Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Mafiarosa - Episode 5

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 2

Message par energumene » sam. 23 juin 2012 10:39

Et hop, le troisième épisode de Mafiarosa est disponible ! :wink:

____________________

"Les Etats-Unis ?! Hors de question."

Tino venait d'apprendre la nouvelle de la bouche de son grand-père.

"J'ai une vie ici !
- Tino, Tino, Tino... Je ne te demande pas de partir dans dix minutes. Mais je veux que tu y réfléchisses, car il s'agit du business familiale, et tu

contribuerais grandement à notre succès contre les Castellazzi. Ils sont en train de s'organiser, et nous n'avons plus une putain de minute à perdre !
- Tu peux pas me demander de partir comme ça ! J'ai dix-neuf ans, tout juste, tu crois que j'ai envie de partir si jeune ?
- Primo, je ne te demande pas ce dont tu as envie. Deuxio, le fait que tu n'as que dix-neuf ans, a justement motivé mon choix. Tu n'as pas de femme, pas d'enfants, et tu travailles pour moi, désormais. Ces trois conditions font que tu devrais sérieusement y réfléchir.
- Erreur, grand-père. J'ai une copine, maintenant.
- Oh ! Une copine ! Voyez-vous ça ? Et c'est sérieux ?
- Parfaitement. Et je tiens à elle, et je ne veux pas la quitter maintenant."

Vic soupira. Si les considérations du gamin le soulaient grandement, il ne pouvait s'empêcher d'éprouver une certaine affection pour sa naïveté juvénile.

"Ecoute, gamin. Un jour, tu comprendras que la vie, à bien des égards, est longue et riche, qu'on y rencontre beaucoup de personnes, et que les choix sont très nombreux.
- J'ai déjà choisi, et je reste ici.
- Ca c'est moi qui en déciderait. Maintenant sors d'ici, et réfléchis à ma proposition. Les States, c'est sympa, demande à James."

Sans un regard pour Vic, Tino sortit en trombe du burau, et regagna sa chambre dans une colère noire. Il claqua la porte, ce qui alerta sa mère.

Gina passa sa tête dans l'entrebaillement et le découvrit étendu sur son lit, les yeux fermés, la respiration forte.

Image

Gina...

Pour une quadragénaire, Gina était d'une beauté à couper le souffle. De ces femmes qui ont reçu un don de Dieu, et qui se conservent tel quel jusqu'à leurs soixante ans.

Elle vint s'asseoir à ses côtés.

"Chéri, j'ai comme l'impression que ça ne va pas... Qu'est-ce qu'il se passe ?
- Vic veut m'envoyer aux Etats-Unis.
- Aux Etats-Unis ?!
- Ouais, aux Etats-Unis.
- Pourquoi ça ?!
- Pour "le business", qu'est-ce que tu crois ?
- Et il n'a pas jugé bon de nous en parler.
- Ca ne fait rien, de toute façon je n'irai pas là-bas."

MAFIAROSA

Episode 3

"La Menace Fantôme"

"Ord Lee, qu'est-ce qui me vaut ce plaisir ?
- Des nouvelles, parrain, des nouvelles très excitantes.
- Vraiment ? Dans ce cas, prend un siège."

Le clochard avait troqué ses dreads pour une coupe courte. S'il conservait son odeur caractéristique, tenace depuis toutes ces années écoulées dans un tel état de saleté, il arborait une tenue des plus correctes pour les affaires.

"Un type de Messine m'a dit que Dino Castellazzi assiterait au match de coupe Messine-Chievo.
- Tu plaisantes ?
- Pas le moins du monde. Dino Castellazzi, ton plus grand ennemi, assistera au match. En tribunes officielles.
- Qui c'est, ton contact, là, le type de Messine, hein ?
- Un gars régulier. C'est un peu mon pendant messin.
- Ah ouais ? Dans ce cas appelle mes fils, nous devons en discuter."

Dix minutes plus tard, tous prirent place autour de la grande table de bois, à laquelle on s'asseyait de coutûme pour parler "business".

"J'ai décidé qu'on allait le supprimer. Définitivement. Tuer son projet de retour dans l'oeuf."

Vincenzo prit la parole.

Image

Vincenzo

"J'ai une idée.
- Je t'écoute.
- Un raid de hooligan. On fait rentrer incognito une centaine de nos hooligans, et ils foutent le bordel pour occuper la sécurité. Ils rentrent sur le stade, insultent les stadiers, caillassent les supporters de Messine. Pendant ce temps, nous, on agit en discretion. Castellazzi sera vulnérable.
- T'es malade ? On va se faire pénaliser au classement ! Et la réputation du club va plonger ! Non, non, c'est une mauvaise idée, une putain de mauvaise idée !
- C'est à papa d'en juger, Pepe, pas toi. Vic ?
- C'est une bonne idée. D'aillurs, ça m'étonne qu'elle vienne de toi.
- Et pourtant...
- Bon, faisons ça.
- Papa, non !
- Ferme la, Pepe. C'est moi qui décide. Préparez nos hommes, transmettez le message."

Vic se leva, un sourire mauvais sur le visage.

"La fin de Dino Castellazzi est proche."
*
Camilla réajusta la couette pour se couvrir la poitrine. A ses côtés, Tino grilla sa première clope de la journée.

"Je savais pas que tu fumais ?
- Maintenant, tu sais. D'autres questions dans ce goût là ?
- Ca t'intéresse un plan à trois ?
- Avec James ? Non merci."

Ils rirent. Elle se frotta contre lui.

"Tu sens bon après l'amour.
- Et il n'est que neuf heures du matin, t'imagines après une douche ?
- Tu veux prendre une douche ?
- Non, pourquoi ?
- Bah je sais pas, tu dis que... Enfin bref. C'est quoi le programme d'aujourd'hui ? Tu vas encore faire tes magouilles avec tes oncles ?
- Non, pas du tout. Aujourd'hui, je suis tout à toi.
- Voilà qui me plaît. Alors, c'est shopping ce matin, ciné cette aprem et boîte ce soir.
- Ca me va. Tu veux voir quoi comme film ? Pas un truc de filles, hein, ça me gonfle d'avance ces trucs.
- On verra sur place..."

Silence.

"J'ai un truc à te dire, Cam'.
- Quoi ?
- Mon grand-père veut m'envoyer en Amérique, travailler pour lui.
- Tu veux que je vienne avec toi ?
- Non, je veux surtout pas y aller !
- Comme tu veux. Mais est-ce que t'as vraiment le choix ?
- Je me casserai de Palerme si je ne peux pas refuser, mais j'irai certainement pas là-bas.
- On aura qu'à aller sur le continent. En France. A Paris. Manger des croissants sur le bord de la Seine.
- T'as pas plus cliché ?
- Tu vas faire quoi alors ?"

Tino plongea son regard dans le sien, et pris son visage dans ses mains.

"J'aviserai, bébé. J'aviserai."
*
Les débordements avaient eu lieu. Dans le stade, c'était total kheops. Du sang, des blessés et des larmes. Un triste remake de la tragédie de Port Saïd. Les médias parlaient déjà, sur place, d'une date marquante dans l'histoire du sport.

Image

Hooligans...

De son côté, Vincenzo marchait dans les couloirs du stade, loin de se soucier de ce carnage qu'il avait lui-même provoqué. Pire que ça, il sifflotait gaiement, avec sur ses pas, les jumeaux Vito et Bono, armés jusqu'aux dents. Ils étaient prêts à couper court au retour de Dino Castellazzi, qui se cachait dans sa loge.

Cette pensée arracha un sourire sadique aux lèvres de Vincenzo...

BAM !

D'un coup de pied, Vito défonça la porte de la loge, verrouillé à clé.

Mais Dino n'était pas là. A sa place, un bouffon aux cheveux bouclés, un putain de Garfunkel qui ne semblait rien comprendre à ce qui se passait. Quand il vit Vincenzo, ses yeux s'illuminèrent.

"Qu'est-ce qui se passe ?!
-OU EST DINO, ENFOIRE ?!
- Quoi ?!"

PAM ! Le poing de Vincenzo heurta la machoire de l'inconnu.

"Arrête, s'te plait !"

PAM ! PAM ! PAM !

Cette fois, ce n'était pas le poing, mais le flingue de Vincenzo. Les jumeaux regardèrent leurs armes, dépités de ne pas avoir pu s'en servir pour descendre ce guignole.
*
Vic tapa violemment du poing sur la table.

"Coco Barese ?!
- Absolumment. C'était pas Dino Castellazzi, mais Coco Barese.
- Ce bouffon ?! Dino aurait envoyé son larbin le remplacer, c'est ça ?
- Mais pourquoi ?
- Ferme la, Gio. Tu sais quoi d'autres ?
- Rien, papa. C'était juste Coco Barese, avec sa tête de juif afro.
- Donc Dino était au courant !
- Possible.
- Peut-être qu'il a eu un empêchement ?"

Ord Lee, les genoux à terre, et retenu par les bras par les jumeaux, venait de parler pour la première fois depuis le retour de Vincenzo et des deux gorilles.

Le visage de Vic se crispa.

PAM !

Il envoya une mandale dans le ventre du clochard.

"Ferme ta putain de gueule, sale clodo de merde !"

Puis il aboya.

"Qu'on lui coup un doigt !
- Non ! Pitié !"

Ce fut l'index de la sa main gauche. A bien des égards, la plaie pissait le sang, et Ord Lee tourna de l'oeil pendant quelques minutes.

Image

Coco Barese, ou ce putain de Garfunkel.

"Où il est, Barese, maintenant ?
- Six pieds sous terre.
- Tu l'as flingué ?!
- Bah quoi ?"

PAM !

Après Ord Lee, Vincenzo reçut une droite monumentale.

"Papa !
- Qu'est-ce qui te passe par la tête ?! Les flics vont se mettre à chercher les coupables !
- On avait détruit les caméras de surveillance, merde !
- Ils vont remonter jusqu'à nous, abruti ! C'était l'essence même du plan ! Ils vont faire le rapprochement avec les hooligans ! Or, si on avait buté

Castellazzi, et non Barese, tu crois qu'ils oseraient se mêler de notre guerre ?
- Mais qu'est-ce que ça change ?!
- Qu'est-ce que ça change ?! Mais là, c'est ce putain de larbin qui est mort, abruti ! Et que je sache Barese n'a jamais rien fait de mal, il a toujours été envoyé pour représenter Dino Castellazzi dans les parades officielles, comme Leo me remplace de la même manière à la présidence du club ! Qu'est-ce qui s'est passé dans ta tête ?! T'es pas fini, mon pauvre !"

Silence de mort. Vincenzo ne baissa pas la tête, mais il semblait trembler de la tête aux pieds. Il n'osa pas masser sa machoire douloureuse.

BOUM !

Nouveau coup de poing de Vic sur la table.

"A partir de maintenant, tout le monde fait profil bas. On ne descend plus personne, on continue nos affaires avec discretion. Leo, tu vas faire une déclaration regrettant les débordements, pour noyer le poisson. Et toi..."

Il se dirigea vers Ord Lee, qui reprenait ses esprits. Il lui donna quelques claques.

"Tu m'écoutes ?!
- Ouais...
- On va te faire rafistoler ton putain de doigt par un chirurgien, et quand tu seras de nouveau sur pied, je veux que fasse ce pourquoi tu bosses pour nous. C'est ta dernière chance, clochard."

Puis, Vic se tourna vers ses fils.

"Dino Castellazzi a voulu jouer avec moi, mais il va bientôt apprendre que c'est moi le chat, et lui la souris..."
*
"Bordel, Castellazzi vous a bien eu."

Tino se tourna vers James en fronçant les sourcils.

"Nous a eu ?
- Bah ouais, c'était évident, non ?
- Je sais pas. Qu'est-ce que tu crois, toi ?
- Soit il est raisonnable et savait bien que c'était suicidaire de se rendre dans un lieu publique dans de telles conditions, ce qui me semble être une hypothèse intéressante... Soit quelqu'un vous a balancé.
- Tu crois qu'on nous a balancé ?
- J'en sais rien. Mais pourquoi pas ?"

Tino soupira. Dans le fond, James n'avait peut-être pas tort. Tout était trop gros, avec le recul. Comme une passe téléphonée.

"Ouais, pourquoi pas. Après tout, pour ce que j'en sais, le milieu a bien changé. Avant, c'était différent. On se balançait pas entre mafieux. Avant, tout le monde savait que c'était la loi du silence. Mais aujourd'hui, les peines et les condamnations sont tellement lourdes, qu'ils hésitent plus un instant entre la liberté et le trou. Mais je t'avoue que si on a été balancé... Ca fait peur.
- Ouais. J'ai l'impression de me retrouver dans un remake italien de Reservoir Dogs.
- Seulement si on a été balancé...
-Ouais, bien sûr."

Silence.

"Ca sent pas bon, James, pas bon du tout."
*
Ord Lee entra dans le bureau , la gorge nouée. Vic ne leva même pas l'oeil.

"T'as intérêt à avoir du neuf.
- J'ai du neuf.
- Quoi alors ?
- J'ai retrouvé la trace du numéro 7."

Silence. Cette fois, l'attention de Vic était entièrement portée au clochard.

"Le numéro 7 ? Le... putain, de numéro 7 ?

Ord Lee acquiesça. Il posa sur la table le lourd dossier jaunâtre qu'il tenait sous le bras.

" Il s'appelle Nicola Alevi. 48 ans, marié, deux enfants.
- Comment tu l'as retrouvé ?
- Réseau clandestin. Mais ça a pas été facile, il brouillait les pistes en ...
- Ouais, ouais, c'est bon, me raconte pas ta vie. Où il est ?
- Dans un petit domaine caché dans les monts Peloritani.
- Tu veux dire, "qui était caché"."

Vic partit d'un petit ricanement.

Image

Hé, hé, hé...

"Amène-le moi. Et vivant."
*
La sanction était tombée. 20 points d'amende pour l'US Palerme, et, plus anecdotique, une très lourde amende. Le club était passé, l'espace d'un instant, de la seconde à la dixième place, et était devenu, selon les sondages officiels, le club le plus détesté d'Italie. Bref, on en était loin des glorieux projets de conquête européenne dont le clan Obero avait rêvé.

En lisant la Gazzetta, Pepe secoua la tête, dépité.

"Tout ça parce que Vic s'est précipité.
- Tu aurais fais quoi, à sa place ?
- J'en sais rien, Leo, j'en sais rien."

Tino, silencieux jusqu'alors, s'éclaircit la gorge.

"On s'est fait berner."

Pepe et Leo se tournèrent vers lui, en faisant les gros yeux.

"Qu'est-ce que tu veux dire ?
- C'est évident, non ? On a pas été fin, sur ce coup là. C'était sûr qu'il n'y serait pas, dans cette putain de loge. C'était le moyen de détourner notre attention sur l'environnement.
- Tu crois ça ?
- J'ai surtout du mal à croire que Vic se soit fait avoir comme un bleu.
- Hé, fais gaffe à ce que tu dis, fils. Montre un peu plus de respect pour ton grand-père. Il est impulsif, il a agit comme son instinct lui commandait de le faire, et il a eu les couilles de vouloir faire bouger les choses !
- En attendant les flics vont épier nos moindres faits et gestes. On est détesté de partout, partout dans ce pays, et les gens prennent le prétexte du club pour nous démolir indirectement.
- On emmerde les gens. On sait ce qu'on vaut.
- Un demi-millard, c'est ça ?
- Joue pas au plus malin.
- Ecoutez, selon moi, il y a une taupe, un traître parmi nous."

Pepe se leva d'un bond, et leva la main sur son fils.

"Répète ça ! Répète ça, et je te jure que je vais te faire une seconde bouche !
- Calme toi, Pepe !"

Leo le retint, mais Pepe explosa littéralement.

"On est une famille, bordel ! On est des siciliens ! Les liens du sang, c'est sacré ! On est pas comme ces putains d'américains, okay ?! Nous on a retenu les choses qui avaient de la valeur pour nous, la famille, la générosité, le partage, l'entraide !
- Qu'est-ce que tu crois, Tino ? Que Dino Castellazzi savait qu'on viendrait le cueillir là-bas ?!
- Pas vraiment.
- Qu'est-ce que tu crois, alors ?!
- Qu'il n'y a jamais eu de Dino Castellazzi."

A suivre...


Publicité

Avatar du membre
BzR
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4557
Enregistré le : lun. 22 août 2011 19:18
Localisation : Lyon

Re: Mafiarosa - Episode 3

Message par BzR » sam. 23 juin 2012 14:14

J'aime vraiment beaucoup, continue :wink:


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 3

Message par energumene » sam. 23 juin 2012 19:07

Merci :)


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 4

Message par energumene » ven. 29 juin 2012 11:15

Episode 4 !
_______

"Recadre ton gamin, Pepe.
- Excuse-le, papa. Il est jeune et con, il faut qu'il mûrisse.
- Ca tu l'as dis. Dorénavant il ne participera plus aux réunions. Il exécutera les ordres, et point barre.
- Il sera complètement perdu.
- J'en ai rien à foutre."

Vic but une gorgée de champagne. Il jeta un coup d'oeil par la fenêtre de la limousine. Ils arrivaient à présent dans un immense terrain vague, qui jouxtait les collines de pins.

"On arrive."

Image

Terrain vague.

Ils roulèrent encore une minutes, pour bien s'éloigner de l'entrée, puis le chauffeur stoppa le véhicule. Ce dernier vint leur ouvrir les portes, et la chaleur s'engouffra dans la limousine, et les enveloppa. Le soleil tapait très fort, en cette matinée.

Cinq gorilles les attendaient déjà, armés jusqu'aux dents. Parmi eux, les jumeaux Vito et Bono, l'air toujours aussi débile. Tous saluèrent le boss quand il se présenta devant eux.

"Chef."

Vic ne leur accorda pas un regard. Il se tourna vers son fils.

"Quelle heure il est ?
- Dix heures. Ils ne devraient pas tarder..."

_
MAFIAROSA

Episode 4

"La Mort était au Rendez-vous"
_

Une minutes plus tard, une autre limousin se découpa à l'horizon, aux portes d'entrée du terrain. Quand elle arriva à leur niveau, elle se stoppa, et six hommes en sortirent, portant de luxueux costards noirs. L'un d'eux prit la tête, et se présenta devant Vic.

"Bonjour, parrain."

Vic ne répondit pas. Il observa le visage de l'homme, sous toutes ses coutures, ce qui ne manqua pas de créer une certaine tension.

Puis il lui tendit la main.

"Je vous imaginais plus vieux, monsieur Edenov.
- Disons que je suis bien conservé.
- C'est le moins qu'on puisse dire. Je vous présente mon fils, Pepe."

Ce dernier salua le russe de la tête. Puis Vic reprit la parole.

"Et si nous parlions affaire, monsieur Edenov ?"
*
Bono défonça la porte, faisant sursauter tout le monde. Avec son frère Vito, ils entrèrent dans la pièce en soutenant Pepe, dont la jambe saignait abondamment.

Leo se leva brusquement, imité par Tino.

Image

What has just happened ?

"Bordel, mais qu'est-ce qui s'est passé ?!
- Un piège... C'était une putain de piège ... "

Puis la douleur le fit s'évanouir. Ils l'allongèrent sur le sol.

Leo claqua des doigts.

"Tino, appelle le médecin."

Le gamin ne se fit pas prier et quitter la pièce en courant. Leo donna de petites claques à Pepe.

"De quel piège tu parles, mon frère ? Oh ! Oh ! Réveille-toi, Pepe. Réveille-toi !
- ... Ce connard de russe était un flic...
- Edenov, un flic ? Tu délires à cause de ta blessure, tu dis n'importe quoi...
- ... Non... J'veux dire... Edenov était pas... là...
- Il a été remplacé par un flic ? Tu veux dire qu'il nous a balancé ?
- ... Sais pas... Possible..."

Vincenzo entra à cet instant.

"Qu'est-ce qui s'est passé ? Tino m'a dit qu'il y avait eu un problème !
- Apparemment on s'est fait piéger. Edenov était de mèche avec les flics. Il nous a vendu.
- Merde... Attend voir... Mais où est Vic ?!"

Image

Tino m'a dit qu'il y avait eu un problème...

Leo se tourna vers Pepe et lui redonna une claque pour le mobiliser.

"Où est papa ?
- ... Enfui.. dans les collines... En cavale... tout seul...
- Merde, on est dans de beaux draps...
- Qu'est-ce qu'on va faire ? Les flics l'ont serré dans une transaction, ils vont rappliquer ici illico !
- On se calme.
- On se casse, tu veux dire !
- Non, on se calme. On peut pas bouger Pepe avant l'arrivée du médecin. Sa jambe est salement amochée."

Tino revint dans la pièce.

"Le médecin se ramène. Comment il va ?
- Il va s'en sortir, mais y a rien de plus douloureux qu'un pruneau dans le genou."

Il se leva et claqua à nouveau des doigts, en direction des jumeaux Vito et Bono.

"Allez me chercher ce fils de pute d'Ord Lee."
*
Les jumeaux faisaient passer un sale quart d'heure au clochard.

CRACK !

Image

"This shit fucking hurt !"

Le nez était cassé.

"Merde, cette merde fait mal, bordel !
- Alors, comme ça t'es au courant de tout avant tout le monde ? Hein ?"

BAM !

Un pion dans l'épaule. Ord Lee hurla de douleur, en se tortillant sur le sol tel un misérable vermiceau.

Tino se tourna vers son oncle Vincenzo.

"Tu vas le tuer ?
- Non. Les jumeaux vont s'en charger."
*
Quand ils se furent débarassé du cadavre du clochard, les hommes du clan se réunirent dans le bureau de Vic, qui manquait donc à l'appel, tout comme Pepe qui se reposait dans sa chambre, après que le médecin ait extrait la balle de son genou.

"Ce clodo nous a apporté que des emmerdes. Il nous faut d'autres indic.
- J'espère que Vic ne va pas nous engueuler quand il va voir qu'on l'a buté.
- Retrouvons-le, déjà. J'ai envoyé deux-trois pisteurs dans les collines. Il faut se bouger. Papa est vieux, plus fragile qu'avant. Il tiendra pas longtemps sans boire, ni manger.
- Merde !"

Vincenzo tapa du poing sur la table.

"Calme-toi, Vinzo.
- Merde ! J'ai l'impression d'être impuissant ! Du jour au lendemain, ce Castellazzi réapparaît, et nous joue une berceuse ! Il nous ballade, et il se cache, cet enculé !
- Comment on pourrait remonter jusqu'à lui ?
- Corrompre tous les clodos ?
- On arrête avec les clodos. Ils ont beau être plus renseignés que la plupart d'entre nous, cette histoire va bien au-delà de tout ça. Castellazzi est bien trop mâlin. Il nous attaque sur notre propre terrain, et il nous mène par le bout du nez. Et maintenant, Vic est en cavale, et si on ne le retrouve pas, il va aller en prison."

Leo leva les yeux vers son clan.

"Castellazzi a pris le dessus."
*
Pepe s'était réveillé depuis une heure, quand il apprit la nouvelle.

"Quoi ?! Vous l'avez buté ?! Mais vous êtes fous !
- Calmos, Pepe.
- Calmos ? Mais on tenait une piste avec lui ! Il avait retrouvé la trace du numéro 7 ! Bordel !"

Silence de mort. Leo et Vinzo n'en croyaient pas leurs yeux. Seul Tino semblait perdu.

"Numéro 7 ?
- Tu es sérieux , Pepe ?
- On ne peut plus ! Vic me l'avait dit, et Ord Lee menait son enquête dans son coin !
- C'est qui, Numéro 7 ?
- Un ancien de la maison, l'un des sept pariah de notre clan.
- Des membres de notre famille ?
- Non, des amis et collègues, un peu comme l'Américain. Ils nous ont laché quand grand-père s'est lancé dans la guerre contre les Castellazzi. Numéro 7 est le seul dont on a pas réussi à retrouver la trace, et qui vit encore aujourd'hui. On a plombé les six autres, sauf lui.
- Et Dino Castellazzi...
- Et ce fils de pute, bien entendu.
- Donc si on avait pas buté Ord Lee, qui est le seul à savoir où est Numéro 7, on aurait une piste pour retrouver Dino Castellazzi... C'est ça ?
- Exactement."

Image


Pepe soupira.

"Papa aussi doit savoir où il est, mais bon..."

Silence. Puis, Pepe claqua des doigts, comme pour dire, "Eureka !".

"Attendez voir ... Ord Lee a eu la brillante idée de faire un dossier.
- Vraiment ? Il est où ce dossier ?
- En théorie, dans le bureau de Vic."
*
"Ton père va mieux ?
- Ouais, bien mieux. Son genou lui fait toujours mal mais le médecin a fait du bon boulot.
- Je savais pas que vos affaires étaient dangereuses à ce point...
- Ouais... Dis-moi, tu trouves pas ça ridicule qu'on se cache de nos familles respectives ? Je veux dire, ça fait deux mois qu'on est ensemble...
- Crois-moi, ce n'est pas une bonne idée. Bien que j'adorerais te présenter à mes parents.
- Mais, quand on y pense... Pourquoi ? Je veux dire, on est pas dans Roméo & Juliette, là ! J'en ai marre de te voir dans cet hôtel à chaque fois, j'aimerais qu'on fasse plus de trucs ensemble. Vivre d'autres trucs.
- Sauf que tu m'as dis que tu devais te cacher en ce moment, parce que vous vous êtes attirés des ennuis..."

Silence.

Puis, Camilla se leva. Entièrement nue, elle était magnifique.

"Je vais me doucher.
- D'accord."

Quand elle fut sous l'eau, Tino repoussa le drap et se leva. Il chercha dans le sac de sa copine, puis, après un instant de fouille, il trouva ce qu'il cherchait. Et malheureusement, il trouva également ce qu'il redoutait.
*
"Tu te fous de moi ?
- Non.
- C'est une blague ?
- C'est un concours de circonstances.
- Donc, c'est une blague.
- Vois ça comme tu veux, n'empêche qu'ils me prennent avec le groupe pro, parce qu'il leur manque un milieu offensif depuis la blessure d'Ilicic... Tu me vexes un peu quand même, je pensais que tu serais content pour moi.
- Je suis content pour toi ! Mais ça me surprend.
- Bon, d'accord, je suis peut-être légèrement pistonné par ton oncle Leo, n'empêche que je me suis surpassé aux entrainements."

Tino ne répondit pas. Il semblait perdu dans ses pensées.

Image

God dammit...

"Ca va, Tino ? Tu fais une tête bizarre. Comme si t'avais vu une obèse se masturber.
- C'est pire que ça.
- Comment ? Comment ça peut être pire qu'une obèse qui se doigte ? Tu vois le tableau ?!
- James, il faut que tu me promettes de ne rien dire à personne.
- Je t'écoute.
- Cam s'appelle Anna. Anna Castellazzi.
- Non ?
- Si.
- Non ?!
- Si !
- C'est la merde.
- Mais c'est pas le pire.
- Attend, j'ai du mal à croire que tu vas me sortir un truc qui soit pire que les deux trucs précédents - je parle de l'obèse et de Cam. Enfin d'Anna.
- Castellazzi est mort.
- C... Castellazzi... Tu veux dire, le Dino ?
- Oui. J'ai regardé dans son sac, sa carte d'identité, et elle m'a surpris, alors on s'est engueulé et on s'est tout dit. Et elle m'a dit que Dino, son grand-père, est mort il y a cinq ans.
- Ce qui explique la brutale disparition de leur activité ?
- En partie. D'une part, nous, les Obero, on avait complètement pris le dessus. Alors Vic pensait que Castellazzi s'était fait une raison. Ca, c'était il a plus de dix ans. Elle m'a dit que Dino était mort depuis cinq ans, qu'ils l'avaient retrouvé mort chez lui, une balle dans la tête.
- Qu'est-ce que tu attend pour en parler à tes oncles et à ton père ?
- Je peux pas, James. Ils sont complètement bloqués, ils ne savent plus quoi faire sans Vic. S'ils apprennent que je sors avec la petite-fille de Dino Castellazzi, ils vont s'en prendre à elle alors qu'elle n'a rien à voir avec ça.
- Qu'est-ce que tu vas faire alors ?"

Silence.

"Je vais mener ma propre enquête."


Avatar du membre
thomasdebordeaux
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 319
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 8:53

Re: Mafiarosa - Episode 4

Message par thomasdebordeaux » sam. 30 juin 2012 12:02

Encore un sacré bon épisode. Les Obero traversent une mauvaise passe, et j'ai l'impression que Tino se met sacrément dans le m**de ! Entre son exclusion du clan, sa liaison avec Castelazzi, et sa petite enquête, on dirait qu'il est parti pour devenir le nouveau paria du clan !


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 4

Message par energumene » mar. 03 juil. 2012 9:50

Haha, merci bien.

Ton point de vue est intéressant je trouve, il me donne un aperçu extérieur de la story et montre que tu pars sur des pistes différentes que celle j'ai tracé, comme quoi tout peut encore arriver !

La suite arrivera en fin de semaine, je pense, sauf si j'ai le temps d'écrire avant. (A noter qu'il y aura 7 épisodes pour cette première saison, et que le synopsis d'une éventuelle deuxième saison est en cours d'écriture :wink: )


Avatar du membre
Dr ZOULOU
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 5654
Enregistré le : ven. 08 févr. 2008 10:58
Localisation : Toulouse

Re: Mafiarosa - Episode 4

Message par Dr ZOULOU » lun. 09 juil. 2012 9:15

Quelle histoire ! Que de rebondissement !

Entre le vieux qui a disparu, et la nouvelle génération qui apparait sur le devant de la scène, c'est vraiment génial. J'aime ces liens temporels, entre passé et présent, tous ces faux semblants qui ressortent...Le vieux Castelazzi qui ressort de nulle part avant de dispraitre à nouveau, la fille qui sort d'on ne sait où, et cet enigmatique numero 7 qui est en tête de liste des potentiels suspects qui tire les ficelle dans l'ombre. Tout explose en ce moment, comme si la periode faste des Obero arrivait en fin de cycle, l'addition arrive et elle est diaboliquement salée.

A cette addition corsée, vient s'ajouter les digestifs avec cette operation montée par les flics...Bizarre, une operation d'envergure qui semble un peu trop balaise pour la plice sicilienne, qui feramait les yeux depuis longtemps, trop longtemps... A moins qu'encore une fois le bonhomme derrière tout cela ait decidé d'ajouter une corde à son arc en rajoutant la carte "Flic" dans son jeu déjà bien complet.
Ce dernier est un super joueur d'echec, et prevoir plusieurs coup d'avance, il a une sacrée vue d'ensemble et balance des flêches de tous les cotés...Mais il n'a peut être pas vu venir le ptit Tino, difficile d'anticiper les motivations d'un gamin amoureux avec certaines valeurs, qui risque de faire pas mal de degats dans le plan minutieux de notre Karpov mysterieux.

Super Job !


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 4

Message par energumene » lun. 09 juil. 2012 11:23

Dr ZOULOU a écrit :Quelle histoire ! Que de rebondissement !

Entre le vieux qui a disparu, et la nouvelle génération qui apparait sur le devant de la scène, c'est vraiment génial. J'aime ces liens temporels, entre passé et présent, tous ces faux semblants qui ressortent...Le vieux Castelazzi qui ressort de nulle part avant de dispraitre à nouveau, la fille qui sort d'on ne sait où, et cet enigmatique numero 7 qui est en tête de liste des potentiels suspects qui tire les ficelle dans l'ombre. Tout explose en ce moment, comme si la periode faste des Obero arrivait en fin de cycle, l'addition arrive et elle est diaboliquement salée.

A cette addition corsée, vient s'ajouter les digestifs avec cette operation montée par les flics...Bizarre, une operation d'envergure qui semble un peu trop balaise pour la plice sicilienne, qui feramait les yeux depuis longtemps, trop longtemps... A moins qu'encore une fois le bonhomme derrière tout cela ait decidé d'ajouter une corde à son arc en rajoutant la carte "Flic" dans son jeu déjà bien complet.
Ce dernier est un super joueur d'echec, et prevoir plusieurs coup d'avance, il a une sacrée vue d'ensemble et balance des flêches de tous les cotés...Mais il n'a peut être pas vu venir le ptit Tino, difficile d'anticiper les motivations d'un gamin amoureux avec certaines valeurs, qui risque de faire pas mal de degats dans le plan minutieux de notre Karpov mysterieux.

Super Job !
Merci pour ton commentaire. J'essaie effectivement de laisser le plus de mystères possibles. Le tout est un puzzle, et les pièces que j'ai placé dans l'histoire sont toutes reliées les unes aux autres, et se rejoindront lors du double épisode final (épisode 6 & 7) qui va envoyer du paté sur Jupiter ! Là, je suis en train de peaufiner le cinquième, que je vais poster dans la foulée, je pense.

Merci encore, doc ! :wink:


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 5

Message par energumene » lun. 09 juil. 2012 12:07

Le voilà, c'est le cinquième épisode, aujourd'hui disponible !
_____________

"Un café, Tino ? Je viens d'en recevoir d'Inde, excellent, avec une note légèrement exotique....
- Parfait."

Image

J'aime ta couleur café...

Tino n'était jamais allé chez son oncle Vincenzo. En observant autour de lui avec minutie, il se dit que l'endroit ressemblait beaucoup au bureau de son grand-père Vic. Mobilier luxueux, brillant, style ancien...

"Sucre ?
- Oui, s'il te plaît.
- Et hop là ! Bon, tu sais pourquoi tu es là ?
- Vaguement.
- T'as entendu parler de la nouvelle boîte ?
- Le Paradiso ? Ouais, j'en ai entendu parler.
- Tu vas aller là-bas, ce soir. Tu vas explorer un peu, écouter les conversations, fouiller les chiottes...
- Fouiller les chiottes ?
- Ouais, d'ailleurs c'est très important.
- Quoi, les chiottes ?
- Oui, les chiottes.
- Euh... ouais... d'accord... Mais pourquoi ?"

Vinzo fronça les sourcils.

"Parce que je te dis de le faire. C'est suffisant.
- Okay, okay ... C'est juste que ..."

Je sais à quoi tu penses Vinzo, tu penses que Castellazzi se lance aussi dans les discothèques, c'est ça ? Mais il est mort ! Raide mort ! Cam' me l'a dit ! Si seulement tu savais ce que moi je sais...

"Juste que quoi ?
- Non, rien en fait.
MAFIAROSA

Episode 5

"Les Enfants du Paradis"
*
"Vinzo veut que t'aille là-bas ?
- Ouais, il dit qu'il y a des trucs à fouiller... Les chiottes, en particulier.
- Les chiottes ?
- Ouais.
- Genre... des chiottes ?
- Tu veux que je te fasse un dessin ?
- Mais pourquoi il t'envoie là-bas ? C'est pas comme si y avait que le Vincere à Palerme...
- Je sais. Il est bizarre. Il a l'air sur les nerfs en ce moment.
- C'est parce que Vic a disparu.
- Peut-être... Tu sais je repensais à Ord Lee.
- Ouais ?
- Ouais. Si Castellazzi est mort, pourquoi Ord Lee a dit qu'il assisterait au match de Coupe d'Italie ? Pourquoi mentir ? Un clochard sans ambition... Surtout qu'il avait la réputation de ne jamais se gourer, et d'avoir des sources solides...
- Sauf que maintenant, il est mort ...
- Peut-être qu'il mentait pour quelqu'un ? Que quelqu'un le dirigeait ?
- Des représailles ? Et pour se racheter il propose ses services ?
- Possible...
- Mais pourquoi ? Je veux dire, à qui ça profiterait tout ça ? Forcément quelqu'un qui vous en veut à vous, les Obero.
- Mes oncles m'ont parlé d'un type, un genre de pariah, qu'ils appellent Numéro 7. Apparemment ça serait un type parmi d'autres qui aurait rejoint Castellazzi durant la "guerre des clans".
- Ce serait lui le grand manitou ?
- Je sais pas. Mais je suppose que oui."

Image

Va savoir ...

James soupira.

"J'espère de tout mon coeur que tu supposes bien."
*
BOUM ! BOUM ! BOUM !

Si le Vincere avait la réputation d'être la boîte la plus bruyante de la ville, Tino se dit que le Paradiso n'était pas loin de l'égaler. La seule différence, c'est que ça puait la pétasse.

Tino avait décidé de la jouer tranquille. Sirotant un bon russe blanc on the rocks, accoudé au comptoir, il regardait les poulettes se déhancher sur le dancefloor, souvent à la limite du vulgaire. Il crut même distinguer une poitrine découverte dans ce bordel, mais il n'en était pas totalement convaincu. Il discuta avec deux-trois types, pour noyer le poisson. Puis il décida de faire un tour aux toilettes, pour respecter les indications de son oncle Vinzo.

Image

BOUM ! BOUM ! BOUM !

Certes, il avait vraiment envie de pisser. C'était génétique, les Obero avaient la vessie fragile.

FLOLOLOLOLOLOLOC !

Deux types étaient rentrés. Il se stoppa net.

Bordel, ça fait mal !

Il essaya d'oubllier la douleur dans son canal déférent, et tendit l'oreille.

"... vous les clodos, quand vous êtes ensemble, vous êtes de vrais concierges.
- Dans la mesure du possible.
- Bah, à cause d'Ord Lee."

Non, c'est fait exprès là ?! Où est la caméra cachée ?!

"Il parait qu'il est mort.
- Tu parles, ce type se fait tuer toutes les semaines si on écoute les rumeurs. Mais au final, il est toujours là.
- Ce mec est une légende, quand même.
- Ouais. Ouais, c'est un peu le Kayser Söze* italien.
- Ah ouais, belle comparaison. Mais, il est pas américain ?
- Non, non, t'es fou toi. Ord Lee, c'est un surnom. Non, c'est un italien, un vrai sicilien, de générations en générations.
- Ah, autant pour moi. Mais c'est quoi son nom, alors ?
- Personne le sait. Mais, y a une rumeur..."

Le type ricana.

"Pourquoi tu te marres ?
- Non, rien, c'est juste que, c'est une rumeur un peu folle. La légende voudrait qu'Ord Lee ne soit nul autre que...
- Que qui ?
- Dino Castellazzi."

Le coeur de Tino s'emballa.
*
Camilla passa la main dans les cheveux de son homme.

"Ca n'a pas l'air d'aller, mon chéri ?
- Pas trop. Problème de prostate."

Elle rit.

"Dis-moi, sérieusement
- Tsss... J'ai besoin de ton aide.
- Bien sûr. Tout ce que tu veux.
- Tu peux me jurer que ton grand-père est mort ?"

Elle soupira.

"On en a déjà parlé. Je t'ai dis qu'il était mort, il y a plusieurs années, maintenant.
- Tu es sûre de ça ?
- Oui. On a retrouvé le corps. Il est enterré dans le domain familial, à l'extérieur de la ville. Pourquoi tu me demandes encore tout ça ?
- Parce que ... hier, je suis allé au Paradiso, la nouvelle boîte. J'ai surpris, une conversation entre deux types, et ils ont parlé de ton grand-père. Mais, tu vois, c'était bizarre... J'ai u comme l'impression que c'était fait exprès... Que c'était trop beau pour être vrai. Me retrouver là, et

entendre des informations, dont j'avais besoin...
- Tu crois que quelqu'un a mis ces types là ?
- Ouais... Enfin, je sais pas, je suis un peu perdu."
*
Image
BAM !

La porte vola en éclat, défoncée par le bélier de métal. Les flics pénétrèrent à l'intérieur.

Pepe sortit du salon en robe de chambre.

"C'est quoi ce bordel ?!
- Perquisition. Restez où vous êtes. On cherche Victor Obero.
- Mon père a disparu il y a deux jours !
- Où est-il ?
- J'en sais rien. Personne ne sait. Alors maintenant, cassez-vous !
- On va d'abord inspecter son bureau. Qui êtes vous, d'ailleurs ?
- J'ai dit que c'était mon père, espèce d'abruti, donc je suis son fils !
- Vous voulez que je vous embarque pour outrage ? Alors changez de ton avec moi !
- Sinon quoi ? Vous allez me mettre votre matraque dans le cul ? Je sais bien que les flics sont tous des pédés mais bon ..."

BAM !

Le coup de poing partit immédiatement, et Pepe, se tenant la mâchoire, roula sur le sol.

"Enculés de poulets !
- Ferme ta gueule. Embarquez-le ! "
*
Comme souvent lorsqu'il se voulait menaçant, Vincenzo fronça les sourcils.

Image

"Tu as des doutes ? Sur qui, moi ?
- Non, bien sûr que non, Vinzo. Mais, tu m'as envoyé là-bas, pour je ne sais quelle raison, et je surprend une conversation qui relance

complètement mon enquête.
- Qu'est-ce que tu as entendu ?
- Ord Lee serait Dino Castellazzi."

Vincenzo ne put s'empêcher de sourire.

"Excuse-moi, tu n's pas sérieux ?
- Je ne dis pas que c'est la vérité, c'est juste ce que j'ai entendu. Et je dois te dire, que ça me paraissait plausible...
- Il nous aurait mené en bateau, hein ? Pour le match de coupe, il savait que Castellazzi n'y serait pas puisque c'était justement lui, Castellazzi.

Il s'est fait passer pour le russe au téléphone, et a informé les flics du lieu de la transaction... Il était de mèche avec eux !
- Sauf qu'il y a comme un léger détail qui...
- Quoi ?
- Bah, Ord Lee est mort, maintenant.
- Justement. C'est ce qu'il n'avait pas prévu. Quand il a prévenu les flics pour l'échange avec Edenov, il pensait que Vic se ferait arrêter, ou tuer

même, si le truc se passait mal. Et du coup, il pensait que tout le monde, tout le clan Obero, plongerait avec lui. Je trouve ça plausible. Pas toi ?
- Mais Numéro 7, dans tout ça ?
- Aucune idée. Mort, comme les autres ? Encore un mensonge du clodo ?
- Mais Ord Lee n'avait pas refilé un dossier sur ce type, à Vic ?
- Il parait. Mais on l'a pas retrouvé ce dossier. Peut-être qu'il n'y a jamais eu de dossier ?
- Pourquoi mon père nous en a parlé alors ?
- Parce que c'est Ord Lee qui lui en avait parlé. Mais Pepe n'a pas vérifié aurpès de Vic si c'était vrai. Je crois qu'à l'avenir, il faudrait que papa

soit plus transparent avec les dossiers. Ca nous faciliterait la vie."

Il ricana, et but une gorgée de whisky.

Tino secoua la tête.

"C'est compliqué, cette histoire...
- Je trouve ça plausible, encore une fois. Tout est lié, tout s'explique.
- Ouais, mais ... Je sais pas, tonton... Y a un truc qui va pas.
- Quoi ?"

Tino soupira.

"Je vais devoir t'avouer quelque chose, Vinzo.
- Je t'écoute.
- Voilà ... Je ... Tu sais... La fille avec qui je sors...
- Ouais ?
- Elle... Elle s'appelle Anna... Anna Castellazzi."

Silence de mort. Vincenzo considéra longuement son neveu. Son visage ne trahissait aucune émotion.

"C'est sa petite-fille. La petite-fille de Dino.
- Tu te fous de moi ?
- Non. Mais y a pas que ça. Elle m'a dit que son grand-père était mort il y a presque dix ans. Et je pense que cette information, elle vaut la parole

de tous les clochards de Sicile."

Vincenzo soupira.

"Voilà qui complique sérieusement les choses."

Tino opina.

C'est alors que James entra précipitamment dans la pièce.

"James ?
- Désolé, tonton.... Mais Pepe est en garde à vue."

Tino se leva brusquement.

"Quoi ?! Pourquoi ?!
- Outrage à policier."

A suivre ...

* : Kayser Söze, méchant légendaire du film "The Usual Suspects" .


Avatar du membre
Dr ZOULOU
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 5654
Enregistré le : ven. 08 févr. 2008 10:58
Localisation : Toulouse

Re: Mafiarosa - Episode 4

Message par Dr ZOULOU » lun. 09 juil. 2012 13:22

Un peu mou du bulbe cet épisode, comme si l'auteur calmait délibérément le jeu avant d'appuyer comme un cabour sur l'accelarateur. L'annonce du lancer de paté sur Jupiter justa avant cet épisode le fait paraitre bien transparent, trop transparent...Une transition qui manque de couleur...Dommage...On relance une piste avec Ord Lee et une identité cachée...Si les explications tiennent la route, il y aun goût de faux dans la bouche, une couleuvre trop grosse...
Et ce Tino que je croyais un peu plus intelligent que les autres parait fade dans cet épisode, il subit au lieu d'agir contrastant avec les promesses des episodes précedents. Qu'attend-il pour choper une pelle et une pioche, direction le cimetierre, pour ouvri le cercueil? Je me dis que cela aurait du être sa première idée...

Je m'étais habitué à cette dernière phrase qui terminait l'épisode de manière géniale:
"Je vais mener ma propre enquête."
"Qu'il n'y a jamais eu de Dino Castellazzi."
"Ouais... Ah non, y a aussi un jeune très prometteur. C'est son petit-fils. Il s'appelle Tino."
Et l'absence de phrase choc aujourd'hui m'a manqué...Zut !

Mais tout ça devrait rentrer dans l'ordre lors des épisodes suivants, il me tarde le bouquet final !


Avatar du membre
energumene
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2632
Enregistré le : lun. 13 juil. 2009 15:12
Partie actuelle : Globetrotter
Club préféré : OM
Localisation : Entre le Var et l'Hérault.

Re: Mafiarosa - Episode 4

Message par energumene » lun. 09 juil. 2012 15:49

Dr ZOULOU a écrit :Un peu mou du bulbe cet épisode, comme si l'auteur calmait délibérément le jeu avant d'appuyer comme un cabour sur l'accelarateur. L'annonce du lancer de paté sur Jupiter justa avant cet épisode le fait paraitre bien transparent, trop transparent...Une transition qui manque de couleur...Dommage...On relance une piste avec Ord Lee et une identité cachée...Si les explications tiennent la route, il y aun goût de faux dans la bouche, une couleuvre trop grosse...
Et ce Tino que je croyais un peu plus intelligent que les autres parait fade dans cet épisode, il subit au lieu d'agir contrastant avec les promesses des episodes précedents. Qu'attend-il pour choper une pelle et une pioche, direction le cimetierre, pour ouvri le cercueil? Je me dis que cela aurait du être sa première idée...

Je m'étais habitué à cette dernière phrase qui terminait l'épisode de manière géniale:
"Je vais mener ma propre enquête."
"Qu'il n'y a jamais eu de Dino Castellazzi."
"Ouais... Ah non, y a aussi un jeune très prometteur. C'est son petit-fils. Il s'appelle Tino."
Et l'absence de phrase choc aujourd'hui m'a manqué...Zut !

Mais tout ça devrait rentrer dans l'ordre lors des épisodes suivants, il me tarde le bouquet final !
Episode de transition, je dirais. C'est vrai que c'est plus mou, il se passe moins de choses.

Tino est bien plus intelligent que tous les autres personnages. C'tout ce que je peux te dire. :P

Pour le coup de creuser à la pelle, j'ai failli le mettre ! Mais bon je ne pouvais pas, ça rajoutait une scène inutile (sans vouloir te spoiler la suite).

Pour la phrase choc, j'ai beaucoup hésité. C'est vrai que c'était presque une habitude maintenant, alors que je n'y avais pas vraiment pensé quand j'ai commencé à écrire la story. Pour cet épisode, dans ma tête la dernière phrase sonnait bien, avec une montée crescendo de la musique derrière et un stop brutal. Mais c'est sûr qu'écrit ça le fait moins. Tant pis, je me rattrapperai sur les épisodes 6 & 7 (qui sont un même épisode mais en deux parties).

Merci encore de suivre la story :)


Avatar du membre
ZyAvo
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1151
Enregistré le : sam. 10 déc. 2011 9:15
Partie actuelle : Hearts of Midlothian
Club préféré : Liverpool FC

Re: Mafiarosa - Episode 5

Message par ZyAvo » lun. 16 juil. 2012 10:00

Surtout, merci à toi de nous la faire découvrir. Il me tarde la suite.
Image Image Image


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »

cron