- Simon Skarestad Sjavik

Encore un jeune attaquant avec un potentiel intéressant, mais il n'apparait pour l'instant que comme le dernier choix à son poste.
Il faudrait une hécatombe en attaque, ou de nombreux transferts pour qu'il puisse espérer dessiner son avenir à la pointe de l'attaque d'Harstad.
Image
Image

- Attaquants droits (Finisseurs)

- Dag Bergli

La future star du club et de la Norvège (même s'il évolue pour l'instant essentiellement avec les Espoirs du pays).
Ce joueur possède tout:, le physique, la, technique, et le mental.
Il a de plus été couvé par le club et encadré par les meilleurs.
Son potentiel exact est indéterminé et il pourrait emmener le club très haut, si du moins celui-ci réussit à le conserver.
Peut il aller jusqu'au Ballon d'Or?
Image
Image

- Jorgen Lang

L'attaquant vedette du club a beau accuser la trentaine, il marque encore sa vingtaine de buts par saisons et n'a pas encore été détrôné par la jeunesse.
Finira t'il sa carrière au club ou sous d'autres cieux?
Image
Image

- Casper Folkedal

Un joueur étonnant et atypique, capable de déstabiliser n'importe quelle équipe sur un coup de rein, et doté de qualités de finisseur hors normes.
Il est l'homme des grands matchs et a malheureusmeent tendance à disparaître lorsque l'enjeu n'est pas au rendez-vous se transformant alors en "Casper le fantôme Fout que dalle".
Continuera t'il a marqué des buts venus d'ailleurs pour le club et à enflammer les supporters du Harstad Stadion ou bien ira t'il voir ailleurs?
Image
Image

- Atle Andersen

Mon joueur fétiche est arrivé au club avec une réputation de joueur de devoir, costaud physiquement mais limité.
Les supporters ont peu à peu retourner leur veste à son sujet, tant le joueur a su marquer années après années des buts décisifs, souvent d'anthologie.
Il semble néanmoins avoir de plus en plus de mal à faire face à la concurrence et restera peut être dans l'histoire du club comme " l'homme de Kim Johnsen".
Image
Image
C'est le destin de ces 30 joueurs que nous suivront, parallèlement à celui d'Harstad.




II) La saison 2035 de Harstad

1) Les mouvements à Harstad

- Du côté du staff

- Les arrivées:

Evidemment, la première question qui se posait en ce début de saison 2035 était de savoir par qui Persson allait nous remplacer pour attaquer le championnat.
De celà allait dépendre le futur visage de l'équipe.
Cette grosse enflure devait quand même être bien dans l'embarras, car remodeler tout un staff à l'improviste n'allait pas être de la tarte.
Mais visiblement, ce salopard n'avait pas du être tant que ça pris par surprise, j'eus même bientôt la certitude que notre éviction était un plan mûri depuis bien longtemps.
Et le bouseux ne pouvait nous faire pire coup que celui-ci:

Pour remplacer Stensland, il était en effet aller débaucher Jostein Grindaugh l'entraineur de notre principal rival, Valerenga!
Les négociations devaient se trâmer dans notre dos depuis des mois...
Image
Le coup de grâce me fut donner lorsque j'appris le nom du prétendant à ma propre succession : Takayuki Morimoto
Celui-ci fut également débaucher chez l'un de nos rivaux, à Viking plus précisément.
J'avais moi même nourri en notre sein cette vipère.
J'aurais du me douter qu'il convoitait depuis longtemps ma place et que sa première trahison lorsqu'il pris la destination de Stavanger n'était qu'une simple étape dans ses projets perfides:
Image
Ces deux tocards étaient donc les nouveaux hommes forts du club, et ceux qui les rejoignirent après n'étaient que des seconds couteaux, de simples marionnettes entre les mains de ces illusionistes.
Autant dire que j'avais désormais peu de doute sur la noirceur de l'avenir du club.
Je fis donc contre mauvaise fortune bon coeur: Stensland et moi resterions dans l'histoire et on allait très bientôt nous regretter et nous supplier de revenir.
Et je savais déja à quoi j'allais occuper les premiers mois de ma retraite d'entraineur-adjoint: j'allais avoir fort à faire à cracher mon venin et à dire tout le mal que je pensais de nos remplaçants dans les différents journaux Norvégiens!


Les départs:

Fort logiquement, deux de mes fidèles lieutenant retrouvèrent rapidement du travail dans des clubs de haut niveau après nous avoir loyalement suivi dans notre exil.

- Rodrigue Boisfer, l'entraîneur de jeune, fut recruté par Bryne, le club qui montait en Norvège puisqu'il venait de ravir à Harstad la première place du côté des clubs les mieux sponsorisés dans le championnat.
Image
- Quant à Julen Guerrero c'est rien moins que le grand Barça qui vint ramper à ses pieds pour pouvoir profiter du savoir-faire acquis auprès de votre serviteur.
Image


- Les mouvements de joueurs

- Les départs

a) Les départs déja actés au 01/01/2035:

Jeronimo Meza était allé au bout de son contrat et rejoignais gratuitement le Benfica Lisbonne; un coup dur pour le club.
Par contre, Stensland avait négocié au mieux le départ de Fjellstad à Rosenborg: 900 000 € de transfert pour un joueur jouant les utilités, c'était une aubaine.


b) Les transferts décidés par Grindhaug

Visiblement, Grindaugh préférait travailler avec un groupe restreint, et 28 joueurs sous contrat, c'était beaucoup trop pour lui.
Du moins c'était la version officielle.
Nul doute que Persson n'attendait que notre départ pour pouvoir faire rentrer du cash en vendant les bijoux de famille.
Et ça n'allait pas traîner...

- Le 6 janvier, nous apprenions en effet le départ de Kristoffer Svendsen pour Burnley et 5,5 Millions d'Euros.
Une décision incompréhensible dans la mesure où nous venions déja de nous séparer de deux ailiers droits...
Seul Atle Andersen pouvait désormais évoluer à ce poste.
Image
- Le dernier jour du mercato, le 30 mars, l'un des plus sûrs espoirs du club, Mikhail Rudic Falck, était cédé pour la bagatelle de 675 000 euros à Viking, un concurrent direct.
La version officielle était que le joueur souhaitait avoir davantage de temps de jeu mais je ne pouvais m'empêcher d'y voir la patte de Murimoto qui devait continuer à travailler en sous-main pour son ancien club...
Image
- Le dernier coup de poignard intervint lors du mercato d'été.
L'indispensable Kjetil Olsen fut céder pour 4,9 millions d'Euros à Stuttgart.
Le président Persson argua que c'était dans la logique des choses de permettre à un bon élément d'aller voir plus haut, et qu'il fallait bien concrétiser à un moment ou à un autre notre partenariat avec les Allemands...
Image
c) Les prêts.

Pour Grindhaug, l'effectif était encore trop fourni et 3 autres joueurs durent faire leur valise par le biais d'un prêt.

- Le 11 janvier 2035, Niklas Rosten et Bjornar Tveit rejoignaient notre concurrent Tromso pour des prêts payants avec une option d'achat ridiculement basse.
Notre milieu de terrain s'en trouvait décapité, sans solution de rechange.
Image

- Le 21 janvier 2035, Simon Skarestad Sjavik prenait la route de la D2 suédoise et rejoignait notre partenaire, Skovde.
La seule décision logique dans cet amas d'erreurs.
Image

- Les arrivées

De ce côté là rien.
Grindhaug et Persson marchaient main dans la main, ce dernier étant ravi d'être tombé sur un entraineur qui se plaignait d'avoir un effectif trop abondant et qui ne lui réclamait aucune recrue.

Ce n'est qu'en toute fin de mercato d'été, le 10/08/2035 que le binôme se résolu à calmer la grogne des supporters en faisant signer un défenseur axial ou arrière droit, Fabian Ruiz, pour 45 000 euros.
Ce joueur d'origine Mexicaine, naturalisé avait été un temps suivi par mes soins mais il arrivait en bout de course et Brann avait sûrement été ravi de s'en débarrasser...

Et dire que c'était ce gars là qui était censé remplacé Kjetil Olsen...
Image
Il avait certes réalisé quelques saisons intéressantes avec Brann mais n'y était plus titulaire et restait au mieux un second couteau.
Image

- Au final, le bilan des transferts 2035 était limpide: Persson avait réalisé un bénéfice net de pratiquement 12 millions d'Euros en amputant l'équipe de plusieurs grand espoirs.
A sa décharge, les pépites qu'étaient Aga et Bergli demeuraient sous nos couleurs.
Mais connaissant désormais la cupidité du bonhomme, ce n'était sans doute qu'un sursis.
Image


2) Les matchs amicaux

5 matchs, 5 victoires aucun buts encaissés.
La plèbe Hartadaevingar commençait déja à aduler Grindaugh alors qu'il n'avait fait que surfer sur notre excellent travail: défense de fer et complémentarité de la paire Bergli- valent.
Ils allaient bientôt déchanter...
Image


3) La coupe de Norvège

L'entrée dans cette compétition dont nous étions les tenants constituait le premier vrai test pour Grindhaug.
Le 1er tour voyait Harstad être opposé à Sortland, une D4.

Je fus partagé entre rire et larmes en apprenant le résultat:
Image
Les supporters allaient vite comprendre qu'ils avaient mangé leur pain blanc.

La voie était libre pour d'autres, et à ce petit jeu c'est Stromsgodset qui s'adjugea le trophée.
Image



4) La coupe d'Europe

- L'Europa Ligue 2034-2035

- Lors de ma dernière saison à la tête du club j'avais fini 3e de ma poule de Ligue des Champions et l'équipe s'était trouvée reversée en 16e de finale de l'Europa Ligue.
C'est un obstacle de taille qui se dressait sur la route des hommes de Grindhaug au printemps, car Valence avait aligné 5 titres de champion d'Espagne consécutifs au nez et à la barbe du Barca et du Real.
J'étais curieux de voir comment nos successeurs allaient gérer ça.
A priori ils n'avaient rien à perdre et tout à gagner.
Image
Score sans appel: l'équipe n'avait pas existé. Fin du bal.


- Grindaugh faillit pouvoir se prévaloir d'être tombé face au futur vainqeur de l'épreuve, mais manque de chance, c'est le Bétis Séville qui s'imposa aux tirs aux buts dans une finale 100% Espagnole.
Image
Image


- La Ligue des Champions 2035-2036

Profitant une nouvelle fois des fruits de notre labeur, Grindaugh avait hérité d'une qualification directe pour les groupes de la Ligue des Champions.
Force est d'avouer que le tirage ne lui fut pas des plus favorables l'Inter Milan et le Werder Brême étant probablement les meilleures équipes Italiennes et Allemandes du moment.
Le 4e larron, Hibernian, n'avait rien non plus d'un faire valoir, puisque ce club faisait partie des 4 équipes régnant sur l'Ecosse ces dernières années avec les Rangers, le Celtic et Hearts.

Les Jaunes et Noirs furent ridicules face à l'Inter et Brême, ceux-ci ne nous laissant aucun espoir.
Une victoire contre Hibernian permis de sauver les meubles et de décrocher la 3e place synonyme d'Europa Ligue, mais le moins que l'on puisse dire est que Grindaugh n'avait pas été à la hauteur et que seulement quelques mois après notre départ, le club avait déja amorcé un net déclin.
Image
Image

- L'Europa Ligue 2035-2036

Au printemps 2036, le club serait opposé àCopenhague, une équipe Danoise à sa portée mais dont il faudrait néanmoins se méfier, celle-ci ayant remporté 23 des 24 derniers championnats...
Image

Si Harstad passait, il faudrait ensuite en découdre avec les Hollandais du AZ 67 ou bien avec la Lazio Rome.
Ces adversaires seraient dur à vaincre, mais cela demeurait du domaine du réalisable.
Image



5) Le championnat de Norvège


- Le parcours aller:

Après une campagne de matchs amicaux entamée en fanfare pour Grindaugh et les siens, la chance n'avait pas tardé à tourner:
Image
Privé de son meilleur atout, (qui au passage voyait un voile sombre s'abattre sur son avenir de potentiel Ballon d'or) Grindaugh pouvait encore compter sur un soutien sans faille du public.

L'achèvement des derniers travaux d'agrandissement du stade lancés sous Stensland permis de battre à trois reprises le record historique d'affluence:
Image
Image
Image
Le match face à Brann permettait même d'exploser le record de recettes aux guichets:
Image
Grace à notre travail le club disposait désormais d'un outil fonctionnel lui permettant de lutter à armes égals avec les plus grands clubs du pays.
Mais encore eut-il fallut maintenir un pilote dans l'avion.

Grindaugh allait tout gâcher.

Si l'équipe fit quelque peu illusion en début de saison en conservant son invincibilité pendant 9 rencontres, portée par un Mateus Valent époustouflant dans son nouveau rôle de milieu droit, elle concéda par la suite 4 défaites lourdes de conséquences.
Image

A mi-parcours, je pouvais jubiler.
Le champion en titre était relégué à la 4e place, à 8 longueurs d'un Rosenborg confirmant son renouveau.
Image
Les gros étaient au rendez vous et l'équipe de Bryne de mon ami Boisfer confirmait tout le bien que je pensais d'elle.

A ce moment de la saison, je n'avais guère de doute sur le fait qu'il ne faudrait plus que quelques semaines avant que Grindaugh prenne la porte et que l'on revienne nous chercher en rampant.
Grand seigneur, j'accepterais sans doute, moyennant une hausse de salaire conséquente et contre la garantie de moyens accrus pour renforcer le club.


- Le parcours retour:

Ce n'était pas le départ de Kjetil Olsen au mercato et l'arrivée de Brian Ruiz qui allaient permettre d'inverser la tendance.
Du moins c'est ce que je croyais.

Le club allait pourtant retrouver sa solidité défensive et réaliser un parcours retour admirable:
Image
Avec Lang et valent à la baguette, puis Bergli lorsqu'il fut remis de sa blessure, l'équipe allait redevenir irrésistible, ne concédant qu'une petite défaite face à Sarpsborg.

Suffisant pour revenir sur Rosenborg?
Image
Et bien oui!
A mon grand désarroi, Harstad conservait son titre haut la main, avec 4 points d'avance sur Brann.
Rosenborg avait à nouveau craqué et devait se contenter de la petite coupe.
Il serait accompagné par Valerenga qui avait eu bien du mal à se remettre du départ de Grindaugh et par Stromsgodset, vainqueur de la Coupe nationale comme nous l'avions déja évoqué.

Viking, privé de Murimoto était la grosse déception de cette édition du championnat et Alesund et Odd Grenland étaient relégués.
Bodo-Glimt, bien mal embarqué à la trêve avait en effet réussi à sauver sa peau.

Image
En permettant à Harstad d'assoir sa suprématie nationale avec un 3e titre consécutif inespéré, Grindaugh avait renversé la tendance en sa faveur et était au sommet de sa popularité.
Ces moutons ne voyaient pas qu'il était en train de mener le club à sa perte et que celui-ci avait déja un pied dans la tombe.
De rage, je me dévorais les ongles jusqu'au poignet et du repartir pour un nouveau séjour à l'hopital psychiatrique entre deux rassemblements de l'équipe nationale.



6) Les joueurs d'Harstad en 2035

- L'équipe A

- Chez les gardiens, Stenstrom est resté le titulaire en championnat mais Thorstensen a continué à avoir pas mal de temps de jeu, à l'inverse de Gjelle, pas utilisé.
Le grand Suédois semble avoir retrouvé de sa superbe au vu de sa note moyenne.

- La défense type semble avoir été composée de Torp-Aga-Tran- Pedersen, soit peu ou prou celle utilisée sous l'ère Stensland (en tenant bien sur compte du départ de Kjetil Olsen).
Gjesdal est relégué au rang de remplaçant et Ruiz semble avoir également pris une place de titulaire depuis son arrivée.
Tran et Aga ont réalisé la meilleure saison, mais globalement les statistiques des défenseurs sont en net recul et ils n'ont marqué que très peu de buts.

- Au milieu et en attaque, la confusion règne dans la mesure ou l'ensemble des joueurs peut évoluer dans les deux lignes.

Néanmoins c'est un très efficace milieu Julin-Horn-Eira-Valent qui semblait avoir la faveur de Grindhaug.
La réussite du Slovaque à son nouveau poste est impressionnante puisqu'il a aligné 9 buts, 13 passes décisives et 10 nominations comme homme du match, avec une moyenne frolant les 8,00, du jamais vu dans le club!

En attaque, Grindaugh s'est d'abord appuyé sur la paire Lang-Folkedal, Dean jouant le rôle de remplaçant de luxe.
Bergli après son retour de blessure s'est immédiatement imposé comme titulaire aux côtés de Lang.
Le grand Suédois a encore été très utile (meilleur buteur du club avec 12 buts) et Bergli obtient une note moyenne exceptionnelle de 8,11, à relativiser cependant puisqu'il n'a joué que 9 matchs.
Image

- L'équipe B

Lars Tangen, Atle Andersen et Arne Thorstensen ont été relégués avec la réserve, signe de leur déclin pour les deux premiers.
Image

- L'équipe U19

Les jeunes ont été relativement peu utilisés cette saison.
Parmi ceux formés sous ma coupe, le Danois Kamper a connu pas mal d'apparitions avec la A et Skarestad Sjavik a pu jouer un match en attaque à son retour de prêt.
Image



6) Les récompenses individuelles en 2035

- Voir Grindhaug tirer les marrons du feu et obtenir une récompense individuelle après cette saison mi-figue -mi-purin me laissait pantois:
Image
- Le pire dans tout ça était que cette réussite reposait avant tout sur le talent d'un joueur que j'avais moi-même recruté, même si il faut bien dire que je n'aurais pas envisagé une minute de le replacer en milieu droit:
Image
- L'heure de Bergli n'était pas encore venue, mais il remportait quand même le titre de meilleur jeune.
Image
- Ola Perdesen avait su bien rebondir et était récompensé en figurant au palmarès du meilleur profil.
Image



7) Le joueur de l'année des supporters

- Rattrapons notre retard: Dag Bergli fut élu fort justement joueur de l'année 2034,lors de la dernière saison de l'ère Stensland.
On peut voir qu'en 2035, suite à sa blessure, il a perdu quelque peu ses qualités de vitesse.
Image
- En 2035 c'est Mateus Valent qui remporte la timballe, à seulement 19 ans.
Image
- La jeune génération prend donc le pouvoir aux dépends des légendaires Horn et Lang.
Image


III) La destinée des 30

1) Les gardiens de but

- Ola Stenstrom (29 ans)

Bonne saison du Suédois qui a retrouvé une palce de titulaire et une moyenne plus conforme à son potentiel.
Il souhaite néanmoins quitter le club.
Image

- Stein Thorstensen (28 ans)

Le Torse a été impeccable dans son rôle de doublure, s'offrant 7 "clean sheat" en 12 rencontres.
Image

- Jorn Rune Gjelle (19 ans)

Saison blanche pour le jeune surdoué qui n'aura jamais été aligné en équipe première.
Image


2) Les défenseurs

- Tom-Oyvind Torp (25 ans)

Indiscutable titulaire du poste d'arrière gauche, Torp n'en a pas pour autant réalisé une saison conforme à son talent.
Sa moyenne est indigne d'un joueur de son talent.
Image

- Emil Kamper (17 ans)

Ses performances n'ont pas été terribles mais grapiller 12 bouts de matchs à seulement 17 ans ce n'est pas si mal.
Image

- Roy Aga (20 ans)

Aga a été le pillier de la défense d'Harstad cette saison, mais il nous avait habitué à mieux.
Image

- Reidar Tran (26 ans)

20 matchs pour Tran cette saison qui aura été le meilleur à son poste avec Aga.
Image

- Kjetil Olsen (21 ans)

Olsen aura suffisamment brillé avec Harstad lors de la première moitié de saison pour convaincre Stuttgart de miser sur lui.
Son adaptation en Allemagne s'est passée sans problème.
Image

- Mikhail Rudic Falck (18 ans)

Il a quitté Harstad pour Viking dans le but d'avoir davantage de temps de jeu.
On ne peut pas dire qu'il a été totalement exaucé, mais ce jeune monte en puissance.
Image

- Patrick Gjesdal (30 ans)

Saison compliquée pour Gjesdal, relégué à un rôle de remplaçant.
Au vu de ses performances cela semble justifié.
Image

- Ola Pedersen (29 ans)

Saison de la rennaissance pour Pedersen qui a retrouvé une place de titulaire.
Pourtant ses performances n'ont pas de quoi faire rêver.
Image


3) Les milieux de terrain

- Olav Julin (28 ans)

Avec 28 titularisations et 7 passes décisives, le milieu gauche a réalisé une saison pleine.
Image

- Vemund Horn (27 ans)

Belle saison du taulier de Harstad, même si ses stats sont légèrement en retrait par rapport aux années précédentes.
Suffisant pour faire de lui le 3e meilleur joueur du championnat néanmoins.
Image

- Lars Tangen (33 ans)

Le vétéran a réalisé une belle dernière saison avec Harstad avant de raccrocher les crampons et d'entamer une carrière d'entraineur de jeunes avec Lillestrom.
Image

- Bjornar Tveit (26 ans)

Tveit s'est épanoui à Tromso à l'occasion de son prêt puisqu'il y a été régulièrement titulaire.
Image

- Eivind Eira (27 ans)

Eira n'a pas toujours été titulaire cette saison, Grindhaug lui préférant souvent Dean, voir Bergli ou Folkedal, mais il a été performant à chaque fois qu'il était aligné.
Image

- Terje Hansson (19 ans)

Sa première avait laissé entrevoir de belles promesses après une première saison gâchée par une lourde blessure.
Image
Mais il apparaitra bien vite qu'Hansson ne rentre pas dans les petits papiers de Grindhaug et il souhaite désormais quitter le club puisqu'il ne joue pas.
Image

- Fabian Gundersen (29 ans)

Petite saison pour Gundersen qui aura joué les utilités.
Mais cela faisait bien longtemps qu'il n'avait plus évolué sous les couleurs d'Harstad.
Image

- Jeronimo Meza (27 ans)

Fin de saison réussie pour Meza avec Benfica.
Pas mal de temps de jeu et déja 4 buts en une demi-saison à son actif.
Image

- Kristoffer Svendsen (23 ans)

On pensait la marche trop haute pour l'irrégulier Svendsen.
Mais il s'est senti comme un poisson dans l'eau en Première Ligue et a aligné les titularisations et les performances de choix au sein d'un club qui finira dans la première moitié de tableau !
Image

- Hans-Eivind Fjellstad (30 ans)

Retour à Rosenborg réussi pour Fjellsatd qui se refait une santé après un séjour compliqué à Harstad.
Image


4) Les attaquants



- Mateus Valent (18 ans)

Après une première saison difficile à Harstad et avec un replacement incongru en milieu droit, on pouvait s'attendre au pire pour le Slovaque.
Que nenni, il a été ébourrifant, enchainant les performances de haute volée et remportant haut la main le titre de meilleur joueur de Tippeligaen.
Jusqu'où est il capable d'emmener Harstad?
Image
Il s'offre par la même occasion un record.
Image

- Kezzie Dean (29 ans)

On pensait qu'il devrait se contenter de bouts de matchs au vu de la concurrence à son poste, mais il en a finalement disputé 25 démontrant ainsi qu'il était indispensable aux yeux de Grindaugh.
Sa capacité à jouer en retrait de deux attaquants plus avancés n'y est pas étrangère.
Image

- Niklas Rosten (21 ans)

Prêté à Tromso, il y réalise une saison plutot intéressante en marquant notamment 4 buts.
Il a refusé de rejoindre le grand voisin du Nord qui souhaitait pourtant lever son option.
Mais Rosten n'a pas renoncé à s'imposer à Harstad.
Image

- Arne Thorstensen (18 ans)

Le petit frère du Torse a d'abord été un pillier de la réserve puis a gouté au joie des A en fin de saison.
Il n'a pas laissé passer l'occasion puisqu'il a marqué deux fois en 2 matchs.
Image

- Simon Skarestad Sjavik (18 ans)

Son prêt à Skovde l'aura endurci.
Image
Il y aura au moins trouvé du temps de jeu à défaut d'être irrésistible.
Image

- Dag Bergli (19 ans)

Gros coup dur pour la star en herbe qui a vu son tibia se rompre à l'orée de la saison.
Il a perdu un peu de ses qualités de vitesse dans l'histoire, mais cela ne l'a pas empêché de réaliser une fin de saison exceptionnelle.
Il ne s'est par contre toujours pas imposé chez les A Norvégiens.
Image

- Jorgen Lang (29 ans)

Le capitaine d'Harstad a encore porté l'équipe à bout de bras de par ses buts.
Son retour en forme a coincidé avec la remontée au classement du club.
Image

- Casper Folkedal (22 ans)

Saison moyenne pour l'attaquant de poche avec Harstad.
Il aura été beaucoup plus en réussite avec les A Norvégiens.
Image

- Atle Andersen (33 ans)

Son déclin n'était pas une simple mauvaisse passe et après avoir rendu encore quelques services au club, Atle a préféré raccroché plutot que devenir un poids.
Il entâme désormais une carrière d'entraineur adjoint à Sprint-Jeloy en D3 Norvégienne.
Image







IV) Que sont -ils devenus: les aventures et mésaventures des anciens d'Harstad

- Oskar Alvereng
Image
Ce joueur mythique du club tire sa révérence.
Il aura connu une étonnante seconde carrière à Mosjoen dans les divisions inférieures.

- Niklas Belaska
Image
Malgré un excellent parcours avec Molde qu'il réussit à extirper de la dernière place, Belaska n'alla pas jusqu'au bout de la saison avec ces grands consommateurs d'entraineurs devant l'éternel.

- Jone Bertsen
Image
Le petit ailier de poche rebondit de Lillestrom à Stromsgodset, futur vainqueur de la coupe.

- Thomas Bjorkhaug
Image
Bjorkhaug prend un premier poste d'entraineur adjoint en D3

- Bertil Giske
Image
Après Molde et Alesund, Giske continue son tour des mals classés et s'en va garder les cages de Bodo Glimt.

- Geir Gulowsen
Image
Le catastrophique défenseur central quitte le staff de Sogndal pour celui des Rangers.

- Thor Usas
Image
Le latéral droit poursuit sa carrière en D2, il passe de Stabaek à Haugesund.

- Semir Jatic
Image
Il avait quitté le banc de Tromso pour celui de Stromsgodset

Image
Avant de rebondir à Fredrikstad, en D2 cette fois.

- Bard Knoph Myre
Image
Un temps sans club, le Keuf traine désormais ses guêtres à Kjelsas en D3

- Anders Kolstad
Image
Laissé libre par Brann après plusieurs années de loyaux services, l'aillier droit tente de se relancer à Molde.

- Olav Lindin Hansen
Image
Peinant à s'imposer à Strommen (c'est dire), l'ailier gauche part en prêt à Sogndal.

- Mark Luts
Image
Luts à la côte comme coach des gardiens. Il passe de Samara à Moscou pour pas mal de sous.

- Kringla Moën
Image
A 33 ans "Couënne" prend sa retraite.
Il n'aura été au final qu'un joueur médiocre.

- Hugo Pettersen
Image
Le défenseur droit signe en D2, à Tonsberg, un club de second rang.

- Ola Sandness
Image
C'est l'heure de gloire pour le portier formé à Harstad puisqu'il s'est fait repérer par Valerenga.
Il évolue désormais en équipe nationale, comme titulaire!

- Ismaïla Seck
Image
1er poste au Napoli pour Seck, en tant qu'entraineur de jeunes.

Image
Sa 2e carrière semble belle et bien lancée puisqu'il a été rapidement repéré par l'O.M

- Emir Solsvik
Image
Peinant à s'imposer en Angleterre puis en Hollande, cette forte tête fait son retour chez Valerenga.

- Morten Strom
Image
Le Monstre, au crépuscule de sa carrière, signe pour une dernière pige chez notre club partenaire, Raufoss.

- Mortent Svetvoll Jorgensen
Image
Mort Moi le Noeud tente une dernière foi de se relancer, à Ranheim en D2

- Jorgen Theisen
Image
L'heure de la retraite a sonné pour l'ailier gauche aux 161 matchs disputés pour Harstad.

- Richard Vetsby
Image
L'ancien capitaine d'Harstad, non conservé par Valerenga, rebondit à Stromsgodset où il ajoutera une coupe supplémentaire à son palmares.

- Catalin Vlad
Image
Le meneur de jeu Roumain prend sa retraite, à 33 ans.






V) Bilan Mondial 2035


International

-Ballon d'or: Horacio Malagon/Abdul Chichkin/Adrian Romero
L'Argentin récupère son bien!


Et de 10 Ballons d'Or pour le génie d'Arsenal
Image
Incroyable, à 36 ans le Russe est toujours au top:.
Image
Le Mexicain du Barça, Adrian Romero est un nouveau venu dans ce palmares, mais il y a tout à fait sa place.
Image



Championnats nationaux:


-Norvège:

- Tippeligaen
Image
Harstad a raflé son 3e titre consécutif, nous l'avons vu.


- Adeccoligaen
Image
Promotion surprise de Hodd, qui sera accompagné par Strommen.
Stabaek descend en D3.


- Coupe de Norvège
Image
Stromsgodset détrône Harstad.



- Allemagne

- Bundesliga
Image
Le Werder est le champion 2035 et retrouvera d'ailleurs Harstad en C1 2035-2036.
Le Iena de Rogvi est relégué.

- 2e Division
Image
Doublé des deux équipes de Francfort, tandis qu'Hambourg frise (hé hé) la relégation en 3e division.



- Angleterre:

- Première Ligue
Image
Année de rêve pour les Reds qui remportent un nouveau titre et voient le rival Everton être relégué.

- Championship
Image
Pas de grosses surprises si ce n'est le retour de Leicester dans l'élite.



- Espagne:

- Liga BBVA
Image
Le Real met fin au règne de Valence.
A l'autre bout, l'Athletic Bilbao est relégué.

- Liga Adelante
Image
L'évènement c'est la relégation de La Corogne en D3!



-Italie:

- Série A
Image
Le Milan Ac est champion.
L'élite Italienne comptera encore quelques pensionnaires surprenants l'an prochain comme Varese, Vicenza ou Novara.

- Série B
Image
L'Atalanta et la Samp remontent, ainsi que la petite équipe du Pro Vercelli.
Bologne jouera en Série C l'an prochain.


- France

- 1ère Division
Image
Le Big Four Français demeure immuable.
Le Mans est relégué (snif).

- 2e division
Image
Amiens, Nice et Lorient sont les promus.

- Le clin d'oeil
Image
C'est la présence de Flers, petite ville de l'Orne, mon département, en CFA.



Coupe d'Europe:

-C1: Manchester United- Liverpool 0-1
Image
Le tenant du titre est battu, année décidemment parfaite pour le Liverpool de Chichkin.


-C3: Bétis séville bat FC Valence 0-0 9 Pen à 8
Image
Le Bétis Séville dans la cour des grands.





VI) L'équipe nationale de Norvège

Heureusement, après mes déceptions liées à la saison Harstadoise, il me restait ma sélection nationale pour me détendre.
J'avais de quoi m'occuper puisqu'il s'agissait de tenter de qualifier pour l'Euro 2036 la 94e sélection mondiale, malgré des éliminatoires fort mal engagés...


1) Norvège- Maroc (amical)

Nous entamons la campagne 2035 par une courte victoire contre une équipe Africaine bien mieux classée que nous.
Bon pour le moral!
Image

2) Norvège-Grèce (qualifs Euro)

Nous jouons un peu notre va tout face à une équipe de Grèce sur le déclin mais toujours redoutable.
Je suis ravi de déjouer les pronostics, encore une fois grâce à Lars Christian Valamo, l'homme en forme de la sélection.
Image

3) Croatie-Norvège (qualifs Euro)

Déplacement très délicat en Croatie, 8e nation mondiale.
Cette même équipe avait ridiculisé la Turquie de Stensland en 8e de finale de la Coupe du Monde 2034.
Nos adversaires nous ont sans doute pris un peu de haut et nous remportons la victoire contre toute attente grâce à Valamo (encore) et... Casper Folkedal, décisif une nouvelle fois dans les matchs à enjeu.
Image

4) Norvège-Liechtenstein (amical)

Rien de tel qu'une rencontre contre un faire-valoir comme le Liechtenstein pour entretenir la confiance.
Valamo (toujours lui), Horn et Meza y vont de leur petit but, ainsi qu'un petit nouveau, le redoutable Mexicain de Viking, Luis Acosta, fraîchement naturalisé.
Notre milieu commence à avoir de la gueule et nous remontons au 48e rang mondial.
Image

5) Norvège-Bosnie (qualifs Euro)

Face à la Bosnie, une équipe toujours difficile à manoeuvrer, nous peinons à confirmer notre redressement.
Nous concédons le nul à domicile malgré une super partie de Folkedal, auteur d'un doublé.
Image

6) Norvège-Croatie (qualifs Euro)

Pour la dernière rencontre des Eliminatoires de l'Euro, nous recevons la Croatie, et tout le monde s'attend à ce que nous nous fassions hachés menus, surtout que l'équipe au maillot à damier réalise de piètres éliminatoires et est dos au mur.
Mais Folkedal marque en début de match, ce qui me permet d'organiser une petite guerre des tranchées dont j'ai le secret et de conserver jusqu'au bout ce petit avantage.
Nous irons à l'Euro et la Croatie est éliminée!
Image
Image

7) Norvège-Koweit (amical)

Cet amical est pour nous l'occasion de tester de nouveaux joueurs.
La victoire n'est qu'une simple formalité.
Image

8) Estonie-Norvège (amical)

Nous voici désormais remontés au 25e rang mondal!
Les joueurs d'Harstad se mettent en valeur et je peux compter sur l'excellent Villareal, milieu Mexicain tout juste naturalisé.
Plascencia la vedette de Valerenga rejoindra aussi nos rangs.
Autant dire que nous aurons un coup à jouer à l'Euro, d'autant plus que je cache toujours Bergli, mon arme secrète, parmi les Espoirs.
Image



VII) Epilogue

Cette première saison post-Stensland s'est révélée extrèmement frustrante pour moi.
Voir cette tanche de Grindhaug dilapider notre héritage en bradant les Espoirs que j'avais formé à la sueur de mon front m'avait mis hors de moi.
Les éliminations ridicules en Coupe de Norvège et en Ligue des Champions, le début de championnat catastrophique, tout cela n'était que la suite logique d'une politique stupide.
Malheureusement l'incroyable progression de Valent (mon poulain!) a permis à ce staff d'escrocs de s'en sortir avec un titre de champion.
Par ailleurs, la grave blessure de Bergli m'inquiétait profondément car je misais également sur lui avec l'équipe nationale.

Mais l'année prochaine serait la mienne: on verrait si Grindaugh pourrait maintenir longtemps son équipe au sommet, le tout sans recruter et en continuant à brader les actifs du club.
Et pour ma part, j'allais remporter l'Euro avec la Norvège.
Rirait bien qui rirait le dernier...








Image
Modifié en dernier par sekhen le jeu. 28 févr. 2013 9:43, modifié 1 fois.


Répondre

Retourner vers « The Hall of Fame »