Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Mafiarosa - Episode 5

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
BzR
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4557
Enregistré le : lun. 22 août 2011 19:18
Localisation : Lyon

Re: Mafiarosa - Pilote

Message par BzR » lun. 18 juin 2012 18:58

Bon début, je suivrais :wink:
energumene a écrit :
PachaDuBled a écrit :En sicilien!!!!Ce qu'il faut pas lire ici .......
C'est l'Italie ton bled ? Sinon tu ferais mieux de pas faire le pédant. Si t'as des commentaires à faire sur ma story, c'est le bon endroit. Mais si tu veux écrire des choses inutiles et faire le malin, va ailleurs.
Tu viens de rencontrer PachaDuBled. 139 messages, 139 inutilités.


Publicité

Avatar du membre
Rogvi
Modérateur
Modérateur
Messages : 6466
Enregistré le : ven. 26 févr. 2010 21:02
Partie actuelle : Harstad IL
Club préféré : RFCU La Calamine
Version : FM 2015
Localisation : Liège

Re: Mafiarosa - Pilote

Message par Rogvi » lun. 18 juin 2012 19:07

Non mais il faut arrêter de répondre à ce troll... :76:


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Pilote

Message par energumene » lun. 18 juin 2012 19:19

Buzzer a écrit :Bon début, je suivrais :wink:
Merci :)
Rogvi a écrit :Non mais il faut arrêter de répondre à ce troll... :76:
Ouais, c'est ce que je vais faire mais s'il pourrit mon topic ça m'embête un peu.


PachaDuBled
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 140
Enregistré le : mer. 09 mai 2012 22:58
Localisation : 978 ......

Re: Mafiarosa - Pilote

Message par PachaDuBled » lun. 18 juin 2012 19:21

energumene a écrit :
PachaDuBled a écrit :En sicilien!!!!Ce qu'il faut pas lire ici .......
C'est l'Italie ton bled ? Sinon tu ferais mieux de pas faire le pédant. Si t'as des commentaires à faire sur ma story, c'est le bon endroit. Mais si tu veux écrire des choses inutiles et faire le malin, va ailleurs.
Olalala!!Ne le prends pas mal!!!Un peu susceptible le bonhomme!!Oui et fière de l'être!!!
« O sweet Saint-Martin's Land »


Avatar du membre
BzR
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4557
Enregistré le : lun. 22 août 2011 19:18
Localisation : Lyon

Re: Mafiarosa - Pilote

Message par BzR » lun. 18 juin 2012 19:45

T'aurais pas un lien de parenté avec Eduard Khil des fois :hehe: ?


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Pilote

Message par energumene » mar. 19 juin 2012 20:47

Voici le second épisode de Mafiarosa.

__________________

Toc, toc, toc. Toc, toc, toc.

Assis à son bureau, Vic, les yeux fermés, ne pouvait s'empêcher de tapoter avec le bout des doigts le bois verni de la table. Sous le regard des hommes du clan Obero, le patriarche semblait faire mentalement le tri des récentes informations.

Pepe se pencha vers Tino et murmura.

"C'est comme ça qu'il réfléchit"

Tino ne répondit pas, de peur de troubler les pensées de son grand-père. Ce dernier prit une grande inspiration, et se leva de son fauteuil de cuir.

Image

Toc, toc, toc...

"La seule explication que je vois, c'est que Dino Castellazzi veut la guerre.
- Allons Vic, tu ne trouves pas ça trop gros ? Vanuzzi se fait descendre et on le retrouve énucléé ? Je crois plutôt qu'on veut nous faire croire que Castellazzi veut la guerre.
- Tu sais comment c'était dans le temps Gio. Papa a perdu plusieurs de ses gars, et on les a retrouvé sans leurs yeux. Merde, il te faut quoi d'autre pour comprendre ? Qu'il l'écrive dans le ciel ?!
- Vic a raison Gio, Castellazzi avait peut-être disparu de la circulation, mais personne, personne ne se serait permis d'imiter sa marque de fabrique à cadavres. Même aujourd'hui, les gens auraient trop peur.
- T'étais qu'un gosse à cette époque, Pepe, tu sais pas de quoi tu parles.
- Ferme là, Gio. T'es si con que t'en as l'air ? Tu l'as dis toi-même, Pepe n'était pas là, et pourtant il a plus de flair que toi. C'est forcément Dino Castellazzi. Tu crois qu'une petite frappe lambda oserait s'attaquer à Vanezzi, le baron de Monreale ? Bien sûr que non. Alors ferme ta gueule, pigé ?"

Le silence revint. Vic se frotta les yeux.

"Bon sang, j'ai la migraine. Revenez dans une heure, je dois m'allonger.
- Tu veux un verre d'eau, papa, quelque chose ?
- Je t'ai dis de sortir avec tes frères, Leo, pas de me tailler une pipe !"

Le président baissa la tête et sortit en silence, imité par ses frangins et son neveu.
_

MAFIAROSA

Episode 2

"La Guerre est Déclarée"

_
"Tu sais que le petit frère de Pastore est aussi fort que lui ?
- Tu parles. C'est juste un nom. Il surfe sur la vague.
- Je suis à l'entraînement avec lui, et je peux te dire qu'il a du ballon."

A la terrasse du Domenica, James et Tino sirotait tranquillement leur Monaco, sous un soleil de plomb. Chemise ouverte et lunettes noires étaient de mise.

Image

Sous le soleil de Sicile...

Tino s'étira.

"Qu'est-ce que c'est que ce temps, on se croierait en plein milieu du mois d'août.
- C'est ça que j'aime ici. Et puis, toutes les filles ont mis leur mini-short, c'est plutôt appréciable de voir qu'elles font des efforts pour moi.
- Arrête tes conneries, James.
- En parlant de gonzesse, ça se passe comment de ton côté ?
- C'est un peu le désert. Depuis Angela, j'ai juste niqué une fille en boîte, dans les toilettes. Mais sinon, rien.
- Cool. On va au Vincere ce soir ?
- Non. Vic veut que j'accompagne papa et Oncle Gio faire un tour.
- Pourquoi ?
- J'en sais rien, il m'en a pas dit plus."

*

Phil Clarkson entra dans le bureau de Vic.

"Tu voulais me voir ?
- Ah, l'Américain, te voilà. Assied-toi."

Image

Phil.

Phil pris place en face du parrain.

"Phil, crois bien que ça me chagrine, mais tu vas retourner aux Etats-Unis.
- J'suis viré, c'est ça ?!
- Mais non, ducon. Comme tu le sais, ça va bientôt chauffer. Dino Castellazzi est de retour.
- Il parait ouais.
- C'est pas des rumeurs, c'est la putain de vérité.
- Très bien. Et qu'est-ce que je vais y faire ?
- Je t'ai pas dis de poser de question. Ecoute-moi. Je connais Dino, je sais qui étaient ses contacts, et si j'ai su me faire craindre et respecter par le passé, je sais que ces ordures retourneront auprès de lui pour le servir contre moi."

Phil hocha la tête. Vic but une gorgée de whisky.

"Comme tu le sais, j'ai sur cette île le monopole de la drogue. Tout passe par la maison Obero. En revanche, je suis bien moins dominateur pour le marché des armes. Ca passe beaucoup par des pôles souterrains à l'étrangers, les relais internationaux underground, notamment dans les pays de l'or noir et aux Etats-Unis. C'est donc pour ça que t'y retournes. Tu vas aller auprès d'Abraham Bronson, pour raviver la flamme, si tu vois ce que je veux dire, pour que le moment voulu, il me fournisse de quoi mitrailler le cul de nos ennemis.
- Il voudra quelque chose en retour. Je le connais.
- Tu aviseras sur place. Joue la carte de l'affectif. J'ai confiance en toi. Maintenant, sors d'ici et va me chercher Isa."

Quelques minutes plus tard, la matriarche de la famille vint enlacer son mari, et lui masser les épaules.

"Tu te surmènes, mon amour. Elles viennent de là, tes migraines.
- Je te demandes pas ton avis sur mes affaires. Contente-toi de me masser.
- Très bien... Au fait, on dine en famille ce soir.
- Ca m'étonnerait. Gio, Pepe et le gamin vont faire un tour près du pont.
- Avec le gamin ? Il est pas un peu jeune pour ça ?
- Mais non, voyons ! Il a besoin d'expérience. Et puis, t'es pas sa mère, merde. Si Lola a des problèmes avec ça, qu'elle vienne m'en parler, elle.
- D'accord, d'accord... "

Image

Tu te surmènes, Vic...

Elle continua de le masser.

"Tu as de l'or dans les mains.
- Ca fait du bien, là, comme ça ?
- Un putain de bien."

*

"Vous allez me dire où on va, à la fin ?
- T'as peur, fiston ?
- La peur mène à la colère, qui mène à la haine, qui mène à la souffrance...
- Ferme-la, Gio.
- On peut plus rigoler...
- Alors, où on va ?
- Tu verras, merde !"

Quelques kilomètres plus tard, ils sortirent de la voiture, dans la nuit noire et la rue déserte menant sous le grand pont. Il faisait chaud et pourtant, Tino frissonna.

Ils marchèrent rapidement pour atteintre une impasse dans une ruelle. Au fond, Tino distingua deux silhouettes encapuchonnées, en grande conversation. Pepe fit craquer ses doigts.

"Le voilà."

Lui et Gio se précipitèrent vers les deux hommes. Tino ne comprit pas tout de suite ce qui se passait. Quand son père son oncle agrippèrent l'un des deux individus et que le second s'enfuit en courant, il ne fut pas assez rapide pour le retenir.

Dans la lutte, Pepe lui cria.

"Rien à foutre du fuyard, viens nous aider, fils !"

Tino reprit ses esprits et vint leur prêter main forte. L'inconnu n'était pas très costaud, mais il était particulièrement gesticulant, et surtout, il puait l'alcool et la merde.

Quand ils l'eurent neutralisé à raison de clés de bras et de coups de poings dans le ventre, l'homme cessa de se libérer.

"Alors, Ord Lee, on est nocturne ?
- Ouais, d'ailleurs j'allais voir ta mère."

PAM ! Le poing partit spontanément heurter la mâchoire du dénommé Ord Lee.

"C'était pas très gentil ça. Alors, dis-nous, t'es toujours dans les affaires ?
- Quelles affaires ?
- Joue pas au plus malin, t'es pas en position de force. Qu'est-ce que tu sais du meurtre de Mauro Vanezzi ?
- L'acteur porno ?"

PAM ! Dans les noix, cette fois ci. Ord Lee reçut ce nouveau coup en hurlant. Tino se dit que ce gars n'avait rien des héros de films qui intériorisent leur douleur quand ils sont passés à tabac par des méchants. Dans la vraie vie, les coups font un mal de chien.

"Ca pique hein ? La prochaine fois, je coupe."

CLIC ! Joignant le geste à la parole, Pepe sortit un cran d'arrêt dont la lame cliqueta quand il la déploya. Ord Lee déglutit avec difficulté.

"Bon, okay, je vais vous dire.
- On t'écoute.
- Vanezzi...
- Oui ?
- Ils lui ont demandé de se joindre à eux, mai il a refusé. Alorsils sont venus chez lui, et ils l'ont emméné près de la falaise, vous savez, la grande falaise. Et ils lui ont demandé encore une fois, et il a refusé encore une fois, et cette fois là, ils l'ont buté. Un pruneau dans la poire.
- Qui ça ils ?
- A votre avis ? Qui pourrait oser s'attaquer à un ... vassal, des Obero ?
- Castellazzi ?
- Exactement, il est revenu. Et cette fois, il est décidé à se venger.
- Comment tu sais tout ça, clochard ?
- Vous l'avez dis vous même, je suis dans les affaires. C'est à la base de ma réputation. Je sais tout sur tout, avant tout le monde, et personne ne me voit.
- Bizarre qu'on t'ai trouvé si facilement.
- J'ai baissé ma garde. Ce mec là, celui qui s'est enfui, il trimballe de la thaï un peu partout, il veut devenir le nouveau Mr Nice.
- C'est quoi son nom à ce p'tit fou ?
- Davide Mialeno.
- Prends note, Gio, on ira lui rendre une petit visite."

Ils relachèrent Ord Lee.

Image

Ord Lee, le clochard...

"T'es plus raisonnable que je pensais. Ecoute, tu vas nous aider. Tu vas travailler pour nous, enfin, pour Vic le Cruel, pas besoin de te rappeler qui il est ?
- Ca ira.
- Bien. On n'a aucun repère concernant les Castellazzi, on ne sait où ils se cachent, qui ils voient, comment ils ont des contacts... On veut que tu sois notre lanterne.
- Okay, mais je veux être payé.
- Et tu veux une mutuelle aussi ? Ferme ta gueule, tu auras ce qu'on te donneras, sinon t'es mort, c'est clair ?
- Très clair.
- Allez, casse-toi. Tu commences ton job à partir de demain. Et n'essaye pas de t'enfuir. Parce que quoi qu'il arrive, on te retrouvera."

*

A l'aube, Tino était déjà debout, comme à l'accoutumée. Il était depuis longtemps matinal, étant de ceux qui pensent que la vie appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Il sortit chercher le journal. Son peignoir blanc, ses cheveux mal coiffés et sa barbe de trois jours lui donnait l'air négligé, tel le Dude de "The Big Lebowski", le russe blanc en moins.

Image

Tino le matin, c'est à peu près ça. Pas pratique pour draguer. Et pourtant...

Il se trouva qu'il sortait au moment même où le facteur livrait le courier. Sauf qu'il ne s'agissait pas d'un, mais d'une facteur.

Jeune, blonde, lèvres pulpeuses, yeux d'un bleu céruléen. Tino pensa qu'il était chanceux que son érection matinale soit passée.

"Bonjour."

Tino fit les yeux ronds. Elle lui sourit.

"Qu'y a-t-il ?
- Je crois que vous êtes l'un des rares distributeur de courier qui m'ai jamais salué en souriant.
- Vraiment ? Vous êtes quoi, un pédophile en puissance ?
- En puissance ?
- Vous avez l'air jeune.
- J'ai dix-neuf ans.
- Ca nous fait un point commun."

Ell sourit encore, et ce sourire lui mit du beaume au coeur. Il songea qu'il avait été stupide de faire la tête deux jours durant à cause de cette salope d'Angela.

"Je m'appelle Tino.
- Et moi Camilla.
- C'est la première fois que je te vois ici - on peut se tutoyer ?
- Bien sûr. Si c'est la première fois que tu me vois ici, c'est que c'est mon premier jour de service.
- Ca y est, enfin dans le monde professionnel.
- Déjà, tu veux dire.
- Ce qui sous-entend que... ?
- J'aurais pu attendre pas mal de temps encore.
- Fille de milliardaire ?
- Pas vraiment, mais c'est pas faux."

Elle fit le tour pour aller au coffre, et revint avec une bonne pile de lettres et de prospectus. Elles lui tendit le tas.

"Cadeau.
- Trop gentille. Je peux t'offrir les publicités pour les fringues ?
- Sans façon."

Ils restèrent là, plantés l'un devant l'autre, ne sachant que dire. Tino leva sa tasse.

"Du café, pour te donner du courage ?
- J'aime pas.
- Ca viendra. Enfin, pour moi, c'est venu. Enfin je crois."

Elle rit à nouveau.

Image

Camilla.


"Bon, je dois y aller. A la prochaine."

Elle se dirigea vers la voiture, mais Tino la retint délicatement par le bras.

"Dis-moi.. tu vas trouver ça prématuré, peut-être, mais ça te dirait de sortir ce soir ? Je connais une super boîte, le Vincere.
- Avec toi ?
- Bah... ouais. C'est si ridicule que ça ?
- Pas du tout. Ce sera avec plaisir.
- Cool...."

Silence.

"C'est là où tu vas me dire, "je te rappelles" alors que tu ne le feras pas, c'est ça ?
- C'est plutôt le moment où je te donnes mon numéro."


*

Pepe entra dans le bureau de Leo, qui savourait un bon cigare cubain.

"C'est quoi ces rumeurs, là ? On va acheter Ibrahimovic ?
- Des rumeurs d'agent, Pepe, des rumeurs d'agent... On a pas besoin d'Ibrahimovic.
- C'est clair. Gilardino est de nouveau titulaire avec la Squadra... J'espère que ça lui foutera pas de pression inutile.
- Ce mec est un vrai pro. Bon, assieds-toi. Un cigare ?
- Non merci."

Pepe prit place en face de son frère.

"C'est comme ça que tu présides ? En fumant ?
- Je sors de la réunion mensuelle, alors j'ai bien le droit de me reposer.
- Alors, comment est le bilan ?
- Il est bon, comme tu t'en doutes. Second, à un point de la Lazio à la mi-octobre. C'est encourageant. Sacchi est largement confirmé. Et puis, l'ambiance du vestiaire est bonne, l'effectif tourne bien. Leali vient d'avoir sa première sélection nationale, alors qu'il a juste dix-neuf ans, et Ogbonna joue régulièrement... Tout va bien, dans le meilleur des mondes.
- J'ai lu que le conseil national allait mener une enquête financière pour mettre fin aux rumeurs d'argent sale.
- Sois rassuré, j'ai fait ce qu'il fallait. Tu te souviens d'Antonio Nolito ?
- Le lépreux ?
- Heu, ouais, il a des cicatrices mais de la à dire que c'est un lépreux ... Une maladie génétique je crois, un peu comme Seal tu vois, mais rien de contagieux... Enfin bref, c'est le type qui a une société qui cultive des oranges, il approvisionne tous les marchés de Florence, Turin et Gênes, et il soutient aussi le premier producteur national.
- Et donc ?
- On a créé de faux papiers qui attestent qu'il a investit dans le club à 50 %. Ca nous donnera une bonne marge de couverture, et derrière s'il le faut Vic fourniera des fonds tout blancs.
- Il vont avaler ça ?
- C'est sûr.
- Bon."

Pepe se leva de son siège.

"Où tu vas ?
- A la maison. Je vais mettre des vêtements propres, j'emmène Tino en bagnole ce soir, il emmène une fille en boîte."

Leo siffla.

"Il a pas mis longtemps à se remettre d'Angela.
- Ouais. D'ailleurs, entre nous, qu'est-ce que tu pensais d'elle ?"

Leo réfléchit un instant.

"Hmmm, c'était une petite conne.
- C'est aussi ce que je pense."

*

Durant l'après-midi, James et Tino échangèrent quelques ballons dans le jardin de la demeure familiale.

"Ca te fais quoi que ton père retourne au bled ?
- Haha, les states pour toi, c'est le bled ?
- C'est TON bled. Alors, ça te fais quoi ?
- Je trouve ça cool. Il sera pas sur mon dos en permanence, j'aurai plus de liberté, tu vois, tout ça...
- Oh mais Vic va te surveiller, qu'est-ce que tu crois ?
- Tu parles, c'est des menaces en l'air. Il a bien trop de boulot avec les Castellazzi... Bon, oublions tout ça. Ce soir, on sort. Hier tu m'as fais faux-bonds, mais pas ce soir !
- Malheureusement, si.
- Quoi ?! Tu te fous de moi ?!
- J'ai rencontré une poulette.
- Vraiment ? Pourquoi tu m'en as pas parlé avant ?
- Sais pas. Enfin bref, elle sort avec moi ce soir. Au Vincere.
- J'y serais aussi.
- Ouais, mais tu nous fouteras la paix, d'accord ?
- Okay, okay... Dis m'en plus sur elle. Elle est canon ?
- Un peu mon neveu. Elle est blonde, elle est belle, elle est...
- ... bonne ?
- ... bien élevée. T'es vraiment trop con."

*

"J'ai envie de danser".

BOUM ! BOUM ! BOUM !

Image

Ambiance...

Les secousses des bafles transperçaient la poitrine de Tino à chacun de ses pas, et faisait vibrer chacune de ses pensées. Camilla l'emmena sur la piste de danse en lui tirant la main. Si contact il n'y avait pas eu, sûrement aurait-il rechigné à la suivre.

La blondinette dansait bien. Très bien même. Ses courbes se mouvaient, semblables à celles d'un serpent. Son petit top noir et son mini-short attisait en lui un profond désir, aussi se colla-t-il à elle, glissant avec elle sur la piste au rythme de la musique. Elles étaient nombreuses à attirer l'oeil masculin, mais pour lui, à cet instant, elle valait bien plus que ces pétasses.

Quand ils furent trempés, ils retournèrent à leur table. Un serveur vint leur proposer de se reservir.

"Une vodka-pomme."
- Moi aussi."

Le serveur s'éloigna, et les deux jeunes gens reprirent leur souffle.

"Tu assures, Cam'.
- J'assure dans beaucoup de domaine."

Cette remarque pleine de sous-entendus le fit rire.

Le serveur revint avec deux bouteilles, et deux verres. Après s'être servis, ils trinquèrent.

"Alors, facteur, c'est une vocation ?
- Qu'est-ce que tu crois ?
- Que c'est un job temporaire.
- Bingo. Et toi, tu m'as toujours pas dis ce que tu faisais ?
- Rien, ça te va ?
- Mais encore ?
- Disons que je me repose sur les acquis de ma famille.
- T'es quoi, un genre de bourgeois ?
- En quelque sorte. Mais notre affaire marche bien. Ce que je veux dire, c'est qu'on a pas hérité. Mon grand-père, son père et même son grand-père avant lui, je peux te dire qu'ils en ont chié pour en arriver là.
- Pour en arriver où ?
- Arrête de poser des questions.
- Tu veux retourner danser ?
- Non.
- Alors je continue. T'as des frères et soeurs ?
- Un frère, mais il est cinglé. Et toi ?
- Non, je suis fille unique.
- Et à papa ?
- Va te faire foutre. Tu crois qu'une fille à papa se ferait chier à distribuer le courrier à six heures du mat' ?
- C'est pas faux. Surtout que d'après ce que tu m'as dis, on est pas si différents, au niveau de la famille...
- Comment ça ?
- Bah, tu m'as dis que tu pourrais rester chez toi à rien faire de ta vie, c'est ça ?
- Ouais, ouais... C'est quoi ton nom de famille ?
- J'ai peur de ne pas pouvoir te le dire.
- Alors on est deux.
- Pourquoi poser la question alors ?
- Parce que j'ai envie."


Ce dernier mot sembla absorber l'ambiance, la lumière et le bruit autour d'eux. Ils se regardèrent dans les yeux. Ce qu'ils y virent, seuls eux pouvaient le comprendre.

"Alors, tu vas la boire ta vodka-pomme ?"

*

Abraham Bronson n'avait guère changé. Il portait désormais la barbe, ce qui lui donnait l'air d'un sage d'un obscur conseil d'illuminés. Il ressemblait également à Hank Scorpio, éphémère méchant dans les Simpson. Cette pensée le fit sourire, mais il se resaisit pour ne pas subir de remontrances. Il connaissait trop bien son ancien boss pour savoir que les sourires cachent beaucoup de choses, parfois de mauvaises choses.

"Alors, Phil, depuis tout ce temps, j'imagine que tu t'es habitué à la Sicile ?
- On peut dire ça.
- C'est mieux que New-York ?
- C'est différent. C'est plus calme. Attention, je dis pas que c'est de toute repos, parce que parfois, crois-moi, ça dézingue sec, de partout. Mais c'est plus calme. Quand on ne travaille pas, c'est plus calme. On peut se laisser aller, goûter aux plaisirs locaux, le soleil, la mer, et une bonne grappa après le déjeuner, à trois heures de l'après-midi.
- Tu me mets l'eau à la bouche. Bon, alors, Vic le Cruel a fait de lui son larbin ?
- Disons que...
- Laisse tomber. Dis-moi ce qui t'amène.
- Un besoin de ressources. Ca sent pas bon à Palerme. De vieux fantômes se sont réveillés, ceux qui hantés les bas-fonds de la ville depuis une décennie, peut-être plus.
- Et cette menace a un nom ?
- Dino Castellazzi.
- Ca me parle.
- Ca ne m'étonne pas. Son père et lui ont un temps dominé l'île avant que Toni, le père de Vic, ne balaye tout ça à coup de suflateuses. Enfin bref, ce Dino vient de crever un type du nom de Mauro Vanezzi, un seigneur local qui soutenait les Obero. Et comme Vic manque de contacts au niveau de pôles d'armements, il m'a envoyé te solliciter.
- Donc il veut des armes ?
- Exactement.
- Quel genre ?
- Des trucs qui ratissent bien, tu vois, le genre efficace. Tu as ça ?
- Bien sûr. Mais dis moi... J'ai quoi en échange.
- Vic te propose des hommes."

Abraham hocha la tête.

Image

Abraham Bronson.

" Ah ouais... Mais encore ?
- Ses meilleurs. Son fils Vincenzo. C'est un petit con mais c'est le type le plus professionnel que je connaisse. Puis, deux brutes, deux jumeaux, Vito et Bono, des boeufs de deux mètres, du genre à casser tout une équipe de rugby à eux.
- C'est tout ?
- Ouais... Ah non, y a aussi un jeune très prometteur. C'est son petit-fils. Il s'appelle Tino."

A suivre...


Avatar du membre
ZyAvo
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1151
Enregistré le : sam. 10 déc. 2011 9:15
Partie actuelle : Hearts of Midlothian
Club préféré : Liverpool FC

Re: Mafiarosa - Episode 2

Message par ZyAvo » mer. 20 juin 2012 15:46

Je pense que le nom de famille de la jeune fille, on le connait ^^.
Image Image Image


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 2

Message par energumene » mer. 20 juin 2012 19:42

Mais encore ? :21:


Avatar du membre
thomasdebordeaux
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 319
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 8:53

Re: Mafiarosa - Episode 2

Message par thomasdebordeaux » jeu. 21 juin 2012 19:13

Encore un très bon épisode qui laisse planer pas mal de mystères. J'attends la suite avec impatience !


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 2

Message par energumene » jeu. 21 juin 2012 19:47

thomasdebordeaux a écrit :Encore un très bon épisode qui laisse planer pas mal de mystères. J'attends la suite avec impatience !
Merci beaucoup, effectivement je laisse encore beaucoup de choses cachées, je préfères prendre mon temps et installer la story sur la durée.

:wink:


Avatar du membre
Dr ZOULOU
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 5654
Enregistré le : ven. 08 févr. 2008 10:58
Localisation : Toulouse

Re: Mafiarosa - Episode 2

Message par Dr ZOULOU » ven. 22 juin 2012 10:03

J'aime bien...Il y a bien quelques fautes d'inattention, mais qui n'en fait pas?

Je suis un peu paumé avec tous ces personnages, même si au bout du deuxième épisode, j'y voyais un peu plus clair. Je dois avouer que la multitude des profils trés travaillés n'aide pas à la clarté du truc, même si tout devrait se mettre en place progressivement.

J'ai aussi un peu de mal avec le patron: Vic. Je ne suis pas adepte ou fan des films de Mafia. Mais dans ma mémoire, J'avais un autre portrait du chef de clan: Le vieux, aussi sage que reflechi, calme et cruel, qui domine grâce à son intelligence et la peur qu'il inspire. Pas besoin d'un mot plus haut que l'autre, sa voix est parole d'Evangile, on se tait et on ecoute. Trés classe, trés distingué, il a ses entrées dans las hautes sphères nationales: Naormal puisque c'est un des hommes les plus puissants du pays.
J'ai été surpris de trouver un homme vulgaire, sans manière, avide d'autorité qui fait plus penser à un caïd qu'à un parrain.

Ensuite, les discussions sur le foot sonnement faux àmes oreilles. Je suis embeté. Les maffieux parlent foot, comme moi avec mes potes au bar hier soir... Pourquoi pas, mais que toutes leurs decisions soient des cartons pleins, cela m'ennuie. Surtout avec Sacchi aux commandes...Au final, le mec est supporter mais a des talents de manager superieurs à n'importe qui. "On fait ci, on fait ça, ça cartonne et point barre" La facilité me gène et fait perdre un peu de réalisme au récit parfaitement mené sur le reste. Le contraste entre l'intrigue de la story trés structurée, trés bien construite et la partie football jetée là comme ça me chiffonne un peu.

IDEM pour l'intrigue amoureuse...Le public est fan des jeux de séduction, des petites oeillades, du jeu du chat et de la souris, des vannes, des lapins, des sentiments naissants entrainant doutes et espoirs, attentes et impatiences, peurs et dependances.
A moins que cette jolie demoiselle ne soit là qu'en mission d'infiltration...Mais qu'importe...Le coup de foudre existe peut être, mais vu la gueule du Duke, il perd vraiment en crédibilité...Dommage, cela est un peu facile, et ça ne colle pas avec le reste...


Voilà, je n'aime pas les posts rapides d'une ligne, j'aime balancer ce que je pense, ça me donne l'impression de participer (un peu) à ta story. Ne te braque pas en lisant mes critiques, je cherche la petite bête...Je cherche toujours la petite bête quand j'aime ce que je lis, je suis chiant avec ça. Et toutes mes choses ecrites ne sont que mon avis, ne t'inquiète pas.
J'ai beaucoup aimé ces deux épisodes, trés travaillés, trés bien construits, et j'ai adoré l'atmosphère, l'ambiance qui regne chez toi.

Continue.


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 2

Message par energumene » ven. 22 juin 2012 12:11

Tout d'abord sache que c'est vraiment plaisant de voir un long commentaire comme le tien, vraiment. :wink:

Pour les fautes, ouais, disons que j'ai tendance à écrire vite et je ne relis pas en cherchant les fautes mais pour juger si j'aime bien ou pas au final ce que j'ai écris. C'est un peu punissable, mais c'est plus par flemme qu'autre chose.

On va commencer par le côté foot. Comme tu l'as dis, ça sonne faux, mais dans le fond le foot ne m'intéresse pas tant que ça dans cette histoire, c'est pour attirer l'oeil du lecteur, d'une part (le club de Palerme, le rose, tout ça) et bon, comme on est sur un forum de FM, je n'ai pas osé écrirer une story sans foot (ça s'est déjà fait, d'ailleurs ? je ne sais pas). Après, pour le fait que tout marche comme sur des roulettes, je ne trouve pas ça si abusé, c'est comme si un supporter qui connait un minimum le foot était propulsé à la tête d'un club, et qu'on lui file un budget colossal. Il va essayer d'engager le meilleur entraîneur possible en se jugeant sur son palmarès, et les meilleurs joueurs du marché en se fiant à ses stats. C'est une logique qui parfois ne marche pas si la mayonnaise ne prend pas, mais disons que plus il y a de la qualité dans l'équipe et le staff, plus il y a de chances de gagner des matches et des titres. Et l'argent permet d'acheter la qualité.

Ensuite, pour Vic. Je crois avoir dévié durant la construction du personnage. Je voulais en faire un Don Vito bien classique, limite carricatural. Comme tu l'as dis, c'était dans ma tête le patriarche tellement respecté qu'il n'a qu'à lever le petit doigt pour se faire obéir. Mais pendant que j'écrivais, j'ai trouvé qu'il lui manquait une âme, qu'il n'était pas assez original, et je n'arrivais pas à faire des dialogues percutants, à lui sortir des répliques bien senties. Du coup je me suis tourné vers un genre de parrain plus expressif, sanguin, qui abuse du langage ... Un genre de Joe Cabot dans Reservoir Dogs (D'ailleurs l'homme sur les photos qui sont censées représenter Vic, c'est Lawrence Tierney qui joue ce dernier), plein d'expérience mais parfois bien vulgaire et désagréable, seulement soucieux que le boulot soit fait. Alors oui, j'imagine que je me suis un peu perdu avec Vic et qu'il fait plus penser à un caïd, je n'ai peut-être pas réussi à trouver l'équilibre entre autorité et classe.

Pour l'histoire entre Tino et Camilla, c'est vraiment un choix. Il fallait que je fasse accélérer les chosses entre eux d'entrée de jeu, par rapport à la suite de l'histoire. Certes, ils ont eu un coup de foudre, mais ils cherchent aussi un échapatoire au cocon familial qui va finir par les étouffer. Tino est un peu indifférent à son boulot, il a dit qu'il l'a choisi par défaut, mais il est jeune, il n'aime pas qu'on lui foute la pression, et tu verras par la suite que ça va être encore pire à ce niveau pour lui. Camilla, j'ai laissé un peu un faux suspense vis à vis de sa vie, mais ça va se décanter dans la suite, tu te doutes bien.

Voilà, j'ai un peu éclairé mon point de vue sur les choses qui t'ont gêné, mais si t'as aimé dans l'ensemble c'est cool :)


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »