Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Pamietnik Ryszarda

Retrouvez ici toutes les stories ter-mi-nées !

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
kraps
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 9
Enregistré le : mer. 19 août 2009 10:30

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par kraps » mer. 01 févr. 2012 12:32

Salut je vient de lire ta storie et j'avoue que j'en suis captivé :) , continue comme sa tu as mon soutient :p


Publicité

Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par Charles Le Téféciste » mer. 01 févr. 2012 22:43

Yeah c'est reparti ! :wink:

Le résumé dont tu parlais se trouve dans cet épisode ? Je m'attendais à un résumé plus complet... je vais devoir lire avec plus d'attention tout ce qui a été écrit jusque là ! :hehe:

En tout cas ce nouvel épisode donne de l'eau à la bouche... Je savais pas que ton écriture était si brute et crasse ! C'est bon, c'est bon ! Je lirai les prochains épisodes avec intérêt, tu peux compter sur moi !
Image


Avatar du membre
RastaKouère
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 72
Enregistré le : dim. 23 oct. 2011 14:05

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par RastaKouère » jeu. 02 févr. 2012 0:45

J'ai lu le résumé, du coup j'ai lu le dernier épisode, du coup je crois que je vais me taper les 22 qui précèdent :107:


Avatar du membre
Tikva06
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 495
Enregistré le : mer. 26 nov. 2008 1:52
Partie actuelle : Olimpic Donetsk
Club préféré : RC Strasbourg
Localisation : Strasbourg

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par Tikva06 » ven. 03 févr. 2012 15:30

Merci à vous tous :D c'est bon, c'est décidé, je continue la story ;)
Merci de me remotiver, ça fait vraiment du bien
[url=http://www.footmanager.net/forum/ftopic14820.php]La story polonaise et l'épopée de Ryszard[/url]

[url=http://www.casimages.com][img]http://nsa09.casimages.com/img/2009/10/05/091005083408444246.jpg[/img][/url]

Un grand merci à Cali pour sa bannière !


Titoine
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 2
Enregistré le : lun. 06 févr. 2012 17:32

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par Titoine » lun. 06 févr. 2012 17:42

Bonsoir ,

Ben voilà j'étais un sous marin et je viens de m'inscrire rien que pour te dire que je suis heureux de voir cette story repartir, et je l'espère, pour de très nombreux épisodes :P .


Alveio
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 275
Enregistré le : jeu. 26 janv. 2012 22:44

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par Alveio » lun. 06 févr. 2012 19:00

Je viens de tomber dessus et c'est un plaisir à lire. Bon courage
"Nous sommes l'armée amiénoise, rien ne pourra nous arrêter...

Parce qu'on est amiénois, ensemble on va chanter. Parce qu'on est amiénois, ensemble on va gagner. Parce qu'on est amiénois, la la la la la la..."


Avatar du membre
Tikva06
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 495
Enregistré le : mer. 26 nov. 2008 1:52
Partie actuelle : Olimpic Donetsk
Club préféré : RC Strasbourg
Localisation : Strasbourg

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par Tikva06 » ven. 10 févr. 2012 0:35

Titoine et Alveio : merci à vous aussi, ça fait chaud au coeur ...

Je laisse quelques temps aux gens de reprendre leur retard. Je pense donc qu'un épisode toutes les semaines sera correct dès ce week-end. Si le rythme ne va pas, n'hésitez pas :)

Je pense poster la suite dimanche :)
[url=http://www.footmanager.net/forum/ftopic14820.php]La story polonaise et l'épopée de Ryszard[/url]

[url=http://www.casimages.com][img]http://nsa09.casimages.com/img/2009/10/05/091005083408444246.jpg[/img][/url]

Un grand merci à Cali pour sa bannière !


Avatar du membre
RastaKouère
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 72
Enregistré le : dim. 23 oct. 2011 14:05

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par RastaKouère » ven. 10 févr. 2012 15:36

Je viens de tout lire d'une traite, j'avais pensé faire quelques pauses, mais finalement, la seule que je me suis accordée c'était la reconnexion du hotspot sfr.

Du très lourd ! j'ai pris mon pied, et pour ceux qui, comme moi avait du retard, je vous déconseille de lire le résumé, mais bien de lire tout !

En attendant la suite :47:


Avatar du membre
Tikva06
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 495
Enregistré le : mer. 26 nov. 2008 1:52
Partie actuelle : Olimpic Donetsk
Club préféré : RC Strasbourg
Localisation : Strasbourg

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par Tikva06 » lun. 13 févr. 2012 18:47

JOURNAL DE RYSZARD, PAGE 24

25-09-2011, Bytom ( Polska ) :

Note du docteur Bronowski : Après plus de deux ans à l'écart, le cas n°1437 décide de ressurgir. Cette étape de sa vie est extrêmement intéressante. Elle prouve, par ailleurs, la force quasi-vitale qui le pousse à faire du football une nécessité. On peut ainsi considérer le football comme un élément constructeur et positif en lui, au contraire de ses autres activités et relations avec la mafia, qui sont elles constructrices de sa folie et négatives. Malheureusement, il n'y a pas de barrière possible entre les deux, qui sont désormais impossible à détacher. Considérons ses deux forces en relation directe avec son écriture : le fait qu'il aie décidé de ne pas écrire durant ces deux dernières années n'est pas anodin. Il s'agit d'un combat perpétuel entre ses démons et ce qu'il souhaiterait désormais faire de sa vie : travailler dans le milieu du football, honnêtement. Les deux parties de cette même personne étant fondamentalement opposée et incompatibles, ce combat risque fort de le mener à une schizophrénie poussée. Nous noteront tout de même un point très encourageant : depuis maintenant plusieurs années, le cas n°1437 semble avoir pris une entière conscience de ce qui différencie le bien du mal.


Après deux ans loin des terrains, la bonne volonté ne suffit pas. Avec de la patience, c'est les graines que j'ai semées dans le passé que je dois récolter. Et ce petit coup de fil avec Rudi Wojtowicz m'a permis de récolter mes premières vendanges. Mon ancien recruteur a été flanqué à la porte du Hertha l'an dernier, comme un malpropre. Désormais, il prétend s'occuper de lui et de sa fille ; en homme simple. Un homme simple, c'est tout a fait la description que j'aurais fait de lui. Rudi me semblait ce genre de types qui connaissent les barrières et ne les franchiraient pour rien au monde. Père modèle et attentionné, bon travailleur, c'est tout sauf quelqu'un de malhonnête. Puis il a une qualité que j'apprécie beaucoup : au contraire de tous ces jeunes trous du culs qui chialent dès qu'on leur enlève quelques Złotych de leurs fiches de paye, Rudi n'est pas le genre à se plaindre, jamais.
A l'époque où je bossais avec lui, Rudi ne me parlais jamais de lui. Divorcé, j'ai pu apprendre que Rudi vivait très mal l'éloignement avec sa fille. La mère a eue la garde, et il en souffrait. Mais par fierté sans doute, il ne faisait jamais rien qui puisse trahir ses souffrances.
Aujourd'hui, Rudi vit avec sa fille de 14 ans, Lola. La mère est morte d'un cancer l'an dernier, et comme Rudi est retourné vivre dans sa ville natale après avoir été viré du Hertha, il a pu prétendre enfin retrouver sa fille. Les grands-parents ont eu beau faire appel et demander la garde, Rudi a fini par gagner. De ce que je sais, il est resté très en froid avec la famille de son ex-femme ...
Bref, Rudi me propose, au bout d'une bonne demi-heure à se raconter nos parcours depuis que nous ne travaillons plus ensemble, de venir lui rendre visite à Bytom. J'ai pas grand chose à perdre, j'ai mis de l'argent de côté pendant plus de deux ans, et j'en ai plutôt ras-le-cul de traîner ici sans but. Alors j'accepte, naturellement.

Deux jours plus tard, j'atterris à l'aéroport international de Katowice, d'où un taxi m'emmène à Bytom, à peine à 14 kilomètres de là. En une vingtaine de minutes, me voila au centre de cette ville où je n'avais encore jamais foutu les pieds. Du coup, pas de souvenirs ici, ce qui est une bonne chose. La ville est plutôt sympathique, ça m'offre un petit bol d'air polonais.

Ma petite entrevue va me permettre de constater que dans ce monde, tout le monde traine plus ou moins dans les combines douteuses. Même Rudi n'est pas totalement blanc. Il n'est pas cet ange que je pensais, tout compte fait.
Sa fille, si. Tout juste arrivé à Bytom, au sud de la Pologne, c'est Lola qui vient m'accueillir à la tombée du taxi et m'accompagner dans leur maison familiale.
Cette fille semble être tout droit descendu des cieux. Son visage, tellement angélique ... Et son sourire, il a quelque chose qui me choque ... Il n'est pas feint. Il est vrai. Et c'est un truc que je n'avais encore, de mémoire, jamais vu. Touchante d'innocence et de bonté, cette petite me fait l'effet d'une bombe. J'en aurais presque les larmes aux yeux. Elle me fait découvrir, en quelques instants, toute la panoplie des qualités que peut posséder l'être humain et que je ne pouvais supposer face aux personnes à qui j'ai été confronté depuis que j'ai quitté Poznań. Cette gamine m'émeut, me touche, et ça ne m'arrive que très peu. Je réalise qu'il ne tient qu'à moi de remplir un peu plus ma vie de beauté. D'arrêter de fricoter avec ces mêmes enflures et de me rapprocher un peu plus de personnes bonnes...
Assez. Je vais finir par me ramollir avec toutes ces conneries. Je crois que j'avais pas eu ce genre de pensées de faibles depuis la mort de ma mère...

Lola me conduit jusqu'au bureau de son père. Apparemment, Rudi est heureux de me revoir et me le fait savoir, en grandes pompes. Deux coupes de champagne sont posées sur son bureau en bois. Tout dans cette pièce semble fait pour vous mettre à l'aise. La lumière envahit l'intérieur par les deux fenêtres situées derrière le bureau et à sa droite. Rudi a poussé le détail jusqu'à avoir planté un cerisier devant la fenêtre. Il est aujourd'hui en fleurs, et l'image qu'il nous renvoie est sublime. Le soleil borde les contours roses de ses pétales, et nous offre une nouvelle image du paradis. A l'intérieur, seuls le vert, le rouge et l'ébène sont présent. En entrant, nos pieds sont caressés par un immense et splendide tapis vert et rouge. Sur le bureau, tout est ordonné ; tout est à sa place. Un encrier dans lequel est plongé une plume fait office de cerise sur le gâteau. Un gâteau aux cerises venues tout droit du jardin, semble-t-il.

Une chaise est préparée pour moi. Rien n'a été oublié. Après une poignée de main franche et amicale, Rudi m'invite d'un geste de la main à prendre place en face de lui.

Durant une petite demi-heure, la conversation n'a pas tellement d'importance. Chacun sirote son champagne, se raconte des petites anecdotes banales sur sa vie. Pour tout dire, cette première demi-heure me fait relativement chier. Avec Rudi, on peut même pas parler de cul ; trop bien élevé pour ça. Du coup, la conversation en est encore plus chiante.

Mais quand on commence à en venir au sujet qui m'intéresse, les choses prennent soudainement une nouvelle tournure. Rudi, calme jusque-là, se met à transpirer. Impatient, stressé, il perd d'un seul coup tout son crédit. Comme un jeu, je fais tout pour l'énerver encore plus. Moi, fils de bucheron sans éducation, qui arrive à agacer et discréditer un mec comme lui, empli de culture et de sagesse, c'est bandant. Il a beau être un vague ami - mais un des seuls que j'aie - je joue avec lui. Jusqu'à ce qu'il m'annonce enfin la couleur ...

"Ecoute-moi Ryszard. Maintenant ferme-la et ECOUTE-MOI."
"..."
"Bien. J'ai bien une idée. Mais va falloir la jouer finement. Tu veux revenir dans le monde du football, c'est ça ? Je ne sais pas ce qui ne tourne pas rond dans ta caboche, et je ne veux pas le savoir. Si tu veux braver un gros bonnet de la mafia russe, c'est ton problème. Moi, je m'occupe juste de te trouver une solution, tu te débrouilles pour le reste."
"Fais pas chier et balance la purée"
"OK. Manuele Bianchi."
"Hein ? Hey, connard, te fous pas d'ma gueule !!! J'te demande pas le nom de l'actrice porno sur laquelle tu t'es foutré hier soir, j'veux un club qui veuille bien de moi."
"La ferme Ryszard. T'es mal placé pour vanner. Un club qui veuille de toi, vu tes bagages, c'est pas trouvable. Je suis ta seule chance et tu le sais ; alors baisse d'un ton et laisse-moi parler. Manuele Bianchi, c'est un des plus gros bonnets de la mafia italienne depuis 3 ans. Il fait bien son boulot, et sait faire preuve de discrétion, alors ne t'attends pas à voir son nom dans les journaux. Trafic d'armes, trafic de stupéfiants, son CV n'est pas mal rempli. Bien sur, il est de mèche avec le gouvernement et la police, qui mettent un soin tout particulier à le faire passer pour un ..."
"Un honnête homme d'affaire. J'ai déjà entendu ça quelque part. Toujours la même rengaine. Mais en quoi et pourquoi il pourrait m'aider, ton rital ?"
"Un peu de patience. Voilà. Il y a deux mois, son fil s'est marié. Un bon mariage à l'italienne, avec de la musique, des invités venus en nombre de partout ... tout le baratin."
"Et tu penses qu'en lui envoyant une carte de vœux, le padre sera touché de mon geste et me dégottera un poste ... Hmmm, c'est pas con ça. Mais PUTAIN Rudi, qu'est-ce que j'en ai à branler de tes conneries ?"
"...Bon. Il se trouve que le fils est fan de football. Comme cadeau de mariage, son père lui a offert ni plus ni moins que la présidence du club local de sa région, l'Émilie-Romagne. A coups d'intimidations, il a réussi à faire démissionner Tommaso Ghirardi, l'ancien président de Parme. Désormais, c'est Alessandro Bianchi qui est à la tête du club. Ce mec est un jeune blanc-bec, il y connait pas grand chose. Mais ce qui est sur, c'est que le padre va faire d'une pierre deux coups. J'ai un peu fouiné. Dans quelques mois, il va conclure la plus grosse vente de sa carrière. Des tonnes et des tonnes d'armes à feu. Kalachnikovs, M16, grenades, tout va y passer. Et c'est là que tout se joue. L'acheteur, ce n'est pas n'importe qui. Un trafiquant de ta ville de naissance, Poznań. Un mec qui, à force d'ingéniosité, a grimpé les échelons. Mais qui a toujours un obstacle sur sa route. Un trafiquant plus important, qui est là depuis plus longtemps. En bref, il achète ses armes dans le but de livrer une guerre ; une guerre pour contrôler le trafic de drogues à Poznań. Et ce mec, c'est ton ami d'enfance, Pawel."

...Putain, si je m'attendais à ça. Pawel, le seul ami que j'avais durant mon enfance à Poznań. Un flot de souvenirs me submerge ; je me revois avec Pawel, intimider les gamins du quartier pour leur soutirer leurs gouters ; ou encore avec Pawel, à taper la balle au stade après les cours. On a même réussi à faire partir en dépression notre prof d'anglais. Ca fait presque 20 ans que j'avais pas entendu ce nom. Le plan de Rudi m'apparaissait de plus en plus clair.
Pourtant, quelque chose me gênait. Si je n'ai pas repris contact avec Pawel depuis tout ce temps, c'est aussi parce qu'il fait partie d'une autre vie. Faire ressurgir mes démons, c'est quelque chose que mon intérieur refuse. Pourtant, l'avouer à Rudi est quelque chose que je refuse. Je refuse même de me l'avouer à moi-même. Je l'inonde de prétextes bidons pour ne pas donner la vraie raison de mes doutes.

"C'est quoi ton club là ? Parme ? Putain, mais en quoi tu crois que je vais me faire chier chez les ritals ? C'est pas mon domaine. Je suis un mec de l'est, et me retrouver mélangé à ces connards de culs bénis, c'est pas pour moi. C'est pas mon univers, Rudi.
Qu'est ce que je vais foutre là-bas ? C'est le dernier endroit où j'ai envie d'aller ! Se retrouver forcé d'épouser la fille que je viens de tringler après quelques verres, par un padre qui me pointe le fusil sur le nez, puis passer le reste de ma vie à bouffer des tortellinis et à prier dans une maison familiale avec des femmes qui foutent jamais le nez dehors, c'est pas trop mon trip. En plus, bosser pour la mafia, ça m'a jamais trop réussi."

"Putain, mais Ryszard, ouvre les yeux bordel ! De une, jamais une personne honnête n'acceptera de te prendre comme coach. C'est pas méchant, mais vu tes bagages, tu dois forcement tremper dans ces combines pour retrouver le foot. De deux, tu peux plus te permettre de rester à l'est. Kanteev va vite vouloir ta peau. De trois, c'est quoi cette image de merde sur les italiens ? T'as beaucoup trop regardé la télé, mon vieux. Ca t'as pas réussi, ces deux années d'exil. Mais si tu refuses, t'es parti pour laver les chiottes du McDo encore longtemps. Je croyais que t'étais motivé. Tu choisis quoi ?"
"... Ok. C'est bon. Je vais appeler Pawel."
"Non. Tu dois pas lui montrer que t'es intéressé. Ecoute. Pour l'instant, l'entraîneur en place va rester. Bianchi peut pas se permettre de le licencier comme ça ; question d'image publique. Mais dès qu'il fera une erreur, ce sera pour toi. Attends TON moment dans l'ombre. Prends contact avec Pawel, offre lui un café, paye lui une pute, ou fais lui une pipe toi-même si il est devenu gay, mais surtout, joues les innocents ... Et merde, je reste une heure en ta compagnie, et voilà que je débites les mêmes saloperies que toi ... Bref. Gagne sa confiance. Il trouvera ça louche, si tu en fais trop. Il ne faut pas qu'il fasse le lien entre ton retour dans sa vie et le fait que tu cherches un club. Laisse le parler. Si tu fais ça bien, il te proposera de lui même d'en toucher un mot à Bianchi. Le fils refusera, mais le padre ne peut pas se permettre de prendre le risque de louper la transaction. C'est toujours comme ça. Les clients, pendant six mois, sont traités comme des rois. La transaction passée, ils peuvent crever, Bianchi n'en aura plus rien à foutre. Si on se démerde bien, tu seras coach de Parme cet hiver. Mais pour une fois, je t'en prie, sois fin."

Décidément, Rudi me réserve son lot de surprises. L'avenir, encore, plus, il faut croire ...
[url=http://www.footmanager.net/forum/ftopic14820.php]La story polonaise et l'épopée de Ryszard[/url]

[url=http://www.casimages.com][img]http://nsa09.casimages.com/img/2009/10/05/091005083408444246.jpg[/img][/url]

Un grand merci à Cali pour sa bannière !


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par Charles Le Téféciste » ven. 24 févr. 2012 0:34

Haha alors le voici le retour tant attendu... Miam ! :hehe:

Bon bah comme prévu, c'est bon, c'est très bon... Mais on attend la suite, déjà ! Et vite ! Parce qu'évidemment, on peut pas attendre comme ça encore longtemps.

On veut plus de détails, de gros mots, de bastons, de foot aussi, de foutre surtout... Bref, que l'enfant terrible de Poznan se réveille encore un peu... :roll:
Image


Avatar du membre
Tikva06
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 495
Enregistré le : mer. 26 nov. 2008 1:52
Partie actuelle : Olimpic Donetsk
Club préféré : RC Strasbourg
Localisation : Strasbourg

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par Tikva06 » dim. 04 mars 2012 20:29

Charles Le Téféciste a écrit :Haha alors le voici le retour tant attendu... Miam ! :hehe:

Bon bah comme prévu, c'est bon, c'est très bon... Mais on attend la suite, déjà ! Et vite ! Parce qu'évidemment, on peut pas attendre comme ça encore longtemps.

On veut plus de détails, de gros mots, de bastons, de foot aussi, de foutre surtout... Bref, que l'enfant terrible de Poznan se réveille encore un peu... :roll:
Message général mais explicitement cité sur Charles (compliquée comme phrase)...

La suite arrive :). J'ai été débordé ces temps-ci, avec mon taff. Et ce weekend, le seul que j'ai eu depuis 3 semaines, je l'ai passé en boîte la nuit et avec une horrible gueule de bois le jour.

La suite arrive dans la semaine prochaine, pas pu aujourd'hui, trop mal à la tête (ahlala la vodka ... Ahlala les filles de la côte ...)
A très vite du coup :)
[url=http://www.footmanager.net/forum/ftopic14820.php]La story polonaise et l'épopée de Ryszard[/url]

[url=http://www.casimages.com][img]http://nsa09.casimages.com/img/2009/10/05/091005083408444246.jpg[/img][/url]

Un grand merci à Cali pour sa bannière !


Avatar du membre
Charles Le Téféciste
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1530
Enregistré le : mer. 20 juin 2007 12:00
Localisation : Montpellier (hou putain les violettes me manquent...)

Re: Pamietnik Ryszarda

Message par Charles Le Téféciste » lun. 05 mars 2012 22:44

Vite du genre vite, hein ?!

(Et si t'as le temps pour tu-sais-quoi, hein, c'est maintenant...)
Image


Répondre

Retourner vers « Stories Terminées »