Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[T][Terminé] 50 000 âmes qui vivent

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Répondre
Goven
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 22 juil. 2010 11:05

[T][Terminé] 50 000 âmes qui vivent

Message par Goven » jeu. 04 avr. 2013 12:26

Mini-Préface

Bonjour à tous, cela fait maintenant plusieurs années que je me suis inscrit sur ce forum, pour des conseils tactiques principalement, je n'ai jamais été un gros posteur, en revanche, j'ai toujours adoré passer beaucoup, mais alors beaucoup de temps sur les différentes stories que j'ai pu croisé de part et d'autres. Sans me prétendre écrivain, bien au contraire, Ivo et Robaggio m'on donné envie de passer le cap, de tenter moi aussi, d'écrire la mienne et essayant au mieux de la rendre vivante. J'incluerais pas mal de réalité dans ce récit. Pour info, je joue sur FM2012, et ma partie viens de démarrer, je vais tenter de faire au mieux. Pour une meilleur compréhension, je vais commencer par poster les 2 premiers épisodes, et j'essaierais de la tenir à jour aussi souvent que possible. Je vous remercie d'avance de vos précieux conseils, en éspérant que cela vous plaise.

Retour aux sources

« Une connerie, je suis sur que j’ai fait une connerie
- Dis pas ça ! t’as retrouvé du boulot rapidement, et puis, tu crois pas que c’est mieux ainsi ?
- Putain mais Fab’, j’ai passé 22 ans de ma vie à essayer de me barrer de la, à oublier tout ce que j’avais pris dans la gueule, tout ce que j’avais perdu. J’ai pris ce que cette ville pouvait m’apporter, en mal comme en bien, je l’ai vomi, je l’ai trainé dans la boue, et là, j’y suis de nouveau, et pas en vacances cette fois.
- Je sais, je te rappel que j’étais déjà ici, et que j’en pense pas moins que toi. Toutefois t’es là aujourd’hui, personne t’as mis un couteau sous la gorge, t’as accepté de revenir ici, alors tu va me faire le plaisir de te sortir les doigts du cul, et accessoirement de régler ta note du soir, et d’aller te coucher ! T’as trop picolé aujourd’hui, et tu va enfin regarder la vie du bon côté, même si c’est ici que ton destin t’as ramené.
- …
- Fais pas la gueule ! t’es revenu il y a une semaine, prends ça comme une revanche qu’on t’offre.
- Hein ?
- Ca ta pas effleuré l’esprit que c’étais surement l’occasion pour toi de faire fermer quelques gueules ?
- … tu sais quoi ? t’as pas tord après tout ! Je peux me regarder dans la glace sans vomir le matin …
- Ouais, enfin … à ce sujet, t’étonnes pas si demain tu galères à garder ce que t’as dans l’estomac.
- Oui, enfin non, enfin si en fait… Tu m’en remets une pinte ?
- J’ai plus de Karm’ j’te dis.
- Mets une cuvée alors.
- Ca marche, mais c’est la dernière, il est 2 plombes du mat’, j’ai viré tout les clients, et Corinne m’attends, c’est à minuit qu’on ferme maintenant les lundis.
- Ok, t’en prends une avec moi et un p’tit Maiden pour finir la soirée ?
- Si tu veux, mais tu arrêtes de pleurer sur ton sort !
- Promis »


Hum… si quelqu’un lit ces quelques lignes, il va surement ce demander ce qu’il se passe, alors, il serait bon que je fasse un petit retour en arrière. J’ai décidé de tenir ce journal un peu informel lorsque ma vie à une nouvelle fois pris un nouveau tournant. Pour qui ? Pourquoi j’écris ces lignes ? Pourquoi je retranscris petit à petit les évènements qui suivront ? Je ne sais pas, mes enfants ou petits-enfants (si un jour je dois en avoir) ? Probablement.
Les quelques personnes qui mettront la main sur mon ordinateur et décideront de jeter un œil aux fichiers qui seront conservé dessus ? Il y a des chances que ça soit eux qui trouvent cette histoire en premier. Alors du coup, je me dis qu’éclairer une lanterne qui ne l’est pas peut être intéressant.

Cyril, c’est moi, il n’y a pas besoin d’en savoir plus, normalement, mon nom sera écris sur la boite au lettre à l’entrée de chez moi. J’ai 35 ans en cette fête de la musique 2011 ou j’ai changé d’orientation professionnelle une antépénultième fois (si je vous jure, les dictionnaires existent également sous format papier, rendez-vous à la médiathèque et demander Robert). Je suis donc né dans cette putain de ville, un jour pluvieux de novembre 1976, et jusque là, on s’en bat les steaks.

Une enfance classique, école, jeux avec les copains, rien d’extraordinaire. J’aime pas l’école, ce n’est pas tant ce qu’on y apprend que la flemme qui me démotive, j’ai toujours été un extraordinaire glandeur quand ça ne m’intéressais pas. Bizarrement, j’ai toujours été beaucoup plus travailleur quand il s’agissait du foot, des jeux vidéo ou de la musique. J’ai joué pour le club local, modeste défenseur, pas extraordinaire sur le terrain, j’ai préféré la partie entrainement ou tactique, pas un grand meneur d’homme non plus, trop timide lorsque j’étais gamins, je me suis déridé avec le temps. Musicien surtout, batteur pendant très longtemps, ça ma éloigné du sport.

Après le bac, direction la Bretagne, à Rennes, ou j’ai fait un an d’étude sup’ en continuant la musique à haute dose, et le foot a très petite dose à Cesson Sévigné ou je m’occuper des benjamins. C’est ensuite enchainé un mini-tour du nord ouest de la France pendant les 3 ans qui ont suivis, Blois, Orléans, Tours, Le Mans, puis c’est Lyon et enfin Paris (Evry plus précisément) qui m’ont vu débarquer pour terminer un laborieux cursus scolaire. Mais jusque là, on s’en contre-carre toujours.

Après avoir fini de gerber tout ce que je pouvais sur la ville qui m’a vu naître, c’est à Lyon qui j’ai vraiment fini par poser bagage en cette fin de XXème siècle… Une copine, un travail normal, un appart’, des galères, puis toujours mes deux passions, musiques et foot. J’ai tourné avec plusieurs groupes de Metal (oui vous savez, cette musique de dégénérer mental là …) un peu partout en France et à l’étranger, tout en continuant à m’occuper des benjamins du club de la Croix-Rousse, le quartier ou je vivais, j’me souviens même plus à quel niveau on jouait à l’époque.

J’ai passé tout les diplômes possibles d’entraineur (comme je le disais, j’étais un gros bosseur pour quelque chose qui me motivais). Puis ensuite, bah comme d’habitude dans ma vie, tout va se foutre le camp sans que je ne maitrise plus rien du tout, une habitude …

« C’est une horreur docteur ! J’ai de plus en plus mal au bras gauche, comme s’il était lourd, en permanence, j’ai également une colonie de fourmis qui y ont ouvert un supermarché et j’ai de vives douleurs dès que je le bouge vers l’arrière.
- Depuis longtemps ?
- Environ trois semaines, après une répét’, j’ai commencé à avoir une énorme douleur quand je faisais un geste un peu brusque vers l’arrière, et depuis, c’est de pire en pire. J’ai cru que c’était les habituelles courbatures au début, mais ça dure depuis trop longtemps, c’est pas possible ».


Quelques tests plus tard, on me diagnostique une capsulite rétractile, ou en terme un peu moins barbare, une épaule gelée. C’est la méga loose, c’est en plein milieu de juillet et je ne peux plus rien faire, porter mon bras en écharpe, 2 séances de kiné par jour, et un rendement musical et sportif fortement réduit ! Et pour moi qui suis plutôt du style hyperactif, autant dire que c’est la méga merde !

Mais heureusement, tout est remis en place deux mois plus tard et j’ai pu reprendre une activité normale. Oui mais voilà, à force d’être trop heureux, on se prend le retour dans la gueule. Un an plus tard, rebelote, la même, cette salope de capsulite refais son apparition… Mais le diagnostique n’est plus le même, malgré 9 mois de rééducation cette fois-ci, mon kiné est formel.

« Ecoutes, si tu continues la musique comme tu le fais actuellement, tu rechuteras à nouveau. Ca fait 9 mois qu’on bosse ensemble, et je n’arriverais pas à te redonner la mobilité que tu avais. C’est triste à dire, mais je pense qu’il faut que tu tires un trait sur la musique à haut niveau tel que tu l’as fait jusqu’à présent.
- Putain … Chris … tu te rends compte de ce que tu m’dis ?
- Je sais, je suis musicien aussi n’oublies pas, mais tu iras de rechute en rechute, jusqu’à ce qu’on te dise que ton bras sera définitivement paralysé. C’est ça que tu veux ? Tu officies dans le Metal, tu as sortis 3 albums avec tes groupes et fait 2 tournées européennes, tu as aussi plusieurs sponsors, et c’est mieux que ce que la plupart des gens auront fait dans leurs vie, mais là … stop, c’est ta santé qui est en jeu. C’était notre dernière séance ensemble, je ne peux pas faire mieux. Réfléchis bien et j’espère te revoir autour d’une bière, mais plus sur cette table.
- Tu viens de plomber ma soirée.
- Je sais, j’en suis navré Cyril »


Vie 1 – 0 Cyril, adieu la zik, ma batterie, mes rêves, mes projets, les concerts, les répéts avec les groupes, etc … une bonne partie de mes rêves se sont envolé avec ces quelques mots et j’étais vraiment pas beau à voir au boulot (déjà qu’habituellement j’avais pas envie…).

J’ai revendu mon matos, stopper mes contrats, et ne profiterais des concerts qu’en tant que spectateurs à l’avenir. Ca me déchire le cœur, mais si c’est pour devoir m’arrêter plus tard à cause d’un bras paralysée, ça n’en valait pas la peine. Et du coup, c’est le foot qui a repris le dessus, je me suis éclaté avec mes gosses ! J’étais de plus en plus proche d’eux et me suis lancé à corps perdu dans le taf (avec le club j’entends ! j’ai toujours eu un boulot alimentaire en plus).

Perdu justement, c’est ma copine qui n’a pas supporter. Elle qui n’aime pas le foot m’a toujours soutenu tant que j’arrivais à garder du temps pour nous mais cette annonce … définitivement, ne lui a pas fait plaisir.

« Toi, toi, toujours toi et ton putain de foot de merde !! Avant c’était la musique, toujours elle et ton foot qui passait avant moi, avant nous ! Et moi bordel ? Et nous ? Quand est-ce qu’on commence à construire quelques choses ? Tes rêves à la con ne te mèneront jamais nulle part et tu va lâcher ton taf pour retourner là d’où tu viens avec un nouveau rêve en tête … J’en ai marre ! J’en peux plus et de toute façon il est hors de question que je vienne là haut avec toi ! Je vais également faire passer ma carrière en priorité! Moi là haut, je n’ai personne, alors si ta décision est prise, prends tes affaires et barre toi ! »

« Allo Gérard ? … C’est Cyril … Alors j’accepte »
...
Modifié en dernier par Goven le dim. 01 sept. 2013 10:24, modifié 1 fois.


Publicité

Goven
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 22 juil. 2010 11:05

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par Goven » jeu. 04 avr. 2013 12:35

Welcome In Hell

13h24 : Gare de Montparnasse, Paris, je suis dans le train qui m’emmène vers ma nouvelle – ancienne vie. J’ai accepté cette proposition, je ne sais pas encore trop si j’ai bien fait, seul l’avenir me le dira, en attendant, c’est avec mon sac de voyage sur l’épaule que je m’engouffre dans ce TER pour un trajet d’une heure que je connais trop bien.

Je dois retrouver le président à la mairie, pas au stade non, à cette heure ci, les gosses du collège des alentours ont cours d’EPS et puis je n’ai jamais été bien sur qu’il y ai eu des bureaux dans ce vieux stade moisis.

« Gare de Chartres, ici, Gare de Chartres, terminus, tout les voyageurs, descendent de voiture »

Je pose un pied sur le quai pour admirer cet endroit que je connais si bien. Nous sommes le 14 juin 2011 … il pleut, enfin il bruine … comme d’habitude. Je remets un sweat et une veste avant de tomber sur une « vieille » connaissance :

« Tiens, tu es de retour ?
- Yohan … comment ça me fait pas plaisir de te revoir ! Toujours dans les parages à ce que je vois ?
- Oui, toujours conducteur de train comme tu peux le voir, puisque tu attaques les politesses, quand aurais-je la joie de te ramener au plus vite à Paris afin que tu ne souilles plus ce département ?
- Oh sois rassurer, tu va pas tarder à voir ma gueule dans tout les journaux locaux, je reviens pour bosser et autant te dire tout de suite que, même si ma « nouvelle » destination me file toujours la même déprime qu’autrefois, j’ai bien envie de m’attarder le plus longtemps possible ici afin de pourrir ton espace vital. Maintenant excuse moi, j’ai rendez-vous avec autre chose que ta sale gueule, on se croisera ce soir au bar »


Hum ! Quel plaisir de lui retomber dessus à peine revenus chez moi.

Bon, j’ai pas eu vraiment le temps de me trouver un logement en quelques jours, alors c’est chez mes parents que je suis retourné poser mon minimum vital en attendant de ramener le reste de mes affaires de Lyon, et c’est d’un pas décider (enfin surtout décider à foutre le plus de distance possible entre moi et cet enfoiré) que je me dirige vers la mairie afin de rencontrer mon futur employeur.

« Ah Cyril ! Quel plaisir de te revoir ! Tu as trouvé facilement ?
- Le train oui, lui je le connaissais, mais te retrouver dans la mairie avec les secrétaires de l’entrée, c’est pas la même.
- Ah ça quand on connait pas … Enfin bref, passons, assieds toi je t’en prie, tu veux un café ?
- Volontiers.
- Je vais te le chercher, jette un coup d’œil au contrat en attendant ».


Un contrat en bonne et dues formes, 1000€ par mois sur 2 ans, pas grand-chose, mais un poste de secrétaire administratif du club offert par la mairie afin de compléter mon salaire, c’est bien, plus que correct, et plus que ce que je gagnais précédemment, toutefois, avant de signer, plusieurs points son à éclaircir. Mais ça tombe bien, revoilà Gérard !

« Tiens, voilà ton café, le contrat te conviens ?
- Oui, toutefois, j’ai plusieurs questions concernant le poste.
- Je t’écoute.
- Déjà, le staff, dois-je le garder en l’état ?
- Pas forcément, on bosse avec eux depuis des années, mais si tu tiens absolument à ramener quelqu’un, on s’arrangera.
- Juste une personne, un type en qui j’ai une entière confiance.
- Je le contact ?
- Déjà fait, il s’agit de mon meilleur ami, Alexis, je le voudrais en recruteur.
- Mais … niveau recruteur, on a déjà une personne qui écume la région.
- Alex serait chargé d’observer les matchs au niveau national, si ça plombe pas le budget du club.
- J’établirais un planning avec lui à l’avance alors, mais ok, va pour deux recruteurs. Tu as également quelqu’un d’autre avec qui tu voudrais travailler en tant qu’adjoint ou préparateur ?
- Non, je ne connais pas le groupe alors je préfère travailler avec les gens en place, nous verrons par la suite. Au niveau des infrastructures … dis moi que ça à évoluer ?
- Bah du sais, avec les ascenseurs entre la DH, DHR et CFA2 …
- Pas la peine d’en dire plus, y’a toujours rien quoi ?
- Non, ton bureau est ici à la mairie, et les terrains d’entrainements, tu les as pratiqué étant gamin.
- Très bien, pour les transferts ? Tu peux m’annoncer une bonne nouvelle ?
- 3000€ max de masse salariale.
- Et … ?
- Tu t’attendais vraiment à une suite ?
- Bon, ok, alors commence à chercher des sponsors pour les caisses.
- C'est-à-dire ?
- C'est-à-dire que tu m’as engagé pour faire évoluer ton club, t’as fait un pari fou en prenant un mec qui n’a jamais coacher d’équipe seniors mais qui est né ici, qui a jouer dans ton club, et qui va surement retrouver un staff qu’il connait déjà. Tu m’as vu passer mes diplômes et tu m’offres une opportunité au moment ou j’en avais le plus besoin. Je te serais toujours reconnaissant pour ça. Toutefois, tu m’as envoyé des DVD de l’équipe et tu m’as fait passer une fiche des joueurs et clairement, si tu veux asseoir une place en milieu de tableau, c’est mort ! Je ne peux pas t’assurer ça avec l’effectif actuel. Je dois en discuter plus avec le staff, mais l’équipe première est composée de gamins qui montent des 15 ou 17 ans pour jouer les matchs.
- On a toujours fait comme ça jusqu’ici, je ne vois pas ou est le problème ?
- Le problème c’est qu’il n’est pas possible de demander à des gosses d’êtres compétitifs dans un groupe qui est, entre autre, composé des réserves du FC Nantes et du SCO d’Angers. Tu m’as dis vouloir un club compétitifs, qui puissent à terme concurrencer Orléans en s’établissant entre la CFA et le National, mais la masse salarial alloué ne suffiras pas, il va falloir recruter. Idéalement, un partenariat avec un club de national ou Ligue 2 qui puisse nous prêter des joueurs serait l’idéal.
- On ne construit pas avec des prêts.
- On gagnerait de la compétitivité et du temps pour préparer l’équipe !
- Non je regrette, autant pour la masse salarial, je te demande de pas mettre le club dans la merde, mais avec l’appui du maire, ça peut s’arranger, autant ça, je ne peux pas.
- Bon ok, écoute, je vais faire le tour du proprios, et on se tiens au courant.
- Très bien, tu es attendu au Grand Monarque ce soir à 20h30.
- Merci, j’ai repris ma piaule chez mes parents provisoirement. Pas besoin d’une chambre d’hôtel.
- Non, on a un diner avec le Maire et y’a une conférence de presse demain matin à 8h30 au stade.
- Ah putain … le poids de la politique ici, bon, toujours Gorges à la tête de la ville ?
- Oui.
- Super … bon, à tout à l’heure alors. »


Quelques signatures plus tard, me voilà nouvel entraineur du FC Chartres, en CFA2. Il n’est pas encore 16h, tout en me dirigeant vers les agences immobilières du centre ville, je passe un coup de fil :

« Alex c’est moi, tu peux être à Chartres rapidement là ?
- Vu que tu m’avais dis que t’avais rendez-vous aujourd’hui, je suis dans le train là, je serais là vers 17h30.
- Super, rendez-vous à l’Acad’.
- Ca marche ».


Quelques heures plus tard, je le retrouve, mon meilleur ami, je l’ai connu en maternelle, nous sommes toujours resté très lié, très proche. Un truc bizarre avec ce type, c’est que systématiquement quand on était môme, dès qu’un truc un peu nouveau me plaisait, dans le même temps, il l’avait également découvert et ça lui plaisait aussi, sans qu’on se soit concerté.

On s’est séparer après le primaire, et même si nos collèges, puis lycée était différent, on est toujours resté en contact, et surtout s’agissant de foot. Et nous sommes là, dans mon QG comme j’aime à l’appeler, l’Académie de la Bière, bar à bière, le seul potable à Chartres qui ne soit pas pris d’assaut par les poufs et les racailles en tout genre. Le seul endroit ou le patron préférera toujours un bon gros Metallica des familles à un Gangnam Style, j’y ai passer un nombre de soirée incalculable, et les patrons, Fabrice et Corinne, sont devenus des amis au fil du temps.

Nous sommes tout les 2 là, seuls et tranquilles, dans ce coin un peu sombre du bar, près de l’escalier, un peu reclus, mon endroit préféré pour parler tranquillement avec les amis. Notre pinte de Tripel Karmelitt à la main, juste nous deux, Alex et moi :

« Bon ok, ça marche pour moi, mais refais moi l’historique, comment t’en ai arrivé là ?
- Après mes problèmes à l’épaule, tu te souviens dans quel état tu m’as ramassé quand on m’a appris que la musique c’était finis pour moi ?
- Oui, difficile de l’oublier ça.
- J’ai mis un peu de temps à m’en remettre, puis quand mon bras à guéri, j’ai repris le foot avec mes benjamins, et j’ai continué à passer mes diplômes avec le soutien du club de Croix-rousses. Tout ça bénévolement bien sur, pour le plaisir… Fabrice ? tu m’en remets une s’il te plait ?
- Ca marche !
- Merci … Donc je me faisais chier au boulot, et il se trouve que Gérard…
- Qui ?
- Gérard … Cornu, tu sais, le président !
- Ah oui ! mon nouveau boss quoi ?
- Ouais voilà, et bah il cherchait un entraineur pour Chartres vu que Manuel n’a pas voulu continuer l’aventure. Et en fouillant sur les listes de la FFF, il a vu mon nom.
- Genre t’as pas postulé ?
- Tu sais tout l’amour que je porte à cette ville, tu es au courant de tout ce que j’ai pris dans la tronche ici, j’ai haïs cette ville profondément, et jamais il ne me serais venu à l’idée de tout foutre à nouveau en l’air à Lyon.
- Mouais, ça ce tiens.
- Gérard je l’ai connu gamin, il est proche des joueurs et m’a encouragé à me former et à passer mes diplômes quand j’ai rangé les crampons.
- Puis c’était vraiment pas ton truc en plus.
- Non clairement pas, donc voilà, il a vu mon nom, et s’est renseigné auprès de mes formateurs. Auprès des clubs qui m’ont vu évoluer, Cessons, Blois, Lyon, etc … Puis il m’a contacté pour me faire part de son projet.
- Et toi, comme ça, t’as signé ? t’as lâché ton taf et ta copine pour revenir en sauveur de la nation Eurélienne ? »


Le con ! Il a encore réussi à me faire rire !

« Non pas bien non. Il se trouve que j’étais bien au fond du gouffre peu de temps après avoir tiré un trait sur la zik, et que ma boîte allez mal. Reprise, plan social, recommandé, je te fais pas de dessins. Du coup, quand il m’a appelé, ça m’a pris une quinzaine de jours de réflexion et j’ai fini par en parler à Val’. A partir du moment où elle m’a dit qu’elle ne me suivrait pas, je me suis dis que c’était un signe du destin et que mon aventure lyonnaise devait se clore ainsi.
- Tu parles encore de destin !
- Oui je tiens ça de ma mère je crois.
- Et donc superman, tu es prêt à faire grimper Chartres sur le toit de l’Europe ?
- Si déjà on pouvait faire grimper le club sur le toit de la Cathédrale, ça serait bien, mais on verra demain, la journée attaque fort. Fabrice ? Tu peux ramener la note s’il te plait ?
- Pourquoi ? annonce ton programme.
- J’ai un diner d’affaire au Grand Monarque …
- On ne se refuse rien !
- Avec le président et le maire ce soir…
- Ah mais c’est la mairie qui raque !
- Bah oui, j’suis toujours chômeur j’te rappel. Et conférence de presse demain à 8h45.
- Humm … Tu va t’éclater toi je sens !
- Oui mais toi aussi, t’es attendu pour rencontrer les journalistes demain.
- QUOI ??
- Bah oui, t’es embauché également j’te rappel.
- … Et merde !
- Ne t’inquiètes pas, ça n’est qu’un p’tit moment dur à passer. On se voit demain. Bonne soirée mec. »


En partant, je file un bifton à Fabrice « A la mienne ». Demain, les choses sérieuses commence, revus d’effectif, affectation des recruteurs, et visionnage de match, l’entrainement, lui, ne reprends que le 28 juin. En attendant, je rentre me préparer à rencontrer celui qui dirige cette ville depuis 2001, le député maire Jean-Pierre Gorges.


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par rewiwon » jeu. 04 avr. 2013 13:37

Bah je suis très emballé par cette story :) j'ai vu des millions de récit démarré de si baS dans les divisions mais jamais une story ! J'ai hate d'avoir lA suite et j'espère que tu auras la volonté de continuer la story jusqu'à une victoire de Chartres en LDC :75:
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Goven
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 22 juil. 2010 11:05

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par Goven » jeu. 04 avr. 2013 14:21

Merci de ton retour (d'ailleurs, il reprend bientot du service Bastan ? ;-)). J ai encore un ou deux episodes de pret, mais je vais faire patienter. J ai pas mal d'idee a inserer la dedans


Avatar du membre
67psy4
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1327
Enregistré le : sam. 27 nov. 2010 11:52
Partie actuelle : Alméria - reseau
Club préféré : RCSA / PSG / REAL
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par 67psy4 » jeu. 04 avr. 2013 14:32

c'est intéressant à lire, mais si tu es sur fm2012, va dans la section fm2012 avant qu'un modérateur déplace lui même le sujet :D
Le site qui raconte une partie en réseau de 7 joueurs : bienvenu sur notre webmag !

http://reseaufm.wix.com/webmag


Goven
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 22 juil. 2010 11:05

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par Goven » jeu. 04 avr. 2013 14:40

J'y avais reflechi oui, je l'ai poser la pour la visibilite. Apres, si un modo veux y deplacer, je ferai avec ! :-)


Avatar du membre
rewiwon
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 287
Enregistré le : ven. 01 févr. 2013 17:27
Club préféré : Bordeaux

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par rewiwon » jeu. 04 avr. 2013 14:58

Goven a écrit :Merci de ton retour (d'ailleurs, il reprend bientot du service Bastan ? ;-)). J ai encore un ou deux episodes de pret, mais je vais faire patienter. J ai pas mal d'idee a inserer la dedans
Ahah il reprendra du service dans le week-end :) et puis tu as raison de laisser le topic ici c'est mieux pour la visibilité :p au pire tu change et tu dit que tu joue avec le 13 et pas le 12 c'est pas ce qui est le plus important dans une story ;)
Synopsys : Un homme qui vis sa passion du football malgré les difficultés qu'il peut rencontrer.


Avatar du membre
vinsdu82
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1021
Enregistré le : mer. 05 sept. 2012 18:06
Partie actuelle : Stade Mbour
Club préféré : TFC & Napoli
Version : FM 2017
Localisation : Montauban

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par vinsdu82 » jeu. 04 avr. 2013 15:03

J'aime bien, je pense que je viendrais de temps en temps jeter un petit coup d'oeil :wink:
Image

Image


Avatar du membre
atoony
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 199
Enregistré le : jeu. 13 janv. 2011 15:44
Club préféré : OL
Localisation : Aisne (02)

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par atoony » jeu. 04 avr. 2013 21:58

Vachement sympa cette storie! Franchement le début est alléchant! Et le défi du bas fond de la CFA2 est vraiment intéressant!
Je te souhaite bien du courage et je vais suivre! :wink:
«Les Anglais ont inventé le foot, les Français l’ont organisé, les Italiens le mettent en scène.»


Goven
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 22 juil. 2010 11:05

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par Goven » jeu. 04 avr. 2013 22:45

Merci ! Je vais galerer en effet. J'ai commencer la partie en meme temps que la stories... J'vais pas spoiler mon histoire, mais j'ai quelques idees a organiser. En tout cas, merci de votre soutien !


Avatar du membre
Charlie60
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 78
Enregistré le : jeu. 09 août 2012 9:33
Club préféré : Paris SG

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par Charlie60 » ven. 05 avr. 2013 15:02

Sympa le début. Je vais suivre puisque je suis dans la même configuration que toi en début de story. J'adhère !


Avatar du membre
LaurentHoutan
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 64
Enregistré le : jeu. 24 janv. 2013 17:00
Partie actuelle : Dijon FCO
Club préféré : Olympique Lyonnais

Re: [T] 50 000 âmes qui vivent

Message par LaurentHoutan » ven. 05 avr. 2013 17:14

J'ai pas l'habitude de suivre des story mais celle-ci, je l'aime bien. Je suis.
"On a égalisé ... à 2-1"
B.Mendy, Troyes 2-1 Brest, 26/01/13

Mon RdP avec le Dijon FCO


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »