Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Mobilisation étudiante & Grève enseignants chercheurs

Y'en a des comme ça...

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
Jerzy
Modérateur
Modérateur
Messages : 14975
Enregistré le : jeu. 05 juil. 2007 9:28
Localisation : Perth

Message par Jerzy » jeu. 19 févr. 2009 21:30

Verchain a écrit :
Et pendant ce temps là, la mère Pécresse semble avoir bien besoin de se faire dérider les fesses...
C'est celui qui dit qui fait
Image

Image

Image


Publicité

Ben
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 329
Enregistré le : jeu. 11 janv. 2007 13:32
Localisation : Lille

Message par Ben » ven. 20 févr. 2009 12:01

Salut, je passais par là par hasard, depuis le temps plus personne me connait...

C'est "drôle" votre débat, drôle parce que personne n'est concerné et n'est compétent sur le problème discuté ici, et drôle parce que le but initial du post a été clairement perdu...
Je pense qu'Albiceleste et twisted vous devriez en rester là, car vous n'irez pas beaucoup plus loin à moins de pouvoir concrètement vous taper dessus...

Vous racontez pas mal de conneries, ou à défaut faîtes des raccourcis monstrueux. La loi sur l'autonomie est passée (cet été je crois) sans trop de mal, normal, les enseignants-chercheurs y étaient majoritairement favorables, en tout cas pas totalement hostiles, c'est qui en "surprenant" si on s'en tient aux portraits caricaturaux faits par albiceleste... C'est le décret qui est maintenant contesté. Sur le fond, pas tant que ça, ça a fait grincer pas mal de dents - c'est probablement justifié car tout n'est pas joli dedans, mais il avait d'excellentes chances de passer. Ce qui ne va pas, c'est la forme plus que le fond. Ce qui fait fureur à l'heure actuelle sur les messageries internes des labos de recherche, c'est la vidéo de Sarko où "il s'en prend" aux enseignants-chercheurs, là, il franchement merdé. Avoir un bac+8 n'est pas nécessairement un gage d'intelligence, mais c'est largement suffisant pour pas aimer être pris pour des cons. Ajouté à cela quelques susceptibilités et ceux qui étaient peu favorables au décret et à la LRU s'enflamment, et par solidarité de corps, voilà où on en est aujourd'hui.

Le seul intervenant que j'ai pu entendre récemment (pour info je suis thésard donc j'ai aussi les infos "de l'intérieur") qui a compris que le problème était un problème de forme plus que de fond, c'est Axel Kahn. Ce qu'il dit est simple, retirez votre décret que la communauté trouve insultant (justifié ou pas on s'en fout), et retravaillons en partant de zéro. Dans le fond, on peut reconstruire la même chose, dans le respect et la dignité. Si le décret n'est pas retiré, c'est à la loi que la communauté des enseignants chercheurs va s'en prendre, et les dommages pourraient être importants si elle était retirée, tant pour le gouvernement que pour les universités...

Maintenant, faire la leçon en disant que même avec ce que je raconte, les enseignants-chercheurs sont contestataires ou je ne sais quoi, c'est pas là le problème. Ils ont réagi comme ça, c'est un fait, faisons avec et tâchons de mieux communiquer la prochaine fois, la provocation ça ne sert pas à grand chose. Parfois il faut se contenter d'être pragmatique... En attendant, essayons de sauver ce qui peut l'être et retravaillons sur le décret.

Pour finir, plusieurs choses. D'abord, dire que les enseignants-chercheurs ne sont pas (assez) évalués, c'est archi faux, ce sont les fonctionnaires les plus évalués (après on peut tjs dire qu'on peut faire plus mais c'est un autre débat). Pour avoir un poste, une thèse ne suffit plus dans la plupart des cas, il faut souvent un post-doc et une grande liste de publis (la légende que j'ai lue comme quoi un enseignant chercheur peut s'être contenté d'avoir écrit sa thèse c'est plus possible, et pas sûr que ça l'ai été avant). Ensuite, pour passer de Maître de conf à Prof d'université, promotion non négligeable, il faut passer un concours, présenter ses travaux, bref, beaucoup d'obstacles. Pour pouvoir encadrer des étudiants de thèse, il faut aussi passer une habilitation, etc. On sait très bien qui publie et qui ne publie pas, car c'est justement vérifié régulièrement. Après, qu'on se serve mal de cette évaluation c'est possible, mais dire qu'elle n'existe pas c'est prendre les gens pour des cons. Après, c'est marginal, mais si on veut tout contrôler ce genre de cas n'existera plus du tout, Andrew Wiles a démontré le théorème de Fermat en 1995 (c'est des maths), après s'être "cloitré" plus de 7 années chez lui, pour travailler tout seul. Les retombées de sa démonstration, les domaines qu'il a exploré, les nouvelles mathématiques qu'il a développées, ont des retombées extraordinaires dans le monde de la recherche, et pas que mathématique... Alors on en fait quoi d'un type comme lui maintenant si on en a un en France, pendant 7 ans il publie pas, il enseigne pas (ou mal), et on le voit pas. En plus, à la base, c'est un inconnu. On lui colle des enseignements à temps plein à la place de sa recherche à ce mauvais chercheur ? Je pense que les étudiants seront ravi de voir un tel monsieur leur faire des enseignements... Vous me direz c'est un chercheur parmi des milliers, mais ce qu'il a fait dépasse la production de milliers de chercheurs... Et c'était pas prévisible à l'origine quand on l'a recruté, il faisait pas forcément parti des gens chez qui on a détecté un très gros potentiel. Aujourd'hui il est évidemment très reconnu. Ah, et pour les plus à droite, il était prof en Angleterre, comme quoi même chez les plus à droite on comprend qu'il ne faut pas forcément tout verrouiller, parfois il faut aussi faire un peu confiance.

Sinon, pour revenir à la question initiale, à Lille 1 c'est la grève, mais pas le blocage. Personnellement, je ne fais pas grève, et la prof qui donne les cours dont j'assure les td non plus, par chance. Je ne fais pas la grève par respect des élèves, et de mon propre métier. L'argumentaire classique, comme l'a dit twisted, c'est d'insister sur les résultats des examens lors des années à mouvement social important (cpe/lru). C'est démagogique, car les corrections sont faites pour repêcher des gens qui n'ont pas le niveau ces années là, inutile de contester, je corrige des copies d'exam et je vois ce qu'il y a dedans et je connais mes consignes... Mais moi j'en veux aux profs dans cette affaire, pas tous évidemment car il y a des gens très honnêtes (et d'autres qui sont suiveurs, ça existe à tous les niveaux), car j'en ai raz-le bol d'entendre dire "les élèves sont nuls tu vas voir", ou des gens réclamer de la sélection partout (sur ce point on peut discuter, j'ai passé un sacré paquet de sélections ça m'a pas tué, ça m'a même fait du bien, mais on peut s'en passer en grande partie si on s'investit mieux dans l'orientation et si on réclame de vrais diplômes pour passer à l'étape qui suit certaines fois). Bref, on peut pas dire que les élèves sont mauvais quand on refuse de leur faire un cours correct...
Voilà pour ce que je fais, ce que je pense de tout ça, c'est que je suis très favorable à une réforme, pas contre celle proposée, bien qu'émettant comme beaucoup des réserves. Je ne fais pas la grève, mais ça ne me choque pas qu'il y ait des protestations importantes compte-tenu du contexte. Et surtout, surtout, s'il vous plait, arrêtez de faire des généralités ou de fantasmer sur des légendes de (mauvais) journalistes ou politiques...


Avatar du membre
Jerzy
Modérateur
Modérateur
Messages : 14975
Enregistré le : jeu. 05 juil. 2007 9:28
Localisation : Perth

Message par Jerzy » mar. 07 avr. 2009 13:24

Petit up car hier à rennes, il s'est produit un évènement assez rare et plutôt grave.

Le président, et le vice président de l'université de Rennes 2 ont été séquestrés par une centaine d'étudiants. Leurs revendications ? Avoir leur 2eme semestre sans avoir à passer d'examen. Rien que ça ...

Faut dire que ces branleurs ont passé le semestre à empecher les gens sérieux d'aller en cours, ayant parfois recours à des barres de fer et autres battes de baseball pour éloigner ceux qui veulent avoir leur semestre EN TRAVAILLANT.

Aujourd'hui : blocage total.

Vive Rennes.

Au passage, petit extrait d'un bloggeur, visiblement gréviste :
Puis, de l’autre côté du bâtiment des étudiants commencent à s’attaquer à la porte principale. La masse les rejoint et la porte cède.

Les étudiants sont dans la présidence.

Seul, resté bloqué au rez-de-chaussée, Jean-Emile Gombert, vice-président droitiste de Rennes 2 est fait comme un rat.

Peu d’étudiants le connaissent, une fois identifié, on décide de le prendre lui pour "l’échanger contre Gontard".

Plusieurs heures passent. On s’interroge : ’’où est Gontard?’’, ’’il était pas là de la journée’’, ’’il a fui par une issue de secours’’, ’’il est parti en hélicoptère’’. Les hypothèses les plus saugrenues fusent.

Arrivée en nombre de journalistes (france 3, ouest torche, france 2, tv breizh...). On apprend de source journalistique qu’il est attendu à 19h à france 3.

Vers 19h 20 un dépêche AFP tombe, gontard est bloqué au septième étage, il a appelé la presse et dit qu’il attend d’être délivré par la police.

Les discussions continuent avec le vice-président qui n’arrive pas à joindre son suzerain par téléphone.
Sinon pour les conséquences à long terme pour Rennes 2

2500 inscriptions de moins, prévues l'an prochain
Une réputation désastreuse
Des accords internationaux sur le point d'être rompus
Refus de la fusion avec rennes 1 (qui elle a bonne réputation et ne veut pas la ternir)

Rennes 2 est au bord de l'implosion.
Image

Image

Image


Avatar du membre
Jérémibl
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4606
Enregistré le : mar. 13 janv. 2009 9:34
Localisation : Rennes

Message par Jérémibl » mar. 07 avr. 2009 13:41

Jerzy a écrit :Avoir leur 2eme semestre sans avoir à passer d'examen
Tout est dit. Il y a eu un peu d'encre qui a coulé un peu plus haut à propos de Rennes II
Jerzy a écrit :Faut dire que ces branleurs ont passé le semestre à empecher les gens sérieux d'aller en cours, ayant parfois recours à des barres de fer et autres battes de baseball pour éloigner ceux qui veulent avoir leur semestre EN TRAVAILLANT.
Rennes II, le nid à Cocos. En résident des vieux relents de Stalinisme.
La médiatisation ! La médiatisation bordel, c'est le nerf de la guerre. On séquestre et le séquestré (bien sûr sous-entendu les grévistes) appelle les médias. Elle est bien belle cette jeunesse bourrée de revendications ("NON" pas plus loin) qui parade en tête de cortège mais qui a tout sauf la tête sur les épaules.
Il y a deux-trois semaines, ils ont organisé une opération escargot dans le centre-ville de Rennes. Ils ne sont pas à plaindre les gars, non seulement ils ont une voiture, mais vont cramer du gasoil à 1€ le litre.
Rhâaa. Ca fait du bien !!!


C'est bien d'énumérer les conséquences Jerzy, jamais je n'ai entendu ou lu ce genre de choses, c'est justement oublié. Bien que la réputation désastreuse ne soit plus à refaire, ça montre à quel point ce genre de gars ne voit pas plus loin que le bout de leur nez.


Avatar du membre
Jerzy
Modérateur
Modérateur
Messages : 14975
Enregistré le : jeu. 05 juil. 2007 9:28
Localisation : Perth

Message par Jerzy » mar. 07 avr. 2009 13:51

Je précise les points.

1 : 2500 est une estimation volontairement alarmiste donnée par le président himself. D'une manière générale, le chiffre officiel est 5000 étudiants inscrits en moins aujourd'hui qu'il y a 5 ans.

2 : Les accords internationaux entre deux facultés sont prédéfinis et vont de la date A à la date B. Dans l'état actuel des choses, il va falloir renégocier les dates de fin de séjour, sinon les Erasmus n'auront pas le temps de passer leurs partiels (rattrapages prévus fin juin/début juillet). Et comme tous les ans c'est un peu la même chose, il se peut que de nombreuses universités refusent d'envoyer leurs étudiants à Rennes 2 dans les années à venir.

3 : Rennes 2 perd de l'argent à cause des inscriptions en moins. A priori ils seraient pas trop loin de la faillite. Un projet de fusion est né à la mairie, entre rennes 1 et rennes 2 donc. Rennes 1 a catégoriquement refusé. Cette université se porte bien, des cours ont lieu, tout va bien. Ils ont encore une excellente réputation et tiennent à la garder.

Donc voilà. Ce qui me gêne dans leur démarche c'est que des AG ont lieu, que le débloquage est régulièrement voté, mais que le lendemain, quand ça doit reprendre, y'a une centaine de jeunes cagoulés et armés pour empêcher les gens sérieux d'aller en cours.

Dans leurs revendications hier, les bloqueurs réclamaient aussi l'arrêt des poursuites judiciaires contre les leurs.

De plus en plus pathétique.
Image

Image

Image


Avatar du membre
stumpy
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1918
Enregistré le : lun. 18 févr. 2008 16:53
Localisation : Angers

Message par stumpy » mar. 07 avr. 2009 14:03

Merci pour cette information que je ne connaissais pas.

C'est quand même hallucinant le comportement de ces étudiants, c'est vraiment une belle mentalité de merde. Dans les propos du bloger, le plus inquiétant, c'est le ressenti qu'il semble avoir envers les vice et présidents. J'imagine des p'tits bourges (et pour en connaitre à Angers, c'est vrai que certains ont des têtes à claques) mais là ça dépasse tout entendement, ce comportement, c'est vraiment grave. J'espère que sera fait un exemple, et que les ecs vont avoir de sacré emmerde, on ne peut pas agir impunément de cette manière !
[url=http://www.footmanager.net/forum/ftopic15349.php][img]http://i212.photobucket.com/albums/cc9/giantsouin/newbanniere_3.jpg[/img][/url]

1200 bornes, 1 pack de redbull, 10h pour perdre 4g, tu connais? On est pas dans le même monde


Avatar du membre
bilou38
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2006
Enregistré le : mar. 11 mars 2008 13:30
Localisation : tours

Message par bilou38 » mar. 07 avr. 2009 14:38

Je veux pas casser la baraque mais c’est un peu facile de taper sur les grévistes alors que finalement ce sont les réformes qui amènent à cette situation. On a un peu tendance à l’oublier et je trouve qu’on a un peu tendance à faire culpabiliser les grévistes de manière génerale alors que franchement, c’est aussi la responsabilité du gouvernement. Parce qu’une grève emmerdante, c’est une grève réussie, je suis solidaire. Après, c’est certain, y a des limites et parfois les actions revendicatrices sont trop extrêmes mais qui sont les véritables coupables de cette radicalisation ?

Et puis faut arrêter avec ces phrases toutes faites où l’on prétend que les jeunes n’y connaissent rien en politique. Qui semble avoir une conscience politique la plus aboutie entre un mec qui voit plus loin que sa vie étudiante et celui qui s’arrête à vie universitaire ? Vous croyez que la majorité de la population est intéressée par la politique ? Questionnez les gens autour de vous, vous verrez qu’ils n’y connaissent pas grand-chose et franchement pas plus que nous... jeunes.
[url=http://www.footmanager.net/forum/ftopic15608-0.php][img]http://img115.imageshack.us/img115/6286/biloucopie.jpg[/img][/url]


Avatar du membre
Jérémibl
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4606
Enregistré le : mar. 13 janv. 2009 9:34
Localisation : Rennes

Message par Jérémibl » mar. 07 avr. 2009 15:24

Mouais...Moyennement convaincu si je peux me permettre. Je ne donnerai que deux arguments.
Quand tu es étudiant, tu coutes du pognon et tu n'as rien à faire dans la rue surtout pour des affaires qui ne te regardent pas.
De deux. Aussi impopulaires qu'elles soient, des réformes d'un gouvernement de n'importe quelle couleur qu'il soit, ne sont pas là pour emmerder le monde, mais pour faire avancer un pays. On fait avec les moyens du bord et on avise. C'est certain, ça n'arrange pas tout le monde, mais au final tout le monde doit y trouver son compte.

Après, on ne peut pas faire grand chose si le Français moyen est un peu borné (pour rester correct) et ne voit que par son petit nombril sans voir que ses gosses naissent avec un découvert de 100 000 balles.


Répondre

Retourner vers « Inclassables »