Rejoignez la communaut FM sur Facebook

The Rebel Army - Chapter 10 : Stephen Byrne

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

diego.54
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 145
Enregistré le : mer. 09 juil. 2008 10:14
Localisation : Près de Nancy

Re: The Rebel Army - Chapter 4 : Jessica

Message par diego.54 » jeu. 04 mars 2010 19:02

Ne connaissant pas très bien HIMYM, je peux peu pas voir et comprendre les clins d'oeil qui peuvent s'adresser à cette série. Cependant ça se lit très bien. Le championnat commence bien même si c'est frustrant de se prendre des buts si rapidement.

Sinon ça doit coller non la menthe à l'eau ? :mrgreen:
Image


Publicité

Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: The Rebel Army - Chapter 4 : Jessica

Message par Misaki » jeu. 04 mars 2010 19:35

Merci à vous pour vos commentaires. Cela fait plaisir.
alhambra a écrit :Quant à Nolan et Jessica, on devine Marshall et Lili à la sauce irish, non ? Je ne sais pas pourquoi, mais pour l'instant, je me braque sur le côté "Barney" du personnage et le foot passe au second plan. J'adore !
Justement, je vais éviter de trop faire les comparaisons avec la série et Nolan-Jessica ne sera pas le même couple que Marshall-Lili. Et pour Pat, c'est pareil, Barney est juste une inspiration. Je ne veux pas faire de Pat un Barney Stinson.

Le prochain épisode est prêt.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: The Rebel Army - Chapter 4 : Jessica

Message par Misaki » ven. 05 mars 2010 21:52

Chapitre 5 : Fahrudin Kuduzovic

Enfoiré de Deans. Il me coupe le ballon juste devant les pieds. Je pouvais ouvrir le score. Un petit signe du pouce à 34 pour dire qu'il a bien joué le coup. Allez, les gars, faut y croire aujourd'hui. Je me sens en forme.

Corner contre nous. J'ai beau être le plus grand de l'équipe, le coach veut que je reste devant. Il m'a dit : ''Kud, sur les corners adverses, tu restes devant. Par contre, il faut que tu sois prêt à exploiter un ballon récupéré. Sur contre, tu peux faire mal''.



Il est bizarre ce coach, d'ailleurs. Au premier entraînement de la saison, on en a chié comme pas possible. Une heure et demi de course le matin et une heure de renforcement musculaire en fin d'après-midi. Il a dit : ''Ça, les gars, c'est ce qui vous attend si vous répétez le même genre de prestations que la saison dernière''. En même temps, je n'y étais pas dans l'équipe la saison dernière. Je viens d'arriver mais je ne sais pas pourquoi ce Pat, je l'aime bien. Il est un peu déluré. Sérieux, qui va croire à son truc du 4-V-1 à la O'Sullivan ? Et puis surtout, c'est un inconscient. Affirmer qu'on sera champions à la fin de la saison alors que le championnat n'a pas encore commencé, il ne faut pas avoir peur. Mais il a l'air sûr de lui. Même si pour le premier match de la saison, il n'avait pas l'air dans son assiette. La pression peut-être ?

Je l'aime bien aussi parce que j'ai l'impression que c'est le premier entraîneur qui a compris ma façon de jouer. C'est vrai que je suis grand avec mon mètre quatre vingt dix mais je ne suis pas bon de la tête. Alors que tous les entraîneurs que j'ai eus jusqu'à présent ne cessaient de demander à mes partenaires de trouver ma tête, le coach est le premier qui a compris que j'étais plus à l'aise avec mes pieds. Et du coup, il me demande de jouer plus dans la profondeur. Et ça vient petit à petit.



Le ballon est dégagé. Il faut que j'y aille. Et merde, j'ai encore sauté à contre temps. Oh, putain, Steph' a récupéré le ballon. Vas-y envoie. Je suis tout seul. Je ne suis pas hors-jeu, c'est bon. Les défenseurs sont cinq mètres derrière. Plus que le gardien. Juste avant le point de penalty à terre sur sa droite dans le petit filet. Il n'ira pas la chercher. Et voilà, mon premier but de la saison, enfin. Je cherche Steph' du regard. Je le remercie d'un clin d'oeil.

On rentre aux vestiaires avec ce but d'avance. Heureusement que Dan est en forme dans les buts. Les Wanderers nous en ont fait baver et je n'ai pas eu d'occasions à part mon but.

- Bien joué les gars. Il ne faut pas lâcher. Mais va falloir vous bouger un peu plus. Sans Dan et le réalisme de Kud, on peut être mené. Pour un futur champion, on est plutôt à la rue. Kud, je compte sur toi pour la prochaine occasion. A 2-0, on les achève.



Visiblement, le coach a vu que j'étais en forme. Je le sens bien ce match, je ne sais pas pourquoi.

On est mieux dans le match. On est plus haut et on récupère plus de ballons. Bien joué Terry. Mets là. Merde, je vais me faire coincer là. Un coup d'oeil à gauche, Stephen est lancé plein axe. Je lui donne.
OOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUHHHHHHHHHHHHHHHHH, le but.

- Bien joué Stephen, c'est énorme.
- Incroyable mec, quel but.
- Je n'en reviens pas moi-même.


A vingt mètres des buts, il frappe sans contrôle et va loger le ballon dans la lucarne droite du gardien. Quel but. Le jour où j'en marque un comme ça, je fais trois fois le tour du stade.

On domine maintenant. Mais je suis bien pris par les deux cerbères de la défense centrale. Il ne me laisse pas un centimètre les cons. Quand je suis en position, il y en a toujours un devant moi. Impossible de se créer une véritable occasion comme en première mi-temps.

Bien joué 34. Elle est pour moi celle-là. Allez, le doublé. AAAAAAAAAHHHHHHHHHHH. Ma cheville putain. Il ne m'a pas loupé. Bon, ça a l'air d'aller. Je me relève. Tous mes coéquipiers demandent à l'arbitre de l'expulser. Il a plutôt intérêt. C'est la deuxième fois en deux matchs que je me fais faucher en filant au but. Et voilà. Rentre aux vestiaires, mec. Le match est dans la poche maintenant.

Et le voilà, le doublé. Je me retourne vers Stephen. Sa passe était excellente. Je n'avais plus qu'à faire mon boulot.

- Bien joué Kud. J'espère que tu nous feras d'autres matchs comme celui-ci.
- Merci coach. J'espère aussi.




Il restait cinq minutes mais je sentais que les jambes ne voulaient plus trop y aller. De toute façon, le résultat est là. Trois buts à zéro. Finalement, le coach a peut-être raison. On peut être champion si on est solidaires comme aujourd'hui.

Et cette saison, c'est peut-être enfin la bonne pour moi. J'espère me stabiliser ici même si j'ai passé quatre saisons et demi aux Sligo Rovers. Je peux atteindre un niveau supérieur à Cork et je ne veux pas revivre l'enfer de l'Angleterre. L'entraîneur veut faire de moi l'attaquant vedette et j'espère le lui rendre.



17 mars 2009

Quand je dis que cet entraîneur est fou, en voilà encore une preuve. On finit l'entraînement et on rentre aux vestiaires. L'entraîneur rentre et nous fait :

- Les gars, je trouve que le groupe manque de cohésion. Vous n'êtes pas encore assez solidaires et les recrues ne sont pas encore dans le bain. Alors ce soir, rendez-vous devant la statue du Père Matthew.
- Mais coach, on a match dans trois jours.
- Et alors, je le sais très bien. Mais tu sais aujourd'hui, c'est la Saint-Patrick, jour de fête nationale et je pense qu'une soirée tous ensemble nous permettra de resserrer les liens. Et ne t'inquiète pas, Derry, on va les bouffer, vendredi.




Le soir, on se retrouve devant la statue dans Saint Patrick's Street. Elle est bizarre cette rue parce qu'elle est courbée. Apparemment, c'est parce qu'elle recouvre un ancien canal qui mène à St Patrick's Bridge et ses trois arches, un truc dans le genre. Enfin, bref, je ne connais pas trop l'historique de Cork, mais j'aime bien cette ville. Il y fait bon vivre.

Tout le monde est là et le coach est déchaîné. Il enfile les verres comme ce n'est pas permis et se révèle être un dragueur hors pair. Je crois qu'aucun mec de l'équipe ne lui arrive à la cheville. On s'est tous fait la réflexion parce qu'on se demande comment il fait. C'est sûrement son côté sûr de lui qui les attire. En tout cas, avec toute l'équipe, on s'est bien marrés, on a appris à se connaître et ce sera sans doute bénéfique pour la suite. Par contre, le coach, on l'a perdu pendant la soirée sans qu'on sache où il soit passé.



Le lendemain, alors que nous sommes tous plus ou moins fatigués même si nous n'avons pas fait d'abus hier soir, le coach est arrivé frais comme un gardon. Il est vraiment mystérieux ce mec. C'était sûrement lui qui avait bu le plus et c'est lui qui arrive le plus frais. Et en plus il nous charrie sur notre état et nous raconte sa nuit avec la jolie brune qu'il a embobiné. J'évite les détails.



20 mars 2009


Le coach avait raison. On est en train de bouffer Derry mais on ne marque pas. Et dire que c'est le premier match de la saison où on domine autant. Et ce qui nous pendait au bout du nez depuis un moment arrive. On prend un but sur une des rares occasions de Derry. Heureusement, on réagit de suite même pas une minute après avoir pris ce but. Cillian me met un super ballon que je mets au fond. Je vais vers les supporters pour les remercier de leur soutien. Ils sont incroyables.

Plus que cinq minutes. Le coach a fait rentrer Guntar avec moi devant. Il veut gagner ce match. Il ne faut pas que je me loupe. Allez Guntar, vas-y. YYYYYEEEEESSSSS.

- Bien joué Guntar.
- Merci Kud. Jolie passe.




Notre saison est lancée.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Avatar du membre
Cali
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 7192
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007 20:32
Partie actuelle : La Mienne
Club préféré : Olympique Lyonnais
Localisation : Saint Jean de thurigneux

Re: The Rebel Army - Chapter 5 : Fahrudin Kuduzovic

Message par Cali » sam. 06 mars 2010 11:37

De tes 5 épisodes celui ci est à mes yeux le plus réussi. Voir ton héros sous l'oeil d'une autre personne est très intéressant et l'immersion dans la peau de ton buteur est très bien réalisé. Cela me rappel ma brève story sur Calinho peut être un filon à reprendre.

Good job.


diego.54
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 145
Enregistré le : mer. 09 juil. 2008 10:14
Localisation : Près de Nancy

Re: The Rebel Army - Chapter 5 : Fahrudin Kuduzovic

Message par diego.54 » dim. 07 mars 2010 10:55

pas mal l'idée de nous raconter l'histoire d'un autre point de vue. La saison semble bien lancée. Continue comme ça
Image


Avatar du membre
alhambra
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages : 757
Enregistré le : mar. 10 nov. 2009 14:37
Club préféré : Boca Juniors

Re: The Rebel Army - Chapter 5 : Fahrudin Kuduzovic

Message par alhambra » jeu. 11 mars 2010 9:39

J'ai beaucoup aimé ce nouvel épisode. Il n'est pas trop dans la lignée des précédents parce qu'il y a moins de place laissée au coach et à la "Barney Stinson's touch" ! Pourtant, j'ai dévoré. La présentation des matches de cette manière apporte un vent de fraîcheur ! Du tout bon.


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: The Rebel Army - Chapter 5 : Fahrudin Kuduzovic

Message par Misaki » ven. 12 mars 2010 18:21

Chapitre 6 : Darren Flood

27 mars 2009

- Darren ? Darren ?
- Ouais coach.
- Y a Pat qui veut te parler.
- Pat ? Pourquoi ?
- Je n'en sais rien. Il m'a dit ''Amène le petit, Dar-dar.''
- Dar-dar ?
- Ouais, il aime bien donner des surnoms. Ne cherche pas à comprendre. Dépêche-toi d'aller le voir plutôt.


Ouah. Le coach de l'équipe A qui veut me voir. Pas de quoi s'exciter. Si ça se trouve, ce n'est rien d'important. En même temps, je n'ai rien fait de mal depuis le début de saison. Je ne vois vraiment pas.

- Ah te voilà Dar'dar.
- Vous vouliez me voir, Monsieur ?
- Pour commencer, c'est coach comme tout le monde, pas de monsieur ou quoi que ce soit. Bon, je voulais te voir parce que dans cinq jours, nous jouons la Coupe de la Ligue. Et pour être honnête avec toi, je vais en profiter pour faire jouer les remplaçants. Et comme, je n'ai personne pour jouer à la place du Pittbull. Je pense t'incorporer à l'équipe et même te titulariser.
- Vous voulez que je remplace Joe Gamble, c'est ça ?
- Tu as tout compris. Tu n'es pas aussi bête que tu en as l'air, finalement. Bon, bref, je vous observe les jeunes là mine de rien et je discute beaucoup avec Paul. Et donc, je pense que tu as les moyens pour jouer quelques matchs cette saison. C'est pour ça que tu vas t'entraîner dès aujourd'hui avec le groupe pour prendre un peu tes marques.
- Merci coach, je ne sais pas quoi dire.
- Rien. Continue à bosser comme tu le fais. Ah si, préviens tes camarades que certains d'entre eux pourraient être appelés pour la Senior Munster. Cette coupe est pour vous les jeunes.
- Ok.
- Bon, file rejoindre les gars. J'arrive.


Pffiou. Le niveau est tout autre avec les pros. Cela va plus vite, c'est beaucoup plus physique et technique. Il faut avoir des yeux partout. Ce n'était pas évident comme premier entraînement, mais les gars ont été sympas avec moi et m'ont aidé à m'intégrer.



Le soir-même

- Maman, maman. T'es là ?
- Oui. Qu'est-ce qui se passe ?
- Je vais jouer avec les pros mercredi prochain.
- Arrête de raconter n'importe quoi, Darren, tu n'as pas encore 16 ans.
- Non, c'est vrai; L'entraîneur m'a convoqué pour me l'annoncer et je me suis entraîné avec le groupe. Je n'en reviens pas maman, c'est trop trop énorme, quoi.
- Je suis content pour toi Darren. Comment il s'appelle l'entraîneur déjà ?
- C'est un nouveau, c'est Patrick O'Sullivan.
- Comment ?
- Patrick O'Sullivan. Pourquoi ? Tu le connais ?
- Non, non, j'ai confondu.
- Bon, je vais dans ma chambre, faut que je prévienne tous mes potes.



1er avril 2009

Le coach ne m'a pas fait de poisson d'avril et je suis bien titulaire au poste de milieu défensif. Le coach a fait tourner mais il conserve quelques joueurs clés quand même. La charnière centrale est toujours composée Bouba et Murray et Cooke et 34 (ouais il faut l'appeler comme ça apparemment, je ne sais pas trop pourquoi) sont toujours sur les ailes. Et le coach a bien fait. On gagne 3-1 contre Waterford avec un but de 34 sur une passe de Cooke et un but de Cooke sur une passe de 34. Bref, cela s'est bien passé et le coach m'a dit que je rejouerai pour la Coupe Munster.



Une semaine plus tard, nous jouons la Coupe Senior Munster. C'est la coupe de la région à laquelle nous participons. Mais hormis Waterford Unitet et Limerick qui sont un échelon en-dessous, le club n'a pas d'autres rivaux dans cette coupe et l'a déjà gagée plusieurs fois.

Comme promis le coach a fait appel aux jeunes. Ce soir, on est cinq titulaires : moi, Bary Bell et Noël Browne en défense centrale, Sean Flynn et Paul O'Brien sur les ailes et il y a encore Shane Duggan sur le banc. Évidemment, les joueurs du groupe professionnel sont toujours là. Dan Connor est dans les buts, Richie Byrne et Neal Horgan sont sur les ailes en défense, Greg O'Halloran et Cillian Lordan sont les milieux centraux et Malcolm Christie est devant. Le coach le rappelle, on ne doit pas casser la série en cours. Les gars ont battu Galway en championnat il y a quatre jours. Il faut continuer de cette façon.

Et on le fait. En un quart d'heure, Greg met fin aux espoirs de Passage en inscrivant deux buts. Un but de renard des surfaces sur un coup-franc que j'ai tiré et un joli tir des 20 mètres sur un centre en retrait de Sean. A la demi-heure, Greg devient l'homme de la soirée en mettant un coup de coude à l'adversaire et en se faisant expulser. Mais même à dix, nous sommes plus forts que nos adversaires et mes potes, Sean et Paul s'en donnent à cœur joie. Sur un débordement de Paul, Sean vient couper son centre de la tête et sur un centre de Richie, c'est Paul qui met la sienne. 4-0. Je crois qu'on a répondu aux attentes du coach.



- Dar'dar, viens là. Dépêche-toi.
- Ouais, coach. Qu'est-ce qu'il y a ?
- D'abord bravo pour ton match hier. Continue comme ça.
- Merci coach.
- Laisse-moi finir s'il te plaît. Bon, j'ai décidé de mettre en place quelque chose pour aider les jeunes à progresser. Je vais tester ça avec toi et Michael Murphy.
- Ok. Et ça consiste en quoi ?
- Mais tu vas me laisser parler, jeune insolent.
- Désolé coach, je pensais …
- Bon, allez c'est bon. J'en étais où déjà ? Ah oui. Je vais te nommer une sorte de parrain au sein du club. Ce sera un joueur de l'équipe professionnel. Michael aura Farhudin comme parrain et pour toi, j'ai pensé à Ronnie O'Brien. Même si vous ne jouez pas aux mêmes postes, son expérience te sera grandement utile. Il a beaucoup voyagé avant de trouver définitivement sa place dans le monde professionnel et que j'aille le chercher aux States. Hé, le Ricain, viens voir.
- J'arrive coach.
- Sinon, Dar'dar, tout va bien ?
- Ouais ça va ? Je voulais savoir, vous connai…
- Me voilà coach. Je vous ai déjà dit d'arrêter de m'appeler le ''Ricain''. Je ne suis pas le seul à avoir joué là-bas.
- Non mais tu es celui qui y a passé le plus de temps. Bon, je ne vous présente pas. Vous avez déjà eu l'occasion de vous entraîner ensemble. Pour te situer la chose, Ronnie, je souhaiterais que tu sois une sorte de parrain pour Dar'dar. Tu es passé par des clubs de haut niveau comme Middlesbrough, la Juve et croisé des joueurs comme David Beckham.
- Très sympa d'ailleurs, le David.
- Je m'en fous un peu pour ma part. Mais j'aimerais que tu fasses profiter de ton expérience à ce petit jeune histoire d'accélérer sa progression et de ne pas gâcher son avenir prometteur. Kud fera la même chose avec Michael Murphy et si cela fonctionne, j'essaierai avec d'autres joueurs. Bon, je vous laisse voir ça. C'est fini pour aujourd'hui les gars. Reposez-vous bien.
- Franchement, je suis si bon que ça ?
- Écoute, si le coach le pense. Moi je le suis et je vais t'aider. A toi de rester sérieux et travailleur et peut-être qu'un jour tu deviendras professionnel et c'est tout ce que je te souhaite.


Ouah. Quel début de saison. Déjà deux matchs avec les pros, O'Brien qui est là pour m'aider à progresser. Je n'en reviens toujours pas. Cet entraîneur est vraiment incroyable. C'est la première fois que je vois ça au club. Il faut que je lui demande quand même.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Avatar du membre
Nounours
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages : 667
Enregistré le : jeu. 25 sept. 2008 20:38
Localisation : Yvelines

Re: The Rebel Army - Chapter 6 : Darren Flood

Message par Nounours » ven. 12 mars 2010 19:47

Je crois pas avoir commenté ta storie depuis ses débuts....
Je vais donc réparer mon erreur de suite.
Alors j'aime vraiment bien ce que tu fais,,tu apportes quelque chose de frais par ton écriture.
Le récit du point de vue des joueurs,je trouve ça marrant et c'est pas facile à faire.MAis tu t'en sors très bien donc ça pose pas de problème.
J'ai ma petite idée sur la question que ce cher Darren voudrais poser à son coach mais je n'exposerais pas ma théorie ici pour ne rien gacher si elle se révèle juste.
En tout cas bonne chance pour la suite.
Si vous voyez un vétéran de 80 piges comparez ce qu'il a fait avec ce que fait Superman et demandez-vous qui est le héros.


Avatar du membre
Jérémibl
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4606
Enregistré le : mar. 13 janv. 2009 9:34
Localisation : Rennes

Re: The Rebel Army - Chapter 6 : Darren Flood

Message par Jérémibl » lun. 15 mars 2010 9:59

Ouais Nounours, je crois que c'est un secret pour personne. Pat' et la mère de Flood se connaissent, reste à savoir à quel niveau, un coup d'un soir ou une belle romance ? Et pourquoi pas plus...
Les échos d'autres personnages de l'histoires sont intéressants. Ils tendent notamment à prouver que le coach, si taré soit-il, est apprécié et respecté.


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: The Rebel Army - Chapter 6 : Darren Flood

Message par Misaki » ven. 19 mars 2010 16:25

Je devais poster la suite aujourd'hui mais je n'ai pas suffisamment avancé dans ma partie FM. Le chapitre est quasiment terminé mais je dois avancer dans la partie pour le terminer. Je pense le faire dimanche ou lundi.

Merci pour vos commentaires.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: The Rebel Army - Chapter 6 : Darren Flood

Message par Misaki » lun. 22 mars 2010 14:56

Chapitre 7 : Michael Hannigan


Irish News, le 15 avril 2009 a écrit :Cork City au sommet

Hier soir avait lieu le choc de cette septième journée de championnat. Drogheda United, leader avec 14 points recevait Cork City, son dauphin qui comptait 13 points. L'enjeu était tout simplement de prendre la tête du championnat et un ascendant psychologique sur son adversaire.

Et dans ce match à enjeu, c'est Drogheda qui démarre le match de la meilleure des façons. Nous n'en sommes qu'à la troisième minute de jeu que les Ciels et Mauves ouvrent le score. Sur un coup-franc de Clarke de la gauche, Bates, étrangement seul, vient placer sa tête et crucifier la défense de Cork. Cela n'empêche pas les visiteurs de réagir immédiatement. Sur un centre de Cooke, Kuduzovic voit sa frappe repousser par Williams.

Et puis arrive la huitième minute du match. Le tournant. Cork obtient un coup-franc à plus de trente mètres plein axe. Long et Murphy sont en discussion. Les deux latéraux se mettent d'accord et c'est Murphy qui s'élance. Et d'une frappe puissante et précise, celui-ci vient loger le ballon dans la lucarne droite de Williams. Assurément un des plus beaux, si ce n'est le plus beau, buts de la saison. Cork est de nouveau dans le match.

Drogheda prend un coup avec ce but. Et sur l'engagement, Cooke récupère le ballon et remonte l'aile droite avant d'adresser un centre pour la tête d'O'Donnell. Deux buts à un pour Cork. En deux minutes, City a renversé ce match. Drogheda commence alors à pousser mais bute sur une très bonne défense et un Dan Connor en grande forme dans les buts.

Et comme souvent dans ce genre de matchs, l'équipe qui cherche à revenir dans le match se fait surprendre et c'est ce qui arrive à la quarantième minute. Sur une incroyable passe en profondeur d'O'Donnell, Kuduzovic vient placer un tir croisé à l'entrée de la surface de réparation qui va mourir dans le petit filet droit de Williams qui va chercher le ballon au fond des filets pour la troisième fois dans ce match. Et sur cette frappe, Kuduzovic montre qu'il est en forme en ce début de saison. Après avoir inscrit un but sur un penalty qu'il a lui-même provoqué et une frappe du même genre trois jours auparavant contre Dunadlk, le Bosniaque vient d'inscrire son sixième but en sept matchs.

Et le festival continue pour Cork puisque dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, O'Brien, rentré en cours de jeu quelques minutes auparavant pour remplacer Cooke touché à la cuisse, met lui aussi son coup-franc. Quatre buts à un, la messe est dite.

Cork prend le leadership du championnat pour la première fois de la saison après un sixième match sans défaite et montre qu'il faudra compter sur eux cette année.

Ce n'est pas le meilleur article que j'ai écrit, loin de là, mais il faut reconnaître que cette équipe de Cork impressionne. Et pourtant, le jour de la conférence de presse où ce Patrick O'Sullivan est arrivé en annonçant que le club serait champion. Nous nous sommes tous regardés en voyant ce mec quasi méconnu et avec très peu d'expérience en tant qu'entraîneur affirmer ces propos. Ensuite quand il nous a parlé de son 4-V-1, nous nous sommes vraiment demandés pourquoi le club avait engagé cet homme. Et puis, est arrivé le recrutement et là, nous avons compris que ce Patrick O'Sullivan n'était pas aussi fou qu'il ne le paraissait. Il fallait après le prouver sur le terrain. Et le premier match de la saison contre les Shamrock Rovers n'a rien montré d'ailleurs. Mais l'entraîneur a fait face et a même fait preuve d'une grande assurance en annonçant encore une fois que Cork City serait champion. Et depuis le match des Bohemians, c'est une autre équipe. Les joueurs semblent avoir compris le message et les résultats sont là comme le montre le match d'hier soir. J'ai d'ailleurs un article en préparation si l'équipe continue sur sa lancée.

Trois jours plus tard, l'équipe a concédé le nul contre St. Pat's. Un léger accroc compréhensible puisque c'était le troisième match de championnat en une semaine.
Irish News, le 15 avril 2009 a écrit :Pourquoi Cork peut tout gagner cette saison ?

Ce titre a dû en faire bondir plus d'un. Mais Cork est vraiment capable de le faire. Nous allons le voir point par point.

Championnat :
Au quart du championnat, Cork comptabilise six victoires, deux nuls et une défaite soit un total de 20 points. Les Bohemians ont déjà trois points de retard. Ensuite, Cork est la meilleure attaque de ce championnat avec 20 buts marqués, soit plus de deux buts par match en moyenne. Et la défense est la deuxième avec 9 buts encaissés. Et enfin, Cork reste sur une série de huit matchs sans défaite. Hormis le premier match, Cork n'a rien perdu.

Coupe Challenge et Coupe de la Ligue :
La Coupe Challenge n'a pas encore débuté mais avec ce que montre le club en championnat, l'équipe semble armé pour la gagner. Quant à la Coupe de la Ligue, le club a montré qu'il disposait d'un effectif suffisamment riche pour battre un club prétendant à la montée en Première Ligue, en l'occurence Waterford United. Quand on sait que les clubs ont tendance à faire tourner leurs effectifs pour cette coupe et ce que les ''remplaçants'' de Cork sont capables de proposer au niveau du jeu, tout semble possible.

Coupe Senior Munster :
Certes, c'est une coupe régionale où seuls Limerick et Waterford United semblent en mesure de battre Cork. Et encore, lors des quarts de finale hier soir, Cork s'est présenté avec cinq moins de 18 ans sur le terrain et est venu à bout de Limerick après prolongation. Nul doute que ces jeunes vont vouloir montrer qu'ils sont aussi capable de battre Waterford et de ramener le trophée au club.

L'effectif :
Gardiens : Dan Connor est le seul joueur de Cork a avoir joué tous les matchs toutes compétitions confondues. Et on comprend pourquoi vu les prestations alignées par le gardien. Peut-être le meilleur de ce championnat.

Défense : La quadrette Murphy – Bouba – Murray – Long est impressionnante. Défendant très bien mais également capable d'apporter offensivement – ils ont tous marqué au moins un but – ces quatre là attirent les convoitises. Long doit même rejoindre Burnley à l'issue de la saison. Quant à Byrne et Horgan, ils démontrent en coupe qu'ils ne sont pas de simples remplaçants.

Milieu : O'Donnell est en forme et bien encadré par Joe Gamble et Stephen Hugues. Lordan et O'Halloran sont également très présents profitant des blessures ou des suspensions des trois joueurs cités précédemment. Enfin, un petit jeune pointe le bout de son nez, Darren Flood. A suivre.

Ailiers : Dennehy est un peu seul sur son côté gauche mais semble en mesure de pouvoir enchaîner les matchs et les prestations de haut niveau. A droite, Cooke et O'Brien se disputent la place même si ce dernier joue moins en raison de blessures.

Attaque : Kuduzovic est incontestablement l'homme de la saison à Cork. En neuf matchs de championnat, le Bosniaque a marqué huit buts et délivré six passes décisives. Il est donc impliqué dans les trois quarts des buts de son équipe. Et s'il y a bien un point faible dans l'équipe, il peut se situer là en cas d'absence prolongée de Kuduzovic puisque ni Silagailis ni Chambers ne montrent grand chose d'intéressant en ce moment.

Pour conclure, Cork dispose d'un effectif équilibré, de jeunes morts de faim et prêts à tout pour gagner une place dans cette équipe et surtout, l'équipe est sur une série impressionnante de douze matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Donc, oui, Cork City a les moyens de tout remporter cette saison.
Évidemment, cet article a eu l'effet d'une bombe. Et le lendemain, en conférence de presse, mes collègues journalistes m'ont dit que j'étais fou, que ça n'avait aucun sens d'écrire un article de ce genre alors que la saison vient de débuter et pourtant, j'étais sur de moi et un autre aussi d'ailleurs.

- Messieurs, bonjour. Avant d'aller plus loin, j'aimerais savoir qui est l'auteur de cet article ?
- Moi.
- Comment tu t'appelles ?
- Michael Hannigan.
- Michael Hannigan, écoute-moi bien. Je partage ton sentiment et j'annonce ici à tout le monde que je ferai tout pour que ce qu'a écrit Michael se réalise.


Il s'en est suivi un brouhaha avec des questions dans tous les sens. Ce O'Sullivan ne cessera jamais de nous surprendre.

En attendant, il m'a donné raison. L'équipe est en finale de la Coupe Senior Munster, en demi-finale de la Coupe de la Ligue, a passé son premier tour en Coupe Challenge et est en tête du championnat avec sept points d'avance en dix-sept matchs et toujours une seule défaite. Kuduzovic en est maintenant à treize buts et dix passes décisives et la défense n'a encaissé que trois nouveaux buts en huit matchs.

Cork City va le faire.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Avatar du membre
alhambra
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages : 757
Enregistré le : mar. 10 nov. 2009 14:37
Club préféré : Boca Juniors

Re: The Rebel Army - Chapter 7 : Michael Hannigan

Message par alhambra » lun. 22 mars 2010 15:03

Je continue à bien aimer ce principe de "narrateur tournant". Et voilà une façon simple et originale de donner un bel état des lieux de ta partie. Je pense m'en inspirer l'un de ces jours/épisodes ... :roll:


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »