Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Springfield United by Unkle P

C'est ici que se trouvent les plus belles histoires du forum

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
Unkle P
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 10418
Enregistré le : lun. 26 mars 2007 15:50

Message par Unkle P » mar. 28 août 2007 21:47

Welcome back pour la fin de la saison 2008/2009 !


Springfield Saison 3 : Janvier 2009 - Fin de la saison


En route pour 2009 :

Premier match de l’année et déjà quelques problèmes en vue : Hearn revient de blessure, Mort est blessé, Robinson suspendu, Holgate se blesse sur le match et Harrison atteint la limite de carton.
Heureusement Dayton est en pleine bourre et me colle un triplé ! Victoire 3-0 !!

Le triplé, c’est pour Bart Simpson au match suivant avec à la clef une nouvelle victoire 3-1 chez Exeter.

Pas de gros problème non plus face à Forest Green, prétendant à la montée. La rencontre est rondement mené : 3 buts en 2nde mi-temps et nouvelle victoire. Tout semble allez pour le mieux et pourtant, premier gros coup dur, Fola Onibuje, la pièce maîtresse de mon attaque, se blesse.

S’en suit entre le mois de janvier et février une cascade de blessés : Appleton, Barnes, Burgess, Massey, Wiggum, Robinson, Kitamirike, Taggart, Watt, Davies et même Bart Simpson … (une larme de gin, une cascade de tonic et la p’tite victime …)

Les radiations de la centrale aidant, j’ai bien la moitié de l’équipe qui a en plus choppé la crève, un virus ou que sais-je encore pendant cette période fraîche (et pourtant, je les envois tous se réchauffer chez eux pour pas qu’ils se contaminent !).
C’est bien simple, tous mes attaquants se sont blessés au moins une fois pendant cette période (j’en ai 10 pourtant !). Même chose pour tous mes milieux droits (sauf qu’ils ne sont que 3) m’obligeant à faire jouer un défenseur droit à cette place …

L’hôpital de Springfield est plein
Image


Alors forcément, la belle machine Springfieldoise s’enraille un peu. Suit ainsi un match nul 1-1 chez une équipe de milieu de tableau (qui termine pourtant le match à 9 …).


Fin janvier, le mercato d’hiver se termine et voit Akinfeev quitter Moscou pour Arsenal pour la modique somme de 54 millions d’€ ! Arsène ne nous avait pas habitué à ça (surtout pour un gardien) !
Mon buteur de la bannière étoilée, Giuseppe Rossi, quitte lui Man U pour le Milan AC pour 12,25 millions.
Homer est élu 2ème meilleur entraîneur du mois de janvier (enfin, une nouvelle récompense !)
Dayton est élu 2ème meilleur joueur du mois et meilleur espoir (Mort est lui 3ème)


Février, fait chier !
un superbe proverbe qu’il est bien … de moi !

7 février : l’équipe se déplace à Woking pour une rencontre au sommet. Mes adversaires sont en effet 3ème à 5 points.
Mon équipe rafistolée tient une mi-temps (1-1) et finit par prendre complètement l’eau dans la seconde. Défaite 4-1, la plus grosse de mon histoire ! 2 nouveaux blessés dans l’affaire, un coup à devenir dingue !

Doh, encore des blessés !
Image


Mon 5ème attaquant, Scannel, me sauve le match suivant dans les dernières minutes pour une victoire au forceps ! Enorme soulagement, ça va redonner un peu de baume au cœur à mon équipe après un match d’un niveau affligeant, même pour cette division …

Retour sur terre au Nene Park de Rushden n Diamonds (hé, j’invente rien …). Nouvelle saucée 0-3.

Coup de bol de retour dans mon antre. A 5 minutes de la fin après un match chiant à mourir, Wise me claque un nouveau coup franc (sur une faute qui entraîne un carton rouge).
Enfin, de la chance, c’est pas vraiment le mot … Mon petit Bart se fait quand même casser le pied par un salopard d’Irlandais (John Fitzegarld pour ne pas le citer … mais où était mon Oswald ?). Il est out jusqu’à la fin de la saison !

Un nouvel homme à terre
Image


La suite est un peu chaotique pour Springfield United qui va enchaîner sur 2 matchs nuls affligeants puis sur une nouvelle rouste infligée par l’avant dernier du classement …
Woking repasse en tête de la Conference National grâce à la différence de but.


La fin des Zaricots ?

Nous sommes à la mi-mars et l’équipe finit de panser ses plaies. Le match contre Halifax signe le grand retour d’Onibuje comme titulaire à la pointe de l’attaque. Espérons que sa domination sans partage du jeu aérien me fasse retrouver le haut du classement !

Fola chahuté pour sa rentrée
Image


Et ça commence direct par du beau jeu ! Tacle à la gorge de Hearn sur l’attaquant adverse (il avait insulté « la maman » ou « la sœur », quelque chose de ce style je suppose). Bref, beau, beau geste, 2 minutes d’écoulées et me voilà déjà avec un expulsé …
Onibuje se retrouve donc seul en pointe. Je commence à le connaître, ce n’est pas comme ça qu’il est le plus à son avantage et ça se confirme. Il a beau gagner tous ses duels de la tête (23 sur 25 ce qui est quand même monstrueux), les balles n’arrivent pas à grand monde (17 sur 46 de réussies).
Heureusement que mes ailiers sont là car ils scorent tous les 2 pour me permettre de repartir de l’avant ! Pfiou, c’est pas gagné !

L’équipe portée par Fola et l’intenable Dayton (homme du match) regoûte à la victoire immédiatement : 3-2 sur le terrain de York.

Ca fait du bien !! Retour à la premier place avec même en plus un peu d’air pour respirer.
Il reste 8 matchs et plus un seul gros adversaire à affronter … sauf l’épouvantail de cette fin de saison, Barnet, qui revient très fort.

Ils m’ont déjà battu 2 fois cette saison et il est temps que ça change !
4305 spectateurs sont là pour assister au match de la fin de saison ! Le record d’affluence est pulvérisé !!
Et au final, comme souvent, ce sera beaucoup de bruit pour rien. Les 2 équipes sont tendues et se rendent coup pour coup … de crampons ! 40 fautes pour 3 tirs cadrés dans le match. Mon équipe termine même à 10 mais l’essentiel est là. J’évite la défaite et glane le point du match nul.


Fin de saison : viser le titre !

En avant toute. Et 1, et 2, et 3 victoires pour prendre encore un petit peu d’avance !
Il nous reste donc 4 matchs pour gérer mes 7 points d’avance, ça sent bon la montée !

C’est donc forcément à ce moment là que l’équipe se montre fébrile pour repousser l’échéance : 1ère défaite d’un petit but contre Carshalton qui sera relégué.
Puis nouvelle défaite à Stafford : 1-2 ! Plus que 4 points d’avance !

L’affaire est définitivement pliée à domicile devant nos supporters (c’était fait exprès :mrgreen: ). La petite histoire veut que l’on doive cette montée à l’emblématique Fola qui nous offre la victoire 1-0 !!

Fola offre le titre de Conference National à Springfield UPPA
Image


Springfield est de nouveau champion en déjouant tous les pronostics !! On les voyait derniers, ils sont premiers (à croire que c’était marqué dans la Bible !) !!
C’est la fiesta dans les rues de notre ville adorée ! Comme de coutume, la bière Duff coule à flot et pour une fois, Monty Burns offre le champagne !

A la votre, moi je me saoûle !
Image


Spider cochon, notre mascotte fait partie de la fête et Barney n’est pas en reste. C’est à qui des 2 s’empiffrera le plus ! L’euphorie de la victoire et l’alcool aidant, on assiste à quelques scènes cocasses.

Ce n'est pas ce que vous croyez :oops:
Image


Modèles de professionnalisme, mes joueurs pousseront le vice jusqu’à remporter le dernier match de la saison sur le terrain de Weymouth, déjà relégué. Cela nous permet, par la même occasion, de fêter comme il se doit le dernier match de Dennis Wise en tant que joueur sous les couleurs d’un club de football !
Chapeau l’artiste pour cette carrière bien remplie ! On en reparlera en détail dans l’analyse de la saison ! Au revoir le joueur, bienvenue le préparateur puisque l’ami Dennis reste au club. De quoi garder le sourire !!

Hi, hi, hi, ils vont encore moins me payer maintenant que je joue plus
Image


Finit la Conference National ! Le club jouera l’année prochaine en League Two soit l’équivalent de la division 4 !


La saison en chiffres :

Springfield termine avec 6 points d’avance sur le second. Meilleure attaque (ex-aequo) et 3ème défense.
A domicile : 18V / 2N / 3D
A l’extérieur : 10V / 5N / 8D

Les résultats complets de la saison :
Image

4ème meilleure affluence avec 2599 spectateurs de moyenne
1 seul joueur dans le top 10 des meilleures moyennes : le latéral gauche Mark Mort. Dayton est 12ème.
Simpson termine 4ème meilleur buteur avec 19 buts malgré sa longue blessure. Le premier est à 28 buts !
La réserve se classe 2nde de son groupe derrière celle de Birmingham (Championship)
Les -18 sont eux 4ème de leur groupe avec notamment un gardien flamboyant (Luke Jeffrey).


Barnet termine la saison en trombe et remporte le FA Trophy et la 2ème place pour la Ligue Two.


En bref, les restes du monde :

- En France, incroyable mais vrai, le PSG est sacré champion de L1 devant Monaco et Bordeaux. Transfert de l’année, Sergio Aguerro a porté l’équipe vers les sommets (avec un quart de finale en LDC). On notera aussi la présence de Bodmer, Diogo et de leur buteur vedette Kwabena Agouda un ghanéen pas mauvais du tout (en Suisse en début de partie). Guingamp, Sochaux et Nice sont relégués.
- Barcelone remporte la Liga et le Milan AC remporte une nouvelle fois la Serie (toujours devant l’Inter)
- Chelsea gagne la Premiere League devant Arsenal et Liverpool. Les Blues réalisent le doublé en remportant également la FA Cup.
- Barcelone remporte la LDC en battant le Milan AC sur un but csc de Gattuso.
- Les Girondins de Bordeaux remporte la coupe UEFA face à La Corogne 2-0



A plus pour le bilan de la saison, le retour d’Homer sous la sélection nationale et le résumé de la pré-saison !


Publicité

Avatar du membre
Unkle P
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 10418
Enregistré le : lun. 26 mars 2007 15:50

Message par Unkle P » mer. 05 sept. 2007 4:30

Retour au QG pour faire le bilan !

Image


Bilan de la saison 2008/2009 :

Le club n’aura finalement passé qu’une petite saison en Conférence National. Pas de grosse fluctuation au classement puisque l’équipe a s’est installé dès les premières journées dans le haut du classement et a rarement quitté la première place.

Les blessures du début d’année ont un peu déstabilisées le groupe mais la concurrence n’a pas su en tirer partie et au final, il n’y aura pas eu de gros rebondissement. Springfield n’a pourtant pas dominé outrageusement les débats. Les matchs, à quelques exceptions près, ont souvent été très serrés avec une flopée de victoire au forceps d’un petit but.
La cohésion du groupe à sans nul doute fait la différence car si on regarde de plus prêt les performances individuelles, rare sont les joueurs à sortir du lot.


Le point sur l’équipe :

Les gardiens :

La nouvelle recrue, Wilberforce, s’est imposé dès les matchs de pré-saison comme le gardien titulaire, place qu’il a conservé jusqu’en début d’année. Début janvier, il surfait sur la bonne forme de l’équipe et affiché une bonne moyenne de 7,18. Plusieurs contre performances m’ont poussé le faire entrer en concurrence avec le titulaire de la saison dernière Holloway qui a prouvé qu’il n’avait rien à lui envier.
Au final, aucun des 2 ne s’est montré vraiment exceptionnel, un dossier à suivre pour la période des transferts.

Image


Les défenseurs :

Pour les latéraux, le débat n’a pas lieu d’être.
Mort (DL de 19 ans) reste mon titulaire incontestable à gauche avec une des meilleurs moyenne de l’équipe. La faiblesse vient surtout du banc où personne n’a les épaules assez larges pour tenir la comparaison.
A droite, Kitamirike fait toujours parler son expérience (25 ans) sans faire particulièrement d’étincelles. Sa saine concurrence avec Piper font que le poste est tenu convenablement.

Au centre, c’est toujours la guerre de la jeunesse (personne n’a plus de 20 ans). Burgess fait office de titulaire et affiche la meilleure moyenne (7,11) même s’il a été blessé à plusieurs reprises. Difficile de lui trouver un coéquipier vraiment irréprochable : Hugues, Holgate ou Massey si sont essayés sans être vraiment flamboyant. Au final, le jeune Ferguson a su gagner sa place en fin de saison pour terminer avec une excellente moyenne de 7,31.

Image


Les milieux :

Encore une fois, les joueurs de coté ont su se montrer au-dessus du lot ce qui me laisse à penser que mon équipe est surtout dangereuse sur les cotés.
A droite, le polyvalent Clarck (MOD/G) est plus qu’honnête (7,08 ) bien secondé par la recrue du mercato Davies. Le jeune Butterfield est passé 3ème choix sur le poste avec des performances honnêtes sans plus.
A gauche, James Dayton a éclaboussé la saison de sa classe. Arrivé de Stevenage (CN) après 2 saisons médiocres (moins de 6 de moyenne), il a explosé dès son arrivé avec 9 buts, 6 passes et 6 hdm, c’est probablement le meilleur joueur de la saison (7,22 de moyenne sur 46 matchs).

Au centre, la lute a été âpre pour gagner sa place et les performances d’ensemble restent mitigées (personne n’a plus de 7 de moyenne). Hearn est probablement le joueur le plus complet mais il ses blessures petits pépins physiques à répétition ont été un handicap. Dennis Wise a terminé sa carrière en beauté avec un des meilleurs total de sa carrière : 9 buts, 8 passes, 2 hdm. Il a été malheureusement un peu inconstant, le poids des années se faisant bien évidemment sentir. Un hommage lui sera rendu plus bas.
Robinson a ainsi régulièrement été titulaire. Il n’est pas très spectaculaire mais reste du niveau des 2 autres. Harrison arrive en 4ème choix. C’est un jeune (19 ans) talentueux qui a encore besoin de s’aguerrir.

Il est beau, il est fort, c’est James Dayton :

Image



Les attaquants :

Très grosse concurrence sur le poste puisqu’ils étaient 12 pour 2 places. En effet, au fur et à mesure des saisons, les jeunes du centre de formation sont restés ce qui explique ce chiffre important.
Bart Simpson et Fola Onibuje ont été les titulaires indiscutables. Bart, malgré une moyenne faiblarde (7,00) m’a encore planté 22 buts avant de se blesser fin février jusqu’à la fin de saison.
Fola a conservé son rôle de tour de contrôle en distillant de nombreux ballons de la tête. 12 buts, 9 passes, 4 hdm, 7,09 de moyenne, c’est quand même moins brillant que l’an dernier.
A coté d’eux, les autres ont fait un peu pâle figure. Healy, un des portes étendard de ma première saison n’a été que l’ombre de lui-même. Scannell a été un peu meilleur sans vraiment convaincre. Au final, c’est la recrue Appleton qui a réussit à s’imposer en fin de saison avec une très moyenne de 7,10 malgré la moitié de ses apparitions à partir du banc.


Mon duo de choc : Bart et Fola In da Place !
Image


9 joueurs qui ont peu ou pas participés au succès de l’équipe 1 ont été remerciés.


Les notes de l’équipe :

Image


L’équipe type :

-----Onibuje-Simpson-----
---------------------------------
Dayton-Hearn-Wise-Clarck
---------------------------------
Mort-Burgess-Holgate*-Kitamirike
--------Wilberforce--------


* ou Ferguson


Les récompenses :

Bart Simpson est élu joueur de l’année par les supporteurs pour la 3ème fois d’affilée. A Springfield, ce qui intéresse dans le foot, ce sont les buts et rien d’autre.
James Dayton, clairement le joueur le plus méritant de l’effectif, est élu meilleur milieu gauche de la saison pour la Conference National.
Mark Wilberforce est élu, un peu étrangement, 2nd gardien de ce même classement.

L’équipe type de Conference National :

Image


Homer Simpson est récompensé de ses exploits par le titre de meilleur entraîneur de Conference National et ce n’est que justice !!

Image


Home star régionale :

Image


Dennis Wise, un homme pas comme les autres :

La vie de Dennis commence comme un bon présage : naissance en 1966, année où l’Angleterre remporte chez elle sa 1ère et unique coupe du monde à ce jour (victoire 4-2 contre la RFA en finale).
Wise débute sa carrière de footballeur (et de tondeuse à gazon) à Wimbledon. Le rugueux milieu défensif y fera ses armes avant de se faire repérer à l’age de 24 ans par les Blues de Chelsea. Le londonien change donc de quartier pour prendre une nouvelle dimension.

Image


Sélectionné dès 1990 en équipe d’Angleterre, il y totalisera 21 matchs pour 1 but.
Mais c’est avec les Blues que Wise écrira les plus belles lignes de sa carrière. Il y restera 11 années et y disputera 445 matchs pour 76 buts avec à la clé 2 FA Cup, 1 Coupe de la ligue, 1 Charity Shield et une Coupe des coupes (la feue C2). Il restera comme un joueur emblématique du club : un capitaine volontaire récompensé 2 fois par le titre de joueur de l’année par les supporteurs (1998 et 2000).

Au-delà du footballeur, Dennis se fait également remarqué par son caractère de cochon et son tempérament sur mais aussi en-dehors du terrain. Alex Ferguson dira même de lui qu’il pourrait provoquer une bagarre dans une maison vide.
En 1995, l’ami Dennis est ainsi condamné à 3 mois de prison pour avoir tabassé un chauffeur de taxi (ce qui est idiot : quoi de plus naturel que de s’en prendre à un chauffeur de taxi quand on a trop picolé ?). Logiquement (je prends sur moi pour le dire), la sentence a été commué en sursit et le vaillant Dennis a pu donc continuer sa carrière sans souci.
Enfin … presque. En 1999, il mord le joueur de Mallorque Marcelino Elena en finale de la Coupe des coupes. Bien sûr, cette pleureuse se plaint et Wise se mange 15 matchs de suspensions (ce qui est injuste, c’était dans l’esprit du jeu !).

Dennis en pleine explication : « T’as rien dans le short, mec ! »
Image


En 2001, à l’age de 35 ans, Wise quitte Londres pour Leicester. Après une première saison moyenne, il est bien décidé à se rattraper en préparant la seconde. Pendant un tournoi de pré-saison en Finlande, l’ami Dennis décide donc de s’échauffer sur un co-équipier. Malheureusement, personne ne l’avait prévenu qu’il était interdit de fracturer la mâchoire d’un de ses partenaires (ce qui est une règle idiote, avouons le !). Le pauvre Dennis se fait ainsi virer comme un mal propre de Leicester pour rebondir à Millwall en Championship.
Devenu joueur-entraîneur, il mène l’équipe jusqu’en finale de la FA Cup en 2004.
Manque de bol, il s’embrouille avec la direction et préfère démissionner plutôt que de faire profil bas. Non mais aussi, pour qui ils se prennent ces ronds de cuir !?

Départ pour Southampton pour la saison 2005-06 où ça ne va pas très bien se passer.
C’est à ce moment là qu’intervient Homer qui connaît le bonhomme de réputation. A 40 ans, Dennis débarque ainsi, libre de tout contrat à Springfield, équipe de Conférence Sud, en décembre 2006. Il signe un contrat de 18 mois comme joueur/préparateur, de quoi peut être enfin assurer sa reconversion.

Dennis arrive à Springfield : « Le premier qui me parle mal, je le mords ! »
Image

Après quelques matchs d’adaptation, Wise fait parler sa science du jeu. C’est la première fois qu’il joue dans une division aussi faible et, bien que sa condition physique ne soit plus vraiment au top, il continue d’enchanter le public.
Ses 6 premiers mois sont une réussite et ses qualités techniques et mentales lui permettent encore de faire la différence. La saison suivante, il joue un rôle actif dans la montée de sa nouvelle équipe en 5ème division.

Agé de 41 ans, le milieu de terrain hésite quant à la suite à donner à sa carrière. Doit-il raccrocher ses crampons alors que son nouveau club compte sur lui ? Il décide finalement de partir à la retraite en juin 2009 mais refuse de signer un nouveau contrat alors que celui-ci vient d’expirer. Malgré cette indécision, Dennis réalise une de ses meilleures saisons en 2008-2009. Il joue de nouveau un rôle essentiel dans la montée de l’équipe en 4ème division retrouvant une nouvelle jeunesse pour inscrire 9 buts !

La montée en poche, Dennis termine la saison en beauté sur une dernière victoire avant de définitivement raccrocher les crampons. Springfield récompense sa loyauté en le nommant préparateur physique (poste qui ne lui sera payé qu’en ticket restaurant mais Dennis est à l’abri du besoin, c’est la beauté du sport qui l’intéresse !).

Fini le short, désormais, c’est costard obligatoire !
Image


Je tire donc mon chapeau à se joueur, petit par la taille (1m68) mais grand par le talent qui a eu une carrière riche en rebondissement. On lui souhaite autant de réussite dans sa carrière de coach !

Un petit tour en screen de D. Wise :

Ses caractéristiques avant de prendre sa retraite :

Image


L’historique de Dennis (ça tient même plus sur 1 page) :

Image

Image



Springfield Pré-saison :

Première chose à noter : Springfield obtient (enfin) le statut de club professionnel !
Je peux enfin passer les achats de donuts en note de frais !! J’en connais un qui va pas maigrir de si tôt !

Le chantier de l’été est bien sûr de faire les ajustements nécessaires pour ne pas se faire laminer en League Two. Ne disposant pas encore d’un budget de transfert (fin de saison oblige), je suis dans l’immédiat obliger de me concentrer sur les joueurs libres.


Transfert Story, l’émission phare de l’été !

Pour ne rien vous cacher, je dois avouer que l’équipe m’a fait très peur à la fin de la saison et j’ai donc décidé de réagir !!
Objectif : rapatrier chez moi les meilleurs joueurs libres de Conference. C’est donc le grand ballet de la prospection. J’inspecte toutes les équipes à la recherche des talents (je préfère les jeunes mais je ne fais pas de discrimination).

Comme vous pouvez le voir, je reste concentrer sur mon objectif !!
Image


L’enquête continue dans le monde entier même si mon recruteur ne peut pas observer les joueurs, ça me coûte rien de tenter le coup.
Stenild et Millan ne veulent toujours pas venir (je tente depuis le début de la partie, on sait jamais …).

Un petit américain « qui n’en veut » est lui motivé pour rejoindre mon équipe. De très bonnes stats pour le niveau que je vise et un salaire pas trop exorbitant, c’est tout bénéf ! Seul souci, ce foutu permis de travail que l’on va me refuser 2 fois d’affilée (avec appel).
A la guerre comme à la guerre, je sélectionne le minot en équipe nationale histoire de booster mes chances de réussite. Il fera 2 sélections (des fins de matchs) mais, nouveau problème, je ne peux plus lui proposer de contrat … Pff, je comprends plus rien.
Quelques semaines plus tard, le pauvre bougre de 22 ans annonce la fin de sa carrière suivit de prêt par une autre star US Eddie Johnson (qui lui ne voulait même pas venir à Springfield, le petit con !).

Coté américain, un autre très bon joueur intéresse … et pas qu’un peu : 46 clubs veulent mettre le grappin sur l’ailier gauche Bobby Convey.

Image


Il ne viendra bien sûr pas chez moi mais au Werder.

A coté de ça, je continue à tenter des gros coups sur des joueurs « pas chers et connus » comme Trecarichi (qui me remballe) ou Omar Andrade … qui accepte ! En attendant que son permis de travail son validé …
Malgré ses 2 petites sélections en équipe du Pérou, je me vois de nouveau opérer un refus. Si je tenais l’abruti qui s’occupe des permis de travail. C’est sûrement un coup de Selma et de Pathy Bouvier, j’ai jamais pu les blairer celles-là !

Allez, on perd pas le moral et on continue à prendre des risques !! Le bluff de 2009 s’appellera Stuart Knowles (non, je ne pense pas qu’il s’agisse du frère de Beyoncé !). Ce jeune regen de 17 ans a fait une très bonne première saison sous les couleurs d’Airbus, un club gallois tout pourri perdu au milieu des champs de poireaux. Je l’ai trouvé en me baladant sur les joueurs « au-dessus de 7 de moyenne sur la saison ». Avec mes petits critères spéciaux de balayage oculaire : « plus de 10 matchs joués » et éventuellement le spécial « club intéressés ».
Et là, justement, le Stuart intéressait 10 clubs dont Liverpool, Tottenham, Everton, Watford et Blackburn. Aucune caractéristique de visible mais qui ne tente rien n’a rien ! Les gros clubs se plantent rarement, il ne doit pas être complètement nul, surtout pour mon niveau, alors je me suis lancé … et il arrivera début juillet !

Voilà le résultat de ce « blind recruitment »
Image


Au fil des multiples sollicitations, épluchages des caractéristiques, statistiques et autres rapports du recruteur, j’obtiens la signature au 1er juillet de 4 autres joueurs de Conference National :

Un défenseur gauche pour venir épauler Mort : Joe Jacobson, 22 ans, élu meilleur joueur de son club (relégué de CN) : 7,13 de moyenne.
Un MC/MOC de 29 ans, Chris Lumsdon, qui sort d’une bonne saison chez l’autre promu en L2 : 7,05 de moyenne.
2 attaquants : Jack Lyons, 20 ans, 18 buts et 7,05 l’an passé. Un joueur qui a 19 en finition et qui me semble être très solide.
L’autre BC, Ricky Bell, 19 ans, sort d’une saison moyenne chez la lanterne rouge. L’équipe s’étant faite laminée toute la saison, ses performances ont été moyennes. Par contre, niveau caractéristiques, c’est un monstre !

Ricky … ou la belle vie !
Image



16 juin, le budget de transfert est dévoilé : 140 000 € !! Mais que faire de tout cet argent alors que j’ai déjà plusieurs joueurs qui arrivent gratuitement ?
Je demande direct que cette enveloppe soit diminuée à 58 000 € ! En contrepartie, le budget des salaires passe à 70 000 € / mois. J’ai de la marge puisque j’en suis à 39k avant l’arrivée de mes nouveaux joueurs (et la grande lessive annuelle des joueurs qui servent à rien dans mon effectif …).

Coté budget, la saison dernière a permis un redressement spectaculaire !! Pourvu que ça dure !!

Image


L’équipe n’est pas considérablement renforcée mais presque tous les postes sont doublés voire triplés par des bons joueurs. Mon seul regret est de ne pas être arrivé à signer un défenseur d’expérience. Je risque d’en avoir besoin car la League Two est clairement un autre monde.
Autant, la différence entre Conférence South/North et Conference National n’est pas gigantesque, autant la League Two représente un gros pas en avant vers le haut niveau.

Peu avant le début de la saison, une nouvelle recrue vient rejoindre l’équipe. Il s’agit du défenseur central Kalu N’Goma, un Congolais de 32 ans au physique de déménageur qui débarque de League One.


Le récap des transferts de l’été :

Image



Les récompenses de l’été :

Petar Jelic
remporte le soulier d’or devant Pantelic et Kieβling. Encore un triplé du championnat allemand, étonnant …
Iaquinta est élu Ballon d’or devant Rooney et Villa
Cech est élu Gardien Européen de l’année devant Casillas et Frey
Terry est élu Défenseur Européen de l’année devant Kolo Touré et Mexés
Xabi Alonso est élu Milieu Européen de l’année devant Lampard et Cristiano Ronaldo
Villa est élu Attaquant Européen de l’année devant Rooney et Adriano


Est-ce que ces ajustements seront payants ? L’équipe tiendra t-elle le choc en League Two ?
Vous verrez bien au prochain épisode ! 8)


Avatar du membre
Unkle P
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 10418
Enregistré le : lun. 26 mars 2007 15:50

Message par Unkle P » mar. 11 sept. 2007 2:53

Homer aux Etats-Unis, le retour !

Image


Petit aparté de l’épopée sur Springfield U. Homer a des responsabilités puisqu’il dirige la sélection USA et est même devenu Champion Olympique avec les -23.
Retour sur les résultats de 2008-09 !


Road to World Cup 2010 !

Image


Les USA continuent leur longue et fastidieuse campagne de qualification pour la Coupe du monde. Rappelez vous, nous avions facilement éliminé la Barbade en 1ère phase et nous nous retrouvons donc logiquement … à la seconde !

La 2nde phase est constitué de 3 poules de 4 où les 2 premiers sont qualifiés.
Les USA se retrouvent avec 3 « monstres » : le Guatemala (un pays qu’on sait même pas où il est), Haïti (y’a moyen que ce soit une île) et Cuba (le pays des cocos).

2 premiers matchs tranquilles avec 2 buts d’écarts, on se force pas, on y va pépère. Le match au Guatemala est plus serré et nous l’emportons seulement d’un petit but d’avance grâce à Rossi à 20 minutes de la fin (victoire 2-1).
Suit un match piège à Port au Prince où les américains tombent sur une équipe étonnamment solide. Les Rothen, Abidal et autres Trezeguet surprennent tout le monde !! C’est finalement l’expulsion de Meriem qui permet aux USA de débloquer la situation. Courte victoire 1-0.

Incroyable de retrouver de tels joueurs dans ce pays :

Image
hé, hé, oui c'est une blagounette (Fanfan Abidal, il fait peur non ? :mrgreen: )

Les USA enchaînent à domicile par une victoire 2-0 sur Cuba et terminent cette 2nde phase en corrigeant le Guatemala 9-0 avec un sextuplé de Rossi, record battu !

Regardez moi cette boucherie :

Image


Les USA terminent 1er de leur groupe avec 6 victoires en 6 matchs, 19 buts marqués et 2 encaissés.
Le Guatemala est 2ème avec 9 points.

J’ai toujours un effectif de joueur américain assez limité donc je regarde avec attention les nouvelles poussent qui éclosent. En voici une particulièrement intéressant :

ImageImage




2009 en phase terminale !

Les USA sont donc qualifiés pour la 3ème phase. C’est la dernière, on va peut être en voir le bout !
Il s’agit d’une poule unique qui regroupe les 2 premiers des 3 poules de la 2nde phase (bien sûr que c’est clair, vous avez qu’à suivre !). Les plus vifs d’entre vous auront donc compris que 6 équipes vont devoir s’affronter pour les 3 places qualificatives pour la Coupe du monde.
La 4ème place donne accès à d’obscurs Playoffs que l’on va s’employer à éviter !


Les heureux qualifiés sont donc :

Le Mexique (ça me donne faim rien que d’y penser), le Canada (le pays où les gens parlent avec un accent bizarre), Trinidad et Tobago (en tout cas, le nom est rigolo), Saint Vincent et les Grenadines (j’espère qu’ils boivent pas que ça, la Duff, y’a que ça de vrai !) et … ben quoi, vous suivez pas ?, le Guatemala (je l’avais déjà dit pourtant, pff).

Ca commence donc par … Saint Vincent et les Grenadines !! Pff, vraiment, je vous jure, on m’aurait pas dit que ça existait, je l’aurais pas cru !
Direction donc Kingstown, la capitale (que vous en sortiez moins con quand même, vous me remercierez après !), pour le match !
Après le 9-0 du Guatemala, je viens pour les dézinguer et marquer les esprits.
Gros manque de veine, j’aperçoit Vincent McDoom qui est venu en voisin de Sainte Lucie (à la rame, oui monsieur !). Il fera office de speaker pour cette folle soirée !

Image


Mes joueurs sont eux déjà crevés avant le coup d’envoi faute à la trêve dans le championnat américain je suppose. Ces gens là font toujours les choses différemment, plus rien ne m’étonne …
Un petit but d’avance marqué avant la mi-temps dans un match ennuyeux à mourir où il ne se passe absolument rien. Sauf à la 73ème minutes où un saint vincentais et grenadin (ou appelez le comme vous voulez), bref, un bonhomme de l’équipe adverse se fait exclure.
Dans la minute qui suit, un de ses camarades encore sur le terrain balance une ouverture de 40 mètres à un partenaire hors jeu d’au moins 15 mètres (3 bandes de terrain).
L’arbitre des îles vierges John Joe Olivier (déjà, rien que ça, ça nous met sur une piste), 26 ans, premier match de sa vie, valide le but sous la pression d’un McDoom hystérique (il a tombé le haut) !
Le « tous en attaque » du dernier quart d’heure ne change rien et je me tape la honte ! Match nul !

Je vous mets la copie d’écran pour que vous puissiez jugé par vous-même du vol !! Et oui, le joueur a franchi la ligne médiane (ce qui n’a pas l’air d’être le cas de ce biiip … d’arbitre de touche)

V. McDoom s’est caché dans cette image, sauras-tu le retrouver ?
Image


Alors, c’est quoi ? C’est le bout du cercle qui compte … pfff … Enfoirés d’arbitres, j’ai même pas pu poser réclamation !

Encore un déplacement au Canada cette fois ! Après un début de match poussif, je me venge de l’humiliant match nul : 4-2.

La réception du Mexique commence mal puisque Vela marque avant la mi-temps. Heureusement, mes joueurs se révoltent et égalisent à un quart d’heure de la fin ! 1 partout, score final.


La Gold Cup 2009

Image


Fin du mois de mai des années impaires se déroule la fameuse Gold Cup.
L’édition 2007 avait vu le Brésil -23 battre les USA en finale 3-0.
Homer Simpson n’était pas encore là à l’époque et il va tout tenter cette année pour changer la donne ! En plus, la compétition se déroule sur notre bonne terre yankee ce qui me donne une raison supplémentaire pour ne pas décevoir mon public de gras du bide !

En phase de poule, les Bahamas et le Honduras sont rapidement balayés (4-0 et 2-0).

Quart de finale contre le Canada. L’équipe domine tout le match sans réussir à trouver le chemin des filets. Le but de la victoire sera inscrit pendant les prolongations !

Image


En demi, j’échappe au Mexique et au Brésil pour tomber sur le Costa Rica ! J’essaie de faire tourner un effectif déjà bien fatigué par la répétition des matchs et ça ne me porte pas vraiment chance. Mes adversaires ouvrent la marque puis se contente de défendre. Il faut attendre la rentrée de Rossi pour égaliser à la 80ème. C’est finalement le même Rossi qui offre la victoire aux USA à 2 minutes de la fin des prolongations (118ème).

Et en finale, nous affronterons … le Brésil, vainqueur 3-1 de leur rencontre face aux mexicains. C’est l’heure de la belle ! Les -23 brésiliens ont remporté le trophée il y a 2 ans mais restent sur une défaite amère aux JO de l’an dernier. J’ai un petit avantage car la rencontre se déroule sur mes terres.
A ce propos, évènement extraordinaire (comprendre « bug »), suite à une menace terroriste, le match se déroule peu ou prou à huit clos (750 spectateurs dans le même stade qui en ½ accueillait plus de 79000 spectateurs).
Déstabilisés par cette soudaine désaffection du public, mes joueurs passent à coté de leur match et concèdent une courte défaite 1-0 (but d’Anderson à la 32ème). Pour la 2ème fois consécutive, les brésiliens soulèvent la Gold Cup ! Pas mal pour une équipe seulement invitée mais pas très fair-play vu la qualité des jeunes du pays …



3ème phase de qualifications, la suite :

Pas le temps de siroter une petit Duff, on enchaîne directement sur la suite des qualifications en accueillant le Guatemala. Décidément, cette équipe aime prendre des roustes et nous remportons facilement le match 4-1.
Suivent 2 autres matchs que l’on négocie sans forcer : victoire 1-0 sur Trinidad et Tobago et sur le Canada.

Le grand rendez-vous de la phase de qualification est le déplacement au Stade Aztec de Mexico devant une petite centaine de milliers d’hystériques boostés à la tequila.

enfin presque … Grrrr !
Image


Tim Howard étant blessé, c’est Quentin Westberg (le gardien de Troyes) qui gardera les buts américains l’occasion.

Le début de match est équilibré mais les mexicains ouvrent la marque sur une vilaine parade de mon portier d’un soir. Le malheureux boxe maladroitement une frappe adverse dans les pieds d’un des attaquants qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score. Les locaux aggravent la marque quelques minutes plus tard sur une passe en profondeur de 40 mètres que mes autistes de défenseurs se sont contentés de regarder passer.
Je profite de la mi-temps pour sonner les cloches de mes boys. Ils reviennent sur le terrain remonter à bloc … et même peut être un peu trop. Evans se fait expulser à la 56ème minute nous laissant clairement dans le pétrin. Rossi réussit à réduire la marque mais nous nous prenons un nouveau but en contre. La réduction du score à la 85ème ni changera rien, c’est une première défaite pour les Etats-Unis dans ces qualifications pour le mondial : 3-2.

Oué, bon, on a perdu mais on perd pas le moral !
Image


Retour sur nos terres au match suivant pour prendre notre revanche sur St Vincent.
Passage en formation attaque, je veux leur faire payer l’affront du match aller !!

Le match commence par une compilation des plus beaux exploits de Bakayoko quand un coup du sort vient faire basculer les choses un peu plus en ma faveur.
14ème minute, le gardien fauche un de mes joueurs dans la surface et est expulsé … tout comme un de ses petits camarades un peu trop véhément ! Bien vu monsieur l’arbitre, ça c’est ce que j’appelle se faire respecter !!
Saint Vincent doit donc changer un joueur de champ pour faire entrer un nouveau gardien. Et ce petit con arrête mon penalty (super mal tiré au demeurant). Pour me remonter le moral, l’équipe adverse perd très peu de temps après 2 joueurs sur blessure et se voit obligée d’utiliser ses 2 derniers changements de joueur.

Je me dis que ça va être vite plier et que nenni !! Encore et toujours ces affligeants ratés (et c’est pourtant pas faute d’avoir des occasions).
Quelques minutes plus tard, nouveau penalty en ma faveur !! Et nouvel échec avec un ballon envoyé dans les nuages.
Mais ce n’est pas fini car j’obtiens un 3ème penalty !!! Qu’un 3ème joueur (Rossi pour ne pas le citer) trouve encore le moyen de rater !! Incroyable, je n’ai jamais vu ça ! Un marabout m’a lancé un sort, c’est invraisemblable !

L’honneur est sauf juste avant la mi-temps et mon équipe marque enfin son premier but !!
J’encourage mes joueurs pour qu’ils donnent un peu plus d’eux même et infliger la correction que nos adversaires méritent. Et encore une fois, c’est très très compliqué avec encore des dizaines d’occasions croquées. Il faudra attendre la toute fin de match pour que les joueurs alourdissent un peu le score. Victoire 4-0 au final ce qui n’est pas cher payé pour une équipe qui a joué quasiment tout le match à 9 contre 11 et qui a concédé 3 penaltys !

Un coup d’œil sur le match :
Image


Sûr d’être qualifiée, l’équipe se lâche complètement lors des 2 derniers matchs (à l’extérieur qui plus est). Trinidad et Tobago en prend 6 (victoire 6-1) et mes meilleurs amis guatémaltèques en prennent 10 (10-0) dont 4 de Rossi et 3 d’Adu.
Les USA terminent 2nd de cette 3ème phase à 1 point du Mexique et sont donc qualifiés directement pour la Coupe du Monde 2010 !!


Bilan du dernier tour de Qualification pour la Coupe de Monde, Zone CONCACAF :

Image


Sur la dernière phase, on note 1 match nul et une défaite face aux ennemis Mexicains et le fameux match nul à Saint-Vincent. Il est amusant de remarquer que le même Saint-Vincent aura tenu également en échec le Mexique. Ils auront enfin dû attendre la dernière journée pour remporter leur 1er succès (qui ne changera rien puisqu’ils ont perdu tous leurs autres matchs).

Sur l’ensemble de la compétition, les stats des USA sont de :
18 matchs, 15 victoires, 2 nuls, 1 défaite, 64 buts pour, 15 contre.


Les joueurs américains, c’est pas de la merde !

Image

Giuseppe Rossi sort encore plus du lot avec son 7,94 de moyenne en 17 matchs, 22 buts, 7 passes et 5 hdm. Il totalise désormais 25 sélections pour 25 buts …


Tirage au sort des groupes pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud :
Les USA joueront dans le groupe D en compagnie de l’Espagne, la France et le Chili.


Merci à tous pour votre soutien. :D
Prochain épisode, la première partie de la saison en League Two !


Avatar du membre
Unkle P
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 10418
Enregistré le : lun. 26 mars 2007 15:50

Message par Unkle P » mar. 25 sept. 2007 22:33

Saison 4 : Août 2009 – Décembre 2009

Après avoir enregistré l’arrivée de 6 nouvelles recrues cet été, Homer revient une nouvelle fois au charbon pour sauver le monde !!

Image


Bon, ok, à défaut du monde, on se contentera dans un premier temps de sauver Springfield, récent promu en League Two de la relégation.

Les pronostics de Totalbet.com tombent : Lincoln & Swindon : 6/4, Cheltenham, Bournemouth, Walsall, Northampton : 7/4.
Springfield est comme d’habitude vu 24ème et dernier à 33/1.

Rien de particulier à noter pendant les matchs amicaux : 2 victoires, 3 matchs nuls, 2 défaites.
Les petits malheurs traditionnels d’avant saison me privent cependant de plusieurs joueurs importants avec les blessures de Onibuje (BC), Robinson (MC), Kitamirike (DD) et des recrues Jacobson (DG) et Knowles (MG) !

Niveau réorganisation de l’équipe, je prend la décision de donner sa chance à mon très prometteur jeune gardien Luke Jeffrey. Wilberforce et Holloway seront donc mes seconds choix. A eux de prouver en équipe réserve qu’ils peuvent regagner leur place.
En défense, Kalu N’Goma a raté toute la préparation et devra donc attendra un petit peu avant d’être lancé dans le grand bain. Au milieu, je me vois dans l’obligation de promouvoir la recrue Lumsdon titulaire suite à la blessure de Robinson et au départ à la retraite de Wise.
Enfin, les 2 titulaires en attaque en l’absence de Fola seront Simpson et Ricky Bell avec Lyons sur le banc.

L’avis de mon adjoint avant d’entamer la saison : « L’équipe n’a absolument aucune chance d’éviter la relégation si elle ne se renforce pas à tous les postes … ». Merci bien !


La League Two :

Image


C’est la 4ème division anglaise. Tous les clubs ont le statut de professionnel et on commence à toucher au haut niveau. Les affluences sont bien plus importantes que pour les niveaux inférieurs et la taille des stades en va de pair (6 ou 7 stades de 10000 places ou plus).
On retrouve également de nombreux joueurs en prêt venant de 1ère et de 2ème division ce qui augmente d’autant plus le niveau. Je pense qu’on peut dire que le niveau est à peu de choses près équivalent à celui du National français.
24 équipes s’affrontent pour les 4 places donnant accès à la division supérieure. C’est la bonne surprise : les 3 premiers sont promus d’office alors que les équipes classées de la 4ème à la 7ème place s’affrontent pour la dernière place en playoff.
Pour une fois, seules les 2 dernières places sont sanctionnées d’une descente en Conference National.

Les choses sont donc claires pour Springfield UPPA : Eviter à tout prix les 23ème et 24ème places et viser à plus ou moins long terme une des 7 premières places pour avoir une chance de montée !
Allez, fini la théorie, place à la pratique !


Débuts difficile dans le grand bain !

Leçon 1 : Ne pas se planter de maillot !
Image


Premier match à domicile face à Walsall, un des favoris pour la montée. Et ça commence plutôt mal, mon jeune gardien Jeffrey, première titularisation, fauche un des attaquants adverses dès le début du match dans la surface. Pas de carton mais le penalty est transformé sans difficulté.
Ricky Bell égalise à la 35 minutes. 1er but dès sa première apparition !! L’équipe tient ensuite bien le choc et les équipes rentrent au vestiaire sur ce score de parité.
Malgré une légère domination, Springfield concède de nouveau un penalty (et un nouveau but) à la 65ème minute sur une faute de Dayton. L’équipe pousse mais ne reviendra pas. Elle encaissera même un 3ème but en fin de match.
3 tirs cadrés, 3 buts pour mes adversaires ! Pas le droit à l’erreur dans la division supérieure !

Le match suivant, toujours à domicile, part bien mieux et l’équipe atteint la mi-temps avec un petit avantage : 2-1 (2 buts de Simpson). Springfield est encore malheureux sur ce match et nos adversaires du jour égalisent à 5 minutes de la fin. Encore une fois, 2 tirs cadrés, 2 buts pour mes adversaires. Le retour comme gardien titulaire de Holloway n’aura pas payé.

Le premier match à l’extérieur n’arrange rien et Springfield enregistre une nouvelle défaite 1-0, elle-même suivi d’un piteux match nul et vierge. A noter quand même que l’équipe doit sa survie à l’incroyable Jeffrey, de retour comme titulaire et auteur de 2 prestations de haut rang (il fera même partie de l’équipe type de la semaine).

4 journées, 2 matchs nuls, 2 défaites, 3 buts marqués pour 6 encaissés, Springfield pointe à la 23ème et avant dernière place avec 2 pauvres points.


Persévérer, est-ce la bonne solution ?

Comment revenir sur de bons rails ? Difficile question pour Coach Homer
Image


Springfield poursuit cette formidable dynamique en participant, quelques jours après et pour la première fois de son histoire, à la Coupe de la Ligue. En déplacement chez les gallois de Cardiff, pensionnaires de Championship, je fais un peu tourner le groupe pour me faire étriller proprement 3-0. Holloway a encore une fois était mauvais, il ne reverra pas l’équipe 1 de si tôt, ça je peux vous le promettre !

Retour au championnat avec la réception de Stockport. Rapidement réduit à 10, mes adversaires opposent pourtant une vaillante résistance. C’est finalement sur un coaching gagnant de Homer que Springfield remporte sa première victoire : but de la recrue Lyons sur une passe de Harrison !!
Enfin une victoire ! Voilà de quoi apporter un peu de baume au cœur à mes vaillantes troupes.

Les Nuke Boys enchaînent directement sur une autre victoire, à l’extérieur cette fois grâce à un super Ricky Bell qui marque son second but en championnat. Victoire 2-1 avec l’autre but signé Davies qui se blesse en fin de rencontre.

Le 8ème et dernier match du mois d’Août se conclu sur un match nul 0-0.
Malgré ces résultats mitigés, Dayton (MG) est élu 3ème espoir du mois d’Août !


Springfield trouve le rythme :

Bon début de mois de septembre avec un match nul mérité à l’extérieur (1-1) et une belle victoire à domicile 2-1 obtenue de haute lutte ! Le championnat est très serré et ce succès permet à l’équipe de remonter de la 15ème à la 10ème place à 2 points du second et à 6 du premier reléguable.

Nouveau match nul et vierge avant la confrontation face au nouveau leader : Barnet ! Alors ça, c’est un peu fort !! Il s’agit de l’équipe qui est montée avec moi l’année dernière (3ème du championnat mais vainqueur des playoffs). Un coup d’œil à leurs transferts : ils ont quand même dépensé 100 000 € et ça a l’air plus que payant preuve que tout est possible dans ce championnat !
Malgré un match plutôt dominé par Springfield, Barnet marque sur sa seule occasion et remporte le match. La série de 7 matchs sans défaite en championnat est donc brisée. On se consolera en battant le record d’affluence avec 4480 spectateurs.

L’équipe se rattrape au match suivant en décrochant sa seconde victoire à l’extérieur de la saison : victoire 3-1 mais 2 joueurs se blessent : Clark et Lumsdon.
Peu importe car la profondeur du banc permet de voir venir et Springfield termine le mois de septembre sur une nouvelle victoire !

Ricky Bell auteur de 3 buts sur ce mois est élu 2nd meilleur jeune du mois de Septembre
Homer Simpson profite de la dynamique positive de son équipe et glane la distinction de 3ème meilleur entraîneur du mois de Septembre !


Octobre 2009 :

2 nouvelles victoires brillamment obtenues et Springfield pointe à la 4ème place à 2 points du leader ! C’est presque trop beau pour être vrai ! Tous les joueurs semblent désormais s’être hissés au niveau. Les recrues apportent un vrai plus et les piliers de l’équipe confirment. Mentions spéciales à Jeffrey qui a 17 ans me fait des merveilles dans les cages, Kalu N’Goma (DC/MDC) me surprend à chaque prestation : en quelques matchs il s’est imposé comme le boss de la défense, Mort (DG) qui passe un palier à chaque saison, Dayton (MOG) toujours aussi bon et pour Ricky Bell mon nouveau buteur vedette !

Une photo du bizutage de Kalu (4 en accélération, 8 en vitesse … va donc chez Speedy !)
Image


L’ambiance retombe un peu avec l’élimination au premier tour du Trophée Johnstone’s Paint (encore un truc de peintre … :? ). Match perdu après une séance des tirs aux buts malchanceuse (défaite au 14ème tirs) et un but hors jeu de mon adversaire.

Retour au championnat amer pour mes hommes avec un nouveau match nul suivi d’une courte défaite 1-0 et d’un autre match nul. Octobre se termine de façon un peu morose.

Les récompenses du mois :
Hearn élu 2ème meilleur joueur du mois
Mort élu meilleur espoir, Scott Fergusson (DC) est 3ème


Novembre et FA Cup

Eliminé au 1er tour de la coupe de la ligue et du Johnstone’s Trophy, Springfield se voit offrir la possibilité de se rattraper avec la FA Cup. Le 1er tour est passé avec difficulté après un match rejoué contre Stockport (également en Ligue Two). En effet, le 1er match ayant donné lieu à un match nul, la règle veut que l’on rejoue le match (chez ceux qui jouaient à l’extérieur). L’important est que je m’en sois sorti ! Je passe même un second tour quelque jours plus tard en écrasant un club de Conference South 5-0.

Coté championnat, seulement 2 match de disputés au cours du mois : un victoire chez un mal classé 2-0 et un rageant match nul à domicile 2-2 contre Boston Utd (alors que l’on menait 2-0 à la mi-temps).

1er décembre : Rooney est élu Joueur de l’Année


Les turbulences de décembre !

Besoin de stabilité !!
Image


Un constat, j’ai 6 blessés parmi mon groupe resserré de l’équipe 1 (environ 18 joueurs) : Fola n’a décidément pas de chance, c’est la 3ème fois qu’il se blesse et n’a pu jouer que 3 bouts de matchs depuis le début de la saison. Davies et Butterfield (M D) sont de nouveau blessés me laissant encore une fois pour quelques semaines avec un seul choix à droite (Clark). Au centre, c’est pas beaucoup mieux puisque Harrison (MC) vient de se blesser gravement et que Robinson n’est pas non plus opérationnel.
Enfin, le discret mais efficace Ferguson (DC qui affiche la meilleure moyenne de l’équipe : 7,45 sur 11 matchs) se blesse lui aussi pour 3 semaines.

C’est dans ce contexte qu’arrive le match contre le leader du classement Shrewsbury qui s’est un peu détaché ces derniers temps. Pas très hospitalier ce pays : il neige, le terrain est tout blanc et le ballon rouge fluo est de sorti. Ca n’a pas empêché les gars du coin à venir en masse puisqu’ils sont plus de 9500 (et c’est comme ça à tous les matchs apparemment).

Shrewsbury, petite cité bucolique de 70000 habitants située à 9 km du Pays de Galles. Ville natale de Darwin, vous pouvez apercevoir ci-dessous la place du marché !
Image


La première mi-temps est logiquement dominée par mes adversaires mais j’arrive à me montrer dangereux en contre-attaque (comme d’habitude finalement). Je ne fais pas trop le fier avec mes joueurs dans les vestiaires car la possession est largement en la faveur des locaux et mon équipe ne démérite pas (surtout le gardien et les défenseurs qui ont du boulot).

La seconde mi-temps est bien plus animée. Je demande mes joueurs d’accélérer un peu la manœuvre et ça fini par payer suite à une mauvaise relance du gardien (68ème but de Dayton). Vexés, les joueurs de Shrewsbury durcissent le jeu. Il n’en fallait pas plus à un arbitre particulièrement actif au cours du match (10 cartons) pour sortir un rouge (72ème). Mes adversaires réduits à 10, mes joueurs se libèrent complètement et rajoutent 2 nouveaux buts par Lyons (79ème) et Simpson (84ème).
Superbe victoire à l’extérieur : 3-0 ! Springfield se repositionne en 4ème place !

Un coup d’œil sur le match :
Image


A domicile, contre Hartlepool, c’est une autre paire de manche : l’équipe ouvre la marque sur un magnifique lob des 30 mètres de Dayton (but du mois) dès le début du match (5ème) mais se fait rejoindre aussitôt (8ème). Même scénario en début de seconde mi-temps, Simpson marque son 10ème but de la saison (53ème) mais les visiteurs égalisent peu après (58ème) sur une vilaine erreur de Kalu N’Goma.
Et c’est vraiment pas la soirée du Congolais (noté 4 sur le match) car il provoque un penalty quelques minutes plus tard … penalty heureusement vendangé.
Mais ce n’est que repoussé l’échéance car mon adversaire du soir me crucifie à un quart d’heure de la fin. Quelle déception ! L’équipe a encore une fois était incapable de se faire respecter à domicile.

L’affront est lavé la semaine suivante en déplacement à Oxford : 2-0 avec notamment le 10ème but de Ricky Bell toujours aussi précieux devant !

Malheureusement, la rechute est immédiate. Springfield est battu 2-0 sur le terrain de Wycombe. Le mois se termine sur un match nul et une nouvelle défaite
Dur retour à la réalité en cette fin d’année pour l’équipe avec une qualité de jeu très médiocre lors de ces derniers matchs.


Bilan de cette première partie de saison :

Après 26 matchs joués (sur 46), Springfield pointe à la 7ème place avec 39 points. A 5 points de la montée directe, à 1 point du 13ème et à 14 points de la relégation.

Voir le Classement au 1er janvier
Image


On peut d’ores et déjà affirmer que l’équipe va se maintenir sauf grosse catastrophe.
De plus, l’équipe est pour l’instant en course pour les playoffs. Arrivera t-elle à tenir le rythme pour conserver sa place ? On voit que la bataille est rude et que beaucoup d’équipes se tiennent en très peu de points. La bataille s’annonce féroce.

Arrêtons nous un petit moment sur les tableaux des résultats domicile/extérieur :

Image Image

Le contraste est saisissant ! Alors que l’équipe est nettement en tête du classement à l’extérieur, c’est la Berezina à domicile avec l’avant dernière position.
Tactiquement, ma tactique de contre-attaque est hyper rodée. Ca fait 3 ans et demi que l’équipe joue comme ça et tout fonctionne bien. Impossible par contre de faire le jeu. L’équipe est physique, se déplace bien, mais le niveau technique est très faible. Il faut absolument que j’incorpore de nouveaux joueurs.
Ma vieille technique de radin ne va pas me mener bien loin. J’ai quelques deniers en stock, tachons d’en profiter et de faire des bonnes affaires pendant les soldes prochaines !


Du coté de l’équipe, voici les stats au 1er janvier :

Image

Le gardien (Jeffrey) fait ce qu’il peut et dans l’ensemble, j’en suis plutôt satisfait. Il n’a que 17 ans, il ne peut aller qu’en se bonifiant ! Les anciens titulaires cirent le banc.

En charnière centrale, N’Goma est titulaire indiscutable. Même s’il lui arrive de se trouer, il sort régulièrement des matchs énormes. Paradoxalement, Burgess, Ferguson et Holgate, malgré des meilleures moyennes, ne sont pas vraiment rassurants.
A gauche, 2 joueurs très bons avec Mort et Jacobson. A droite, seul Kitamirike est honnête. Piper ne vaut pas grand-chose malgré encore une fois, une moyenne plutôt bonne.

Niveau MC, c’est pas la joie. Lumsdon et Hearn sont les titulaires habituels mais ils ne font pas vraiment des étincelles ensemble. Robinson et Harrison (blessé) ne font guerre mieux.
A droite, Clark atteint son niveau maximum et me semble un peu juste pour cette division. Davies, titulaire habituel s’est blessé plusieurs fois et n’a pas beaucoup joué. Butterfield dépanne de temps en temps de façon correcte sans plus.
A gauche par contre, c’est la fête. Dayton fait toujours parti de mes meilleurs joueurs. Kennedy a fait de très bons débuts et c’est maintenant ma jeune recrue Knowles qui est en train de coiffer tout le monde.

Devant, Ricky Bell s’est imposé comme le leader. Simpson marque toujours pas mal mais est un peu en perte de vitesse. Lyons a encore un peu de mal mais monte en puissance. Enfin, Fola n’a quasiment pas joué la faute à des blessures à répétition.


Les récompenses de fin d’année :

Rooney est élu Joueur Mondial de l’année devant Gerard et C. Ronaldo.
Pour la 2ème fois de sa carrière Fernandao est élu joueur Sud Américain de l’année. Un retour au pays très fructueux pour l’ancien joueur de l’OM et du TFC !


Qu’adviendra t-il de Springfield pour cette 2nde moitié de championnat ?
Un titre inespéré ? Une improbable montée directe ? Une place dans les 7 pour disputer les playoffs ? Ou un triste retour à la réalité et une place dans le ventre mou ?
Que va-t-il se passer pendant le mercato ? Homer trouvera t-il les recrues qu’il lui faut pour relancer une équipe incapable de faire le jeu ?

La réponse au prochain numéro !!


En attendant, il vaut mieux prendre des forces avant les épreuves à venir :
Image


Avatar du membre
Cali
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 7192
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007 20:32
Partie actuelle : La Mienne
Club préféré : Olympique Lyonnais
Localisation : Saint Jean de thurigneux

Message par Cali » dim. 09 mars 2008 17:35

Story vide de tout commentaires, je réouvre.


Avatar du membre
abaab
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 7
Enregistré le : ven. 20 nov. 2009 17:00
Partie actuelle : Queens Park
Club préféré : Paris Saint-Germain
Localisation : Maroc
Contact :

Re: Springfield United by Unkle P

Message par abaab » jeu. 07 juil. 2011 23:07

Yaaaaaaaay!!! Ma story préferée est de retour!!! :75: :75: :75: par contre! J'ai l'impression qu'il en manque un bout non? il est ou Vincent MacDoom?? :23:

Edit: Ah c'est bon! :P tu devrais faire une transition fm 2011 serieusement! :107:
Image


Avatar du membre
Tigroo
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4163
Enregistré le : lun. 06 août 2007 13:53
Club préféré : R.C.Lens
Localisation : Bauvin (59), France
Contact :

Re: Springfield United by Unkle P

Message par Tigroo » ven. 13 juil. 2012 15:54

Qu'est-ce qu'elle était bien cette story :) #nostalgie


Avatar du membre
pastaga83260
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 12
Enregistré le : sam. 07 avr. 2018 17:46
Partie actuelle : Hartlepool
Club préféré : Marseille

Re: Springfield United by Unkle P

Message par pastaga83260 » sam. 12 mai 2018 7:59

Je viens de la lire et franchement j'adore


Répondre

Retourner vers « The Hall of Fame »