Rejoignez la communaut FM sur Facebook

LE WINCHESTER FC! Nouveau joyau d'Angleterre, à l'ambiance sud-américaine.

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Répondre
dmarc2002
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 5
Enregistré le : dim. 17 mars 2013 22:07

LE WINCHESTER FC! Nouveau joyau d'Angleterre, à l'ambiance sud-américaine.

Message par dmarc2002 » mar. 17 juil. 2018 12:06

AVANT PROPOS
Hello à tous et un grand merci d’avoir cliqué sur ma petite et modeste story. Je n’ai pas une grande expérience là-dedans et j’espère que vous serez indulgent ;). Je ne suis pas un grand écrivain je fais surtout ça pour le kiffe. Par avance, j’espère que vous m’excuserez pour les nombreuses fautes d’ortographes que je vais essayer de le moins possible dissiminer dans mes textes, mais ce n’est clairement pas mon fort.
A part ça, à signaler que je joue sur téléphone (Football Manager Handheld 2018). C'est donc un poil plus facile que le jeu de base, moins poussé également. Evidemment, j’écoute toutes les critiques, n’hésitez pas à me donner pleiiiiin de conseil et me donner quelques retours, positifs ou non ;)
En espérant vous lire.

*************************
Image
- ON EST CHAAAAAMPIOOOOOONS !!!! YEAAAH !!!

Une accolade avec mon adjoint avant que les joueurs sur le banc ne viennent me tomber dessus. Ca y’est, on l’avait fait. On était champion de notre division, la 3eme. Si nous étions dans un pays normal, l’année prochaine devait être celle de la montée. Malheureusement, le club a fait faillite. L’économie n’est pas au beau fixe, le pays prend peur depuis les accords de paix, la corruption est toujours aussi présente et les moyens donnés au petit club de village comme le nôtre ne cessent de diminuer. La fête est belle, elle l’est un peu moins quand on sait que ce sera la dernière… Le club va disparaître. Les joueurs vont se disperser dans les clubs de l’état, pour ceux qui poursuivront le foot…

- Et toi ? Tu va faire quoi ? Direction Envigado ? On parle que de toi chez eux pour le moment. Me demanda Ortiz, mon adjoint pendant 3 ans maintenant.
Je trempe mes lèvres dans ce verre de bière et lève les yeux au plafond. Envigado ? Oui, c’était un beau défi, un club de division 1, un gros potentiel notamment chez les jeunes. Guarin y était joueur, James Rodriguez aussi… Le projet était ambitieux, gagner le titre, briller en Copa… Et pourquoi pas un jour entraîner l’équipe national…
- Je crois que je vais décliner l’offre. Je vais faire une pause dans le foot, tout ça ce n’est pas pour moi.

Je fini mon verre de bière cul sec avant de saluer les membres de mon staff. Cette aventure m’avait un peu blasé du foot. C’était quoi l’intérêt de tout ça ? Pour que ca finisse de cette manière ? Ca ne me plaisait pas… Je savais qu’à Envigado, j’allais être bridé par un président véreux qui ne verrait que la victoire et le bénéfice qu’il pourrait se faire avec les joueurs. Que pouvais-je faire d’autre ? Partir en Europe ? C’est vrai que je n’avais plus d’attache ici. Ma femme m’avait quitté depuis longtemps ; il y avait ma fille tout de même… Je sorti du bar, titubant pour trouver ma petite voiture avant qu’un colosse dans un beau costume ne vienne m’interpeller avec un anglais approximatif.
- Santiago Cabrera ?
- Euh…. Oui ?
- Suivez-moi dans cette voiture, mon patron a une offre à vous faire.

Il se dirigea vers la voiture, une belle berlin noir. Dans ce genre de cas, deux situation possibles : soit on prend la fuite en courant, soit on apelle la police. Pourtant, j’étais curieux. Qui était ce type ? Pourquoi voulait-il me voire ? Était-ce une nouvelle façon de m’intimider ? Me demander de quitter la ville ? M’obliger à choisir ce que je devais faire ? J’étais bourré, et je ne comptait pas me laisser faire ! Je pris mes devant et je suis rentré dans cette voiture.

- Monsieur Cabrera, c’est un honneur de vous rencontrer, je me présente Phillippe De Lacroix, je représente les intérêts de mon client, qui a une proposition à vous faire.
L’homme était petit, crâne dégarni, un fort accent français dans un espagnol pourtant maîtrisé. Je l’écoute attentivement, il m’intriguait.


Image

- Avez-vous déjà pensé à devenir coach à l’étranger ?
- Je… oui mais… Les offres ne sont pas légions.
- Ou vous aimeriez entrainer ?

En tant que Colombien, le Mexique, l’Argentine, peut être le Brésil sont des destinations tentantes, les Etats-Unis c’est pas mal aussi.
- L’Angleterre, ça vous plait ?
Surpris, je sorti de mes pensées ? L’Angleterre ?! Qu’est-ce-qu’un Français bien sapé venait en Colombie pour parler à un coach de district du championnat anglais ?
- Venez en au fait s’il vous plait.
- Voici notre offre : Voilà peu de temps, mon client, Ousmane Dembele est devenu le président du FC Winchester. Il aimerait rapidement grimper les échelons. Monsieur Dembele a une vision du foot ambitieuse et admire le football Sud Américain. Il aimerait faire de Winchester une équipe avec une ambiance sud américaine. Sur le terrain et en dehors. Voici, toutes les précisions de notre offre ; vous pouvez prendre le temps pour décider si oui ou non, vous accepter notre proposition.

La voiture freine et me ramène chez moi. L’homme me tend un une farde avec pas mal de dossier. Qu’est-ce qui vient de se passer ? Je me pose devant l’escalier de chez moi. Le FC Winchester ? Quel blague… Je parcours le dossier. Winchester était une belle ville d’Angleterre, le foot la-bas, c’était quand même top. Le club était en 5 eme division et le plan était d’atteindre la premier League en 10 ans… Le projet si il avait l’aire ridicul semblait tout de même plausible. Les investissements avaient l’aire certains, le centre de formation et les structures d’entrainement devaient être clairement amélioré. Mais avoir pour président Ousmane Dembele. Je me mis a rire tout seul sur mon escalier. Quel moment surréaliste je venais de vivre, n’empêche…


***********************************
Image

- Fonce sur l’occasion Papa ! Ca ne se reproduira jamais plus.
- Mais qu’est-ce que je vais aller faire là-bas Carlita ?

Ma fille était en train d’éplucher l’offre. Elle était étudiante en droit à l’université de Medellin, elle s’y connaissait un peu. Pour elle, c’était du béton. Elle parlait foot aussi et là encore, elle confirma mes dires ; ça n’était pas si absurde que ça comme projet. C’était même plutôt bien travailler.
- Qu’est-ce que tu vas faire ici ? Tu as fait le tour ici, les gens ne te respectent pas à ta juste valeur ! Avec un beau projet sportif et un président qui te laisse produire ton football, tu pourras devenir un grand entraineur.
Elle n’avait pas tort…
- Laisse-moi partir avec toi !
- Quoi ?!
- Je pourrais prendre des études là-bas, ça sera plus facile pour moi. Je ne veux pas rester dans ce trou, la situation va s’empirer, le pays va mal. On pourra revenir ici plus tard…

Je savais qu’il n’y avait pas que l’aspect sportif et financier… Ce n’était pas faux, une expérience dans une université étrangère c’était positif pour ma fille. Je n’avais pas envie qu’elle galérais de petit boulot comme moi. Je savais aussi qu’avec l’offre de Dembele, je pourrais la mettre à l’abri rapidement. Même si ce n’était pas un gros salaire, c’était assez que pour pouvoir vivre décemment.
- Essaie de convaincre ta mère de te laisser partir, nous en reparlerons.
*******************************************************

Image
- Coach ! Je suis content de vous voire.

J’étais en train de reprendre mes affaires à mon centre d’entraînement. J’avais rendez-vous avec Philippe Delacroix dans quelques heures. J’étais sur le point d’accepter son offre, à quelques conditions. Je voulais la main mise sur l’effectif, je voulais aussi la possibilité d’être tenu au courant de toutes les grandes décisions dans le club. J’avais mis aussi l’accent sur l’importance d’avoir un staff de qualité et sur les structures de jeunes. Ma fille allait m’accompagner. J’étais sur le point de partir au rendez-vous, quittant mon ancien club quand XXX, ailier droit de mon équipe viens me voir.
- Coach ! J’ai appris que vous allez partir à l’étranger.
- Ce n’est pas encore fait…
- Je veux partir avec vous Coach ! Je sais qu’ici je n’arriverai a rien ! Partir a l’étranger, ce serait la possibilité de faire quelque chose !

Je le regardais, il me faisait un peu de peine. Le foot était tout ce qu’il avait. Ce n’était pas sûre cependant qu’il puisse percer. Il n’avait pas eu beaucoup d’offre. Pourtant, il avait fait une bonne saison…
- Je vais signer dans un club amateur… Qu’est-ce que tu irais faire avec moi ? Ne crois pas que tu auras une grosse fortune en venant avec moi.
- Je sais coach ! Je travaillerai à côté ! Je ne veux pas rester ici ! Vous savez, ce n’est pas une vie pour un jeune. L’Angleterre par contre !

Il idéalisait beaucoup trop la vie là-bas… Je lui ai toujours dis de croire en ses rêves, je ne pouvais pas lui dire l’inverse aujourd’hui. En plus, il avait du potentiel, il était technique et rapide, jouait sur l’aile et pouvait dépanner en pointe. Pas sure qu’il jouera a un grand niveau, mais pour la D5 anglaise, ca devait faire l’affaire. En plus, pas sûre que j’ai beaucoup de joueur de ballon dans l’effectif
*****************************
- Mmmh… Je vois vos conditions et rien ne me semble démesuré. Sachez que les structures d’entraînement et que la place des jeunes sont deux thèmes chères à Monsieur Dembele. Pour ce qui est du staff, nous vous laisserons le dernier choix pour choisir vos collaborateurs bien que nous nous laisserons la possibilité de vous proposer des choix. Pour ce qui est de vos condition de vie, Monsieur Dembele veut que vous vous sentiez bien à Winchester, aussi il prendra en charge le loyer de votre nouvel appart que nous vous fournirons et nous vous offrirons une bourse pour les études de votre fille ; voyez ça comme une prime à la signature.
C’était hallucinant, presque trop beau pour être vrai. Je serai l’entraîneur le mieux payé de la D5 anglaise, j’aurai énormément de liberté dans le jeu, les conditions de vies étaient parfaites. Dommage que c’était à Winchester, qu’il allait pleuvoir tout le temps
- Allons-nous voire un jour ce monsieur Dembele ? Demande ma fille, intrigué.
- Vous le rencontrerez en temps voulue. Sachez cependant qu’il est ravi de faire affaire avec vous et qu’il a tous confiance en vos capacités. Il a suivi de nombreux de vos matchs, via les réseaux sociaux et est tombé amoureux du jeu que proposait votre équipe.

Bon, ça semblait plus une formule de politesse qu’autre chose, mais savoir qu’un champion du monde me validait, c’était assez plaisant. Je salue mon nouveau patron qui s’occupera des affaires courantes du club en l’absence du président. L’avion m’attendait ; direction l’Angleterre et Winchester !
- Bienvenue au Winchester FC !

Image


Publicité

Répondre

Retourner vers « Vos Stories »