Rejoignez la communaut FM sur Facebook

[Harstad I.L] Harstad Revival FIN- Saison 4 à 10 (2038-2044)

C'est ici que se trouvent les aventures les plus passionnantes du forum

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad /Turquie] Ultimes rebonds (S23/23) 4/4

Message par ardennais » dim. 16 déc. 2012 22:31

de ardennais09 Déc 2012, 19:56

Pour la Turquie,tu vas nous faire une mauvaise surprise avec une sortie en 8ème ou un résultat moyen,une demi-finale puis une troisième place mais je ne te vois pas gagner
Le Mexique,les USA,l'Argentine et la France ne seront pas loin du graal non plus ...
Voilà ce que je disais il y a quelques jours et les résultats viennent de tombés ...
Je constate que j'ai presque tout eut:

- une mauvaise surprise avec une sortie en 8ème ...
- Le Mexique,l'Argentine et la France ne seront pas loin du graal non plus seul manque les USA , éliminés au 1er tour ...
Le Mexique termine vice-champion du monde,la France 3ème et l'Argentine quart de finaliste,le tout éliminé par l'Espagne,championne du monde !!

C'est bien dommage que tu ne finisses pas sur le podium car il y avait la place car entre l'Italie,l'Angleterre voire les USA éliminés au 1er tour,sans parler des gros absents de la phase finale style Pays-Bas ou Ghana,en plus du fait que tu ne rencontrais pas un gros avant les quarts voire les demi-finales (Uruguay en quart ou Mexique en demi),je pense que tu as sérieusement loupé le coche à ce moment là car les gros se rencontraient entre temps :
France - Allemagne en 8ème et Espagne - Argentine en quart en furent l'exemple ...

Maintenant que la retraite a sonné,on ne peut que souhaiter le meilleur à notre bonne vieille Ingrid :wink:


Publicité

Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6958
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad /Turquie] Ultimes rebonds (S23/23) 4/4

Message par Boonty » lun. 17 déc. 2012 12:02

Tu ne te foutrais pas de la gueule du monde par hasard ? :17:

J'avais tout planifié pour que t'aies (enfin) une victoire internationale mais t'as merdé :146:

C'est bien beau d'être parmi les favoris si c'est pour se planter...

D'ailleurs je ne sais pas si c'est l'amertume de la défaite qui parle mais comme j'ai envie de ta fire chier jusqu'au bout, j'aimerais bien avoir 2-3 screens des meilleurs croates parce que 4-1 :29:

Que donne Oviedo dans ta partie? Parce que je vois que leur GB est assez monstrueux :17:

Je ressors mon tableau pour voir si me spronos ont été un temps soit peu corrects
Chili - Uruguay
Argentine - Côte d'Ivoire
Mexique - Ecosse
Brésil - Nigéria
Espagne - Pologne
Turquie - Croatie
France - Allemagne
Italie - Russie
Image
J'avais 12 qualifiés sur 16 et même 4 bonnes affiches... Le turquie-croatie, je l'avais deviné, par contre la défaite je ne l'avais pas senti mais j'aurais dû m'en douter te connaissant au niveau FMistique :mrgreen:

6 bons gagnants sur 8 quand même :hooo:
Les quarts

Uruguay - Argentine (the surprise!)
Mexique - Brésil
Espagne - Turquie
France - Italie
Image
Là c'est la débâcle, un seul bon match et 2 demi-finalistes de bons
Les demis

Uruguay - Mexique
Turquie - France
Image
La finale

Mexique - Turquie
Image
Forcément, ça suit plus, je me retrouve qu'avec un seul bon finaliste mais bon, comme je l'ai dit, si tu ne fais pas ton travail, je ne peux pas le faire pour toi mon cher sekhen :82:

Un échec pour finir un rdp frustrant mais heureusement que ta dernière joute nationale a fourni plus de plaisirs :hehe:

Envoie le bilan et le revival maintenant :roll:


Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad /Turquie] Ultimes rebonds (S23/23) 4/4

Message par ardennais » mar. 18 déc. 2012 10:19

Le plus drôle,c'est qu'il va nous dire que ce n'est pas de sa faute mais celle de Frustrator :mrgreen:
En même temps,je t'avais prévenu,fallais pas me zapper :hehe:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad /Turquie] Ultimes rebonds (S23/23) 4/4

Message par sekhen » mer. 19 déc. 2012 18:26

@Clem 95,

Il faut aussi compter l'Arabie Saoudite parmi les surprises, car sortir d'un groupe avec la Russie et le Brésil, il fallait le faire.
La Croatie est une équipe costaude mais elle ne compte pas non plus de purs mosntres dans ses rangs, et ma défaite est donc à ranger au rang des désillusions.

Concernant la Norvège, l'équipe devrait faire un bond dans la hiérarchie lorsqu'elle se décidera à intégrer la dernière génération formée à Harstad, qui est pour l'instant cantonnée avec les espoirs.
Pas mal de titulaires actuels sont quand même très faible (le gardien Dag Malnes formé et non conservé par Harstad, Olav Julin...).

Pour les graphiques, ce n'est pas une option que j'ai choisi jusqu'ici donc on verra.


@Ardennais,

Comme souvent tes pronostics se sont malheureusement révélés plutôt juste, mais tu n'avais pas vu venir l'Espagne :mrgreen:

Mon élimination précoce est une grosse déception car j'aurai aimé finir en apothéose, mais je n'allais pas me mettre à tricher maintenant :wink:


@Boonty,

Mais si je me suis planté sur cette coupe du monde, toi tu t'es bien planté sur tes pronos :75:
On verra si tu fais mieux avec l'Inde.

Voici quelques uns des meilleurs Croates (en fait pas de grosses stars mais l'équipe est solide dans toutes ses lignes).

Image
Image
Image

Voici le parcours d'Oviedo.
Image
Le gardien et Capitaine a été formé au club et est la grande star de l'équipe.

Je suis un peu vert de n'avoir rien réussi à gagner en sélection en une vingtaine d'année mais bon voilà, Harstad c'était un RDP pour les nuls, que veux tu.

Il ya pas mal de boulot sur les bilans, donc il est possible que ça prenne un peu de temps :wink:


Avatar du membre
Oriodiapulpa
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 3857
Enregistré le : lun. 25 avr. 2011 9:35
Partie actuelle : Southampton
Club préféré : FC Nantes

Re: [Harstad /Turquie] Ultimes rebonds (S23/23) 4/4

Message par Oriodiapulpa » mer. 19 déc. 2012 23:16

Un immense bravo pour ta partie si authentique et narrée comme un artiste! J'ai rattrapé les deux derniers épisodes mais il faut que je me le refasse en entier, car j'ai lâché 2/3 fois par manquexde temps.
Un grand récit se termine sur le 2012, en espérant te voir partir dans une conquête européenne sur le 2013 :wink:


Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad /Turquie] Ultimes rebonds (S23/23) 4/4

Message par ardennais » jeu. 20 déc. 2012 13:30

sekhen a écrit :@Ardennais,

Comme souvent tes pronostics se sont malheureusement révélés plutôt juste, mais tu n'avais pas vu venir l'Espagne :mrgreen:

Mon élimination précoce est une grosse déception car j'aurai aimé finir en apothéose, mais je n'allais pas me mettre à tricher maintenant :wink:
Tu vois,ce que j'ai vraiment apprécié le plus dans ton récit (comme dans celui d'Orio),c'est que malgré vos objectifs et malgré vos galères et mauvais résultats,vous n'avez JAMAIS triché et cela est tout à votre honneur !!

J'ai pris un pied fou à vous suivre l'un comme l'autre car tout était authentique et que vous ne vous êtes pas barré chez un gros club plein de thunes au bout de 3 ans alors que tout était encore à faire :wink:

C'est dommage que ton histoire se termine en eau de boudin malgré ta belle sélection mais cela rajoute surement de la richesse à ton récit qui n'en manquait pourtant pas !!

Encore bravo l'artiste !!

Vivement que tu te relances dans une autre histoire tout aussi alléchante :wink:

:59: :59: :59: :59:


Avatar du membre
sekhen
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1059
Enregistré le : ven. 29 oct. 2010 8:20
Partie actuelle : Siracusa
Club préféré : Le Mans F.C
Localisation : Orne

Re: [Harstad /Turquie] Ultimes rebonds (S23/23) 4/4

Message par sekhen » jeu. 27 déc. 2012 23:43

Bilan I: Harstad et Stensland


Image






1) Préambule


Voici le premier des trois bilans de ce RDP, "La Revanche d'Ingvild".
Il est consacré à Harstad et à son entraineur, Ingvild Stensland.




2) Les objectifs du RDP


A l'entame de ce récit, l'année 2034 paraissait bien lointaine et l'atteindre, aller au bout de mon engagement, constituait déja un objectif en soi.
Voici passé au crible les 10 objectifs fixés à Ingvild Stensland:

- 1er commandement : "Ne pas se faire renvoyer, ne pas faire faillite"

L'objectif était plus ardu qu'il n'y parait après coup.
En effet, je sortais de deux RDP qui s'étaient terminés par un licenciement avant la fin de la première saison, dont un précisément avec Harstad.
C'est donc quelque peu traumatisé que j'entamais cette seconde tentative en Norvège.
Il faut savoir qu'au début de la partie, l'objectif fixé au club (qui restait IRL sur une 6e place en 2010) est la 4e place.
Sauf que l'effectif de départ est d'un niveau très faible, c'est probablement l'un des deux plus mauvais de son groupe.
IRL, Harstad finira d'ailleurs relégué en 2011 et le club a par ailleurs échoué dans sa tentative de remontée en 2012 (il a terminé 2e de son groupe de division 4).
Les premières saisons à Harstad sont donc extrèmement compliquées d'autant que les contraintes sur le recrutement (auto-imposées) et le niveau de réputation du club compliquent encore les choses.
Passé ce premier cap difficile, Stensland ne sera plus guère inquiétées jusqu'à la fin du RDP même si j'ai parfois fait monter un peu la sauce d'un point de vue scénaristique.
La tentative avortée de rachat du club par le Français Philippe Gauthier en 2029 avec destitution de Stensland à la clé était pour autant bien réelle.
Finalement, c'est en sélection (et notamment pour sa dernière coupe du Monde avec la Turquie) que cela se révèlera le plus chaud pour Ingvild.
Au terme du récit, Ingvild Stensland est de fait devenue le "Guy Roux Norvégien" et n'est pas loin de battre tous les records de longévité.
Image
Côté subsides, les premières années sont galères comme dans tous les clubs amateurs et la construction rapide d'un nouveau Stade contribuera à plomber durablement les finances du club.
Harstad devra parfois vendre ses meilleurs joueurs pour grandir ( le regretté Ismaila Seck) ou bien ne pourra les retenir faute de moyens (Vetsby, Dahl).
Toutefois, le salut ne résidera pas pour Harstad dans la réalisation de plus-values à la revente, car la possibilité d'avoir un seul étranger et 3 recrues en tout par an limitait fortement cette possibilité.
Les premières qualifications pour l'Europa Ligue, puis surtout celles pour la Ligue des Champions, la montée en puissance financière du championnat Norvégien et par voie de conséquences des dotations, constitueront les véritables bouées de sauvetage pour le club.

Voici quelques copies d'écran qui montrent que le club a quand même bien grandi d'un point de vue financier en 23 ans.

Au début du récit, Harstad n'était que le 64e club Norvégien en terme de valorisation, il est devenu le 5e en 2034.
On peut voir que c'est l'ensemble du football Norvégien qui a été tiré vers le haut au fil du RDP.
Image
En examinant le Chiffre d'affaires annuel du club, la progression est encore plus évidente.
Nous sommes passés d'un club amateur qui fonctionnait avec 60000 euros par an à une entreprise qui brassait 26,5M lors de l'année 2034.
Image
Mais le plus important est que malgré une dernière année consacrée à de lourds investissements en joueurs afin d'assurer l'avenir sportif du club (arrivées de Matus Valent et de Terje Hansson) et en infrastructures (nouvel agrandissement du Stade), Stensland laisse une situation financière saine avec une cagnotte de près de 3 millions d'Euros (et des rentrées importantes d'argent à venir: retombées du parcours en Europa Ligue et droits télés liés au parcours en Ligue des Champions).
Image
Le club peut compter sur des recettes liées à son parcours sportif, mais aussi à la fréquentation de son stade, il possède en outre les meilleurs contrats de sponsoring du championnat Norvégien.
Il n'est par conséquent pas dépendant de la vente de joueurs pour boucler son budget.
Image
Du côté des dépenses, l'achat de joueurs a pesé de façon inhabituelle en 2034, mais l'essentiel des frais habituels est lié à l'entretien du Stade, à la formation des jeunes joueurs et dans une moindre mesure à la masse salariale et au remboursement de l'emprunt lié à la construction du Stade.
Image
Si la masse salariale est désormais la 5e du pays, elle reste modérée par rapport aux principaux concurrents d'Harstad et au vu de la qualité des joueurs sous contrat.
Image
Ainsi, le contrat le plus élevé s'élève à 49000 euros mensuels, une paille comparé aux salaires pratiqués ailleurs.
Image
Bref, on est loin de la faillite et le club repose sur des bases financières solides.



- 2e commandement : "Accèder au niveau 2 Norvégien"

S'extirper de la 3e Division Norvégienne pour retrouver un second niveau national fréquenté depuis la dernière fois en 1997 ne sera pas chose facile pour Harstad.
Il faudra 4 saisons et deux douloureux échecs aux portes du bonheur pour toucher le Grâal.
Nous sommes en 2015 et les héros de Harstad s'appellent Oyvind Kidalsen, Magnus Kjelseth, Jonny Hansen, Denis Thordarson ou encore Sigmund Rasmussen.
Image


- 3e commandement : "Revivre à nouveau un 4e tour de Coupe de Norvège"

Harstad et la Coupe de Norvège, quelle histoire!
Une histoire faite de rendez-vous manqués tout d'abord.
Longtemps Harstad déçoit dans cette compétition et y enchaîne les contre-performances.

Ce n'est qu'au bout de la 9e saison de Stensland au club que les supporters d'Harstad ont l'occasion de revivre un 4e tour de Norvège.
Il leur faudra attendre encore 7 années pour voir leurs favoris soulever le trophée.

Dès lors s'ouvre l'époque des confrontations épiques contre Valerenga.
Chaques années les deux clubs vont s'affronter et la plupart du temps celui qui sortira vainqueur de ce duel repartira avec la coupe.
Dans un premier temps les affrontements tournent à l'avantage de Valerenga, puis, progressivement, Harstad prend le dessus et devient un habitué de la victoire finale.
Le club remportera ainsi 4 coupes de Norvège sous l'ère Stensland et disputera également une finale perdue.
Image


- 4e commandement : "Accèder au niveau 1 Norvégien"

Accèder à l'élite se révèlera plus aisé pour Harstad que quitter la 3e division.
Le club ne passera ainsi que trois petites saisons dans l'antichambre de l'élite.
2018 est l'année de la montée.
Les Luts, Korbol, Seck et autres Fredheim sont venus rejoindre les Kidalsen et Kjelseth , ils enmènent le Harstad I.L à un niveau jusque là inconnu pour lui.



- 5e commandement : "Faire de Harstad un club phare en Norvège"

Détrôner les icônes de Rosenborg au glorieux passé, puis le Valerenga Oslo et enfin les Viking Stavanger sera un combat de très longue haleine pour Harstad.
Ce n'est qu'à l'issue de l'ultime saison qu'Harstad, parti du 61e rang national, devient le club le plus populaire du pays.
( A gauche la situation en 2012, à droite celle de 2034).
Image
Cette reconnaissance est avant tout due à l'exposition du club sur la scène Européenne, car au niveau national Harstad, pénalisé par la taille de la ville et par son caractère très septentrional ne draine pas les foules (malgré d'évidents progrès).
Image
Les infrastructures déficientes limiteront également la progression, pourtant continue, de la fréquentation du Stade.
Image
Le double champion en titre ne représente que la 5e affluence du pays en 2034, bien loin des scores de Valerenga ou Rosenborg.
Image


- 6e commandement : "Participer à la Coupe d'Europe"

Au bout de sa 4e saison dans l'élite, en 2022, Harstad décroche sa première qualification pour l'Europa Ligue.
Le club fréquentera dès lors le niveau Européen sans dicontinuer pendant 13 saisons.
Ce premier parcours prendra fin prématurément, au 3e tour de qualification, lors duquel Harstad sera surclassé par les Grashoppers Zurich et prendra conscience du chemin lui restant à parcourir afin d'être compétitif à ce niveau.



- 7e commandement : "Atteindre une finale de Coupe d'Europe"

Sans doute l'objectif le plus ambitieux du RDP étant donné les contraintes de recrutement et sachant qu'aucun club Norvégien, pas même le Rosenborg de la grande époque, n'avais jamais dépassé les quart de finale d'une Coupe d'Europe.
Malgré une progression continue, Harstad n'arrivera jamais à dépasser le cap des 8e de finale sous l'ère Stensland.
Mais que de chemin parcouru de la première rencontre contre Stjarnan en Islande à celle disputée contre Liverpool en Angleterre.

Les faits d'armes et les matchs de légende ne manqueront pas, mais bien souvent, la route d'Harstad en C3 prendra fin au moment ou elle croisera celle de Birmingham.
Image
La C1 sera finalement peu fréquentée par le club qui peine à s'assurer du titre national.
Par ailleurs le niveau s'avère bien trop relevé pour Harstad et ce n'est que lors de la dernière saison en 2034 que le club commencera à avoir son mot à dire.
Image


- 8e commandement : "Arriver à prendre en main une sélection nationale (de jeunes ou senior)"

4 années suffiront à Stensland pour accèder à une réputation suffisante pour prendre en main la sélection Espoir de la Belgique.
Au final, en 19 saisons, Stensland pilotera 5 équipes nationales différentes.
Image


- 9e commandement : "Etre la 1ère femme entraineur à remporter une compétition avec une équipe nationale masculine"

Echec sur toute la ligne sur le plan international.
Si lors des éliminatoires Stensland atteint brillament ses objectifs ( en dehors d'une élimination en phase éliminatoire de la Coupe du Monde avec la Russie), en phase finale ses joueurs ont systématiquement le pied qui tremble et se font sortir qui par la Costa Rica, qui part la Croatie...

Pourtant les statistiques sont bonnes, il n'aura manqué que les victoires lors des matchs importants.
L'élève n'était pas loin de dépasser le maître puisque l'adjoint Kim Johnsen connaitra la réussite avec l'équipe Belgique Espoir, avant de prendre la tête des A Norvégiens (dans tous les sens du terme).
Image


- 10e commandement : "Ne pas tourner folle"

Soupçonnée de schyzophrénie lorsqu'elle usurpe l'identité de la véritable Ingvild Stensland, menacée par la paranoïa et par la peur d'être destituée, la Franco-Norvégienne mènera finalement parfaitement sa barque, se sortant des situations les plus délicates et manipulant son adjoint Kim Johsen, le président Viggo Bendiksen et le journaliste Roger Mhor à sa guise, n'hésitant pas à jouer de ses charmes pour arriver à ses fins.
Elle sera finalement possédée par le clochard GOS, alias Frustrator (un pur cinglé) qui cherche secrètement à mener le club et la carrière d'Ingvild à leur perte à cause de paris sportifs perdus par leur faute.





3) Le club

Harstad est un club qui a bien grandi pendant les 23 années où il a été dirigé par Ingvild Stensland.

Avant son arrivée, Harstad c'était ça:
Image
Après son passage ça ressemblait à ça:
Image
Le palmarès s'est quelque peu étoffé:
Image
Stensland et Harstad en un coup d'oeil:

2012: 7e D2 groupe4 / 1er Tour coupe de Norvège
2013: 3e D2 groupe4 / 2e Tour coupe de Norvège
2014: 2e D2 groupe4 / 2e Tour coupe de Norvège
2015: 1e D2 groupe4 / 2e Tour coupe de Norvège
2016: 6e D1 / 3e Tour coupe de Norvège
2017: 9e D1 / 1e Tour coupe de Norvège
2018: 2e D1 / 1e Tour coupe de Norvège
2019: 12e Première Ligue / 3e Tour coupe de Norvège
2020: 12e Première Ligue / 4e Tour coupe de Norvège
2021: 5e Première Ligue / 3e Tour coupe de Norvège
2022: 3e Première Ligue / 3e Tour coupe de Norvège
2023: 2e Première Ligue / Quart de finale coupe de Norvège / 3e Tour préliminaire de l'Europa League
2024: 2e Première Ligue / 4e Tour coupe de Norvège / 4e Tour préliminaire de l'Europa League
2025: 2e Première Ligue / 3e Tour coupe de Norvège / 4e Tour préliminaire de l'Europa League
2026: 1er Première Ligue / Quart de finale coupe de Norvège / 4e Tour préliminaire de l'Europa League
2027: 2e Première Ligue / Victoire en coupe de Norvège / 4e de la phase de poules de la Ligue des Champions
2028: 1er première Ligue/ Finale de la coupe de Norvège/ 3e de la phase de poules de l'Europa League
2029: 3e Première Ligue / Demi-finale en coupe de Norvège / 4e de la phase de poules de la Ligue des Champions
2030: 3e Première Ligue / Demi-finale en coupe de Norvège / 4e de la phase de poules de l'Europa League
2031: 2e Première Ligue / Victoire en coupe de Norvège / 16e de finale de l'Europa League
2032: 2e Première Ligue / Victoire en coupe de Norvège / 8e de finale de l'Europa League
2033: 1er Première Ligue / 3e Tour coupe de Norvège / 8e de finale de l'Europa League
2034: 1er Première Ligue / Victoire en coupe de Norvège / 3e de la phase de poule de la Ligue des Champions


Par ailleurs, le club n'avait aucun contacts lorsqu'il végétait en Division 3, il a su depuis tisser un solide réseau.
Image
En 23 ans, Stensland a tissé la légende du club à défaut de gagner elle même le coeur des supporters
Image
Le Harstad I.L n'est plus le club de village qu'il était encore début 2012.
Image

Retour sur les grandes dates qui ont marqué le passage de Stensland, et pour commencer, voici les grands moments sportifs:
Image
Stensland aura connu trois présidents différents.
Image
Le stade aura été un chantier permanent:
Image



4) Ingvild Stensland sous toutes les coutures


Ingvild Stensland, rattrapée par la rumeur décide de raccrocher au lendemain de ses 60 ans et après un parcours bien rempli:
Image
Mais qui est Ingvild Stensland?
Un début de réponse:
Image
Au gré de son parcours, la Franco-Norvégienne sera devenue polyglotte.
Image
Quelques statistiques:
Image

Ingvild a t'elle marqué son époque ou bien retombera t'elle rapidement dans l'oubli?

Ce qui est certain, c'est qu'en 2034 son nom est sur toutes les lèvres puisqu'elle est l'un des deux seuls coachs à avoir une réputation mondiale.
Image
Seul Nils Arne Eggen, le coach du Rosenborg de la grande époque avait autant réussi à marquer les compétitions Norvégiennes avant Stensland
Image
D'autres compatriotes ont néanmoins davantage marqué leur époque, en gravant leur nom dans le marbre des grands championnats.
Image
Au niveau mondial Stensland n'est qu'une naine. Elle ne restera finalement qu'une légende locale et c'est mieux ainsi.
Image



5) Le staff

Mais Ingvild Stensland n'était pas seule et nous avons pu tout au long du récit voir l'importance d'un Are Brodtkorb, d'un Jonny Hansen et surtout de Kim Johnsen dans la réussite du club.
Voici donc un focus sur l'organigramme d'Harstad à la veille du départ d'Ingvild Stensland:

Le staff est moins étoffé qu'il ne pourait l'être, mais Stensland est une bonne gestionnaire et a toujours souhaité faire des économies à tout les niveaux.
Le club fonctionne donc avec le strict nécessaire.
On notera la présence d'un Gulowsen dans le conseil d'administration, ce qui explique peut être bien des choses!
Image
Ingvild était à la tête d'une équipe bien rodée qui avait optimisé ses compétences.
Image
Le poste clé est bien sûr celui d'entraineur adjoint:
Kim Johnsen est plus que le bras droit de Stensland diront certains.
Egalement sélectionneur Norvégien, il fut longtemps l'éminence grise de la Franco-Norvégienne avant d'apparaître en pleine lumière.
Image
Viennent ensuite dans la hiérarchie les deux préparateurs de l'équipe première qui forment avec Johnsen le conseil restreint de Stensland:
Juan Pablo représente l'école Espagnole.
Image
Thomas Drage est un ancien d'Harstad, il est le garant des valeurs du club et le principal relais dans le vestiaire.
Image
Puis viennent ensuite les préparateurs, des hommes chargés d'animer l'entrainement des seniors comme des U19, des techniciens hyper compétents dans leur domaine de prédilection.
Alex Sachetti, c'est le savoir faire à l'Italienne, Catenaccio et sens tactique.
Image
Jake Lesko est le cousin canadien de Julie.
Image
Julen Gerrero, ancienne idole de Bilbao, est là pour apporter sa touche dans le domaine technique.
Image
Julien Gorius, un Français est chargé de la préparation du secteur offensif.
Image
Richard Bryan vient tout juste d'intégrer le staff, il est là pour inculquer le "fighting spirit" à l'Anglaise.
Image
Jean-François Bédenik ancien portier du Mans supervise l'entrainement des gardiens.
Image
Mais Harstad est également à la pointe dans le domaine formation en Norvège et c'est en lui dédiant des investissements et du personnel spécifique que le Seaworks Hallen a pu sortir des joueurs comme Roy Aga ou Dag Bergli.
Avec ses faux airs de nounours, Rodrigue Boisfer est un peu comme un père pour les jeunes pensionnaires.
Image
Jorgen Andersson vient d'arriver à Harstad et incarne la main de fer dans le gant de velours.
Image
Le poste de Kiné est loin d'être le moins important à Harstad.
Entre soin et diagnostique des blessures, il n'y a pas de quoi chômer.
Fidèle parmi les fidèles, Eli Fagerli est aux petits soins pour les joueurs.
Image
Enfin, que serait un club sans les petits yeux chargés de recruter la perle rare?
Harstad a dévolu cette tâche à 4 recruteurs surdoués, des hommes en place depuis de nombreuses années:
Guiseppe Ragazzo est l'un des oeils les plus affutés du monde du football.
Image
Peter Olazabal est le spécialiste du continent Américain, il est par exemple à l'origine de la venue de Meza.
Image
Per-Oyvind Jacobsen est l'ancien de la cellule de recrutement, c'est un spécialiste du foot Norvégien.
Image
Anders Feldtstedt scrute pour sa part le monde Scandinave au sens large.
Image




6) Les joueurs

Tous les records du club ont été établis sous Stensland:
Image
Jetons un coup d'oeil d'ensemble sur les joueurs les plus performants d'Harstad saisons après saisons:
Image
Les supporters ont déja fait leur choix en élisant années après années le joueur de la saison, mais quel sera le votre?

Palmares:

2012: Frederik William Henriksen
2013: Magnus Kjelseth
2014: Oyvind Kidalsen
2015: Oyvind Kidalsen
2016: Ola Korbol
2017: Ismaila Seck
2018: Oyvind Kidalsen
2019: Ismaïla Seck
2020: Andrè Isaksen
2021: Magnus Kjelseth
2022: Tommy Eggen
2023: Boycho Mitev
2024: Yngve Agdestein
2025: Yngve Agdestein
2026: Jorgen Lang
2027: Vemund Horn
2028: Jorgen Lang
2029: Vemund Horn
2030: Vemund Horn
2031: Jorgen Lang
2032: Vemund Horn
2033: Vemund Horn
2034: Non attribué






7) Election du Onze de Légende


Nous allons maintenant nous pencher sur chacune des 119 individualités qui ont évolué en championnat sous Ingvild Stensland.
Les joueurs sont présentés postes par postes et par ordre chronologique d'apparition.

Ce tour d'horizon exhaustif vous permettra, chers lecteurs de procéder à l'élection du Onze de Légende du récit.
Les règles sont simples.
Il suffit pour participer de copier-coller le bulletin de participation ci-dessous et de me le renvoyer par MP.
Vous devrez désigner pour chaque poste votre joueur de légende, sachant qu'il n'y a aucun critère que celui du poste.
Les joueurs pour qui vous voterez peuvent être ceux que vous estimez les meilleurs mais aussi ceux que vous avez préféré,qui vous ont le plus marqué ou ceux qui symbolisent le mieux Harstad etc...
Vous devrez également établir votre classement du ballon d'Or de Harstad en ressortant 3 joueurs du lot.



Bulletin de participation à l'élection du Onze de légende de Harstad à renvoyer par MP à Sekhen:

Code : Tout sélectionner

Gardien de but:

Arrière gauche:
Défenseur central gauche (stoppeur):
Défenseur central droit (libéro):
Arrière droit:

Milieu gauche:
Milieu axial gauche (récupérateur):
Milieu axial droit (créateur):
Milieu droit:

Attaquant gauche (pivot):
Attaquant droit (finisseur):

Remplacant 1 (Gardien):
Remplacant 2 (Défenseur):
Remplacant 3 (Défenseur):
Remplacant 4 (Milieu):
Remplacant 5 (milieu):
Remplacant 6 (Attaquant):
Remplacant 7 (Attaquant):


Ballon dOr:
Ballon d'Argent:
Ballon de Bronze:



Voici la signification des abréviations suivant les noms des joueurs:
J: nombre de matchs de championnat joués pour le club sous Stensland
M: Note moyenne obtenue
PD: Nombre de passes décisives délivrées
B: Nombre de buts marqués
C: Période pendant laquelle le joueur a figuré dans l'effectif d'Harstad.

Le terme entre guillemets situé après le nom du joueur est un surnom lorsqu'il lui en avait été attribué un.



a) Gardiens de buts (11)

Espen Bendiksen (J15/M6,56/PD-/B-/C2012-2014)

Jarle Jakobsen "Jakobsed" (J19/M6,64/PD-/B-/C2012-2021)

Tommy Runar "Tony Rhumas" (J91/M6,92/PD2/B-/C2013-2018)

Frode Larsen "Lupin" (J72/M6,65/PD-/B-/C2016-2022)

Mark Luts "Tur-Luts" (J233/M6,76/PD8/B-/C2018-2028)

Stein Thorstensen "Le Torse" (J161/M6,78/PD-/B-/C2022-2034)

Duwaine Kerr "La nounou" (J2/M6,70/PD-/B-/C2023)

Dag Malnes "Dag Malsain" (J12/M6,75/PD-/B-/C2027-2031)

Semir Jatic "Semir Elastic" (J5/M6,82/PD-/B-/C2029-2030)

Ola Stenstrom "Krisprolls" (J91/M6,88/PD1/B-/C2030-2034)

Jorn Rune Gjelle "J.R" (J5/M7,02/PD-/B-/C2032-2034)



b) Arrières gauches (8)

Henrik Fjellstad "Fielstad" (J115/M6,99/PD14/B-/C2012-2017)

Torkild Nilsen (J20/M6,77/PD4/B1/C2012-2014)

Thomas Gogaard "Grosgag" (J94/M6,80/PD6/B1/C2015-2020)

Simon Strand "Le S.S" (J62/M6,79/PD2/B1/C2018-2020)

Markus Heinonen "Heineken" (J22/M7,09/PD2/B-/C2021)

Tommy Eggen "Dan" (J217/M7,17/PD30/B1/C2021-2033)

Tor-Oyvind Torp "Toto" (J146/M7,30/PD21/B3/C2027-2034)

Emil Kamper "El Companero" (J3/M6,97/PD-/B-/C2033-2034)



c) Arrières centraux gauche (stoppeurs) (10)

Jorne Rune Pettersen (J13/M6,87/PD-/B2/C2012-2014)

Fredrik Johansen (J16/M6,83/PD-/B2/C2012-2013)

Oyvind Kidalsen "Le Kid" (J245/M7,16/PD13/B45/C2013-2023)

Knut Ronningene "Ronin" (J61/M7,16/PD2/B7/C2014-2017)

Richard Vetsby "Vestiaire" (J89/M7,13/PD6/B16/C2022-2025)

Emir Solsvik "Solcarelus" (J128/M7,07/PD4/B25/C2022-2031)

Daniel Hansson "l'Ensileuse" (J14/M7,38/PD-/B2/C2024)

Reidar Tran "El Tran" (J94/M7,22/PD6/B15/C2029-2034)

Roy Aga "King Roy" (J64/M7,16/PD3/B14/C2031-2034)

Mikhail Rudick Falck "Rudy" (J12/M6,66/PD-/B1/C2032-2034)



d) Arrières centraux droits (libéros) (14)

Are Brodtkorb "le Roc" (J88/M7,19/PD8/B8/C2012-2016)

Martin Kaarby (J12/M6,76/PD-/B1/C2012-2013)

Oskar Alvereng "Le Varan" (J224/M7,05/PD16/B25/C2012-2021)

Daniel Evardsen "Chose" (J28/M6,69/PD2/B-/C2012-2023)

Kim Skogsrud "Aracné" (J91/M7,03/PD4/B9/C2017-2021)

Faruk Hodzic "Farouche Autiste" (J29/M6,76/PD-/B2/C2019-2020)

Thor-Oyvind Honda "Thor-Ovin" (J9/M6,78/PD-/B1/C2020)

Emil Persen "Personne" (J12/M6,30/PD-/B-/C2020-2021)

Glenn Falck "Gland-Talc" (J33/M7,09/PD1/B3/C2020-2023)

Olé Dahl "Mort-de-faim" (J115/M7,19/PD11/B8/C2022-2026)

Hugo Pettersen "Victor" (J32/M6,90/PD3/B3/C2022-2028)

Alexander Thers Neskleiv "Nesquick" (J162/M7,20/PD10/B18/C2025-2033)

Kjetil Olsen "Qui-est-il?" (J96/M7,20/PD3/B12/C2030-2034)

Geir Gulowsen "La Goule" (J7/M7,04/PD1/B-/C2031)



e) Arrières droits (11)

Simon Johansen "GI Joe" (J189/M7,14/PD30/B5/C2012-2020)

Jan Rune Hoff (J29/M6,92/PD5/B-/C2012-2014)

Magnus Schjolberg (J17/M6,98/PD1/B-/C2014-2016)

Jorgen Juklestad "Je-te-les-tates" (J9/M6,77/PD1/B-/C2018-2019)

Askil Hunstad "Le Hun" (J53/M6,75/PD5/B-/C2019-2022)

Tor-Olav Borg "Le Cyborg" (J84/M7,05/PD4/B-/C2021-2025)

Patrick Gjesdal "Guest-Star" (J226/M7,12/PD16/B-/C2022-2034)

Thor Usas "Le Hussard" (J21/M6,77/PD1/B-/C2024-2029)

Ola Pedersen "Le Pédé de service" (J163/M7,07/PD16/B3/C2026-2034)

Knut Ostensen "K.O" (J2/M-/PD-/B-/C2026-2028)

Halvor Berland "Berlue" (J1/M6,60/PD-/B-/C2027-2029)







f) Milieux gauches (13)

Kare-Harald Arntsen (J57/M6,98/PD8/B10/C2012-2014)

Filip Hovland "Hollande" (J92/M7,07/PD17/B34/C2013-2017)

Sondre Jakobsen (J30/M6,85/PD4/B2/C2013-2016)

Rune Isaksen "Isabel" (J86/M6,76/PD3/B4/C2014-2019)

Ola Korbol "Kobold" (J93/M7,00/PD18/B15/C2016-2019)

Lars Fredheim "Freedent" (J159/M6,85/PD22/B42/C2018-2025)

Kristian Brix "Briscard" (J41/M6,60/PD4/B-/C2019-2021)

Jorge Theisen "TheiCinglé" (J161/M7,00/PD40/B17/C2020-2027)

Alexandre-Bjerke Einaugh "L'Abbé" (J175/M7,04/PD39/B16/C2022-2032)

Orjan Hopen "Open-Bar" (J65/M7,10/PD16/B11/C2024-2026)

Olav Julin "Jules César" (J138/M6,98/PD27/B11/C2028-2034)

Bjornar Tveit "Tweet" (J39/M6,79/PD2/B2/C2032-2034)

Niklas Rosten "Roustons" (J18/M6,68/PD1/B2/C2034)





g) Milieux axiaux gauches (récupérateurs) (8)

Jonny Hansen (J111/M7,10/PD28/B11/C2012-2016)

Roy Brentsen (J1/M5,90/PD-/B-/C2012)

Ismaila Seck "Sesk" (J100/M7,10/PD41/B21/C2016-2020)

Morten Strom "Le Streum" (J109/M6,85/PD10/B10/C2020-2027)

Ole-Jakob Johansen "Olé" (J113/M6,96/PD14/B18/C2021-2028)

Kristian Hoili "Pipi-au-lit" (J25/M6,75/PD1/B1/C2025-2033)

Vemund Horn "Porn-star" (J210/M7,42/PD92/B19/C2025-2034)

Lars Tangen "Le Marocain" (J192/M7,16/PD20/B17/C2026-2034)



h) Milieux axiaux droits (créateurs) (10)

Espen Bjori (J14/M6,75/PD2/B-/C2012-2013)

Emir Janjos "L'homme aux 2 poumons" (J66/M6,85/PD8/B3/C2012-2015)

Magnus Kjelseth "Minus Kjelseth" (J344/M7,03/PD80/B44/C2012-2024)

Asgeir Snekvik "Le Snake" (J88/M6,71/PD13/B10/C2017-2023)

Thomas Drage "Drague" (J37/M7,02/PD17/B3/C2023-2024)

Fabian Gundersen "Wonderzen" (J109/M6,91/PD20/B15/C2023-2034)

Andreas Skog "Skud" (J35/M6,88/PD4/B6/C2024-2026)

Catalin Vlad "Dracula" (J26/M7,12/PD12/B5/C2026)

Atle Andersen "l'Athlète" (J139/M7,09/PD28/B39/C2027-2034)

Eivind Eira "Hey" (J155/M6,92/PD35/B19/C2027-2034)

Frankie Clark (J38/M6,98/PD6/B6/C2030-2032)



i) Milieux droits (9)

Kjell Gunnar Vangen (J29/M6,84/PD2/B2/C2012-2013)

Kjetil Kristiansen "Kri-kri d'amour" (J125/M6,92/PD16/B21/C2015-2020)

Morten Svetvoll Jorgensen "Mort-Moi-Le-Noeud" (J160/M6,95/PD28/B32/C2018-2028)

Anders Kolstad "Kollabo" (J117/M6,79/PD21/B9/C2021-2027)

Hans-Eivind Fjellstad "Fiel-Stad" (J19/M7,06/PD3/B2/C2022-2024 et 2033-2034)

Jeronimo Meza "l'Apâche" (J164/M7,30/PD64/B46/C2027-2034)

Jone Bertsen "Bête de Scène" (J1/M6,90/PD-/B-/C2027)

Kristoffer Svendsen "Superman" (J115/M6,99/PD26/B22/C2028-2034)

Thomas Bjorkhaug "Bjork" (J15/M7,11/PD1/B4/C2033)



j) Attaquants gauches (pivot) (10)

Frederik Notice "Grotice" (J91/M7,10/PD23/B37/C2012-2017)

Frode Sandhaland "Sans-talent" (J95/M6,82/PD11/B20/C2012-2019)

Sigurd Rasmussen "Cybersound" (J165/M7,01/PD47/B60/C2014-2024)

Boycho Mitev "Le Bolcho" (J108/M7,02/PD31/B42/C2021-2025)

Kezie Dean "Zidane" (J159/M7,02/PD28/B57/C2023-2034)

Olav Asheim "A Chier" (J4/M6,90/PD1/B-/C2023-2027)

Jorgen Lang "L'Ange Brun" (J230/M7,39/PD64/B158/C2025-2034)

Dag Bergli "Drag-Queen" (J62/M7,22/PD18/B36/C2031-2034)

Arne Thorstensen "Junior" (J3/M6,77/PD1/B-/C2032-2034)

Matus Valent "Valentement" (J11/M6,89/PD-/B3/C2034)




k) Attaquants droits (finisseurs) (15)

Fredrik William Henriksen (J48/M7,21/PD12/B28/C2012-2013)

Magnus Nikolaisen (J16/M6,63/PD2/B2/C2012-2013)

Frank Balteskard (J36/M6,78/PD4/B6/C2012-2014)

Denis Thordarson "Ice-T" (J72/M7,20/PD13/B43/C2015-2017)

Emil Totland "Trop-Lent" (J72/M6,84/PD10/B16/C2017-2020)

Niklas Belaska "Bellarnaque" (J212/M6,95/PD31/B76/C2019-2032)

Kringla Moën "Couënne" (J74/M6,79/PD6/B15/C2019-2028)

Andrè Isaksen "I.A" (J37/M6,78/PD5/B6/C2019-2022)

Bard Knoph-Myre "Le Keuf" (J11/M6,63/PD1/B-/C2020-2023)

Yngve Agdestein "Alzheimer" (J77/M7,32/PD20/B51/C2023-2026)

Rune Hansen "L'Ancêtre" (J37/M6,94/PD6/B7/C2024-2030)

Kare-Harald Schultz "Papa Schultz" (J2/M6,60/PD-/B-/C2025-2027)

Alexandre Sannes "l'As" (J1/M6,70/PD-/B-/C2027-2028)

Tarik Bihorac "Bioman" (J31/M7,08/PD6/B8/C2029-2030)

Casper Folkedal "Fantôme Fout que dalle" (J70/M7,33/PD15/B42/C2029-2034)




















Image


Kaldolol
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 45
Enregistré le : sam. 25 juin 2011 9:16

Re: [Harstad I.L] Bilan I/III: Harstad et Stensland

Message par Kaldolol » ven. 28 déc. 2012 11:37

Hallucinant ce boulot, félicitations et vivement la suite :-)


Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad I.L] Bilan I/III: Harstad et Stensland

Message par ardennais » sam. 29 déc. 2012 11:23

Superbe bilan avec TOUS les chiffres et parcours et cela est excellent !!
J'adhère,j'admire !!

Je vais me lancer dans "mon" équipe de 23 du RdP et voilà ce que cela donnerait:


a) Gardiens de buts (3)

Mark Luts "Tur-Luts" (J233/M6,76/PD8/B-/C2018-2028)

Stein Thorstensen "Le Torse" (J161/M6,78/PD-/B-/C2022-2034)

Ola Stenstrom "Krisprolls" (J91/M6,88/PD1/B-/C2030-2034)



b) Arrières gauches (2)

Tommy Eggen "Dan" (J217/M7,17/PD30/B1/C2021-2033)

Tor-Oyvind Torp "Toto" (J146/M7,30/PD21/B3/C2027-2034)



c) Arrières centraux gauche (stoppeurs) (2)


Oyvind Kidalsen "Le Kid" (J245/M7,16/PD13/B45/C2013-2023)

Emir Solsvik "Solcarelus" (J128/M7,07/PD4/B25/C2022-2031)



d) Arrières centraux droits (libéros) (2)



Oskar Alvereng "Le Varan" (J224/M7,05/PD16/B25/C2012-2021)

Hugo Pettersen "Victor" (J32/M6,90/PD3/B3/C2022-2028)



e) Arrières droits (2)

Simon Johansen "GI Joe" (J189/M7,14/PD30/B5/C2012-2020)

Patrick Gjesdal "Guest-Star" (J226/M7,12/PD16/B-/C2022-2034)



f) Milieux gauches (2)


Jorge Theisen "TheiCinglé" (J161/M7,00/PD40/B17/C2020-2027)

Olav Julin "Jules César" (J138/M6,98/PD27/B11/C2028-2034)



g) Milieux axiaux gauches (récupérateurs) (2)


Ismaila Seck "Sesk" (J100/M7,10/PD41/B21/C2016-2020)

Vemund Horn "Porn-star" (J210/M7,42/PD92/B19/C2025-2034)


h) Milieux axiaux droits (créateurs) (2)


Magnus Kjelseth "Minus Kjelseth" (J344/M7,03/PD80/B44/C2012-2024)

Atle Andersen "l'Athlète" (J139/M7,09/PD28/B39/C2027-2034)



i) Milieux droits (2)


Jeronimo Meza "l'Apâche" (J164/M7,30/PD64/B46/C2027-2034)

Kristoffer Svendsen "Superman" (J115/M6,99/PD26/B22/C2028-2034)




j) Attaquants gauches (pivot) (2)

Jorgen Lang "L'Ange Brun" (J230/M7,39/PD64/B158/C2025-2034)

Dag Bergli "Drag-Queen" (J62/M7,22/PD18/B36/C2031-2034)



k) Attaquants droits (finisseurs) (2)

Fredrik William Henriksen (J48/M7,21/PD12/B28/C2012-2013)

" Denis Thordarson "Ice-T(J72/M7,20/PD13/B43/C2015-2017)


Et voilà ce que donnerait mon 11 type:


Mark Luts "Tur-Luts"

Tor-Oyvind Torp "Toto",Oyvind Kidalsen "Le Kid" ,Oskar Alvereng "Le Varan",Simon Johansen "GI Joe"

Jorge Theisen "TheiCinglé" ,Vemund Horn "Porn-star",Magnus Kjelseth "Minus Kjelseth",Jeronimo Meza "l'Apâche"

Jorgen Lang "L'Ange Brun"

Denis Thordarson "Ice-T"

capitaine: LUTS


Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6958
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Bilan I/III: Harstad et Stensland

Message par Boonty » sam. 29 déc. 2012 21:29

J'avais pas vu que t'avais sorti le premier tome de la trilogie...

Je le décortique demain :roll:


Avatar du membre
ardennais
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 2069
Enregistré le : lun. 09 mai 2011 18:58
Club préféré : Olympique Marseille
Localisation : pres de givors

Re: [Harstad I.L] Bilan I/III: Harstad et Stensland

Message par ardennais » dim. 30 déc. 2012 11:09

boonty a écrit :J'avais pas vu que t'avais sorti le premier tome de la trilogie...

Je le décortique demain :roll:
Haaaaannnnnnn,la honte !!
Et ça ce dit "lecteur assidu" :mrgreen:

Un mec sérieux,il lit le récit puis fait son équipe de légende ...
Je vois que nous ne sommes pas tous aussi sérieux :hehe: :36: :45: :46:


Avatar du membre
Boonty
Modérateur
Modérateur
Messages : 6958
Enregistré le : jeu. 14 juil. 2011 19:13
Partie actuelle : Pelican FC
Version : FM 2016
Localisation : Entrez un nom de ville ici

Re: [Harstad I.L] Bilan I/III: Harstad et Stensland

Message par Boonty » dim. 30 déc. 2012 19:06

L'ardennais me clashe là...

T'aurais pas dû, ma vengeance sera sans pitié :mrgreen:

Bon revenons au bilan, du moins à cette première partie nationale.

Ce qui m'impressionne le plus, c'est la progression générale du championnat et notamment des valeurs de club. Le premier passe de 18 à 51 millions alors que les performances européennes sont somme toute très modestes. Comment expliquer une telle progression? J'avais souvenir que sur de sparties simulées très longtemps (100 saisons et plus), le modèle financier de FM tendait à augmenter les sommes d'argent brassées avec pour une partie en l'an 3000 des transferts dépassant les 150millions... Peut--être est-ce le même phénomène observé ici?

Ta masse salaire est quand même risible comparé aux autres gros clubs. Une prouesse qui t'honore!

Dans ton parcours, le plus marrant reste cette transition 2016-2017 où tu pars 3 places à un moment-clé du rdp... Sans doute une des plus grosses frustrations! Tiens d'ailleurs, tu devrais organiser un petit award du moment le plus frustrant entre les départs non voulus, les titres passés sous le nez et autres trucs du genre. Cela pourrait être sympa (mais long aussi) non?

Tu as vachement baissé en % d'abonnées. 100/289 en 2012 contre 2600/14000 environ 23 ans plus tard... Ca sent la hausse des prix pour tirer profit du sympathique supporter. D'ailleurs, est-ce ce chiffre tient compte de l'exode massif d'abonnées qu'a engendré le départ de GOS de et vers un pays qui ne lui veut pas que du bien. Parce que là, la réalité des chiffres seraient encore pire!

Le 7ème commandement est celui qu'il t'aurait fallu 23 nouvelles années à atteindre (à moins qu'on ne le voye dans le revival mais ça m'étonnerait!)

Le 9ème aurait pu être atteint avec un peu plus de chance et sans des croates au milieu.


Quant au 10ème...
Image
D'ailleurs ce n'est pas pour rien qu'Ingvild n'est pas Légende du club... Trop de malversations ont dégouté les supporters!

Que dire dans ta biographie de ton court passage à la tête de la France (demi-finaliste du mondial au passage) qui y figure?

Guardiola encore à Barcelone? ET pas dans les entraineurs les plus fidèles à leur club? Y a comme un bug là non? :17:

Une petite déception quand même que tu ne sois pas au panthéon norvégien... Seuls 23 nouvelles années auraient pu t'y aider!

Omagad, un W barré dans le comité directeur... Et si c'était lui Frustrator?

On me dit dans l'oreillette qu'il faut que j'arrête avec ça.

Johnsen est quand même bandant en adjoint! C'est toi qui l'a créé?

Bon je vais écrire mon onze d'or et te l'envoyer via MP... J'espère que la participation sera intéressante somme toute :wink:


Répondre

Retourner vers « The Hall of Fame »