Rejoignez la communaut FM sur Facebook

Une passion, une ambition, un métier

C'est ici que se trouvent les plus belles histoires du forum

Modérateur : Staff FM

Avatar du membre
YodAbou
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : lun. 04 juil. 2011 19:35

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par YodAbou » sam. 16 juil. 2011 17:33

Voilà un petit moment que je traine sur ce forum et que je me suis inscris, que je fais le tour d'un bon paquet de story et de récit de partie, et c'est la première fois que j'ai l'occasion de poster ! Je dis première occasion car entre Platoche au Hellas, ou l'aventure de Pat O'Sullivan a la tete Cork, je ne tombe que sur de super histoires qui bien malheureusement ne sont pas finies :29:
Bref, tout ca pour dire que la je suis content de voir que tu tiens la route et la motivation sur la durée, et c'est cool! :roll:

Alors, déjà, félicitation pour ce que tu fais jusque la!
Tu t'es joliment approprie le super cadre qu'offre le parcours irl de Villas-Boas (un coach qui m'impressionne depuis quelques temps déjà), tu pars de très loin pour ton récit, et la succession d'événements est je trouve très propre, très structurée, très bien écrite.. Du tout bon quoi! :hooo:
Avec en plus un super parcours dans le jeu. Chapeau.

Par contre y'a juste un point qui me chifonne un peu depuis le début:
le manque de sentiments de ton personnage :144:
C'est surement la seule chose que, je trouve, tu n'as pas réussi a améliorer au fil de ton avancée.
Heureusement que les quelques images montrent que V-B est expressif car sinon, a l'écrit, ca ne se ressent pas tellement bien souvent. :144:
Pour caricaturer, ça fait un peu "J'ai gagne la Ligue des Champions. C'est génial."
:hooo:
Enfin voila, c'est vraiment pour trouver un défaut a ton oeuvre ^^

Sinon j'adhere totalement, et j'ai hâte de lire la suite ! :)
"Celui qui renonce a être le meilleur cesse déjà d'etre bon."
Image


Publicité

ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par ivo » lun. 18 juil. 2011 15:06

Andyone a écrit :Une saison plus difficile ce qui contraste avec le triomphe de porto! Néanmoins ta story est toujours aussi prenante et c'est un plaisir de te suivre.

J'ai hâte de connaître la suite!
C'est sur que sportivement, la réussite est moins là. Néanmoins, c'est assez logique car dans le jeu nous sommes plus poussif et Ibra ou Pato ne sont pas assez décisif par rapport à ce que pouvait être Falcao ou Hulk à Porto.
Ca me fait plaisir de te faire plaisir!
YodAbou a écrit :Voilà un petit moment que je traine sur ce forum et que je me suis inscris, que je fais le tour d'un bon paquet de story et de récit de partie, et c'est la première fois que j'ai l'occasion de poster ! Je dis première occasion car entre Platoche au Hellas, ou l'aventure de Pat O'Sullivan a la tete Cork, je ne tombe que sur de super histoires qui bien malheureusement ne sont pas finies :29:
Bref, tout ca pour dire que la je suis content de voir que tu tiens la route et la motivation sur la durée, et c'est cool! :roll:

Alors, déjà, félicitation pour ce que tu fais jusque la!
Tu t'es joliment approprie le super cadre qu'offre le parcours irl de Villas-Boas (un coach qui m'impressionne depuis quelques temps déjà), tu pars de très loin pour ton récit, et la succession d'événements est je trouve très propre, très structurée, très bien écrite.. Du tout bon quoi! :hooo:
Avec en plus un super parcours dans le jeu. Chapeau.

Par contre y'a juste un point qui me chifonne un peu depuis le début:
le manque de sentiments de ton personnage :144:
C'est surement la seule chose que, je trouve, tu n'as pas réussi a améliorer au fil de ton avancée.
Heureusement que les quelques images montrent que V-B est expressif car sinon, a l'écrit, ca ne se ressent pas tellement bien souvent. :144:
Pour caricaturer, ça fait un peu "J'ai gagne la Ligue des Champions. C'est génial."
:hooo:
Enfin voila, c'est vraiment pour trouver un défaut a ton oeuvre ^^

Sinon j'adhere totalement, et j'ai hâte de lire la suite ! :)
D'ores et déjà bienvenue à toi! C'est un plaisir d'accueillir un nouveau lecteur qui en plus prend le temps de commenter!
Je te remercie pour ta critique constructive. Je prend note de ta remarque et j'essaierais d'y prêtre plus d'attention pour la suite des aventures du coach.


CoentraoPortugal
Réputation Locale
Réputation Locale
Messages : 2
Enregistré le : lun. 18 juil. 2011 13:42

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par CoentraoPortugal » mar. 19 juil. 2011 12:36

Tres bien raconter l'histoire de Villas-Boas je suis portugais et donc il est une fierté.J'ai tout lu d'une fois et j'ai beaucoup aimé et j'attend la suite avec impatience .Bonne continuation et bonne chance pour ta partie.


ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par ivo » ven. 22 juil. 2011 9:16

Chapitre 38
Milano è a Vendere


Image
Le lendemain de la défaite face à l'Atalanta, je suis encore sous le choc de l'élimination. La nuit a été mouvementée et j'ai eu du mal à trouver le sommeil. C'est tant bien que mal que je me lève et me dirige vers la salle de bain. Tout en ressentant l'eau chaude coulé sur mon dos, je n'arrive pas à m'empêcher de repenser à cette défaite qui vient hypothéquer l'un de nos objectifs majeurs. La déception est grande et j'en suis plus affecté que je n'ai pu le laisser paraître à mes joueurs hier. Comme à mon habitude, j'enchaîne ma douche par un café noir tout en lisant le quotidien sportif, « Corriere dello Sport ». Et là, la nouvelle tombe !

« Milano è a vendere »

Je me rend rapidement à la page qui traite du sujet à la recherche de plus d'informations... Après une lecture rapide, l'article révèle que la succession d'affaires dans lesquelles Silvio Berlusconi est plongé, l'oblige à se séparer de l'un de ses joyaux. La décision officielle a été prise hier après l'élimination du Milan AC de la coupe d'Italie. Plusieurs noms sont d'ores et déjà cités. Un fond d'investissement anglais et un cheick quatari étant en pôle.

La déception de la défaite passée ajouté à la nouvelle de rachat me laisse mal à l'aise. D'abord car je n'ai pas du tout été informé par la possibilité de vente du club. Ensuite, j'ai pris des engagements envers certains joueurs qui ne seront pas respectés, notamment envers Aréola. Et finalement, un changement de patron signifie souvent un changement plus profond, donc ma place est officiellement menacée. Ainsi, je tiens à faire connaître mon opinion à ma direction sur le sujet et c'est sur un pas décidé que je me dirige vers le centre d'entraînement.

-Bonjour Paola. Monsieur Galliani est là ? J'aimerais le voir.
-Bonjour monsieur Villas-Boas. Je lui fais part de votre présence.
-Merci.
-Monsieur Villas-Boas est là pour vous, monsieur Galliani... Très bien. Merci... Il vous attend dans son bureau.
-Merci Paola...

-Entrez...
-Monsieur Galliani, excusez-moi mais je voudrais m'entretenir avec vous.
-Entrez André.
-Merci.
-Asseyez-vous.
-Merci.
-Je vais vous devancer sur le thème que vous souhaitez aborder... Vous voulez parler de la vente du club.
-Tout à fait.
-Je savais que vous viendriez ce matin pour parler du sujet.
-J'ai eu la nouvelle par les journaux de ce matin...
-Ecoutez... Nous sommes désolés de ne pas vous avoir mis au courant mais la situation a rapidement évolué et nous avons dû négocier plus rapidement que prévu. Les différents procès que monsieur Berlusconi subit, sont en train de changer beaucoup de choses. La vente du club est un sujet qui est sur le table depuis le mois d'octobre. Mais nous ne voulions en aucun cas traité avec qui que se soit avant la fin de la saison. Lundi dernier, la situation a connu un changement radical. Monsieur Berlusconi est dans l'obligation de vendre le club le plus rapidement possible. Nous n'avons malheureusement pas eu le temps de prévenir tout l'organigramme du club. Seul le comité directeur était au courant de ce changement. Nous sommes réellement désolé de vous mettre devant le fait accompli mais nous nous sommes focalisés sur la pérennité du club.
-Je comprend... Et quel est le programme pour les jours à venir ?
-Cette nuit, nous avons officialiser la mise en vente du club. Dans les prochains jours, des personnes intéressées devraient se manifester. Ensuite viendront les négociations. Puis la finalisation de la vente. Tout peut aller très vite comme perdurer dans le temps.
-Et quelles sont les garanties que le staff et les joueurs auront pour la suite ?
-Nous espérons inclure dans la vente plusieurs clauses que nous jugeons primordiales. L'une d'entre elles concernera le staff. Nous voulons que vos postes soient garantis au moins jusqu'à la fin de la saison. En ce qui concerne les joueurs, leurs contrats feront gage de garantie... Cette vente ne signifie pas que nous abandonnons le club en le laissant au premier venu. Nous avons un attachement à ce club et nous voulons obtenir le maximum de garanties de la pat du futur propriétaire. Notre choix sera très réfléchi et visera le bien-être du club.
-Vous comprenez que la situation peut avoir un impact important négatif sur le rendement des joueurs.
-Nous vous faisons confiance pour maintenir le cap. Il ne nous reste plus que la championnat et nous espérons que vous arriverez à souder le groupe pour atteindre notre objectif.
-Très bien... Pourriez-vous, néanmoins, me tenir au courant des évolutions sur le dossier ?
-Ne vous inquiétez pas ! Vous serez au courant en temps réel de l'évolution des choses.
-Je vous remercie... Une dernière chose...
-Oui.
-Quant est-il du dossier M'Vila ? Nous avons besoin d'un joueur au poste de Milieu défensif et il a ma préférence.
-Nous n'avons pas oublié votre requête. Le dossier avance doucement. Nous avons un représentant présent à Rennes pour négocier et conclure l'affaire. Le joueur va venir, c'est sûr. Il en a l'envie. Maintenant, c'est une question de prix.
-Très bien.

En sortant du bureau, mes préoccupations ont été un peu amenuisées. De toute façon, je n'ai pas le choix, il faut que je lui fasse confiance. Rapidement, je me replonge sur mon effectif et le prochain match que nous devons préparer. Dans quatre jours, nous nous déplaçons en Sardaigne pour affronter Palerme. Ils sont actuellement troisième, juste derrière nous. J'ai juste le temps de préparer un petit spitch pour mes joueurs, question de mettre tout le monde dans le bain.

Quatre jours plus tard, nous réussissons à arracher le nul aux joueurs de Dellio Rossi. Le match a été équilibré et le nul est un résultat juste qui nous permet de garder l'ascendant sur un adversaire directe. Les joueurs ont répondu présent en montrant leur force de caractère. J'avais insisté sur leur fierté et leur orgueil lors de mon discours et je suis content de voir qu'ils ont démontré leur caractère.

Deux jours après notre déplacement en Sardaigne, nous accueillons au club notre recrue phare du mercato. Yann M'Vila signe contre un chèque de 16,5M€. Je suis fier de le présenter au journaliste et c'est tout sourire que nous posons côte-à-côte pour la photo officiel.

Son arrivé coïncide d'ailleurs avec un regain net de forme de la part de l'équipe. Nous enchaînons trois victoires et un nul sur la pelouse du Genoa, ce qui nous permet de maintenir le cap et de suivre le rythme effréné de la Juventus. Il ne nous reste plus que trois mois de compétition, ce qui représente un total de quatorze matchs et nous sommes à quatre points du leader. Tout est encore possible en ce qui concerne le championnat.

Le quinze février, la nouvelle est officialisée. L'AC Milan est vendu à un fond d'investissement anglais. Comme promis, monsieur Galliani m'avait tenu au courant de chaque évolution de la vente. Rapidement, ce fond d'investissement avait pris le dessus sur les autres possibilités de part les garanties qu'il apportait. L'homme fort de ce projet se nomme Carl Eaton. C'est un amoureux du football et plus particulièrement du club. Sa mère était italienne et son grand-père, un incroyable défenseur du club. Il lui avait inculqué l'amour de ce maillot. Monsieur Eaton est accompagné dans sa prise de pouvoir d'une dizaine de personnes dont un seul italien. La prise de fonction devrait se faire dans les jours à venir...

Le jour suivant, nous recevons le Bologne. Le premier match de Carl Eaton en tant qu'homme fort du club. Accompagné de Adriano Galliani, il enchaîne les poignées de main et les photos pour les journalistes. Le match, lui, se montre poussif, voir laborieux. Les joueurs n'y sont pas et j'ai beau me démener sur le banc, rien y fait. Il faut attendre le soixante-treizième minute pour voir le seul but de la partie. Un but contre son camp de Marco Andreolli qui nous permet de prendre les trois points. Un moindre mal avant notre déplacement à Naples, où l'adversaire sera d'un autre calibre.

Le vingt-trois février, Carl Eaton et Sivio Berlusconi prennent la pose devant un parquet de journalistes. Le Milan AC entre dans une nouvelle ère après vingt-huit ans de règne du magnat italien.


Avatar du membre
Andyone
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 256
Enregistré le : sam. 23 janv. 2010 10:00

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par Andyone » ven. 22 juil. 2011 23:28

La fin d'une période et voilà le début d'une nouvelle ère! J'espère que le nouveau boss laisera à André le temps de faire ses preuves au sein de l'équipe.
Image
Image


Avatar du membre
YodAbou
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : lun. 04 juil. 2011 19:35

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par YodAbou » dim. 24 juil. 2011 16:44

Un court épisode de transition, soulevant plus d'interrogations que de réponses !

Quid d'Areola à la suite du changement de direction au sein du club ?
Bien qu'amoureux du club, quelle sera la politique sportive du nouveau président, et par là qu'en sera-t-il de l'avenir de Villas-Boas ?
Une fin de saison sous tension pour prouver par de probants résultats qu'il est à sa place et qu'il faut le conserver en poste ?
Le Milan parviendra-t-il à hausser son niveau de jeu pour titiller la Vieille Dame ? Ou les joueurs s'écrouleront-ils sous la pression ?

Court épisode, tout en sobriété comme à ton habitude, et qui donne faim.... Allez la suite je veux des réponses à mes questions ! :75:


Good luck ;)
"Celui qui renonce a être le meilleur cesse déjà d'etre bon."
Image


ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par ivo » mer. 27 juil. 2011 16:28

Chapitre 39
Sur un siège éjectable


Image
Sept heures et trente minutes, la radio se met en route. Et c'est sur un son qui a plus de dix ans que je me réveille tranquillement. Les Black Eye Peas avec Justin Timberlake chantant « Where is the love ». L'air me jette rapidement en arrière dans le temps et une multitude de souvenirs agréables refont surface... L'espace d'un instant, j'ai l'impression que le temps s'arrête... Je suis seul avec mes pensées... Il me faut une poignée de minutes pour revenir à la réalité. Comme à mon habitude, j'enchaîne avec une douche et un café noir avant de prendre la direction du Milanello. Moins d'une heure après mon réveil, je coupe le contact de mon 4x4 allemand et me dirige vers le hall d'entrée du centre d'entraînement. Comme tous les jours, j'ai une réunion prévue avec mon staff à huit heures trente pour programmer les deux séances de la journée et les autres activités des joueurs.

A neuf heures précises, les joueurs commencent leur échauffement. Je n'ai jamais aimé les retards et je ne les accepte que s'ils sont justement justifiés. Les joueurs le savent et respectent cette règle simple. Après quelques étirements surveillé avec attention par Daniele Tognaccini, les joueurs passent au premier exercice du jour. L'objectif de celui-ci est de consolider nos enchaînements offensifs et travailler notre capacité à conclure. Mauro, Filippo et moi montrons aux joueurs ce que nous attendons d'eux. Moutinho, Orellana et Ibrahimovic se lancent les premiers...

Alors que j'observe, avec les autres membres du staff, le travail des joueurs, Carl Eaton et plusieurs de ses collaborateurs font leur apparition sur le bord du terrain. La visite surprise m'interpelle et je décide poliment d'aller saluer mon nouveau patron. C'est la première fois depuis que je suis à Milan qu'un dirigeant apparaît lors d'un entraînement. A Porto, la pratique était quasi hebdomadaire mais ici, je n'y suis pas habitué. Peut-être une manière de marquer la différence avec l'ancien pouvoir en action.

-Monsieur Eaton. Bonjour.
-Bonjour monsieur Villas-Boas. Je vous présente quelques-uns de mes collaborateurs. Ils feront partie de la structure dirigeante du club.
-Enchanté et bienvenue.
-Comment se passe l'entraînement ?
-Très bien, merci. Nous avons deux séances programmées pour aujourd'hui avec des objectifs précis. Les joueurs sont très réceptifs.
-Tant mieux.
-Personnellement, comment vous sentez-vous ?
-Plutôt bien. Pourquoi cette question.
-Je désire simplement savoir comment les employés de mon entreprise se sentent.
-C'est gentil de votre part.
-Et comment voyez-vous notre prochain match face à Naples ?
-L'adversaire est de qualité. Individuellement, ils ont des joueurs capables de faire la différence mais je crois que leur principal force est dans leur collectif. Rajouté à cela un stade qui sera nous mettre la pression. Il faudra être très concentrer durant les quatre-vingt-dix minutes et savoir profiter de la faiblesse défensive qu'offre leur système de jeu avec trois défenseurs.
-Je compte sur vous pour y arriver.
-Merci mais ce sont les joueurs qui seront sur le terrain. Je ne peux que leur donner des outils pour qu'ils soient dans les meilleures conditions pour y arriver.
-C'est juste... Mais vous savez que l'entraîneur est le premier a trinqué en cas de mauvais résultat.
-Je connais mon métier, monsieur.
-Je le sais... Vous comprendrez que nous désirons le meilleur pour ce club. Notre objectif est de remonter l'AC Milan au top du football européen. Et pour cela, seul les victoires et les trophées comptent... En analysant la saison en cours, nous avons noté votre victoire en supercoupe. Elle nous réjouit mais vous comprendrez que ce n'est pas suffisant. L'équipe a eu un comportement plus que médiocre en Europa League, ce qui n'a pas valorisé notre image externe. De plus, il faut ajouter l'élimination précoce en coupe. Et puis notre retard en championnat...
-Excusez-moi de vous interrompre mais nous avions un plan sur deux saisons avec votre prédécesseur. L'élimination en coupe a été une réelle déception. Je ne peux pas en dire autant pour l'Europa League. Et pour conclure, nous sommes toujours en course pour le titre. C'est l'objectif le plus important. Les joueurs et le staff en est conscient et nous travaillons de manière très professionnelle pour atteindre le titre.
-Je ne remets pas en doute vos compétences ni votre travail. Nous examinons simplement les résultats et nous en déduisons qu'ils sont en dessous de nos attentes. Nous voulions attirer votre attention sur ce point.
-Je comprend... Dois-je en déduire que mon poste est en cause ?
-Pas pour le moment. L'équipe a progressé sous votre tutelle et nous croyons en vos compétences pour finir la saison. Ensuite, nous examinerons toutes les options qui se présenteront.
-Très bien. Si vous en avez terminé, mes joueurs m'attendent.
-Nous en avons terminé. Bonne journée.

Ce bref échange m'a permis de voir plus clair dans le jeu de la nouvelle direction. Je n'ai pas leur confiance et mes résultats dicteront ma continuation à la tête du club. Ce sont surtout les titres qui dicteront mon éviction ou ma manutention.

Le reste de la journée se passe dans la routine la plus tranquille. Après la séance du matin, le groupe déjeune ensemble dans le complexe du club. S'en suit une marche dans la forêt et une sieste avant la séance de l'après-midi. Il est vingt heures et trente minutes quand je remonte dans mon 4x4 allemand pour quitter le Milanello en direction de ma luxueuse villa.

Vingt minutes plus tard, je suis au pied de l'imposant portail. La villa que je loue depuis le mois de novembre, est un modèle d'exception. Construite en pierre, elle totalise 350m² habitable avec un jardin de 4.200m². Une piscine chauffée, une cuisine d'été, deux garages, une salle de jeux, quatre chambres, quatre salles-de-bain, un salon, une salle à manger, une cuisine américaine et une énorme entrée compose les pièces principales de la demeure. Ajouté à cela quelques dressings et un bureau pour compléter le tout. Tout ceci finement décoré par un architecte italien de renommée. Je m'y sent d'ailleurs très bien. Même si elle est grande, cette maison est accueillante et je m'y sent comme dans un cocon. Filomena et Mario m'y aident grandement. Ils sont les gardiens de la propriété. Mario s'occupe de l'entretien et de la manutention tandis que Filomena se charge des tâches ménagères.

Comme chaque soir à mon arrivée, la maison est propre et fraîche. Mon courrier est déposé à l'entrée et un repas m'attend dans le réfrigérateur, prêt à être réchauffé. Filomena est une excellente cuisinière. Chaque jour, elle me prépare une de ses nombreuses spécialités. Je n'ai plus qu'à réchauffer et consommer. Parfois, elle me fait penser à Maria, notre maîtresse de maison lorsque j'étais plus jeune. Attentionnée et ne laissant rien au hasard, tout paraîssait toujours parfait. Une chose est sûre, ils contribuent grandement à mon épanouissement en Italie.

Alors je t'attend mon plat qui réchauffe au micro-onde, une nouvelle vient me perturber dans mon dîner...

-... Leonardo serait-il de retour au Milan AC ? Le nom de l'ancien joueur et entraîneur des rossoneries referait surface pour substituer l'actuel entraîneur en place, André Villas-Boas. L'entraîneur portugais ne serait plus en odeur de sainteté du côté de la nouvelle direction. Les résultats moyens en Europa League et l'élimination de la coupe d'Italie n'auraient pas bien été digérés par les nouveaux propriétaires du club. Du coup, le nom du brésilien apparaîtrait comme une sérieuse alternative en cas de licenciement de l'entraîneur en place. Leonardo présente l'avantage de bien connaître le club et de jouir d'une bonne réputation dans le milieu du foot...

Autant dire que l'excellente lasagne aux légumes de Filomena ne va pas avoir le même goût que d'habitude. L'information qui vient de tomber me tracasse. Ajouté à cela, le discours de ce matin de Carl Eaton et je pense avoir toutes les raisons de croire que je ne suis pas l'homme de la situation pour la nouvelle direction. Néanmoins, je suis un professionnel et je tiens à réussir tant que je serais à la tête de cette équipe. Je vais travailler au jour le jour sans me soucier dans rumeurs. Prochaine étape. Naples.

Le match me paraît être le parfait piège. Un stade bouillant, un adversaire motivé et une certaine nervosité dû aux rumeurs qui circulent. Je demande aux joueurs de rester concentré sur le match et l'objectif de ce dernier. Prendre les trois points. Rapidement, les napolitains nous prennent à la gorge. Nous reculons, nous subissons mais nous ne fléchissons pas. Le bloc est bas mais compact, ce qui nous permet de bien défendre. Néanmoins, pour prendre les trois points, il faut faire plus. Je demande aux joueurs de conserver le ballon en construisant lentement vers l'avant. Ainsi nous casserons le rythme de l'adversaire et, avec un peu de chance, ils s'endormiront sur un faux rythme. La stratégie ne fonctionne que moyennement car, à la mi-temps, nous rentrons aux vestiaires sur un score nul et vierge. Durant la pause, j'opère mon premier changement en laissant Ibra aux vestiaires et en faisant entrer Pato. Sa mobilité et sa technique pourront faire la différence. La deuxième mi-temps reprend sur un rythme plus soutenu de notre part. Nous multiplions les occasions mais le ballon n'entre pas et nous perdons de notre fougue avec le temps. A l'heure de jeu, j'effectue mon deuxième changement en changeant également notre système de jeu. Flamini remplace Orellana et nous passons dans un 4-4-2 avec Robinho et Pato en pointe. Nous reprenons le dessus mais le ballon ne rentre toujours pas. A la quatre-vingt-deuxième, Moutinho lance plein axe Pato qui prend les défenseurs de vitesse. Le brésilien n'est pas hors-jeu. Il part et trompe le portier napolitain. 0-1 ! Je sursaute et me retourne les points serrés en criant « Gooolllloooooo ! ». J'évacue ainsi tout le stress de ce match. Dans la foulée, je sors Robinho pour Bonera. Le score n'évoluera plus. L'objectif est atteint.

La semaine suivante, nous enchaînons par une nouvelle victoire à l'extérieur. Notre victime est Catania. La victoire est nette et sans bavure. 0-3 ! Les rumeurs continuent de faire parler les mauvaises langues. De mon côté, je suis concentré sur un seul objectif, le titre de champion d'Italie...


Avatar du membre
thomasdebordeaux
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 319
Enregistré le : mer. 25 mai 2011 8:53

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par thomasdebordeaux » mer. 27 juil. 2011 21:01

Salut à tous,
Tout d'abord, je tiens à dire que, même si je ne me suis inscrit que récemment sur le forum, je lis beaucoup de stories depuis quatre-cinq ans. Il est vrai que cette section du forum n'est plus aussi fournie qu'au temps des stories écrites par Verchain, Doc Zoulou, Jerzy, Steve, Jerembil... Mais selon moi, ta story permet d'en redorer le blason.
Je suis ta story depuis le début, et l'enfance d'André Villas-Boas. J'étais ravi de ton passage au Milan AC, un des clubs que j'apprécie le plus au monde. Tes résultats avec Porto ont été impressionants et le parcours d'Andre est dans la lignée de celui réalisé IRL (même si tu est resté plus longtemps).
Ta story mêle habilement le sportif et l'extra-sportif et l'on est captivé de la première à la dernière lettre.
Bon vent l'ami,
Thomas


ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par ivo » jeu. 28 juil. 2011 6:34

Je te remercie d'avoir pris un peu de temps pour poster ici. J'espère que la suite te plaira...


Avatar du membre
YodAbou
Réputation Régionale
Réputation Régionale
Messages : 66
Enregistré le : lun. 04 juil. 2011 19:35

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par YodAbou » jeu. 28 juil. 2011 9:12

Et bien moi la suite me plaît toujours autant :)

Comme on pouvait s'y attendre, la pression se fait plus lourde sur les épaules de V-B avec le changement de direction...
Va pas falloir se rater !
C'est la Calcio ou le chômage.. :hooo:

J'attendais avec impatience ce nouvel épisode, et je ne suis pas déçu :wink:

Et puis j'ai l'impression que tu essaie de travailler un peu plus l'aspect sentiment ce qui n'est pas pour me déplaire :roll:
On sent bien la pression sur le banc lors du match contre Napoli... Ouf, le soulagement du but !
"Celui qui renonce a être le meilleur cesse déjà d'etre bon."
Image


ivo
Réputation Nationale
Réputation Nationale
Messages : 431
Enregistré le : ven. 09 oct. 2009 7:01

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par ivo » jeu. 28 juil. 2011 10:32

C'est vrai que j'essaie d'y prêter plus d'attention car c'est important pour comprendre les évènements présent et futur car la partie est fortement avancée.
En tout cas merci de lire et de suivre cette aventure.


Avatar du membre
twiggy76
Réputation Mondiale
Réputation Mondiale
Messages : 1331
Enregistré le : jeu. 18 déc. 2008 0:22
Partie actuelle : Lyon
Club préféré : OL-Liverpool-Porto
Localisation : rouen

Re: Une passion, une ambition, un métier

Message par twiggy76 » jeu. 28 juil. 2011 12:33

j'apprécie toujours autant ton récit ivo.

par contre le nouveau propriétaire est vraiment bidon,
pensé as remplacer vilas-boas par léonardo :20:


Répondre

Retourner vers « The Hall of Fame »