Rejoignez la communaut FM sur Facebook

The Rebel Army - Chapter 10 : Stephen Byrne

Libérez l'écrivain à crampons qui sommeille en vous.

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
S.Ramos
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1509
Enregistré le : dim. 25 nov. 2007 15:54
Localisation : Casanegra

Re: The Rebel Army - Chapter 8 : Olivia Flood

Message par S.Ramos » lun. 05 avr. 2010 0:48

Salut

J'ai lu tout les épisode le format n'étant pas repoussant, j'ai assez bien aimé jusqu'au dernier épisode, ne me dis pas pourquoi, moi même je sais pas ça doit être Miss Flood une femme + la responsabilité d'un gosse ça ma refroidi :mrgreen:

Mais globalement c'est bon, je passerai voir la suite :)

Bonne continuation.
[img]http://img2.imageshack.us/img2/8586/signaturevsu.jpg[/img]

Ronaldinho [url=http://fr.youtube.com/watch?v=LWDq6eCM-F0&feature=related/]0 - 1[/url] Sergio Ramos [img]http://www.realmadridforos.es/foro/images/smiles/hala_madrid.gif[/img]


Publicité

Avatar du membre
Clem95
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 9654
Enregistré le : jeu. 03 déc. 2009 18:00
Club préféré : Arsenal

Re: The Rebel Army - Chapter 8 : Olivia Flood

Message par Clem95 » lun. 05 avr. 2010 11:31

J'adore ta story Misaki !

Le coach père d'un des joueurs sans le savoir, j'aime !
Comment va réagir Pat va t-il régir au niveau sportif ? Va t-il continuez a faire jouer son fils en équipe première ?

A quand le prochain épisode ?


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: The Rebel Army - Chapter 8 : Olivia Flood

Message par Misaki » ven. 09 avr. 2010 23:12

Chapitre 9 : Nolan Kearney

- Bon bah voilà, Pat a déjà frappé.
- Tu crois vraiment qu'ils vont tout gagner cette saison ?
- Je ne sais pas. Pour l'instant, tout roule pour lui. En même temps, la Senior Munster, ça devrait être une formalité tous les ans.
- Ouais, bon. Ce n'est pas tout, mais je commence à avoir soif.
- Oh, tu ne changeras pas toi. En même temps, tu n'as pas tort. Tu n'as pas oublié ton pass pour la réception au moins ?
- Non, non. Attends, je vérifie. Ah, ah. Ah non ce n'est pas ça. Peut-être ça alors. Non plus.
- T'es vraiment incorrigible comme mec.
- Ah ça y est. Bon tu viens ou tu attends le déluge ?
- J'arrive. J'arrive.



Quelques minutes plus tard.

- Bon dès que tu aperçois, Pat, tu me fais signe.
- Facile. Il est déjà en train de draguer une jolie blonde.
- Draguer ? Je n'ai pas l'impression.
- Et tu veux qu'il fasse quoi d'autre avec une femme Pat à part coucher avec elle ?
- Là, j'ai plutôt l'impression qu'il y a comme une engueulade ou un règlement de compte. Viens on va aller voir ce qui se passe.

- Non mais attends, elle est facile celle-là. Tu n'as jamais élevé un enfant ? Forcément puisque je viens d'apprendre que j'en avais un et que je n'ai pas cherché à en avoir jusqu'ici.
- Ouais et bah en attendant, il va falloir le retrouver.
- Excusez-moi.
- QUOI ??? (les deux en coeur)
- Euh, ça va Pat ?
- Oh excuse-moi Nolan. Je te présente Olivia. Olivia voici Nolan et Ross mes meilleurs amis.
- Ouais bon, les présentations, on verra plus tard.
- Son fils est parti on ne sait où.
- Notre fils, tu veux dire. Bon allez, moi j'y vais.
- Euh, Pat, ça veut dire quoi ça ''Notre fils'' ?
- Oh là, mon pauvre Ross, si tu savais. Il va falloir que vous m'aidiez à trouver le petit Dar'dar.
- Quoi ? Tu es le père de Darren ?
- Bon, vous voulez m'aider ou pas ? Parce que bon, je ne sais pas de quoi il est capable, ni elle d'ailleurs. On se retrouve ici dans vingt minutes.


Bon, ce n'est pas bien grand, non plus. Il n'a pas pu partir bien loin. Réfléchissons un peu. Où va se réfugier un jeune de 16 ans quand il ne va pas bien ? Dans les toilettes ? Non, ça c'est pour les femmes. Il faut un endroit qui signifie quelque chose pour lui. Le terrain de foot ? C'est fort possible.

Bien joué mon petit Nolan. Le voilà, là-bas, adossé au poteau. La tête sur les genoux avec les mains sur le front comme pour essuyer ses pensées. Mais les pensées, ça ne s'enlève pas comme une vulgaire tâche. Et il y en a certaines qui restent longtemps présentes au sein de notre esprit. Et ce que vient d'apprendre Darren risque de rester longtemps en lui. Savoir que son père est en fait son coach. Cela doit vous faire bizarre. Je ne sais pas à quoi il peut bien penser. Moi qui ai toujours vécu avec deux parents, je ne peux pas me mettre à sa place. Lui qui n'a connu que sa mère. Et je ne sais même pas si Olivia lui a déjà parlé de son père ou si lui s'est intéressé à ce sujet.

- Darren ??

Le petit relève la tête doucement. Je peux voir son regard. Il est perdu. Et il me regarde, l'air de dire aussi, ''mais tu es qui toi ?''.

- Tu ne me connais pas, mais je suis un ami de Pat. Je viens d'apprendre ce qu'il t'arrive.
- Et vous pensez pouvoir m'aider, c'est ça ?
- Non, je suis juste là parce que ta mère est inquiète et te cherche partout et le coach aussi. Je pense qu'il est temps de rentrer. Tu vas discuter de ça calmement avec ta mère et Pat. Et tout ira mieux.
- Si vous le dites.
- Sinon. Félicitations pour la victoire. Continue comme ça.
- Merci.




Je ne sais pas ce que Pat, Olivia et Darren se sont dits. Mais Pat a légèrement changé d'attitude. Flood est en quelque sorte son petit protégé. Dernièrement, en conférence de presse, on lui a demandé :
Certains trouvent que vous accordez trop de crédit au jeune Darren Flood alors que Shane Duggan semble plus à même de jouer en équipe première.
Déjà, les deux ne jouent pas au même poste. Darren est plus milieu défensif alors que Duggan est plus un milieu relayeur. Ensuite, à mon grand regret, Duggan a souvent été blessé cette saison, ce qui fait que je n'ai pas pu l'intégrer aussi souvent que je le souhaiterais à l'équipe. Enfin, hormis Flood et Gamble, je n'ai personne capable d'occuper le poste de sentinelle devant la défense alors que j'ai plus de solutions pour mes milieux relayeurs avec Hughes, O'Donnell, Lordan, O'Halloran voire O'Brien.



Par contre, son attitude avec les femmes n'a pas changé. Il a même sorti une technique qu'il travaillait depuis un moment. Avec Ross, on pensait que ça ne marcherait jamais.

Pat est entré dans le bar déguisé en lui-même mais avec cinquante ans de plus. Il s'était fait poser un masque le vieillissant. Il avait toujours un costume mais marchait avec une canne et les jambes tremblotantes. Et puis, il est allé directement vers la première femme qui était seule au bar.

- Oh mon Dieu, merci, vous êtes là. Je viens du futur. La planète est en danger. Si vous voulez sauver le monde, vous allez devoir coucher avec un jeune homme, Patrick O'Sullivan. Si vous ne le faites pas, le monde entier mourra. Je dois y aller, la fenêtre spatio-temporelle va bientôt se refermer. Au revoir, jolie jeune femme.

Elle n'a visiblement pas compris grand chose. Et puis quelques minutes plus tard, Pat est rentré. Le vrai Pat, cette fois-ci.

- Incroyable. Non, ce n'est pas vrai. Excusez-moi. Êtes-vous Patrick O'Sullivan ?
- Oui, c'est moi-même.
- Oh Dieu, merci. Je vais pouvoir sauver le monde.


Et c'est ainsi que Ross et moi-même avions perdu 50 € en pariant avec Pat.



Et niveau sportif, ça roule. L'équipe n'a pas perdu un match de la saison hormis contre les Shamrock Rovers à l'ouverture de la saison. L'équipe a enchaîné deux séries consécutives de cinq matchs sans encaisser de buts. Elle se ballade tranquillement en championnat avec vingt-deux points d'avance sur ses deux dauphins, les Bohemians (un match en moins) et Derry City. Autant dire qu'aux deux tiers du championnat, l'affaire semble pliée.

En plus, en Coupe, ils ont de la réussite. Longtemps menés par les Sligo Rovers en demi-finale de la Coupe de la Ligue, Kud a égalisé à quatre minutes du terme avant de les enfoncer aux prolongations. L'équipe va jouer en finale contre Dundalk qui est bon dernier en championnat. En Coupe Challenge, en huitièmes de finale, ils ont tiré la seule équipe amateure encore en lice, Rockmount. Mais Pat avait oublié une chose, la Coupe d'Irlande Unifiée qui regroupe les meilleurs équipes d'Irlande et d'Irlande du Nord. Et cela pourrait lui porter préjudice dans son objectif final.

Mais Pat pourra compter sur un joueur. Farhudin Kuduzovic. Ce mec est incroyable. Bon il a connu une baisse de régime au mois de juillet. Il n'a rien marqué et tous les supporters et moi-même pensions qu'il payait le contre-coup de son éblouissante forme de début de saison qui lui avait permis d'être élu joueur du mois de Mars, d'Avril et de Mai. Mais en août, il s'est réveillé. Cinq buts en quatre matchs pour le moment. Cela porte son total de buts à dix-sept en championnat sans compter ses douze passes décisives. Il est impliqué dans plus de la moitié des buts de son équipe.

Pat a toutes les armes pour réussir son pari.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Avatar du membre
Jérémibl
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 4606
Enregistré le : mar. 13 janv. 2009 9:34
Localisation : Rennes

Re: The Rebel Army - Chapter 9 : Nolan Kearney

Message par Jérémibl » mar. 13 avr. 2010 9:05

Si un pote arrive à allonger une nana avec cette technique ultra-douteuse, ce ne sont pas cinquante €uros que je lui file...'Fin après, faut voir la nana aussi...Vingt-deux points d'avance oO.


Avatar du membre
Atom Tan
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3121
Enregistré le : sam. 21 mars 2009 16:15
Localisation : Centre

Re: The Rebel Army - Chapter 9 : Nolan Kearney

Message par Atom Tan » mar. 13 avr. 2010 10:49

J'avais pas encore posté...alors voilà...je trouve excellente cette idée de changer de narrateur à chaque fois...même si cela aura une limite à un moment.
En tout cas on lit ça rapide, comme une petite sucrerie...Moi perso les allusions à une série et un perso existant ça me touche pas puisque la série en question je la connais pas...petite remarque...annoncer la nouvelle de sa paternité comme ça en 2 phrases...j'aurais imaginer cela différemment...mais on est pas non plus dans un story psycho-romano-introvertie...Au niveau équipe, tu déroules et je trouve ça bien de vivre certain match de l'intérieur..pas mal du tout aussi cette idée...bref on attends de la suite...bonne idée de nous faire un catalogue des dragues possibles comme le coup du vieux...


Avatar du membre
Celta83
Réputation Continentale
Réputation Continentale
Messages : 786
Enregistré le : jeu. 08 janv. 2009 12:58
Localisation : La garde (83)

Re: The Rebel Army - Chapter 9 : Nolan Kearney

Message par Celta83 » mar. 13 avr. 2010 17:12

J'viens de voir l'épisode où il fait cette technique de drague. C'est énorme :)

Sinon c'est toujours aussi bien, ça se lit très bien et les résultats sont au rendez-vous. Que demander de plus ?


Avatar du membre
Cali
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 7192
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007 20:32
Partie actuelle : La Mienne
Club préféré : Olympique Lyonnais
Localisation : Saint Jean de thurigneux

Re: The Rebel Army - Chapter 9 : Nolan Kearney

Message par Cali » mer. 14 avr. 2010 13:52

Revoilà un peu du Barney, avec cette fameuse technique de drague.Mais il y en a tellement d'autres que je ne me fait pas de souci pour toi.

Je reste un peu sur ma faim avec l'histoire de Dar'Dar car un peu résolu (pour le moment) de manière expéditive, mais je doute que tu en reste là avec cette histoire.


Avatar du membre
Misaki
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 6053
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 12:37
Localisation : Moréac (56) - Tu connais pas ? Tu devrais.

Re: The Rebel Army - Chapter 9 : Nolan Kearney

Message par Misaki » ven. 23 avr. 2010 11:09

Chapitre 10 : Stephen Byrne

13 septembre 2009


Tolka Park – Dublin – 15h


Le stade est plein en cet après-midi ensoleillé. Non, je ne raconte pas de bêtises. Il fait beau et il fait même chaud. La météo a annoncé des températures de 27°C. Nul doute que cela va jouer sur les conditions de jeu et la fatigue des joueurs. Nous sommes cinq milles supporters en grand majorité membres de la Rebel Army, que Pat O'Sullivan décrit comme les meilleurs supporters du pays, à être venus voir notre équipe de Cork remporter son deuxième trophée de la saison après la Coupe Senior Munster qui n'était qu'une formalité. Je suis très confiant puisque l'équipe est invaincu depuis le deuxième match de la saison. Et une défaite ce soir contre le dernier de la Première Ligue, Dundalk, serait vécu comme une faute professionnelle.

Évidemment, O'Sullivan a fait tourner l'effectif comme il le fait depuis le début pour cette Coupe de la Ligue. C'est pour ça qu'aujourd'hui c'est en quelque sorte l'équipe bis qui est alignée. Dan Connor est dans les buts. Ce n'est pas une surprise. McNulty n'a pas le niveau pour le remplacer. Derrière Bouba et Murray forment la charnière centrale. En même temps, hormis O'Halloran, peu de joueurs peuvent jouer en défense centrale. Sur les ailes, nous avons les remplaçants attitrés de Murphy et Long, à savoir Byrne et Horgan qui seraient titulaires dans n'importe quel autre club. En milieu défensif, c'est la surprise de la saison, Darren Flood. Personne n'attendait ce jeune joueur en équipe première. Mais c'est le seul qui est capable d'évoluer à ce poste et on peut dire qu'il s'en sort plutôt bien même s'il n'a pas encore le niveau de Gamble. Dans l'axe, nous avons Hughes et Lordan. Ailier gauche et c'est une demi-surprise, Shane Duggan. Dennehy, alias 34, est blessé et Shane est le seul avec O'Donnell, blessé pour cette finale lui aussi, à pouvoir jouer à ce poste. C'est un bon jeune en devenir. A droite, Cooke est présent et en attaque, c'est Silagailis le titulaire. Kuduzovic est au repos et Christie sur le banc.

Ce n'est pas la meilleure équipe mais ces joueurs ont joué tous les matchs de cette coupe et il est logique qu'ils jouent également la finale. Une chose est sûre. The Rebel Army sera présente pour encourager son équipe jusqu'à la fin.



Le match démarre en fanfare pour nous. On obtient un bon coup-franc. Cooke va pour le frapper. C'est dévié et cela fait corner pour nous. Toujours Cooke pour le frapper.

YYYYYYYEEEEEEEEEEAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH

Comme beaucoup, j'ai cru au but. Bouba coupe le corner au premier poteau mais le ballon vient s'écraser sur le poteau. Dommage. Nous intensifions nos encouragements.

Finalement, on en est déjà à la mi-temps. Le match est fermé pour le moment. On a dû frapper trois fois en but en tout. Et Dundalk n'a pas fait mieux. Comme beaucoup, j'en profite pour aller me soulager et c'est le moment aussi où chacun refait la première mi-temps. Beaucoup déplore l'absence de Kuduzovic. Le Letton étant beaucoup moins performant que le Bosniaque. Même si chacun reconnaît que le Bosniaque mérite du repos. On souligne la solidité de la défense. Mais ça ce n'est pas une première.

Et on démarre la seconde mi-temps comme la première. Nous sommes dominateurs et une fois encore, tout le monde croit au but sur la frappe de Lordan. Mais une fois encore, c'est un montant qui se trouve sur la trajectoire. La barre cette fois-ci.

Et à un quart d'heure de la fin, on revit une fois encore la même sensation. Sur un long ballon en profondeur, Silagailis s'échappe et juste avant que le défenseur ne revienne l'empêcher frapper, le Letton déclenche une jolie frappe qui s'écrase une fois encore sur la barre transversale.

Nous sommes dominateurs mais nous n'arrivons pas à faire la différence. O'Sullivan passe même dans un 4-4-2 à douze minutes du terme. Christie vient épauler le Letton. Notre supériorité s'affirme encore plus avec ce changement tactique mais Dundalk ne lâche rien et nous allons devoir jouer les prolongations. Cela ne fait pas nos affaires. L'équipe n'arrête pas d'enchaîner les matchs tous les trois jours depuis quelques semaines. Et j'ai peur que cela nous joue des tours dans ces prolongations.

Les prolongations redémarrent et l'équipe n'a rien perdu de son allant offensif comme j'aurais pu le craindre. Et sur un débordement de Duggan, côté gauche, l'équipe est enfin récompensée. Lordan est à la réception du centre mais Creaney vient le bousculer même si ce n'est pas flagrant, il est déséquilibré. Les supporters adverses sortent alors des ''Arbitre, enculé'' auxquels nous répondons par des ''Cillian, Cillian''. Christie se présente pour frapper le penalty et il ne tremble pas. Enfin, nous menons au score. Après un poteau et deux barres, l'équipe parvient à ses fins. Le score n'évolue plus et Silagailis loupe même la balle de break en frappant le poteau. Maudits montants. Qu'importe Cork City remporte son deuxième trophée de la saison et Pat O'Sullivan peut toujours réussir son pari.



Quelques jours plus tard, l'équipe joue à domicile contre Drogheda United. Nous en sommes à la vingt neuvième journée pour nous. Drogheda doit en être à sa trentième ou trente et unième. C'est difficile à suivre tant le calendrier n'est pas à jour entre les équipes qui ont joué en Coupe d'Europe cet été et les équipes toujours engagées dans les coupes nationales. Toutefois en cas de victoire, nous pouvons être champions.

Et Farhudin Kuduzovic a bien compris la chose. En cinq minutes, il va plier le match à lui tout seul. Au bout de douze minutes de jeu, le match est gagné et Cork City peut fêter sa victoire en championnat. Ce que nous ne manquons pas de faire au sein de la Rebel Army.



Patrick O'Sullivan est en train de marquer les vingt-cinq ans du club avec ce troisième titre de la saison. En tant que supporter, je n'ai jamais vécu ça. La saison 2005 était la meilleure jusqu'ici avec un titre en championnat, une victoire en Coupe Senior Munster et une finale de la Coupe Challenge.

Coupe Challenge pour laquelle l'équipe se rendra à Tolka Park pour y jouer la finale. Bénéficiant d'un parcours favorable où nous n'affronterons aucune équipe de Première Ligue, les joueurs ont assuré le minimum. N'encaissant aucun but et dominant tous ses matchs.

Cette fois, c'est une autre paire de manches avec les Bohemians en face. Un des plus beaux palmarès du pays. Le double champion en titre de la Première Ligue et de la Coupe Challenge. Mais cette saison, il y a notre formidable équipe de Cork City toujours invaincu cette saison alors que se profile le dernier match de la saison.

Et cette fois, le démarrage n'est pas aussi idéal que contre Dundalk. Sur une balle par-dessus la défense, Connor loupe sa sortie et Jason Byrne n'a plus qu'à pousser le ballon. Cela nous refroidit mais très rapidement, nous reprenons nos encouragements de plus belle, prêts à encourager l'équipe jusqu'au bout. Mais l'équipe semble emprunté comme paralysé par l'événement. Tout le contraire des Bohemians qui nous dominent outrageusement et qui se créent des occasions. Heureusement, Connor s'est repris et préserve le score.

Et puis, sur notre première occasion, c'est l'euphorie. Cooke déborde sur la droite et centre. Le ballon est cafouillé et c'est Kuduzovic qui vient mettre fin à la pagaille. Cork City est à nouveau dans le coup. Et à partir de là, le match change de physionomie et nous devenons dominateurs. Et juste avant la mi-temps, O'Donnel nous donne l'avantage. C'est la fête pendant la mi-temps. Nous n'arrêtons pas de chanter. L'équipe est en train de réaliser un exploit et deux minutes après le début de la seconde mi-temps, 34 nous fait balancer dans une liesse indescriptible. Autant dire que je n'ai pas vu grand-chose de cette deuxième période, tellement occupé à fêter la victoire. Et dans les arrêts de jeu, Kud' viendra donner la note finale d'une partition parfaite. Cork City remporte la Challenge Cup. Incroyable quadruplé.



Le lendemain soir, je suis invité à la réception du club en tant que représentant des supporters. L'occasion pour moi d'approcher les joueurs même si certains me connaissent bien depuis le temps, notamment Dan Murray, Cillian Lordan et Joe Gamble présents depuis 2004 voire plus. Et ce soir là, nous assistons à une scène bien cocasse qui donne lieu à une révélation surprenante.
ImageImage
Venez participer au quizz multi-sport.


Avatar du membre
Cali
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 7192
Enregistré le : lun. 01 oct. 2007 20:32
Partie actuelle : La Mienne
Club préféré : Olympique Lyonnais
Localisation : Saint Jean de thurigneux

Re: The Rebel Army - Chapter 10 : Stephen Byrne

Message par Cali » ven. 23 avr. 2010 11:26

nous assistons à une scène bien cocasse qui donne lieu à une révélation surprenante.
dans le prochain épisode....ça va pas de nous faire languir petit malin !!!!!! :P


Avatar du membre
Scorpya
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2040
Enregistré le : sam. 06 déc. 2008 10:58
Partie actuelle : CSKA Moscou
Club préféré : ASSE
Localisation : Lyon

Re: The Rebel Army - Chapter 10 : Stephen Byrne

Message par Scorpya » ven. 23 avr. 2010 12:41

Que de suspens avec cette dernière petite phrase. On a vraiment hâte de découvrir la suite :P

Cet épisode est vraiment bien, peut être même le meilleur de la story. L'ambiance est vraiment bien retranscrite, et tu maîtrise parfaitement les changements de narrateurs,ce qui est d'ailleurs une vraie bonne idée. Continues :)


Avatar du membre
Atom Tan
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3121
Enregistré le : sam. 21 mars 2009 16:15
Localisation : Centre

Re: The Rebel Army - Chapter 10 : Stephen Byrne

Message par Atom Tan » lun. 26 avr. 2010 14:49

J'ai l'impression que tu as fait le tour de ce championnat pour ma part...4 trophées en une saison What else ?

Une révélation surprenante...le seul truc c'est que l'on a pas de pistes pour l'instant. Encore un enfant ? (je blague !)


Avatar du membre
leopslr
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2775
Enregistré le : ven. 06 févr. 2009 14:09
Localisation : Nantes

Re: The Rebel Army - Chapter 10 : Stephen Byrne

Message par leopslr » mar. 27 avr. 2010 2:44

Je reste sur ma faim, j'ai l'impression que ton récit demeure principalement axé sur le sportif, et qu'en conséquence les péripéties ne sont pas assez décisives, mordantes, au point d'en devenir anecdotiques, ressemblant presque à une série TV qu'on regarderait d'un œil en tapant quelques lignes sur l'ordinateur.
C'est peut-être dur, mais je trouve l'intrigue un peu superficielle, alors que je suis persuadé que tu peux y apporter plus de profondeur.
Enfin, étant en quelque sorte ton "cousin géographique" d'un point de vue du club choisi, je ne peux que te souhaiter bon vent pour la suite avec Cork face à ces salauds de Bohemians !
Ci-git celui dont le nom était écrit dans l'eau.
ChessBallGoal, échecs et foot réunis
Image
Image


Répondre

Retourner vers « Vos Stories »